Comparatif VPN : quel est le meilleur VPN en 2018 ?

Par
Le 22 juin 2018
 0
Entre la multiplication des atteintes à la vie privée, les dérives abusives des grands groupes de la tech - Amazon, Facebook, Yahoo !, Google... -, l'augmentation constante des cyberattaques, le traçage systématique des régies publicitaires et des sites web, ou encore la surveillance accrue des organismes gouvernementaux, préserver son anonymat sur Internet devient quasi indispensable.

Les meilleurs VPN : le tableau comparatif 2018



Fournisseur
Qualités / Défauts
Liens
CyberGhost + Déblocage des services de streaming
+ Meilleure interface du marché
+ Stabilité et rapidité de la connexion
+ Fonctions de sécurité exhaustives


- Tarifs un peu élevés
Voir l'offre
ExpressVPN + Gestion multiplateforme
+ Extensions navigateurs
+ Rapidité et fiabilité de la connexion


- Couverture limitée à 3 appareils
- Support en anglais
- Tarifs élevés
Voir l'offre
VyprVPN + Rapidité et fiabilité constantes de la connexion
+ Interface soignée
+ Système DNS maison


- Choix de forfaits limité
- Téléchargements P2P et torrent non pris en charge
Voir l'offre
HideMyAss + Multiplateforme
+ Débits rapides
+ Sécurité accrue avec outils de chiffrement efficaces


- Interface vieillotte
- Tarifs mensuels élevés
Voir l'offre
HotspotShield + Simplicité d'utilisation
+ Connexion stable et ultra rapide
+ Jusqu'à 5 connexions simultanées


- P2P et torrents non autorisés
- Peu d'options de réglages
Voir l'offre
SaferVPN + Jusqu'à 5 appareils
+ Réseau fiable et véloce
+ Serveur USA dédié au streaming


- Paramétrages limités
- Tarifs élevés
Voir l'offre
NordVPN + Très grand nombre de serveurs
+ Couverture jusqu'à 6 appareils en simultané
+ Tarifs ultra compétitifs


- Moins rapide que certains services concurrents
- Interface en anglais
- Tarif incohérent de l'offre annuelle
Voir l'offre
Hide.me + Version gratuite avec 2 Go de données
+ Kill Switch et anti-fuite DNS
+ Ne conserve pas les logs


- Forfait Plus limité à 75 Go de données
- Vitesse de connexion
Voir l'offre
ActiVPN + Sécurité accrue
+ 5 connexions simultanées
+ Fournisseur français


- Lenteur
- Interface minimaliste
Voir l'offre
F-Secure Freedome + Interface soignée et simple
+ Statistiques des blocages
+ Pas besoin de compte


- P2P et torrents non gérés
- Paramétrages limités
Voir l'offre


Le choix d'un VPN peut se révéler complexe. Comment sélectionner le meilleur service lié à ses besoins et avec quelles fonctionnalités?
Nous vous orientons sur les point-clés suivants :


Qu'est-ce qu'un VPN ?


Vous entendez parler régulièrement des VPN, mais sans savoir ce que c'est, ni à quoi ça sert ? Nous allons vous éclairer sur le sujet.

VPN : le tunnel qui sécurise vos données


L'acronyme VPN signifie Virtual Private Network, réseau privé virtuel dans la langue de Molière. Derrière cet acronyme barbare se trouve une mesure de sécurité fort pratique pour éviter les vols de données lors de la navigation Internet. Le VPN a aussi comme gros avantage de masquer votre adresse IP réelle - en général celle de votre Box - afin de vous donner accès à certains sites étrangers autrement inaccessibles.

Il est donc intéressant de mettre en place une telle solution. Mais comment ça marche nous direz-vous ? Le principe est simple : un programme est installé sur votre ordinateur/smartphone/tablette. Il va chiffrer toutes vos données sortant vers le vaste Internet et les faire transiter sur un serveur distant où elles seront ensuite déchiffrées avant de parvenir à leur but final. Ce ?tunnel? chiffré évitera aux pirates de lire des données mal protégées comme vos mots de passe ou pire, le numéro de votre carte bancaire.

vpn principe
Source : Wikipedia


Les sites que vous contacterez ne verront en général que du feu. Pour eux, seule votre adresse IP sera différente : c'est celle du serveur de votre fournisseur VPN qu'il verront et non pas celle de votre Box. Grâce à ça, vous serez en mesure de vous connecter à certains sites étrangers bloquant parfois les adresses IP provenant de France. Plutôt pratique, non ?

