Les meilleurs logiciels de nettoyage pour PC (2021)

26 octobre 2021 à 09h06
2

Démarrage ralenti, espace disque manquant, applications excessivement longues à se lancer, peut-être est-il temps d’envisager de faire un peu de ménage sur votre PC. Qu’on se le tienne pour dit, le marché du logiciel de nettoyage sur Windows est particulièrement dense, ce qui ne signifie pas qu’il faille se tourner vers le premier trouvé. Pour vous aider à faire votre choix, nous en avons comparé cinq. Voici notre verdict.

Choix de la rédac'

Cleanmgr+

Choix de la rédac'

  • Se sert exclusivement des outils de nettoyage Windows
  • Nettoyage cohérent, approfondi et sécurisé
  • Explications complètes éclairant les recommandations de nettoyage
Simple et efficace

CleanMyPC

Simple et efficace

  • Parfaitement intuitif
  • Analyse de la base de Registre dissociée de l’analyse du système
  • Nettoyage cohérent
Le plus efficace

PrivaZer

Le plus efficace

  • Extrêmement efficace
  • Respectueux de la vie privée
  • Bonne prise en charge des lecteurs secondaires et périphériques externes

Bien que Windows dispose de ses propres outils de nettoyage du système, ils ne suffisent pas toujours à purger correctement un disque dur plein à craquer de données obsolètes, inutiles, temporaires, de résidus d’applications désinstallées ou de fichiers de mises à jour suffisamment ancien pour que l’on puisse se permettre de s’en débarrasser. Utilisées occasionnellement (deux à trois fois par an au maximum) et à bon escient, les solutions tierces peuvent compléter le processus de nettoyage amorcé par les fonctions Windows.

Les cinq logiciels présentés ici ont été choisis à partir de leur réputation et de la notoriété de leur éditeur. Tous sont passés par une analyse VirusTotal pour écarter les risques d’infection, et aucun n’a alerté la surveillance Windows Defender.

Cleanmgr+ (Built by Bel)

Cleanmgr+
  • Se sert exclusivement des outils de nettoyage Windows
  • Nettoyage cohérent, approfondi et sécurisé
  • Explications complètes éclairant les recommandations de nettoyage

L’atout principal de Cleanmgr+ réside dans sa volonté de simplifier le recours aux options de nettoyage intégrées à Windows (Disk Clean-Up, puis Storage Sense). Plus léger que les outils officiels, il rend accessible l’entretien approfondi du PC aux utilisateurs les moins expérimentés grâce à l’automatisation des commandes et aux explications détaillées concernant chaque opération de purge envisagée. Les utilisateurs avertis, quant à eux, profitent du support de gestion des scripts tiers pour personnaliser la maintenance de leur système.
Si l’on devait adresser un reproche à Cleanmgr+, il concernerait son UX parfois déconcertante, et qui nécessite un temps d’adaptation pour bien distinguer catégories et boutons d’action.

L’atout principal de Cleanmgr+ réside dans sa volonté de simplifier le recours aux options de nettoyage intégrées à Windows (Disk Clean-Up, puis Storage Sense). Plus léger que les outils officiels, il rend accessible l’entretien approfondi du PC aux utilisateurs les moins expérimentés grâce à l’automatisation des commandes et aux explications détaillées concernant chaque opération de purge envisagée. Les utilisateurs avertis, quant à eux, profitent du support de gestion des scripts tiers pour personnaliser la maintenance de leur système.
Si l’on devait adresser un reproche à Cleanmgr+, il concernerait son UX parfois déconcertante, et qui nécessite un temps d’adaptation pour bien distinguer catégories et boutons d’action.

Les commandes Windows automatisées

Cleanmgr+ est une application portable, légère, open source éditée par Built by Bel, qui mériterait d’être davantage connue. Conçu pour centraliser les outils natifs à Windows (Disk Clean-up, puis Storage Sense depuis la mise à jour 1809), le logiciel automatise l’exécution de différentes commandes de nettoyage système.

Les conséquences sont doubles : les utilisateurs les moins expérimentés n’ont plus besoin de se frotter à l’invite de commandes, tandis que le recours presque exclusif aux solutions de maintenance proposées par Windows préserve le PC des erreurs graves liées à la suppression d’éléments importants. On pourrait rapidement évoquer quelques défauts d’interface nécessitant un temps de prise en main légèrement plus long que chez la concurrence, mais rien qui n’empêche de profiter de performances estimables.

