Comparatif des meilleurs claviers (2020)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
13 novembre 2020 à 11h46
0

Le clavier est souvent l'un des éléments informatiques que nous conservons le plus longtemps et pour cause : contrairement aux composants de nos PC comme processeurs et cartes graphiques, les claviers ne connaissent que de petites évolutions technologiques et à un rythme peu élevé. Il n'est ainsi pas rare d'avoir sur nos bureaux des claviers qui ont déjà un certain vécu !

Choix de la rédac

Logitech MX Keys

Choix de la rédac

  • Compagnon idéal pour la MX Master 3
  • Rétroéclairage "intelligent" et belle autonomie
  • Frappe fluide et précise
Petit prix

Raspberry Pi - Clavier officiel

Petit prix

  • Tout petit prix
  • Hub USB
  • Compact et léger
Le clavier multimedia

Corsair K83 Wireless

Le clavier multimedia

  • Joystick et Touchpad multipoint
  • Finitions exemplaires
  • Rétroéclairage et autonomie

Malgré tout, vous pouvez avoir envie d'en changer afin de profiter d'un clavier plus moderne, ergonomique, ou disposant de fonctionnalités supplémentaires. Cette sélection de claviers tente de répondre à ce besoin en vous proposant divers modèles qui se concentrent sur la bureautique, le multimedia et l'ergonomie afin de trouver chaussure à votre pied. Et tant qu'à craquer pour un nouveau clavier, pourquoi aussi ne pas regarder du côté de notre sélection de souris bureautiques et ergonomiques ?

Pour plus de clarté, les claviers présents dans notre sélection ont été classés par tarif en ordre croissant, vous retrouverez donc pour chacune des catégories (filaire et sans fil) les produits les moins onéreux pour terminer sur des références qui flirtent avec le très haut de gamme. Nous ne manquerons pas de mettre à jour ce comparatif au fur et à mesure de l'évolution de ce marché.

Enfin, si vous recherchez un clavier taillé pour la compétition, nous vous conseillons de jeter un coup d'œil à notre comparatif des meilleurs claviers gaming.

Les meilleurs claviers filaires

1. HP K1500

HP K1500 Entrée de gamme
  • Prix mini
  • Silencieux
  • Assemblage sérieux
Un premier prix simple et efficace

Pour un premier prix, le K1500 assure le minimum syndical avec un design assez fin et léger et très consensuel. Son toucher membranaire ne parait pas particulièrement approprié pour faire de lui un outil de travail quotidien, ce qui est surtout vrai si vous saisissez très régulièrement du texte, mais il remplira tout de même son office sans être une source de nuisances sonores. A ce prix, difficile de lui demander mieux.

Un premier prix simple et efficace

Pour un premier prix, le K1500 assure le minimum syndical avec un design assez fin et léger et très consensuel. Son toucher membranaire ne parait pas particulièrement approprié pour faire de lui un outil de travail quotidien, ce qui est surtout vrai si vous saisissez très régulièrement du texte, mais il remplira tout de même son office sans être une source de nuisances sonores. A ce prix, difficile de lui demander mieux.

Pas toujours facile de faire un choix parmi les innombrables produits en entrée de gamme ! Contrairement aux claviers plus complets et couteux, les marques affichant des tarifs avantageux sont légion et on a souvent l'impression de devoir choisir « au petit bonheur la chance ».

Dans cette jungle de petits prix, la déception est souvent au rendez-vous après quelques semaines d'utilisation, même si l'on ne peut pas vraiment s'attendre à des miracles lorsque l'on vise un premier prix. Néanmoins, certains fabricants s'emploient à nous proposer des modèles qui répondent à quelques besoins standard comme c'est le cas de HP avec ce K1500.

On ne peut plus classique, le HP K1500 est un clavier à membranes simple, mais efficace. Son châssis tout en plastique bénéficie de finitions tout à fait raisonnables, écartant ainsi la crainte d'un produit peu solide ou durable. Son design n'est pas des plus fins avec ses touches hautes, mais reste suffisamment compact pour ne pas paraitre trop massif sur le bureau. La frappe n'atteint pas le niveau de précision de claviers plus onéreux en raison de la stabilité perfectible des membranes, elle reste cependant fluide et silencieuse ce qui devrait suffire à en faire un clavier bureautique fonctionnel, qui montrera peut être ses limites s'il est utilisé à longueur de journée pour saisir du texte.

On ne retrouve que peu de fonctionnalités ou accessoires, pas de repose-poignets, ni rétroéclairage, seules trois LED d'état, ainsi que deux pieds déployables pour régler son inclinaison.

2. Clavier officiel Raspberry Pi

Raspberry Pi - Clavier officiel Petit prix
  • Tout petit prix
  • Hub USB
  • Compact et léger
Format et prix mini

Comme stipulé ci-dessus, ce clavier n'est pas surprenant, plutôt conventionnel et sans grande prétention. Il fait toutefois preuve de grandes qualités avec sa compacité, son assemblage de bonne facture, sa frappe très discrète et ses trois ports USB.

Format et prix mini

Comme stipulé ci-dessus, ce clavier n'est pas surprenant, plutôt conventionnel et sans grande prétention. Il fait toutefois preuve de grandes qualités avec sa compacité, son assemblage de bonne facture, sa frappe très discrète et ses trois ports USB.

Nous débutons cette sélection avec un produit un peu particulier puisqu'il s'agit du tout premier clavier officiel de la fondation Raspberry Pi, à l'origine du célèbre nano-ordinateur !

Fidèle à sa philosophie, la fondation Raspberry Pi propose ici un clavier à un tarif plus qu'abordable. Mais son prix concurrentiel n'est pas son seul et unique argument de vente : léger (269 g), très compact et amputé de pavé numérique, il dispose de 79 touches et est donc facilement transportable et n'occupe que peu d'espace sur le bureau.

