Comparatif des meilleurs claviers gamer (2021)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
07 décembre 2020 à 14h14
0

Quel est le meilleur clavier gamer ? À l'instar des souris gamer, il n'y a aujourd'hui plus vraiment de doute à avoir sur la nécessité de posséder un clavier digne de ce nom pour briller dans vos jeux-vidéo préférés.

Haut de gamme

Roccat Vulcan 120 AIMO

Haut de gamme

  • Qualité des matériaux
  • Réactivité exemplaire
  • Frappe agréable
La Rolls des claviers

Logitech G915 Lightspeed

La Rolls des claviers

  • Design fin, élégant et fonctionnel
  • Switches GL agréables et performants
  • Touches macros et multimédia dédiées
Le plus silencieux

Razer Cynosa Chroma

Le plus silencieux

  • Silencieux
  • Rétro-éclairage touche par touche
  • Personnalisation complète via Synapse

Outre les performances de ce périphérique, notamment portées par l'intégration de nouvelles technologies, un clavier se doit surtout d'être confortable et de s'adapter à vos besoins que ce soit en termes de design et d'ergonomie, ou encore du comportement de ses contacteurs. C'est pourquoi nous vous proposons ici une sélection hétéroclite de claviers gamer répondants tous à des critères de qualité et de performance qui les destinent à une utilisation à un rythme soutenu, ce qui n'est pas toujours le cas des claviers "bureautiques". S'il n'est pas toujours facile de faire un choix dans la jungle des claviers et autres switchs, nous vous donnons ici quelques pistes avec des claviers aussi bien mécaniques ou à membranes, tenkeyless, compacts ou non, à l'esthétisme travaillé ou minimaliste, afin de trouver chaussure à votre pied.

Évidemment il aurait été déraisonnable de n'aborder cette sélection de périphériques qu'au travers de critères restreints. C'est pourquoi nous avons tenu à diviser cette sélection en deux : clavier gamers mécaniques / claviers gamer à membranes avec en fin d'article des éléments de choix pour répondre à l'éternelle question : doit-on forcément opter pour un clavier gamer mécanique ?

Enfin, pour plus de clarté, les claviers présents dans notre sélection ont été classés par tarif en ordre croissant. Vous retrouverez donc pour chacune des deux catégories les claviers les moins onéreux en premier, pour terminer sur des claviers qui flirtent avec le très haut de gamme. Les claviers les moins chers ont été sélectionnés pour leur rapport qualité / prix, tandis que les modèles haut de gamme l'ont été pour leurs excellentes performances et finitions.

Les meilleurs claviers gamer mécaniques

1. Trust Gaming GXT 865 Asta

Trust Gaming GXT 865 Asta Petit prix
  • Frappe précise, réactive et confortable
  • Qualité de fabrication / finitions
  • Possibilité de configurer l'éclairage touche par touche
Mécanique et abordable

Que penser de ce clavier d'entrée de gamme ? Le premier constat qui se dresse à nous est sans doute que la qualité de fabrication, les matériaux et les finitions semblent bien meilleures que sur d'autres modèles à prix bas qui nous sont récemment passés entre les mains ; le rapport qualité/prix est simplement plus haut et à l'heure actuelle il est difficile de trouver mieux à ce tarif. Pour le reste le GXT 865 Asta est relativement basique, il fait l'impasse sur pas mal de fonctionnalités, l'absence de la gestion des macros étant la plus regrettable.

Mécanique et abordable

Que penser de ce clavier d'entrée de gamme ? Le premier constat qui se dresse à nous est sans doute que la qualité de fabrication, les matériaux et les finitions semblent bien meilleures que sur d'autres modèles à prix bas qui nous sont récemment passés entre les mains ; le rapport qualité/prix est simplement plus haut et à l'heure actuelle il est difficile de trouver mieux à ce tarif. Pour le reste le GXT 865 Asta est relativement basique, il fait l'impasse sur pas mal de fonctionnalités, l'absence de la gestion des macros étant la plus regrettable.

Présents sur de nombreux secteurs, de la maison connectée en passant par la bureautique et le gaming, les Néerlandais de Trust font du rapport qualité/prix leur cheval de bataille.

Le clavier mécanique GXT 865 Asta n'y échappe pas et offre de belles prestations pour un périphérique à un prix abordable.

Trust Gaming GXT 865 Asta : mécanique et abordable

Trouver un clavier gamer avec interrupteurs mécaniques lorsque l'on ne possède qu'un budget limité est un vrai casse-tête. Entre les marques à la qualité douteuse que l'on trouve en supermarché et les entrées de gamme de grands fabricants comme SteelSeries et Corsair, dont les prix ne sont pas tout à fait accessibles, il y a un monde.

Heureusement il y a quelques modèles pour occuper cet espace, c'est notamment le cas de ce GXT 865 Asta qui fait certes quelques compromis, mais propose au final une approche sérieuse du clavier gaming. Histoire de ne pas avoir de surprise, sachez que vous ne retrouverez pas certaines fonctionnalités que vous attendez peut-être d'un clavier : le GXT 865 Asta ne propose pas de rétroéclairage RGB mais seulement 6 couleurs, il ne gère pas les macros, ne possède pas de repose-poignet, de touches multimédia, ni de logiciel compagnon.

Une fois ces absences listées, ce clavier montre bien des qualités. D'abord par sa construction solide avec un châssis compact recouvert d'une plaque en aluminium sur laquelle les touches flottantes offrent un joli rendu, élégant et bien loin de références qui sont pourtant sur la même fourchette de prix, à l'instar d'un SOG Xpert-K500, ou un Aukey KM-G6.

Ces switches sont également de bonne facture. Conçus en interne par Trust Gaming, nous avons à faire ici à des GXT Red linéaires, ils se rapprochent beaucoup des Cherry MX Red avec des caractéristiques similaires.