Des recommandations à suivre les yeux fermés

Bien que l’on puisse généralement avoir confiance dans les opérations commandées par Cleanmgr+, il est un point à ne pas négliger : ce n’est pas parce que le programme invoque la sécurité et l’expertise des outils Windows qu’on peut se permettre de faire n’importe quoi. Le premier réflexe à adopter consiste à lire et suivre les recommandations de l’application. Un nettoyage par défaut suggéré par Cleanmgr+ sera souvent bien plus efficace et propre qu’une purge proposée par la concurrence.

Si l’on souhaite procéder à un nettoyage plus important, il conviendra également de bien lire les avertissements formulés par le logiciel pour chaque répertoire ou type d’élément sélectionné. Ce travail de vérification peut sembler fastidieux au regard de la simplicité promise par d’autres logiciels d’optimisation. Il est pourtant essentiel, chez Cleanmgr+ comme chez les autres d’ailleurs, pour garantir processus de suppression sans accident.

Personnalisable à souhait

Il faut enfin s’attarder sur le support des scripts tiers proposé par Cleanmgr+. Cette option s’adresse cette fois-ci à un public plus averti, permettant au logiciel de s’adapter aux usages individuels, à la fréquence et au type de maintenance souhaités par chacun. Des scripts édités par la communauté sont disponibles sur la page GitHub du projet, mais rien n’empêche d’importer ses propres instructions dans l’application.

cleanmgr

CleanMyPC (MacPaw)

CleanMyPC
  • Parfaitement intuitif
  • Analyse de la base de Registre dissociée de l’analyse du système
  • Nettoyage cohérent

Parfait pour les utilisateurs peu expérimentés et/ou frileux, CleanMyPC opère de manière sécurisée au sein d’une interface compréhensible. Le rapport détaillé de l’analyse fait état d’éléments effectivement encombrants et inutiles dont on peut se débarrasser sans craindre pour la stabilité du système.
On regrette en revanche que la plus-value du logiciel se limite à l’agrégation de paramètres Windows. On aurait également aimé se voir automatiquement proposer la création d’un point de restauration avant chaque nettoyage. Il faut enfin faire cas de l’agent de surveillance du système en temps réel imposé à l’utilisateur qui n’a d’autre choix que de passer par les outils d’administration Windows pour le désactiver.

Parfait pour les utilisateurs peu expérimentés et/ou frileux, CleanMyPC opère de manière sécurisée au sein d’une interface compréhensible. Le rapport détaillé de l’analyse fait état d’éléments effectivement encombrants et inutiles dont on peut se débarrasser sans craindre pour la stabilité du système.
On regrette en revanche que la plus-value du logiciel se limite à l’agrégation de paramètres Windows. On aurait également aimé se voir automatiquement proposer la création d’un point de restauration avant chaque nettoyage. Il faut enfin faire cas de l’agent de surveillance du système en temps réel imposé à l’utilisateur qui n’a d’autre choix que de passer par les outils d’administration Windows pour le désactiver.

La fiabilité au rendez-vous

Initialement spécialisé dans le développement d’applications pour macOS, l’éditeur MacPaw décline son logiciel CleanMyMac pour Windows avec CleanMyPC. Depuis quelques années maintenant, CleanMyPC a su convaincre le grand public de ses performances, validées au cours de notre test.

La plupart des éléments proposés au nettoyage peuvent être supprimés sans risque pour le système, ce qui ne signifie pas non plus qu’il faille se débarrasser de tout sans vérification préalable. Nos observations nous ont également permis de considérer le logiciel comme l’un des plus fiables au regard des fichiers signalés comme inutiles : peu d’entre eux ont été exclus du processus de nettoyage définitif.

Rapide et intuitif

Le grand avantage de CleanMyPC réside très certainement dans sa prise en main simplifiée. Les utilisateurs les moins à l’aise avec les composants du système se laissent guider par l’assistant de nettoyage, et l’on obtient facilement des explications concernant les emplacements et types de fichiers à purger. Qu’il s’agisse de l’analyse ou de la suppression des éléments stockés sur le disque dur, le logiciel se montre rapide sans exiger trop de ressources pour fonctionner.

