Les meilleurs logiciels pour récupérer ses données perdues

17 septembre 2021 à 15h58
13
data recovery récupération / restoration de données

La perte de données fait partie des aléas du monde numérique auxquels la plupart des utilisateurs se retrouvent confrontés à un moment donné ou à un autre. Que cela fasse suite à la suppression accidentelle de fichiers importants, d’un crash de disque dur, d’une partition corrompue, ou d’une attaque virale sévère, les seules solutions pour récupérer des données perdues consistent à faire appel à un laboratoire spécialisé ou à essayer de les retrouver soi-même à l’aide d’un logiciel dédié. Découvrez dans ce comparatif quelques-unes des meilleures solutions gratuites et payantes du moment pour repêcher des documents ou des photos qui semblaient perdus à tout jamais.

Le choix de la rédac

Stellar Data Recovery

Le choix de la rédac

  • Interface conviviale
  • Analyses rapides et approfondies très efficaces
  • Taux de récupération des données supérieur à la moyenne
La meilleure expérience

Easeus Data Recovery Wizard

La meilleure expérience

  • Taux de récupération élevé de 97,3 %
  • Version d’évaluation permettant de récupérer jusqu’à 2 Go de données
  • Prise en charge de plus de 1 000 formats de fichiers
Le meilleur pour les photos

PhotoRec

Le meilleur pour les photos

  • Compatible avec les principaux OS
  • Récupération de plus de 480 formats de fichiers
  • Temps d’analyse très rapide

Entre les problèmes matériels, les sinistres et les erreurs humaines, de nombreux utilisateurs se retrouvent confrontés tôt ou tard à une perte de données numériques. A moins de faire des sauvegardes en temps réel de l’ensemble de ses fichiers sur différents supports physiques et virtuels, il est malheureusement très difficile d’éviter ce genre de mésaventures. Lorsqu’un disque dur (HDD, SDD) est physiquement endommagé suite à une panne matérielle ou un sinistre, il est possible de faire appel à un laboratoire spécialisé. Des techniciens y œuvrent dans une salle blanche pour expertiser les supports défaillants et tenter de recouvrer tout ou partie de leurs données.

Particulièrement onéreuse, ce type d’intervention peut revenir selon les cas et le volume de données à récupérer à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros. Tous les scénarios de perte de données ne nécessitent heureusement pas forcément de faire appel à des professionnels. Dans certains cas, même parfois critiques, il est possible d’essayer de récupérer ses fichiers soi-même à l’aide d’un logiciel de récupération de données. De nombreux éditeurs se disputent le marché florissant de la perte de données avec des solutions gratuites ou payantes plus ou moins complètes et efficaces. Leur prix peut varier de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’euros.

Récupération données, DATABACK, Salle blanche © DATABACK

Qu’est qu’un logiciel de récupération de données ?

Les logiciels de récupération de données sont des outils utilisés pour récupérer des fichiers supprimés à partir de périphériques de stockage numériques. Les différentes solutions se distinguent avant tout par la puissance de leurs algorithmes, la vitesse de leurs analyses et leur taux de réussite. Sans oublier d’autres facteurs très importants comme le nombre de types de formats de fichiers reconnus et les systèmes de fichiers (NTFS, FAT, HFS…) pris en charge. Selon les cas, ils peuvent fonctionner avec des périphériques de stockage plus ou moins variés : disques durs internes et externes (HDD et SDD), clés USB, cartes mémoire, lecteurs audio, APN, smartphones, etc.

Seuls les logiciels les plus sophistiqués permettent généralement de récupérer des données à partir d’une partition corrompue ou illisible, un ordinateur qui ne démarre plus, un serveur de stockage RAID, un disque virtuel ou encore un lecteur optique (CD/DVD/Blu-ray). Avant de faire son choix, il convient donc de s’assurer si le support de stockage où se trouvent les données à récupérer est bien pris en charge par le logiciel.

disque dur

Outre des capacités de récupération de données étendues, certains logiciels disposent d’un nombre plus ou moins important de fonctionnalités avancées : clonage de partition, création d’une image disque, réparation des photos et vidéos endommagées, effacement des fichiers récupérés, formatage du support de stockage, prévisualisation des fichiers retrouvés, options de triage par date de création, taille ou type de formats, mode de prédiction des chances de récupération, etc.

Pour anticiper les risques de perte de données, certains proposent
également un système de surveillance de l’état de santé des disques (SMART). Hormis quelques rares exceptions, une majorité de ces options est réservée aux éditions payantes les plus chères tels R-Studio, Stellar Data Recovery, Disk Drill, etc.

Données

Comment fonctionne un logiciel de récupération de données ?

Les logiciels de récupération de données tirent parti de la façon dont les systèmes d'exploitation suppriment les fichiers et les dossiers d’un ordinateur. Lorsqu'un fichier est supprimé d'un système Windows, macOS ou Linux, les données physiques sont conservées sur le périphérique de stockage. Le système d'exploitation indique que l'espace occupé par le fichier est disponible et supprime l'accès logique aux données. Dès lors que cet espace n'est pas réutilisé et que le fichier n'est pas partiellement ou totalement écrasé, il peut être récupéré par le logiciel.

Les algorithmes analysent le périphérique de stockage secteur par secteur et recherchent des fichiers et des fragments conformes aux formats de fichiers enregistrés dans sa base de données. Ces informations sont ensuite utilisées pour récupérer autant de données supprimées que possible. Si aucune corruption ne s'est produite à cause de l’écrasement des données perdues, le logiciel de récupération peut restaurer les fichiers dans leur intégralité.

C’est la raison pour laquelle, il ne faut jamais réécrire sur la partition dans laquelle on souhaite récupérer des données. Certains logiciels disposent également de fonctionnalités avancées permettant de retrouver des formats de fichiers non référencés dans leur base de données, ou de restaurer des contenus endommagés comme des photos ou des vidéos.

Quels sont les principaux scénarios de perte de données ?

Les causes de perte de données que les logiciels de récupération peuvent résoudre sont nombreuses et variées. Elles peuvent provenir d’une erreur de l’utilisateur, de l’usure d’un appareil, d’un logiciel, ou d’une infection virale. Voici quelques exemples courants de perte de données :

  • Suppression accidentelle : fichiers supprimés directement ou via le Corbeille
  • Données perdues ou corrompues et endommagées : suppression de fichiers par un programme ou suite à une attaque virale (malwares, chevaux de Troie, vers…)
  • Partition supprimée : suppression accidentelle d’un volume de données
  • Partition formatée : formatage d’un support de stockage
  • Panne matérielle : support de stockage endommagé suite à l’usure des composants, une chute ou un sinistre
  • Partition RAW : volume de données qui n’a plus de système de fichiers
  • Partition illisible : système de fichiers du volume de données intact, mais inaccessible
  • Ordinateur qui ne démarre plus : partition de démarrage corrompue

Bien que ces solutions soient théoriquement capables de restaurer des fichiers perdus, elles ne sont pas pour autant infaillibles. Si les données supprimées ont été écrasées par de nouvelles, elles seront impossibles à récupérer. De même, les disques peuvent être parfois bien trop endommagés. Pour récupérer un maximum de fichiers, il est important de ne surtout pas réécrire sur le support de stockage sur lequel on souhaite les récupérer.

