Quels sont les meilleurs SSD M.2 et SSD 2,5 ? Comparatif 2021

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
12 mai 2021 à 17h15
35

Quel est le meilleur SSD ? S'il a pu être un peu long à s'imposer, le SSD est aujourd'hui le compagnon indispensable de n'importe quel PC qu'il s'agisse d'un modèle portable ou d'une « tour de bureau ». Reste que la catégorie SSD n'est pas du tout homogène, nous nous penchons donc sur son cas au travers d'une double sélection afin de dissocier les modèles au format M.2 NVMe d'un côté et les modèles 2,5 pouces SATA de l'autre.

Les meilleurs SSD M.2 NVMe

Choix de la rédac

Corsair Force MP600

Choix de la rédac

  • Encore parmi les plus performants
  • Endurance en écriture confortable
  • Dissipateur efficace, aisé à retirer
Le plus rapide

Western Digital WD_Black SN850

Le plus rapide

  • Le plus rapide, tout simplement
  • Gestion du cache impeccable
  • Jusqu'à 2 To de capacité
Le moins cher

Crucial P1

Le moins cher

  • Petit prix (500 Go / 1 To)
  • Débits séquentiels intéressants
  • Mémoire QLC

Nous débutons avec la sélection des modèles les plus « tendance » : de plus en plus d'utilisateurs se tournent effectivement vers les SSD NVMe au format M.2 afin de profiter des connecteurs présents sur les cartes mères récentes… et de performances de haut niveau.

Corsair Force MP600

Corsair Force MP600 Haut de gamme
  • Encore parmi les plus performants
  • Endurance en écriture confortable
  • Dissipateur efficace, aisé à retirer
Le SSD « couvert » et performant

S'il n'est plus seul sur le segment du PCIe Gen 4, le Force MP600 reste l’un des meilleurs SSD NVMe que l’on peut se procurer : il est rapide, ne rencontre aucun problème de chauffe et profite d’une endurance en écriture parmi les importantes. Seul son prix, sensiblement plus élevé que la concurrence peut constituer un frein.

Le SSD « couvert » et performant

S'il n'est plus seul sur le segment du PCIe Gen 4, le Force MP600 reste l’un des meilleurs SSD NVMe que l’on peut se procurer : il est rapide, ne rencontre aucun problème de chauffe et profite d’une endurance en écriture parmi les importantes. Seul son prix, sensiblement plus élevé que la concurrence peut constituer un frein.

Courant 2019, Corsair avait frappé fort en étant l'un des premiers constructeurs - avec Gigabyte - à commercialiser un SSD NVMe capable d'exploiter la norme PCIe Gen 4, le Force MP600. Aujourd'hui encore, il s'agit d'un des modèles les plus performants sur le marché avec des débits de près de 2,5 Go/s en copie de fichiers sous Windows 10.

Pour ce faire, le SSD s'appuie sur un contrôleur Phison PS5016-E16 et de la mémoire TLC 3D sur 64 couches signée Toshiba. Afin d'éviter un échauffement excessif signe de dégradation des performances, Corsair équipe son produit d'un dissipateur aisément démontable : même lors des sessions les plus soutenues, il dépasse à peine les 60°C.

On retiendra également une endurance en écriture nettement au-dessus du lot avec, pour la version 1 To, 1 800 To… de quoi voir venir. Reste que le Force MP600 n'est pas le plus accessible des SSD NVMe, mais son tarif est, bien sûr, pleinement justifié.

Crucial P1

Crucial P1 L'accessible
  • Petit prix (500 Go / 1 To)
  • Débits séquentiels intéressants
  • Mémoire QLC
Le meilleur entrée de gamme

En commercialisant le P1, Crucial n’avait pas d’autre objectif que de proposer un SSD NVMe accessible sans trop dégrader les performances auxquels les utilisateurs étaient habitués. Exploitant de la mémoire QLC et une interface PCIe Gen 3, il ne peut tenir tête aux meilleurs SSD, mais à petit prix, il offre des performances plus qu’acceptables tant que le cache n’est pas saturé.

Le meilleur entrée de gamme

En commercialisant le P1, Crucial n’avait pas d’autre objectif que de proposer un SSD NVMe accessible sans trop dégrader les performances auxquels les utilisateurs étaient habitués. Exploitant de la mémoire QLC et une interface PCIe Gen 3, il ne peut tenir tête aux meilleurs SSD, mais à petit prix, il offre des performances plus qu’acceptables tant que le cache n’est pas saturé.

