Quelle est la meilleure distribution Linux ? Notre guide complet

Johan Gautreau
Expert objets connectés
21 octobre 2021 à 09h38
140

Alors que Windows 11 est sur toutes les lèvres, le petit monde de GNU/Linux continue de tourner à son rythme, dans une relative discrétion. Souvent méconnues – voire boudée – du grand public, les distributions Linux ont toutefois dans leurs poches de sérieux atouts pour convaincre bon nombre d’utilisateurs, qu’ils soient débutants ou confirmés. Voici un florilège de distros testées et approuvées par nos soins !

La plus connue

Ubuntu

La plus connue

  • Simplicité d’accès
  • Stabilité du système
  • Excellente gestion de la majorité des pilotes
La plus complète

Linux Mint 20.2 Uma

La plus complète

  • Une distribution complète et simple d'accès
  • Cinnamon : un DE élégant, facilement personnalisable
  • Nombreux logiciels utiles pré-installés
Notre coup de coeur !

Garuda Linux Dr460nized

Notre coup de coeur !

  • Le look néon
  • La simplicité d’accès
  • Les performances et la stabilité

Pour les néophytes, GNU/Linux conserve encore de nos jours l’image du système d’exploitation pour gros barbu geek adepte de la ligne de commandes. Rien n’est moins faux que ce vieux préjugé totalement désuet. L’époque où il fallait passer des heures sur le net à chercher une solution pour faire fonctionner une bête clé Wi-Fi est belle et bien révolue. 

Les distributions GNU/Linux modernes sont tout à fait capables d’assurer les mêmes tâches que celles dévolues à Windows ou macOS. Celles-ci ont aussi l’avantage d’être gratuites. Certaines marques tentent d’ailleurs l’aventure comme Dell et System76 qui commercialisent des ordinateurs équipés de Pop!_OS ou Ubuntu. Même le gaming a pris de la vitesse sur les système Linux grâce à l’intégration de Proton.

Dès lors, pourquoi ne pas tenter l’aventure GNU/Linux ? Notre sélection des meilleures distributions vous aidera à choisir le système le plus adapté à vos besoins ainsi qu’à votre niveau en informatique. Le tout est 100% garanti sans ligne de commandes !

Ubuntu

Ubuntu
  • Simplicité d’accès
  • Stabilité du système
  • Excellente gestion de la majorité des pilotes

Ubuntu est l’une des meilleures distributions à essayer si vous commencez dans le monde de GNU/Linux. Aussi simple qu’efficace, elle saura vous accompagner au quotidien pour les tâches classiques : multimédia, navigation et productivité.

Ubuntu est l’une des meilleures distributions à essayer si vous commencez dans le monde de GNU/Linux. Aussi simple qu’efficace, elle saura vous accompagner au quotidien pour les tâches classiques : multimédia, navigation et productivité.

Quand on évoque GNU/Linux, il est difficile de passer à coté d’Ubuntu. C’est certainement la distribution la plus connue au monde, à défaut d’être la meilleure.

Créée en 2004 par la société Canonical, Ubuntu acquière bien vite un certain succès auprès des amateurs de systèmes alternatifs. Simplicité et accessibilité sont les maîtres-mots qui gouvernent cette distribution. Tout est mis en œuvre pour accompagner les utilisateurs novices dans leur découverte du monde GNU/Linux.

Gnome Shell pour tous

Après l’abandon de son environnement de bureau Unity - aussi adoré que haï par les fans - Canonical s’est orienté vers Gnome Shell pour les dernières version de son système d’exploitation libre. Cet environnement est toutefois modifié pour ressembler au défunt Unity. 

Si vous n’avez jamais utilisé Gnome Shell, il vous faudra un petit temps d’adaptation tant cette interface change la façon d’appréhender le fonctionnement de l’OS libre. Mais une fois pris le pli, on gagne immédiatement en productivité en basculant d’une activité à l’autre presque instantanément.

Bien entendu, rien ne vous empêche d’essayer un autre environnement de bureau comme KDE, plus ressemblant à Windows . Ce serait toutefois dommage de passer à côté de Gnome Shell, surtout que Canonical optimise particulièrement son OS pour un usage avec les écrans tactiles des PC hybrides de style Surface Pro

Ubuntu 1 © Johan Gautreau

Un OS travaillé d’une main de maître 

Outre son esthétique, Ubuntu brille aussi par un excellent suivi. Rares sont les distributions à se montrer aussi stables et à gérer aussi bien les pilotes. Que vous possédiez un vieux PC ou un portable de jeu flambant neuf, il y a peu de chances que quelque chose ne fonctionne pas du premier coup. Vous n’aurez ainsi jamais à tripatouiller la ligne de commandes, sauf cas exceptionnel.

Le seul petit point noir d’Ubuntu est son magasin d’applications un peu vide. Il n’est pas rare de devoir passer par internet pour se procurer les paquets DEB de certains logiciels. Rien de bien méchant, l’installation de ces paquets est on ne peut plus simple.

Si vous débutez sur GNU/Linux, Ubuntu est donc une distribution à essayer sans tarder !

Linux Mint

Linux Mint
  • Moderne
  • Simple à utiliser
  • Prêt à l’emploi

Linux Mint a démontré, depuis des années, qu’il était possible d’utiliser quotidiennement une distribution Linux sans être un barbu féru de lignes de codes ! Oui, Linux Mint peut convenir pour un usage grand public c’est-à-dire pour consulter des sites, envoyer des emails, écrire des documents Word ou Excel et plus encore. 

Linux Mint a démontré, depuis des années, qu’il était possible d’utiliser quotidiennement une distribution Linux sans être un barbu féru de lignes de codes ! Oui, Linux Mint peut convenir pour un usage grand public c’est-à-dire pour consulter des sites, envoyer des emails, écrire des documents Word ou Excel et plus encore. 

Quand des fans d’Ubuntu décident de créer leur propre distribution avec un environnement de bureau tout neuf, ça donne Linux Mint. D’ailleurs, ça donne tout simplement l’une des meilleures distributions GNU/Linux au monde, rien que ça !

Linux Mint est un système basé sur Ubuntu. Il suit de près le cycle de développement de la distribution de Canonical avec une nouvelle version tous les six mois. Comme son modèle, plusieurs environnements de bureau sont à disposition des utilisateurs, ainsi que de nombreux outils graphiques pour gérer l’OS libre en profondeur.

La plus complète des distributions basées sur Ubuntu

Visuellement, Linux Mint fait penser à Windows avec sa barre des tâches en bas de l’écran, son menu de démarrage sur la gauche et ses notifications à droite.  La transition depuis l’OS de Redmond est ainsi simplifiée et moins difficile qu’avec Gnome Shell. Et puis il faut bien dire que le bureau Cinnamon est diablement élégant avec son look sombre parsemé de notes vertes !

S’arrêter à l’aspect visuel de Mint serait toutefois réducteur. Cette distribution est en effet aussi belle qu’efficace au quotidien. Relativement peu gourmande en ressource, elle offre une excellente stabilité et une gestion complète de la plupart des pilotes modernes. Durant nos essais, nous n’avons eu aucun problème à faire fonctionner Wi-Fi, carte graphique ou encore imprimante . Tout est automatisé au maximum.

linux mint

Le remplaçant idéal pour Windows 10 ?

Si vous désirez quitter Windows, nous ne pouvons que vous recommander d’essayer Linux Mint. Ce système fourni de nombreux logiciels pré-installés pour gérer toutes les tâches courantes, de la navigation web au multimédia en passant par la maintenance de l’ordinateur.

On pourra juste déplorer un manque de support pour les PC hybrides. Contrairement à Ubuntu, Linux Mint vise un usage sur les PC de bureau ou les portables. En dehors de ça, difficile de trouver le moindre défaut à cette formidable distribution !

ElementaryOS

ElementaryOS 6 Odin
  • Le bureau Pantheon
  • Distribution axée sur la simplicité
  • L’utilisation des paquets universels Flatpak

ElementaryOS cherche à aller à l’essentiel afin de séduire un large public. Si le fond est de bon aloi, la forme est parfois bancale. Des bugs réguliers, un magasin assez pauvre et limité à Flatpak empêchent cette distribution GNU/Linux de rééllement s’imposer face à ses concurrentes.

ElementaryOS cherche à aller à l’essentiel afin de séduire un large public. Si le fond est de bon aloi, la forme est parfois bancale. Des bugs réguliers, un magasin assez pauvre et limité à Flatpak empêchent cette distribution GNU/Linux de rééllement s’imposer face à ses concurrentes.

Avec ElementaryOS, jamais GNU/Linux n’aura paru aussi simple. De toutes les distributions qui existent actuellement, celle-ci est probablement la plus accessible aux débutants. Elle risque néanmoins de rebuter les utilisateurs plus expérimentés à cause de nombreuses limitations. Vous êtes prévenus !

Une approche de GNU/Linux des plus élémentaires

Comme nous le disions en préambule, GNU/Linux conserve encore de nos jours une image « d’usine à gaz » souvent complexe et totalement inaccessible aux non-initiés. ElementaryOS tente de casser ce stéréotype à sa façon. Il en résulte une distribution très simple d’accès ressemblant plus ou moins à ce qui existe sur macOS .

Ce système Linux embarque un environnement de bureau nommé Pantheon qui s’inspire fortement du visuel de l’OS à la pomme : dock en bas de l’écran, barre des tâches en haut. Plusieurs logiciels sont pré-installés et optimisés pour Pantheon. On trouve en vrac une appli mail, un lecteur de musique, un magasin d’applications, un navigateur web ou encore une application de to-do list. En gros, tout ce qu’il faut pour accomplir l’essentiel sur un ordinateur.

ElementaryOS 1 © Johan Gautreau

Un OS très simple mais un peu trop limité

Avec ElementaryOS, vous n’aurez jamais à utiliser la ligne de commandes. Tout est mis en place pour éviter d’avoir à bidouiller le fameux terminal. Même l’installation de logiciels tiers est limitée : vous devrez passer par le magasin fourni par l’OS. Celui-ci n’est compatible qu’avec les paquets universels Flatpak et se montre assez restrictif pour le moment. Impossible d’installer des paquets DEB par exemple.

Ce fonctionnement simpliste est voulu par les développeurs afin d’assurer la sécurité et la stabilité du système. Vous devrez donc rester dans les limites imposées par ElementaryOS, ce qui peut se révéler frustrant si vous désirez aller plus loin dans votre exploration du monde GNU/Linux. Cependant, cette distribution est idéale si vous avez des besoins légers et/ou peu de connaissances en informatique.

Pop!_OS

Pop!_OS 21.04
Pop!_OS 21.04
  • Distribution simple d’accès
  • Le système de tiling efficace et original
  • Une distro qui n’oublie pas les gamers

Dérivée d’Ubuntu, Pop!_OS est une distribution qui vaut le coup d’œil. Très simple d’accès, elle propose une approche originale de GNU/Linux avec un petit accent sur le gaming qui devrait plaire aux geeks. Il ne lui manque pas grand-chose pour s’imposer parmi les meilleures distributions du moment !

Dérivée d’Ubuntu, Pop!_OS est une distribution qui vaut le coup d’œil. Très simple d’accès, elle propose une approche originale de GNU/Linux avec un petit accent sur le gaming qui devrait plaire aux geeks. Il ne lui manque pas grand-chose pour s’imposer parmi les meilleures distributions du moment !

Vous aimez Ubuntu mais vous aimeriez aller plus loin ? Jetez donc sans tarder un œil sur Pop!_OS. Basé sur le système de Canonical, cet OS est encore jeune mais bourré de bonnes idées. Il équipe d’ailleurs les PC portables et de bureau commercialisés par la société System76. Il en résulte une excellente gestion des drivers ainsi que des logiciels taillés pour tous les usages.

Une distribution pour… les joueurs !

System76 a lancé sa distribution GNU/Linux en 2017, ce qui fait d’elle l’une des plus jeunes du marché. Cela ne l’empêche pas de trôner régulièrement dans le top 10 du classement Distrowatch, preuve de sa grande efficacité.

Outre de nombreux logiciels pré-installés, Pop!_OS propose un environnement Gnome Shell modifié par les soins de System76. Il s’adapte à merveille aux PC de bureau mais aussi aux portables et aux hybrides, ce qui rend cette distro très polyvalente.

On apprécie aussi la gestion native des drivers Nvidia et AMD, ce qui permettra aux joueurs de faire fonctionner sans souci leur carte graphique ainsi que leurs jeux préférés. Des plateformes comme Steam , Lutris et GameHub sont accessibles gratuitement sur le magasin d’applications Pop!_Shop. Linux rattrape son retard sur Windows en matière de gaming , ce qui fait bien plaisir !

Pop!_OS 6 © Johan Gautreau

Un système - aussi - taillé pour la productivité

Pop!_OS n’est pas qu’une distro de gamers, bien au contraire. Elle s’adresse aussi aux productifs. On note ainsi la présence d’un système de tiling automatique très bien fait, spécialement conçu par System76. Les fenêtres viennent se placer sur la zone de travail en s’ajustant par rapport aux autres. Les programmeurs devraient apprécier.

Ajoutez à ça une très bonne stabilité ainsi que de nombreux logiciels pré-installés et un magasin bien fourni. Il y a au final peu de défauts sur Pop!_OS en dehors de quelques traductions manquantes et aucun autre environnement de base que le Gnome Shell modifié par System76. C’est bien peu, compte tenu de la qualité du reste !

Manjaro

Manjaro 21 Ornara
  • Un système GNU/Linux bourré d’options
  • Le dépôt communautaire AUR
  • Une rolling release stable et efficace

Manjaro est une distribution qui saura séduire les amateurs de personnalisation, surtout avec l’environnement de bureau KDE. Mention particulière pour AUR, l’impressionnant dépôt communautaire qui offre un accès à des milliers de logiciels. Pas forcément adaptée pour les débutants, cette distribution reste incroyablement séduisante pour les utilisateurs intermédiaires ayant envie de passer à la vitesse supérieure.

Manjaro est une distribution qui saura séduire les amateurs de personnalisation, surtout avec l’environnement de bureau KDE. Mention particulière pour AUR, l’impressionnant dépôt communautaire qui offre un accès à des milliers de logiciels. Pas forcément adaptée pour les débutants, cette distribution reste incroyablement séduisante pour les utilisateurs intermédiaires ayant envie de passer à la vitesse supérieure.

Il n’y a pas qu’Ubuntu dans la vie. Arch a aussi fait pas mal d’émules au cours des ans avec quelques distributions dérivées de très bonne qualité. Manjaro est l’une d’entre elles. Elle reprend une base Arch en y ajoutant pas mal d’options comme un installateur graphique dédié ou des environnements de bureaux personnalisés, le tout saupoudré de logiciels destinés à simplifier la vie du plus grand nombre.