Livré avec un câble microUSB (Type A vers Type B) amovible, il se connecte de manière très simple à vos appareils, qu'il s'agisse d'un ordinateur sous Windows, Linux ou Mac, ou de l'ensemble des nano-ordinateurs à la framboise. Ce câble détachable est d'ailleurs d'autant plus pertinent qu'il est relativement court (1 m) et peut donc être remplacé par un câble plus long en votre possession si besoin est.

Si ce clavier est sans prétention, ce qui finalement n'est pas réellement un défaut compte tenu de son prix, il embarque tout de même un Hub USB comportant 3 ports, ce qui aura pour intérêt d'élargir les ports d'un Raspberry Pi, ou pour alimenter d'autres périphériques tels qu'une souris. Notons par ailleurs que ce clavier peut être accompagné par la souris officielle de la fondation.

Avec sa compacité, sa large compatibilité et sa frappe silencieuse, ce clavier ne s'adresse pas uniquement aux détenteurs de Raspberry Pi. Faisant preuve d'une qualité de fabrication tout à fait correcte, il jouera son rôle de clavier nomade et fonctionnel pour de nombreux utilisateurs. Les makers y trouveront quant à eux peut-être moyen d'améliorer ce clavier ... en y insérant un Raspberry Pi !

3. Cherry KC 6000 Slim

Cherry KC 6000 Slim Rapport qualité / prix
  • Design ultra-fin
  • Finitions et assemblage de qualité
  • Bon rapport qualité/prix
Précis, silencieux et ultrafin

À priori assez classique, ce clavier signé Cherry additionne les bons points grâce à un design ultrafin, un assemblage exemplaire et un prix qui reste largement contenu.

Précis, silencieux et ultrafin

À priori assez classique, ce clavier signé Cherry additionne les bons points grâce à un design ultrafin, un assemblage exemplaire et un prix qui reste largement contenu.

Nous retrouvons désormais sans surprise le fameux fabricant allemand dont le nom est sur toutes les lèvres lorsque nous abordons le sujet des claviers gaming ! Ici, il ne sera néanmoins pas question des fameux interrupteurs MX, mais de touches chiclet développées par le fabricant : les Cherry SX !

Si vous recherchez un clavier simple et solide pour une utilisation au quotidien, il y a de fortes chances pour que le Cherry KC 6000 Slim attire votre attention. Malgré son format classique, avec pavé numérique et directionnel, ce clavier arbore un design ultrafin puisqu'il n'excède pas les 15 mm de hauteur grâce à son cadre et ses touches low profile.

Doté de finitions en plastique, le Cherry KC 6000 Slim profite d'une bonne qualité d'assemblage et semble solide et stable grâce à sa plaque en aluminium parcourant l'intérieur du châssis et apportant ainsi poids (660 g) et rigidité. Étant particulièrement fin, ce clavier ne propose pas de repose-poignet, ce qui est donc plutôt judicieux d'un point de vue ergonomique. Notons aussi qu'il n'est pas possible de modifier son inclinaison en raison de l'absence de pieds déployables, ce qui peut éventuellement poser problème pour certains utilisateurs, bien qu'une utilisation « à plat » semble préconisée pour éviter la fatigue musculaire.

Outre sa finesse, l'atout principal de ce clavier est sans aucun doute ses touches de type chiclet Cherry SX. La course est évidemment très courte, la frappe est fluide, silencieuse et précise grâce à une touche assez ferme qui permet d'éviter les erreurs de saisie. Si les Cherry SX sont garanties pour 10 millions de frappes, les touches ultraplates sont quant à elles gravées au laser, ce qui indique qu'elles ne devraient pas s'effacer avec le temps.

Hormis cela, le KC 6000 Slim est un clavier assez basique qui n'embarque que peu de fonctionnalités, pas de rétroéclairage, ni de support logiciel. On y trouve tout de même 3 LEDS d'état (caps lock, num et scroll), ainsi que des touches multimedia assez utiles (6 au total), qui permettent de contrôler le volume, ouvrir le navigateur web, ou encore verrouiller la session Windows.

4. Typematrix 2030 Bépo

Typematrix 2030 Bépo La référence
  • Fin et compact
  • Disposition orthogonale
  • Nombreux layout disponibles
Le clavier Bépo et orthogonal

La conception de ce clavier a beau ne pas être des plus récentes, le TypeMatrix reste un clavier d'actualité grâce à son ergonomie qui tente de pallier aux problèmes que posent les dispositions et layout standard. Le Bépo semble en effet bien plus approprié pour la langue française, tandis que la conception orthogonale et la colonne séparatrice entre les deux mains apportent une ergonomie parfaite.

Le clavier Bépo et orthogonal

La conception de ce clavier a beau ne pas être des plus récentes, le TypeMatrix reste un clavier d'actualité grâce à son ergonomie qui tente de pallier aux problèmes que posent les dispositions et layout standard. Le Bépo semble en effet bien plus approprié pour la langue française, tandis que la conception orthogonale et la colonne séparatrice entre les deux mains apportent une ergonomie parfaite.

TypeMatrix est une société californienne qui ne produit pas une multitude de claviers en surenchérissant chaque année avec de nouveaux modèles. À vrai dire, le TypeMatrix 2030 est le seul modèle disponible, mais ses particularités en font une véritable référence depuis plusieurs années !

Le TypeMatrix 2030 est loin d'être le plus récent des claviers de notre comparatif, nous l'avons toutefois sélectionné afin de trouver une alternative entre les claviers 3D comme ceux de Kinesis bénéficiant de touches à hauteur variable, ou d'autres modèles dits ergonomiques.

Ici nous avons le droit à une disposition de touches orthogonale, c'est-à-dire que l'intégralité des rangées de touches est parfaitement alignée, ce qui n'est pas le cas de la plupart des claviers qui se rapproche d'une machine Remington par le décalage des touches et le layout.

