Récupérer ses données perdues : astuces et logiciels

0064000000532991-photo-disque-dur-maxtor-maxline-iii-320go-serial-ata-ii-16mo.jpg
Qui n'a jamais eu la maladresse d'effacer le mauvais fichier dans un moment d'égarement ? Qui n'a pas, par négligence ou par oubli, oublié de sauvegarder ses photos avant de formater son disque dur ? Si des défaillances matérielles peuvent altérer les Disques durs, ce sont bel et bien les erreurs humaines qui sont l'origine des principales pertes de fichiers. Cet article s'adresse donc à tous ceux qui ont un jour perdu un fichier sans avoir pu le récupérer.

Évidemment, si votre disque dur a fait une chute de 5 étages, ou plus simplement s'il n'est pas reconnu dans le BIOS, la lecture de ce qui vient ne vous sera pas très utile. Vous devrez plutôt vous diriger vers des professionnels, qui ausculteront votre unité de stockage dans des salles blanches prévues à cet effet. Mais si vous venez d'effacer les photos que vous juriez avoir gravées, des solutions logicielles de récupération s'offrent à vous, et nous allons vous les présenter.

Pour commencer, nous vous expliquerons donc pourquoi il est possible de récupérer un fichier, même après un formatage ou une suppression de la corbeille. Nous vous prodiguerons également quelques conseils afin d'optimiser vos chances de récupérer des données en bon état. Enfin, nous terminerons par le test de plusieurs logiciels afin d'évaluer leurs compétences face à une procédure de récupération, de la plus simple à la plus complexe.

Un peu de théorie

Récupérer des données supprimées de la corbeille, ou même sur un disque dur ayant subi un formatage, ce n'est pas de la magie. Cela est simplement rendu possible par la façon dont les fichiers sont écrits sur votre unité de stockage. Petit rappel théorique.

Le fonctionnement du disque dur

Sans entrer dans des détails complexes, on peut résumer le fonctionnement d'un disque dur par la lecture et l'écriture d'informations sur des plateaux tournants par un système très précis (la tête de lecture que vous pouvez voir sur l'image ci-dessous), qui va ou non modifier le champ magnétique local afin d'écrire l'information binaire 0 ou 1. Cette information va être contenue dans un bloc, ou cluster (ou encore inodes sous Unix et Linux), qui est la plus petite unité du disque dur reconnue par le système d'exploitation. Un bloc est lui-même composé de secteurs, d'une taille de 512 octets. Le bloc pourra alors contenir, selon le système de fichier utilisé, de 2 secteurs (soit un bloc de 1 Ko) à 128 (pour un cluster de 64 Ko). Votre fichier sera donc écrit, selon sa taille, sur un certain nombre de blocs.

012C000000372942-photo-disque-dur.jpg
La tête de lecture et d'écriture d'un disque dur, outil essentiel dans l'enregistrement de vos fichiers


Le système de fichiers

Nous venons d'expliquer en quelques mots le fonctionnement du support physique. Mais comment le système d'exploitation va-t-il utiliser le disque dur ? C'est le rôle du système de fichiers, qui est la base de l'organisation des données dans un support de stockage. Pour l'utilisateur, la représentation de cette organisation est l'arborescence visible dans le système d'exploitation qu'il affectionne. L'objectif du système de fichiers est de permettre à l'usager l'accès aux fichiers et la manipulation de ces derniers.

0096000000581645-photo-syst-me-de-fichiers.jpg
Le système d'exploitation choisi influence très fortement le système de fichiers mis en place. Ainsi, Windows XP accepte les systèmes FAT (pour File Allocation Table, ou table d'allocation des fichiers), FAT16, FAT32 et NTFS (New Technology File System), tandis que Linux gère les Ext2, Ext3, ReiserFS, mais également les FAT16, FAT32 et NTFS (du moins en partie pour ce dernier). Ces différentes structures possèdent un fonctionnement propre en ce qui concerne l'agencement et le classement des données.