Enfin, notons que la pollution sonore générée par ce clavier est relativement modérée, le revêtement en alu du châssis permet en effet d'étouffer les bruits de frappes, malgré tout il ne faut pas s'attendre à des miracles sur ce point. Pour terminer, bien que le rétroéclairage déborde ci et là, il reste bien maitrisé dans l'ensemble ; seul le revêtement des keycaps reflète un peu trop la lumière à notre goût, comme vous pourrez le constater en consultant notre test du GXT 865 Asta.

Trust Gaming GXT 865 Asta : l'avis de Clubic

Si les absences de ce clavier ne sont pas rédhibitoires pour vous, alors foncez ! Trust Gaming tient ses engagements en proposant ici un clavier méca au très bon rapport qualité/prix, bien meilleur qu'avec des références d'entrées de gamme que nous avons pu tester auparavant.

Réactivité et précision sont au rendez-vous avec les switches GXT, reste à voir si vous vous accommodez du manque de retour tactile inhérent aux interrupteurs linéaires.

2. Cooler Master CK-550

Cooler Master CK-550 Premier prix
  • Finitions aluminium de qualité
  • Sensation de frappes agréables
  • Logiciel Cooler Master Portal
Une entrée de gamme alléchante

Le Cooler Master CK-550 se positionne en entrée de gamme dans le marché des claviers mécaniques, mais possède de sérieux arguments pour s'imposer et ravir ceux qui n'ont pas l'intention de casser leur tirelire.

Une entrée de gamme alléchante

Le Cooler Master CK-550 se positionne en entrée de gamme dans le marché des claviers mécaniques, mais possède de sérieux arguments pour s'imposer et ravir ceux qui n'ont pas l'intention de casser leur tirelire.

Connu de tous pour être le roi du refroidissement, Cooler Master propose aussi depuis quelques années de faire chauffer les claviers de jeu !

Avec son clavier mécanique CK-550, le fabricant taiwanais frappe fort : performances, finitions, solidité et personnalisation sont au rendez-vous dans un tarif que l'on peut clairement qualifier de « modéré ».

Cooler Master CK-550 : une entrée de gamme alléchante

Pas de fioritures inutiles ici, Cooler Master nous propose un clavier gaming sobre et élégant profitant de belles finitions en aluminium brossé. Pour rendre la facture un peu moins salée, le CK-550 se dote de switches Gateron Red linéaires, similaires en tous points aux Cherry MX Red - force d'actionnement de 45 g, distance d'activation de 2 mm, garantis pour 50 millions de frappes - et tout aussi confortables en jeu.

Si Cooler Master a ici également fait l'impasse sur le repose-poignet, ainsi que sur les touches multimédias dédiées, nous pouvons tout de même compter sur des arguments qui auront certainement tendance à faire pencher la balance lors du choix d'un clavier gaming. On retrouve ainsi l'anti-ghosting avec N-key Rollover (NKRO), ainsi qu'un rétro-éclairage RGB par touche facilement personnalisable avec l'excellent logiciel Cooler Master Portal.

Enfin, s'il est dépourvu de touches macros et multimédias dédiées, il permet tout de même la configuration de touches (et de l'éclairage) à la volée en pressant simplement la touche Fn. Un gain de temps évident ainsi qu'une simplicité d'utilisation déconcertante puisqu'il n'est finalement même pas obligatoire de passer par le logiciel Portal pour configurer macros et autres effets d'éclairage.

3. Cooler Master SK621

Cooler Master SK621 Compact
  • Un clavier tout petit, tout mimi
  • Qualité de finition exemplaire
  • Réactivité et confort des switchs Cherry MX LP
Mini-clavier, maxi-efficacité

Il y a seulement quelques jours, nous estimions que les G815 et G915 de Logitech constituent « ce qui se fait de mieux en la matière ». Nous révisons aujourd'hui un peu notre jugement tant Cooler Master frappe fort avec un produit peut-être en retrait sur certains points, mais en avance sur d'autres et... tellement meilleur marché.

Mini-clavier, maxi-efficacité

Il y a seulement quelques jours, nous estimions que les G815 et G915 de Logitech constituent « ce qui se fait de mieux en la matière ». Nous révisons aujourd'hui un peu notre jugement tant Cooler Master frappe fort avec un produit peut-être en retrait sur certains points, mais en avance sur d'autres et... tellement meilleur marché.

Avec son SK621, Cooler Master nous propose ici un clavier gamer d'une compacité remarquable. Accompagné des switches Cherry MX Low Profile Red, d'une batterie généreuse, et d'un mode de connectivité filaire et Bluetooth, le SK621 a bien des atouts pour se départager du lot.

Cooler Master SK621 : mini-clavier, maxi-efficacité

Faisant preuve d'une compacité remarquable (29,3 x 10,3 x 2,9 cm / 424 g), le SK621 embarque seulement 64 touches parmi lesquelles on ne retrouvera pas de pavé numérique.

Sa petite taille le rend ainsi parfait pour les joueurs nomades qui emportent leur clavier avec eux (d'autant qu'une housse de transport est fournie) mais aussi pour ceux qui désirent ne pas encombrer leur bureau avec un modèle de taille standard. Enfin, notons qu'un clavier de ce format permet d'adopter une posture bien plus naturelle pour jouer par rapport à un clavier de taille standard, avec un écart réduit entre les deux bras, ce qui est aussi vrai avec le modèle TKL (SK630) de cette nouvelle gamme de claviers signée Cooler Master.