L'avantage d'un tel clavier est de réduire les mouvements de poignet tout en conservant précision et rapidité de frappe, ceci demande bien sûr un certain temps d'adaptation pour avoir une parfaite maitrise, ce qui est d'autant plus véridique si vous choisissez un layout Bépo.

L'avantage de ce TypeMatrix 2030, c'est aussi qu'il est disponible avec de nombreux layout et même en version blank, sans aucun caractère imprimé. Étant donné qu'il conserve la même disposition orthogonale pour les différents layout, il est très facile de passer d'une disposition AZERTY à Bépo, ou encore à Dvorak. TypeMatrix propose en effet une protection en silicone à disposer au-dessus de son clavier, outre mettre le clavier à l'abri des poussières et éclaboussures, elle permet de changer de langue comme de chemise et d'offrir un confort de frappe supplémentaire tout en réduisant les nuisances sonores, déjà contenues.

Enfin, ce clavier ne semble pas avoir pris une ride. Fin et très compact, il voit son ergonomie encore se renforcer puisque vous pourrez adopter une meilleure position des bras grâce à l'espace laissé libre pour la souris.

5. Ducky One 2 Mini

Ducky One 2 Mini Le polyvalent
  • Très compact
  • Keycaps PBT
  • Programmable sans logiciel
Un clavier mini et polyvalent

Le Ducky Channel One 2 Mini est un monstre de solidité et de performances. Facilement transportable, pleinement configurable sans logiciel, il nous montre un rétroéclairage saisissant et embarque des fonctionnalités indispensables aux gamers (NKRO, 1 000 Hz Report Rate, etc.)

Un clavier mini et polyvalent

Le Ducky Channel One 2 Mini est un monstre de solidité et de performances. Facilement transportable, pleinement configurable sans logiciel, il nous montre un rétroéclairage saisissant et embarque des fonctionnalités indispensables aux gamers (NKRO, 1 000 Hz Report Rate, etc.)

Vous êtes amateur de claviers mécaniques et vous recherchez un modèle polyvalent et facilement transportable pour le jeu et la bureautique ? Le Ducky Channel One 2 Mini a peut-être bien tout ce qu'il faut pour vous combler !

Plutôt que de posséder plusieurs claviers pour vos diverses tâches et pour les jeux vidéo, la solution consiste souvent à choisir la meilleure référence possible en termes de polyvalence. L'idéal est donc d'opter pour un clavier qui offre de bonnes sensations avec frappe fluide et silencieuse, d'une ergonomie satisfaisante, d'une qualité de construction solide et durable et qui dispose de suffisamment de fonctionnalités.

Le Ducky Channel One 2 répond à tous ces critères, tandis que sa version mini lui ajoute un caractère nomade et ergonomique indéniable. Bien connu dans l'univers gaming, Ducky Channel nous propose ici un clavier 60 % plus compact que sa version standard, un format réduit qui va à l'essentiel en embarquant seulement 61 touches, mais en conservant toutes ses fonctionnalités.

Doté d'un cadre en plastique très épais et rigide ainsi que de keycaps PBT gravées au laser, ce clavier fait preuve d'une durabilité à toute épreuve, un point d'autant plus important que le format de ce One 2 Mini est fait pour être transbahuté un peu partout. Sa nature nomade est renforcée par la présence d'un câble d'alimentation USB Type-C amovible, ainsi que par l'absence de logiciel compagnon. En effet, le support logiciel n'est pas toujours pertinent selon les usages.

Ici, toutes les fonctionnalités sont accessibles via le clavier sans qu'il soit nécessaire d'installer un pilote, ce qui signifie qu'il peut fonctionner avec tout son potentiel sur tous les ordinateurs auxquels il est connecté. Hormis le paramétrage du rétroéclairage, nous pouvons donc définir de multiples macros et accéder à des fonctions multimedia grâce à de simples raccourcis. La personnalisation étant relativement poussée sur ce clavier, il sera nécessaire de consulter le manuel d'utilisation pour en apprécier le potentiel. Enfin, une mémoire interne vous permet d'enregistrer jusqu'à 6 profils.

Le Ducky Channel One 2 Mini est proposé avec de nombreuses variantes des contacteurs MX, il vous est possible de choisir selon l'expérience de frappe qui vous plaît le plus. Les MX Red Silent, garantis pour 50 millions de frappes, nous semblent les plus appropriés pour un usage gaming et bureautique. La frappe y est très agréable, fluide et précise, alors que les nuisances sonores sont assez contenues, bien que toujours audibles.

Les meilleurs claviers sans fil

6. Logitech MK470 Slim Combo

Logitech MK470 Slim Combo Le plus silencieux
  • Petit prix
  • Design épuré
  • Frappe agréable et silencieuse
Travailler en paix

Logitech nous propose une entrée de gamme convaincante qui séduit par sa discrétion et sa simplicité. Ce MK470 Slim Combo bénéficie de la qualité de finition que l'on connait au fabricant suisse, nous regrettons toutefois n'avoir ni rétroéclairage, ni LED d'information (caps lock et niveau de batterie auraient été les bienvenus). Le constat est le même pour le support logiciel, ce combo n'étant pas pris en charge par Logitech Options.

Travailler en paix

Logitech nous propose une entrée de gamme convaincante qui séduit par sa discrétion et sa simplicité. Ce MK470 Slim Combo bénéficie de la qualité de finition que l'on connait au fabricant suisse, nous regrettons toutefois n'avoir ni rétroéclairage, ni LED d'information (caps lock et niveau de batterie auraient été les bienvenus). Le constat est le même pour le support logiciel, ce combo n'étant pas pris en charge par Logitech Options.

Nous débutons cette sélection de claviers sans fil avec un modèle au design compact et épuré qui affiche un tarif particulièrement accessible. Proposé seul ou en pack avec la souris M350, ce clavier Logitech K580 mise tout sur la sobriété.