Il faut en revanche faire cas de l’agent de suivi en temps réel du système. Imposé à l’utilisateur, le module se lance automatiquement au démarrage du PC et tourne continuellement en tâche de fond. Il n’existe pas d’autre solution que de se rendre dans le gestionnaire des Services (outils d’administration Windows) pour le désactiver manuellement.

L’inconvénient de l’abonnement

Malgré un avis favorable, une interrogation subsiste : sachant qu’il est conseillé de limiter les opérations de nettoyage à trois ou quatre par an, le prix de l’abonnement à CleanMyPC est-il raisonnable ? À raison de près de 40 euros par an pour un usage occasionnel, il nous semble pertinent d’y réfléchir sérieusement.

On pourrait alors évoquer les fonctions additionnelles proposées par le logiciel que sont le gestionnaire de désinstallation multiple, le gestionnaire des applications de démarrage et le gestionnaire des extensions de navigateur. Certes pratiques, elles n’en demeurent pas moins des redites d’outils intégrés à Windows et aux navigateurs utilisés. Cela étant, leur regroupement au sein d’une unique interface peut représenter un réel point positif pour qui peine à trouver son chemin dans les paramètres du système.

cleanmypc

PrivaZer (Goversoft)

PrivaZer
  • Extrêmement efficace
  • Respectueux de la vie privée
  • Bonne prise en charge des lecteurs secondaires et périphériques externes

Difficile de rivaliser avec PrivaZer en matière de nettoyage du système, du disque dur et autres supports de stockage internes ou externes. L’outil fait preuve de performances pour le moins impressionnantes, traquant le moindre résidu jusque dans les secteurs libres. Tant et si bien que certains éléments essentiels au bon fonctionnement du PC passent parfois à la trappe.
Cette inclination à trop vouloir décaper associée à une interface peu engageante, des rapports d’analyse difficilement compréhensibles et des modalités de suppression rigides en font clairement une solution réservée aux utilisateurs les plus expérimentés.

Difficile de rivaliser avec PrivaZer en matière de nettoyage du système, du disque dur et autres supports de stockage internes ou externes. L’outil fait preuve de performances pour le moins impressionnantes, traquant le moindre résidu jusque dans les secteurs libres. Tant et si bien que certains éléments essentiels au bon fonctionnement du PC passent parfois à la trappe.
Cette inclination à trop vouloir décaper associée à une interface peu engageante, des rapports d’analyse difficilement compréhensibles et des modalités de suppression rigides en font clairement une solution réservée aux utilisateurs les plus expérimentés.

Débutants, s’abstenir

PrivaZer est au système ce que la soude est à la peinture : un décapant particulièrement efficace. C’est pour cette raison, mais également parce que son interface et ses rapports détaillés peuvent en perdre plus d’un, que nous ne le conseillons qu’aux utilisateurs expérimentés. Il est impératif de bien connaître les rouages du système pour ne pas faire n’importe quoi ni risquer de planter le PC, à court ou à plus long terme.

Autre prérequis : la création manuelle d’un point de restauration à l’aide des outils proposés par Windows, l’expérience nous ayant démontré que l’option intégrée au logiciel n’était pas complètement fonctionnelle (sauvegarde partielle, erreurs de restauration, perte irrémédiable de fichiers).

Des performances agressives

Par défaut, toutes les catégories sont cochées sur PrivaZer qui démarre donc une analyse complète du système. L’opération est longue et se montre gourmande en ressources, mais témoigne de son efficacité : rien ne semble échapper au radar de l’application qui pousse son perfectionnisme jusqu’à la traque de résidus polluant potentiellement les secteurs libres du disque dur.

À titre préventif, il est vivement recommandé d’exclure la base de Registre du processus de nettoyage. BDR corrompue, catastrophes en vue.

Vie privée parfaitement respectée

PrivaZer met réellement l’accent sur la sécurité des informations personnelles de toutes les manières possibles. On peut déjà préciser que l’application ne collecte ni n’exploite aucune donnée d’utilisation. Une version portable ne modifiant pas le Registre est disponible au téléchargement, la version avec installeur est parfaitement propre, aucun module ne tourne en tâche de fond, le logiciel n’intègre pas la liste des applications de démarrage.

