Pilotage automatique : surfez au volant (Valeo Mobius, Francfort 2015)

Vidéo : Tableau de bord Mobius : surfez sur Internet, épluchez vos mails, et regardez des vidéos YouTube dans les bouchons.

Sur son stand du Salon de l'auto de Francfort, l'équipementier Valéo présentait Mobius. Derrière ce nom qui rappelle le ruban du même nom se cache un prototype avant-gardiste mêlant ordinateur et tableau de bord destiné aux voitures autonomes. Ici, le volant est surplombé d'un large écran dédié à plusieurs fonctionnalités.

Pilotage automatique

Le pilotage automatique fait-il figure de vaste fantasme qui ne verra jamais le jour ? Ces certitudes partagées par le plus grand nombre s'effritent rapidement lorsqu'on découvre Mobius. Il y a voiture autonome et voiture autonome. Ici, la promesse ne consiste pas à vous emmener d'un point A à un point B de manière intégralement automatique.

Mobius propose un mode d'automatisation partielle dite « de niveau 3 ». Prenons un exemple concret : l'utilisateur est pris dans un bouchon, ou axe encombré. En se basant sur les informations de trafic, le véhicule peut prédire le temps restant jusqu'à la prochaine sortie de l'itinéraire. Mobius propose alors au conducteur de basculer sur un mode automatique pendant cette durée.

Ultrasons, caméras, radars, lasers scanner : de nombreux capteurs embarqués permettent à Mobius de modéliser en temps réel l'environnement périphérique. Ce dernier s'affiche sur l'écran central, et les données sont exploitées par l'application de pilotage automatique pour se repérer dans l'espace.

Comment s'occuper pendant ce temps ?

Valeo a mené une étude internationale pour déterminer les activités de prédilection des conducteurs pendant les sessions de pilotage automatique. Prévisibles, les conclusions se focalisent sur l'utilisation du smartphone à bord. Pendant les sessions de pilotage automatique, Mobius propose donc de répliquer l'affichage d'un smartphone ou d'une tablette (Android, ou iOS) histoire de surfer sur Internet, éplucher ses emails, regarder des vidéos YouTube ou jouer à Angry Birds, par exemple. En fin de pilotage automatique, le conducteur est invité à reprendre la main tout en délaissant ses activités « mobiles ».

Ok, et c'est pour quand ?

Le système fonctionne parfaitement lors que le véhicule semi-autonome est plongé au beau milieu d'un trafic constitué de voitures standard. Valeo précise que la technologie est déjà prête, et que son introduction sur le marché attend seulement que le dispositif législatif et les problématiques de responsabilité se mettent en place. Toujours d'après Valeo, les premières voitures équipées pourraient apparaitre à horizon 2020, soit dans un futur… très proche.

Modifié le 23/09/2015 à 16h36