Simplicité : c'est le maitre-mot de ce clavier qui tente pourtant d'avancer de multiples atouts. Montrant un design compact, moderne et ultrafin, le K580 est ici proposé en duo avec sa souris, la Pebble M350, à un tarif très intéressant. S'il est accessible pour les petites bourses et parait assez minimaliste à première vue, ce clavier n'en demeure pas moins un bel outil de productivité pour un usage bureautique.

Doté d'un pavé numérique et de touches fléchées malgré sa compacité, il intègre également 12 touches de fonction sous la forme de raccourcis, elles vous permettront de lancer certaines applications, de gérer le volume, ou encore de naviguer dans vos contenus multimedia.

Le point fort de ce K580 est sans doute cette simplicité, un minimalisme qui permet ici de profiter d'un design fort élégant, sans pour autant faire l'impasse sur ce que nous attendons d'un clavier destiné à la bureautique : son confort de frappe et sa discrétion. Il offre en effet une frappe silencieuse grâce à ses touches à microcharnières extra-plates et ses interrupteurs à ciseaux similaires à ceux des ordinateurs portables. La saisie est rapide et relativement précise grâce à un toucher assez ferme et un revêtement de touches légèrement rugueux. Petit plus : la partie haute du clavier peut être utilisée pour ranger vos stylos ... ou pourquoi pas votre Logitech Crayon !

Le K580 et sa souris fonctionnent tous deux avec un seul récepteur USB (RF 2.4 GHz) ; Logitech assure ici que l'autonomie du clavier peut atteindre 36 mois avec ses deux piles AAA, 18 mois pour la souris. Le combo se met en effet en veille automatiquement après une période d'inactivité, réduisant ainsi sa consommation énergétique.

7. Cherry DW 9000 Slim

Cherry DW 9000 Slim Une réussite
  • Design élégant
  • Switch SX très confortables
  • Connexion au choix : Bluetooth ou 2.4 GHz
Le combo clavier/souris idéal ?

Taillé pour la bureautique, le combo clavier/souris sans fil de Cherry coche presque toutes les cases de l'accessoire bureautique idéal. Le clavier comme la souris sont très bien conçus, avec un design haut de gamme aux petits oignons. La frappe est confortable et le mulot relativement précis. Cherry sort d'ailleurs des sentiers battus en laissant le choix de la connexion : Bluetooth ou 2.4 GHz.

Le combo clavier/souris idéal ?

Taillé pour la bureautique, le combo clavier/souris sans fil de Cherry coche presque toutes les cases de l'accessoire bureautique idéal. Le clavier comme la souris sont très bien conçus, avec un design haut de gamme aux petits oignons. La frappe est confortable et le mulot relativement précis. Cherry sort d'ailleurs des sentiers battus en laissant le choix de la connexion : Bluetooth ou 2.4 GHz.

Impossible d'y couper, à l'instar de Logitech ou Microsoft, Cherry est l'un des acteurs incontournables du monde des périphériques. C'est donc sans grande surprise que nous retrouvons ici le combo clavier/souris DW 9000 Slim, un duo tout en discrétion et en finesse.

Présenté il y a quelques mois, ce combo comprenant le clavier DW 9000KB et la souris DW 9000MW mise sur la discrétion et la légèreté, avec un design assez sobre, mais surtout très fin puisque le clavier ne mesure pas plus de 15 mm de hauteur. Les deux références peuvent bien sûr être achetées séparément et nous nous contenterons ici de vous dévoiler les caractéristiques du clavier.

Celui-ci arbore un format classique avec des espaces bien définis pour les pavés numériques et directionnels. On y trouve 111 touches qui profitent d'une gravure au laser ; parmi elles, 6 touches sont dédiées à des fonctions précises (gestion du volume, lancement du navigateur, etc.). À l'instar de son prédécesseur filaire, le KC 6000 Slim, les interrupteurs sont ici de type chiclet puisqu'il s'agit des Cherry SX. Ses touches ultraplates autorisent une frappe fluide et rapide grâce à une course très courte et un bon retour, idéales pour la dactylographie et bien d'autres activités bureautiques.

Malheureusement le rétroéclairage n'est pas de la partie, ce qui nous semble assez dommage vu le caractère (et le prix) haut de gamme de ce clavier. Il faudra ici se contenter de trois LED d'état, pas indispensable, mais tout de même bien utile. L'autre pied faible de ce clavier est à mettre sur le compte des pieds adhésifs, le DW 9000KB n'est en effet pas doté de pieds déployables comme nous avons l'habitude d'en voir, mais de simples pieds amovibles qui viennent se fixer grâce à un adhésif. Ce choix est assez étrange et nous doutons de l'efficacité de cet adhésif dans le temps. Toutefois, le clavier s'utile de façon très agréable lorsqu'il est positionné à plat.

Équipé d'une batterie de 650 mAh, ce clavier dispose d'une très large autonomie. Sa durée de vie à charge complète atteint aisément plusieurs semaines, une longévité certainement due à l'absence de rétroéclairage. Enfin, deux modes de connectivité sont proposés avec ce clavier, ce qui est judicieux pour passer facilement d'un appareil à un autre en Bluetooth ou via le RF 2.4 GHz du dongle USB.

8. Logitech MX Keys

Logitech MX Keys Notre coup de cœur
  • Compagnon idéal pour la MX Master 3
  • Rétroéclairage "intelligent" et belle autonomie
  • Frappe fluide et précise
Le meilleur choix (pour nous)

Logitech nous propose ici un clavier à la construction sérieuse et aux atouts multiples qui ne manquera pas de séduire les créatifs et autres professionnels, ainsi que ceux qui ont franchi le pas en ayant acquis une MX Master 3.

Le meilleur choix (pour nous)

Logitech nous propose ici un clavier à la construction sérieuse et aux atouts multiples qui ne manquera pas de séduire les créatifs et autres professionnels, ainsi que ceux qui ont franchi le pas en ayant acquis une MX Master 3.