Quand utiliser un VPN ?


Malgré tout, il est bon de rappeler que les VPN ne sont en aucun cas une mesure ultime contre toutes les nuisances du Web. Si vous téléchargez un fichier douteux sur un site encore plus douteux, votre fidèle VPN ne vous évitera pas une belle infection virale sur votre PC !
Par contre, si vous utilisez régulièrement des points d'accès WiFi ouverts comme on en trouve dans les aéroports ou les cafés, alors dans ce cas vous aurez tout intérêt à activer un VPN avec un chiffrement efficace.

Un VPN, pour quoi faire ?



En quelques années, l'usage de VPN (réseaux privés virtuels en français) s'est largement démocratisé auprès des particuliers. Que cela soit sur un ordinateur fixe, un terminal mobile, voire un routeur ou une smart TV, ces services permettent de cacher son adresse IP derrière celle du serveur VPN et par extension de préserver son identité, ses données personnelles et sa localisation géographique. Ils constituent par exemple un moyen simple et efficace en déplacement de surfer en sécurité sur des réseaux publics (aéroports, gares, centres commerciaux, hôtels...) et éviter tous risques d'intrusions.

Un VPN peut être utilisé pour différentes raisons : préserver ses informations personnelles, se protéger des cyberattaques, conserver son anonymat en ligne, masquer son pays d'origine, éviter la censure dans certains pays restrictifs (Chine Iran, Russie...) ou encore pouvoir accéder à des sites et des services étrangers habituellement inaccessibles.

Un grand nombre de clients passe par un VPN pour accéder aux catalogues de services de streaming basés notamment aux USA (Netflix, HBO, Amazon Prime, Pandora...) ou pouvoir profiter des contenus français depuis l'étranger (MyTf1, Canal+, beIN SPORTS...). Il faut savoir également que certains fournisseurs VPN n'autorisent pas les téléchargements sur les plateformes de partage P2P et torrents.


Conseils pour bien choisir son VPN


Face à la demande croissante des particuliers comme des entreprises, l'offre de VPN a littéralement explosé ces dernières années. Résultat, une foule de nouveaux acteurs, dont de nombreux éditeurs de solutions antivirus se disputent ce marché ultra concurrentiel. Mais attention, tous les VPN ne se valent pas et mieux vaut s'assurer du sérieux d'un fournisseur avant de faire passer tout son trafic web via ses serveurs.

Il est conseillé de privilégier des acteurs connus et reconnus offrant de sérieuses garanties sur la protection des données privées, ainsi que des outils de chiffrement fiables et simples à appréhender. À noter que les fournisseurs basés notamment aux États-Unis sont soumis au Patriot Act et peuvent donc être susceptibles de donner l'accès aux données de leurs clients si les autorités le leur demandent. Dans tous les cas de figure, il faut privilégier les VPN qui ne conservent aucun log de connexion ni aucune information d'aucune sorte.

Pour une sécurité accrue, les meilleurs services intègrent la fonctionnalité appelée Kill Switch qui se charge de bloquer la connexion Internet en cas de bug ou de panne d'un serveur VPN. Cela permet d'empêcher toutes fuites de données jusqu'à ce que la connexion via un tunnel sécurisé et chiffré soit à nouveau active. Certains fournisseurs offrent même la possibilité de payer en Bitcoin afin d'assurer l'anonymat le plus total à leurs clients.

L'infrastructure réseau (localisations et serveurs), la vitesse de connexion, le niveau de sécurité, l'ergonomie et la convivialité du client VPN, ou encore le nombre d'appareils compris dans un forfait font partie des autres critères importants à surveiller de près. Pour vous aider à faire votre choix, voici un comparatif non exhaustif des meilleurs VPN du moment.

Comment choisir son VPN ?