Le Crucial P1 n'a été commercialisé qu'avec un objectif en tête, celui de proposer un SSD NVMe aux performances correctes, mais surtout à prix « plancher ». Le fabricant y est d'ailleurs parvenu et, plusieurs mois après sa sortie, le P1 reste l'un des modèles les plus accessibles actuellement sur le marché avec un rapport prix / capacité particulièrement attrayant.

Forcément, pour parvenir à contenir au maximum ses tarifs, Crucial a été contraint de faire quelques sacrifices et il n'est donc par exemple pas question de prendre en charge le PCIe Gen 4. Plus important, Crucial a employé de la mémoire QLC qui permet de stocker 4 bits de données par cellule. Cela permet de gonfler les capacités, mais pas le prix.

En revanche, cela a un impact non négligeable sur l'endurance théorique en écriture avec 200 To de certifiés par Crucial. Dans la majorité des cas, ce sera bien suffisant, mais prudence malgré tout. La QLC se distingue toutefois par des performances encore très correctes : le Crucial P1 est ainsi capable d'assurer des débits avoisinant le 1,5 Go/s.

Corsair MP600 Core

Corsair MP600 Core Rapport prix / performances
  • Performances générales
  • Lecture séquentielle
  • Échauffement maîtrisé
Meilleur ratio capacité / prix

S'il ne révolutionnera pas le monde du SSD, le MP600 Core est un produit diablement intéressant à condition de bien avoir en tête son endurance en écriture pour ne pas se tromper. Les performances sont de haut niveau et le prix est contenu.

Meilleur ratio capacité / prix

S'il ne révolutionnera pas le monde du SSD, le MP600 Core est un produit diablement intéressant à condition de bien avoir en tête son endurance en écriture pour ne pas se tromper. Les performances sont de haut niveau et le prix est contenu.

La sortie du MP600 Core coïncide avec l'arrivée sur le marché d'une toute nouvelle génération de SSD NVMe PCIe 4.0. Pour autant, Corsair n'a pas voulu se mêler à la bataille et son MP600 Core est surtout là pour montrer que ces unités de stockage ultra-compactes ont fait de très intéressants progrès côté capacités… sans (trop) faire grimper la douloureuse.

Le MP600 Core ressemble comme deux gouttes d'eau au MP600 Force qui avait révolutionné les débits SSD il y a déjà deux ans. On garde ainsi le même dissipateur thermique pour assurer un rafraîchissement sans faille des puces et on conserve également l'excellent contrôleur Phison PS5016-E16 capable de très belles performances.

De fait, les débits séquentiels sont remarquables, le mode aléatoire tient encore la route et la seule concession réalisée par Corsair tient à l'endurance en écriture : l'utilisation de mémoire QLC limite logiquement ce paramètre sans toutefois que le bilan ne soit catastrophique. Au final, grâce à un modèle 4 To à plus ou moins 600 euros, le MP600 Core montre que les grandes capacités se « démocratisent » petit à petit.

Western Digital WD_Black SN850

Western Digital WD_Black SN850 Le plus rapide
  • Le plus rapide, tout simplement
  • Gestion du cache impeccable
  • Jusqu'à 2 To de capacité
Le meilleur haut de gamme

S'il bat tous les records de vitesse en matière de SSD NVMe, le WD_Black SN850 se heurte à un problème de taille : de telles performances ne sont utiles que pour des usages aussi rares que précis. Reste que Western Digital prépare l'avenir avec un produit qui n'est entaché d'aucun défaut particulier… si ce n'est son prix, forcément.

Le meilleur haut de gamme

S'il bat tous les records de vitesse en matière de SSD NVMe, le WD_Black SN850 se heurte à un problème de taille : de telles performances ne sont utiles que pour des usages aussi rares que précis. Reste que Western Digital prépare l'avenir avec un produit qui n'est entaché d'aucun défaut particulier… si ce n'est son prix, forcément.

S'il a pu avoir un peu de retard « l'allumage » en tant que géant du disque dur traditionnel, Western Digital a, depuis, largement embrassé le virage du SSD avec des modèles variés et généralement bien considéré par la critique, comme par les utilisateurs.

Distancé sur le strict terrain des performances, l'Américain a « sauté » une génération pour revenir au sommet avec le WD_Black SN850 qui s'impose d'emblée comme le plus performant des SSD NVMe jamais passés entre nos mains. Il est évidemment compatible avec la dernière norme PCI Express, la 4.0. Pour reprendre le leadership, Western Digital a imaginé son propre contrôleur - le WD Black G2 - qu'il associe à de la mémoire
SanDisk BiCS4 3D TLC NAND sur 96 couches.