Une distribution accessible à tous

Si nous apprécions particulièrement Manjaro, c’est en grande partie à cause de sa simplicité d’emploi. Peu importe l’environnement de bureau que vous choisirez – Gnome Shell, KDE ou Xfce – vous aurez accès à un système avec une courbe d’apprentissage assez légère. Contrairement à Arch qui demande certaines connaissances dans la manipulation des systèmes GNU/Linux, Manjaro vise la simplicité de façon à être accessible à tous les niveaux.

Outre une large sélection de logiciels utilitaires pré-installés, cette distribution met à notre disposition des outils de personnalisation facilement utilisables. Ainsi, il suffit de quelques clics sur Gnome Shell pour modifier de fond en comble la disposition du bureau. Vous préférez le look macOS ? Ou vous êtes plutôt style Windows ? Pas de souci, il suffit de deux secondes pour changer de style.

Manjaro 2 © Johan Gautreau

AUR, le magasin d’applis communautaire

Une autre force de Manjaro est le dépôt AUR. Il s’agit d’un dépôt maintenu par la communauté. Celui-ci contient des millions de paquets à télécharger pour tous les usages. AUR vient ainsi compléter les dépôts officiels de la distribution.

Ajoutez à ça des mises à jour en mode rolling release, c’est-à-dire quasi-permanentes. Contrairement aux distros basées sur Ubuntu, vous n’avez pas besoin de faire de mise à jour globale du système tous les six mois. Il peut en résulter quelques instabilités mais ça reste très rare. Manjaro est un système GNU/Linux très éprouvé qui n’a plus à faire ses preuves. Il saura convenir aussi bien aux débutants qu’aux utilisateurs confirmés !

Garuda Linux Dr460nized

Garuda Linux Dr460nized
  • Le look néon
  • La simplicité d’accès
  • Les performances et la stabilité

Garuda Linux Dr460nized est une distribution GNU/Linux que nous vous recommandons chaudement. En dehors de son aspect cyberpunk, on retiendra d’elle d’excellentes performances dans tous les domaines et une grande simplicité d’utilisation.

Garuda Linux Dr460nized est une distribution GNU/Linux que nous vous recommandons chaudement. En dehors de son aspect cyberpunk, on retiendra d’elle d’excellentes performances dans tous les domaines et une grande simplicité d’utilisation.

De toutes les distributions présentées dans ce dossier, Garuda Dr460nized est clairement la plus atypique. C’est néanmoins l’une des meilleures que nous ayons testé ces derniers mois. Si son aspect graphique typé « cyberpunk » ne sera pas aux goûts de tous, force est d’admettre que cette distribution GNU/Linux est une véritable réussite grâce à sa simplicité d’accès.

Arch Linux en mode tuning

Garuda Linux est un peu comme une 205 GTI : bien que la carrosserie soit âgée et un peu tape-à-l’œil, le moteur envoie du lourd. Ne vous fiez donc pas au look MacOS version néon et plongez sans tarder sur cette distro, vous ne le regretterez pas.

Si Garuda Dr460nized adopte une base Arch, ce système d’exploitation fait plutôt penser à Ubuntu pour son approche très didactique et accessible au grand public. Ça commence par l’installateur graphique Calamares, identique à Manjaro. Ce dernier permet d’installer Garuda en quelques minutes sans aucune difficulté.

On est ensuite pris en main dès le premier lancement par de nombreux scripts qui permettent de configurer rapidement le système en le mettant à jour et en installant nos logiciels préférés. Le menu d’accueil permet aussi d’effectuer la maintenance de Garuda Linux très simplement, sans jamais recourir à la ligne de commandes.

Garuda Linux Menu applications © Johan Gautreau

GNU/Linux dopé aux stéroïdes

Bien qu’elle vise la simplicité avec une courbe d’apprentissage très progressive, la distribution Garuda n’embarque pas moins de nombreux tweaks qui améliorent ses performances. Entre un noyau Linux Zen modifié, le dépôt Chaotic-AUR paramétré par défaut et l’intégration des pilotes propriétaires AMD/Nvidia, ce système est taillé pour offrir les meilleures performances possibles. Il existe d’ailleurs une image ISO spécialement adressée aux joueurs.

Comme toute distro Arch qui se respecte, Garuda Dr460nized utilise des mises à jour en rolling release. Ajoutez à ça un large panel d’environnements de bureau et vous aurez la distribution parfaite. C’est sans conteste un énorme coup de cœur que nous vous recommandons d’essayer sans tarder !

Johan Gautreau

Expert objets connectés

Expert objets connectés

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et b...

Lire d'autres articles

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et bidouiller tout ce qui me tombe sous la main, juste pour le plaisir d'essayer ;-)

