Comparatif 2019 : Quel est le meilleur SSD ?

09 juillet 2019 à 17h30
0
Le top du top
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
Samsung 970 Pro
+ Des performances exeptionnelles
+ Chauffe peu
+ Garantie 5 ans
WD Black SN750 SSD
+ Excellents débits
+ Garantie 5 ans
Crucial MX500
+ Débits sequentiels
+ Débits constants
+ Garantie 5 ans

Comment choisir le meilleur SSD interne ?

  • Le format :

    Cela dépendra de plusieurs facteurs : le prix, la taille du PC et la vitesse souhaitée. Un SSD M.2 est beaucoup plus rapide qu'un modèle SATA (format disque dur classique). De plus, il est bien plus compact, car il peut s'intégrer directement sur la carte mère. En contrepartie, le prix d'un SSD M.2 est beaucoup plus élevé que son collègue SATA.
    Vérifiez tout de même que votre PC est bien compatible avec le format du SSD que vous avez choisi.
  • La capacité :

    C'est à vous de savoir quelle est votre capacité idéale. Pour cela, analysez les fichiers volumineux que vous avez actuellement et depuis quand ils y sont. Cela permettra de faire une estimation de la capacité nécessaire dans le futur. Pour information, plus la capacité est importante, moins le prix du Go est grand. En revanche à partir de 1 To, les prix remontent.
  • La vitesse :

    Il ne faut pas toujours faire confiance aux chiffres annoncés par les constructeurs. Cela peut révéler de mauvaises surprises. Il est préférable de constater les tests théoriques et pratiques faits par des testeurs indépendants. Les chiffres annoncés dans notre comparatif reprennent la tendance générale, ce qui donne un résultat bien plus proche de la réalité.
  • L'usure :

    Un SSD stockera vos données personnelles, il ne faudra donc pas négliger la fiabilité. Pour s'y retrouver, plusieurs indicateurs permettent de déterminer la longévité potentielle de votre SSD. Dans un premier temps, il faut regarder la garantie constructeur. Aujourd'hui de plus en plus de moyens de stockages sont garantis pendant 5 ans, ce qui est un gage de confiance. Si elle est de 3 ans, pas de panique, cela reste correct. En dessous de ces chiffres, il faudra se méfier. Le second indicateur est l'endurance annoncée : dans l'idéale, cela doit être au total plus de 100 Go quotidiens durant la période de garantie.
  • L'utilisation :

    Pour le système d'exploitation, un SSD est devenu la norme, car l'interface devient beaucoup plus réactive. La plupart seront très bien pour cet usage (favorisez un SSD M.2).
    Dans les jeux, il sera préférable de se tourner vers un SSD SATA, car avec l'accroissement de la taille des fichiers, cela reviendra beaucoup moins cher. De plus, la différence entre le temps de chargement en jeu d'un SSD M.2 et SATA, ne justifie pas de payer deux à trois fois plus.
    Pour du montage vidéo, photo, etc : il est préférable de prendre le SSD le plus rapide dans votre budget. Cela rendra votre travail bien plus simple au quotidien.
    Enfin, pour un usage professionnel, il est possible d'avoir des SSD avec des garanties étendues jusqu'à 10 ans. Vos données seront ainsi mieux protégées.

Les SSD permettent une très grande rapidité pendant les transferts de données. À la différence des disques durs, ils ne contiennent aucune pièce mobile, ralentissant le moyen de stockage. Un SSD peut véritablement améliorer radicalement le comportement d'un vieil ordinateur. Mais tous les SSD ne se valent pas, entre SATA et NVMe.

Depuis quelques années le prix des SSD a fortement chuté, ce qui permet de faire rentrer dans n'importe quel budget un moyen de stockage flash. Dans tous les cas, un disque dur sera toujours plus lent qu'un SSD, même peu performant. Il faudra tout de même faire attention à la fiabilité du moyen de stockage. Ce sont vos données en jeu !


1. Crucial MX500 le SSD très abordable et puissant

Crucial MX500



Les plus
+ Débits sequentiels
+ Débits constants
+ Garantie 5 ans
Les moins
- aucun

Crucial est devenu redoutable en termes de rapport prix / performance. La série de SSD MX500 succède aux MX300 avec une mémoire NAND 3D de seconde génération, toujours en TLC bien sûr. Le prix est évidemment le premier attrait de ce SSD étonnamment performant pour le marché auquel il s'attaque.

