Quels sont les meilleurs écrans PC gamer ? Comparatif 2022

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
18 novembre 2022 à 15h27

Quel est le meilleur écran PC gamer ? S'il est possible de se passer de certains périphériques ou de faire quelques concessions sur le prix et les performances d'autres matériels et composants, l'écran est, avec la carte graphique, l'élément indispensable de votre installation gaming : son choix ne doit pas être négligé. Retrouvez notre sélection des meilleurs modèles.

Choix de la rédac

Samsung G7 Odyssey

Choix de la rédac

  • La dalle VA la + réactive du marché à ce jour
  • Une courbure 1000R qui favorise l'immersion
  • De belles couleurs et un excellent contraste
Top du top

Corsair Xeneon 32QHD165

Top du top

  • Un bon compromis entre FHD et 4K
  • Couverture colorimétrique étendue
  • Dalle Fast-IPS performante
Rapport qualité / prix

HP Omen 25i

Rapport qualité / prix

  • Rendu HDR qui marque quelques points
  • Étalonnage juste et fidèle
  • Mode Game Remaster

Contrairement aux écrans PC destinés à un usage purement bureautique, les écrans gaming réunissent bien des arguments pour offrir performances, immersion, réactivité et confort visuel. Si vous êtes encore un peu perdu parmi les différents types de dalles et technologies, ou avec des termes comme la définition, la résolution, le temps de réponse, ou le taux de contraste, nous vous invitons à découvrir notre guide pour savoir comment choisir son écran PC en fonction du type de dalle.

1. Samsung Odyssey G7

Samsung G7 Odyssey
Samsung G7 Odyssey
Le meilleur écran PC gamer 144Hz
Amazon 549,99€ Voir l'offre
Fnac marketplace 928€ Voir l'offre
Les plus
  • La dalle VA la + réactive du marché à ce jour
  • Une courbure 1000R qui favorise l'immersion
  • De belles couleurs et un excellent contraste
  • Revêtement mat efficace contre les reflets
  • 240 Hz / FreeSync / G-Sync
Les moins
  • Une expérience HDR en demi-teinte
  • De mauvais angles de vision
  • Très imposant sur le bureau
  • Alimentation externe et conso électrique
  • Pas d'HDMI 2.1 ni d'USB-C

Ce premier moniteur incurvé 1 000R est une franche réussite et prouve que les dalles VA sont aussi bien taillées pour l’eSport que les technologies IPS ou TN.

L’Odyssey G7 excelle en jeu grâce à une avalanche de performances, des couleurs et une luminosité boostées par le filtre QLED, un excellent contraste et une courbure qui prend tout son sens lorsqu’il s’agit d’immersion. Ses caractéristiques sont cependant moins intéressantes pour un usage purement bureautique, Samsung a choisi le parti pris de convaincre avant tout les joueurs exigeants.

Hormis ses performances, l’Odyssey G7 se montre relativement fidèle avec un calibrage d’usine bien mené, autant pour le mode par défaut que le mode sRGB, en SDR comme en HDR. L’expérience qu’il propose avec les contenus HDR n’est toutefois pas des meilleures, la certification DisplayHDR 600 reste trop souple et le rétroéclairage du G7 par trop limité. Malgré tout, il apporte un petit coup de pouce pour les jeux HDR mais rien de comparable à des moniteurs qui affichent une certification DisplayHDR 1000.