Par exemple, la FAT est une sorte d'index qui liste le contenu du disque et enregistre les emplacements de différents fichiers. Pour ce faire, la table d'allocation a connaissance de l'état de chaque bloc de l'unité de stockage. La FAT32 est ainsi capable de répertorier des fichiers dont le nom est composé de 255 caractères.
Le NTFS est un autre système de fichiers, qui fonctionne sur la base du MFT (Master File Table, ou table de fichiers maîtres). Les informations contenues dans l'index sont plus complètes que pour la FAT, les noms de fichiers étant complétés par des attributs sur les droits (en lecture, écriture, exécution) sur ces fichiers. Le NTFS possède également d'autres qualités qui le rendent plus performant et plus stable que la FAT.

Ce qu'il vous faut retenir est la chose suivante : lorsque vous supprimez un fichier, vous n'en effacez pas réellement les informations, mais éliminez simplement la référence qui lui est faite dans l'index. Ce dernier considère alors que l'espace disque est à nouveau disponible, mais il est tout à fait possible de retrouver les fichiers perdus en étudiant, via des algorithmes complexes, la surface du disque dur. Pour rendre la chose plus concrète, c'est comme retrouver la partie d'un livre sans son sommaire : c'est plus long, mais c'est possible !

Quelques conseils utiles

0050000000106906-photo-panneau-attention-point-d-exclamation.jpg
À la lecture des paragraphes précédents apparaissent quelques idées de base concernant la récupération de données. En effet, un fichier n'est définitivement supprimé que lorsque la partie physique du disque dur le concernant a été réaffectée à l'enregistrement d'autres données. C'est pourquoi, après la suppression ou l'effacement accidentel d'un fichier, vous ne devez en aucun cas :
  • ajouter des fichiers, tenter le moindre déplacement de dossier ou toute autre manipulation qui risquerait d'utiliser les clusters anciennement alloués à votre défunt fichier ;
  • installer un logiciel de récupération après la suppression de données. Pour bien faire, ils doivent être mis en place avant qu'arrive une catastrophe, car leur installation risquerait de rendre définitivement irrécupérable vos données (sauf si celles-ci étaient enregistrées sur un disque dur indépendant du système, sur une seconde partition, un disque dur externe ou un support amovible) ;
  • Défragmenter votre disque dur après la perte d'un fichier. Si beaucoup d'entre vous voient dans cette fonction de Windows une possibilité de pallier l'érosion des performances, sachez toutefois que ce programme modifie profondément l'emplacement des différents blocs (c'est son principe), augmentant considérablement les chances d'effacer définitivement un fichier perdu ;
  • attendre trop longtemps avant de tenter une récupération, car plus les minutes passent, plus la probabilité est grande de voir les unités d'allocation, anciennement vouées à votre fichier, être réattribuées à une autre cause.
Enfin, si cela vous est possible, essayez de travailler sur une partition différente de celle utilisée par le système, ce qui vous permettra d'isoler les blocs à récupérer des perpétuelles modifications qui s'effectuent sur l'unité où repose votre système d'exploitation.

Récupération de données supprimées - 1/2

Votre fichier est-il bien effacé ?

00DC000000583774-photo-fichier-cach.jpg
Avant de commencer à utiliser des logiciels parfois complexes pour récupérer vos fichiers, il convient de se poser la question suivante : « mon fichier est-il bien supprimé ? ». En effet, certains logiciels effectuent à votre insu des sauvegardes de votre travail. En cas de fermeture inopinée du programme que vous êtes en train d'utiliser, vous gagnerez un temps précieux à afficher les fameux « fichiers cachés » sous Windows (via le menu Outils, « Options des dossiers », l'onglet « Affichage » et enfin l'option « Afficher les fichiers cachés »), pour découvrir de nombreux fichiers .TMP dans le répertoire de travail d'un document Word, par exemple. En les renommant simplement en .DOC, vous avez une chance de retrouver une bonne partie du document que vous croyiez perdu.

De même, n'hésitez pas à fouiller les dossiers temporaires de Windows, qui peuvent également contenir quelques trésors. Enfin, n'oubliez pas que certains programmes peuvent restaurer un travail perdu par une fermeture intempestive, comme la suite Office de Microsoft. Il vous suffit alors de relancer l'application pour que celle-ci vous propose d'elle-même la récupération de votre document.