Il faut savoir qu’un fichier n’est véritablement effacé d’un volume de stockage que si d’autres données ont été réécrites à leur emplacement initial. Lorsqu’on efface des données d’un disque dur, celles-ci sont en réalité supprimées uniquement de la table d'allocation (ou l’index) des données du volume de stockage. Tant que l’espace qui leur était alloué reste vacant, les fichiers demeurent récupérables.

Analyse et restauration des données

Après une perte de données, une analyse peut permettre de regrouper les morceaux des fichiers supprimés afin de les reconstituer. Lorsqu’un disque dur (ou une partition) a été formaté par erreur, il est en principe possible de récupérer également les données. Le système supprime en fait les entêtes de fichier et les chemins d’accès, mais les données devenues inaccessibles via l’explorateur sont toujours présentes. Un logiciel de récupération s’avère toutefois indispensable pour accéder et restaurer les données. Certains outils sont capables de restaurer l’arborescence des dossiers et les noms des fichiers à l’identique.

À l’usage, cela facilite énormément la procédure de récupération surtout lorsqu’on a de grandes quantités de données à traiter. Le cas échéant, les fichiers sont renommés et enregistrés dans un nouveau répertoire. Quelle que soit la cause de perte de données, il faut garder en tête que rien ne garantit que tous les documents soient récupérables. La sauvegarde régulière demeure le meilleur rempart contre la perte irréversible.

Récupération données, DATABACK, Ouverture du disque en salle blanche © DATABACK

Comment faire son choix ?

Les logiciels de récupération de données se comptent par dizaines. Outre les logiciels gratuits, toutes les éditions payantes de notre sélection disposent d’une version d’évaluation. Elles permettent de récupérer une petite quantité de données (entre 100 Mo et 2 Go maximum ) gratuitement et surtout de consulter les données pouvant être restaurées avant de souscrire une licence. Si les versions payantes disposent généralement de plus de fonctionnalités avancées, elles ne sont pas forcément plus efficaces en termes de récupération de données pour résoudre les scénarios de perte de données les plus courants.

Les versions gratuites Revuva, RecoveRx et PhotoRec en particulier peuvent être pleinement satisfaisants dans une majorité de situations. Pour les cas les plus complexes (partition qui ne monte pas, ordinateur qui ne démarre plus…), les options avancées des licences payantes peuvent s’avérer en revanche indispensables. Des éditeurs comme Stellar, Wondershare, EaseUS ou encore Cleverfiles ont réalisé de véritables prouesses ces dernières années pour développer des processus de récupération de données ultras simples accessibles au plus grand nombre.

Outre la compatibilité avec son système d’exploitation, il convient de vérifier les formats de fichiers, ainsi que les systèmes de fichiers pris en charge : NTFS, FAT16, FAT32, Ext2, ReiserFS, etc. La vitesse des analyses et le taux de réussite peuvent en outre varier énormément d’une solution à l’autre. La prévisualisation des fichiers récupérables durant l’analyse, la restauration de l’arborescence des dossiers et des noms de fichiers, ou encore les options de tri (par noms, date de création, taille…) font partie des fonctionnalités simplifiant énormément la récupération à surveiller. Voici une sélection non exhaustive des meilleures solutions gratuites et payantes du marché.

Stellar Data Recovery : le nec plus ultra

Stellar Data Recovery
  • Interface conviviale
  • Analyses rapides et approfondies très efficaces
  • Taux de récupération des données supérieur à la moyenne

Stellar Data Recovery se positionne parmi les meilleurs logiciels de récupération de données. Outre une interface très conviviale, il regorge d’options permettant de résoudre la plupart des scénarios de pertes de données, y compris sur les ordinateurs qui ne démarrent plus ou les partitions perdues ou invisibles. Adapté aussi bien aux besoins des particuliers que des professionnels, il s’avère par contre plus onéreux que la moyenne dans ses versions les plus complètes. Le prix à payer pour avoir l’assurance de récupérer un maximum de données en cas de problème.

Stellar Data Recovery se positionne parmi les meilleurs logiciels de récupération de données. Outre une interface très conviviale, il regorge d’options permettant de résoudre la plupart des scénarios de pertes de données, y compris sur les ordinateurs qui ne démarrent plus ou les partitions perdues ou invisibles. Adapté aussi bien aux besoins des particuliers que des professionnels, il s’avère par contre plus onéreux que la moyenne dans ses versions les plus complètes. Le prix à payer pour avoir l’assurance de récupérer un maximum de données en cas de problème.

Référence incontournable des logiciels de récupération de données, Stellar Data Recovery offre des performances impressionnantes. Il est capable de recouvrer en quelques secondes plusieurs gigaoctets de données avec une simple analyse rapide. Obtenir le même résultat avec les solutions concurrentes nécessite généralement de faire une analyse approfondie beaucoup plus longue. Doté d’une interface graphique conviviale et d’une ergonomie sans faille, il possède en outre l’avantage de pouvoir convenir aussi bien aux néophytes qu’aux utilisateurs experts.

Stellar Data Recovery prend en charge la plupart des périphériques de stockage (HDD, SSD, clés USB, cartes mémoire, lecteurs audio, serveurs RAID, CD/DVD…), ainsi que de nombreux systèmes de fichiers : NTFS, FAT, FAT16, FAT32, exFAT, Ext2, Ext3, Ext4, HFS, HFS+ et APFS. À condition qu’aucune donnée n’ait été réécrite sur le volume contenant celles à restaurer, il gère les scénarios de perte de données les plus courants : panne du système d’exploitation, suppression ou dommage accidentel, attaque virale, formatage, partition perdue, invisible ou corrompue, etc.

Certaines options comme la récupération à partir d’un serveur de stockage RAID, d’un lecteur virtuel, ou de volumes de données brutes (RAW) sont malheureusement réservées aux éditions les plus chères « Technician » et « Toolkit ». Concrètement, cela signifie que les plans moins onéreux ne sont d’aucune utilité pour les cas de perte de données les plus courants.

Stellar Data Recovery

Performances et fonctionnalités

Stellar Data Recovery est l’un des logiciels les plus complets du marché. Compatible Windows, macOS et Linux, il dispose d’options pour analyser par types de fichiers, définir l’emplacement de récupération (Bureau, Documents ou le dossier de son choix), ou encore prévisualiser les fichiers récupérés durant l’analyse. D’une fluidité et d’une rapidité exceptionnelle, Stellar assure un taux de récupération de données parmi les plus élevés du marché. L’éditeur fait toutefois payer ses outils au prix fort.

La surveillance de l’état de santé des disques (SMART) et le clonage de volumes de stockage ou de systèmes de fichiers sur un nouveau support si ceux-ci sont défaillants ne sont par exemple disponibles qu’à partir de la version « Professional » (89,99 €). De même, la réparation de fichiers photos/vidéos est disponible uniquement à partir de la version « Premium » (99,99 €). La version d’évaluation « Free » permet quant à elle de récupérer jusqu’à 1 Go de données gratuitement et de prévisualiser les fichiers perdus, mais elle n’inclut pas la récupération de partitions.