Opter pour un VPN - Virtual Private Network - apporte deux gros avantages. Primo : vos communications sont encapsulées dans un ?tunnel? chiffré, ce qui empêche les attaques visant à intercepter vos données durant leur transit sur le Net. Deuxio : votre adresse IP réelle est masquée. Vous pouvez dès lors naviguer sur des sites qui seraient inaccessibles en temps normal.

vpn principe
Source : Wikipedia

Opter pour un VPN apporte donc une couche de sécurité supplémentaire. Il y a cependant quelques points à connaitre avant de sauter le pas. Les fournisseurs de VPN sont nombreux et pas forcément de qualité égale. Voici donc quelques conseils pour bien choisir votre futur fournisseur VPN.

Sécurité et protection des données

Si vous choisissez de souscrire un abonnement à un VPN, c'est que vous souhaitez sécuriser vos communications. Dès lors, il est important de vérifier les sécurités utilisées par votre futur fournisseur. En règle générale, les VPN sérieux fournissent tous un chiffrement AES 256 bits.

sécurité

Le choix du protocole est aussi important. Le plus fiable à l'heure actuelle est OpenVPN. Si de nombreux VPN utilisent encore PPTP, ce protocole est peu fiable et âgé. Évitez donc les VPN qui ne s'appuient que sur lui.

Au-delà de la sécurité, il est aussi sage de vérifier dans quel pays est hébergé votre fournisseur. Certains gouvernements ont en effet le pouvoir de réclamer les données privées des utilisateurs dans des cas précis. N'hésitez donc pas à faire quelques recherches avant de vous lancer.

Nombre de serveurs

Plus un VPN dispose de serveurs, plus vous aurez d'options à disposition pour naviguer confortablement. La moyenne se situe entre 50 et 60 serveurs repartis dans le monde. Mais certains fournisseurs montent à plusieurs centaines. Dès lors, les engorgements sont moins fréquents, donc les coupures moins régulières.

Au-delà du nombre brut, la multiplication des serveurs permet aussi une multiplication des usages. Ainsi, certains serveurs sont consacrés au téléchargement de fichiers P2P - légaux, bien évidemment - ou le visionnage en streaming sur des services comme Netflix.

Vitesse

Le chiffrement et le transit par un serveur tiers a invariablement un impact sur la vitesse de connexion. Pour éviter de trop grosses chutes de vitesse, nous vous recommandons de vérifier le nombre de serveurs de votre futur fournisseur VPN. Plus il y en a, moins vous courrez de risques d''engorgement et plus la connexion sera stable.

Dans le même ordre d'idée, un grand nombre de serveur vous assurera de pouvoir en trouver un proche de vous. Plus un serveur est éloigné, plus la connexion sera ralentie. N'hésitez donc pas à compulser des tests pour faire votre choix en toute sérénité. Profitez aussi des périodes d'essai offertes par les fournisseurs payants afin d'avoir une idée de la qualité de connexion selon vos usages.

Tarifs

Si c'est gratuit, c'est vous le produit. Un adage qui correspond parfaitement à l'usage des VPN. La recommandation est simple ici : fuyez les VPN totalement gratuits, ils auront forcément quelque chose à cacher. Si un fournisseur est gratuit, il se fera un plaisir de revendre vos données à des entreprises tierces, ce que vous ne voudrez clairement pas...

argent

Les fournisseurs VPN sérieux sont payants. Mais une grande majorité propose une période d'essai allant de quelques heures à quelques semaines. Suite à quoi, il vous sera demandé une cotisation mensuelle ou annuelle. Les prix pratiqués sont variables, en moyenne de 5 à 20€/mois.

Il n'y a pas forcément besoin d'opter pour le plus onéreux pour avoir de la qualité. Réfléchissez avant tout à vos usages : avez-vous besoin de télécharger en P2P ? Visez-vous plutôt le jeu en ligne ? Ou voulez-vous seulement sécuriser vos données ?

Compatibilité et interface

Dernier point important avant de choisir votre fournisseur de VPN : est-il compatible avec vos appareils ? Dans la plupart des cas, les VPN les plus connus sont répandus sur les plateformes fixes et mobiles classiques : Android, iOS, Windows 10, MacOS. Mais peut-être utilisez-vous une distribution GNU/Linux ? Dès lors, c'est une autre paire de manche pour trouver un VPN compatible.