Évidemment la compacité n'est pas son seul atout, le SK621 réunit tout (ou presque) ce que l'on souhaite voir sur un clavier gamer : antighosting intégral, connectivité filaire et Bluetooth 4.0, autonomie comprise entre 20 et 1 000 h (en fonction de l'utilisation du RGB), rétroéclairage réussi, etc. La qualité et les performances des switches sont aussi au rendez-vous puisque le fabricant a fait appel ici à Cherry pour proposer des MX Low Profile Red qui ne manquent pas de séduire. Relativement silencieux (pas de clic sonore), ces interrupteurs sont ultra-réactifs avec une distance d'actionnement située à 1.2 mm pour une course totale de 3.2 mm. Seul le manque de relief des keycaps pourra éventuellement venir gêner certains utilisateurs habitués à utiliser des touches à structure profilée.

Enfin, si le SK621 ne comporte que 64 touches, il n'en oublie pas de proposer une multitude de fonctionnalités, à commencer par la gestion des commandes macros qui peuvent se programmer aussi bien sans ou avec le logiciel maison CM Portal. Notons aussi que la plupart des touches autorisent des fonctions multiples, jusqu'à quatre fonctions sur certaines touches ! Si cela peut être un peu déconcertant au départ, ce clavier se révèle être pleinement fonctionnel après quelques jours d'utilisation. Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à consulter notre test complet du Cooler Master SK621.

Cooler Master SK621 : l'avis de Clubic

À l'instar des Logitech G915 et G815, le Cooler Master SK621 brille par ses performances, son caractère haut de gamme, sa conception ultrafine et ses fonctionnalités multiples.

Si certains critères ont cependant été remisés pour plus de compacité, à l'instar des touches macros et multimédia dédiées, le SK621 possède l'avantage d'être un clavier nomade, mais surtout d'être proposé pour un prix bien inférieur aux derniers nés de Logitech G.

Disponible en trois variantes avec le SK630 en format TKL, le SK650 en format standard, et le SK621 que nous venons de présenter, cette série signée Cooler Master se place sans problème dans notre comparatif des meilleurs claviers, mais aussi comme étant l'un des meilleurs rapport qualité/prix du moment !

4. Roccat Vulcan 120 AIMO

Roccat Vulcan 120 AIMO Haut de gamme
  • Qualité des matériaux
  • Réactivité exemplaire
  • Frappe agréable
Un clavier gaming au design assumé

Avec son clavier Vulcan 120 AIMO, Roccat propose un produit de qualité avec des matériaux haut de gammes, notamment l'aluminium brossé. Son aspect bien tranché et original met en avant les switches maisons de Roccat, avec un design qui ne laissera pas indifférent. On mettra tout de même un petit bémol pour l'absence de repose-poignet dans les modèles 80 et 100, sachant le confort qu'apporte cette pièce... d'autant plus que le clavier a clairement été conçu pour accueillir cette option

Niveau tarif, le Vulcan 120 se situe dans la moyenne haute des claviers mécaniques gamers. Malgré ces deux petits moins, le Roccat Vulcan tient fièrement ses promesses.

Un clavier gaming au design assumé

Avec son clavier Vulcan 120 AIMO, Roccat propose un produit de qualité avec des matériaux haut de gammes, notamment l'aluminium brossé. Son aspect bien tranché et original met en avant les switches maisons de Roccat, avec un design qui ne laissera pas indifférent. On mettra tout de même un petit bémol pour l'absence de repose-poignet dans les modèles 80 et 100, sachant le confort qu'apporte cette pièce... d'autant plus que le clavier a clairement été conçu pour accueillir cette option

Niveau tarif, le Vulcan 120 se situe dans la moyenne haute des claviers mécaniques gamers. Malgré ces deux petits moins, le Roccat Vulcan tient fièrement ses promesses.

Comme nous avons pu le voir dans notre comparatif destiné aux souris gamer, Roccat se place aussi bien en entrée qu'en haut de gamme avec des produits performants au design travaillé.

Encore une fois, le fabricant allemand tient toutes ses promesses et propose ici son propre switch "Titan" avec ce magnifique Vulcan 120 AIMO. Selon Roccat, ce contacteur maison serait 20 % plus rapide que ceux de la concurrence.

Roccat Vulcan 120 AIMO : un clavier gaming au design assumé

Avec un tarif qui se situe dans la moyenne haute des claviers gamer mécaniques, Roccat se devait de nous proposer un Vulcan 120 AIMO irréprochable, force est de constater que le fabricant à ici largement réussi son pari. Notons par ailleurs qui ceux qui désirent réaliser quelques économies pourront se contenter des versions 100 (sans repose-poignet), ou encore de la version 80 qui fait l'impasse sur le rétro-éclairage RGB.

Avec son design bien tranché et ses switchs RGB laissés apparents grâce à ses touches low profile de moins d'un demi-centimètre d'épaisseur, le Vulcan 120 fait preuve de beaucoup d'élégance, une qualité encore mise en avant grâce à l'esthétisme du châssis en aluminium brossé, sa conception frameless, ainsi qu'à son repose-poignet magnétique, sans attache donc.

Concernant les fonctionnalités, on retrouve bon nombre de choses qui marquent aujourd'hui fortement l'identité d'un clavier purement gamer, comme c'est le cas avec le rétro-éclairage RGB entièrement personnalisable, des touches multimédias dont une molette, mais aussi l'option EasyShift[+] qui permet d'attribuer une fonction secondaire à n'importe quelle touche, ce qui devrait contenter ceux pour qui les touches macros configurables via le logiciel Swarm ne suffisent pas. Enfin, le clavier intègre une mémoire qui permet de sauvegarder vos préférences et autres macros.

Outre l'esthétisme assumé de ce clavier, qui plaira ou non, l'innovation porte surtout ici sur le switch maison Titan. Développé avec TTC, ce switch tactile s'avère en effet ultra-réactif, même s'il est difficile de dire si l'argument « 20 % plus rapide que ses concurrents » avancé par le fabricant est bien réel.