2. Gigabyte AORUS FI32U

Gigabyte Aorus FI32U
Gigabyte Aorus FI32U
Le meilleur écran PC gamer 32 pouces
Amazon 1012,61€ Voir l'offre
Rakuten 1024,99€ Voir l'offre
Darty marketplace 1138,47€ Voir l'offre
Cdiscount 1145,71€ Voir l'offre
Fnac marketplace 1167,02€ Voir l'offre
Les plus
  • 4K / 144 Hz sur PC et 120 Hz sur consoles
  • Des performances de pointe
  • Un design attractif (et RGB !)
  • HDMI 2.1 / USB-C / DP 1.4
  • Des fonctionnalités pertinentes
Les moins
  • 16 zones de local dimming seulement
  • Rendu HDR limité
  • Faible contraste par défaut
  • Consommation électrique

Gigabyte voit grand et propose des moniteurs résolument tournés vers l’avenir. C’est le cas de ce AORUS FI32U, tout comme du géant FO48U avec sa dalle OLED. Rien ne manque vraiment à cet écran qui vient se placer sur un marché nouveau, celui du moniteur 4K UHD taillé pour la compétition, sur consoles comme sur PC. Au contraire, Gigabyte y présente même d’intéressantes features, comme la puce DAC ESS Sabre intégrée, le switch KVM, ou encore la possibilité de recourir à la technologie ANC en connectant un micro à l’écran.

Tout est réuni pour profiter d’une expérience sans faille, des performances au design en passant par la fidélité en sortie de carton et les diverses fonctionnalités. Seuls l’HDR et la fonction de local dimming peinent à nous convaincre, ils ne sont pour autant pas anecdotiques, car ils permettent de gommer l’une des faiblesses de la dalle IPS en améliorant considérablement le contraste.

Toujours est-il que la proposition de Gigabyte est assez originale. Si vous voulez profiter de la 4K sur un grand écran et obtenir des performances de pointe, il faut compter sur l’AORUS FI32U.

3. Samsung Odyssey G3

Samsung Odyssey G3
Samsung Odyssey G3
Le meilleur écran PC gamer pas cher
Amazon marketplace 168,19€ Voir l'offre
Rakuten 148,99€ Voir l'offre
Cdiscount 169,99€ Voir l'offre
Grosbill 179,90€ Voir l'offre
Fnac marketplace 180,90€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Très bonne ergonomie
  • Contraste et uniformité
  • 144 Hz facile à atteindre
  • FreeSync Premium / G-Sync
Les moins
  • Manque de réactivité
  • Flou de mouvement dans les scènes rapides
  • Connectique minimaliste
  • Angles de vision médiocres
  • Luminosité un peu juste

L’Odyssey G3 est le moniteur gaming « petit budget » par excellence. C’est-à-dire qu’il demande des compromis, sans pour autant faire l’impasse sur ce qui le rend pertinent pour un usage vidéoludique.

Il n’est pas aussi rapide que d’autres moniteurs de sa catégorie, la dalle VA manque de réactivité face à d’autres écrans dotés de dalles IPS. Ses temps de réponse décevants seront surtout impactant pour un usage compétitif, notamment dans les FPS, ou encore pour d’autres jeux qui impliquent des mouvements très rapides. Cela n’empêchera pas les bons joueurs de performer, mais ce n’est simplement pas la meilleure option.

En revanche Samsung nous livre un écran qui délivre de belles images, et surtout une colorimétrie relativement juste en sortie de carton, ce qui est loin d’être toujours le cas, même avec des moniteurs plus onéreux. Enfin, il gagne haut la main notre faveur en ce qui concerne les contrastes.
L’Odyssey G3 est finalement un bon choix d’écran pour les joueurs qui n’évoluent pas dans un milieu compétitif. Son refresh rate, sa faible latence, et sa compatibilité FreeSync Premium et G-Sync assure l’essentiel. Enfin, la définition Full HD donne une large amplitude pour atteindre les 144 Hz et ne pas rogner sur la qualité des graphismes de vos jeux favoris.

