Avis Surfshark VPN (2022) : le jeune VPN est-il toujours aussi prometteur ?

04 janvier 2022 à 12h26
0
Surfshark VPN

Créé aux Pays-Bas en 2018, Surfshark s'est positionné d'emblée en tête de file des meilleurs VPN  du marché. Outre d'excellentes performances, il a développé un service particulièrement complet doté d'une débauche d'outils en vogue.

Surfshark VPN
  • Vitesses au-dessus de la moyenne
  • Nombre illimité d'appareils
  • Chiffrage renforcé
  • IP statiques
  • Solution antivirus
  • Infrastructure réseau limitée
  • Couverture multiplateforme à améliorer

Surfshark montre les dents en proposant un service performant combinant un mode d'inscription 100 % anonyme, des fonctionnalités VPN parmi les plus populaires ainsi qu'une solution antivirus complète intégrée (en option). Depuis son lancement il y a seulement quatre ans, le jeune VPN s'est hissé directement sur les premières places du podium aux côtés des meilleurs VPN du marché. À date, la version d'essai n'est malheureusement plus proposée.

Fiche technique Surfshark VPN

Caractéristiques

Serveurs
3200 serveurs
Nb de pays
65 pays
Connexions simultanées
Connexions illimitées
Logs de données
Politique No-log
Stockage
Stockage RAM
Pays
Iles Vierges Britanniques
Protocoles
OpenVPN, IKEv2/IPSec, WireGuard
OS
Windows, Mac, Linux
Apps
Android, iOS, Android TV, Amazon Fire
Extensions
Chrome, Firefox
Paiement Bitcoin
Oui
Chat client
24/7 en anglais

Offre du moment

Prix
1,96 € / mois
Engagement
sur 2 ans
Prix par mois
au lieu de 11,46 €/mois

Infrastructure

Surfshark a mis le turbo pour développer son infrastructure qui compte désormais 3 200 serveurs (contre 1 040 il y a un peu plus d'un an) répartis dans 65 pays. La plupart de ses serveurs les plus utilisés sont passés par ailleurs de 1 Gbps à 10 Gbps. Outre des serveurs physiques et virtuels, le service propose des serveurs optimisés pour le P2P et associés à des IP statiques (dans certains pays). Les IP statiques permettent de conserver toujours la même adresse IP, y compris après les reconnexions. Au total, il propose 32 IP statiques, dont 13 serveurs à Tokyo, cinq en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni et quatre à Singapour.

Le VPN comprend également des serveurs Multi-Hop qui font transiter la connexion simultanément sur deux serveurs et pays différents afin de renforcer la sécurité. Pour le reste, l'entreprise basée dans les Îles Vierges britanniques donne peu d'informations sur son infrastructure. Par contre, chose rare dans le secteur, elle a fait auditer la sécurité de cette dernière par un cabinet d'audit indépendant qui n'a constaté aucun problème.

Surfshark 2022 © Surfshark

Couverture multiplateforme et connexions simultanées

Outre les principaux OS (Windows, macOS, Linux, Android, et iOS) ainsi que les navigateurs Chrome et Firefox, et les box Android TV, Surfshark prend en charge les plateformes TV (FireTV, Apple TV, Android TV...), les Smart TV et les consoles de jeux Xbox et PlayStation. Il est également possible d'installer le VPN sur des routeurs (modèles Asus WRT, DD-WRT Tomato, etc.) en s'aidant des nombreux tutoriels disponibles sur le site du fournisseur ou en se faisant aider si besoin par le support technique.

Autre très bon point, le service permet de connecter un nombre illimité d'appareils en même temps. Une première sur le marché qui a largement contribué à faire connaître rapidement Surfshark. Gageons que d'autres fournisseurs s'engouffrent dans la brèche.