Dans les faits, Roccat annonce des touches 50 % plus légères que sur un clavier standard, mais surtout, un point d'activation à 1.8 mm pour une distance de course totale de 3.6 mm, ce qui est effectivement mieux que la plupart des switchs Cherry (mais pas du Cherry MX Speed avec sa distance d'activation de 1.2 mm).

Roccat Vulcan 120 AIMO : l'avis de Clubic

Avec ce clavier, Roccat sort des sentiers battus en concentrant son savoir-faire dans un produit au design gaming clairement assumé. La qualité de ses matériaux ainsi que ses finitions sont simplement excellentes et laissent à penser que ce clavier sera surement un exemple de longévité.

Pour parachever le tout, le logiciel Swarm offre une personnalisation poussée de l'ensemble tout en restant très simple d'utilisation. Si son prix peut en refroidir certains, Roccat propose deux modèles légèrement moins onéreux et qui font l'impasse sur quelques fonctionnalités (c'est surtout vrai pour le Vulcan 80), mais qui bénéficient du même niveau de finitions.

5. Logitech G915 Lightspeed

Logitech G915 Lightspeed La Rolls des claviers
  • Design fin, élégant et fonctionnel
  • Switches GL agréables et performants
  • Touches macros et multimédia dédiées
Ultra-plats et hautes performances

Si vous recherchez un clavier mécanique low profile, les G915 et G815 semblent être à ce jour ce qui se fait de mieux en la matière ! Mieux, si vous recherchez un tel clavier qui ne s'embête pas avec un câble, alors le G915 est définitivement fait pour vous.

Ultra-plats et hautes performances

Si vous recherchez un clavier mécanique low profile, les G915 et G815 semblent être à ce jour ce qui se fait de mieux en la matière ! Mieux, si vous recherchez un tel clavier qui ne s'embête pas avec un câble, alors le G915 est définitivement fait pour vous.

Jusque-là absent de notre comparatif, Logitech G a frappé fort ces derniers mois en dévoilant coup sur coup casques, souris et claviers gaming haut de gamme. Disponible en deux variantes, le G915 Lightspeed (sans fil) et le G815 LightSync (filaire), ces claviers font une entrée fracassante dans notre comparatif ; il faudra cependant être prêt à mettre la main à la poche !

Logitech G915 : ultra-plats et hautes performances

Si le prix d'un clavier comme le Corsair Strafe RGB MK.2 a pu vous refroidir, autant vous le dire, le Logitech G915 risque de vous faire siffler les oreilles. Son tarif élevé trahit l'ambition du fabricant suisse de développer la « Rolls Royce » des claviers gaming !

Pour commencer, sachez que ces deux modèles sont en tout point similaires, excepté que le G915 dispose d'une double connectivité avec la technologie Lightspeed de Logitech ainsi qu'avec un mode Bluetooth "multi-host", tandis que le G815 est un "simple" modèle filaire.

On retrouve donc un clavier de taille standard, pas de version TKL ici ; la longueur du clavier se voit même un peu allongée en raison de la présence de 5 touches macros dédiées. Malgré cette taille standard, le G915 parait peu encombrant sur notre bureau, et pour cause, son châssis composé d'un alliage d'aluminium brossé et de magnésium est d'une finesse incroyable (pas plus d'un petit centimètre) ! À cette minceur s'ajoutent de nouveaux switches GL développés par Logitech en partenariat avec Kailh, ultra-plats et réactifs, ils portent l'épaisseur totale de ce clavier à 2.2 cm !

À l'instar de Cherry et ses interrupteurs MX, Logitech laisse le choix ici entre plusieurs variantes de switches : linéaire / tactile / sonore. Si le GL linéaire nous semble contre indiqué pour une utilisation gaming (aucun relief lors du passage au point d'activation), les GL tactile et sonore procurent quant à eux de superbes sensations en jeu. Un petit temps d'adaptation est nécessaire lorsque l'on est habitué à des interrupteurs de taille standard, mais force est de constater que les switches ultra-plats de Logitech font très bien leur travail et sont agréables à manipuler ! Pour couronner le tout, ils offrent une réactivité accrue comparée à la plupart des interrupteurs du marché, excepté les MX LP Red que l'on retrouve notamment sur l'excellent Cooler Master SK621 ou les MX Speed Silver. Leur point d'activation se situe en effet à une distance de 1.5 mm, pour une course totale de 2.7 mm. Malgré leur caractère low profile, il n'y a pas à craindre d'avoir le sentiment d'une course de touche trop courte, comme c'est le cas sur bon nombre de claviers de laptops.

Pour terminer, notons que le G915 dispose de touches multimédia et macros dédiées, d'un antighosting sur 10 touches et fonctionne avec l'écosystème LightSync et le logiciel G Hub. Concernant l'autonomie, il vous faudra 30 heures avant d'avoir à recharger ce clavier si jamais vous utilisez pleinement son éclairage RGB. Logitech annonce que la durée de vie de la batterie peut être portée à 1 200 heures lorsque l'on n'utilise pas le rétroéclairage et les différents effets ! Vous en apprendrez encore plus en consultant notre test complet du Logitech G915 Lightspeed.

Logitech G915 : l'avis de Clubic

Logitech propose ici un clavier de très haute volée, tant par sa qualité d'assemblage que par sa conception ultrafine ou par les fonctionnalités qu'il propose. Équipé des tout nouveaux interrupteurs GL ultraplats et réactifs, d'une autonomie record, de touches macros et multimédia dédiées, ou encore d'une double connectivité, le G915 a de quoi séduire la plupart des joueurs en quête de perfection.