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
140
75
Wifi93
Perso, je pense qu’on pourra toujours nous sortir de nouvelles révisions de GNU/Linux, les utilisateurs lambda sont vraiment trop nuls pour s’y retrouver et il suffit qu’une erreur arrive et c’est la galère, toujours trop compliqué à maintenir. Microsoft et Windows ont encore de longues années devant eux avant que cela bascule.
oudiny
Effectivement Microsoft avec son Windows même s’il est en léger recule ces derniers temps à de quoi voir venir<br /> Même avec ses 10% Mac OS touche en définitif tellement peut de monde et surtout de particuliers.<br /> Windows = 86.69%<br /> Mac OS = 9.68%<br /> Linux = 3.17%<br /> Chrome Os = 0.40%
Blap
C’est vrai que quand une erreur arrive sur Windows c’est pas du tout la galere pour les utilisateurs lambda
Mike-de-Klubaik
Après j’en ai testé tellement et il y a de cela quelques temps (étant ce qu’on pourrait qualifier un «&nbsp;vieux&nbsp;» linuxien), je ne me rappelle plus des spécificité de chacun. Je me rappelle juste que Linux Mint me semble le plus adapté pour un débutant, qui a d’ailleurs viré Snap par rapport à Ubuntu (qui ne fait pas l’unanimité). Manjaro est très bien pour mettre un pied dans le monde ArchLinux et de ses paquets souvent mis à jour avec les toutes dernières versions des logiciels ou autres bibliothèques.<br /> Après, je me suis stabilisé depuis quelques années sur Fedora, je crois la seule distrib que je n’ai pas réussi à péter par des bidouilles (preuve de sa solidité). Accompagné par un Gnome au top de sa forme et depuis longtemps ayant atteint sa maturité.
zoup01
La meilleure distribution linux , facile : Windows 10.
epicurieux41
tu as installé ou utilisé un linux les 10 dernieres années? tu as du te debrouiller apres une mise ajour foireuse d un windows 10 depuis 2 ans? d apres toi c est quoi le plus facile a depanner?
epicurieux41
mise a jour windows majeure, minimum 3 a 4 heures avec reboots. mise a jour majeure linux, 20 mn max, telechargement et reboot compris. facile !
TofVW
@epicurieux41: cette désinformation, c’est ouf d’en arriver là, quand même… Efface tes messages stp, c’est gênant là.
sshenron
Pas totalement faux, on peut installer nativement une distribution GNU Linux sur un Windows 10 <br /> docs.microsoft.com<br /> Install Windows Subsystem for Linux (WSL) on Windows 10<br /> Learn how to install Linux distributions on your Windows 10 machine, with a Bash terminal, including Ubuntu, Debian, SUSE, Kali, Fedora, Pengwin, and Alpine.<br />
talex
euh il y a pas une erreur:<br /> «&nbsp;Si Mandriva a tiré SON CHAPEAU en 2015, Mageia continue depuis son petit bonhomme de chemin.&nbsp;»<br /> mieux non:<br /> "Si Mandriva a tiré SA REVERENCE en 2015, Mageia continue depuis son petit bonhomme de chemin.<br /> ou:<br /> «&nbsp;Si Mandriva a MANGE SON CHAPEAU en 2015, Mageia continue depuis son petit bonhomme de chemin.&nbsp;»<br /> Sinon éternel débat du bon linux à installer sur son pc<br /> je suis toujours pas décidé donc W10 pour moi
kiwi5
vous parlez tous de pannes que ce soit windows ou linux il faudrait peut etre arreter de trifouiller vos ordis comme ca. les derniers problemes doivent remonter a 2009…<br /> cela m’interressait il y a longtemps mais de nos jours a part faire mumuse avec un Rpi, pourquoi s’emmerder. Tu lances ton windows ca marche et basta, des solutions pour faire ce que les 9/10 d’entre nous font sur les deux plateformes alors pourquoi changer. Mouais l’ethique peut etre, mais cela fait un bail que je n’ai pas vu ecrit micro$oft ou Gro$Bill et les boycotts en informatique il y en a plein de foireux pour montrer que l’ethique… prrt un pet dans un slip en lin - du coup il reste quoi a linux pour le commun des mortels?
zoup01
Ton ordinateur doit avoir un sérieux problème entre la chaise et le clavier…
Blap
Ne pas avoir d’emmerdes (ou très peu) avec les malwares. Un systeme qui roule pour des années sans peur d’avoir tout a refaire après une MAJ officielle.<br /> D’expérience pour quelqu’un qui ne fait que du internet lambda, Linux est plus approprié.<br /> Pas pour rien qu’Android fonctionne bien et que Chrome OS reste suffisant pour la plupart des gens
Blap
Meme Microsoft a avoué que Windows 10 a de sérieux problemes lié aux MAJ, faut arreter la mauvaise foi a un moment.
Wen84
Parler de recule me parait exagéré. Ca fait 10 ans qu’on est à peu près sur ces stats.<br /> Si Windows tombe à 75% un jour, on pourrait commencer à parler d’une bascule. Mais d’ici là, les gens n’acheteront de toute manière plus de PC
Wen84
MS a toujours eu des soucis avec les MAJ. L’erreur c’est de dire que ça date Windows 10. On est plus à l’époque où certains MAJ de Windows XP bousillaient totalement un PC et il fallait refaire une install de zero.<br /> Le software le plus stable reste celui d’Apple, mais il y a moins de config possible, donc forcement moins de soucis…
ar-s
J’aime bien Mint, j’ai testé windowsFX. Je le trouve trop lourd, en gros c’est du ubuntu reskin. Mais ma distrop préférée est ParrotOS.
Blap
Windows est a 77% aujourd’hui selon gstatcounter<br /> Il descend même en deuxième place quand on prend tout les périphériques qui accèdent a internet, Android étant au-dessus. Les gens achetent deja de moins en moins de PC.<br /> StatCounter Global Stats<br /> Operating System Market Share Worldwide | StatCounter Global Stats<br /> This graph shows the market share of operating systems worldwide based on over 10 billion monthly page views.<br /> Et Windows 10 a parfois besoin d’etre reinstallé completement suite a une MAJ officielle, ca arrive meme plus souvent que sous XP. En general quand ca arrivait sous XP c’etait parce qu’on utilisait des merdes comme rivatuners et autres.
bmustang
le même dossier pour linux server et la version desktop ne m’attire plus du tout !
TofVW
Blap:<br /> Et Windows 10 a parfois besoin d’etre reinstallé completement suite a une MAJ officielle, ca arrive meme plus souvent que sous XP.<br /> Je n’ai réinstallé Windows 10 qu’une seule fois depuis qu’il est sorti, et c’était à cause d’une boulette que j’avais faite.
Wen84
Non, ça m’est jamais arrivé. Alors que sous XP et meme 7, j’ai du le faire deux ou trois fois. Pareil sur tous les PC que j’ai installé dans la famille.<br /> «&nbsp;Windows est a 77% aujourd’hui selon gstatcounter&nbsp;» =&gt; Ecoute, j’ai pas ces chiffres. Mais on va pas ***** des mouches, les chiffres tu peux les tourner dans tous les sens. Windows reste la machine de référence dans le domaine du PC de bureau/gaming. Reste que le PC de bureau est en berne. Aujourd’hui, beaucoup de familles n’ont juste plus besoin de PC. Si je ne jouais pas, peut etre que je n’aurais plus de PC. Mais voilà, je suis gamer <br /> Ce que je veux dire c’est que la bataille du PC est une vieille lutte qui n’a plus trop de sens de nos jours. Le PC n’est pas l’avenir, meme s’il restera pour moi une bécane de référence pour un certains temps encore
Winston67
(Il n’y a aucun Troll dans ce message)<br /> Mon dernier essai c’était il y a 2 ans à peu près avec une mint (live) , l’interface me plaisait je me suis lancé dans l’aventure , les premiers ennuis ont commencés avec le dual boot (UEFI) , j’ai mis 2h pour faire cohabiter win10 et linux puis vint le partionnement d’un disque dur , la chapeau , en fonction du site certains disaient 3 partitions d’autre 2 sans le swap , fin bref 1h de plus pour prendre 3 partitions (sans grandes convictions)<br /> Pour l’install elle même pas de soucis , c’est encore plus simple et rapide que Win10<br /> L’utilisation de mon pc est à 80% gaming , il m’a fallu donc installer les drivers Radeon pour gérer de façon hardware, mais là encore que de soucis , que prendre… open source ou propriétaire ? , dans mon cas les open source était excellent pour les jeux natifs linux et surtout mais surtout pour le multi écrans seulement des performances vraiment en dessous pour les jeux sous Wine etc…que seul les drivers proprio donnaient des résultats excellents mais moins bon que l’open source pour le multi écran<br /> Au final après 2-3 jours j’ai eu un système fonctionnel Win10/Mint<br /> Et finalement je me suis posé la question que je ne m’étais pas posé au début (alors que cela aurait du être la première) , je fais quoi maintenant ? , à mon niveau win10/mint même combat , les deux me conviennent sans que l’un ou l’autre ne prenne le pas sur l’autre<br /> A la limite il y a quelques années j’aurais dit l’aspect financier mais de puis l’affaire Oracle et le fait de pouvoir acheter d’occaz une licence Win10 cela n’est plus le cas<br /> Certains me diront le fait d’être libre , oué , mais non c’est juste une histoire de longueur de chaines , nous sommes déjà tellement fliqué par les gafa et consorts (coucou mastercard/visa) que c’est pas Win10 qui va m’empecher de dormir<br /> Je ne regrette pas mon expérience avec Mint , cela m’a rappelé mes jeunes années où je bataillait sévère avec dos sur les IRQ et pour grapiller quelques Ko histoire de placer le driver soundblaster (de mémoire 623Ko) pour avoir des sons supplémentaires et surtout les voix dans Wing commander (du moins avant la sortie de QEMM)<br /> Par contre quelques points négatifs tout de même:<br /> -La fameuse communauté n’est pas toujours très cool , beaucoup prennent les noobs de haut ,ils se prennent pour des élites , je ne vais pas en dire plus , ce n’est pas le but de ce message de faire du «&nbsp;flamming&nbsp;»<br /> -J’ai tout de même trouvé quelques sites sympa pour débuter , mais leurs explications datent tout de même…je ne vais pas les maudire pour autant , ils ne nous doivent rien , sont bénévoles pour le faire.<br /> Et puis à jour ou pas la base reste la base , ça n’a pas trop changé<br /> A ce jour ma mint est toujours en place et à jour , je m’en sers quand je veux surfer de manière bien plus sécurisé que je ne pourrais le faire avec un Win10 même avec un vpn<br /> Mon regret tout de même est que je ne peux pas encore me passer de Win10,ceux qui disent que linux peut tout faire comme Win10 je dirais non , du moins pas dans mon cas surtout des cas de jeux avec DRM (coucou UBI et EA) mais pas que…<br /> Dans l’article il aurait été bon de parler des live CD (ou surtout live USB) , cela permet de voir si l’aventure en vaut le coup
phoenixpb
Personnellement j’utilise debian depuis très très longtemps<br /> Je n’ai jamais eu de problème<br /> Après vous pouvez personnaliser comme vous voulez selon vos préférences : gnome, lxde xfce
jvachez
Que de ressources gaspillées ! L’un des gros défauts de Linux c’est l’individualisme : chacun fait ce qu’il veut dans son coin, ça créé des doublons et des incompatibilités. Tant qu’ils ne comprendront pas qu’il doivent se regrouper pour faire un seul Linux ils ne rattraperont jamais Microsoft.
Matrix-7000
Ceux qui doivent réinstaller Linux constamment, sont souvent, eux aussi, la cause du problème J’utilise tous les systèmes sur le marcher (Windows, Linux, Unix et MacOS, et ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. Ce qui me déplais le plus, ce sont tous les systèmes de traçage, ainsi que tous les systèmes de dépendance d’une marque ou d’une autre. A la maison, j’utilise Linux pour la majorité de ce que j’ai à faire, et Windows 10 pour les jeux. J’ai eu ma période Mac OS, mais les nombreux abus de la firme Apple m’ont fait, définitivement, abandonner la marque. Il faut utiliser le système que l’on trouve le plus approprié à ses besoins, mais ne pas fermer la porte aux autres. C’est un choix à faire en tenant compte des ses envies, de ses besoins et de ses idées politiques et philosophiques.<br /> Garder une grande ouverture d’esprit, et arrêter de croire que ceci est meilleur que cela, sans même avoir essayer l’un ou l’autre. Windows occupe le haut du panier pour les PC portables et de bureau, mais Linux, est sur presque tous les équipements réseau qui sont le cœur d’Internet, de la majorité des appareils connectés, de nombreux systèmes embarqués, les satellites, les décodeurs divers et variés, les boxes Internet, les routeurs de monsieur et madame tout le monde.
gecko131_1_1
Bonne analyse Matrix-7000. Je suggère de vous intéresser à Solus Budgie, trop peu connue en France :<br /> Solus<br /> Solus 4.1 Fortitude Released | Solus<br /> We are proud to announce the immediate availability of Solus 4.1 Fortitude, a new Solus 4 series release. This release delivers a brand new<br /> C’est une distribution indépendante (donc pas une énième version dérivée de Ubuntu / Debian) très stable et utilisable au quotidien (Flatpak et snap OK). A découvrir.
sshenron
C’est tout l’inverse. Imposer à tout le monde le même os, le même gestionnaire de fenêtres alors que chacun a des besoins différents ca ne fait pas de sens.<br /> Gnu Linux et sa communauté n’ont aucunement la prétention et l’intention d’imposer leur système. C’est un produit open source et gratuit. Ceux qui le veulent le prennent les autres passent leur chemin.
Mike-de-Klubaik
Broadcom ? Alors oui il faut les firmware non libre. Mais je suis étonné que tu ne sois pas arrivé.
KlingonBrain
Ce que je veux dire c’est que la bataille du PC est une vieille lutte qui n’a plus trop de sens de nos jours. Le PC n’est pas l’avenir, meme s’il restera pour moi une bécane de référence pour un certains temps encore<br /> Non.<br /> Pour tout ceux qui font réellement de l’informatique ou qui sont de vrais créateurs de contenu, le PC est indispensable. Et il restera indispensable car les appareils conçus pour le grand public sont trop limités pour dépasser les usages de base.<br /> Il faut comprendre que le très grand public ne fait (en réalité) pas d’informatique. Ils ne font que surfer, regarder des films et envoyer quelques messages sur les réseaux sociaux. C’est la raison pour laquelle ils peuvent se contenter d’appareils que l’on pourrait qualifier de minitels 2.0.<br /> Mais il ne faudrait pas oublier trop vite que les sites sur lesquels ils surfent ou qui envoient leur vidéo sur leur tablette fonctionnent sur la base de serveurs qui sont des PC. Et pour certains services, ils se comptent en millions.
mimile
Mis Mint sur un portable Lenovo de 2013, qui devenait inutilisable tellement il était lent. Mon seul problème est que j’arrive pas à installer les pilotes de mon imprimante, une MX455 qui date de la même époque. Très content, ça m’a éviter d’acheter un nouveau portable.
Matrix-7000
Merci pour l’info, j’y jetterai un coup d’œil rapidement, histoire de ne pas avoir l’air ignorant, lorsque l’on me posera des questions sur cette distribution
tux.le.vrai
La magie de Linux, est bien sûr, dans Mageia.<br /> Accessible au plus grand nombre,<br /> Elle dispose d’un Centre de Contrôle, (équivalent du panneau de configuration windows)<br /> et surtout d’un communauté très sympa et un forum français très actif :<br /> Mageia Linux Online<br /> Forum<br /> Toutes les catégories du forum du site Mageia Linux Online.<br />
KlingonBrain