Autre point à vérifier : la disponibilité d'une application mobile. Les fournisseurs les plus sérieux en ont généralement une régulièrement mise à jour pour Android et iOS. Si ce n'est pas le cas, il faudra mettre les mains dans le cambouis et aller rentrer les paramètres en dur dans votre précieux smartphone. Rien de bien compliqué, mais ce genre de manipulation peut vite devenir chronophage s'il faut configurer plusieurs appareils.

D'ailleurs, nous vous recommandons aussi de vérifier si votre futur VPN prend en compte plusieurs machines simultanément. La plupart des fournisseurs protègent cinq ou six appareils avec un même compte. Au-delà, il faudra payer une somme supplémentaire.

Tuto : comment configurer un VPN sans application? C'est simple et rapide


Dans 99% des cas, les fournisseurs de VPN proposent à leurs utilisateurs une application dédiée. En quelques clics ou appuis sur l'écran, vous êtes ainsi connecté à un serveur sécurisé n'importe où dans le monde. Les étapes de configuration sont réduites au strict minimum, vous n'avez qu'à vous soucier de choisir le serveur le plus adapté à vos besoins.

Mais - il y a toujours un mais - il peut parfois être nécessaire de réaliser soi-même les réglages. Les raisons de ce choix peuvent être variées. Soit le fournisseur VPN ne propose aucune application, soit cette dernière n'est pas compatible avec votre système comme par exemple GNU/Linux qui est souvent laissé de côté. Vous pouvez aussi préférer l'approche manuelle pour son côté didactique.

Dans tous les cas, le résultat final sera le même : vos données seront chiffrées et transiteront en toute sécurité vers le serveur de votre fournisseur VPN. La méthode manuelle est certes plus longue à mettre en place, mais les bénéfices restent similaires.

Prérequis

Avant de mettre les mains dans le cambouis, vous aurez besoin de quelques outils, à commencer par du matériel compatible avec la mise en œuvre d'un VPN. Par chance, les OS modernes le font tous. Même les Box des FAI s'y mettent de plus en plus.

Si vous possédez un smartphone sous Android ou iOS tournant sur une version récente, pas de soucis. Idem pour un PC ou hybride sous Windows 10. La mise en place manuelle d'un VPN avec MacOS est aussi possible. N'oublions pas non plus GNU/Linux, le système libre le plus utilisé au monde. Pour finir, il y a la Freebox du FAI Free, qui a été la première du marché à proposer une prise en charge du VPN. Nous verrons dans ce tutoriel comment configurer tous ces appareils.

Mais avant ça, il reste un dernier prérequis : les identifiants. En règle générale, quand vous souscrivez un abonnement auprès d'un fournisseur VPN, vous recevez un mail contenant vos identifiants, ainsi que les paramètres pour mettre en place manuellement la configuration de votre client VPN. Si ce n'est pas le cas, il faudra en faire la demande par mail auprès de votre fournisseur.

Une fois muni de votre fidèle smartphone/PC/tablette et des paramètres de client, il ne vous reste plus qu'à mettre les mains dans le cambouis. Pour ça, rendez-vous dans la seconde partie de ce dossier !

Configurer manuellement un VPN


Il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses. Rassurez-vous, la mise en place manuelle d'un VPN n'a rien de compliqué. Les OS modernes ont tous un client VPN qui n'attend qu'à recevoir quelques réglages pour fonctionner. Voici comment procéder.

Sous Android :



L'OS pour smartphone de Google est le plus répandu au monde. Le petit inconvénient, c'est que chaque constructeur y va de ses modifications. La façon d'effectuer les réglages peut ainsi varier légèrement d'un smartphone à l'autre. N'hésitez donc pas à bien fouiller dans les menus et sous-menus si vous ne trouvez pas exactement les mêmes termes que ceux proposés dans ce tuto.

android p


Voici comment paramétrer manuellement votre VPN sous Android :
  • Allez dans les Paramètres
  • Dans l'onglet Réseau, cherchez la section VPN
  • Appuyez sur Ajouter un VPN
  • Rentrez les informations données par votre fournisseur : nom d'utilisateur, mot de passe, adresse du serveur VPN, protocole utilisé
  • En cas de besoin, vous pouvez rentrer plus d'informations en appuyant sur Afficher les options avancées
  • Pour terminer, donnez un nom à votre VPN et validez


Voilà pour Android, vous pouvez maintenant surfer en toute sécurité avec votre smartphone préféré !