4. HP Omen 25i

HP Omen 25i
HP Omen 25i
Le meilleur écran PC gamer 24 pouces
Amazon 179€ Voir l'offre
Amazon marketplace 232,99€ Voir l'offre
Amazon marketplace 238,47€ Voir l'offre
Fnac 199,98€ Voir l'offre
Darty 199,99€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Rendu HDR qui marque quelques points
  • Étalonnage juste et fidèle
  • Mode Game Remaster
  • Tarif contenu
Les moins
  • Ergonomie (trop) limitée
  • Comportement du logiciel Omen Gaming Hub
  • Refresh rate limité à 165 Hz

L’Omen 25i parvient à sortir du lot sur une fourchette de prix où les références sont nombreuses. Il ne le fait pas uniquement grâce à des fonctionnalités nouvelles, qui n'étaient d'ailleurs pas forcément attendues comme le mode Game Remaster et le Dynamic Crosshair, et se démarque surtout par une bonne couverture colorimétrique, qui se révèle être une des calibrations d’usine les plus fidèles que nous ayons pu tester ces derniers temps. Le mode HDR apporte également un petit quelque chose en plus, même si nous sommes encore très loin d’un rendu sans reproche.

Tout cela ne se fait cependant pas sans concession. Il faut effectivement se contenter d’une ergonomie bien trop limitée, d’un logiciel au comportement invasif, et compter sur des performances légèrement inférieures à celles d’autres moniteurs commercialisés à un tarif similaire ou à seulement quelques dizaines d’euros de plus.

5. Huawei MateView GT

Huawei MateView GT
Huawei MateView GT
Le meilleur écran PC gamer incurvé
Les plus
  • De bonnes performances globales ...
  • Barre de son avec contrôle tactile ...
  • Image profonde avec un excellent contraste
  • Design sobre et solide
Les moins
  • ... mais pas sans ghosting
  • ... mais un rendu audio décevant
  • Rendu HDR anecdotique
  • Compatibilité FreeSync/G-Sync "officieuse"
  • USB-C limité à 10 W

Le Huawei MateView GT va à l’essentiel afin de nous proposer une expérience de jeu convaincante et ultra-large. Avec ses 34 pouces, ses larges format et définition et son taux de rafraîchissement élevé, il est certain que ce moniteur répond aux exigences d’un paquet de joueurs.

À ce tarif, on ne coupe pas aux compromis. On pense au rendu HDR, au mieux anecdotique, à un design sans chichi, mais surtout à une partie audio qui ne parvient pas à justifier le supplément tarifaire demandé par rapport à la version sans barre de son.

Côté performances, on a affaire à une dalle VA et ça se ressent. Huawei ne fait pas bouger les lignes et fait le choix de proposer une image profonde, riche en couleurs, avec un excellent contraste plutôt que de tenter de produire le moniteur le plus performant possible.

À l’heure actuelle, ce moniteur est sans aucun doute le meilleur rapport qualité/prix du marché avec ce format 21:9. Du moins, il l’est si on se passe de sa barre de son, un élément dispensable qui fait monter le prix inutilement.

6. MSI Oculux NXG253R

MSI Oculux NXG253R
MSI Oculux NXG253R
Le meilleur écran PC gamer 27 pouces
Amazon 519,98€ Voir l'offre
Cybertek 499,99€ Voir l'offre
Grosbill 499,99€ Voir l'offre
Cdiscount 551,93€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 579,57€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Des performances de haut vol
  • Dalle Rapid IPS parmi les plus réactives
  • Idéal pour les compétiteurs
  • Design peu encombrant
Les moins
  • Couverture colorimétrique et HDR limités
  • Faible contraste
  • Consommation électrique

Le MSI Oculux NXG253R est un écran dont on ne percevra pas de manière bien consciente le gain offert en matière de réactivité/rapidité. Temps de réponse, refresh rate, input lag, tout est optimisé de façon à offrir une expérience de jeu la moins impactée possible par la latence, jusqu’à la définition FHD qui permet de jouer très confortablement avec un nombre élevé d’images par seconde.