Les logiciels testés

Si vous avez bien suivi nos recommandations, vous aurez installé l'un (ou même plusieurs) des logiciels que nous allons vous présenter maintenant avant une éventuelle erreur fatale de vous-même ou de la machine. Si nous avons choisi de vous proposer plusieurs logiciels, c'est qu'ils diffèrent tous par les algorithmes qu'ils utilisent, ce qui implique des vitesses de récupération et des taux de réussite variés.

Nous allons donc parler ici, pour les logiciels payants :
Des logiciels gratuits sont également capables de récupérer vos données, parmi eux :

Les (nombreux) autres

Évidemment, nous ne pouvions pas tester l'ensemble des logiciels, payants ou non, dans cet article. Cependant, nous pouvons vous citer d'autres programmes capables de vous aider dans la recherche de fichiers perdus : O&O Unrase, RecoverMyFiles, Ondata RecoverySoft, Data Doctor Recovery, Smart Data Recovery, File Rescue Plus, Active@Undelete et PC Inspector Smart Recovery entre autres. Pour ceux qui utilisent des MAC, Data Rescue leur est réservé, tandis que TestDisk pourra lui fonctionner sous Linux.

Le protocole de test

Pour tester l'efficacité de ces logiciels, nous avons utilisé un disque dur Maxtor de 250Go formaté en NTFS et connecté en USB2.0 à notre ordinateur. Nous avions préalablement défragmenté notre disque dur. Le protocole est par la suite très simple : nous avons sélectionné un dossier contenant 958 Mo de données (2 fichiers vidéos, 50 photos et 2 albums de musique), avons noté précisément le nombre d'octets contenus dans ce dossier, puis nous l'avons supprimé en appuyant simultanément sur les touches MAJ et SUPPR. Nous avons alors tenté la récupération de ces données avec tous les logiciels cités, en enregistrant les fichiers éventuellement retrouvés sur un autre disque dur. Nous avons également réitéré l'opération avec quelques fichiers placés sur une clé USB, formatée en FAT32, pour s'assurer de la polyvalence des logiciels.

Les résultats

Les résultats que nous allons vous exposer ici sont évidemment directement liés à notre test et ne sont en aucun cas reproductibles. En effet, la vitesse de récupération dépend fortement de la liaison utilisée (USB2.0 ici en l'occurrence), des performances des Disques durs, et même du système de fichiers. Cependant, les chiffres présentés ici reflètent très bien les différentes capacités des logiciels en terme de vitesse et d'efficacité (réussite dans la récupération des fichiers, de leurs noms, de l'arborescence...). Nous traiterons également du poids des divers programmes, ainsi que de leur simplicité d'utilisation.

GetDataBack

Ce logiciel est l'un des plus connus dans ce domaine, sa réputation n'est plus à faire. Mais alors que GetDataBack était gratuit il y a quelques années, il est maintenant disponible en version d'essai uniquement. Pas de panique cependant, puisque la version d'évaluation nous a permis de réaliser l'ensemble de nos tests sans problème. Disponible en français, l'interface de GetDataBack permet rapidement d'apprécier l'expertise de ce logiciel dans ce domaine : des avertissements concernant l'installation du logiciel sur la partition contenant les données à récupérer, une rubrique « à faire et à ne pas faire » à propos de la récupération de données, des questions claires et didactiques pour vous aider à choisir l'opération à effectuer, tout indique que ce logiciel présente le sérieux que l'on attend d'un logiciel spécialisé.

012C000000581723-photo-getdataback-pr-sentation.jpg
GetDataBack, un logiciel reconnu et efficace, mais qui demande du temps !

Mais si l'on peut toutefois faire un reproche à GetDataBack, c'est justement... le sérieux de cette application. En effet, pour effectuer des opérations relativement simples telles la récupération de fichiers comme nous cherchions à le faire, ce logiciel utilise les mêmes outils que pour retrouver l'ensemble des fichiers d'un disque formaté, à savoir l'analyse complète du disque dur. Cela prend donc un temps infini (plus de trois heures dans notre cas). Heureusement, le résultat est là : tous les fichiers sont récupérés intacts dans leur dossier d'origine pour la partition NTFS. Pour la clé USB, tous les fichiers ont également été récupérés, tout comme leur nom, ce qui est unique pour ce système de fichiers. Si ce logiciel est probablement l'un des meilleurs, nous lui préférerons un logiciel comme PC Inspector File Recovery pour des opérations « simples ».