Quelques points faibles sont à dénoter : les caractères spéciaux sont peu visibles dans l'obscurité puisqu'ils sont peints de manière plus ou moins opaque et non gravés au laser comme les autres caractères, et il manque selon nous un repose-poignet qui n'aurait pas été de trop surtout lorsque l'on voit le tarif affiché lors du passage en caisse !

Les meilleurs claviers gamer à membranes

6. Hyper X Alloy Core RGB

Hyper X Alloy Core RGB Rapport qualité / prix
  • Frappe silencieuse et agréable
  • Touches multimédia
  • Finitions impeccables
Un excellent rapport / qualité prix

L'Alloy Core RGB nous a agréablement surpris alors que notre cœur balance habituellement clairement du côté des claviers mécaniques ! Nous le recommandons particulièrement à tous ceux qui souhaitent un clavier gaming de qualité qui tente de se rapprocher le plus possible d'un clavier mécanique avec une frappe fluide et un retour rapide, tout en étant - relativement - silencieux.

Un excellent rapport / qualité prix

L'Alloy Core RGB nous a agréablement surpris alors que notre cœur balance habituellement clairement du côté des claviers mécaniques ! Nous le recommandons particulièrement à tous ceux qui souhaitent un clavier gaming de qualité qui tente de se rapprocher le plus possible d'un clavier mécanique avec une frappe fluide et un retour rapide, tout en étant - relativement - silencieux.

Après de belles réussites, notamment avec son clavier mécanique Alloy Elite, HyperX entend maintenant offrir un compromis bon marché pour les joueurs désireux de profiter d'une qualité de finitions exemplaires de la marque et de performances qui se rapproche de modèles bien plus onéreux.

L'Alloy Core RGB est ainsi le 1er clavier à membranes du fabricant. Pour un budget accessible, HyperX parvient ici à réaliser un coup de maître pour une première qui ne manque pas d'arguments pour nous séduire.

Alloy Core RGB : le 1er clavier à membranes signé HyperX

On reconnaitra aux premiers coups d'œil la signature de la marque sur ce clavier grâce sa barre horizontale colorée sur sa partie supérieure, similitude qui rappelle sans équivoque les modèles haut de gamme du fabricant. Néanmoins, contrairement à ces derniers, l'Alloy Core RGB fait l'impasse sur l'aluminium qui recouvre habituellement ces claviers pour faire le choix d'un design entièrement fait de plastique qui présente cependant l'avantage de réduire le coût du produit, mais aussi son poids.

Évidemment pas de switchs mécaniques ici, HyperX à fait le choix d'opter pour des commutateurs à membranes à dôme en caoutchouc très agréables à la frappe et silencieux. Si la réactivité et le retour sont largement différents d'un clavier mécanique, les touches de cet Alloy Core RGB offrent un léger rebond qui porte l'intérêt d'éviter les problèmes de sensibilité dû à un retour de frappe quasi inexistant sur bon nombre de claviers à membranes.

Du côté des fonctionnalités, nous avons le droit à un éclairage RGB élégant et personnalisable sur 5 zones, mais aussi plusieurs touches multimédias, un mode gaming qui permet de désactiver les touches Windows, ou encore un anti-ghosting intégral.

On regrettera toutefois l'absence d'un repose-poignet, un accessoire dont on ressent clairement le manque puisque l'Alloy Core RGB dispose de touches hautes et d'un châssis qui n'est pas des plus fins. Enfin, pas de compatibilité avec le logiciel maison HyperX NGenuity ici, ce qui limite forcément les possibilités de personnalisation.

Notre avis sur le Hyper X Alloy Core RGB

Pour son premier clavier à membranes, HyperX a su mettre les petits plats dans les grands afin de nous proposer un produit élégant et à la conception soignée, à l'instar de ses modèles haut de gamme.

Les membranes de l'Alloy Core RGB réagissent parfaitement en jeu, toutefois, les joueurs exigeants préfèreront certainement se tourner vers un clavier mécanique avec lequelle le gain en performances est assuré à condition de faire une croix sur le silence de frappe.

7. SteelSeries Apex 3

SteelSeries Apex 3 Un bon compromis
  • Frappe très discrète
  • Conception simple et robuste
  • Repose-poignet magnétique
L'alternative à membrane

L'achat de ce SteelSeries Apex 3 est à considérer si vous recherchez avant tout un clavier gaming silencieux, bien construit, et confortable grâce à son excellent repose-poignet. Face aux modèles de Razer et d'HyperX, cet Apex 3 s'en sort plutôt bien et livre une prestation similaire et très correcte. Néanmoins, on n'évitera pas les désavantages de ce type d'interrupteurs : à la longue la frappe est fatigante et la réactivité en pâtit. Sur ce point, seul le passage à un clavier mécanique semble pouvoir satisfaire les joueurs compétitifs.

Finalement l'Apex 3 est un clavier simple dans sa conception et ses fonctionnalités. C'est un bien autant qu'un mal, car s'il va à l'essentiel il oublie également quelques de détails que l'on note par exemple sur l'absence de mémoire intégrée, d'un câble tressé, de raccourcis plus complets (pas de game mode) et d'un support logiciel qui semble plus minimaliste que d'autres.

En considérant son tarif, l'Apex 3 a tout de même quelques atouts à faire valoir pour des joueurs qui cherchent une alternative aux claviers mécaniques. Il offre plus de personnalisation que l'Alloy Core RGB, mais le Cynosa Chroma reste devant sur ce point. Par rapport à ces deux références, le repose-poignet magnétique semble être un argument de choix, puisqu'elles en sont dépourvues.

L'Apex 3 n'est donc pas un mauvais clavier, loin de là, mais le choix est délicat si l'on considère qu'il existe de très bons claviers mécaniques, en entrée de gamme, dont le prix reste inférieur.