Les joueurs compétitifs s’en donneront à cœur joie puisque c’est à eux et nul autre que s’adresse ce moniteur. Le Reflex Latency Analyzer replace d’ailleurs au centre des débats un critère assez peu scruté par le public, car complexe à appréhender, puisque la latence ne concerne pas qu’un élément parmi d’autres, mais un ensemble regroupant les périphériques, l’écran et le PC. Les périphériques compatibles Reflex, tout comme cet écran MSI, permettent à Nvidia de faire la promotion de sa technologie Reflex, une technologie qui s’attaque à un phénomène qui affecte le gameplay et porte préjudice aux joueurs de FPS pour qui la moindre milliseconde peut être décisive.

Ses performances mises de côté, l’Oculux NXG253R est déjà moins recommandable pour un usage mixte, bureautique et multimédia, ou encore pour s’adonner à des jeux moins nerveux où la réactivité n’est pas primordiale. Sa petite taille et sa définition FHD, sa colorimétrie moyenne et son faible contraste, ses capacités HDR anecdotiques, son prix élevé et sa consommation d’énergie n’en font pas le meilleur choix en dehors de la compétition.

7. Asus ROG Strix XG27UQR

Asus ROG Strix XG27UQR
Amazon 699,99€ Voir l'offre
Rakuten 564,59€ Voir l'offre
Darty 699,99€ Voir l'offre
Fnac 699,99€ Voir l'offre
Darty marketplace 798,99€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Les joies de la 4K à 144 Hz
  • De belles couleurs et une image détaillée
  • Très bon niveau de performances (réactivité, latence, etc.)
  • Etalonnage d'usine soigné
Les moins
  • Pas d'HDMI 2.1, ni d'ELMB Sync ou de haut-parleur
  • Conception robuste mais datée
  • Faible intérêt de l'HDR

Ce n’est pas avec le ROG Strix XG27UQR que le marché des moniteurs de jeu 4K va devenir plus accessible, les tarifs pratiqués étant encore largement plus élevés que celui des écrans QHD. En revanche, Asus propose une bonne alternative aux modèles que l’on trouve actuellement en boutique. Des compromis, il y en a, on pense par exemple à l’absence d’HDMI 2.1, de haut-parleurs, de mode PIP/PBP, ou encore de l’ELMB-Sync qui se fait ressentir par rapport au TUF VG28. Et puis bien sûr, il y a cette conception qui est certes soignée, mais dont l’esthétique contraste clairement par rapport à d’autres écrans de notre sélection.

Les performances sont quant à elles honorables, tout comme la qualité d’image avec une grande richesse de couleurs et une fluidité sans (trop) de faille. Seules les performances en HDR nous laissent sur notre faim : le ROG Strix XG27UQR ne dispose pas des atouts nécessaires à offrir un rendu HDR digne de ce nom. Le choix est finalement délicat entre ce modèle et un TUF VG28, la différence de prix actuelle nous incite à vous conseiller ce dernier, sauf si des baisses de tarifs sont encore observées sur ce XG27UQR, auquel cas il pourrait devenir l’un des meilleurs prétendants pour jouer en 4K à 144 Hz sur PC !


8. Gigabyte M34WQ

Gigabyte M34WQ
Gigabyte M34WQ
Le meilleur écran PC gamer ultra large
Amazon 549,98€ Voir l'offre
Cybertek 532,99€ Voir l'offre
Grosbill 549,90€ Voir l'offre
Fnac marketplace 564,46€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 613,48€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Un étalonnage d'usine soigné
  • Réactivité de la dalle IPS
  • Input lag au plus bas
  • Switch KVM et USB-C
  • FreeSync Premium / G-Sync
Les moins
  • Rendu HDR anecdotique
  • Faible contraste
  • USB-C limité à 15 W

Voilà un excellent prétendant pour qui cherche un grand écran abordable au format 21:9. Rapide, réactif, offrant un large espace d’affichage, il est aussi bien recommandable en bureautique qu’en jeu. On attend toutefois beaucoup plus en matière de rendu HDR et de qualité d’image (contraste), choses qu’on lui pardonne vu son rapport prix/performances et sa large diagonale.