Pour un budget un peu supérieur au modèle présenté précédemment, le MX Keys s'oriente davantage comme un outil de productivité aux multiples fonctionnalités. Logitech affirme de surcroît qu'il a été « étudié pour les designers et conçu pour les codeurs ».

Dévoilé lors de sa présentation à l'IFA accompagné de la souris MX Master 3, ce clavier reprend les grandes lignes de son prédécesseur, le Logitech Craft, hormis que le fabricant a fait ici l'impasse sur le large bandeau supérieur et sa molette multifonction. L'absence de cet accessoire peut être vue comme une volonté de gommer les défauts recensés sur le modèle précédent, à commencer par son prix.

Ce clavier est composé de 109 touches de type chiclet. Excepté la rangée du haut et une partie de celle du bas, toutes les touches bénéficient d'une structure concave qui apporte un réel gain de précision si on les compare avec les touches plates d'un laptop, facilitant ainsi la saisie et limitant les erreurs de frappes. Bien qu'elle soit sobre, la sérigraphie apparait surchargée sur certaines touches qui intègrent de nombreux caractères spéciaux, ainsi que des fonctions destinées aussi bien aux utilisateurs de macOS que de Windows. Ceux qui ne travaillent que sur Windows pourront alors trouver ces ajouts inutiles, mais ils constituent finalement un bel avantage pour ceux qui utilisent différents systèmes d'exploitation, d'autant que le MX Keys peut être utilisé sur trois ordinateurs avec la fonction Easy-Switch.

Prises en charge par le logiciel Logitech Options, les deux nouvelles références de la série MX sont personnalisables à souhait et embarquent bien des fonctionnalités. Nous retrouvons aussi une double connectivité Bluetooth Low Energy et RF 2.4 GHz via le dongle USB, ainsi qu'une belle autonomie de 5 mois rétroéclairage désactivé, 10 jours s'il est constamment activé.

Le rétroéclairage est l'une des grandes réussites de ce clavier, sobre et efficace, il est dit « intelligent », car il utilise un capteur de proximité qui lui permet de s'allumer ou de s'éteindre lorsque vous approchez ou éloignez vos mains. L'intensité du rétroéclairage s'adapte quant à elle à la luminosité ambiante !

Bonne nouvelle si vous évoluez principalement sous un système d'exploitation d'Apple ! Logitech a retravaillé la recette de son combo clavier/souris bureautique afin de nous proposer une variante optimisée pour Mac de ces deux périphériques.

Cette série Mx for Mac inclut peu de changements, ce qui est surtout vrai pour la Mx Master 3, mais Logitech a nettement amélioré le layout de son Mx Keys for Mac, ce qui permet de gommer l'un des points faibles de la première version. Il n'est en effet plus question de mixer les commandes et caractères spéciaux de Windows et macOS, mais de proposer une disposition bien plus pertinente pour Mac avec les touches Command, Option, Control et Eject. Le second changement n'est autre que le coloris de l'ensemble, qui opte pour le gris sidéral afin de faire profiter d'une esthétique qui colle mieux aux produits Apple.

9. Corsair K83 Wireless

Corsair K83 Wireless Le clavier multimedia
  • Joystick et Touchpad multipoint
  • Finitions exemplaires
  • Rétroéclairage et autonomie
Le clavier multimedia par excellence

Avec son design soigné et discret ainsi que ses fonctionnalités, le K83 Wireless montre l'exemple et s'avance comme étant un clavier multimedia de salon par excellence.

Ses nombreuses commandes, ses raccourcis et son rétroéclairage en font un clavier pleinement fonctionnel qui remplira son rôle à merveille, des qualités qui se voient épaulées par des finitions exemplaires. Reste que son prix parait assez épicé si l'on prend en compte le fait que le K83 se destine à une utilisation bien spécifique, il est fort probable qu'il soit finalement assez peu sollicité contrairement à un clavier gaming ou bureautique, ce qui pose la question de la pertinence de son acquisition.

Le clavier multimedia par excellence

Avec son design soigné et discret ainsi que ses fonctionnalités, le K83 Wireless montre l'exemple et s'avance comme étant un clavier multimedia de salon par excellence.

Ses nombreuses commandes, ses raccourcis et son rétroéclairage en font un clavier pleinement fonctionnel qui remplira son rôle à merveille, des qualités qui se voient épaulées par des finitions exemplaires. Reste que son prix parait assez épicé si l'on prend en compte le fait que le K83 se destine à une utilisation bien spécifique, il est fort probable qu'il soit finalement assez peu sollicité contrairement à un clavier gaming ou bureautique, ce qui pose la question de la pertinence de son acquisition.

Pas évident de contrôler clavier et souris au fond de nos canapés ! Les assistants vocaux, ainsi que certaines télécommandes haut de gamme comme la Rii Mini i25 qui est pertinente grâce à sa fonction gyroscopique, permettent de naviguer et contrôler sans souci votre smart TV ou box Android.

Le Corsair K83 s'évertue quant à lui à proposer une solution complète pour les systèmes HTPC, Home Theater Personal Computer. Un clavier "de salon" élégant et fonctionnel qui ne manque pas sa cible.

Après avoir tenté de s'immiscer dans nos salons avec des produits davantage destinés aux gamers avec le PC de salon Bulldog, son support pour clavier et souris Lapdog, Corsair vise cette fois-ci un public différent avec ce K83 Wireless qui, malgré quelques fonctions gaming, se destine principalement aux cinéphiles et autres binge-watchers.