L'alternative à membrane

L'achat de ce SteelSeries Apex 3 est à considérer si vous recherchez avant tout un clavier gaming silencieux, bien construit, et confortable grâce à son excellent repose-poignet. Face aux modèles de Razer et d'HyperX, cet Apex 3 s'en sort plutôt bien et livre une prestation similaire et très correcte. Néanmoins, on n'évitera pas les désavantages de ce type d'interrupteurs : à la longue la frappe est fatigante et la réactivité en pâtit. Sur ce point, seul le passage à un clavier mécanique semble pouvoir satisfaire les joueurs compétitifs.

Finalement l'Apex 3 est un clavier simple dans sa conception et ses fonctionnalités. C'est un bien autant qu'un mal, car s'il va à l'essentiel il oublie également quelques de détails que l'on note par exemple sur l'absence de mémoire intégrée, d'un câble tressé, de raccourcis plus complets (pas de game mode) et d'un support logiciel qui semble plus minimaliste que d'autres.

En considérant son tarif, l'Apex 3 a tout de même quelques atouts à faire valoir pour des joueurs qui cherchent une alternative aux claviers mécaniques. Il offre plus de personnalisation que l'Alloy Core RGB, mais le Cynosa Chroma reste devant sur ce point. Par rapport à ces deux références, le repose-poignet magnétique semble être un argument de choix, puisqu'elles en sont dépourvues.

L'Apex 3 n'est donc pas un mauvais clavier, loin de là, mais le choix est délicat si l'on considère qu'il existe de très bons claviers mécaniques, en entrée de gamme, dont le prix reste inférieur.

SteelSeries s'évertue généralement à nous proposer des périphériques gaming haut de gamme, on pense par exemple aux excellents casques Arctis Pro, ou au clavier méca « ultime » avec l'Apex Pro.

Néanmoins, le fabricant danois souhaite également rendre sa ligne de produits accessible, l'Apex 3 fait partie de ces périphériques jouissant d'un tarif déjà un peu plus clément.

SteelSeries Apex 3 : l'alternative à membranes des Danois

À l'instar de Razer et HyperX, SteelSeries nous propose une alternative à membranes de sa gamme phare de claviers, c'est l'Apex 3 qui remplit ce rôle. Ce clavier bénéficie d'un design attrayant puisqu'il reprend pour l'essentiel les traits de la gamme Apex.

Minimaliste et sans trop d'extravagance, l'Apex 3 propose une prestation tout de même assez complète avec la prise en charge des macros, un rétroéclairage RGB (sur 10 zones), une molette de volume cliquable et une touche multimédia multifonctions, mais aussi et surtout un repose-poignet magnétique. Ce dernier est un avantage clair par rapport à d'autres modèles, apportant un surplus de confort et d'ergonomie.

S'agissant de membranes, on ne retrouvera forcément pas les sensations d'un clavier méca, mais les qualités des claviers à dôme en caoutchouc sont bel et bien présentes. D'abord le silence, quasi absolu ici, une résistance à l'eau et à la poussière (IP32), et une durabilité très correcte puisque ces interrupteurs sont garantis pour 20 millions de clics.

Les inconvénients de la membrane sont également présents, les touches demandent une pression plus forte pour être actionnée, le retour tactile est imprécis et le bump semble spongieux, ce qui résulte sur un sentiment de fatigue lors de longues séances de dactylo. Malgré cela, ces inconvénients ne sont pas si flagrants en jeu, nos doigts se contentant généralement d'actionner un nombre restreint de touches ; disons que c'est plus une question d'habitude qu'autre chose. Seule la réactivité posera problème aux joueurs de FPS compétitif les plus aguerris.

SteelSeries Apex 3 : l'avis de Clubic

L'Apex 3 est une très bonne alternative aux claviers méca du fabricant, qui sont autrement plus chers, notamment si l'on regarde l'Apex 5. Silencieux, élégant et agréable à vivre dans l'ensemble, il a de bons atouts à faire valoir en comparaison des autres modèles à membranes de ce comparatif.

8. Razer Cynosa Chroma

Razer Cynosa Chroma Le plus silencieux
  • Silencieux
  • Rétro-éclairage touche par touche
  • Personnalisation complète via Synapse
Le plus silencieux

Razer signe un clavier de très bonne facture avec ce Cynosa Chroma. Son design passe-partout le destine à plaire au plus grand nombre tandis que ces différentes fonctionnalités ne devraient pas laisser les gamers de marbre. Rétroéclairage soigné, anti-ghosting sur 10 touches, édition de macro à la volée, et sans oublier le logiciel Synapse 3 qui, malgré quelques défaillances, est une solution complète et facile à utiliser.

Le plus silencieux

Razer signe un clavier de très bonne facture avec ce Cynosa Chroma. Son design passe-partout le destine à plaire au plus grand nombre tandis que ces différentes fonctionnalités ne devraient pas laisser les gamers de marbre. Rétroéclairage soigné, anti-ghosting sur 10 touches, édition de macro à la volée, et sans oublier le logiciel Synapse 3 qui, malgré quelques défaillances, est une solution complète et facile à utiliser.

Parmi les claviers gamer à membranes, le Razer Cynosa Chroma reste, plus d'un an après sa sortie, l'un des meilleurs modèles du marché si l'on considère son rapport qualité / prix.

Grâce à ses nuisances sonores largement réduites par rapport aux claviers mécaniques, sa sensation de frappe agréable et une réactivité tout à fait convenable, le Razer Cynosa Chroma réussit à se démarquer de ses peu nombreux concurrents qui osent produire des claviers à membranes destinés au gaming.