9. Asus TUF Gaming VG28UQL1A

Asus TUF Gaming VG28UQL1A
Asus TUF Gaming VG28UQL1A
Le meilleur écran PC gamer haut de gamme
Amazon marketplace 766,98€ Voir l'offre
Boulanger 649,99€ Voir l'offre
Cybertek 649,99€ Voir l'offre
Darty 649,99€ Voir l'offre
Fnac 649,99€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • HDMI 2.1, VRR et 4K@120 Hz pour les consoles
  • Performances et réactivité
  • ELMB Sync efficace
  • Bonne ergonomie
  • Étalonnage correct
Les moins
  • OSD et commandes peu pratiques
  • Couverture DCI-P3 en dessous des attentes
  • Rendu HDR trop léger
  • Consommation électrique

Il existe pour le moment assez peu de moniteurs sur le marché qui proposent une définition 4K avec prise en charge de l’HDMI 2.1, et tous sont commercialisés à des tarifs relativement élevés. Alors oui, nous pouvons voir la note salée comme l’un des principaux points faibles de cet écran, pour la simple raison qu’un joueur PC aura tout intérêt à tirer une croix sur l’HDMI 2.1 et choisir un écran moins cher, ou doté d’un support HDR plus performant. Quant aux joueurs console, dépenser ses billes dans un écran qui est deux fois plus coûteux que la console en elle-même ne semble pas vraiment raisonnable. Restent les joueurs qui vont connecter et leur(s) console(s) et leur PC à ce moniteur. Pour eux, le TUF VG28 est un excellent compromis qui leur garantira un affichage performant, fluide et réactif sur chaque plateforme de jeu !

Au-delà de ces considérations, il faut avouer que le TUF VG28 est un solide moniteur gaming en 4K UHD. Les technologies d’Asus font mouche (à vrai dire, surtout l’ELMB Sync), l’étalonnage est correct et meilleur que bien d’autres écrans que nous avons testés, et puis la densité de pixels avec la diagonale légèrement plus large rend ce TUF VG28 très agréable à utiliser au quotidien. Enfin, le support de l’HDMI 2.1 le rend paré pour les années à venir, mais il est actuellement difficile de conseiller un tel écran aux joueurs consoles. Pourquoi ? Le nombre de jeu qu’il est possible de faire tourner en 4K à 120 fps sur consoles, l’absence de VRR sur la PS5 (pour le moment), et peut-être également le prix lorsque l’on sait, même si la comparaison est délicate, qu’il est possible d’acquérir un téléviseur OLED avec la 4K à 120 Hz pour un tarif à peine plus élevé …

10. Samsung Odyssey Neo G9

Samsung Odyssey Neo G9
Amazon 1549€ Voir l'offre
Boulanger 1999€ Voir l'offre
Fnac 1999€ Voir l'offre
Les plus
  • Un écran MiniLED hors-norme …
  • Expérience de jeu immersive et saisissante
  • Luminosité et contraste excellents
  • Des performances de pointe
Les moins
  • ... Tout comme son prix
  • "Quantum HDR2000" ... Kézako ?
  • Angles de vision médiocres
  • Pied large et profond qui ajoute à l'encombrement

L’Odyssey Neo G9 est bien plus qu’une simple mise à niveau du modèle précédent. Samsung ne s’est pas contenté d’améliorer son moniteur de l’extrême avec quelques ajouts anodins, les progrès sont flagrants, d'une luminosité mieux gérée, à un blooming contenu, en passant par un local dimming qui fait toute la différence. Le rendu HDR profite aussi largement de cette évolution, le rétroéclairage MiniLED offre un dynamisme fantastique à l’image, des noirs profonds et une belle précision dans la retranscription des effets lumineux les plus intenses.

Tout le reste n’est que démesure et il y a fort à parier que les joueurs les plus exigeants se tourneront sans problème vers cet écran hors-norme, tant par ses dimensions et ses caractéristiques techniques… que par son tarif. Malgré un prix démesuré, il faut souligner que l’expérience de jeu est saisissante, immersive, et que l’on aura bien du mal à se passer d’un tel monstre pour briller dans nos jeux préférés … ou pour afficher de multiples fenêtres et applications lorsqu’il s’agit de travailler !