Les éditions

  • Stellar Data Recovery : version gratuite Free illimitée (1 Go),
  • Standard 49,99 € (1 poste),
  • Professional 89,99 € (1 poste),
  • Premium 99,99 € (1 poste),
  • Technician 199 € (1 poste),
  • Toolkit 299 € (1 poste)

R-Studio : le must pour les experts

R-Studio
  • Analyses profondes très efficaces
  • Système de récupération rapide
  • Mode de prévisualisation des fichiers

R-Studio est l’un des logiciels de récupération de fichiers perdus, supprimés ou formatés les plus puissants et complets du marché. Destiné à un public averti, il est capable de retrouver des données en profondeur, même sur des partitions endommagées ou non reconnues par le système. Il dispose de nombreuses fonctionnalités avancées, dont la surveillance des disques durs (SMART), le clonage de partitions, ou encore la restauration de serveur de stockage RAID. En plus de ses analyses rapides, il dispose d'options pour prévisualiser les fichiers retrouvés, filtrer les résultats, et restaurer tout ou partie des données. Un logiciel qui tient toutes ses promesses.

R-Studio est l’un des logiciels de récupération de fichiers perdus, supprimés ou formatés les plus puissants et complets du marché. Destiné à un public averti, il est capable de retrouver des données en profondeur, même sur des partitions endommagées ou non reconnues par le système. Il dispose de nombreuses fonctionnalités avancées, dont la surveillance des disques durs (SMART), le clonage de partitions, ou encore la restauration de serveur de stockage RAID. En plus de ses analyses rapides, il dispose d'options pour prévisualiser les fichiers retrouvés, filtrer les résultats, et restaurer tout ou partie des données. Un logiciel qui tient toutes ses promesses.

À la pointe de la technologie, R-Studio est un logiciel de récupération des données qui s’adresse aux utilisateurs chevronnés et aux professionnels. Développé par R-Tools Technology, il fourmille en effet de fonctionnalités avancées et permet d’effectuer plusieurs tâches simultanément via un système d’onglets. Compatible Windows, macOS, et Linux, il prend en charge tous les systèmes de fichiers courants (NTFS/ReFS, FAT/exFAT, Ext2/Ext3/Ext4, HFS+/APFS/HFS/UFS) et peut fonctionner avec des partitions fortement endommagées, formatées ou non reconnues par le système. Outre la possibilité de cloner les partitions, il est capable de récupérer des données sur le réseau, et à partir de configurations RAID défaillantes. A noter qu’il peut fonctionner en réseau.

Un mode prévisualisation permet de visualiser les contenus retrouvés, mais celui-ci ne fonctionne pas avec tous les types de formats de fichiers. Il dispose également d’un système de surveillance SMART qui signale les pannes de disques durs imminentes pour limiter les risques de perte et récupérer les données le plus rapidement possible. Grâce à de puissants algorithmes, R-Studio peut ressusciter des fichiers même après que la Corbeille ait été vidée, suite à un formatage, une panne matérielle, une attaque virale, etc. Plusieurs centaines de formats de fichiers sont pris en charge, dont les archives, documents chiffrés, photos, vidéos, etc.

R-Studio

Performances et fonctionnalités

À l’usage, les performances du logiciel de R-Tools Technology surpassent celles de la plupart de ses concurrents. Il s’avère non seulement particulièrement véloce, mais il est capable de récupérer des données introuvables avec des logiciels standards concurrents. De même, il peut découvrir des partitions perdues ou invisibles et restaurer des données à partir d’une machine qui ne démarre plus. Il est possible d’analyser l’intégralité d’un disque, seulement une zone, ou encore de rechercher certains types de fichiers pour accélérer la recherche.

Une fois l’analyse terminée, le logiciel affiche l’arborescence des répertoires en préservant la structure des dossiers et les noms des fichiers. Il est possible de récupérer l’intégralité d’un disque, ou de filtrer les résultats (extensions, heure de création/modification, etc.) et sélectionner les données à restaurer. Malgré une interface assez austère, le logiciel jouit d’une ergonomie bien ficelée. L’éditeur propose une version d'essai complète, mais qui permet de récupérer uniquement des fichiers de moins de 256 Ko. Pour débrider le logiciel, il faut souscrire à l’une des versions payantes de R-Studio dont les prix varient de 49,99 à 79,99 $ (1 PC) en fonction des systèmes de fichiers pris en charge.

Les éditions

  • R-Studio : version démo limitée (récupération de fichiers de moins de 256 Ko), 100 Mo),
  • R-Studio FAT (49,99 $),
  • R-Studio NTFS (59,99 $),
  • R-Studio (79,99 $),
  • R-Studio Netword (179,99 $),
  • R-Studio Technician (899 $).

EaseUS Data Recovery Wizard : une expérience utilisateur optimale

Easeus Data Recovery Wizard
  • Taux de récupération élevé de 97,3 %
  • Version d’évaluation permettant de récupérer jusqu’à 2 Go de données
  • Prise en charge de plus de 1 000 formats de fichiers

EaseUS offre une excellente expérience utilisateur. Capable de répondre aussi bien aux besoins des particuliers que des professionnels, le logiciel jouit d’une interface remarquable. Capable de récupérer plus de 1 000 formats de fichiers, il affiche un taux de récupération impressionnant de 97,3 %. Il est possible de récupérer des données sur des serveurs RAID, mais regrette que les fonctionnalités pour cloner une partition et de support de démarrage soient vendus séparément. La version gratuite pouvant comprendre jusqu’à 2 Go est l’une des plus généreuses du marché.

EaseUS offre une excellente expérience utilisateur. Capable de répondre aussi bien aux besoins des particuliers que des professionnels, le logiciel jouit d’une interface remarquable. Capable de récupérer plus de 1 000 formats de fichiers, il affiche un taux de récupération impressionnant de 97,3 %. Il est possible de récupérer des données sur des serveurs RAID, mais regrette que les fonctionnalités pour cloner une partition et de support de démarrage soient vendus séparément. La version gratuite pouvant comprendre jusqu’à 2 Go est l’une des plus généreuses du marché.

Créé en 2004, EaseUS Data Recovery Wizard est l’un des plus anciens logiciels de récupération de données du marché. Il se démarque d’emblée par son interface très agréable à utiliser et ses outils pouvant répondre aussi bien aux besoins des particuliers que des professionnels. Disponible pour Windows et macOS, il permet de récupérer des fichiers supprimés accidentellement dans de multiples cas de figure : corbeille vidée malencontreusement, partitions corrompues, formatées ou qui ne montent plus (RAW), attaque virale, panne matérielle, ou encore un système qui ne démarre pas.