Au final après 2-3 jours j’ai eu un système fonctionnel Win10/Mint<br /> Je ne regrette pas mon expérience avec Mint , cela m’a rappelé mes jeunes années où je bataillait sévère avec dos sur les IRQ et pour grapiller quelques Ko histoire de placer le driver soundblaster<br /> Pour la partie Linux, moi je met 20 minutes. Et sans avoir rien à paramétrer qui demande des compétences particulières.<br /> Au final après 2-3 jours j’ai eu un système fonctionnel Win10/Mint<br /> Et finalement je me suis posé la question que je ne m’étais pas posé au début (alors que cela aurait du être la première) , je fais quoi maintenant ? , à mon niveau win10/mint même combat , les deux me conviennent sans que l’un ou l’autre ne prenne le pas sur l’autre<br /> Un certain nombre de distributions sont faites pour éviter de vous dépayser au premier abord.<br /> Mais cela n’empêche pas qu’il faut du temps a un habitué de longue date de Windows pour découvrir les immenses avantages spécifiques du monde Linux.<br /> Mon regret tout de même est que je ne peux pas encore me passer de Win10,ceux qui disent que linux peut tout faire comme Win10 je dirais non , du moins pas dans mon cas surtout des cas de jeux avec DRM (coucou UBI et EA) mais pas que…<br /> Si vous devenez un habitué de Linux, vous comprendrez que c’est vrai aussi dans l’autre sens.<br /> Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’on peut parfaitement profiter des forces de Linux sans forcément se passer complètement de Windows.<br /> Le temps de changer d’environnement n’est pas un argument, une machine moderne reboote en moins d’une minute.<br /> La fameuse communauté n’est pas toujours très cool , beaucoup prennent les noobs de haut ,ils se prennent pour des élites , je ne vais pas en dire plus , ce n’est pas le but de ce message de faire du « flamming »<br /> Absolument pas d’accord.<br /> D’une manière générale, la communauté Linux est très cool et très serviable avec les débutants.<br /> Certains me diront le fait d’être libre , oué , mais non c’est juste une histoire de longueur de chaines , nous sommes déjà tellement fliqué par les gafa et consorts (coucou mastercard/visa) que c’est pas Win10 qui va m’empecher de dormir<br /> Non, le libre, c’est tellement plus que ça.<br /> Outre le fait qu’on peut techniquement le modifier comme on veut et contrôler ce qu’il fait de nos données, le libre à l’avantage énorme de n’être pas prisonnier d’un pays et d’une entreprise. Et donc de moins créer de logiques de position dominantes.<br /> C’est la seule chose qui peut résoudre un certain nombre de problèmes et mettre toutes les grandes puissances économiques d’accord.<br /> Sur le plan géopolitique, des guerres commerciales entre continents sont vraisemblablement à venir. On peut déjà le voir entre les USA et la Chine.<br /> Quand chaque superpuissance interdira les produits des autre sous divers prétextes, le seul dénominateur commun survivant seront les système d’exploitation libres.
tux.le.vrai
Merci pour ce focus sur les distributions Linux.<br /> Une solide alternative,<br /> Pouvoir installer un logiciel, sans devoir être vigilant à tous ce qui pourrait s’installer en même temps.<br /> Des formats ouverts, les logiciels libres,…<br /> et la gratuité.
jason56
Pour moi, il manque ce que j’estime être la meilleure, soit KUBUNTU.<br /> Il s’agit de Ubuntu avec l’interface KDE.<br /> Bien plus légère que Gnome et bien plus fonctionnelle aussi, similaire à Windows.<br /> Désolé, mais Gnome me fait dégueuler.
Mike-de-Klubaik
Je crois qu’il faut faire attention au firmware installé. Il y en a de différents types selon les modèles.<br /> Expérience analogue de mon côté, j’ai eu affaire avec un chipset Bluetooth de Broadcom, et il fallait installer divers fichiers pour avoir toute les fonctionnalités Bluetooth (un fichier pour la transmission audio, un pour les transfert de fichiers, un truc comme cela). A voir si ce n’est pas le cas pour ces chipsets wifi.
jason56
J’ai beaucoup d’années d’expériences dans les environnements UNIX/Linux et Windows, et je confirme chacun des propos.<br /> Cependant j’utilise Kubuntu en dual boot de Windows serveur 2019.<br /> Windows 120 me fait dégueuler avec ces pouriciels<br /> Gnome me fait aussi dégueuler, je préfère Kubunut<br />
raymondp
C’est bien vrai. C’est ma distrib préférée, et la communauté est très sympa.<br /> J’ai installé mageia 7 sur le netbook «&nbsp;ordival&nbsp;» (netbook donnés aux collégiens dans le val-de-marne 94) de mon fils, machine qui date de 2013 à 300 euros max totalement à genoux sous windows (la mise à jour mettait littéralement des heures) , j’ai mis la mémoire à 4go, remplacé de DD poussif par un SSD de 128 Go de récup; elle marche nickel, elle démarre vite, s’arrête super vite et la mise à jour prend quelques minutes. Mon fils s’en sert tous les jours pour internet, libreoffice, zoom, etc…
jidge
Bon, je suis informaticien depuis (mon dieu !) 1975. J’ai connu l’avant C et l’après Windows 286 jusqu’à Windows 8.1 (et là, j’ai définitivement abandonné Windows, sauf pour un Win 7 pour quelques utilitaires ne fonctionnant pas sous Linux).<br /> J’ai commencé par Mandraken puis, à la mort de ce dernier, Ubuntu Gnome 2. Puis Xubuntu quand Ubuntu est passé à Unity puis Gnome 3.<br /> J’ai testé beaucoup de distributions : Mint Cinamon, mate ou XFCE, Debian, Emmabuntus, Fedora, etc…<br /> Pour quelqu’un qui viendrait de Windows, je conseillerais une distribution basée sur le bureau XFCE (Xubuntu, Debian XFCE, Mint XFCE, Emmabuntu). Vous ne serez pas beaucoup déstabilisés.<br /> Après, petit à petit, on met les mains dans le moteur pour affiner et personnaliser son système. Cela vient petit à petit, au cours des ans.<br /> Si je devais proposer un choix : Xubuntu ou Emmabuntus.
Bombing_Basta
Heureux de voir un site grand public comme public promouvoir GNU/Linux.<br /> Prochaine étape, tester et faire un compte-rendu sur des distributions GNU/L avec un noyau Linux-Libre <br /> EDIT : un petit lien pour ceux qui se diraient "Mais c’est quoi «&nbsp;Linux-Libre? Linux c’est déjà libre non?!?&nbsp;» https://fr.wikipedia.org/wiki/Linux-libre
KlingonBrain
Désolé, mais Gnome me fait dégueuler.<br /> Oui, moi aussi. Le côté tablette-smartphone sur desktop, c’est pas pour moi.<br /> Cela dit, pour les personnes âgées, c’est pas mal.<br /> Mais bon, l’énorme avantage de Linux, c’est que chacun peut choisir ce qui lui plait.<br /> Pour ma part, je préfère Mate desktop.
Bombing_Basta
KlingonBrain:<br /> Quand chaque superpuissance interdira les produits des autre sous divers prétextes, le seul dénominateur commun survivant seront les système d’exploitation libres.<br /> Jusqu’à ce que les superpuissances interdisent le logiciel libre…
vladim_mdk
Perso, j’utilise Mageia depuis un paquet de temps et ça tourne nickel.<br /> Et cerise sur le gâteau, c’est une distribution drivee par une association française…<br /> Pourquoi je m’embêterai à aller voir ailleurs ?
xylf
Il y a bien trop de software libre a tout niveau et utilisés partout pour qu’une telle décision soit prise.
TofVW
En gros, tu avais un vieux PC qui ramait à mort sous Windows, tu l’as boosté avec de la RAM et un SSD, et maintenant qu’il fonctionne super bien sous Linux, tu dis c’est la faute à Windows s’il ramait avant l’upgrade matériel?
mrs2047
Merci pour l’article <br /> Par contre je croit pas que ce soit une bonne idée de mettre Steam OS dans cette liste !<br /> Il semble être abandonné depuis bien longtemps… Le sytème est basé sur Debian 8 alors qu’on est à la version 10 de nos jours !<br /> Après avoir longtemps utilisé quotidiennement Ubutnu, puis Debian pour un retour au source, et un peu Solus, je suis maintenant sous Mint qui est vraiment très agréable et joli en plus <br /> Clubic si vous pouviez faire quelques articles de Test de quelques distribution Linux ça serais pas mal <br /> @+
nirgal76
Mon Win10 jamais réinstallé est issue d’une mise à jour d’un Windows 7 jamais réinstallé non plus. Bref, j’ai installé mon OS y’a 8 ans quand j’ai eu mon PC et jamais eu à réinstaller depuis. Et il ronronne, jamais eu de soucis de MAJ non plus. Du bonheur. Des Linux, j’ai est pété plusieurs mais là aussi, c’est un peu de ma faute. L’OS n’est que très rarement le problème quand il est bien paramétré (on ne fait pas des installs pour des utilisateurs lambda en le laissant admin par exemple, et on le blinde) et bien utilisé, y’a quasi jamais de soucis.
raymondp
Non, même boosté sous windows il ramait. 4go c’est trop peu pour windows (je ne sais plus si c’était W8 ou 10), et le processeur est vraiment trop faible. Le problème, c’est quand il faut 3 heures CPU à fond (à cause CPU faiblard) à chaque allumage pour que Windows sache juste s’il y a des mises à jour, sans même les faire, puis le scan anti-virus, anti-malware, etc, le PC devient inutilisable. Alors que linux sur la même machine, ça met au pire 10 min, le temps qu’il télécharge les mises à jour des dépôts et ça ne met pas à genoux la machine, la mise à jour elle-même c’est 10 min au pire en cas de changement de noyau.<br /> Au début j’ai laissé en dual boot, puis en fin de collège quand le département a dit qu’il laissait les PC aux élèves, j’ai viré windows. J’ai économisé un PC.<br /> On a un autre PC «&nbsp;spécial jeux&nbsp;» pour lui et moi.<br /> Le principal problème sous linux, c’est que les éditeurs même quand ils fond une version linux, elle est parfois un peu torchée, et puis elle ne se met pas à jour toute seule, il n’y a même pas de message te disant «&nbsp;télécharge la nouvelle version&nbsp;».<br /> Par exemple pour Zoom, ça marche très bien, il y a une version pour fedora qui passe sur Mageia, mais quand ils sont passés de la version 3 à la version 5 de zoom, je n’ai eu aucun message, c’est juste qu’on arrivait pas à se connecter. Il a fallu aller télécharger la nouvelle version. ça a été embêtant parce que c’était l’heure de la réunion.<br /> Moi perso, j’utilise pas zoom bien sûr, j’utilise Jitsi !
raymondp
Discord marche bien aussi, RAS
Mike-de-Klubaik
Je ne comprend pas trop l’intérêt… quand je m’étais lancé sur Linux, j’avais soif de découverte, de nouveauté.<br /> Et effectivement, à mon avis cette distrib ne va pas faire long feu.
kiwi5
@Blap tu as vraiment des soucis avec des malwares sous windows, depuis le temps ou on n’est plus oblige de telecharger des shareware pour faire tel ou tel fonction un peu particuliere, cela n’existe plus vraiment sous windows non plus (peut etre avec les trucs pirates…)<br /> beaucoup d’arguments pour preferer linux datent de windows xp a vous lire.<br /> Un membre de ma famille informaticien installait toujours des trucs libres sur le pc de mes parents, c’est toujours fouillis, mal fini (faut dire lui aussi l’est)
xylf
C’est clair que des produits tels que firefox, vlc, 7zipqui sont également très utilisés sous windows sont mal fichus
ComesFuxii
J’ai de gros doute sur le fait que l’auteur ai véritablement testé ces distributions longuement plusieurs semaines d’affilées intensivement ! Manjaro pour débuter ?! Faudrait tester réellement avant !<br /> Manjaro, c’est du rolling release. Ce qui veut dire des mises à jours en continu (et pas de numéro de version de distribution). Cela implique de faire les mises à jours sans trop de délai et, surtout, sans faire des sauts dans les mises à jour. Cela exige aussi de se renseigner avant (sur manjaro.fr) sur ces mises à jours car des avertissements sont donnés mais aussi des consignes pour éviter de casser le système. Or, certains débutants feront ces mises à jours en mode bourrin (sauts de mises à jours, aucune précaution).<br /> Je ne dit pas que Manjaro est inutilisable. Loin de là. Mais elle ne convient pas pour autant à tout le monde. Où alors, il aurait été bon de donner quelques précisions dans l’article pour faire preuve de sérieux !
tux.le.vrai
Effectivement, je vois effectivement des distributions qui ne sont pas très accessibles à un débutant.<br /> Mageia est vraiment accessible à un novice, tout en permettant une utilisation avancée.
Mandolin-Kid
J’ai commencé sous Linux avec Mandrake, c’était au XXème siècle finissant. Devenue Mandriva. Après la fin de celle-ci, je suis passé à Mageia, et j’y suis toujours. C’est convivial, ça tourne comme une horloge, c’est rapide, les problèmes sont très rares et on arrive à les résoudre, quitte à chercher un peu sur les forums. Après avoir lu cette page, j’ai téléchargé Linux Mint, et installé dans la foulée sur un vieux portable. Le PC est censé être au bord de la panne, il bipe au démarrage (pile morte?), XP s’était planté dessus, je n’avais pas réussi à y installer W2000, pas plus qu’une version récente de Mageia (6 ou 7). J’avais pu mettre Mageia 2, qui tourne impeccablement, mais est obsolète. Or, Linux Mint 32 bits s’est installé facilement, en parallèle avec Mageia 2, je n’ai donc rien perdu. J’ai à présent deux Linux sur le même disque, un vieux et un neuf, avec choix au démarrage. C’est épatant, Linux.
Johan_Gautreau
Hello,<br /> L’article présenté ici a été écrit sous une distribution… Manjaro que j’utilise depuis plusieurs semaines. J’ai aussi testé ces dernières années la plupart des distributions présentées ici. Je pense donc avoir un certain recul sur mes propos, n’étant justement pas un expert Linux, mais un utilisateur qui aime bidouiller, apprendre, découvrir…<br /> Manjaro est une distribution d’excellente qualité pour commencer sur Linux, mais ça n’engage que moi. Le terme «&nbsp;débutant&nbsp;» est à prendre au sens large. Tout utilisateur qui passe par un nouvel OS devra savoir faire du partitionnement, effectuer des mises à jour, réparer ses boulettes. C’est pareil sur Windows. Le modèle en rolling release de Manjaro présente quelques risques, mais pas beaucoup plus qu’une mise à jour de Windows qui va péter le PC comme on peut le voir régulièrement.<br /> La prochaine fois, je te demande juste de respecter un peu mon travail, un comparatif comme ça ne plaira évidemment pas à tous. Ce n’est toutefois pas une raison pour mettre en cause le temps passé dessus et les tests menés pour obtenir un résultat satisfaisant.<br /> Merci,<br /> L’auteur
ComesFuxii
Bonjour,<br /> Pour info, alors que j’utilise des distributions Linux depuis plus de 10 ans (y compris la console), dont Debian et Fedora, j’ai plusieurs fois cassé «&nbsp;mes&nbsp;» Manjaro. Je ne dit pas que la distribution est mauvaise, bien loin de là. Elle n’était simplement pas faite pour mon type d’usage du moment puisque, n’étant pas ma distribution principale, j’ai sauté dangereusement des mises à jours au point de finir par briser le système. J’avoue aussi que je ne lisais pas les mises en gardes des mises à jour. Dans mon type d’utilisation de Manjaro, je dois reconnaître donc ne pas avoir un débutant correct.<br /> Par contre, tester ne signifie pas tester quelques jours pendant quelques petites heures. Tester signifie (selon mon humble avis) utiliser couramment comme si c’était le système principal.<br /> Enfin, je pense (mais cela n’engage que moi) que la plupart des utilisateurs veulent un système très vite opérationnel. Cela signifie qu’un débutant risque vite de se lasser d’un système qu’il jugera instable même si la faute revient à lui, en tant qu’utilisateur. Un débutant Linux risque fort de continuer ses réflexes anciens, d’où une lassitude et un abandon pur et simple.<br /> En résumé, l’installation (et le partitionnement) ne pose pas problème. Les ennuis viennent ensuite s’ils arrivent.<br /> Mon commentaire parait rude, non respectueux mais je persiste dans le fond. Sauf à entrer dans le «&nbsp;politiquement correct&nbsp;» que je déteste puisque je refuse de dire que le chat est blanc s’il est gris. Il faut aussi savoir accepter la critique. Je n’ai pas été insultant non plus que je sache.<br /> Cordialement.
Legende2
GNU/Linux est le meilleur système d’exploitation au monde.<br /> Il est extrêmement puissant, facile et à prendre en main.<br /> Ce n’est pas pour rien que 99 % des serveurs sont sur GNU/LINUX, que l’armée française, le FBI, utilise ce système.<br /> C’est un système extrêmement sûr, très sécurisé, robuste, à la pointe de la technologie, avec très peu de Buggg ou de virus comparer à Window$.