11. ASUS ROG Swift OLED PG42UQ

Corsair Xeneon 32QHD165
Amazon 574,67€ Voir l'offre
Fnac 699,99€ Voir l'offre
Les plus
  • Un bon compromis entre FHD et 4K
  • Couverture colorimétrique étendue
  • Dalle Fast-IPS performante
  • Design et fabrication soignée
Les moins
  • Uniformité de la dalle
  • Contraste médiocre
  • HDR anecdotique
  • Pied encombrant

En tant que premier écran gaming de la marque, le Xeneon 32QHD165 est une réussite et montre que Corsair sait où il met les pieds. Ce moniteur ne manque pas d’atout, notamment grâce à un rapport qualité/prix très intéressant à l’heure où la majorité des modèles qui réunissent des arguments similaires sont souvent commercialisés à des tarifs bien moins alléchants.

Si la dalle Fast-IPS tient ses promesses en matière de réactivité, que le Xeneon affiche des couleurs vives et saturées et est particulièrement bien construit, il montre aussi quelques faiblesses. Des erreurs de jeunesse, sans doute, mais aussi des compromis évidents pour accoucher d’un écran de 32 pouces bien construit sans faire monter le prix trop haut. Le contraste médiocre et la mauvaise uniformité de la dalle sont des points que Corsair aurait sans doute pu peaufiner.

Au rang des compromis, on ne s’attendait pas vraiment à un rendu éclatant et dynamique en HDR en raison d’un rétroéclairage qui le limite forcément pour briller à cet endroit. En revanche, si vous cherchez à changer d’écran pour une diagonale et une définition supérieure sans vider votre livret A, tout en profitant de performances de pointe, le Corsair Xeneon 32QHD165 est un choix éclairé. Ceci est surtout vrai en considérant le prix actuel de l'écran, et non son tarif de lancement.

Les réponses à toutes vos questions pour choisir le meilleur écran gamer

Comment choisir votre écran gamer ?

Qu'il soit destiné à un usage professionnel, notamment pour les arts graphiques, ou simplement pour afficher vos jeux vidéo préférés, il n'est pas toujours simple de choisir un écran. Les besoins et les attentes diffèrent, en effet, d'un joueur à un autre tandis que les technologies se multiplient et sont parfois difficiles à déchiffrer.

Avant de vous prodiguer nos conseils et entrer plus en détail dans les critères de sélection, il faut bien retenir que le choix d'un moniteur est forcément conditionné par le matériel en votre possession, principalement par le GPU. À ce titre, si vous comptez améliorer votre installation pour de meilleures performances et confort en jeu, ou si vous vous apprêtez à monter une nouvelle config', vous aurez tout intérêt à d'abord consulter notre comparatif des meilleures cartes graphiques pour jouer en Full HD, WQHD ou 4K UHD.

Quelle taille d'écran choisir ?

La taille de l'écran correspond à sa diagonale et est affichée en pouce. Actuellement, sur le marché gaming, la majeure partie de l'offre concerne les tailles de 24 et 27 pouces. Pourtant, il n'est pas rare de trouver des moniteurs qui vont bien au-delà avec des tailles qui peuvent atteindre 35 pouces pour certains modèles.

Si la principale problématique concerne l'encombrement (en fonction de l'espace disponible sur votre bureau), la question de la taille induit également une forte différence de prix entre les modèles, les petits et les grands modèles. Enfin, les écrans les plus grands profiteront généralement d'une définition plus élevée, ce qui implique de disposer d'un GPU qui tient la cadence. Ce dernier constat n'est cependant pas toujours avéré, certaines références en 27 pouces ou plus affichent parfois une résolution de 1080p, le ppp (pixel par pouce) sera ici réduit ce qui influera sur la netteté de l'image selon la distance à laquelle vous vous trouvez par rapport à l'écran.