Basé sur de puissants algorithmes d’analyse, il affiche un taux de récupération élevé de 97,3 % ! Il gère plus de 1 000 types de formats de fichiers : aac, mp3, wav, vma, jpg, tiff, png, psd, mp4, avi, mkv, doc, docx, xls, xlsx, pdf, pst, dbx, zip, rar, iso, etc. Au menu, le logiciel dispose de nombreuses fonctionnalités, dont le filtrage (types de fichiers, taille, date…), un mode de prévisualisation (avec une option galerie), la récupération de partitions, ou encore restauration de serveurs RAID. Certains outils avancés sont malheureusement disponibles uniquement sur des versions payantes distinctes. C’est le cas des fonctionnalités pour cloner des partions ou créer un disque dur ou une clé USB amorçable pour les ordinateurs qui ne démarrent plus.

Easeus Data Recovery Wizard

Performances et fonctionnalités

EaseUS Data Recovery Wizard n’est peut-être pas le logiciel de récupération de données le plus complet, mais il offre l’une des meilleures expériences utilisateur. Il présente en effet une ergonomie remarquable avec une procédure de récupération en trois étapes accessible au plus grand nombre. La première étape consiste à indiquer l’emplacement source à analyser avec la possibilité de sélectionner n’importe quels disques internes ou externes, périphériques de stockage amovibles (cartes mémoire, clés USB, appareils photo numériques…), ou même la Corbeille, le Bureau ou un dossier spécifique.

La première analyse qui est par défaut très rapide permet de répertorier tous les fichiers qui ont été supprimés. Une fois terminée, le logiciel lance automatiquement une seconde analyse approfondie permettant de récupérer beaucoup plus de contenus. EaseUS se révèle particulièrement véloce et affiche l’un des meilleurs taux de réussite. Pour la récupération des contenus, il suffit de sélectionner les fichiers un à un ou par lots et de spécifier un emplacement (sur un autre volume que celui analysé) pour les sauvegarder. L’éditeur propose une version gratuite permettant de récupérer jusqu’à 500 Mo (extensible à 2 Go en partageant EaseUS sur Facebook ou Twitter). La version Pro illimitée revient quant à elle à 96,69 €/an, ou 146 € à vie (1 utilisateur/1 poste).

Les éditions

  • EaseUS Data Recovery Wizard : version gratuite limitée (2 Go),
  • Pro 96,69 €/an ou 146 € à vie (1 utilisateur/1 poste)

Disk Drill : une référence incontournable

Disk Drill
  • Interface graphique et ergonomie
  • Récupération des données efficace avec restauration des noms
  • Nombreuses fonctions additionnelles

Disk Drill constitue un excellent logiciel de récupération de données. Pourvu d’une interface graphique claire et intuitive, il est taillé aussi bien pour les néophytes que pour les experts. Les analyses rapides et approfondies permettent de retrouver des données perdues dans la plupart des cas de figure : formatage, corbeille vidée, disque illisible, etc. Ses nombreux outils facilitent non seulement la recherche de données supprimées, mais également de protéger ses périphériques de stockage pour limiter les risques de perte. Bien que l’on regrette que la version gratuite soit limitée à 500 Mo, celle-ci permet de voir si des fichiers sont récupérables. Un must…

Disk Drill constitue un excellent logiciel de récupération de données. Pourvu d’une interface graphique claire et intuitive, il est taillé aussi bien pour les néophytes que pour les experts. Les analyses rapides et approfondies permettent de retrouver des données perdues dans la plupart des cas de figure : formatage, corbeille vidée, disque illisible, etc. Ses nombreux outils facilitent non seulement la recherche de données supprimées, mais également de protéger ses périphériques de stockage pour limiter les risques de perte. Bien que l’on regrette que la version gratuite soit limitée à 500 Mo, celle-ci permet de voir si des fichiers sont récupérables. Un must…

Disk Drill constitue l’un des logiciels de récupération de données les plus populaires. Compatible Windows et macOS, il compterait plus de 10 millions d’utilisateurs à travers le monde. Pourvu d’une interface moderne, intuitive et francisée, il permet de récupérer des données en quelques clics sans aucune connaissance spécifique. Il se distingue par ailleurs en proposant un outil baptisé « Recovery Vault » afin de protéger les partitions utilisant certains systèmes de fichiers (FAT, FAT32, HFS, et HFS+) contre les risques de suppression de données accidentelle. Une fois activé, cet outil permet de conserver les métadonnées (y compris l’arborescence des dossiers et les noms de fichiers) des données supprimées dans un dossier à part dans la Corbeille et de les restaurer à l’identique.

Le logiciel fonctionne avec la plupart des systèmes de fichiers et périphériques de stockage : disques durs, SSD, cartes mémoire, clés USB, CD/DVD, appareils photo, lecteurs portables (terminaux Android et iOS, Kindle…), etc. À l’heure actuelle, Disk Drill prend en charge 301 formats de fichiers audios, photos, vidéos et documents, dont les mp3, aif, wma, jpg, tiff, psp, indb, psd, docx, pdf, xlsx, zip, rar, sql, etc. Grâce à de puissants algorithmes d’analyse, Disk Drill peut récupérer des données dans presque tous les cas de figure : suppression de données accidentelle, corbeille vidée, formatage d’un volume de stockage, etc. Il est également capable de retrouver des données perdues ou supprimées sur un support de stockage ou une partition endommagée, corrompue ou illisible.

Disk Drill

Performances et fonctionnalités

Une fois le périphérique contenant les données perdues sélectionné, il suffit de déterminer l’emplacement de restauration et la méthode de récupération : rapide ou en profondeur. Pour maximiser les chances de restoration, il est conseillé de lancer un scan sur l’intégralité du volume de stockage. Durant la recherche, le logiciel indique la durée écoulée et restante de l’analyse ainsi que le nombre de blocs analysés. Les données retrouvées sont automatiquement classées par catégories (Photo, Vidéo, Audio…). Des filtres offrent la possibilité de rechercher des formats de fichiers spécifiques (jpg, doc…) pour accélérer l’analyse.

Disk Drill offre de nombreuses fonctionnalités additionnelles telles que l’analyse de l’état de santé des volumes de stockage (SMART), la reconstruction des tables de partitions, le nettoyage des disques, la recherche de doublons (macOS). Sans oublier la possibilité de créer des images disque DMG de partitions pour limiter les risques de perte. Le logiciel est disponible dans une version gratuite limitée « Basic » (500 Mo de données récupérées) permettant de prévisualiser les données retrouvées.

Les éditions

  • Disk Drill : version gratuite limitée (500 Mo),
  • Pro 92 € (1 utilisateur/3 postes),
  • Entreprise 520 € (10 utilisateurs/activations illimitées)

PhotoRec : le champion de la récupération de photos

PhotoRec
  • Compatible avec les principaux OS
  • Récupération de plus de 480 formats de fichiers
  • Temps d’analyse très rapide

Avec son interface en ligne de commandes, PhotoRec peut paraître complètement dépassé par rapport à la concurrence, mais il n’en est rien. Ce dernier parvient à compenser complètement l’absence d’une interface graphique par ses performances et sa fiabilité hors normes. Outre sa compatibilité avec les principaux OS et systèmes de fichiers, il dispose de puissantes capacités de récupération de fichiers. Un outil gratuit qui n’a rien à envier aux meilleurs logiciels payants, mais qui demeure réservé à des utilisateurs aguerris.