Sous iOS :



Le système d'exploitation mobile d'Apple est réputé comme étant le plus sécurisé au monde. Mais une couche de protection supplémentaire n'est pas du luxe, sachant quels dangers rôdent sur le vaste océan numérique qu'est Internet.

ios12


Voici quelles étapes suivre pour paramétrer manuellement votre VPN sous iOS 12 :
  • Rendez-vous dans Réglages
  • Allez dans l'onglet Général
  • Tout en bas est situé un onglet nommé VPN, accédez-y
  • Appuyez sur Ajouter une configuration VPN
  • Il ne vous reste qu'à rentrer les identifiants et paramètres donnés par votre fournisseur VPN
  • Validez et laisser iOS se connecter


Vous êtes maintenant protégé et vos précieuses données encapsulées dans un tunnel chiffré.


Sous Windows 10 :



Les réglages du client VPN pour Windows 10 sont très simples. En quelques clics, votre ordinateur ou hybride sous l'OS de Redmond sera protégé.

fotolia windows 10 os


Voici comment procéder pour un réglage manuel de votre VPN sous Windows 10 :
  • Comme toujours, on se rend dans les Paramètres
  • Sélectionnez la section Réseau et Internet
  • Un onglet VPN est dédié aux réglages du client
  • Cliquez sur Ajouter une connexion VPN
  • Remplissez les champs adéquats avec les paramètres donnés par votre fournisseur
  • Validez et naviguez en toute sécurité !


Sous MacOS :



Le système d'exploitation d'Apple est comme toujours orienté vers la simplicité. Quelques clics au sein de l'interface de votre Mac vous permettront de paramétrer votre VPN.

mac os x logo


Voici les étapes à suivre pour paramétrer votre VPN sous MacOS :
  • Ouvrez le menu Pomme, puis cliquez sur Préférences système
  • Ouvrez ensuite l'onglet Réseau
  • En bas de la liste, cliquez sur le symbole + et choisissez VPN dans la fenêtre qui apparaît
  • Sélectionnez le type de VPN, puis rentrez les informations données par votre fournisseur
  • Il ne vous reste plus qu'à valider et laisser MacOS établir la connexion au serveur VPN


Votre connexion est maintenant sécurisée grâce au chiffrement employé pour encapsuler vos données.

Sous GNU/Linux :



Contrairement à l'idée populaire qui veut que les distributions GNU/Linux soient réservées aux gros barbus à lunette, vous verrez que configurer manuellement un VPN ne requiert pas plus de connaissances que sur d'autres OS.

000000c800096233-photo-ordinateur-hp-linux-portable.jpg


Suivez cette méthodologie pour paramétrer manuellement votre VPN sous Ubuntu (les manipulations peuvent varier selon les distributions) :
  • Ouvrez les Paramètres
  • Rendez-vous dans l'onglet Réseau
  • Cliquez sur le symbole + en haut à droite de la section VPN
  • Sélectionnez Protocole de tunnel Point-To-Point (PPTP)
  • Rentrez les informations données par votre fournisseur VPN
  • Validez en appuyant sur le bouton Ajouter


Surfez encore plus librement avec GNU/Linux !


Sous Freebox OS :



La Freebox de l'opérateur internet Free est la première du marché à proposer un client VPN intégré. Celui-ci permet de protéger les flux transmis par l'application de téléchargement de la Box. Notez que vos autres appareils ne sont donc pas protégés par le client VPN de Free, il faudra les connecter manuellement comme vu dans les sections précédentes de ce tutoriel.

freebox-révolution.jpg


Voici comment faire pour configurer le VPN de la Freebox :
  • Sur votre navigateur préféré, rendez-vous à l'adresse http://mafreebox.freebox.fr/
  • Vous êtes connecté sur l'interface de votre Box, vous aurez besoin de rentrer votre mot de passe d'administration
  • Cliquez sur la catégorie Paramètres de la Freebox
  • Sélectionnez ensuite Client VPN
  • Dans la nouvelle fenêtre, sélectionnez le second onglet : Ajouter une connexion
  • Il ne vous reste qu'à remplir le formulaire avec les informations de votre fournisseur VPN
  • Cliquez sur Sauvegarder


Votre Freebox est maintenant prête à protéger vos données téléchargées.
Modifié le 08/11/2018 à 14h59
scroll top