Les fonctionnalités additionnelles proposées par PrivaZer sont elles-mêmes orientées confidentialité. C’est notamment le cas de l’outil de suppression sans trace capable de détruire définitivement un fichier ou un répertoire par réécritures successives (entre 1 et 35 passes).

privazer

CCleaner (Piriform)

CCleaner
  • Adapté aux utilisateurs les moins expérimentés
  • Analyse rapide
  • Alertes concernant les suppressions à risque

Pionnier dans le secteur du nettoyage système, CCleaner fait encore office de référent. Une réputation que l’on estime aujourd’hui surcotée dans la mesure où l’application pêche tant en matière d’efficacité (nettoyage approfondi peu convaincant) que de confidentialité (collecte automatique des données d’utilisation).
Il faut néanmoins lui reconnaître une interface lisible et un fonctionnement intuitif qui séduisent les utilisateurs peu à l’aise en informatique. Les nombreux modules d’optimisation sont facilement identifiables, le détail des opérations et les rapports d’analyse sont compréhensibles, les alertes préviennent les manipulations risquées.

Pionnier dans le secteur du nettoyage système, CCleaner fait encore office de référent. Une réputation que l’on estime aujourd’hui surcotée dans la mesure où l’application pêche tant en matière d’efficacité (nettoyage approfondi peu convaincant) que de confidentialité (collecte automatique des données d’utilisation).
Il faut néanmoins lui reconnaître une interface lisible et un fonctionnement intuitif qui séduisent les utilisateurs peu à l’aise en informatique. Les nombreux modules d’optimisation sont facilement identifiables, le détail des opérations et les rapports d’analyse sont compréhensibles, les alertes préviennent les manipulations risquées.

Mythe vs réalité

Précédé par sa notoriété, CCleaner est la solution à laquelle on pense immédiatement à l’évocation d’un nettoyage de disque. Avec ses vingt ans d’expérience, on pourrait penser que l’application détient le secret de performances inégalables concernant la qualité de ses analyses et le volume d’espace disque potentiellement récupérable. Notre test nous a pourtant prouvé que CCleaner n’est plus tout à fait à la hauteur de sa réputation.

En termes de quantité de données indésirables, les résultats obtenus le placent loin derrière CleanMyPC et Cleanmgr+. Et bien qu’il demeure compétitif concernant la détection et la suppression de fichiers caches et temporaires, il peine grandement à sonder le système de manière plus approfondie et sécurisée.

Du nettoyage à l’optimisation du système

Une efficacité moindre que l’on pourrait imputer à son évolution de CCleaner. Initialement nettoyeur de disque pur et dur, CCleaner a aujourd’hui basculé du côté des optimiseurs de système. En témoignent les nombreuses autres fonctions qu’il embarque : désinstallation multiple de programmes, gestion des applications de démarrage et des extensions de navigateur, mise à jour des logiciels installés sur le PC, analyse de l’utilisation de l’espace disque, recherche et suppression des doublons, restauration du système. Une accumulation d’options que Windows intègre nativement, laissant entrevoir l’aspect un brin gadget inhérent à CCleaner.

Confidentialité malmenée

D’autant que pour un optimiseur de système, CCleaner ne se montre pas franchement exemplaire. Ouverte, l’application charge deux processus en permanence. Fermée, elle continue de tourner en tâche de fond sans prévenir. Enfin, elle intègre d’office la liste des applications de démarrage, ralentissant de fait le chargement de l’OS. Ces manières peu honnêtes renforcent l’idée d’une mauvaise gestion des données du système et des utilisateurs.

Un rapide coup d’œil aux sous-catégories « Cookies » et « Vie privée » suffisent à confirmer notre première impression : CCleaner conserve automatiquement les cookies posés par Avast et Piriform, au même titre qu’il active le partage par défaut des données d’utilisation de l’application (amélioration de l’application et propositions d’offres pour d’autres produits Avast). Pour le contrat de confiance, on repassera.

ccleaner

Wise Disk Cleaner (WiseCleaner)

Wise Disk Cleaner
  • Interface intuitive
  • Rapide
  • Validation manuelle des fichiers avant nettoyage

Wise Disk Cleaner fait partie de ces solutions qui oscillent entre bonnes performances et contre-productivité. Malgré son apparente efficacité, l’outil tend à vouloir débarrasser le système de fichiers potentiellement importants qu’il vaudrait mieux ne pas manipuler.
Son interface facile à prendre en main ne doit pas faire oublier aux utilisateurs les moins expérimentés qu’il est essentiel de bien étudier les rapports d’analyses détaillés avant de valider la suppression des éléments détectés. Attention également aux paramètres de confidentialité activés par défaut, comme l’agent de surveillance du système en temps réel et la conservation automatique des cookies posés par des sites régulièrement visités et/ou partenaires de Wise Disk Cleaner.