Les performances en priorités

Le Crucial MX500, sortit fin 2017, parvient aujourd'hui encore à être un sérieux concurrent. On retrouve le SSD en capacité allant de 250 Go à 2 To ce qui est fortement appréciable. Niveau vitesse, le MX500 tourne à 550 Mo/s en lecture et environ 510 Mo/s en écriture. Ces résultats s'inscrivent dans la moyenne des SSD SATA. Pour y parvenir, Crucial utilise la seconde génération de la technologie NAND 3D.

Pour rajouter un petit boost de performance, le boîtier est en métal avec une pâte thermique au niveau du contrôleur. Cela permet de dissiper la chaleur produite directement entre la coque et la puce. Un atout qui offre la possibilité de l'utiliser pour de longue période sans qu'il ne flanche.

Une garantie constructeur de 5 ans

Il faut noter que le MX500 possède une garantie constructeur étendue à cinq ans. C'est un sérieux avantage sur la concurrence qui se limite le plus souvent à deux ou trois ans. Cela prouve aussi la confiance de Crucial envers son produit. L'endurance du SSD est annoncée à 360 To. Pour mettre ce chiffre en perspective, cela représente environ 200 Go de données écrites quotidiennement.

Notre avis sur le Crucial MX500

Le Crucial MX500 offre les capacités de SSD SATA plus haut de gamme pour un prix très contenu. En bonus on retrouve même les données chiffrées matériellement en AES 256 bits. Aujourd'hui il est devenu difficile de différencier les SSD en SATA à cause de la maturité de la technologie. Pour cela il ne reste que le prix et Crucial tire parfaitement son épingle du jeu.
Retour au menu

2. Samsung 860 Evo le meilleur rapport qualité/prix

Samsung 860 Evo



Les plus
+ Débits sequentiels
+ Stabilité du taux de transfert
+ Garantie 5 ans
Les moins
- Plus cher que le MX500

Samsung est le constructeur le plus connu pour fabriquer des SSD très performants à différents prix. Le 860 Evo se situe dans le milieu de gamme du constructeur coréen. Le mot d'ordre pour ce SSD SATA : la sobriété. Samsung nous habitue à présent à des moyens de stockages simples, premium et efficace. Le 860 Evo ne déroge pas à la règle bien sûr.

La technologie Samsung au service des performances

La performance d'un SSD est le premier argument d'achat. Le 860 Evo parvient ainsi à aller jusqu'à 533 Mo/s en lecture et 502 Mo/s en écriture en vitesse séquentielle. Ces performances sont obtenues par des composants signés Samsung. La mémoire est une V-NAND de 4e génération. Bien évidemment, il s'agit de modules TLC qui ont l'avantage de stocker 3 bits de données par cellules. Mais cela vient avec une contrepartie : ce type de mémoire est souvent moins rapide en écriture que la mémoire MLC. Cela est dû au fait que le SSD doit vérifier 8 points de tensions en TLC, contre 4 en MLC.

Idéal pour une utilisation quotidienne

La mémoire TLC des modules du SSD Samsung 860 Evo est idéale pour des ordinateurs portables par exemple. Le SSD est adapté à une utilisation quotidienne, mais pas extrême. Il sera donc parfait pour une partition du système d'exploitation, mais moins pour stocker une librairie de jeux. Pourtant il permet de stocker plus pour un coût plus bas.

Notre avis sur le Samsung Evo 860

Difficile de trouver des points faibles à ce SSD. La qualité est au rendez-vous et les performances aussi. L'énorme avantage est la stabilité de la vitesse des transferts. On regrettera simplement l'utilisation de mémoire TLC, qui descend probablement un peu les performances en écriture. Mais en contrepartie on retrouve une garantie constructeur de 5 ans, fortement appréciable.
Retour au menu

3. Samsung 970 Pro le plus rapide des SSD

Samsung 970 Pro



Les plus
+ Des performances exeptionnelles
+ Chauffe peu
+ Garantie 5 ans
Les moins
- Le prix

Depuis que Samsung s'est attaqué au haut de gamme des SSD, le marché évolue fortement. L'objectif est de rattraper le SSD M.2 du coréen qui offre des performances tout simplement époustouflantes. À l'heure actuelle il est l'un des moyens de stockage les plus rapides au monde. Si la recherche de performances sans compromis est le but premier, alors le Samsung 970 Pro est l'idéal.

Toujours plus de vitesse

Le Samsung 970 Pro est véritablement le leader des SSD M.2. Avec des performances d'environ 3,5 Go/s en lecture et 2,7 Go/s en écriture, il écrase la plupart de la concurrence. Cela est d'autant plus vrai en écriture, lorsque les autres SSD peinent à dégager 2 Go/s le 970 Pro les dépassent allègrement. Les performances sont si importantes qu'un RamDisk est seulement deux fois plus rapide.