Johan_Gautreau
En effet, tu n’as pas été insultant, mais agressif alors que rien ne justifiait ça. J’accepte la critique sans problème tant qu’elle est justifiée et polie…<br /> J’utilise moi aussi Linux depuis des années, la première fois remontant à 2009. J’ai utilisé de nombreuses distributions au cours des années, en tant que système principal, switchant régulièrement entre Windows et Linux selon mes besoins et envies du moment. Si je ne vais pas jusqu’à compiler les kernels à la main, j’utilise tout comme toi la ligne de commande régulièrement pour le confort qu’elle apporte.<br /> Dans ta critique de mon choix, je ne comprends pas pourquoi tu décries Manjaro alors que tu avoues toi-même avoir eu un usage maladroit de cette distribution. Pour ma part, je n’ai pour le moment pas rencontré de problème car j’agis comme n’importe quel utilisateur lambda - du moins à mon sens - qui fait régulièrement ses mises à jour quand le système lui propose. De plus, Manjaro a des utilitaires très bien fichus pour la gestion de nombreux aspects du système qu’on ne trouve pas forcément ailleurs. D’où mon choix de l’inclure dans ce comparatif. Peut-être que dans quelques mois ou années je déchanterais, mais pour le moment Manjaro reste l’une des distros les plus souples que j’ai utilisé ces dernières années.<br /> Pour ce qui est des erreurs et lassitudes rencontrées par les débutants, je suis d’accord avec toi. Mais c’est valable pour n’importe quel système. Combien de fois suis-je tombé sur des usagers débutants sur Windows qui n’arrivaient pas à faire fonctionner telle ou telle chose, ou qui avaient pété leur système sans trop savoir comment ? Quand on débute en informatique, c’est le risque que tout le monde encours, tu ne crois pas ? Ce n’est pas lié à un OS ou une distro. Aucun système informatique n’est fiable à 100% face aux erreurs d’un novice.<br /> Voilà, j’espère avoir éclairci ta lanterne quant à mes choix réalisés dans ce comparatif <br /> Bonne soirée à toi.
Mike-de-Klubaik
Ah, l’auteur de l’article est d’accord avec moi, Manjaro est vraiment top si on a peur de se lancer dans de l’ArchLinux !! Je suis d’accord en tout point de ce qui est évoqué. Copain !<br /> Cela dit, je propose que l’auteur pousse son travail jusqu’à créer un grand comparatif sur ces distribs (sans forcément mettre de notes). Comme cela tout le monde sera content. (En fonction du temps disponible bien sûr).<br /> Bien cordialement.
Johan_Gautreau
Hello copain Manjaro ^^<br /> Pas de «&nbsp;grand comparatif&nbsp;» en vue, mais plus probablement des tests de distributions dans les mois à venir. Il y aura de tout afin de couvrir un maximum d’usages
epicurieux41
il faudrait deja preciuser de quoi tu parles. mais aucun des faits que j a
TofVW
Ton histoire de màj qui dure 3 ou 4 heures, pour commencer. Même le PC portable de ma mère qui a 7 ou 8 ans (le PC, pas ma mère) n’a jamais mis plus de 40 minutes à installer l’une des grosses màj biannuelle.<br /> D’autre part, fais gaffe quand tu écris, tu n’as pas fini ta
Bibifokencalecon
J’ai été longtemps un utilisateur régulier de Linux (mon Media Center est sous Linux mais plus mes PC de travail/jeux).<br /> Dans la liste suggérée ici : Mint, Ubuntu et ElementaryOS. Ma préférence personnelle reste envers Mint pour son efficacité générale (pas vraiment de superflu, un UI qui me «&nbsp;parle&nbsp;», etc.). Et c’est aussi cette distribution que je recommanderai à des personnes souhaitant faire le pas et prêt à apprendre «&nbsp;Linux&nbsp;». Mais encore une fois, je reconnais que l’univers Linux n’est pas vraiment orienté «&nbsp;grand public&nbsp;» ou plutôt «&nbsp;véritable démocratisation&nbsp;». Ce sont des distributions conçues pour un type de public souvent déjà acquis / connaisseurs. Et c’est aussi parce que ce sont ces mêmes communautés qui entretiennent ces distributions.<br /> Côté Laptop spécifiquement travaillé pour Linux, je recommande cette marque : System76 pour la qualité de fabrication, suivi et système ouvert. Le Bios est open-source par exemple. Même les prix sont raisonnables compte-tenu des SPECs de ces PC.
LeLapinou64
Aucune désinformation là dedans désolé (tout au plus une légère exagération, quand on a la fibre ca ne dure pas 3/4h, 2h tout au plus - encore faut il avoit la fibre). Sous linux, quelques minutes. C’est affirmer le contraire qui est une désinformation. Je suis utilisateur de Debian, Arch, et W10.
TofVW
Qui a parlé de comparer avec Linux?<br /> Je dis juste que l’installation d’une màj Windows, même majeure (et hors temps de téléchargement qui dépend de la connexion, pas de la puissance du PC) ne met que 40 minutes maximum sur le vieux PC de ma mère qui rame.<br /> Alors les màj de 4 heures, 3 heures, ou même 2 heures, c’est de la désinformation (à moins que ton Windows 10 tourne sur un Pentium 4).
LeLapinou64
La maj 2004 a mis plus de 2h, dl compris, et pas que chez moi. WU est une usine à gaz, les maj Linux sont vraiment mieux foutu, c’est un fait, et MS devrait s’en inspirer un peu.
TofVW
LeLapinou64:<br /> 2h, dl compris<br /> Voilà, bah maintenant tu peux relire mon commentaire, et tu devrais trouver tout seul ce qui ne va pas.
Benjam007
Un bon coup sur la machine et tout repart
LeLapinou64
Tout va bien, ma connexion est en FO, et c’est bien la durée d’installation qui plombe la durée totale. Même si je te concède que le telechargement est quand même pas super rapide, même en FO… Bref, il me semble qu’il y a de l’optimisation à faire côté WU.
perrier_jm
Ben moi, y’a déjà quelques années (beaucoup en fait), j’ai passé un moment sur Suse (pas la boisson), qu’on pouvait encore trouver sous forme d’un pack, avec DVD (6 remplis), et environ 2000 pages de documentation (8 livrets fournis avec), pour moins de la moitié du prix de Windows.<br /> Mais je suis revenu à Windows, facilité de maintenance, simplicité d’accès au ressources matérielles, suivi des fabricants de périphériques, et communication avec la firme de Redmond. Etc…<br /> Bref, meme si on aime pas M$, ni les pommes moisies, ces compagnies ont associé les fabricants de matos à leurs OS, et travaillent ensembles. Pour Linux, c’est plus compliqué, moins visible, et surtout ça communique peu, voire pas du tout vers le public.<br /> L’orientation choisie par les concepteurs des distributions Linux (Debian, Ubuntu, Open Suse, et autres), de se tourner quasi exclusivement vers les professionnels, en oubliant que ceux-ci sont aussi de simples humains, qui vont aussi dans les supermarchés. Ben, on a le résultat.<br /> Les gens choisissent la facilité à la stabilité, et tant pis s’ils se font avoir. Mais si vous voulez voir Linux gagner du terrain, il faut aussi bouger vers les utilisateurs, et les fabricants de matos. Rester dans son coin, tel Robinson Crusoe sur son ile, ça donne jamais rien de bon.
Lolo87
Merci pour cette présentation des distributions Linux.<br /> Je suis sous Ubuntu depuis deux mois maintenant, non pas parce que j’ai eu des problèmes avec Windows 10 qui fonctionne très bien mais parce que j’avais envie de nouveauté. Il faut reconnaître que c’est une distribution accessible mais pour utilisateurs avisés.<br /> J’ai eu recours au terminal pour pouvoir lire les vidéos sur le web (youtube, Facebook) avec la commande «&nbsp;sudo apt-get install ubuntu-restricted-extras&nbsp;». J’ai également eu des problèmes de Tearing et de scanner qui se sont résolus par eux même avec une mise à jour.<br /> Pour les petits ajustements, la communauté est très sympathique et fournit une aide précieuse quand on débute.
Catstom
Les 2 poins négatifs que je trouve à Linux sont:<br /> Les fichiers qui sont case sensitive (c’est pénible) et les partitions/disques différents qui ne sont pas reconnaissables dans l’amas de dossier<br /> trop de commandes et/ou d’actions nécessitent à chaque fois une élévation de privilèges pour être utilisables<br /> Pour le reste c’est très bien et intuitif je trouve…
omar44
Faux, un ssd change tout sous windows…
TNZ
Même s’il ne faut pas nourrir le troll<br /> dis donc grand troll devant l’éternel, est ce que le modèle économique de GNU/Linux est le même que celui de microsoft ? M’est avis que non.<br /> En clair, ta réflexion tombe à côté du sujet. Ce n’est pas grave, tu n’es pas le seul à essayer de faire entrer GNU/Linux dans un modèle qui n’est pas le sien. Si tu ne te sens pas suffisamment à l’aise avec, tu dis «je sais pas» mais t’évites de cracher sur un truc dont tu ne comprends rien. Mais bon, les moralisateurs incompétents courent les réseaux sociaux tout comme les philosophes de comptoir couraient dans les bars au siècle dernier.
zeebix
Ce qui est marrant avec les détracteurs de Windows, c’est qu’ils basent souvent leurs avis sur des faits vieux de 15 ans (au mieux) ou des cas particuliers, car même si Microsoft a peut être reconnu des problèmes de mises à jour sur Windows 10, c’est loin loin loin de toucher le quasi milliard de machines l’utilisant, mais c’est pas grave on en fait un problème majeur.<br /> J’ai plusieurs vieilles machines ou comme ma principale tourne sur Windows 10 depuis sa sortie, en ayant mis à jour Windows 8.1 (lui-même mis à jour depuis 8 et avant ça depuis 7) et je n’ai pas le moindre soucis, ces machines toujours à jour (et même en insider) n’ont jamais eu le moindre problème.<br /> Les mises à jour durent au pire sur le moins puissant 1h grand max, mais c’est ici vraiment une machine poussive, bref.<br /> Le problème de Linux (et son avantage aussi surement ?) c’est sa communauté qui est prête à tout pour dire des énormités pour pousser à l’adoption de Linux, alors que Windows donne satisfaction.<br /> Personnellement j’ai beau essayer de temps en temps par curiosité et dans mon cas je ne vois pas trop de justification à y passer, Linux ne m’apporte strictement rien.
Yves64250
Moi le probléme c’est ma bibliothèque steam windows qui sera pas entièrement compatible steam linux
Zaravis
Perso, je pense qu’on pourra toujours nous sortir de nouvelles révisions de GNU/Linux, les utilisateurs lambda sont vraiment trop nuls pour s’y retrouver et il suffit qu’une erreur arrive et c’est la galère, toujours trop compliqué à maintenir.<br /> Je recherche pour mon entreprise des gens qui ont de la créativité et sont tenace. Avec une telle remarque sans audace, aucune chance que j’embauche. quand on ne veut pas sortir de sa zone de confort on reste médiocre.
Yves64250
La première fois que j’ai essayé linux c’était avec la zipslack sur windows 95,http://www.slackware.com/zipslack/.<br /> Aprés windows 98 je me suis mis a slackware,gentoo,archlinux,redhat,opensuse,mandrake mais bof je suis revenu a windows depuis windows 7.<br /> J’en ai passé du temps avec wine pour lancer les jeux et a essayer les distributions.
os2
le mieux est d’opté pour une qui a une grosse communauté et non seulement un gars dans sa cave…<br /> de préférence avec une entreprise dernière…<br /> suse, fedora…<br /> je suis sous linux depius longtemps, le passage a été assez simple<br /> différent matériel que j’avais qui ne fonctionnait pu sous windows, fonctionne sous linux
Nico7as
J’ai rarement lu quelque chose d’aussi obsolète, depuis quand n’avez vous pas essayez une distribution linux moderne?<br /> Installez Ubuntu, PopOS ou Elementary. jouez avec quelques semaines et on en reparle.
jason56
J’utilise Linux depuis des années, et je suis en dual-boot avec Windows 2019.<br /> Pour ma part, je préfère depuis longtemps Kunubutu, soit Ubuntu avec une interface KDE qui me ravit, Gnome me faisant dégueuler.<br /> En utilisant la distro de base, sans trop tripoter avec des kernels spéciaux, cela fonctionne de manière stable, et les mises à jours suivent très bien sans créer le moindre soucis.<br /> En terme de consommation RAM, cela bouffe moins que WIndows, c’est certain.<br /> Toutefois, en terme de performances, ce n’est pas forcément aussi bon par rapport à la réactivité de l’interface ou le multitâche, et l’expérience utilisateur est similaire même si dans certains elle pêche dans les tâches lourdes, comme la copie de fichiers importants depuis une partition NTFS.<br /> Ceci dit, je pense que Linux va très bien sur les serveurs ou les containers applicatifs, mais je n’y vois aucun sens sur le poste de travail.<br /> Tout d’abord l’offre logicielle est moins riche, même si elle est très bien fournie.<br /> D’autre part, il ne faut pas rêver…<br /> Ce qui donne la puissance au desktop, c’est l’intégration des services Cloud, soit Office, Teams, etc…Et sur Linux, bonne chance.<br /> En fait je crois que le débat Linux est mort et enterré; aujourd’hui c’est Windows ou Mac OS.<br /> L’autre gros soucis de Linux, c’est le nombre invraisemblable de distros, qui fait que l’utilisateur ne sait plus quoi choisir.<br /> Donc sur le desktop, c’est plié, mais il reste les petites bricoles genre Raspberry où cela trouve tout son sens.<br /> Après je dirai que pour avoir essayé un M1 Apple, là aussi c’est plié, 10 d’avance sur l’architecture Wintel, si l’on veut un OS de type Unix super optimisé avec
jason56
«&nbsp;Quand chaque superpuissance interdira les produits des autre sous divers prétextes, le seul dénominateur commun survivant seront les système d’exploitation libres.&nbsp;»<br /> Et comme les zombies, cela n’arrivera jamais
benben99
Si Linux peut avoir des drivers pour 50% de notre matos, c’est de la chance.<br /> C’est bon pour les servers et pour les geeks qui n’ont rien d’autres à faire que de taper des lignes de commandes pour configurer leur ordinateur.<br /> Le type moyen n’a pas envie de compiler son OS et veut juste avoir ses bons vieux logiciels Windows et ouvrir ses fichiers offices sans détruire toute la mise en page.<br /> C’est pourquoi Linux est cantonné a être marginal.
benben99
Effectivement, Linux apporte surtout des problèmes… C’est le truc à installer si tu veux perdre ton temps à lire des forums pour trouver les lignes de commandes obscures pour gérer tous les problèmes de compatibilités alors que sous Windows tout roule…
drannoc
Pour ma part, j’utilise Manjaro depuis pas mal de temps. En utilisation classique, il est finalement très proche de Windows (7, car je n’ai que très peu utilisé le 10).<br /> Utilisation normale pour moi : internet, courriel, tableur et traitement de texte, vidéo et musique.<br /> Je ne me suis pas senti dérouté par rapport à Windows 7.<br /> Gros avantages Linux :<br /> tout est gratuit pour mon type d’utilisation et, à partir de ces éléments, Windows n’a absolument plus aucun intérêt<br /> accessoirement, pas de pare-feu ni d’antivirus nécessaires pour l’instant (faut quand même protéger votre navigateur hein !)<br /> pas d’espionnage (sauf Ubuntu)<br /> mises à jour rapides et efficaces<br /> MAIS…<br /> Dès qu’on veut sortir des sentiers battus, ça peut vite devenir galère. Pour avoir testé quelques autres distributions Linux (Ubuntu et Mint principalement), j’ai trouvé Manjaro plutôt souple et très robuste mais certaines faiblesses apparaissent avec ces Linux.<br /> La 1ère de ces faiblesses est un choix moins large que pour Windows.<br /> La 2ème est la disparition de la gratuité de certains logiciels. C’est même plus fréquent qu’on ne le croit. Surprenant quand on nous vante la gratuité de «&nbsp;Linux et de ses applications&nbsp;», même si on comprend que tout travail mérite salaire.<br /> La 3ème est que, quand on a trouvé ce qu’il nous faut, bah on ne peut pas l’installer car le logiciel en question est construit pour une variété de Linux et pas pour une autre.<br /> La 4ème découle de la précédente : forcer une installation fait trop souvent passer par des lignes de commande inbouffables.<br /> La 5ème est… pas de jeu d’importance porté nativement pour Linux (en plus, faudrait que ce soit pour tous les Linux…). Les choses s’améliorent grandement mais on est loin de ce qu’il faudrait pour faire basculer des utilisateurs vers Linux.<br /> On peut trouver plein de faiblesses encore si on fouille. Comme on en trouverait dans Windows quand on s’y met.<br /> Ceci étant dit, à mon niveau, les bénéfices Linux sont définitivement plus nombreux que ceux de Windows. Mais ce dernier reste un bon système dont il est difficile de se passer pour certaines applis et globalement pour les jeux.<br />