Avec son interface en ligne de commandes, PhotoRec peut paraître complètement dépassé par rapport à la concurrence, mais il n’en est rien. Ce dernier parvient à compenser complètement l’absence d’une interface graphique par ses performances et sa fiabilité hors normes. Outre sa compatibilité avec les principaux OS et systèmes de fichiers, il dispose de puissantes capacités de récupération de fichiers. Un outil gratuit qui n’a rien à envier aux meilleurs logiciels payants, mais qui demeure réservé à des utilisateurs aguerris.

Contrairement à ce que son nom peut laisser croire, PhotoRec ne sert pas uniquement à récupérer des formats de fichiers d’images. Ce logiciel open source portable prend en charge plus de 480 extensions de fichiers, dont les archives, les documents Office, les torrents, html, pdf, iso, mov, mp3, mov ainsi que des dizaines de formats d’images. Il fonctionne sur toutes sortes de supports de stockage tels que les disques durs externes/internes, les SSD, les cartes mémoire (CompactFlash, Memoy Stick, Microdrive, SmartMedia ; MMC…), les CD/DVD, ou encore les clés USB. Il est également compatible avec des lecteurs audio portables et différentes marques d’appareils photo numériques.

Quel que soit le support analysé, PhotoRec ne tient pas compte de leur système de fichiers (FAT, NTFS, exFAT, ext2/ext3/ext4, HFS+…). Résultat, même si ces derniers sont sérieusement endommagés et non reconnus par le système, le logiciel peut quand même parvenir à récupérer des données. À noter qu’il est fourni avec un autre logiciel gratuit baptisé TextDisk qui se concentre quant à lui sur la restauration de partitions perdues et de disques durs non reconnus part l’ordinateur.

Photo Rec

Performances et fonctionnalités

Doté d’une interface en ligne de commande en anglais, c’est un outil réservé essentiellement aux experts. Malgré cela, le processus de récupération s’avère relativement simple et explicite. Une fois le logiciel lancé, il suffit de sélectionner le support source à analyser et son système de fichiers parmi ceux affichés. Il ne reste plus ensuite qu’à indiquer l’emplacement sur lequel sauvegarder les données récupérées et lancer l’analyse. Une fois l’analyse terminée, le logiciel enregistre automatiquement tous les fichiers trouvés à l’emplacement sélectionné dans un répertoire spécifique créé automatiquement.

Les fichiers récupérés sont visualisables dans l’explorateur, mais l’utilitaire ne permet pas de restaurer ni la structure des dossiers ni le nom des fichiers. Compatible avec la plupart des systèmes d’exploitation (Windows, macOS, Linux, Sun Solaris, DOS...), PhotoRec est considéré à juste titre comme l’un des meilleurs logiciels de récupération de données. Particulièrement véloce, il affiche un taux de réussite plus ou moins équivalent à celui des ténors du marché tels que Stellar Data Recovery, R-Studio, etc. Il constitue donc une excellente solution pour récupérer ses photos et autres documents sans avoir à débourser un centime. Son interface en ligne de commandes le réserve toutefois aux utilisateurs expérimentés.

Photo Rec : logiciel open source gratuit

Transcend RecoveRx : un modèle de simplicité et d’efficacité

Transcend RecoveRx
  • Interface graphique
  • Taux de récupération des données de base
  • Prévisualisation des fichiers récupérés

RecoveRx de Transcend est sans doute l’un des logiciels de récupération de données les plus simples à utiliser. Grâce à une interface dépouillée et des fonctionnalités basiques, il constitue une excellente solution pour les néophytes. Outre la prévisualisation des fichiers restaurés, il dispose d’une option pour formater les supports de stockage après la restauration des données (Windows uniquement). Contrairement à la plupart des références du marché, il ne gère qu’une cinquantaine de formats de fichiers. Une solution gratuite pour Windows et macOS capable de répondre aux besoins du plus grand nombre.

RecoveRx de Transcend est sans doute l’un des logiciels de récupération de données les plus simples à utiliser. Grâce à une interface dépouillée et des fonctionnalités basiques, il constitue une excellente solution pour les néophytes. Outre la prévisualisation des fichiers restaurés, il dispose d’une option pour formater les supports de stockage après la restauration des données (Windows uniquement). Contrairement à la plupart des références du marché, il ne gère qu’une cinquantaine de formats de fichiers. Une solution gratuite pour Windows et macOS capable de répondre aux besoins du plus grand nombre.

Conçu par le spécialiste taiwanais des supports de stockage Transcend, RecoveRx constitue un modèle d’ergonomie. Compatible Windows et macOS, c’est l’un des logiciels de récupération de données destinés au grand public les plus simples à utiliser. Quelques clics suffisent en effet pour retrouver des données perdues, effacées ou endommagées sur toutes sortes de supports (disques durs internes/externes, SSD, clés USB, cartes mémoire, etc.). Il est en outre capable de restaurer des données perdues sur une partition formatée. RecoveRx possède également l’avantage de fonctionner avec de nombreux systèmes de fichiers : FAT16, FAT32, exFAT, NTFS ou HFS.

Pourvu d’une interface moderne très intuitive, il dispose de deux rubriques dédiées d’une part à la récupération de données et d’autre part au formatage de supports de stockage internes ou externes. Pour restaurer des fichiers supprimés, il suffit de cliquer sur le menu « Récupération » puis de sélectionner le support de stockage. Comme avec la plupart des outils de récupération de données, il n’est pas possible d’enregistrer des fichiers perdus ou effacés sur le support de stockage source en cours de restauration. Il est donc indispensable de prévoir un autre emplacement avec suffisamment d’espace pour sauvegarder les données récupérées.

Transcend RecoveRx

Performances et fonctionnalités

RecoveRx prend en charge une cinquantaine de formats de fichiers (photos, vidéos, audio, documents, ZIP…) parmi les plus courants : bmp, crw, gif, jpg, png, bASF,WMA, mkv, mov, mp4, doc, xls, pdf, ISO, mp3, etc. Pour optimiser la recherche, il est possible de choisir les types de fichiers à rechercher. Autre avantage, RecoveRx affiche le temps écoulé ainsi que le pourcentage de la progression de la recherche. Bien que moins puissant que d'autres logiciels de récupération de données, il offre un taux de récupération très satisfaisant, y compris après le formatage d’un volume de stockage.

Seul bémol, l’utilitaire ne permet pas de restaurer la structure des dossiers et les noms de fichiers. Ces derniers sont renommés et enregistrés dans un nouveau répertoire. Un mode de prévisualisation permet de visualiser les fichiers retrouvés. Malgré l’absence de fonctionnalités avancées et de certains types de formats, l’utilitaire de Transcend s’avère dans l’ensemble très convaincant. Entièrement gratuit, il n’a pas à rougir face à certains logiciels payants concurrents pour la récupération de données de base.