Utilisez-vous une configuration multi-écrans ?

Certains décideront également d'emblée de partir sur une configuration à plusieurs écrans, souvent en dual screen, et parfois même avec trois écrans. Ici, le sentiment d'immersion sera fortement renforcé à partir du moment où vous choisissez des écrans de même taille et de même résolution ; le matériel requis devra quant à lui être ultraperformant et cela ne concerne pas uniquement le GPU. Les installations les plus gourmandes demanderont par ailleurs de disposer de plusieurs cartes graphiques haut de gamme.

Une carte graphique de milieu de gamme devrait être en mesure de faire tourner décemment deux écrans en 1080p ; les installations plus importantes sont fréquemment plébiscitées par les streamers puisqu'elles leur permettent, par exemple, d'afficher le chat et les réseaux sociaux durant leurs sessions de jeu. Pour clore cette parenthèse, notons qu'un dual screen est par ailleurs bien plus confortable lorsqu'il s'agit de travailler et de réaliser diverses tâches.

Quel format d'écran recherchez vous ?

La plupart des écrans gaming sont proposés selon un format 16/9 qui est devenu la norme en remplaçant le 4/3. Certains moniteurs affichent cependant différents formats, on retrouve entre autres l'Ultrawide (21/9) qui profite généralement à des modèles incurvés. C'est, par exemple, le cas du Huawei MateView GT et sa dalle incurvée de 34 pouces qui promet un excellent sentiment d'immersion. Enfin, le format 32/9 correspond à une définition Dual QHD, et est à réserver à ceux qui veulent à tout prix favoriser l'immersion.

Quelle résolution recherchez vous ?

Dans l'idéal et selon les besoins communément admis (un utilisateur assis devant son bureau avec un écran situé à moins d'un mètre de son regard), nous vous conseillons d'opter pour une résolution de 1080p sur les écrans de 24 pouces et moins, de 1440p sur les écrans de 27 pouces, et d'opter pour la 4K pour les écrans dont la diagonale est supérieure à 28 pouces.

Quelle définition recherchez vous ?

La définition n'est autre que le nombre de pixels que l'écran est en mesure d'afficher. On représente la définition grâce au nombre de pixels à l'horizontale par le nombre de pixels à la verticale. Une définition de 1920 par 1080p contient ainsi un total de 2 073 600 pixels, indépendamment de la taille de l'écran.

La résolution est bien trop souvent confondue avec la définition et l'on retrouve souvent l'abus de langage qui consiste à présenter un écran comme étant « de résolution 2K », etc. Ces termes désignent pourtant bel et bien des caractéristiques différentes. La différence est simplement que la résolution considère la diagonale de l'écran et s'exprime en ppp (aussi appelé dpi ou ppi chez les anglophones), comme nous avons pu le voir dans le paragraphe précédent. Concrètement, il s'agit ici de déterminer la densité de pixels sur un pouce ; cette valeur permet de connaitre la distance de recul optimale à laquelle être positionnée pour profiter de la meilleure qualité d'image.

Ainsi, plus on monte dans les définitions (Full HD, 2K, 4K) et plus l'image sera précise, détaillée et nette. Pour comparaison avec la valeur d'une définition 1080p que nous avons donnée ci-dessus, un écran 4K affiche quant à lui 8 847 360 pixels.

Quel type de dalle choisir ?

Plusieurs technologies s'affrontent au niveau des dalles gaming, les plus pertinentes d'entre elles sont à l'heure actuelle les dalles TN (Twisted Nematic) et IPS (In-Plane Switching). Elles possèdent toutes deux leurs avantages et inconvénients, mais se positionnent comme étant les meilleurs compromis en affichant de très bonnes performances sur des tarifs qui restent contenus.