KlingonBrain
Ca me fait toujours marrer tout ces idées reçues d’un autre temps sur Linux et autres clichés à base de barbus, de compilation de noyaux et de ligne de commande.
KlingonBrain
Dès qu’on veut sortir des sentiers battus, ça peut vite devenir galère.<br /> Au contraire, c’est bien plus facile sous Linux pour ceux qui veulent aller plus loin qu’une utilisation de base de l’informatique.<br /> Avec les gestionnaires de paquet et la disponibilité des sources, l’utilisation avancée y est beaucoup plus simple.<br /> La 2ème est la disparition de la gratuité de certains logiciels. C’est même plus fréquent qu’on ne le croit. Surprenant quand on nous vante la gratuité de « Linux et de ses applications », même si on comprend que tout travail mérite salaire.<br /> C’est au contraire relativement rare.<br /> Et la gratuité d’énormément de distributions et d’applications est un argument bien réel.<br /> Cela dit, il ne faut pas oublier que logiciel libre n’implique pas obligatoirement gratuité. Comme on dit, libre, ça veut dire «&nbsp;free speech, not free beer&nbsp;».<br /> Mais il y a généralement une bonne raison. Par exemple, une distribution payante fournira typiquement du support avec.<br /> La 3ème est que, quand on a trouvé ce qu’il nous faut, bah on ne peut pas l’installer car le logiciel en question est construit pour une variété de Linux et pas pour une autre.<br /> Non.<br /> Toute bonne distribution linux possède des dépots avec tout ce qu’il faut.<br /> Et même des dépots utilisateurs pour ce qui ne s’y trouve pas.<br /> Et si ça ne suffit pas, la plupart des logiciels sérieux offrent les formats de type «&nbsp;appimage&nbsp;» permettant une distribution large : https://appimage.org/<br /> pas de jeu d’importance porté nativement pour Linux<br /> Minecraft, c’est pas un jeu important ? Mieux vaudrait dire qu’il y a beaucoup moins de jeux sous Linux.<br /> Pour ma part, je solutionne ce problème avec un simple dual boot.<br /> Et quand on y réfléchit, cette séparation entre l’univers de Linux et celui de Windows n’apporte que des avantages.
dredd
Tous les jours, je réponds à mes appels téléphoniques en ligne de commande entre deux poignées de chips dans ma cave et je recompile mon noyaux pendant qu’il recharge la nuit et que je cherche sur des forums des scripts pour envoyer des SMS et lire des tweets.
ullbach
Assez souvent, dès que j’ai un pc, j’ajoute un deuxième ssd (installer deux os sur deux disques différents est mieux que de partitionner), sur lequel j’installe une distribution linux (l’amorceur de linux se charge de lancer les deux os au démarrage). Je n’ai pas de parti pris, je n’aime pas me couper de windows non plus, j’apprécie les deux os (même les trois). Donc je garde les deux, les navigateurs se synchronisent, il n’y a pas de coupure. Et vous profitez des deux mondes. Et pourquoi pas, un harmony 0S pour pc suffisamment mature (il sera open source, et est compatible posix, mais ce n’est pas pour demain). Avec un pc format petite tour (smff), on peut y caser trois ssd sans soucis (surtout si c’est des M2 nvme).<br /> GNU/linux donne plus de liberté, ne fera jamais chauffer excessivement les ventilateur, il est solide comme un rock (héritage unix, comme macOSX), maintenu très longtemps sur du matos un peu ancien. Les macbook pro 2011 abandonnés par Apple ont une deuxième jeunesse sous GNU/linux. J’ai un macbook pro 2011 inutilisable parce que Apple a décidé qu’il ne devait plus exister. Et il tourne comme une horloge sous deepin qui est un os chinois. C’est assez ironique.<br /> En plus des dépôts officiels, il y a des stores comme flathub ou le controversé snap.<br /> Avoir un GNU/linux donne une sécurité en cas de souci sur windows.<br /> Pour les débutants, ubuntu est un effet une bonne base même si j’ai du mal avec gnome. On peut aussi installer kubuntu.<br /> Pour des distributions plus pros, il y a opensuse (pour kde, nécessite plus de connaissance sans que cela soit la fin du monde).<br /> Pour une distribution très orientée utilisateur, qui se rapproche de la philosophie windows ou mac, la meilleure est la distribution chinoise Deepin V20 dont l’environnement de bureau est très travaillé et bénéficie des moyens colossaux d’institutions chinoises qui veulent en faire un os domestique (UOS)<br /> Sinon, il y a aussi Chrome OS, qui est une sorte de distribution GNU/linux bridée. Il semblerait que chrome permette son installation hors OEM. Je n’ai jamais essayé mais j’y vois peu d’intérêt par rapport à une distribution GNU/linux «&nbsp;classique&nbsp;».
qterrn
Un truc chiant avec linux c’est que pour la plupart des distros il faut se taper une install (ou grosse update) tous les 6 mois- 1 an, à chaque nouvelle version.<br /> Du coup pour moi manjaro sinon rien (seule distro rolling, maintream, avec une assez grosse base utilisateur, que j’ai réussi à trouver jusque là)
Bretwa
Utilisant Ubuntu depuis 4 ans j’ai eu des soucis : impossibilité d’imprimer des photos en bonne qualité, modem non reconnu, carte wifi non reconnue, SSD non utilisable entièrement. Le pire est les problèmes de nouveaux drivers graphiques qui vous laisse avec une ligne de commande au démarrage, vaut mieux avoir un autre pc avec internet à côté. Une fois cela surmonté, un avantage est que la problématique des licences n’est plus et ça c’est tout de même très plaisant.
benben99
Ouais, c’est aussi plaisant que de construire ta propre voiture en pièces détachées et ou la plupart des pièces ne fonctionnent pas (n’ont pas de drivers)<br /> La dernière fois que j’ai installé Linux sur un laptop plusieurs fonctions ne marchaient pas car pas de drivers.<br /> Bref, c’est bon pour le type qui aime compiler des noyaux pour le plaisir, qui veut se battre a programmer des drivers, ou qui est trop pauvre pour se payer une license windows… ou bien pour des serveurs,
benben99
Oui, mais est-tu capable d’ouvrir un document office le moindrement complexe sans que ta mise en page soit détruite? Une tâche aussi simple avec OpenOffice et compagnie sur Linux est souvent un misérable échec.
zeebix
Une licence OEM Windows ça se trouve sans difficulté et légalement à 10€ ou moins … À quoi bon s’embêter avec tout ça …
BBlake
Alors soyons clair, pour une utilisation classique d’un PC, Windows et Linux c’est pareil et pour utilisation avancé Linux est mieux pour une simple raison, quand tu as un problème sous Linux tu le règle et quand tu as un problème sous Windows, tu réinstalle tout et si c’est pas le cas, tu garde des erreurs qui vont te faire chier sur le long terme.<br /> Sous Linux c’est toujours «&nbsp;possible de…&nbsp;» et pour les personnes qui parle de simplicité sous Windows, c’est un non, vous êtes juste soumis à vos habitude et un peu de fainéantise, soyons sincère x)<br /> Exemple, j’ai des amis qui ont mis les PC de leurs enfants sous Ubuntu. Quand tu leurs parle de Windows, les enfants trouvent ça compliqué. C’est une question de logique, standard et habitude, si vous passez le pas de la fainéantise pour arriver au changement ou à l’évolution alors vous serez gagnant mais ne justifiez pas votre fainéantise pour critiquer des choses que vous comprenez pas.<br /> Moi même, je maîtrise Windows 10, Windows Serveur, CentOS, Ubuntu, Debian et ArchLinux autant serveur que terminal mais aussi leurs interfaces et commande.<br /> J’utilise actuellement Windows 10 pour la simple et bonne raisons que tout les jeux y sont compatible alors que sous Linux il faut faire des concession à ce niveau là même si des projets comme Steam Proton aide les développeurs à rendre leurs jeux compatible. Sans ça je serais sur CentOS ou Ubuntu.<br /> Et c’est pas pour rien que la majorité des serveurs tournent sous Linux, car les serveurs doivent tourner 24H/7J sans s’arrêter et Linux est le candidat idéal pour cela. Windows regagne du terrain à ce niveau là grâce à la popularisation de la virtualisation qui permet d’avoir la main sur la machine de manière plus simplifié mais cela est plus lourd. Encore une fois, les gens et même les informaticiens sont soumis à la fainéantise de changer et cela s’applique à beaucoup d’autre chose ^^
BBlake
Pour les serveurs, Linux fait les deux contrairement à Windows qui a 2 OS distinct.<br /> Mais sur serveur ont utilise dans la majorité des cas Centos / RHL et en deuxième Debian.<br /> Centos est préférable car par défaut il bloque plus de truc, il est donc considéré comme plus sécurisé que Debian mais au fond les deux sont les mêmes. Ses deux OS sont stable et ont une communauté technique très active.<br /> RHL, c’est pour Red Hat Linux, c’est CentOS mais que tu paye pour avoir un support avec, c’est tout
drannoc
Bonjour,<br /> Tes réponses laissent songeur.<br /> Gestionnaires de paquet, disponibilité des sources : pour celui des windowsiens qui comprendrait les avantages indéniables de Linux, rien que cette terminologie peut rebuter. Gestionnaire de paquets : c’est un système super bien pensé, je pense qu’on est d’accord là-dessus. Mais pour quelqu’un qui voudrait s’y lancer, ça ne peut qu’être déroutant car Windows n’a pas ce genre de système.<br /> La gratuité : pour une utilisation lambda, elle est réelle. Pour le reste, désolé, ça devient rapidement du pipeau. Même si je comprends les motivations économiques réelles et sérieuses.<br /> Logiciels exclusifs à certaines distributions Linux et pas d’autres : là aussi, ta réponse me laisse dubitatif car l’exclusivité est réelle entre distributions et avec une terminologie, des mots «&nbsp;dépôts&nbsp;» et «&nbsp;appimage&nbsp;» qui peuvent faire repartir en sens inverse ceux qui auraient souhaité venir vers Linux. Quant aux dépôts eux-même, ils ne contiennent pas tout ce qui pourrait nous intéresser en-dehors des clous. Dire le contraire est un mensonge. Il ne devrait pas y avoir de honte à admettre certaines faiblesses, surtout quand le potentiel de Linux est, je pense, largement supérieur à celui de Windows (et Mac).<br /> Pour les jeux : tu donnes la réponse toi-même, en citant une exception (il y en a d’autres intéressantes) et fournissant la solution du dual boot (que j’utilise aussi). Mais… dual boot !!! Demande à des non aguerris voulant se convertir à Linux ce que c’est… Explique-leur de faire seul une double installation… Justifie la raison de mettre en place 2 systèmes d’exploitation pour tirer bénéfice de chacun. Toi et moi y trouvons notre compte, mais les utilisateurs sont en droit de se demander l’intérêt, alors que Windows finalement, fourni tout, et sans difficulté.<br /> Je ne pense pas qu’on soit fondamentalement en désaccord sur les avantages majeurs de Linux et de son potentiel. Mais pour que ce système s’impose, il doit être intellectuellement accessible à n’importe qui, c’est à dire 95 % de la population. En bref, ceux qui ont un autre système d’exploitation.<br /> Or des erreurs et des mensonges sont bien là : une terminologie nouvelle et peu parlante pour n’importe quel quidam (gestionnaire de paquets par exemple : pourquoi parler de paquets au lieu de logiciels ? 95 % de la population sait ce qu’est un logiciel, mais un paquet…). La gymnastique cérébrale est réelle et pas forcément facile.<br /> Pour simplifier, il existe un Windows (si on veut jouer sur les mots, on peut dire plusieurs en incluant le 10, le 8, le 7,etc.). Mais il existe une foison de Linux et, quand on veut s’y intéresser, on tombe sur Arch, Ubuntu, Fedora, Mageia, Debian. Pire ! On tombe sur Mint basé sur Debian, sur Ubuntu. Ubuntu qui a (avait ?) mis en place une collecte d’informations personnelles comme Windows. Et j’en passe.<br /> En face, on a le dernier Windows. Le 10. Il est seul, solide, tourne bien. Et les gens s’arrangent de son immixtion dans la sphère personnelle.
Bretwa
Je comprends que l’on puisse choisir la facilité, après Ubuntu s’améliore avec le temps et les soucis ont tendance à devenir plus anecdotiques. Au-delà de la somme c’est plus l’aspect logiciel libre auquel j’adhère.
zeebix
Ah mais chacun fait comme il le souhaite, je réagi à la base simplement car certaines personnes dénigrent Windows en sortant des absurdités ou des défauts vieux de Windows XP ce qui est énervant. (Non pas que j’ai des parts chez Microsoft mais c’est juste lourd) et c’est souvent le cas de personnes supportant Linux corps et âmes et qui j’imagine se sentent seuls.<br /> Après que certains utilisent Linux peu importe la distrib (je n’y connais pas grand-chose à cet OS) tant mieux libre à chacun de faire comme bon lui semble. Moi j’ai fait le choix de payer un peu pour avoir des softs complets et performants comme Office ou Photoshop quand certains se contenterons d’OpenOffice ou Gimp …
tux.le.vrai
que d’erreurs dans ce commentaire.<br /> L’amstrad 454 n’a pas existé (à ma connaissance) <br /> quand à Linux élitiste …<br /> J’ai fourni un ordi à ma mère de + de 80 ans pour qu’elle se mette à l’informatique.<br /> avec Linux Mageia.<br /> Et bien, avec KDE, elle s’y retrouve parfaitement, et elle est beaucoup plus tranquille que sous windows. Pas de virus, ou de programmes, de barres google ou autres qui s’installent à notre insu.<br /> en fait, aujourd’hui, un utilisateur non expérimenté est plus tranquille avec une distribution linux (type Mageia que sous windows)<br /> Je réponds pas aux autres propos, mais tout est à corriger.<br /> Cordialement.<br /> https://www.mageia.org/fr/<br /> https://distrowatch.com/table.php?distribution=mageia<br /> Mageia Linux Online<br /> Forum<br /> Toutes les catégories du forum du site Mageia Linux Online.<br /> https://www.mageialinux-online.org/mlo/
tux.le.vrai
avec mageia, tu as le centre de contrôle «&nbsp;Installer des logiciels&nbsp;»<br /> tout simplement.<br /> et bon nombre de distributions sont accessibles au plus grand nombre : Mageia, Mint …<br /> Evidemment, pour faire tourner un jeux prévu pour windows c’est pas l’idéal, comme faire tourner un jeux linux, ou Playstation sur windows.<br /> Pour tous ceux qui ne jouent pas à des jeux windows, je ne comprends pas l’intérêt de choisir windows. Je préfère linux.<br /> Mais, chacun fait bien ce qu’il souhaite.
Bretwa
Ahaha dans ce débat sans fin Linux-Windows c’est sûr qu’il peut y avoir des aprioris de part et d’autre. Surement qu’avec le temps les deux OS murissant ils vont devenir de plus en plus semblables. J’utilise LibreOffice, il me semble que côté OpenOffice il n’y a pas eu de nouveauté depuis 2015.
Bibifokencalecon