Transcend RecoveRx : logiciel gratuit

Recover My Files : une solution complète pour PC

Recover My Files
  • Interface graphique et ergonomie
  • Récupération des partitions/Restauration structure des dossiers
  • Taux de récupération élevé

Recover My Files se distingue par sa simplicité d’emploi et ses fonctionnalités parfaitement adaptées aux besoins du grand public. Grâce à un assistant bien conçu, il guide les utilisateurs pas à pas pour récupérer des fichiers supprimés ou des partitions corrompues illisibles. Le logiciel dispose de fonctionnalités de premier plan, dont la prévisualisation des fichiers et différents modes de tri très efficaces. On regrette en revanche la lenteur des analyses et les limitations de la version d'évaluation.

Recover My Files se distingue par sa simplicité d’emploi et ses fonctionnalités parfaitement adaptées aux besoins du grand public. Grâce à un assistant bien conçu, il guide les utilisateurs pas à pas pour récupérer des fichiers supprimés ou des partitions corrompues illisibles. Le logiciel dispose de fonctionnalités de premier plan, dont la prévisualisation des fichiers et différents modes de tri très efficaces. On regrette en revanche la lenteur des analyses et les limitations de la version d'évaluation.

Développé par GetData, Recover My Files fait partie des mastodontes du marché de la récupération des données pour Windows. Facile à prendre en main, ce logiciel destiné au grand public ne nécessite aucune connaissance technique. Il intègre de puissants algorithmes d’analyse avec un mode de prévisualisation des fichiers récupérables. Recover My Files prend en charge les supports de stockage numériques tels que les disques durs, les cartes mémoire ou les disques Flash, les clés USB, etc.

L’interface graphique très conviviale dispose d’un assistant virtuel qui guide les utilisateurs dans le processus de récupération de données étape par étape. La première chose consiste à choisir le type de récupération souhaitée (Fichier ou Lecteur), puis de lancer par défaut une analyse rapide. Les options « Image + » et « RAID + » permettant respectivement de lancer une analyse approfondie d’une image disque et d’un support de stockage RAID sont réservées aux licences premium (Professionnal et Technician). Compatible avec toutes les versions de Windows (uniquement), il prend en charge les systèmes de fichiers NTFS, FAT(12/16/32), exFAT, HFS, et HFS+.

Recover My Files

Performances et fonctionnalités

Capable de récupérer plus de 200 types de formats de fichiers (archives, emails, images, vidéos, musiques, documents Office…), il permet de filtrer les recherches par extensions pour accéler les analyses. Seul bémol, le temps des analyses approfondies s’avère beaucoup plus long qu’avec des outils concurrents tels que R-Studio ou Stellar Data Recovery, par exemple. Lorsqu’une analyse est terminée, il est possible de trier les contenus retrouvés par types de fichiers et de les prévisualiser. Mention spéciale pour le mode galerie qui facilite énormément le triage des données en permettant de le visualiser par lots.

Il suffit ensuite de les sélectionner et de les sauvegarder sur un autre support de stockage interne ou externe. Malgré sa lenteur, le logiciel se montre très performant pour trouver et récupérer n’importe quels types de fichiers supprimés via la Corbeille ou même après le formatage d’un volume de stockage. À noter que la version d’évaluation ne permet pas d’enregistrer les fichiers perdus, mais uniquement de les visualiser. Chose assez rare, celle-ci permet de restaurer des lecteurs non reconnus par le PC ainsi que leurs volumes de données en respectant l’arborescence des dossiers et le nom des fichiers d’origine.

Les éditions

  • Recover My Files : version d’évaluation limitée à la prévisualisation,
  • Standard 69,95 $ (2 PC),
  • Professional 99,95 $ (2 PC),
  • Technician 349,95 $ (2 PC).

Wondershare Recoverit : un assistant pour PC convivial et bon marché

Wondershare Recoverit
  • Interface et ergonomie conviviales
  • Prise en charge de plus de 1 000 formats de fichiers
  • Scans corbeille, bureau et dossiers spécifiques

Wondeshare Recoverit jouit d’une interface particulièrement conviviale. Simplifié à l’extrême, le logiciel permet de réaliser une récupération des données en seulement trois étapes. Outre un mode de prévisualisation des fichiers, il dispose d’un moteur de recherche pour faciliter la recherche de fichiers dans de grands volumes de données. Grâce à de puissants algorithmes, il offre un taux élevé de récupération de fichiers (effacés, formatés ou corrompus) et prend en charge plus de 1 000 formats de fichiers. Le logiciel fait malheureusement l’impasse sur de nombreuses fonctions avancées. Une solution destinée essentiellement aux néophytes.

Wondeshare Recoverit jouit d’une interface particulièrement conviviale. Simplifié à l’extrême, le logiciel permet de réaliser une récupération des données en seulement trois étapes. Outre un mode de prévisualisation des fichiers, il dispose d’un moteur de recherche pour faciliter la recherche de fichiers dans de grands volumes de données. Grâce à de puissants algorithmes, il offre un taux élevé de récupération de fichiers (effacés, formatés ou corrompus) et prend en charge plus de 1 000 formats de fichiers. Le logiciel fait malheureusement l’impasse sur de nombreuses fonctions avancées. Une solution destinée essentiellement aux néophytes.

Recoverit fait partie de la galaxie de logiciels développée par Wondeshare. Lancé en 2003, il compte parmi les logiciels de récupération de données pour le grand public les plus populaires du marché avec pas moins de 5 millions d’utilisateurs à travers le monde. Outre des tarifs attractifs pour Windows, il se démarque par son interface soignée et son assistant virtuel ultra convivial. Conçu essentiellement pour les néophytes, Recoverit met avant tout l’accent sur la simplicité. Trois étapes suffisent en effet pour sélectionner le volume de stockage contenant les données perdues, définir l’emplacement pour les restaurer, et lancer l’analyse pour tenter de récupérer les fichiers perdus.

Compatible Windows et macOS, il gère plus de 1 000 types de formats de fichiers (audio, photos, vidéos, documents, emails…) et la plupart des systèmes de fichiers : NTFS, FAT, HFS+, APFS, etc. Pour accélérer le processus d’analyse, il est possible de sélectionner au préalable les types de fichiers classés par catégories : graphique, vidéos, emails, documents, etc. Pour récupérer ensuite les fichiers trouvés, il suffit de les sélectionner et de cliquer sur le bouton « Restaurer ». Le logiciel dispose d’un mode de prévisualisation des fichiers récupérables.

Wondershare Recoverit

Performances et fonctionnalités

À condition qu’aucune nouvelle donnée n’ait été réécrite sur le support de stockage, Recoverit est capable de récupérer des fichiers sur de nombreux types de supports : terminaux Android et iOS, disques durs, SSD, cartes mémoire, clés USB, etc. La version « Advanced » dispose d’un outil pour récupérer des données sur un PC qui ne démarre plus. Il est possible de récupérer les fichiers effacés accidentellement, formatés ou corrompus suite notamment à une panne matérielle ou une infection virale. S’il n’est pas aussi complet et véloce que Stellar Data Recovery, R-Studio ou Disk Drill, il dispose néanmoins de puissants algorithmes qui assurent un excellent taux de récupération. Il fait toutefois l’impasse sur de nombreuses fonctions avancées comme l’analyse de stockage RAID, la récupération du disque de démarrage, la création d’images disque, etc.