NTFS Undelete

NTFS Undelete est un logiciel léger, gratuit, qui ne nécessite pas d'installation, mais qui est malheureusement limité, comme son nom l'indique, au système de fichier NTFS. Son utilisation est simple, et il a victorieusement répondu à notre test, en analysant l'arborescence du disque en 31 secondes, et la récupération en 50 secondes, ce qui est très rapide. Tous les fichiers ont été récupérés avec succès, aucun octet ne manquant à l'appel. Arborescence et noms de fichiers ont également été restaurés facilement. Nous avons particulièrement apprécié la mise en surbrillance des dossiers du disque contenant des fichiers supprimés, mise en valeur qui aide fortement à la recherche de ces derniers. Petit bémol, le logiciel est en anglais...

012C000000581740-photo-ntfs-undelete.jpg
Un programme efficace qui n'est malheureusement compatible qu'avec le système de fichiers NTFS

Ontrack Easy Recovery Professional

Second logiciel payant de notre comparatif, cette suite professionnelle est absolument hors de prix... mais véritablement efficace dans de nombreux cas. L'interface est claire et accessible même aux novices, le français étant là aussi disponible. Elle présente un nombre très conséquent de fonctionnalités, qui vont de l'analyse de disque à une récupération poussée de données (dont nous dirons quelques mots plus tard), en passant par la récupération de fichiers spécifiques comme les .doc ou les mails corrompus.

Décrire toutes les fonctionnalités de Easy Recovery serait inutile ici et surtout trop long, et pour ne considérer que l'opération qui nous intéresse, nous pouvons dire qu'elle a été réalisée avec succès, tous les fichiers, nommés correctement et dans leur répertoire d'origine, ayant été récupérés en moins de 3 minutes. Si ce logiciel est l'un de plus complets, il est pourtant très peu gourmand en ressources, tant au niveau du processeur que de la mémoire vive. De manière générale, ce type d'application ne mettra jamais votre ordinateur à genoux, les disques durs étant beaucoup plus sollicités.


PC Inspector File Recovery

Ce logiciel est probablement l'un des plus utilisés parmi les gratuiciels, et c'est sans doute sa simplicité qui lui vaut cette renommée. Anciennement appelé Drive Rescue, PC Inspector File Recovery a été capable de retrouver, récupérer et sauvegarder nos données en 52 secondes seulement ! Et après vérification, rien ne manquait et non seulement les données avaient gardé leurs noms et attributs, mais l'arborescence a également été recréée parfaitement. D'excellentes performances donc pour ce logiciel, dont la simplicité et la légèreté ne gâchent rien. L'interface est du coup quelque peu austère, mais l'essentiel y est. Cependant, si nous avons apprécié la possibilité de choisir sa langue au démarrage de l'application, devoir le préciser à chaque utilisation agace assez vite... Enfin, il nous a fallu renouveler plusieurs fois notre récupération avant d'obtenir un résultat satisfaisant, indice d'un éventuel manque de fiabilité de la part du programme.

Pour le test avec sur la patition FAT32 de la clé USB, PC Inspector File Recovery est parvenu à récupérer nos fichiers, renommant légèrement toutefois les fichiers retrouvés. L'arborescence n'a en revanche pas résisté au traitement infligé.

012C000000581766-photo-pc-inspector-file-recovery.jpg
PC File Inspector File Recovery, un logiciel performant et léger, mais qui pourrait manquer de stabilité

Récupération de données supprimées - 2/2

Recuva

Recuva ne se distingue pas par une interface soignée, mais pas une simplicité qui frôle l'austérité. Au niveau des performances, tout n'est pas parfait non plus, puisque ce logiciel n'a pu récupérer l'ensemble des fichiers sans erreurs. Plus grave encore, certains choix nous laissent dubitatifs, comme celui de ne pas restaurer l'arborescence par défaut (il faut en effet fouiller sans les options pour activer cette fonctionnalité). Le scanner a demandé un temps particulièrement court (3 secondes) et la récupération n'a pris que 2 minutes, mais le résultat n'est tout de même pas convaincant. Relativisons toutefois ces remarques en disant ce logiciel est gratuit, et que cette première version stable de Recuva a vu le jour il y a moins de 10 jours, et fort est à parier que ce logiciel deviendra aussi performant que PC inspector File Recovery à l'avenir.