Wise Disk Cleaner fait partie de ces solutions qui oscillent entre bonnes performances et contre-productivité. Malgré son apparente efficacité, l’outil tend à vouloir débarrasser le système de fichiers potentiellement importants qu’il vaudrait mieux ne pas manipuler.
Son interface facile à prendre en main ne doit pas faire oublier aux utilisateurs les moins expérimentés qu’il est essentiel de bien étudier les rapports d’analyses détaillés avant de valider la suppression des éléments détectés. Attention également aux paramètres de confidentialité activés par défaut, comme l’agent de surveillance du système en temps réel et la conservation automatique des cookies posés par des sites régulièrement visités et/ou partenaires de Wise Disk Cleaner.

Gare aux suppressions hasardeuses

À première vue, Wise Disk Cleaner fait partie des outils idéaux pour qui recherche une solution de nettoyage simple et efficace. Son interface facile à prendre en main séduit les utilisateurs les moins expérimentés, tandis que les résultats obtenus au cours de notre test surpassent ceux de CCleaner et CleanMyPC en termes de quantité de fichiers supprimés.

Le détail de l’analyse laisse pourtant perplexe, alors qu’environ un tiers des éléments jugés inutiles par le logiciel s’avèrent essentiels au bon fonctionnement du système (DLL partagées) et des programmes installés (fichiers d’installations du répertoire Windows Installer). D’où la nécessité de bien étudier le rapport de scan et de décocher manuellement les fichiers importants.

Effets d’annonce et poudre aux yeux

Wise Disk Cleaner peut-il compter sur ses fonctionnalités additionnelles pour se rattraper ? Intéressantes en apparence, ces options se composent d’un nettoyeur avancé, d’un module d’allègement du système et d’un défragmenteur de disque. De ces trois outils, seul le défragmenteur – lancé très occasionnellement sur des disques mécaniques uniquement – peut éventuellement se révéler utile. Le nettoyeur avancé se contente de signaler quelques Mo de fichiers temporaires supplémentaires tandis que le module d’allègement du système tente une nouvelle fois de se débarrasser des éléments du répertoire Windows Installer.

Un outil qui pousse au vice

On reproche enfin à Wise Disk Cleaner de pousser l’utilisateur à nettoyer son PC trop fréquemment. Bien en évidence sur la page d’accueil du logiciel, le module de planification voudrait faire croire qu’il est bénéfique de lancer régulièrement des opérations d’entretien. Or, comme évoqué à plusieurs reprises, les nettoyages répétés multiplient les risques de suppressions de fichiers importants, de même qu’ils peuvent se montrer contreproductifs et ralentir le PC .

L’exemple le plus frappant concerne les fichiers de cache : bien qu’il soit utile de s’en débarrasser de temps en temps, il ne faut pas oublier leur statut d’accélérateur permettant de charger instantanément une page web ou d’ouvrir plus rapidement une application installée. Eh oui, trop de ménage conduit à l’inverse de l’effet escompté. Et si l’on suit sa logique, Wise Disk Cleaner aura tôt fait de plomber le PC.

wise disk cleaner

Nettoyer son PC : les réponses à toutes vos questions

Comment choisir et utiliser correctement un logiciel de nettoyage système ?

Avant de se lancer en quête du saint Graal, il est important de rappeler quelques notions de base qui vous aideront à entretenir et à nettoyer votre PC correctement sans avoir besoin de passer par une application tierce.

Privilégier les outils proposés par Windows

Tout d’abord, Windows dispose de tous les outils dont vous avez besoin pour gérer l’utilisation de votre espace de stockage et purger votre système en toute sécurité. On parle ici de l’Assistant de stockage (Storage Sense), remplaçant de l’application Nettoyage de disque (Disk Clean-Up) depuis la Windows Update 1809. À toutes fins utiles, sachez également que Disk Clean-Up, bien que déclaré obsolète par Microsoft, est toujours intégré à Windows (version 20H2 à l’heure où nous écrivons ces lignes). Rien ne vous empêche donc de vous en servir si nécessaire. Demeurent enfin les diverses commandes (cleanmgr, dism, etc.) que les habitués du terminal exécutent en quelques clics.