Le secret réside dans un contrôleur maison, le Phoenix, aussi présent dans les 970 Evo et 970 Evo Plus. En prime on retrouve 1 Go de mémoire DDR4 pour la mémoire cache. En plus de cela Samsung utilise des modules MLC qui ont l'avantage d'être plus rapides en écriture, mais d'être plus chers. Mais la performance a un prix.

Une optimisation des températures parfaite

Il est difficile de faire chauffer le Samsung 970 Pro au point qu'il réduise en vitesse. C'est une véritable prouesse qu'est parvenu à réaliser le fabricant coréen. Pour y arriver, le SSD contient une fine plaque en cuivre, afin de dissiper la chaleur. Le résultat est ainsi bluffant, avec une résistance aux stress tests incroyable. Difficile de faire plier ce SSD

Notre avis sur le Samsung 970 Pro

Le SSD haut de gamme de Samsung tient toutes ses promesses et dépasse les résultats imaginables. Cet exploit le place très facilement comme le SSD le plus rapide au monde. Si vous souhaitez le meilleur des SSD, il conviendra parfaitement. Mais attention, il ne rentrera pas dans tous les budgets. Même si avec la baisse du prix des SSD depuis quelques années, de telles performances pour 150 euros (version 500 Go) sont incroyables.
Retour au menu

4. WD Black SN750 SSD le choix de la rédaction

WD Black SN750



Les plus
+ Excellents débits
+ Garantie 5 ans
Les moins
- Dissipateur vendu séparemment

Western Digital est depuis longtemps l'un des leaders des moyens de stockage. La société frappe un grand coup avec ce SSD M.2. La version 2019 n'est pas très différente de son aîné de 2018 : le SN700. Pourtant on retrouve quelques ajustements lui permettant de rester un excellent concurrent aux SSD M.2 haut de gamme.

Un sérieux rival du Samsung 970 Pro

On constate directement que les débits du SSD de Western Digital parviennent à 3,4 Go/s en lecture et 2,6 Go/s en écriture. À moins 100 Mo/s les deux SSD se tiennent dans un mouchoir de poche. On constate pourtant que WD utilise une mémoire TLC, moins performante en écriture sur son moyen de stockage. Une démarche regrettable sur un SSD de ce calibre. Pourtant, malgré cela, le WD Black 2019 est le plus grand rival du Samsung 970 Pro.

Aujourd'hui la plupart des modules de mémoires ainsi que les contrôleurs chez Western Digital, proviennent de Sandisk. Cela fait suite au rachat de Sandisk par Western Digital en 2015.

Dissiper la chaleur à tout prix...

Pour contrôler la température, il existe un dissipateur thermique. Mais pour cela il faudra mettre la main au portefeuille. Malheureusement cela fait passer le SSD de WD au-dessus de celui de Samsung. Effectivement, sans ce dissipateur, le SSD M.2 a tendance à chauffer et à dépasser les 80°C, limitant ses capacités.

Notre avis sur le WD Black SN750

Samsung se retrouve enfin avec un véritable concurrent face à son SSD 970 Pro. Le WD Black 2019 parvient même à être moins cher que son rival. Mais c'est sans compter l'achat en supplément du dissipateur de chaleur. Si vous souhaitez augmenter la durée de vie ainsi que les performances, il faudra passer à la caisse.
Retour au menu

5. Samsung 860 Qvo, le SSD abordable mais performant

Samsung 860 Qvo



Les plus
+ Bon débits pour le prix
+ Cache trés important
Les moins
- Sans cache, les debits chutent drastiquement

Samsung dispose d'une très large gamme de SSD. Cela lui permet de proposer des SSD SATA très performants pour un prix intéressant. Le SSD 860 Qvo propose une nouvelle technologie de stockage qui permet d'économiser sur le coût du SSD, sans rogner les performances.

Des performances plus abordables

La gamme Qvo de Samsung souhaite se placer juste en dessous des Evo. Les performances sont légèrement inférieures, mais le prix permet de combler cette différence. Cela est dû au fait que la technologie QLC présente dans ces SSD nécessite de vérifier 16 points de tension, contre 8 pour la TLC et 4 pour la MLC. En contrepartie, il est possible de réaliser des modules avec 30% de mémoire en plus. Le gain de coût de production permet ainsi de rendre cette technologie plus intéressante.