L’éditeur propose une version gratuite (limitée à seulement 100 Mo) permettant de visualiser les fichiers perdus. Pour pouvoir récupérer des données, il faut souscrire à l’une des trois solutions payantes : Essential (71,99 €/an pour 1 poste), Standard (83,99 €/an pour 1 poste) qui dispose d’outils de boot, et Advanced (95,99 €/an pour 2 postes) qui comprend des outils avancés de réparation vidéo. Il faut compter entre 10 et 20 € supplémentaires selon les versions pour souscrire une licence à vie. Des tarifs dans la moyenne du marché, mais qui ont tendance toutefois à exploser pour les versions macOS.

Les éditions

  • Wondershare Recoverit : version gratuite limitée (100 Mo),
  • Recovertit Essential 71,99 €/an (1 poste),
  • Standard 83,99 €/an (1 poste),
  • Advanced 95,99 €/an (2 postes).

Recuva : une solution basique gratuite et illimitée

Recuva
  • Version gratuite illimitée
  • Simplicité d’utilisation
  • Prise en charge des supports optiques

Avec sa solution de récupérations de données, le célèbre éditeur de CCLeaner Piriform souffle un peu le chaud et le froid. Bien que très simple d’utilisation, le logiciel souffre de l’absence de fonctionnalités comme la récupération de partitions perdues ou à partir de systèmes qui ne démarrent plus. La version gratuite illimitée demeure néanmoins une bonne alternative pour récupérer des fichiers de base, y compris après avoir vidée la Corbeille, ou un formatage. Malgré son prix défiant toute concurrence, la version Pro a peu de valeur ajoutée.

Avec sa solution de récupérations de données, le célèbre éditeur de CCLeaner Piriform souffle un peu le chaud et le froid. Bien que très simple d’utilisation, le logiciel souffre de l’absence de fonctionnalités comme la récupération de partitions perdues ou à partir de systèmes qui ne démarrent plus. La version gratuite illimitée demeure néanmoins une bonne alternative pour récupérer des fichiers de base, y compris après avoir vidée la Corbeille, ou un formatage. Malgré son prix défiant toute concurrence, la version Pro a peu de valeur ajoutée.

Recuva fait partie des logiciels développés par Piriform, l’éditeur du célébrissime utilitaire CCleaner. Le logiciel de récupération de données partage d’ailleurs quelques similitudes avec ce dernier, tant au niveau de son interface graphique que de sa simplicité d’utilisation. Disponible uniquement pour Windows, Recuva se concentre sur la récupération de base. Ce dernier fait en effet l’impasse sur la plupart des fonctionnalités avancées, dont le clonage de disque, la récupération de partitions perdues ou endommagées, du support de démarrage pour les PC défaillants, ou même d’options pour filtrer les résultats.

De même, Recuva n’est pas capable de récupérer des données à partir d’un serveur de stockage RAID. En fonction de ses besoins, l’absence de certaines de ces fonctionnalités peut limiter considérablement l’intérêt du logiciel. Le principal argument de Recuva, et non des moindres, réside dans le fait que la version gratuite permet de récupérer des données de manière illimitée. L’utilitaire propose en outre une option pour effacer définitivement toutes les traces des fichiers supprimés, ainsi qu'un système prédictif des chances de récupération via des codes couleurs : rouge (fichier irrécupérable), orange (fichier incomplet), vers (fichier restaurable). De nombreux lecteurs internes et amovibles sont pris en charge (disques durs, SSD, cartes mémoire, clé USB, disques durs externes...) et les systèmes de fichiers courants : FAT, NTFS, etc.

Recuva

Performances et fonctionnalités

Le mode de fonctionnement de Recuva diffère un peu de celui de ses concurrents. Pour commencer, il faut indiquer quels types de fichiers on souhaite récupérer (images, emails, archives…) ou cliquer sur « Tous les fichiers ». Lors de la seconde étape, il est possible de créer une image disque du volume où les fichiers perdus se trouvent pour augmenter ses chances de retrouver des données. Cette option nécessite toutefois d’avoir suffisamment d’espace disponible sur un autre volume pour en faire une copie complète. Il ne reste plus qu’à sélectionner l’emplacement exact du support de stockage à analyser (y compris la Corbeille, Mes Documents, un dossier spécifique ou un lecteur virtuel), ou sélectionner un scan de l’intégralité du système.

L’analyse rapide par défaut n'étant pas très convaincante, il est préférable de lancer directement l’analyse approfondie en cochant la case éponyme. Une fois l’analyse terminée, le logiciel affiche les fichiers trouvés avec leur code couleur et un mode aperçu. Contrairement à d’autres solutions, il n’est pas possible de visualiser les résultats durant l’analyse. Le taux de récupération de fichiers se révèle assez mince. Outre de nombreux fichiers irrécupérables, Recuva est incapable de de restaurer les données d’une partition perdue ou corrompue. Outre une version Free gratuite et illimitée, l’éditeur propose une version Professionnal à seulement 19,95 € incluant la recherche sur les lecteurs virtuels, les mises à jour automatiques et l’assistance technique.

Les éditions

  • Recuva : version gratuite Free illimitée (2 Go),
  • Pro 19,95 € (1 poste)

Mini Power Data Recovery : une solution complète perfectible

Mini Power Data Recovery
  • Processus de récupération simplifiée en 3 étapes
  • Récupération de l’arborescence de dossiers et des noms de fichiers
  • Version d’évaluation permettant de récupérer 1 Go de données

MiniTool Power Data Recovery se distingue par sa capacité à récupérer des partitions supprimées et/ou invisibles. L’éditeur propose une version d’évaluation plus généreuse que la moyenne offrant la possibilité de récupérer jusqu’à 1 Go de données gratuitement. Malgré une procédure en 3 étapes, le logiciel n’est pas simple à prendre en main à cause notamment d’une ergonomie brouillonne. Le taux de récupération de fichiers perdus est satisfaisant, mais les performances en termes de vitesse d’analyse et de récupération de données ne sont pas au niveau de celles des ténors du marché.

MiniTool Power Data Recovery se distingue par sa capacité à récupérer des partitions supprimées et/ou invisibles. L’éditeur propose une version d’évaluation plus généreuse que la moyenne offrant la possibilité de récupérer jusqu’à 1 Go de données gratuitement. Malgré une procédure en 3 étapes, le logiciel n’est pas simple à prendre en main à cause notamment d’une ergonomie brouillonne. Le taux de récupération de fichiers perdus est satisfaisant, mais les performances en termes de vitesse d’analyse et de récupération de données ne sont pas au niveau de celles des ténors du marché.

Mini Power Data Recovery est un logiciel de récupération de données conçu par l’éditeur Minitool. Compatible Windows et macOS, il offre la possibilité de trouver des fichiers perdus et de restaurer des partitions complètes en seulement trois étapes. Outre les PC et les Mac, il prend en charge de nombreux périphériques tels que les disques durs HDD/SSD, les clés USB, les cartes mémoire, les CD/DVD, etc. Il est capable de récupérer des données même après que la corbeille ait été vidéo, sur un disque dur défaillant ou formaté, une partition corrompue inaccessible (RAW), un système ayant subi une attaque virale, etc.