Razer Cynosa Chroma : le silence absolu (ou presque)

Pour son Cynosa Chroma, Razer a fait le pari d'utiliser des touches à membranes avec dôme en caoutchouc, des membranes qui sont donc plutôt standards par rapport aux interrupteurs hybrides « méca-membranes » de son grand frère, le Razer Ornata Chroma.

S'il ne bénéficie pas de cette technologie hybride, le Cynosa Chroma n'en reste pas moins un très bon clavier qui sait se montrer performant en jeu, mais surtout très silencieux. En effet, là où l'Ornata Chroma est équipé d'un dispositif métallique très bruyant qui permet de reproduire le clic sonore et la sensation d'un clavier mécanique, le Cynosa Chroma brille par son silence, tout en restant très confortable et profitant d'une réactivité certes moins vive que celle d'un clavier méca, mais tout à fait raisonnable pour bon nombre de joueurs.

Le Cynosa Chroma possède bien entendu d'autres arguments que son caractère silencieux, à commencer par son esthétique ainsi que ses finitions impeccables. Niveau fonctionnalités on retrouvera un anti-ghosting sur 10 touches simultanées, ce qui devrait largement suffire à toutes personnes ne possédant pas plus de dix doigts et deux mains.

Le logiciel Synapse 3 apporte quant à lui une vraie valeur ajoutée à ce clavier. Bien pensé, il permet une personnalisation assez poussée comme à l'exemple du rétro-éclairage qu'il est possible de configurer touche par touche, ou encore à l'enregistrement de macros.

Pour autant, si le prix reste assez bas, il faudra faire l'impasse sur des accessoires qui auraient mérité d'être présents avec ce clavier, un repose-poignet par exemple !

Enfin, la sérigraphie des chiffres et des caractères spéciaux est assez étrange, ceux-ci sont en effet inversé et dispose d'une taille de police similaire, ce qui est également le cas sur le pavé numérique. Un choix qui rompt avec nos habitudes et qui aura sans aucun doute pour effet d'entrainer des fautes de frappe lors de la saisie de chiffres ou caractères spéciaux.

Notre avis sur le Razer Cynosa Chroma

Le Razer Cynosa Chroma est le clavier idéal pour ceux qui cherchent à conserver un environnement calme et paisible lorsqu'ils jouent devant leur PC. Les nuisances sonores sont ici réduites à leur maximum, sans pour autant clairement faire l'impasse sur la réactivité de la touche. Toutefois, jouer sur un clavier à membranes comme celui-ci demande un certain temps d'adaptation, surtout lorsque l'on vient du "monde mécanique".

Conseils pour choisir votre clavier gamer :

Sur quels critères se baser ? :

Que l'on soit joueur et / ou amené à travailler très régulièrement avec un clavier, il est fort agréable de disposer d'un clavier qui soit à la fois confortable, réactif, durable et qui réponde à nos besoins précis. Pour les gamers, le choix s'avère souvent complexe : si la plupart d'entre nous préféreront un clavier mécanique il n'est pas toujours aisé de différencier les différents switchs. Par ailleurs, les claviers à membranes possèdent aujourd'hui de bons arguments pour les gamers et représentent un bon compromis que nous n'avons pas désiré écarter de notre comparatif en y incluant quelques modèles intéressants.

Le format du clavier :

Le format du clavier est certainement l'un des premiers critères de choix. Si, en règle générale, nous considérons qu'un clavier doit comporter un minimum de 105 touches, ces derniers peuvent néanmoins être assez massifs et volumineux, ce qui n'est pas toujours pratique, surtout pour emporter en LAN.

Les claviers compacts ou tenkeyless (TKL), représentent une bonne alternative pour les joueurs nomades, mais aussi pour ceux qui souhaitent réduire l'encombrement au maximum sur leur bureau. En outre, s'ils se séparent de certaines touches comme celles de leur pavé numérique, ils permettent d'adopter une position des bras un peu plus naturelle et d'avoir un peu plus de place pour les mouvements de souris.

Mécanique ou membrane ? :

Si la question ne se pose pas vraiment pour un grand nombre de joueurs qui opteront presque automatiquement pour un clavier mécanique pour leur excellente réactivité ainsi que leur durabilité à toutes épreuves, les claviers à membranes ne sont pas pour autant à écarter. À l'instar de Cherry avec ses switchs MX Silent, les fabricants savent aujourd'hui que de nombreux critères entrent en ligne de mire dans le choix d'un clavier, les nuisances sonores des claviers mécaniques sont ainsi devenus un frein important à l'achat, surtout lorsque l'on désire avoir une utilisation polyvalente (travail, bureautique, jeux-vidéo) du clavier, ou lorsque l'on souhaite ne pas déranger son entourage. Le même phénomène se fait d'ailleurs ressentir dans le choix d'une souris et plusieurs modèles se targuent aujourd'hui d'être « silencieux ».

Enfin, si la réactivité exemplaire des claviers mécaniques est un avantage certain, elle n'est toutefois pas forcément indispensables, hormis dans les titres nerveux. Selon nous, le principal argument de choix pour un clavier mécanique est sans aucun doute sa durée de vie qui sera largement plus longue que celle d'un clavier à membranes puisqu'en cas de problèmes avec une touche, il suffira de remplacer l'interrupteur en question.

La nuance entre ces deux technologies de clavier n'est en tout cas plus aussi distincte qu'auparavant et il faut bien dire que le choix est souvent orientés par une question d'habitude. Il est en effet assez difficile de passer de l'un à l'autre sans un sérieux temps d'adaptation pour maîtriser parfaitement la saisie. Notons également que les claviers à membranes sont généralement bien moins chers que leur homologue mécanique.