Ce logiciel, en anglais uniquement, s'est également bien comporté face à la partition FAT32. Tous les fichiers ont été récupérés, même si les noms des fichiers n'ont pas été restaurés parfaitement.

012C000000581767-photo-recuva.jpg
Recuva, un logiciel en devenir

Restoration

Logiciel gratuit, Restoration présente un avantage que peu possède : il ne nécessite pas d'installation et est suffisamment léger pour pouvoir s'exécuter à partir d'une clé USB ou (pour les plus rétro d'entre vous) à partir d'une disquette. Étant donné le poids de cette application, il ne faut évidemment pas s'attendre à une interface haute en couleur, mais ce n'est pas le plus gênant. En effet, un autre problème est venu interrompre les espoirs que nous avions mis en Restoration : celui de ne pouvoir effectuer de sélection globale sur l'ensemble des fichiers à récupérer. C'est très dommage, parce que les opérations (effectuées pour chaque fichier) sont réalisées avec succès et une rapidité très satisfaisante. Mais cette façon de procéder retire beaucoup d'intérêt à Restoration, en éliminant par ailleurs toute possibilité de rétablir l'arborescence.

Ce constat est le même pour la récupération des données sur la clé USB : l'organisation des fichiers est perdue, mais tous les fichiers ont été retrouvés et copiés dans un répertoire à part.

012C000000581768-photo-restoration.jpg
Restoration, dont la seule faiblesse est le fonctionnement de la récupération, bien trop contraignant

R-Studio

À l'image de GetDataBack, R-Studio (qui est payant) est un logiciel qui va utiliser un marteau pour écraser une mouche. En effet, c'est après une analyse de quelque deux heures et demie que ce logiciel accepte de récupérer nos précieux fichiers, avec leur nom et répertoire d'origine. Quant à l'interface de R-Studio, si elle semble quelque peu austère, elle possède l'avantage de présenter un « log » en bas de la fenêtre, qui apporte de nombreuses informations sur les opérations en cours. Le fonctionnement de ce logiciel, uniquement en anglais, est à peine assez simple pour que la langue ne soit pas un rempart aux moins anglophones d'entre vous.

Face à des fichiers supprimés d'une partition FAT32 R-Studio s'est montré très efficace, récupérant les fichiers rapidement. Toutefois, les noms de fichiers ont quelque peu été altérés par l'opération.

012C000000581769-photo-r-studio.jpg
R-Studio n'est pas le meilleur logiciel testé ici, mais reste efficace

SoftPerfect File Recovery

Tout comme Restoration, ce logiciel ne nécessite pas d'installation. C'est donc un avantage, lorsqu'on sait qu'il est fortement déconseillé d'installer quoi que ce soit sur le disque qui contient les données à récupérer. En ce qui concerne son interface, elle est on ne peut plus simple et épurée, conservant toutefois la possibilité (que tous ces logiciels possèdent) de filtrer les fichiers à récupérer. Au niveau des performances de l'outil, elles sont mitigées : deux minutes et 45 secondes pour l'ensemble du processus, ce qui n'est pas particulièrement long, mais pour seulement 80 fichiers récupérés sur les 85 demandés. S'il possède l'avantage de la légèreté, SoftPerfect File Recovery n'est donc pas parfait sur toute la ligne, d'autant qu'il s'est révélé complètement incapable d'effectuer une quelconque opération sur notre clé USB.

012C000000581770-photo-softperfect-file-recovery.jpg
SoftPerfect File Recovery, un nom un tant soit peu prétentieux aux vues des prestations...