Le 860 Qvo se bat bien face à ses camarades avec des performances autour de 530 Mo/s en lecture et 465 Mo/s en écriture. La différence n'est donc pas très importante, mais le problème peut venir dans la résistance au temps de cette mémoire QLC. Malgré cela Samsung promet une résistance jusqu'à 360 To de données, pour une garantie de 3 ans.

Un cache très important

Dans la version 1 To on retrouve au total 42 Go de cache. Cela est fortement appréciable et il est peu probable qu'avec des activités quotidiennes il soit possible de le saturer. Mais si cela arrive, le SSD perd fortement de son attrait, car il peut chuter autour de 80 Mo/s.

Notre avis sur le Samsung 860 Qvo

Ce SSD est très performant pour le prix. Cette nouvelle technologie QLC n'en est qu'à ses débuts et ne demande qu'à se développer. La seule ombre au tableau serait la résistance dans le temps de ses nouvelles mémoires. Mais cela reste une véritable réussite pour Samsung qui parvient à sortir son premier SSD QLC, avec brio.
Retour au menu

6. Corsair Force Series MP510

Corsair MP510



Les plus
+ Bons débits en lecture
+ Excellente gestion thermique
Les moins
- Débits en écriture

Corsair n'est pas présent depuis longtemps sur le marché des SSD, mais le constructeur espère bien s'imposer. Le MP510 fait suite à son MP300, plus milieu de gamme. Malgré sa jeunesse dans ce domaine, Corsair parvient à sortir un SSD de très bonne qualité, à la hauteur de ses concurrents.

Détrôner les acteurs historiques

Il est clair que ce SSD M.2 a pour but de venir chatouiller la concurrence. Avec un très bon prix et des performances à la hauteur, il relève le défi. En lecture la vitesse tourne autour des 3,3 Go/s mais chute en écriture avec un peu plus de 1 Go/s. Cela peut être en partie dû au fait d'avoir utilisé une mémoire TLC, moins chère et donc moins performante en écriture. Du côté du fabricant il s'agit de Toshiba pour la réalisation des modules de mémoires. Pour le contrôleur il s'agit d'un Phison PS5012-E12. C'est là qu'intervient une des avancées entre le MP300 et le MP510.

Un véritable monstre d'endurance

Corsair montre qu'il sait réaliser des SSD qui devraient durer dans le temps. En effet, le constructeur annonce une écriture de 1,7 Po. Pour remettre en perspective, cela représente 932 Go de données transférées quotidiennement durant les cinq années de garantie. C'est tout simplement l'une des plus grandes endurances pour un SSD NVMe.

Notre avis sur le Corsair MP510

Corsair s'en tire vraiment bien avec ce SSD abordable et puissance. En prime la garantie de 5 ans ainsi que les 1,7 Po de données transférables prouve bien la durabilité de leur SSD. Côté performance thermique, rien à signaler, ce qui est une bonne nouvelle. Grâce à cela il pourra aller dans un ordinateur portable ou bien une tour d'ordinateur chaude sans risquer de trop monter en température.
Retour au menu

7. WD Blue 3D / SanDisk Ultra 3D, les jumeaux

Sandisk Ultra 3D SSD



Les plus
+ Débits corrects
+ Bonne taille de cache
+ Garantie 5 ans
Les moins
- Aucun majeur

Western Digital ayant racheté Sandisk, les deux sociétés sortent des produits identiques, avec pour seule différence le packaging et le boîtier. À l'intérieur le Western Digital Blue 3D et le Sandisk Ultra 3D sont identiques.

Des performances dans la moyenne

Ces SSD ne sont pas là pour battre des records de vitesse, mais bien pour proposer à un public très large des SSD performants et abordables. Pour cela leurs vitesses tourne autour de 530 Mo/s en lecture et 500 Mo/s en écriture. Des résultats très satisfaisants qui se trouvent dans la moyenne.

Les deux constructeurs utilisent des modules de mémoire TLC de Sandisk. Le contrôleur est signé de son côté Marvell. C'est encore une fois la recette classique des SSD de Western Digital et Sandisk. Pour ce qui est des capacités on retrouve un début à 250 Go, pour aller jusqu'à 2 To.

Un moyen de lutter contre les effets du TLC

Pour faire des économies, mais tout de même obtenir un cache suffisamment important, Sandisk a décidé de passer par la technologie nCache 2.0. Cela permet d'utiliser une mémoire TLC sous forme de cache SLC. C'est-à-dire qu'au lieu de vérifier trois bits dans chaque cellule, le SSD en vérifie qu'un seul. Cela accélère les opérations et allonge la durée de vie. Au final les débits en écriture sont plus rapides grâce à cela.