Lors de la prise de retraite d’une de mes anciennes collègues (près de 45 ans dans la même entreprise tout de même), nous lui avions offert un laptop avec Linux Manjaro (préinstallé) pour son usage personnel. Elle avait chez elle un vieux laptop sous Windows 7 (encore fonctionnel mais poussif).<br /> Cette personne est ce que je considère comme une «&nbsp;utilisatrice normale&nbsp;» (absolument rien de péjoratif) : elle sait se servir d’un ordinateur sous Windows (elle aura connu quasiment toutes les versions Windows de 3.11 à 10) en tant que travailleuse d’assistante de direction et pour ses activités personnelles : bureautique, impression, courriel, recherche web, etc. Par son travail, elle a vécu des changements technologiques forcés (et rarement souhaitées).<br /> Elle n’est pas une personne «&nbsp;passionnée par l’informatique&nbsp;» donc sans curiosité particulière. L’informatique était pour elle un outil de travail. Et c’est bien correct. Comme une voiture, cela sert d’aller à un point A à un point B, sans que l’on ait besoin de comprendre comment tout cela fonctionne ou comment la réparer.<br /> Au départ, elle nous a avoué de pas avoir eu envie de l’utiliser (son laptop et surtout Manjaro). Mais après avoir découvert par elle-même que l’interface était très proche de ce qu’elle connaissait, elle a rapidement appris à l’utiliser. Son mari aussi mais lui davantage par curiosité.<br /> Le vrai challenge qu’elle a eu a été d’apprendre à utiliser LibreOffice à la place de la suite MS Office, et retrouver ses marques. Pour le reste, pas vraiment de problèmes avec parfois un peu de dépannage externe de notre part. Elle n’a jamais eu à utiliser la console Linux bien que je la soupçonne d’être parfaitement capable de s’en servir (après tout, elle a connu MS-DOS 6.23). Elle en plaisante aujourd’hui en disant autour d’elle qu’elle est devenue une «&nbsp;linuxienne&nbsp;» (et oui, cela fait un certain effet autour d’elle).<br /> Est-ce qu’elle est fan de Linux ? Non, mais satisfaite par ce système<br /> Est-ce que Linux lui suffit pour ses besoins ? Oui, en tant qu’outil de tous les jours (web, courriel, visio)<br /> A-t-elle eu vraiment un grand effort d’adaptation ? Non, car une distribution comme Manjaro est faite pour être «&nbsp;toute en un&nbsp;», simple et agréable à utiliser.<br /> Voit-elle des limitations ? Pas pour le moment car elle utilise surtout des services web plutôt que des applications logicielles.<br /> Et que cela prouve-t-il ? Que l’humain est capable de s’adapter à Linux sans que cela ne soit vécu comme une «&nbsp;peine quotidienne&nbsp;». Oui, on aurait pu lui offrir un laptop avec Windows 10, mais à notre décharge, en tant qu’équipe TI, on trouvait plus drôle de lui donner une distribution Linux… (au cas où, on lui aurait installé Windows).<br /> Anedcote 1 : L’équipe TI (80 personnes) n’est pas plus utilisatrice Linux qu’elle. 1 collègue sur 3 connaît réellement ce système, et moins de 1 sur 10 à un ordinateur personnel avec une distribution Linux. Notre réalité ce sont des parcs Windows et Mac OS, et des serveurs Cloud Azure ou AWS.<br /> Anedcote 2 : C’est nous qui avons «&nbsp;bataillé&nbsp;» le plus en interne pour choisir quelle distribution lui installée (en se demandant laquelle lui plairait le plus) : Mint, Manjaro, Ubuntu dans les 3 favoris. Comme quoi, les débats Linux sont avant tout des débats de passionnés ou de spécialistes. Pour le grand public, peu importe.
pitape
jamais de problème avec mises à jour Win10 depuis sa sortie en 2015. Linux est fragilisé par son hétérogénéité. Trop de distributions, pas assez de maturité. A mon avis il faudrait juste 4 distributions linux:<br /> pour serveurs<br /> pour gamers (steam OS)<br /> pour adinistrations publiques (seulement des paquets open source)<br /> pour fauchés<br />
KlingonBrain
Gestionnaires de paquet, disponibilité des sources : pour celui des windowsiens qui comprendrait les avantages indéniables de Linux, rien que cette terminologie peut rebuter. Gestionnaire de paquets : c’est un système super bien pensé, je pense qu’on est d’accord là-dessus. Mais pour quelqu’un qui voudrait s’y lancer, ça ne peut qu’être déroutant car Windows n’a pas ce genre de système.<br /> Bien au contraire, pour l’utilisateur lambda, c’est comparable aux «&nbsp;store&nbsp;». Mais en beaucoup plus puissant, puisque cela gère les dépendances et la modularité du système lui même.<br /> D’ailleurs, rappelons que c’est Linux qui a apporté le concept de «&nbsp;store&nbsp;», bien avant les os propriétaire.<br /> Logiciels exclusifs à certaines distributions Linux et pas d’autres : là aussi, ta réponse me laisse dubitatif car l’exclusivité est réelle entre distributions<br /> Pas du tout.<br /> C’est même exactement le contraire. Les problèmes d’exclusivité sont un problème typique des licences propriétaires.<br /> Au contraire, les licences libres ne permettent pas les exclusivités car elles garantissent qu’un logiciel peut être copié, modifié et adapté par qui le souhaite. Donc intégré à tous les store qui en feront le choix sans même devoir demander la permission aux auteurs.<br /> Ce n’est pas pour rien que tous les logiciels les plus connus du libre sont présents dans toutes les distributions.<br /> Quant aux dépôts eux-même, ils ne contiennent pas tout ce qui pourrait nous intéresser en-dehors des clous. Dire le contraire est un mensonge. Il ne devrait pas y avoir de honte à admettre certaines faiblesses<br /> Les grandes distributions comptent des dizaines de milliers de logiciels totalement libres dans leurs dépôts. Très largement de quoi couvrir la très grande majorité des usages courants.<br /> Bien sûr, on peut toujours pinailler sur des exemples à la marge de logiciels moins connu.<br /> Mais je ne connait pas non plus de «&nbsp;store&nbsp;» dans le monde propriétaire qui propose tout ce qui existe.<br /> Cela dit, les gestionnaires de paquet linux montrent la encore leur supériorité et leur universalité par le fait qu’ils peuvent aussi utiliser aussi des dépôts qui ne font pas partie de la distribution.<br /> En plus d’autres mécanismes que j’ai décrit plus haut.<br /> Il ne devrait pas y avoir de honte à admettre certaines faiblesses<br /> Linux intégrait déjà des gestionnaires de paquets dans les années 90. Vous avez dit faiblesse ?<br /> Pour les jeux : tu donnes la réponse toi-même, en citant une exception (il y en a d’autres intéressantes) et fournissant la solution du dual boot (que j’utilise aussi). Mais… dual boot !!! Demande à des non aguerris voulant se convertir à Linux ce que c’est… Explique-leur de faire seul une double installation… Justifie la raison de mettre en place 2 systèmes d’exploitation pour tirer bénéfice de chacun. Toi et moi y trouvons notre compte, mais les utilisateurs sont en droit de se demander l’intérêt, alors que Windows finalement, fourni tout, et sans difficulté.<br /> Pour ma part, j’utilise Linux parce que j’y trouve de nombreux avantages par rapport à d’autres systèmes d’exploitation. Si quelqu’un me demande, je lui expliquerais pourquoi. Mais ce qu’il choisira lui, ça le regarde.<br /> Parce que le libre, ce n’est pas juste du logiciel. C’est aussi et surtout un état d’esprit, un chemin qui permet d’apprendre à se prendre en main pour sortir de l’infantilisation markétée qui maintient les utilisateurs dans un état d’éternel débutant.<br /> Et un ordinateur, pour la maintenance, c’est comme une voiture. Quand tu veux faire une vidange et que tu n’y connait rien, soit tu apprends, soit tu va voir ton garagiste.<br /> Quand il faut réinstaller Windows, ça ne se fait pas non plus tout seul.<br /> Or des erreurs et des mensonges sont bien là : une terminologie nouvelle et peu parlante pour n’importe quel quidam (gestionnaire de paquets par exemple : pourquoi parler de paquets au lieu de logiciels.<br /> Celui qui voyage pour découvrir de nouvelles choses sera forcément amené à apprendre de nouveaux langages.<br /> A chacun de choisir s’il veut faire cet effort pour découvrir de nouvelles possibilités ou de rester pénard chez lui devant sa télévision à regarder des émissions en français.<br /> Et pour finir, sachant que le concept de dépot (ou de store) est né dans le monde de Linux, on peut considérer que ce sont les autres systèmes d’exploitation qui ont changé la terminologie.<br /> Mais pour que ce système s’impose, il doit être intellectuellement accessible à n’importe qui, c’est à dire 95 % de la population. En bref, ceux qui ont un autre système d’exploitation.<br /> Il l’est depuis bien longtemps. D’ailleurs, beaucoup d’informaticiens l’installent pour des proches âgés.<br /> Mais pour qu’un système s’impose, il faut d’abord… un bon gros rouleau compresseur marketing et beaucoup d’argent.<br /> Il est facile de comprendre que le logiciel libre ne suivra pas cette voie.<br /> Linux prospère d’abord dans les domaines ou les utilisateurs sont assez matures pour choisir ce qu’ils veulent utiliser. On ne choisit pas Linux par hasard. Et on ne continue pas non plus de l’utiliser par hasard.<br /> Contrairement aux logiciels propriétaires qui s’imposent parce que les canaux de distribution les proposent aux gens, les logiciels libres ne peuvent se répandre que par le propre choix des utilisateurs. On peut deviner que cela arrivera au fur et à mesure que l’humanité deviendra mature et voudra sortir de l’enfermement infantilisant des systèmes propriétaires.
KlingonBrain
Linux est fragilisé par son hétérogénéité. Trop de distributions, pas assez de maturité.<br /> Au contraire, c’est son énorme avantage de proposer des produits différents pour des usages différents.<br /> A mon avis il faudrait juste 4 distributions linux:<br /> A mon avis, il faut autant de distributions que de besoins différents. Et c’est ce qui se passe naturellement.<br /> Sinon, c’est comme de dire qu’il faudrait un seul modèle de véhicule sur le marché. (Cela ne s’est fait que dans les pays communistes… et encore).<br /> Pourquoi vouloir en informatique ce qu’on ne désire nulle part ailleurs ?
Zosobk
Utiliser un os gnu/Linux pour une utilisation desktop c’est vraiment souhaiter être limité ou être un utilisateur niche genre développeur ou technicien informatique/réseau/sécurité, ou encore journaliste pour la confidentialité. J’en oublie sûrement…<br /> Pour tout le reste, comment l’utilisateur fait<br /> s’il doit ouvrir un fichier office sans une bonne prise en charge,<br /> s’il veut imprimer des photos de bonne qualité sans driver propriétaire,<br /> s’il veut utiliser les apps de son service de stream audio ( mis à part Spotify),<br /> s’il veut avoir un accès simple à un service de vod pour louer/acheter films ou séries,<br /> s’il veut utiliser un logiciel de qualité dispo uniquement sur Windows/macOS que ce soit en photo, vidéo, illustration, graphisme, animation, 3D, architecture, design, réalité virtuelle, gestion de projet, prod musicale etc.<br /> Comment il fait pour les apps de ses réseaux sociaux, la prise en charge de son service de cloud ?<br /> Et les jeux j’en parle pas <br /> Et j’entends déjà les obstinés du monde Linux : oui mais il y’a plein de logiciel alternatif et de qualité.<br /> En toute honnêteté faut le dire c’est pas possible de penser que les rares logiciels maintenus sur Linux sont aussi bien foutu en terme d’UI, de performance et de fonctionnalités.<br /> Ils ont des années de retard voire plus.<br /> Et les développeurs ne veulent pas développer pour Linux, à part des serveurs il y pas assez d’utilisateurs.<br /> Bref je m’arrête là mais vraiment ça fait pas rêver Linux. C’est un produit de niche et ça le restera.
drannoc
Salut,<br /> Bon, je ne te confierais pas le marketing ;-).<br /> Hier, j’ai voulu tester un lecteur audio : Sayonara. Etant sous Manjaro, le «&nbsp;paquet&nbsp;» n’est pas proposé.<br /> Alors j’essaie de pousser mes recherches. Par exemple, je suis tombé sur ceci :<br /> Comment installer Sayonara sur Arch Linux, Manjaro et ses dérivés?<br /> Pour Arch Linux et ses dérivés, le lecteur n’est pas dans les référentiels officiels, nous le trouvons dans yaour, donc pour pouvoir l’installer sur notre système, il est nécessaire de l’avoir.<br /> Pour l’installation de Sayonara, il suffit de taper ce qui suit:<br /> yaourt -s sayonara-player<br /> Comment installer Sayonara à partir du code source?<br /> Si vous décidez d’installer le lecteur à partir de son code source, il suffit de le télécharger et de l’installer, pour cela, nous le faisons de la manière suivante.<br /> git clone -b master https://git.sayonara-player.com/sayonara.git sayonara-player mkdir -p build &amp;&amp; cd build cmake … -DCMAKE_INSTALL_PREFIX=/usr -DCMAKE_BUILD_TYPE=«&nbsp;Release&nbsp;» make sudo make install<br /> Voilà à quoi on peut s’attendre quand on sort des clous. Et il n’y a pas la moitié de ce qu’il faudrait réellement faire pour pouvoir l’installer.<br /> On ne parle que d’un lecteur audio…<br /> CQFD<br /> Quand tu affirmes que «&nbsp;Les problèmes d’exclusivité sont un problème typique des licences propriétaires&nbsp;», c’est, pour moi, un mensonge et mon exemple en est une démonstration suffisante. Je ne veux pas que mon arbre cache la forêt mais la réalité est bien celle que je décris. Et je passe sous silence les cas où un logiciel s’installe sous Arch et pas sous Manjaro (pourtant basé sur Arch) ou inversement.
Blackalf
Message édité, on évite l’abus de majuscules inutiles. Merci.
Nico7as
Toujours l’histoire de la poule et de l’oeuf. Un «&nbsp;faible&nbsp;» nombre d’utilisateurs (en proportion, pas en valeur absolue) attire(rait) peu de développeurs, et donc peu de logiciels.<br /> Cela étant dit, il y a un nombre suffisant de logiciels de qualité pour tout-un-chacun.<br /> Pour ma part, même si j’ai encore du mal à abandonner macOS, je n’utilise que des logiciels libres également disponibles sous Linux.<br /> Firefox, Thunderbird, LibreOffice, Strawberry (musique), Darktable (photos RAW), ShotCut (montage basique), NextCloud, Scribus (=Publisher), Blender… et plein d’autre. Tous sont des logiciels actifs, de premier plan, parfaitement capable.<br /> Et puis, il y a des questions philosophiques qui dépassent la question technologique, celles du bien commun, du partage, et de la maitrise de ses outils et de ses données.
drannoc
Merci. Je ne sais pas comment mon texte s’était transformé ainsi. J’avais la flemme de le modifier…<br /> ;-D
Zosobk
Oui il y a des bons logiciels libres. Mais tu as oublié l’UI, les perfs et les fonctionnalités en dessous. Je dis ça parce que j’en ai testé beaucoup et essayé d’en faire quelque chose.<br /> C’est bien le libre, la philosophie, le bien commun. Mais les gens veulent des outils performants pour faire ce qu’ils ont à faire avec un ordinateur.<br /> Ce n’est qu’un exemple mais<br /> la plupart des créateurs utilisent la suite adobe, ou d’autres logiciels propriétaires payant mais pas cher et ça pour une bonne raison. Les gens ne sont pas plus bête que les utilisateurs de Linux.
Nico7as
Pour les utilisateurs de base (pas les créateurs multimedia) l’ergonomie et les performances des logiciels que j’ai cités sont largement suffisantes.<br /> Pour les createurs, qui doivent être productifs pour espérer vivre de leurs productions, il est normal de préférer se tourner vers des suites professionnelles, éprouvées et complètes.<br /> On peut se debrouiller sur du libre, mais avec des efforts et des compromis.<br /> Ce n’est pas une question de bêtise, mais de productivité. Je suis passé par là sur des précédents métiers.<br /> Mais certains logiciels comme Blender gagne lentement mais surement en maturité (il a dailleurs revu son ergonomie il n’y a pas longtemps) et se voient soutenir par de grandes entreprises, à grands coup de dizaines de milliers de dollars. Ils sont rares, mais ils sont des exemples à suivre.
BigClem000