Stellar Windows Data Recovery

Le Windows Data Recovery de Stellar fait partie d'une suite logicielle payante capable de récupérer de très nombreux types de fichiers différents, et ce sur des systèmes aussi divers que le FAT32, le NTFS, mais aussi le Ext2FS entre autres. Ici, nous avons testé l'outil « généraliste » de Stellar dédié aux systèmes d'exploitation de Microsoft, qui s'est révélé aussi efficace que nombre d'autres logiciels que nous vous avons présentés ici, demandant tout de même 4 minutes pour effectuer l'ensemble de la récupération. Même constat de relative lenteur pour la récupération des fichiers de notre clé, ces derniers ayant de plus été complètement renommés. Notons également que le fichier PDF présent dans notre clé n'a pas été récupéré. Ni les fonctionnalités présentées ici, ni l'interface pourtant très agréable de ce logiciel ne justifient donc le prix d'un tel logiciel, mais il est d'autres possibilités bien plus décisives (comme la récupération de données brutes) qui font la différence avec des logiciels gratuits.

012C000000581771-photo-stellar-windows-data-recovery.jpg
Stellar ne propose pas que le Windows Data Recovery, mais bien une suite complète de logiciels performants

Undelete 5

Undelete 5 est un peu un ovni dans ce comparatif : alors que tous les logiciels présentés ne jurent que par la fonction de récupération, usant d'algorithmes complexes pour parvenir à leurs fins, Undelete repose sur une tout autre philosophie. En effet, la fonction principale de ce logiciel est préventive, car elle va contrer les suppressions de fichiers de la corbeille (ou l'action de la combinaison MAJ+SUPPR) en stockant les fichiers supprimés. Ce n'est donc ni plus ni moins qu'une fonction de sauvegarde, bien plus simple à mettre en place qu'une récupération. Cette protection de la corbeille possède toutefois le désavantage de ne pas être très économique en espace disque, même si les paramètres du programme peuvent vous permettre de gérer cette place allouée.

012C000000583164-photo.jpg
Undelete 5 surprend par sa fonctionnalité de protection de la corbeille, mais son module de récupération d'urgence est tout aussi efficace

Si cette fonctionnalité est la plus importante d'Undelete, sachez que ce logiciel peut également, à partir d'une clef USB par exemple, exécuter une fonction de récupération d'urgence, qui se rapproche davantage des autres logiciels évoqués jusqu'ici. Le fait de pouvoir être lancée depuis une clef USB est le gros avantage de cette fonction, qui a par ailleurs été capable de retrouver nos fichiers sans problème, même si l'arborescence n'est pas conservée (les fichiers aux noms identiques sont alors renommés). Cette opération est en revanche un peu lente, puisque là où PC Inspector File Recovery met moins d'une minute, il en a fallu sept à Undelete pour venir à bout de l'opération. De plus, contrairement aux autres programmes, l'occupation processeur de ce programme est très élevée, et l'interface de récupération est même bloquée durant l'opération. Enfin, il n'existe pas de module de récupération avancée, après un formatage par exemple. En revanche, Undelete n'est pas désarmé face à une partition FAT32, ce logiciel parvenant même à récupérer les noms des fichiers, tous retrouvés. L'arborescence, cependant, n'a pas été restaurée.

Récupération avancée

Il existe des cas bien plus complexes qu'une simple récupération immédiate de fichiers sur un disque defragmenté. Les tests précédents vous ont montré de quoi étaient capables certains logiciels dans un environnement de travail propice à de bons résultats. Certains se trouvent être déjà dépassés, d'autres ont passé l'épreuve sans souci. Qu'en est-il lors d'altérations plus importantes de vos données ?

La récupération après écrasement

Protocole de test

00C8000000584097-photo-ecraser-fichier.jpg
Dans une majorité des cas, la suppression d'un fichier se fait sans que vous vous en aperceviez. Vous continuez donc à utiliser votre ordinateur en toute insouciance, ignorant que chaque manipulation supplémentaire augmente un peu plus les chances de perdre à jamais votre fichier. En effet, nous l'avons vu dans le petit rappel théorique, rien n'empêche votre système d'exploitation de réutiliser les blocs laissés vacants par le fichier supprimé.

Pour juger de la capacité des logiciels choisis à récupérer des données même après un éventuel écrasement, nous avons utilisé une partition formatée en NTFS de 256 Mo sur laquelle nous avons écrit 80 Mo de données. Puis nous avons supprimé ces fichiers et placé dans cette partition une quantité plus importante de données (185 Mo pour être précis). Nous avons alors tenté une récupération des fichiers supprimés. La même expérience a été effectuée sur une clé USB de 256 Mo formatée en FAT32. Qui a pu nous retrouver des fichiers dans ces conditions ?