Le cocktail est donc détonnant avec des débits de 7 Go/s en lecture sur nos benchs. En pratique, sur de la copie de fichiers, il atteint les 3,2 Go/s en lecture et les 2,2 Go/s lors de nos tests d'écriture. On regrettera une endurance en retrait par rapport aux ténors de la génération précédente (600 To d'écriture pour la version 1 To) et le fait que ces remarquables performances ne seront utiles que pour des usages très spécifiques.

Les meilleurs SSD SATA 2,5

Choix de la rédac

Samsung 860 PRO

Choix de la rédac

  • Excellent niveau de performances
  • Endurance remarquable en écriture
  • Puces mémoire TLC
Garantie au top

Kingston KC600

Garantie au top

  • Bonne performances générales
  • Dissipation thermique efficace
  • Chiffrement matériel automatique
Grosse capacité

Samsung 870 QVO

Grosse capacité

  • Jusqu'à 8 To de stockage
  • Performances de bon niveau, avec le cache
  • Cache de bonne taille sur les modèles 2 / 4 / 8 To

Parce qu'ils constituent toujours un composant de choix dans une configuration, les SSD SATA au format 2,5 pouces sont aussi à l'honneur. Là, les évolutions technologiques sont plus limitées… au moins en ce qui concerne les performances, car les capacités ont bien progressé.

Kingston KC600

Kingston KC600 Un bon compromis
  • Bonne performances générales
  • Dissipation thermique efficace
  • Chiffrement matériel automatique
deux ans de garantie

De bonnes performances, un bon niveau de garantie et une dissipation thermique efficace… que demander de plus ? En réalité, pas grand-chose à part, peut-être, un tarif qui le rendrait un tout petit peu plus abordable afin que tout le monde puisse profiter de ses nombreuses qualités.

deux ans de garantie

De bonnes performances, un bon niveau de garantie et une dissipation thermique efficace… que demander de plus ? En réalité, pas grand-chose à part, peut-être, un tarif qui le rendrait un tout petit peu plus abordable afin que tout le monde puisse profiter de ses nombreuses qualités.

Très présent sur le marché du SSD aussi bien au format M.2 que 2,5 pouces, Kingston profite de son expertise dans le monde des barrettes mémoires et de son partenariat de longue durée avec Micron qui fournit d'ailleurs les composants au cœur de ce KC600 : il s'agit de puces TLC sur 96 couches accompagnant un contrôleur Silicon Motion SM2259.

Sans prétendre aux débits des modèles NVMe, ce duo de puces Micron et de contrôleur Silicon Motion assure au K600 des performances de premier plan pour un produit 2,5 pouces : jusqu'à 530 Mo/s en lecture sur de gros fichiers et encore près de 50 Mo/s sur de tout petits. En écriture, le SSD est aussi très satisfaisant avec 470 Mo/s et 95 Mo/s sur les gros / petits fichiers.

Reste que les atouts principaux de ce KC600 sont à chercher ailleurs. En effet, Kingston est un spécialiste du chiffrement automatique des données prenant en charge TCG Opal, AES 256-bit et eDrive. 

Samsung 860 PRO

Samsung 860 PRO Le plus performant
  • Excellent niveau de performances
  • Endurance remarquable en écriture
  • Puces mémoire TLC
Le SATA performant et endurant

Vieillissant, le Samsung 860 PRO reste une valeur sure dans le domaine du SSD. Il s'agit d'un produit SATA 2,5 pouces qui ne vous décevra pas grâce à des performances de premier plan, mais, surtout d'une endurance hors normes le tout sans réel point faible si ce n'est un tarif plus élevé que les modèles QVO.

Le SATA performant et endurant

Vieillissant, le Samsung 860 PRO reste une valeur sure dans le domaine du SSD. Il s'agit d'un produit SATA 2,5 pouces qui ne vous décevra pas grâce à des performances de premier plan, mais, surtout d'une endurance hors normes le tout sans réel point faible si ce n'est un tarif plus élevé que les modèles QVO.

Nettement plus cher que la concurrence, le Samsung 860 PRO est un modèle que nous ne conseillerons évidemment pas à M. Tout-le-monde. Pour justifier ses tarifs qui peuvent aller - pour la même capacité - au double de ceux des modèles concurrents, Samsung met en avant une endurance hors du commun… et il a bien raison.

Profitant de puces mémoires TLC signées Samsung, le 860 PRO est à l'image de certains modèles NVMe retenus dans notre précédente sélection : la version 1 To est ainsi dotée d'une endurance en écriture estimée à 1 200 To par son fabricant. Cela revient à écrire plus de 670 Go de données tous les jours pendant cinq ans !