Surfshark 2022 © Surfshark

Sécurité et confidentialité

Depuis le mois d'octobre 2021, l'entreprise qui était basée aux Îles Vierges britanniques a migré son siège social aux Pays-Bas. Le fournisseur explique que le pays bénéficie de lois très strictes en matière de confidentialité malgré son appartenance au sein des 14 Eyes. Elle appliquerait donc toujours une politique « zéro log » très stricte en garantissant qu'elle ne collecte aucune donnée sur ses utilisateurs qu'il s'agisse de l'historique de navigation, des contenus et des préférences de recherche, de la destination du trafic, la durée des sessions, de l'adresse IP, ou encore de la bande passante utilisée. À cela s'ajoute un mode d'inscription 100 % anonyme avec un mode de paiement en cryptomonnaies (CoinGate ou CoinPayments). Dans ce cas, le fournisseur ne dispose d'absolument aucune information sur ses clients.

Le VPN jouit par ailleurs d'une sécurité de premier plan avec un chiffrage AES 256 bits combiné à un hachage d'authentification SHA512 et un échangeur de clé DHE-RSA 2048 bits. Il repose sur les deux protocoles VPN IKEv2 et OpenVPN, et aussi depuis peu sur WireGuard. À noter qu'il a abandonné depuis le protocole VPN Shadowsocks. Ses fonctionnalités avancées se composent des désormais classiques Kill Switch et Split Tunneling (rebaptisé « Whitelister »), de la modification de l'emplacement GPS, de l'invisibilité sur le réseau local pour les terminaux mobiles, ainsi que des protections contre les fuites DNS, WebRTC et IPv6.

Surfshark 2022 © Surfshark

Parmi les autres nouveautés figure un moteur de recherche baptisé « Surfshark Search ». Basé sur l'API de Bing, il permet d'obtenir des résultats de recherche complètement organiques et privés, sans tracking ni publicités et sans ranking artificiel des résultats.

Surfshark 2022 © Surfshark

Le fournisseur propose également le MultiHop qui fait passer le trafic à travers deux serveurs VPN situés dans différents pays en même temps. Cette fonction, qui peut générer des ralentissements, renforce encore un peu plus le masquage de la connexion et de l'identité de l'utilisateur. Sans oublier un mode invisible pour camoufler l'appareil sur les réseaux locaux, une protection Wi-Fi ou encore le mode NoBorders pour contourner les restrictions Internet. Surfshark va même au-delà du VPN avec la fonction CleanWeb capable de bloquer les publicités, les trackers, les tentatives de phishing et autres logiciels malveillants. À noter que l'activation de CleanWeb a tendance à provoquer des coupures de la connexion.

L'une des évolutions majeures de la nouvelle mouture de Surfshark réside dans sa solution de sécurité intégrée : Surfshark One. L'objectif du fournisseur est de proposer une suite de cybersécurité simple et accessible (en option à 11,46 euros/mois). Disponible sur Windows et Android, elle comprend des outils d'analyse et de suppression des logiciels malveillants ainsi qu'un module baptisé « Alert » permettant de vérifier si ses données personnelles ont été corrompues. Lorsque son adresse email apparaît dans une base de données, le service envoie automatiquement une alerte.

Surfshark 2022 © Surfshark

Interface et fonctionnalités

Tout nouveau tout beau, Surfshark s'est refait une beauté et bénéficie à présent d'une superbe interface. Il rivalise sur ce point avec les interfaces ultra modernes de ProtonVPN ou CyberGhost , par exemple. On regrette en revanche que le fournisseur ne donne toujours que très peu d'informations sur les serveurs et leurs emplacements. En cliquant sur le menu « Emplacements », tout juste peut-on voir s'il s'agit d'un serveur virtuel (désigné par un « V ») ainsi que le taux de charge sur les clients bureau et mobiles.

Les réglages avancés permettent toutefois de réaliser des tests de vitesse des différents serveurs physiques et virtuels, ainsi que les serveurs dédiés au P2P et aux IP statiques.