Notre avis sur les WD Blue 3D et Sandisk Ultra 3D

Ce sont d'excellents SSD moyens de gamme qui correspondent à un champ d'application très large. Surtout que Sandisk est arrivé plutôt tard dans le développement de mémoire NAND 3D. Heureusement pour Western Digital et Sandisk le résultat est réussi.
Retour au menu

8. Crucial P1 : simple et efficace

Crucial P1



Les plus
+ Bons débits
+ Le prix
Les moins
- Chauffe beaucoup

Crucial a décidé de prendre d'assaut le secteur des SSD M.2 depuis fin 2018. Une bonne nouvelle qui permet de proposer une offre de stockage NVMe moins cher et toujours plus performante. On remarque très clairement que la cible n'est pas les personnes à recherche de performances extrêmes.

La mémoire QLC permet à Crucial de sortir son SSD M.2

Grâce à cette technologie Crucial peut ainsi stocker 4 bits de données par cellule, au lieu de 3 pour la TLC et 2 pour la MLC. Mais le sacrifice est fait sur les performances du SSD au final. Le Crucial P1 permet ainsi d'atteindre des vitesses de 2 Go/s en lecture et 1,7 Go en écriture. Les performances sont donc très bonnes, surtout en comparant le prix avec un SSD SATA. Pourtant il reste 5 fois plus rapide que la moyenne des SSD SATA. C'est donc un très bon moyen de mettre son système d'exploitation directement dessus à moindre coût.

Ça chauffe pour le Crucial P1

Il y a un défaut majeur sur ce SSD : il chauffe fortement. Une fois qu'il n'est plus utilisé, il refroidit relativement rapidement. Sinon il est possible de perdre des performances lorsque le SSD est trop chaud. Cela peut aller jusqu'à l'arrêt complet du SSD. Pour éviter cela, il est possible d'acheter un dissipateur ou bien d'utiliser celui directement présent sur la carte mère.

Notre avis sur le Crucial P1

C'est un excellent SSD M.2 qui convient à la plupart des usages à un prix défiant toute concurrence. Il parvient à se mettre au niveau d'un SSD SATA avec des performances dignes d'un SSD M.2. En revanche il faudra faire attention à ne pas le mettre dans un endroit trop chaud pour éviter de ralentir le système. Il est aussi préférable d'utiliser un dissipateur pour éviter toute surchauffe.
Retour au menu

9. Crucial BX500, une version edulcoré du MX500

Crucial BX500



Les plus
+ Débits sequentiels corrects
+ Le prix
Les moins
- Stabilité en transfert mixte

Crucial met un point d'honneur à créer un SSD avec un excellent rapport qualité / prix. Cela se voit sur toute la gamme de Crucial qui favorise le prix aux records de performances. Ce SSD permet de s'offrir pour un petit budget un moyen de stockage bien plus rapide qu'un disque dur.

Le prix avant les performances

Malgré le fait d'avoir un prix extrêmement compétitif, les performances sont au rendez-vous. On retrouve plus de 530 Mo/s en lecture et 480 Mo/s en écriture. Ces résultats en séquentiel le place devant le MX500. Pourtant lorsque les transferts deviennent plus complexes, le BX500 perd son avantage.

Le coût est coupé même au niveau de la coque qui est en plastique. Cela crée une moins bonne diffusion de la chaleur, mais le prix de revient est meilleur. À l'intérieur, évidement il s'agit de mémoire TLC qui se retrouve être moins rapide en écriture. Pour relier les modules, Crucial utilise un contrôleur Silicon Motion, similaire à celui utilisé sur le MX500.

Le cache SLC à la rescousse

Pour ne pas perdre trop de performance avec un cache trop petit, le SSD comporte approximativement 32 Go de cache en SLC sur la version 500 Go. Ce cache permet de contrôler seulement le premier bit des cellules pour réduire la latence. Il faudra donc déplacer un fichier de plus de 32 Go pour saturer le cache, ce qui est très peu probable dans des conditions d'utilisation normales.

Notre avis sur le Crucial BX500

Le BX500 a beau se concentrer sur le prix de vente, les performances ne sont pas en bernes. Le cache est de son côté très large ce qui est appréciable pour un SSD qui regarde en premier le prix. C'est un excellent modèle pour la plupart des gens avec un budget serré, mais qui souhaitent de bonnes performances.
Retour au menu

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
Modifié le 26/09/2019 à 14h06
Cet article vous a été utile ?
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion
scroll top