Élégant, compact et robuste, le Corsair K83 se pare d'une plaque en aluminium anodisé, d'un design fin et léger (480 g) et fait naturellement l'impasse sur le pavé numérique afin de proposer touchpad multipoint, molette de volume, joystick de navigation et boutons cliquables. Outre la possibilité de facilement naviguer dans les menus, le joystick peut être utilisé pour jouer, une activité que Corsair souligne aussi avec des touches ZQSD au coloris plus clair, ainsi qu'un anti-ghosting sur 20 touches.

Hormis quelques titres de casual game, il ne nous semble néanmoins pas approprié pour le jeu vidéo ; ces caractéristiques sont bien plus pertinentes pour une utilisation purement multimedia, à l'instar de son touchpad multipoint qui prend en charge les gestes tactiles, à 4 doigts, de Windows 10. Enfin, nous avons également le droit à 12 raccourcis sur les touches F1 à F12, qui permettent de gérer aisément les contenus multimedia.

Programmable via le logiciel iCUE, ce clavier opte pour un rétroéclairage blanc, une aubaine puisque l'on se doute bien que ce clavier est avant tout destiné à être utilisé dans la pénombre. Concernant la connectivité, le K83 nous laisse le choix entre le Bluetooth et la liaison RF 2.4 GHz via un récepteur USB. L'autonomie annoncée est de 40 heures, la recharge s'effectue via un simple câble USB, pas d'USB Type-C pour une recharge rapide ici, ce qui est bien dommage.

Ses touches plates et ses interrupteurs à ciseaux semblent parfaits pour saisir du texte en toute fluidité, le tout dans un silence absolu. La sérigraphie inversée pour les caractères spéciaux est le seul point discutable ici, il faudra en effet être vigilant puisque Corsair reprend ici la mauvaise habitude de Razer à intervertir chiffres et caractères spéciaux, ce qui peut être troublant et engendrer quelques erreurs.

10. Clavier ergonomique Microsoft Surface

Microsoft Surface Clavier ergonomique Le plus confortable
  • Confortable et ergonomique
  • Design élégant
  • Assemblage sérieux
A la fois classique et original

À l'instar du Sculpt, ce clavier ergonomique nous permet d'adopter une position des mains et des poignets bien moins contraignante tout en conservant notre rythme de saisie, pour peu que l'on s'habitue à cette disposition particulière.

A la fois classique et original

À l'instar du Sculpt, ce clavier ergonomique nous permet d'adopter une position des mains et des poignets bien moins contraignante tout en conservant notre rythme de saisie, pour peu que l'on s'habitue à cette disposition particulière.

Le clavier ergonomique Microsoft Surface entend justement vous faire adopter une meilleure position avec un clavier qui se destine d'abord à ceux qui tapent du texte à longueur de journée.

Certes ce clavier ne rompt pas avec l'arrangement de caractère séculaire et son décalage de touches qui semblent être un frein pour atteindre une parfaite ergonomie. Nous pouvons toutefois reconnaitre que Microsoft a fourni un bel effort pour développer un produit ergonomique consacré à ceux qui passent le plus clair de leur temps les mains sur le clavier.

Difficile de ne pas voir en quoi ce clavier est différent des autres avec ses deux parties scindées bien distinctes, son cadre incurvé et ses touches disposées en arc de cercle. À la manière du Microsoft Sculpt, ce clavier Surface entend proposer une expérience relaxante et confortable pour les poignets et avant-bras grâce à un positionnement des mains plus relâché et naturel. Assez volumineux à première vue, c'est surtout son très large repose-poignet qui laisse cette impression ; heureusement celui-ci s'avère indispensable tant il apporte en confort avec son revêtement en Alcantara. Les principales différences avec le Sculpt se remarquent d'ailleurs à ce niveau, le clavier ergonomique Surface se présentant comme un clavier bien plus chic et confortable.

Hormis sa nature ergonomique, ce clavier est somme toute assez classique, il embarque des interrupteurs de type chiclet garanti pour 10 millions d'activations et qui offrent une expérience de frappe tout à fait convenable. Un certain temps d'adaptation est de mise pour maitriser pleinement la saisie et commencer à profiter des bénéfices de cet arrangement particulier.

Concernant la connectivité et l'autonomie, il faudra se contenter ici du Bluetooth et d'un fonctionnement sur deux piles AAA pour une durée de vie d'environ 12 mois. Étant donné ce mode de fonctionnement, Microsoft n'a pas jugé judicieux de proposer une connectivité filaire ; un point plutôt noir car il est alors toujours nécessaire de disposer du Bluetooth et qu'aucune solution alternative n'est proposée en cas de problème de connectivité.

Comment choisir votre clavier PC ?

Qu'on se le dise d'entrée : le marché du clavier bureautique est saturé par une foultitude de produits et de fabricants, par des imitations de références bien connues, ainsi que par des modèles qui n'ont pas grand-chose à faire valoir si ce n'est leur prix bas.

On se retrouve dès lors assez vite submergés après une simple recherche, d'autant qu'il existe des claviers pour tous les goûts, toutes les bourses et qui visent des profils d'utilisation bien différents. Nous ne nous attarderons pas ici sur les modèles destinés aux jeux vidéo, mais sachez qu'un tel clavier peut très bien convenir pour une utilisation bureautique ! Malgré tout, leur prix est généralement supérieur en raison de la présence de certaines technologies qui ne sont pas particulièrement utiles hors de cette activité. Si vous hésitez encore, vous pouvez consulter notre comparatif des meilleurs claviers gaming afin de vous orienter dans votre choix.

Connectivité filaire ou sans fil, confort et ergonomie, design et durabilité, fonctionnalités, etc. Nous vous proposons sans plus attendre de faire le point sur les critères de choix d'un clavier, sans oublier leur mécanisme d'actionnement des touches !

Quel format choisir pour son clavier pc ?

Le premier filtre qu'il convient d'appliquer lors de votre recherche est certainement celui du format du clavier, autrement dit de sa taille, son nombre de touches, ainsi que son ergonomie.