Bien que l’encombrement du disque par des fichiers inutiles puisse causer un ralentissement général du système, il y a fort à parier que ce type de désagrément soit également la conséquence d’une mauvaise configuration des applications installées sur le PC. Là encore, Windows dispose de tous les outils dont vous avez besoin pour reprendre le contrôle des programmes gourmands en ressources. Il faudra commencer par traquer les applications qui se lancent au démarrage du système (Paramètres > Applications > Démarrage > Applications de démarrage) et désactiver celles qui s’exécutent sans nécessité. Même combat pour les services qui tournent automatiquement en tâche de fond alors qu’ils ne vous sont pas utiles (application Services dans la barre de recherche).

Pensez enfin à désinstaller régulièrement les applications dont vous ne vous servez pas (Paramètres > Applications > Applications et fonctionnalités ou Panneau de Configuration > Programmes > Désinstaller un programme) et prenez le temps d’effectuer une vérification sur VirusTotal chaque fois que vous installez un nouveau logiciel sur votre machine. Attention également à bien refuser l’installation de programmes tiers et barres d’outils parfois proposés par les assistants d’installation.

Une fois ces différentes étapes complétées, vous pouvez envisager de faire appel à une solution de nettoyage tierce qui vous aidera à vous débarrasser d’éléments passés à travers les mailles du filet Windows.

Choisir et configurer un logiciel de nettoyage

La concurrence est dense, et l’on aurait tôt fait de se faire avoir par une belle promotion marketing dissimulant une arnaque ou un malware. La meilleure façon de choisir son logiciel de nettoyage reste encore de se fier à la réputation des entreprises qui les éditent. Dans tous les cas, comme pour tout programme exécuté (installé ou portable) sur votre PC, pensez à vérifier l’intégrité du logiciel téléchargé sur VirusTotal.

Une fois le programme installé sur votre PC, nous vous invitons à effectuer quelques vérifications qui vous permettront de confirmer ou d’invalider votre choix : combien de processus l’application charge-t-elle ? S’exécute-t-elle seule au démarrage ? Tourne-t-elle automatiquement en arrière-plan ? Propose-t-elle une surveillance du système et/ou un nettoyage du disque en temps réel ? Collecte-t-elle des informations destinées à l’amélioration du logiciel ? Si oui, il est impératif de désactiver l’ensemble de ces options qui mettent à mal la sécurité du système et de vos informations personnelles.

Relire attentivement les rapports d’analyse

Bien évidemment, on n’efface rien sans avoir lancé de scan informatif ni avoir analysé les résultats obtenus. En cas de doute sur l’importance d’un élément jugé inutile, renseignez-vous et excluez-le du processus de nettoyage. Dans tous les cas, ne touchez pas à la base de Registre. Bien que de nombreuses solutions proposent de supprimer les clés périmées, obsolètes et résiduelles, vous courrez le risque d’une erreur qui pourrait sérieusement endommager le système. Par ailleurs, le nettoyage de la BDR n’entraîne jamais de gain d’espace significatif. Il est donc inutile de s’y frotter.

Quel que soit le degré d’importance des éléments dont vous souhaitez vous débarrasser, pensez toujours à créer un point de restauration système avant de démarrer le processus de nettoyage.

Ne pas abuser des nettoyages

La tentation de purger tous les jours son PC est grande, mais il faudra y résister, aussi bien pour des raisons de sécurité que de performances. D’une part, chaque nettoyage augmente le risque de supprimer des fichiers essentiels au bon fonctionnement du système. D’autre part, certains fichiers inutiles comme les fichiers de cache se révèlent finalement plus précieux qu’ils n’y paraissent. En nombre raisonnable, ils agissent comme accélérateurs du système. Les effacer quotidiennement nuirait donc à la rapidité du PC.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
thunderboy
Et Glary Utilities, que vous conseilliez auparavant ?
paulinlemalin
« Choix de la rédac’ » serait mieux « Chois de la rédac’ »
Palou
bien vu <br /> Erreur remontée à la Team
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page