Résultats

Ce test est probablement le plus drastique que l'on puisse imposer à ces logiciels, et les résultats l'attestent : seul Easy Recover, grâce à son module de récupération de données brutes, et Stellar Data Recovery ont pu récupérer quelques photos. Sur les 46 photos présentes dans notre répertoire supprimé et écrasé, 22 ont été retrouvées en bon état par le logiciel de Ontrack, et 29 par celui de Stellar qui est donc le plus efficace dans ce cas. Tous les autres ont fait chou blanc pour récupérer les fichiers de notre partition NTFS.

Souvenez-vous, nous vous disions en seconde page que le système de fichiers NTFS permettait une meilleure sécurité de données que le système FAT. Cela se constate ici, puisque malgré les efforts déséspérés des logiciels utilisés, aucun d'entre eux n'a pu récupérer la moindre photo de notre clé USB !

La récupération après formatage

0096000000581645-photo-syst-me-de-fichiers.jpg
Si nous avons jusqu'ici tenté de récupérer des fichiers supprimés par nos soins, il arrive que ce ne soit pas quelques documents seulement qui soient effacés, mais bien des Disques durs entiers formatés ! Que faire dans ce cas ? Nous avons utilisé une clé USB formatée en FAT32 et la même partition NTFS que pour le test précédent (toutes deux étant remplies de Fichiers divers et variés) afin de tester la capacité de nos logiciels à récupérer des données après un formatage classique (sans cocher l'option « Formatage rapide »).

Sur notre partition NTFS, les seuls à passer sans encombre ce test se sont alors révélés être les logiciels payants que sont Easy Recovery Professional (le plus rapide), Stellar Windows Data Recovery (avec la possibilité de stopper l'analyse sans perdre le bénéfice du travail effectué, ce qui est rare) et GetDataBack (même avec la version d'évaluation, bravo !). PC inspector File Recovery et R-Studio (pourtant payants) n'ont, quant à eux, pu venir à bout du formatage. Sachez également que si Easy Recovery est parvenu à restaurer les noms des fichiers effacés, les autres logiciels ont échoué dans cette tâche. Quant à l'arborescence, elle n'est en aucun cas recréée, le formatage n'y étant pas étranger. Notez que les logiciels non cités dans ce paragraphe se sont montrés incapables de passer cette épreuve avec succès.

Concernant la récupération sur le système de fichiers FAT32 de notre clé USB, GetDataBack (avec Undelete, dans une moindre mesure) s'est montré le plus efficace en étant le seul à conserver des noms de fichiers intacts. La version FAT32 bénéficie-t-elle de moyens supérieurs à la version NTFS ? Pour Easy Recovery, c'est l'inverse : les noms de fichiers sont erronés après la récupération de la clé USB alors que ce n'était pas le cas dans l'expérience précédente. De plus, il a fallu recourir à la récupération de données brutes du logiciel pour venir à bout du formatage, alors que le fichier PDF de nos échantillons de fichier n'a pu être retrouvé. Enfin, la dernière image récupérée s'est vue dotée d'une taille de 230 Mo, soit la taille de l'espace vide de la clé... probablement un bug du logiciel. Petite déception donc pour Easy Recovery face au FAT32. En ce qui concerne PC Inspector, de nombreux bugs nous ont convaincus que ce n'était pas le logiciel à utiliser dans pareil cas. Pas de surprises pour Stellar Data Recovery qui se comporte exactement comme Easy Recovery face à ce problème, la lenteur en plus. Enfin, bonne surprise de la part de R-Studio et surtout Restoration qui ont pu tous les deux récupéré nos fichiers.

Notez enfin que lorsque ces opérations se déroulent avec succès, c'est au prix d'un temps d'analyse et de récupération beaucoup plus long que pour une « simple » suppression des fichiers.

Et si vous ne voulez pas récupérer...

Finalement, nous avons utilisé le logiciel Eraser, un programme qui assure qu'il est impossible de retrouver un fichier après son passage, afin d'écraser toutes nos données en profondeur. Et il ne ment pas puisqu'en effet aucun logiciel n'a pu retrouver la moindre trace de nos données après cette opération.