  • Le format correspond généralement à la taille en longueur du périphérique et influe donc sur le nombre de touches présentes. Dans les grandes lignes, nous distinguons trois formats avec en premier lieu le clavier « classique » qui inclut un minimum de 105 touches et un pavé numérique ; le clavier tenkeyless (TKL), amputé du pavé numérique et dont la compacité peut être plus ou moins importante ; puis les claviers compacts qui font l'impasse sur d'autres touches comme les touches fléchées. Cette compacité est parfois poussée à l'extrême pour des claviers qui se destinent à un usage multimedia, parfois pour jouer le rôle d'une simple télécommande pour TV, consoles, ou nano-ordinateurs.

    Le choix du format sera donc influencé par les besoins auxquels le clavier doit répondre. Il parait évident qu'un clavier standard ne sera pas pertinent pour des activités de salon ou pour une utilisation nomade, comme un clavier trop compact risque de vite montrer ses limites s'il s'agit de votre principal outil de travail sur votre ordinateur.

    Pour cette raison, outre les claviers classiques, nous avons retenu dans notre sélection les claviers multimédia, ainsi que les claviers ergonomiques et/ou modulables. Nous avons cependant écarté les claviers trop compacts qui s'éloignent clairement de l'objectif de ce comparatif puisqu'il est ici avant tout question de bureautique.
  • Les claviers multimedia sont souvent équipés d'une interface de connexion sans fil et d'accessoires que l'on ne retrouve pas toujours sur d'autres claviers. On peut ainsi distinguer des claviers plus orientés pour un usage de salon ou de bureau avec des touches dédiées à certaines applications : l'ouverture de vos mails, de l'explorateur de fichiers, de la fonction de recherche, et ainsi de suite.

    Ceux dont les fonctions sont davantage pensées pour une utilisation multimedia embarquent généralement de nombreuses touches qui permettent de contrôler vos contenus vidéo, audio et autres. On y trouve ainsi des commandes pour gérer le volume et la navigation dans vos contenus et vos différentes bibliothèques, mais aussi parfois des touchpads et des joysticks, ou encore des accessoires un peu plus rares comme un écran permettant d'afficher des nombreuses informations, une station d'accueil pour votre smartphone, des connecteurs pour casque et micro, etc.
  • Les claviers ergonomiques et modulables : nous l'avons déjà constaté avec notre comparatif « souris bureautique », l'ergonomie est un critère qui ne doit pas passer à la trappe si jamais souris et clavier sont vos deux principaux outils de travail durant votre journée !

    En effet, la position des mains et des bras, ainsi que l'utilisation répétée de ces périphériques, peuvent amener à une certaine fatigue musculaire et, à terme, à des douleurs et autres troubles musculosquelettiques. À l'instar des souris verticales ou à trackball, on retrouve donc des claviers qui ont été spécialement conçus pour réduire au maximum les gènes et tensions des poignets. Deux grandes catégories ont ainsi vu le jour : les claviers avec des dispositions de touches inclinées, ainsi que des claviers modulables qui se scindent en deux parties offrant ainsi beaucoup d'adaptabilité.
  • Ce qu'il faut retenir : si vous n'êtes ni intéressé par un clavier ergonomique, ni par un clavier multimedia, il sera tout de même important de jeter un œil sur les fonctionnalités et sur la confortabilité du produit. Par exemple, la présence d'un repose-poignet peut s'avérer judicieuse pour réduire la fatigue, tandis qu'un clavier disposant d'un plus petit format aura pour intérêt de vous faire adopter une position plus naturelle de vos bras grâce à un écart réduit entre votre souris et le clavier.
  • Le constat est similaire pour les commandes supplémentaires, leur présence peut être un atout indéniable pour ceux qui désirent gagner en productivité en effectuant des tâches avec plus d'aisance et de rapidité. À ce compte-là, la disponibilité d'un logiciel compagnon peut être très efficace, nous en reparlerons bientôt !

Quelle disposition de touches choisir ?

Cela ne vous aura surement pas échappé, les claviers sont différents selon la langue et le pays ! Les anglo-saxons, hispanophones, ou néerlandais utilisent ainsi la disposition QWERTY ; les germanophones un clavier QWERTZ ; et évidemment le fameux AZERTY pour les francophones. Alors non, passer sur un clavier en alphabet cyrillique ne risque pas de vous aider, mais si vous êtes prêts à rompre avec vos habitudes, il existe des dispositions de clavier bien plus ergonomiques que celle que nous utilisons.

Elles ont été créées à partir d'un constat très simple : les dispositions AZERTY et QWERTY profitent d'un agencement qui avait pour but de minimiser les contraintes imposées par les machines à écrire du XIXe siècle. Or, nos claviers modernes ne sont plus bien entendu plus soumis à ces contraintes et de nouvelles dispositions possèdent l'avantage d'être bien plus ergonomiques. Elles restent malgré tout plutôt marginales, pour la simple raison que le temps d'adaptation peut être assez important, car elles ciblent une seule et même langue, mais aussi parce qu'il existe finalement peu de modèles sur le marché.

Nous pouvons ainsi citer deux dispositions conçues spécialement pour la langue française : l'AZERTY amélioré, et le Bépo. La première fait suite à une norme AFNOR très récente et intègre par exemple les ligatures et déplace un certain nombre de caractères afin de faciliter la saisie en français ; il faudra toutefois encore attendre pour voir apparaitre les premiers modèles en profitant.

La seconde est déjà un peu plus connue puisque créée en 2003, il s'agit du Bépo qui s'inspire directement du Dvorak, une disposition ergonomique pour la langue anglaise. On y trouve par exemple des majuscules accentuées, des espaces insécables, des guillemets, et évidemment un placement des touches qui facilite la saisie en français.

Clavier mécanique ou à membrane?

Les variantes que l'on observe parmi les touches et mécanismes d'actionnement ont pour principal intérêt d'offrir des sensations et une ergonomie différente. Le choix est à ce titre assez subjectif et dépend avant tout de vos préférences.