Surfshark 2022 © Surfshark

Tous les serveurs du service étant optimisés pour le P2P et l'accès aux contenus géobloqués (Netflix , Amazon Prime Video US…), Surfshark ne désigne pas d'emplacements spécifiques à ces usages. En revanche, il propose un accès direct aux serveurs dotés d'une IP statique et MultiHop via les onglets éponymes (sous la barre de recherche). Toujours dans le menu « Emplacements », il est possible de se connecter au serveur le plus rapide ou le pays le plus proche. Les fonctionnalités avancées sont quant à elles regroupées dans le menu des « Paramètres/Avancé » et agrémentées de petits descriptifs bien pratiques pour les néophytes.

Surfshark 2022 © Surfshark

À l'inverse de la plupart des fournisseurs, Surfshark propose des clients mobiles pour Android et iOS particulièrement complets. On retrouve la quasi-totalité des fonctionnalités, dont Kill Switch, CleanWeb, MultiHop, Bypasser, la protection Wi-Fi, ou encore NoBorders. Étonnamment et contrairement au client bureau, il est possible d'accéder en sus aux serveurs les plus rapides pour le P2P. Légère, sobre et intuitive, c'est l'une des applications VPN les plus efficaces et performantes du moment.

Surfshark 2022 © Surfshark
Surfshark 2022 © Surfshark
Surfshark 2022 © Surfshark

Accès aux services de streaming et de téléchargements P2P/torrents

Surfshark possède l'une des solutions les plus performantes pour accéder aux plateformes de contenus bloquées géographiquement. Il faut toutefois garder en tête que c'est un acteur encore jeune qui ne se trouve pas forcément dans les viseurs des géants Netflix, Amazon, HBO, etc. C'est l'un des rares VPN capables de débloquer les services de streaming à l'étranger avec n'importe lequel de ses serveurs. Tous les tests que nous avons effectués notamment pour accéder aux catalogues de Netflix aux États-Unis, au Royaume-Uni et même en Australie ont fonctionné du premier coup. Contrairement à d'autres services, il parvient à débloquer sans peine également Amazon Prime Vidéo. Il est toutefois nécessaire de valider l'accès à la plateforme via un serveur étranger via son smartphone .

Surfshark 2022 © Surfshark
Prime Video USA
Surfshark 2022 © Surfshark
Netflix USA

Pour le téléchargement de torrents, il est là encore possible d'utiliser n'importe quelle localisation. Le fournisseur conseille des positions plutôt que d'autres qui sont plus rapides via son site web ou son client mobile. Il n'impose aucune limite, que cela soit pour les données téléchargées ou le nombre de connexions simultanées. Surfshark possède de surcroît plusieurs fonctions utiles au P2P dont Kill Switch, le Split Tunneling, ou encore Clean Web pour bloquer les publicités et les logiciels malveillants. Hélas, les téléchargements de torrents sont automatiquement routés via les serveurs MultiHop basés aux Pays-Bas, au Canada ou aux États-Unis selon l'endroit où l'on se trouve. Cette technique renforce la sécurité et l'anonymat de l'utilisateur, mais ralentit la vitesse des téléchargements.

Surfshark 2022 © Surfshark

Performances

Surfshark fait toujours partie des VPN les plus véloces du marché. Les localisations les plus populaires pour le streaming telles que les États-Unis et le Royaume-Uni sont particulièrement bien loties. Comme en témoignent les tests réalisés sur une connexion en fibre optique, il fait montre d'une bonne régularité quelle que soit la localisation des serveurs.