Le Sud-coréen ne s'arrête cependant pas en si bon chemin et il profite de la qualité de ses puces mémoires pour offrir des débits parmi les meilleures observés sur des 2,5 pouces SATA : 530 Mo/s et 500 Mo/s respectivement en lecture et en écriture sur de gros fichiers. Enfin, le logiciel Samsung Magician qui accompagne le SSD est parmi les meilleurs.

Samsung 870 QVO

Samsung 870 QVO Grand format
  • Jusqu'à 8 To de stockage
  • Performances de bon niveau, avec le cache
  • Cache de bonne taille sur les modèles 2 / 4 / 8 To
La capacité avant tout

Le 870 QVO souffle le chaud et le froid. Le chaud d'abord parce qu'il dispose d'un coût au gigaoctet relativement faible et procure des performances globalement intéressantes. Le froid cependant parce que les problèmes de dépassement du cache et d'endurance du précédent modèle - le 860 QVO - sont toujours présents et que, encore disponible, ce dernier est meilleur marché. Un achat à envisager, mais plutôt pour les modèles ≥ 2 To.

La capacité avant tout

Le 870 QVO souffle le chaud et le froid. Le chaud d'abord parce qu'il dispose d'un coût au gigaoctet relativement faible et procure des performances globalement intéressantes. Le froid cependant parce que les problèmes de dépassement du cache et d'endurance du précédent modèle - le 860 QVO - sont toujours présents et que, encore disponible, ce dernier est meilleur marché. Un achat à envisager, mais plutôt pour les modèles ≥ 2 To.

Chez Samsung, l'automne 2020 aura été synonyme de refonte de la gamme SSD 2,5 pouces. Certes les modèles 860 sont encore disponibles chez la plupart des revendeurs, mais l'heure est maintenant aux 870 et en particulier aux 870 QVO qui mettent clairement l'accent sur les capacités plutôt que sur l'endurance ou les débits.

Disponible en quatre capacités allant du 1 To - oui, c'est le plus « petit » modèle - jusqu'au 8 To, le 870 QVO est capable d'emmagasiner quantités de données sans trop faire grimper la « douloureuse » grâce à l'utilisation de mémoire QLC. Estampillées Samsung, ces puces sont plus endurantes que celles de la concurrence, mais la longévité baisse malgré tout.

Ainsi, le modèle 1 To n'est certifié que pour 360 To d'écriture. Un modèle 1 To que nous ne vous conseillons pas du fait de son cache : sur des copies de plus de 42 Go, les débits chutent à plus ou moins 80 Mo/s. Un problème moins net sur les autres versions (2 / 4 / 8 To) qui ne « plongent » qu'à 142 Mo/s quand les copies dépassent les 78 Go en une seule fois. Visez donc au moins le 2 To, c'est la raison d'être de ce produit !

SanDisk Ultra 3D 1 To

SanDisk Ultra 3D Entrée de gamme
  • Débits corrects
  • Bonne taille de cache
  • Mémoire NAND 3D
Le premier prix

Ce sont d'excellents SSD moyens de gamme qui correspondent à un champ d'application très large. Surtout que Sandisk est arrivé plutôt tard dans le développement de mémoire NAND 3D. Heureusement pour Western Digital et Sandisk le résultat est réussi.

Le premier prix

Ce sont d'excellents SSD moyens de gamme qui correspondent à un champ d'application très large. Surtout que Sandisk est arrivé plutôt tard dans le développement de mémoire NAND 3D. Heureusement pour Western Digital et Sandisk le résultat est réussi.

Nous terminons notre sélection avec l'un des SSD 2,5 pouces au rapport qualité / prix les plus intéressants du moment. Bien sûr, les choses changent vite chez les revendeurs au gré des sorties, mais aussi et surtout au gré des promotions. Reste que l'Ultra 3D 1 To est régulièrement parmi les plus accessibles en entrée de gamme.

À ce tarif et alors qu'il est sur le marché depuis bientôt trois ans, il ne faut évidemment pas s'attendre à trouver le produit le plus performant. Reste que compte tenu des limitations de la norme SATA, il n'est pas loin des meilleurs avec des débits en lecture / écriture pouvant respectivement atteindre les 480 / 450 Mo/s. Plus qu'honorable.

Là où il pêche davantage, c'est côté endurance car malgré l'emploi de puces TLC, il n'est certifié que pour 400 To d'écriture sur la version 1 To : une valeur qui conviendra malgré tout à la plupart des usages.

Comment bien choisir son SSD ?