Si l'on distingue deux grandes catégories de touches, plates et hautes, elles ne se cantonnent plus aujourd'hui aux claviers bureautiques pour la première, et aux claviers de jeux pour la seconde. C'est également vrai en ce qui concerne les mécanismes d'actionnement, il n'est pas rare aujourd'hui de voir des claviers mécaniques munis de touches plates, des claviers d'ordinateurs portables équipés d'interrupteurs mécaniques, et même de voir des joueurs préférer les claviers à membranes. Sans entrer dans le détail de chaque technologie et de leurs variantes (opto-mécanique, hybride, analogique, etc.), nous retrouvons en majeure partie des claviers mécaniques, à chiclet, et à membranes.

  • Les claviers mécaniques reposent sur des interrupteurs (switches), indépendants les uns des autres. S'ils se sont vus remplacés par les claviers à membranes, préférés pour leurs faibles nuisances sonores, ils sont revenus en force grâce au gaming. Les claviers mécaniques profitent en effet de qualités taillées pour la compétition : durabilité, réactivité et stabilité sont ici bien plus importantes qu'avec d'autres types de claviers. Les efforts accomplis par l'industrie ont également permis d'en gommer partiellement les défauts et de nombreux modèles se targuent aujourd'hui d'être silencieux. Enfin, notons qu'il existe plusieurs types d'interrupteurs ; outre les différentes sensations entre les switches linéaire et tactile, il existe des variantes où le point d'actionnement, la course totale et la pression demandée sont sensiblement différents.
  • Les claviers à membranes fonctionnent, comme leur nom l'indique, grâce à une succession de membranes ainsi qu'un dôme en caoutchouc qui, une fois pressé, active la touche désirée. Faciles à produire et donc relativement peu couteux, ils possèdent également l'avantage de faire partie des claviers les plus silencieux du marché. Ils sont cependant moins durables qu'un interrupteur mécanique puisque le dôme finit immanquablement par s'user ; rassurez-vous, en général ils peuvent tout de même endurer près de 5 millions de frappes ! Enfin, la frappe peut paraitre molle et manquer de stabilité. Notons que les claviers à membranes peuvent subir l'assaut des miettes, poussières et même des éclaboussures, ce qui n'est pas le cas des claviers mécaniques.
  • Les claviers chiclet sont connus pour équiper un grand nombre de PC portables, notamment ceux de la célèbre marque à la pomme. Ils ont un fonctionnement très proche du clavier à membranes excepté qu'une structure en ciseau fait son apparition entre la touche et la membrane. Plats et offrant une course de touche très courte, ils profitent une meilleure stabilité que les claviers à membranes tout en conservant les qualités de ce dernier, à savoir un silence relatif et un prix de fabrication assez bas.

Clavier USB ou Bluetooth ?

Il s'agit ici ni plus ni moins que de choisir si votre clavier est dépourvu ou non de son câble.

  • Les claviers filaires proposent une interface de connexion USB, celle-ci a remplacé les ports PS/2 depuis maintenant de longues années. Il peut arriver d'y trouver deux câbles à connecter à votre PC si jamais votre clavier est équipé d'un port USB pass-through ou autres accessoires.
  • Les claviers wireless utilisent généralement les ondes radio sur des fréquences de 2,4 ou 5 GHz, ainsi que le Bluetooth. Il n'est pas rare qu'un modèle propose ces deux modes de connectivité, en plus d'une connexion en USB qui permettra de recharger sa batterie. Si la latence de la connexion n'est pas un critère spécialement regardé pour le choix d'un clavier sans fil qui ne destine pas aux jeux vidéo, son autonomie est par contre un élément assez important. La principale contrainte d'un clavier sans fil sera évidemment son prix, il faudra en effet y investir bien plus que dans un clavier filaire.

Quelles autres fonctionnalités ?

D'autres éléments sont susceptibles de venir conditionner votre choix, comme c'est le cas du design et de l'esthétique global du périphérique, ou encore de son fabricant. Si vous recherchez avant tout la qualité des matériaux et leur durabilité, nous ne pouvons que vous conseiller de vous orienter vers des marques qui ont déjà largement fait leurs preuves, comme Microsoft et Logitech qui figurent parmi les leaders de ce secteur.

Selon nous, voici les autres paramètres à prendre en compte suivant vos besoins et activités :

  • Les fonctionnalités : absentes sur de nombreux claviers d'entrée de gamme, les fonctionnalités apportent des avantages indéniables à un clavier. Parmi les plus notables, on peut notamment parler du rétroéclairage, bien pratique si vous utilisez votre clavier dans la pénombre. Les modèles haut de gamme autorisent généralement de multiples actions, souvent via un logiciel compagnon. De façon non exhaustive, nous pouvons ainsi citer les commandes multimedia, l'enregistrement de macros (qui est loin d'être uniquement utile pour le gaming), la possibilité d'éditer des profils, ou encore le réglage de paramètres tel que le délai et la vitesse de répétition des caractères.
  • Les nuisances sonores : déjà abordé dans notre paragraphe concernant les différents mécanismes d'actionnement, le bruit émis par un clavier lors de son utilisation peut être très désagréable, pour vous-même, mais aussi pour votre entourage. Il s'agit donc d'un critère relativement important pour certains utilisateurs, notamment si vous destinez votre clavier à un usage en open space. Les claviers mécaniques se sont bien améliorés sur ce point grâce à des contacteurs comme les MX Silent, Razer Yellow, ou aux Gateron Silent. Toutefois ces switches sont, le plus souvent, destinés à des claviers gaming. Les claviers chiclet sont de loin les plus silencieux, tandis que les nuisances sonores varient plus ou moins suivant les modèles à membranes, mais reste en deçà des claviers mécaniques.
Modifié le 27/11/2020 à 13h49
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page