Filaire ou Wireless ? :

À l'instar des souris gamers, les fabricants se sont longtemps posé la question du sans-fil pour les claviers. Toutefois, force est de constater que les technologies wireless ne se sont pas vraiment imposées sur le marché des claviers gaming. En effet, contrairement à une souris le clavier n'est pas supposé bouger incessamment sur le bureau, le câble n'est donc pas réellement dérangeant, si ce n'est peut-être d'un point de vue esthétique. Si quelques fabricants proposent néanmoins des claviers gamers sans-fil (on peut citer Logitech avec son G613 ou Corsair et la version wireless de son K63), il est probable d'assister d'ici quelques temps aux lancements de modèles qui s'inscriront sans doute dans « la mode du tout wireless ».

Anti-Ghosting et N-key Rollover :

Le choix d'un clavier destiné au jeu vidéo est souvent régie par sa technologie de touches et de switchs, ou encore par son ergonomie et son esthétisme. Cependant, les fonctionnalités « gamer » comme l'anti-ghosting, la modification de la fréquence de rafraîchissement, ou encore la présence de touches macros et multimédias sont des éléments d'une grande importance.

Absent sur les claviers bureautique, l'anti-ghosting consiste à pouvoir presser plusieurs touches simultanément sans que cela ne pose de problème de reconnaissance par l'ordinateur. Sur les claviers gamer on retrouve ainsi des technologies d'anti-ghosting plus ou moins évoluées qui se limitent aux touches de jeu sur certains (AZEQSD), à 10 touches pour d'autres, et à l'ensemble du clavier sur les modèles les plus perfectionnés. C'est ainsi que l'on peut observer dans notre comparatif des claviers qui portent la mention « anti-ghosting intégral » avec N-key rollover, ou encore des claviers qui indiquent 6KRO. La désignation n-key rollover indique simplement que toutes les touches du clavier peuvent être presser simultanément et reconnu par l'ordinateur, tandis que 6KRO indique cette même reconnaissance pour seulement 6 touches, 10 touches pour 10KRO et ainsi de suite.

Un clavier "10KRO" est largement suffisant pour 99% des joueurs, ou tout être humain normalement constitué. Cependant le n-key rollover (anti-ghosting intégral) est un peu à l'image des plages élevées de DPI sur les souris gamer : pas toujours utile pour tous mais une belle démonstration de capacités.

Clavier mécanique : quels switchs ?

Vous savez déjà que vous allez opter pour un clavier mécanique mais vous êtes perdus dans cette jungle de switchs colorés ? Pas d'inquiétude, Clubic se faufile entre les lianes et démêle les informations.

Tout d'abord, impossible de choisir un clavier mécanique sans rencontrer les fameux switchs Cherry MX. Ce fabricant s'est en effet largement imposé ces dernières années et bien que de nombreux prétendants - Kailhua, Gateron, Outemu, etc. - tentent d'imiter ces interrupteurs (souvent avec un prix bien en deçà), les switchs de la cerise demeure en véritable référence.

Indépendamment du fabricant, deux types d'interrupteurs s'opposent sur le marché : les switchs linéaires et les switchs tactiles. La différence entre les deux est plutôt simple, les switchs linéaires et tactiles s'activent à une certaine hauteur mais cette hauteur est marquée par un léger relief lors du passage au point d'activation pour les switchs tactiles, propriété que ne possède pas les switchs linéaires, à l'instar des claviers à membranes. Enfin, parmi les switchs tactiles certains disposent d'un clic bruyant tandis que d'autres se contentent d'une pression progressive, sans clic donc, mais qui se ressent largement au touché avec par exemple une pression requise de 45 g en début de course et de 55 g au niveau du point d'activation, c'est le cas des Cherry MX Brown.

Dans le cas d'un Cherry MX Blue, la distance d'activation se situe à 2.2 mm alors que sa course totale atteint 4 mm. Un léger clic avec retour sonore se fera ressentir au moment où l'action est prise en compte, un retour utile et agréable pour certains mais pas pour d'autres.

On classe aussi les différents switchs par rapport à la pression qu'il est nécessaire d'exercer pour activer la touche. Plus le chiffre est bas et plus la frappe sera réactive et sensible. La force d'activation la plus basse est de 45 g, c'est le cas par exemple des Cherry MX Red, Brown, Silent, Speed. Le switch qui demande le plus de pression est sans doute le Cherry MX Green avec 80 g. De nombreux modèles se situent entre ces deux valeurs comme le MX Clear (60 g) ou le MX Blue (50 g) précédemment cité.

Pour terminer, on retrouve également des switchs « maison » chez plusieurs fabricants de périphériques comme c'est le cas avec Logitech et son Romer-G, le Steelseries QS1, ou encore les Razer Orange et Green. Enfin, même s'ils ne sont pas vraiment encore très répandus à l'heure actuelle, on trouve aussi des switchs hybrides méca-membrane comme celui de Topre ou encore le « Mech-Brane » d'Asus.

Le rétro-éclairage des touches :

Le rétro-éclairage RGB qui équipe aujourd'hui bon nombre de claviers gamer est souvent vu comme purement esthétique. Même s'il est vrai que les 16,8 millions de couleurs peuvent être considérées comme un ornement, il n'en demeure pas moins que l'utilité d'un rétro-éclairage reste assez importante. Outre le fait d'aider à voir ce que l'on fait dans le noir, le rétro-éclairage fait souvent l'objet d'une personnalisation assez poussée via les logiciels des fabricants qui permettent également la configuration de macros, ou le remmaping de touches. Ainsi, sur les claviers équipés d'un rétro-éclairage touche par touche, les possibilités de personnalisation sont grandes et permettent, par exemple, d'éclairer seulement les touches de jeux, ou encore de choisir des couleurs différentes en fonction du type d'action en jeu des différentes touches.

Modifié le 22/12/2020 à 14h44
Ce qu'il faut savoir sur l'affiliation sur Clubic

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer.  Consultez notre charte pour en savoir plus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page