Réparation après récupération

Pour terminer ce dossier, précisons que s'il est possible de récupérer des fichiers supprimés, ces derniers ne sont pas forcément dans un état propre à une utilisation immédiate. C'est par exemple le cas d'un fichier Word qui aurait été récupéré après l'arrêt (très) brutal du célèbre logiciel bureautique. Il existe alors des programmes spécialisés (Easy Recovery en contient un, Stellar en propose également, Recovery for Word en est un autre exemple) capables de reconstruire les données manquantes afin de vous retourner un document qui, s'il n'est pas parfait, sera au moins récupéré en grande partie. Enfin des logiciels semblables existent également pour les mails, les documents Excel ou les photos par exemple.

012C000000581839-photo-recovery-for-word.jpg
Recovery for Word, un logiciel très austère, mais d'une efficacité surprenante

Conclusion

Nous venons de le voir dans ce comparatif, si les logiciels payants sont probablement mieux lotis en terme de fonctionnalités, ils ne sont pas forcément plus efficaces lorsqu'il s'agit d'effectuer des opérations de récupération que l'on pourrait abusivement qualifier de « simples ». Un logiciel gratuit comme PC Inspector File Recovery pourra en effet vous dépanner dans les cas les plus courants. Pour des opérations plus complexes, GetDataBack nous semble très bien armé pour des récupérations efficaces, même si ce n'est pas le plus rapide des logiciels testés. Mais qui va piano va sano ! Enfin Easy Recovery de Ontrack est probablement le plus complet, mais cette polyvalence a un coût...

00A5000000552430-photo-cl-usb-imation-pocket-flash-drive-2go.jpg
Si nous avions une remarque globale à faire sur certains de ces logiciels, c'est le manque d'aide (le lexique utilisé n'est pas des plus évidents, que dire de ceux qui ne sont disponibles qu'en anglais), même si plusieurs d'entre eux possèdent un module tout à fait convaincant (GetDataBack par exemple). De même, la fonctionnalité de Restoration ou de SoftPerfect File Recovery, qui peuvent être exécutés sans installation et donc à partir d'une clef USB, manque dans d'autres logiciels plus évolués.

De manière globale, nous avons également noté qu'une récupération sur le système de fichiers FAT32 se révèle beaucoup moins évidente que sur le NTFS (hormis pour R-Studio), les noms de fichiers étant rarement récupérés. Préférez donc ce dernier système de fichiers pour vos Disques durs, qui est de plus avantageux au niveau des performances.

00C8000000583058-photo-clean-room-dr-ontrack.jpg
Pour des cas plus complexes encore qu'un formatage malencontreux, il vous faudra absolument isoler votre disque dur, ce qui sera plus simple si ce n'est pas votre disque système... Vous pourrez alors le confier à des professionnels, qui utilisent des méthodes encore bien plus évoluées que celles que nous vous avons présentées ici.

Enfin, rien ne vaut une bonne sauvegarde pour éviter de se battre avec des logiciels qui, s'ils deviennent de plus en plus simples, ne sont tout de même pas orientés vers une utilisation grand public. Il semblerait que les créateurs d'Undelete 5 aient une opinion proche de la notre, ce logiciel étant l'un de ceux qu'il vous faut posséder si vous voulez vous assurer de ne perdre aucun de vos fichiers. Nous vous dirigeons également vers deux de nos récents articles qui concernent la sauvegarde locale et la sauvegarde en ligne.


Télécharger PC inspector File Recovery pour Windows.

Télécharger Restoration pour Windows.

Télécharger Recuva pour Windows.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Récupérez vos données perdues avec Clubic.com
Firefox 3.0 : Places se dévoile en images
LaCie : une vague dorée sur un disque dur externe
Windows Vista : écran noir pour les pirates !
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
Récupérez vos données perdues avec Clubic.com
Google Earth pour aider à retrouver Steve Fossett
Une date vraie de vraie pour  Savage 2  ?
iUnlock : déblocage logiciel de l'iPhone gratuit !
Neuf Cegetel confirme ses objectifs 2007, précise ses ambitions
Haut de page