Choisir son SSD

Alors que nous venons de vous proposer notre sélection des meilleurs SSD actuellement sur le marché, il nous faut maintenant évoquer certains des critères qui nous semblent les plus importants. Depuis le format jusqu'aux capacités en passant par les diverses technologies mises en oeuvre, vous pourrez faire votre choix de manière éclairée.

Quel format, quel usage et quelle compatibilité ?

Comme ce fut le cas avec les disques durs traditionnels, un SSD peut prendre plusieurs formes, plusieurs apparences. En fonction des besoins et des objectifs de l'utilisateur, tel format sera plus indiqué que tel autre. À Clubic, nous gardons le format 2,5 pouces SATA pour les unités de grande capacité ne nécessitant pas d'exceptionnelles performances.

À côté de cela, nous privilégions les SSD au format M.2 en NVMe dès lors qu'il est question d'accueillir le système d'exploitation. À condition de ne pas se tromper dans la technologie des puces mémoires embarquées - nous y reviendrons - le NVMe est celui qui vous offrira les meilleurs débits et la réactivité la plus importante.

Notez cependant qu'il faut faire très attention au format de votre prochain SSD. Dans le cas d'un ordinateur portable par exemple, il peut être tout simplement impossible d'installer un modèle 2,5 pouces : il faudra se tourner vers le M.2. Cela dit, même dans le cas de ce format extrêmement compact, plusieurs solutions existent.

Là, il faut vérifier la compatibilité matérielle : M.2 NVMe - les plus rapides - ou M.2 SATA - moins chers. Pour entrer encore davantage dans les détails, même s'il n'y aura cette fois aucune incompatibilité, il faut surveiller que votre carte mère puisse exploiter les modèles PCIe Gen 4 ou vous tourner vers les plus « modestes » PCIe Gen 3.

SSD dans un laptop

De l'évidente question de la capacité…

Si la chose est d'importance, vous aurez beaucoup moins besoin de nos conseils pour choisir la capacité de votre future SSD : qui est mieux placé que vous pour connaître vos désirs en la matière. Il est tout de même possible de signaler quelques points de vigilance.

Tout d'abord, même s'il s'agit d'un SSD tout entier dévolu au système d'exploitation, il est bon de ne pas voir trop petit. Pour la gestion du bureau, de certaines mises à jour ou simplement répondre aux contraintes d'applications mal programmées, il est important d'avoir « de la marge » : 256 Go voire 512 Go nous semblent constituer un minimum.

Si vous optez pour le « tout SSD » sur votre machine, il est intéressant de prévoir deux unités : une pour le système d'exploitation donc et une autre pour le stockage. Ce second SSD sera amené à conserver vos jeux vidéo par exemple. Des jeux qui ont nettement enflés ces deux dernières années : envisager au moins un 2 To, nous paraît sage.

SLC vs MLC vs TLC vs QLC © Plextor
Plextor explique en un schéma la différence entre la SLC, la MLC, la TLC et la QLC

Plusieurs technologies de mémoire en lice

Dans l'immense majorité des cas et des situations, un SSD sera plus rapide et plus réactif qu'un disque dur traditionnel (HDD). Un avantage qui est lié au mode de fonctionnement du SSD : alors que le HDD repose sur des plateaux qu'un moteur doit entraîner, le SSD se construit autour de composants électroniques, des puces mémoire pour l'essentiel.

Reste qu'au fil des années des évolutions et de nouvelles générations de puces ont été élaborées. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les plus récentes de ces générations ne sont pas forcément les plus rapides, pas forcément les plus efficaces. De manière un peu schématique, on distingue aujourd'hui quatre grandes catégories de puces.

  • SLC (Single Level Cell) : plus ancienne et plus chère des mémoires utilisées sur les SSD, elle stocke 1 bit de donnée par cellule. Aujourd'hui, elle est réservée à des modèles « professionnels » ou pour de la mémoire cache.
  • MLC (Multi Level Cell) : avec 2 bits de données par cellule, elle permet de doubler les capacités sans trop gréver les performances. Les SSD reposant sur cette technologie se font de plus en plus rares.
  • TLC (Triple Level Cell) : on passe à 3 bits par cellule pour une technologie qui est la plus employée sur les SSD grand public car elle permet d'allier capacité importante et performances de bon niveau.
  • QLC (Quad Level Cell) : plus récente, celle-ci stocke 4 bits par cellule pour des capacités impressionnantes, jusqu'à 8 To aujourd'hui. Elle pêche en revanche côté endurance, les cellules s'épuisant plus rapidement.
Modifié le 09/06/2021 à 16h50
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
19
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page