Pour récupérer des données sur une machine qui ne démarre plus, il faut en revanche utiliser une version payante et télécharger un programme additionnel (Mini Power Data Recovery V10 Bootable). La plupart des systèmes de fichiers sont pris en charge (FAT, exFAT, NTFS, NTFS5, ext2/3/4, HFS+…) ainsi que les principaux formats de fichiers audios, photos, vidéos, emails, web, documents : mp3, mpeg, rmvb, avi, jpeg, tif, psp, pst, html, txt, icc, dbx, doc, zip, rar, etc.

Mini Power Data Recovery

Performances et fonctionnalités

Le logiciel qui présente une interface d’accueil assez conviviale souffre d’une ergonomie un peu brouillonne notamment dans les sous-menus dédiés récupération des contenus. La première étape consiste à choisir le support de stockage où rechercher les contenus avec la possibilité de sélectionner directement le Bureau, la Corbeille, ou un dossier spécifique. Une fois l’analyse lancée, le logiciel ouvre une nouvelle fenêtre dans laquelle on peut visualiser une barre de progression et le temps restant de l’analyse. Les fichiers récupérables sont classés par types d’extensions, ce qui ne facilite pas la tâche avec de gros volumes de données. À l’usage, le logiciel se montre parfois instable et sujets à des bugs.

Un mode de prévisualisation permet de visualiser les fichiers récupérés après ou durant l’analyse. Celui-ci ne fonctionne toutefois pas avec tous les types de formats de fichiers. Il est possible de filtrer les résultats par noms, formats de fichiers, mais aussi la taille ou la date de création. A noter que la structure des dossiers et les noms des fichiers retrouvés demeurent intacts. Une fonction pratique permet de sauvegarder les résultats d’une analyse afin de pouvoir récupérer les fichiers ultérieurement. Même si le taux de récupération s’avère satisfaisant, le logiciel se montre dans l’ensemble moins complet et performant que les références du marché telles que Stellar ou Disk Drill.

Les éditions

  • MiniTool Power Data Recovery : version gratuite limitée (1 Go),
  • Personnal 69 €/an (1 poste),
  • Ultimate 83 €/licence à vie (3 postes)
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
Orko
Super dossier, merci.
Francis7
Oui, super dossier. C’est dans mon contexte. Des HDD NAS en ext3 à récupérer. Il y a un outil gratuit qui permet si possible de les monter sous Windows pour après tenter de copier les données ailleurs.<br /> Je ne pensais pas qu’il y a avait autant de solutions. Après il faut être patient pendant les manipulations.
Koin-Koin
Un point qui mérite d’être précisé pour l’ensemble des logiciels présentés (et qui doit donc être un + ou un - dans le résumé) est la nécessité de l’installer ou s’il est utilisable en mode portable (un seul mentionné ici) car il faut garder à l’esprit qu’une installation peut écrire là ou se trouve les données à récupérer.<br /> Evidemment, dans l’idéal, on récupèrera les données depuis un os qui tourne sur un autre disque que celui qui doit être traité, mais ce n’est pas toujours possible.<br /> Ou alors il faut déjà avoir le logiciel d’installé avant le besoin de récupération.
DrGeekill
Excellent, merci pour cet article
Popoulo
"Les versions gratuites Revuva (…) : coquillette. Recuva.<br /> Concernant ce dernier, au contraire de ce que vous annoncez, l’analyse par défaut m’a toujours sortie les fichiers que je souhaitais récupérer au contraire de l’analyse approfondie qui c’est souvent résumée à une multitude de fichiers irrécupérables.<br /> @koin-koin : Exactement. Très important de le préciser.
MattS32
Autre point qu’il est important de préciser : sur un SSD supportant la commande TRIM (quasiment tous), c’est quasi sans espoir en cas de suppression de fichiers.<br /> Une fois la commande TRIM envoyée (en générale pas plus de quelques secondes après la suppression logique), les données sont marquées comme non significatives («&nbsp;dirty&nbsp;», littéralement «&nbsp;sale&nbsp;») par le contrôleur du SSD, puis assez vite elles sont physiquement effacées (et même si elles ne le sont pas, en général quand on envoie une requête de lecture sur une page marquée «&nbsp;sale&nbsp;», le contrôleur va renvoyer des 0 plutôt que d’aller réellement lire le contenu de la page.
Cynian90
Perso, j’utilise une loupe et je note les bits 1 ou 0 sur un papier, puis j’analyse avec crayon équerre. Rien de mieux que la bonne vieille méthode.
Francis7
R-Studio me fait penser à un logiciel libre de statistiques sous R.<br /> R étant le langage et Studio l’interface graphique.<br /> C’est RStudio.<br />
nap1805
merci bien. super dossier. bravo a l’equipe.
LeGrosWinnie
Y’a aussi : Logiciel De Récupération De Données | Récupération De Données Sur Disque Dur<br /> Il m’a sauvé la vie après avoir faire «&nbsp;formater&nbsp;» pendant une installation de Windows…<br /> Je m’étais trompé de disque…<br /> Au final le seul fichier non récupéré était un RAR avec mot de passe.<br /> Par contre niveau tarif il faut s’accrocher c’est clair…
libero78
Trop fort <br /> Et sur la flash ? le bon vieux stéthoscope ?
philumax
J’ai utilisé GetDataback for NTFS pendant un temps. La version payante. Il fonctionne toujours (je l’ai essayé, il n’y a pas si longtemps, sous Win10), mais je ne sais pas s’il est capable de faire le même boulot sur un SSD. Je n’ai pas essayé.<br /> Maintenant, faire pareil avec les SSD (récupérer des données), je ne sais pas (encore), si c’est possible et comment.<br /> Pour l’instant, pas de données à récupérer : la faute, aux logiciels de sauvegarde.
LouiseLoulou
trop utile vraiment merci pour cet article
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Bons plans durant la pénurie, les PC portables gamer vont voir leurs prix augmenter l'an prochain
Grâce à la pénurie mondiale, Soitec, un des rares acteurs français des semi-conducteurs, pense augmenter son chiffre d’affaires de 45 %
Des processeurs Renoir-X et Vermeer-S arriveraient en début d'année chez AMD
Raptor Lake : un CPU Intel 24 cœurs / 32 threads fuite via un benchmark
Le marché de la carte graphique représente 13,7 milliards de dollars au troisième trimestre
Intel finalisera son accord sur le 3 nm avec TSMC ce mois-ci
AMD et NVIDIA annoncent les dates de leurs conférences du CES 2022
Intel avait hésité à installer sa nouvelle usine européenne en France… ce sera finalement en Allemagne
Snapdragon 8cx Gen 3 et 7c+ Gen 3 : Qualcomm met le paquet sur les PC Windows et Chromebook
NVIDIA travaillerait sur une RTX 3050 8 Go, pour répondre à Intel ARC
Haut de page