C’est de l’idéologie ma mère à utiliser pendant 10 ans Linux sans le savoir 10 d’une paix royal pour moi. Je lui avait fais installer par mon frère par téléphone en urgence un jour où son Windows avait planté et qu’il fallait récupérer des dossiers important pour les transmettre à l’administration. Mon frère utilise Windows mais ne connaissait rien à Linux et à était surpris de la facilité d’installation et de la rapidité. donc 10 ans plus tard l’imprimant de ma mère tombe en panne elle en achète une autre qui n’est pas reconnue. Mon frère en bon windosien avait bloque les mise à jour automatique du coup impossible de télécharger les nouveau pilote d’autant que le mot de passe root était perdu lui aussi. On n’a conseillé à ma mère de changer de PC car après 15 ans de service les technologie ont évolués USB3 Wifi… elle est donc repassait sous w10. j’ai du installer Teamwiever parce que le téléphone ok mais bon… en 1 an est demi déjà 2 problèmes des petits mais bon après 10 tranquilles c’est choquant.
BigClem000
A la maison la maison on à 4 PC le plus rapide le plus fiable c’est aussi le plus vieux (2010)et le seul sous linux face au W10 des autres plus jeune (2019) et plus puissant sur le papier. Quand au linge de commande le matériel non compatible est assez rare en fait en plus si j’achète un truc (dernièrement un convertisseur vidéo) je vérifie la compatibilité ce qui est logique on n’achète pas un sata m.2 pour son pc s’il n’est pas équipé pour. Au passage il fonctionne mieux sous Linux que sur un PC de 2020 en W10 mais ça vient du soft je pense le soft sous W10 est dégueulasse à utiliser déjà on voit que ce n’est bien travaillé, alors que sous Linux on a le choix déjà le matériel n’est pas attaché au logiciel et je ne sais pas si ce sont de utilisateur ou si c’est d’origine mais il est plus simple et efficace. Bref c’est pas il y a 15 ans c’est il y a 1 mois
fg03
Perso le vieil ordi portable ASUS merde grave… il refuse obstinément de gérer correctement un drivers du chipset WiFi<br /> En plus comme j’ai plus l’ISO OEM (changement du HDD sans créer d’ISO bootable) les différentes versions de Win7 que j’ai testé me font chier niveau activation (marre de reseter le slmgr.vbs je sais plus trop quoi)<br /> Bref, je crois que je vais partir sur du nunux…<br /> Qu’est-ce que vos conseillez comme distro légère et sympa pour un usage bureautique avec un environnement orienté iOS ou un peu dans l’esprit pour pas perdre les repère de ma belle maman ?
Johan_Gautreau
Hello,<br /> Je pense que vous pouvez vous orienter vers ElementaryOS. Le look est assez proche de ce qu’on trouve chez Apple, c’est simple d’emploi et relativement léger. Vous pourrez l’essayer avec une session live avant de l’installer.
alamac
J’utilise Linux Mint depuis 8 ans en dual-boot avec Windows 10 et j’en suis 100% satisfait. Le truc pour être tranquille, c’est d’imager les deux systèmes dés qu’il sont fonctionnels et de toujours placer les données dans une partition à part. J’ai eu pas mal de problèmes avec Windows 10 après des mises à jours longues et fastidieuses, perte de fichiers, dossiers vides etc… J’ai tout récupéré à l’aide des disques durs de sauvegardes qu’il ne faut d’ailleurs jamais laisser allumés pour éviter les surprises avec Windows 10. C’est vrai qu’avec Linux les mises à jour sont très rapides, 2 à 3 minutes en général et une quinzaine de minutes pour des mises à jour majeures. Avec Windows 10 j’ai parfois eu des mises à jour qui duraient 2 heures, parfois plus et c’est curieusement toujours après celles-ci que j’ai perdu des fichiers.<br /> Je teste beaucoup de logiciels sur un ordinateur prévu pour cette tache. Quand je bidouillais avec Windows, je devais restaurer le système tous les 15 jours, parfois moins à cause des virus que je ramassais. Avec Linux, j’ai tout tenté pour le planter en téléchargeant sur des sites pourris et en exécutant des logiciels plus que douteux, tout cela sans antivirus. Je n’ai jamais réussi à le «&nbsp;casser&nbsp;» et sans jamais ramasser aucun virus. Quelqu’un m’aurait dit ça il y a 8 ans, je lui aurais demandé s’il ne se fichait pas de moi, pourtant c’est la pure vérité. J’utilise Windows 10 hors réseau pour les taches de bureau car je n’ai toujours pas réussi à récupérer sur Linux certains logiciels semblables et en particulier les bases de données et c’est toujours Linux que je privilégie pour naviguer sereinement sur internet, ça roule ainsi depuis 8 ans…
daffys2142
Perso je trouve que Linux a bien évolué.<br /> pour une utilisation simple (surfé,multimedia) sa marche nickel<br /> pour le jeux, certes ont sais installer des jeux de steam via Proton<br /> mais je trouve que sa ralenti beaucoup par rapport a Win<br /> Windows 10 je le trouve très stable (aucun plantage)<br /> le seul inconvénient, des problemes après certaine mise a jour<br /> perso je reste en dual boot j’utilise principalement windows car je le trouve un peu plus fluide<br /> et linux Mint en cas de souci et pour testé de nouveau logiciel
SunMetis
j’utilise linux tous les jours . Et je vois souvent ce genre d’articles. Et le «&nbsp;probleme&nbsp;» n’est pas la distribution mais qu’en 2021 pour installer la plupart des programmes il faut etre en ligne de commande ou faire «&nbsp;une bidouille&nbsp;». Pour des programmes simples. J’ai hallucine sur expressvpn pour installer le truc il faut galerer. Pour le meme programme sur windows il suffirait de faire «&nbsp;installer&nbsp;». Il y a des logiciels super sur linux (gratos) … Complets mais pour une raison qui m’echappe encore le developpeur aura tout fait sauf rendre le truc joli. Ca compte aussi. Sans ces soucis pour l’utilisateur linux ne restera que pour les pros ou le reseau. Dommage
edavanne
Perso, pour donner une 2nde vie à un vieux PC portable, j’avais installé Linux Lite, et ai confié ce PC… à ma mère, 72 ans !!<br /> Hé bien elle s’en est très bien sortie, je m’occupais des mises à jour, on avait passé une petite après-midi ensemble pour la «&nbsp;former&nbsp;», et c’était parti !<br /> J’ai tenté d’utiliser Team Viewer entre son PC Linux et mon PC windows, cela n’est pas passé. Dommage.<br /> Je pense que Linux est mûr pour une utilisation grand public, mais les gens ne le sont pas !<br /> Ne changeons pas leurs habitudes…
ullbach
Un des principaux biais dans le raisonnement lorsqu’il s’agit de linux est de comparer un ensemble d’outils logiciels à une entreprise (microsoft). ça n’a juste pas de sens, microsoft étant eux-même parmi les acteurs majeurs de l’open source et de linux.<br /> Grosso modo, il faut comparer firme à firme et ensuite OS à OS. Sinon on s’y perd.<br /> Si la distribution GBU est communautaire, alors elle a vocation à avoir son propre fonctionnement.<br /> Après pour prendre un exemple rapide, android est distribution linux (je n’ai pas dit gnu linux) distribuée par google et windows est un os propriétaire propriété de microsoft.<br /> Et les deux ont de grandes part de marchés que cela soit sur base linux ou autre. Car il s’agit tout simplement de puissantes boites.<br /> C’est récurrent cette obsession de comparer l’incomparable.<br /> Pour le cas d’ubuntu, c’est la capacité et la stratégie de cannonical qui fait la part de marché. Leur business modèle et leur capacité n’est pas celle de microsoft.<br /> Si c’est du manjaro, alors c’est communautaire, donc le seul intérêt pour eux de voir une boite gnu linux prospérer, est de voir celle ci développer plus de drivers pour le kernel linux qui par ricochet leur bénéficiera.<br /> Donc le débat GNU linux vs windows/microsoft est un non sens. Il faut avoir un angle stratégique et économique, pas technique, car ce n’est pas le centre de la question.<br /> Et pour comprendre, il faut savoir de quoi on parle. Vous ne comparez pas les part de marché windows à une distribution GNU communautaire, c’est un non sens. Windows possède d’ailleurs github qui héberge du code open source.
TNZ
J’ajouterai même qu’une freh install GNU/Linux prête à servir peut être obtenue en 6 - 7 minutes.
max6
J’ai passé des années à réparer les erreurs des utilisateurs lambda sur Windows et souvent pas des erreurs mais des plantages induis pas des logiciels ou des pilote foireux ou encore la mise à jour automatique des pilotes sous W10 (les premières éditions cela a été corrigé depuis les dieux en soient remerciés) qui refourguais (c’était assez courant et amusant -pour moi-) des pilotes wifi datant d’avant les correction de bug en rendant la carte wifi inexploitable et puis conseillait de se connecter à internet par wifi pour rechercher le problème. J’avais même sorti un tutoriel qui expliquais comment revenir à chaque mise à jour mensuelle au pilote précédent (grosse économie de temps pour moi :)).
Epsylon93
Mais cette mauvaise fois c’est incroyable ! Arrête de faire de la desintox avec tes histoires de MAJ windows tout ça pour faire croire aux gens que Linux c’est la vie alors que c’est juste un cauchemar au moindre problème pour se dépatouiller.
jeanlucesi
J’aime bien Linux que j’ai installé plusieurs fois sur mon Macbook Pro le seul gros souci c’est le bluetooth.
tux.le.vrai
vivement le test de Mageia<br /> www.mageia.org
daffys2142
Utilisateur régulier de win10 et Linux mint<br /> Ce qui me pousse a gardé windows10 ,c’est pas tant la stabilité car aussi bien que Windows et Linux sont relativement stable.<br /> Le problème vient de «&nbsp;Libre office&nbsp;» qui est trop basique et pas du tous compatible avec Windows.<br /> Oui, «&nbsp;Libre office&nbsp;» sais ouvrir et lire un fichier docx, mais en sens inverse il y a toujours un problème de mise en page.<br /> ainsi que pour les jeux ,Oui grâce a Steam on sais installer certain jeux mais qui tourne plus lent que sur Windows.
pecore
Où est ce que Microsoft reconnait cela et surtout, quels «&nbsp;sérieux problèmes&nbsp;» ? Je fais mes mises à jours Windows 10 en quelques minutes depuis que je m’en sers et sans le moindre souci.<br /> Le seul seul problème qu’il peut y avoir c’est celui lié à une connexion lente: les MaJ Windows sont forcément plus lourdes que les MaJ Linux.
FXP
Dans ma carrière de développeur de 35 années, j’ai travaillé sur ms-dos, windows et unix en poste de travail et souvent avec unix en serveur, linux la plupart du temps à la fin.<br /> Le poste de travail restait windows. La première fois que je suis passé sous unix (SCO) j’ai adoré et je n’ai jamais lâché, j’avais trouvé ma voie. Ensuite étant obligé de travailler sous windows chez la plupart des employeurs (j’étais en SSII), je récupéré les outils unix sur mon poste windows quitte à les recompiler (en tout cas certainement pour mes outils perso developpé en C).<br /> J’ai toujours râlé contre windows (windaube), je trouvais que µsoft abusait souvent sans respect pour les développeurs et était trop brouillon.<br /> Maintenant je suis indépendant, j’ai continué par inertie sous windows mais a un moment j’en ai eu vraiment marre avec windows10 où on a l’impression que notre ordinateur ne nous appartient plus et devient la proprièté de µsoft.<br /> J’ai donc basculé sous linux mint et là que du bonheur. Démarrage en moins de 3 secondes, les ressources de l’ordinateur sont disponibles immédiatement pas de centaines de process obscur qui tournent on ne sait pour qui.<br /> Une interface windows-like meilleure que celle de windows : plus simple, plus stable, plus conviviale , un «&nbsp;explorer&nbsp;» du disque plus convivial avec la possibilité d’ajouter des favoris (très pratique). Un catalogue de logiciel gratuit très fourni avec un processus d’installation très simple. Tous mes périphériques marchent (certain sous windows ne fonctionnait même pas ou pas bien). etc, etc, …
kiwi5
mouais la plupart des «&nbsp;vieux&nbsp;» sont habitues a une interface similaire a linux mint, je me demande ce qu’il en est des jeunes biberonnes au smartphone. c’est peut etre un peu austere
Percival_Debeaulieu
honnêtement je suis passer de mac os a Windows 7 puis 8 enfin 10 et 11 et j’ai tester divers distribution de linux et je suis soufflé par la réactivité de ses système leur polyvalence leur facilite d’installation et d’utilisation bref je reste sur linux mint cinnamon et ne reviendrais plus sur Windows
pascal54400
franchement passer votre chemin. Linux c’est pas terrible. J’ai essayé une dizaine de version différente ,la seule potable est linux mint.<br /> le problème est que une fois installé mes 2 pc ne redémarre plus ou ne sarrète plus.<br /> j’ai du les forcer au bouton pour les éteindre. Linux fonctionne très bien et est léger en ressources système mais pour la technologie optimus nvdia,il y a un gros probleme.<br /> si vous avez un seul gpu ca marche nickel. Dès qu’il y en a 2 ou plus,ça déconne.<br /> bref rien de tel que windows,c’est plus gourmand en ressources mais ça marche tellement bien.
Francis7
Le problème avec Linux, c’est que Linus Torvalds ne se préoccupe que du noyau GNU/Linux. Il n’en a rien à faire des distributions qui ne contribuent pas à son développement.<br /> La multiplication des distributions et des interfaces graphiques ne représentent pas vraiment un enjeu majeur.<br /> Autant dire que l’utilisateur lambda n’est pas une préoccupation. Cette dernière est dans la gestion des périphériques. Cela se fait mais c’est assez compliqué bien souvent.<br /> Toutes les communautés Linux n’auraient pas dû se disperser mais se concentrer, rassembler toutes leurs forces sur un seul projet unique centralisé au lieu d’aller bidouiller des icônes de bureau en laissant l’utilisateur avec un terminal pour faire un travail qu’il ne connait pas.<br /> Ancien Fedora Geek Absolu.
juju251
Francis7:<br /> Toutes les communautés Linux n’auraient pas dû se disperser mais se concentrer sur un seul projet unique centralisé au lieu d’aller bidouiller des icônes de bureau en laissant l’utilisateur avec un terminal pour faire un travail qu’il ne connait pas.<br /> Cela dépend du point de vue en fait …<br /> Parce qu’utilise Linux, ce n’est pas juste le faire avec une distribution de type «&nbsp;desktop&nbsp;».<br /> D’ailleurs, historiquement, Linux ne désigne que le noyau et oui, Linus Torvalds est le premier développeur du noyau.<br /> Toute la force (mais aussi une des faiblesses d’une certaine manière) des projets libres tournant autour de Linux (en tant que noyau) vient aussi de leur diversité. Alors, oui, cela donne une difficulté d’y trouver une cohérence, qui peut être déstabilisante, particulièrement quand on débute avec.<br /> Ceci dit, il ne faut pas oublier que Linux (et les outils GNU) dérive d’UNIX et que forcément, les références / habitudes n’y sont pas les mêmes que sous un OS de type Dos / Windows.<br /> D’ailleurs, après un temps d’apprentissage certes nécessaire, est-ce que le terminal est compliqué que cela ? J’en doute (mais ce n’est jamais qu’un avis personnel qui finalement ne vaut certainement pas parole d’évangile).<br /> Et oui, beaucoup d’outils dispo Linux sont plutôt tournés vers une utilisation serveur / développement, mais cela est aussi du à l’historique du projet (héritage d’UNIX, notamment).
Francis7
Oui, tout à fait.
tux.le.vrai
Celà évolue vite sous linux,<br /> Maintenant, on peux avoir une distribution orientée Gamig en quelque clics<br /> pour profiter de steam,<br /> et Epic Games<br /> cf ici, aucune ligne de commande, juste quelques clics dans l’interface graphique<br /> avec l’excellente Mageia pour cet exemple,
kopper
j’ai installé Linux Mint sur un pc de 2008 et il tourne comme une horloge ! Lorsque je l’utilise, j’ai pas du tout l’impression d’être dépassé technologiquement ! Avec WINDOWS 10 / 11 il y a bien longtemps qu’il aurait fini à la déchetterie! Alors défois, merci quand même à GNU LINUX d’exister !
Neustrie
Hello, Tu es sur le Discord de Vinceff ?
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page