  • Rappelons que le PING permet de mesurer (en millisecondes) le temps réalisé par des paquets de données pour faire l'aller-retour entre un terminal et le réseau Internet. Plus il est faible, plus la connexion réseau est bonne. Concernant les débits descendants (download) et ascendants (upload), plus ils sont élevés, plus la connexion internet est rapide.
Surfshark 2022 © Surfshark
Sans VPN
Surfshark 2022 © Surfshark
France
Surfshark 2022 © Surfshark
États-Unis
Surfshark 2022 © Surfshark
Royaume-Uni
Surfshark 2022 © Surfshark
Australie
Surfshark 2022 © Surfshark
Japon

Les tests de débits avec ou sans VPN peuvent varier énormément d'un jour ou d'une semaine à l'autre. Il est tout de même possible de voir si la perte de vitesse avec le VPN se révèle importante ou non et les écarts de débits qu'il peut y avoir entre les différentes localisations. Surfshark nous a véritablement impressionnés d'une part par ses débits, mais surtout par l'optimisation globale de son infrastructure encore très récente. En dehors du PING dont les résultats varient forcément en fonction de la distance géographique, le VPN affiche des débits très satisfaisants en France, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Ses performances dans les localisations très éloignées comme l'Australie et le Japon sont moins véloces, mais elles permettent néanmoins de surfer très confortablement sur le Web. Même s'il n'atteint pas le niveau d'excellence d'ExpressVPN ou NordVPN , il demeure l'un des meilleurs VPN pour streamer des contenus à l'étranger.

Surfshark 2022 © Surfshark

Support technique

Le support technique comprend un chat uniquement en anglais accessible quasiment en temps réel 24h/24 et 7j/7. Il répond également aux demandes par email en français par le biais d'un traducteur dans un délai de moins de 24 heures. Nous avons été agréablement surpris par la pertinence des réponses du service, rédigées dans un français parfait.

Tarifs

Ses tarifs attractifs avec la possibilité de connecter un nombre illimité d'appareils simultanément demeurent ses principaux arguments commerciaux. À condition de souscrire à une période d'abonnement de deux ans, le service revient à seulement 1,96 euro/mois. Une offre agressive qui positionne Surfshark parmi les VPN les moins chers du marché. Pour une souscription d'une année, le tarif qui grimpe à 5,49 euros/mois correspond à peu près à ce que propose la concurrence. L'abonnement mensuel qui a en revanche augmenté en passant de 9,89 euros à 11,46 euros/mois figure parmi les plus élevés du marché. Surfshark offre toutefois un très bon rapport qualité/prix/fonctionnalités/performances.

Surfshark 2022 © Surfshark

Faut-il craquer pour Surfshark ?

Surfshark garde le cap en continuant à proposer un service de grande qualité. Ses performances sont presque au niveau des meilleurs VPN du marché et il demeure l'un des meilleurs choix pour streamer des contenus géobloqués. Il se démarque en offrant un nombre de connexions simultanées illimité et la possibilité de compléter son VPN par une suite de cybersécurité maison ultra simple. Un service très attractif pour le grand public.

Surfshark VPN

8

Bien qu'encore jeune, Surfshark constitue un service de premier plan presque au niveau des meilleurs VPN du marché. Il se démarque en offrant un nombre de connexions simultanées illimité ainsi que des outils de sécurité avancés. C'est l'un des meilleurs choix possibles pour le grand public.

Les plus

  • Vitesses au-dessus de la moyenne
  • Nombre illimité d'appareils
  • Chiffrage renforcé
  • IP statiques
  • Solution antivirus

Les moins

  • Infrastructure réseau limitée
  • Couverture multiplateforme à améliorer

Performances 9

Ergonomie 8

Accessibilité 8

Nombre de serveurs 7

Prix 7

En savoir plus sur la politique commerciale de Surfshark :

Jérôme Cartegini

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Franc...

Lire d'autres articles

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Francisco et quelques bourgades bien moins célèbres, la chasse aux infos m’a amené aux quatre coins du monde et la route promet d’être encore longue et fascinante. Cyberguerre, robotique, intelligence artificielle, blockchain, véhicules autonomes, informatique quantique, ou transhumanisme, la révolution ne fait que commencer…

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page