Les dalles TN proposent la meilleure réactivité avec des temps de réponse le plus souvent réduits à la milliseconde. Pour cette raison, elles sont très souvent choisies par les joueurs, et plus particulièrement par ceux qui cherchent à être compétitifs sur les jeux de tirs, battle royal et autres jeux d'action. On trouve ainsi des moniteurs à la réactivité et à la fréquence de rafraichissement imbattable comme c'est le cas de l'Alienware AW2818HF (240 Hz, 1 ms) que vous retrouverez dans notre comparatif. Enfin, le prix d'un écran TN est fréquemment inférieur à celui d'autres dalles.

En contrepartie, les dalles TN possèdent quelques inconvénients. Si elles sont parfaites pour les jeux nerveux, elles pourront s'avérer décevantes sur des titres avec lesquels on préfère privilégier la qualité d'image à la réactivité. Sa colorimétrie et son taux de contraste restent corrects, mais ne pourra pas satisfaire un professionnel de l'image, ils peineront aussi à convaincre les joueurs ayant déjà gouté aux dalles IPS et à leur magnifique qualité d'image. Si l'on ajoute ces problématiques à celle de son champ de vision réduit par rapport aux autres technologies, alors la dalle TN s'avère être assez inconfortable hors des jeux qui requièrent un temps de latence très court ; il est donc peu recommandable pour un usage professionnel (graphisme, retouche de photo) ainsi que pour visionner des films.

Les dalles IPS sont aujourd'hui largement répandues chez les gamers. Si elles proposent une réactivité moindre que les dalles TN, elles offrent cependant une bien meilleure colorimétrie et de grands angles de vision. Par ailleurs, la technologie IPS évolue d'année en année et il n'est pas rare aujourd'hui de trouver des écrans dont le temps de réponse se rapproche des dalles TN. On considérera qu'une dalle IPS réactive doit afficher un temps de réponse inférieur à 5 ms.

L'IPS s'affiche comme le meilleur compromis pour profiter au mieux des graphismes de vos jeux qui seront ici représentés de manière fidèle. Ces dalles seront par conséquent aussi bien plus efficaces pour un usage bureautique ou multimédia, elles sont par ailleurs les meilleures pour les professionnels de l'image. L'autre argument de poids c'est qu'il est possible de jouer à plusieurs devants un écran avec une dalle IPS !

Leur prix est cependant plus élevé que la moyenne, même si l'écart à tendance à se réduire depuis quelque temps. Enfin, la consommation électrique d'une dalle IPS est également supérieure à une dalle TN.

Les dalles VA se positionnent quant à elles sur un fragile équilibre les deux technologies que nous venons de citer. Les angles de vision sont un peu moins ouverts que ceux d'une dalle IPS mais meilleurs que sur une dalle TN. Leur temps de réponse est toutefois plus élevé et, malgré les récentes évolutions, les dalles VA restent aujourd'hui les moins réactives du marché. Pour ces différentes raisons, les dalles VA restent assez rares sur le marché gaming. Néanmoins, notons qu'elles proposent un excellent taux de contraste, les différences entre les couleurs sombres et claires sont plus prononcées et ces dalles affichent donc des détails graphiques avec une meilleure précision.

Les dalles OLED (Organic Light-Emitting Diode) commencent à émerger sur le marché des écrans gaming. Elles sont encore relativement rares et leur prix est très élevé à l'instar de l'Alienware AW5520QF, un monstre de 55 pouces qui sera bientôt lancé au tarif de 4000 $. La technologie OLED est clairement la plus prometteuse puisqu'elle affiche des performances bien supérieures à tout autre type de dalles. Cependant, certaines contraintes sont encore à constater pour un usage informatique, notamment avec le phénomène de « burn in », aussi appelé image fantôme. Ce problème apparait lorsqu'une image statique est affichée trop longtemps à l'écran, l'image s'incruste alors sur l'écran avant de disparaitre parfois après plusieurs heures. Les fabricants développent actuellement des solutions pour pallier à ce problème et l'OLED pourrait bien être, ou pas, le prochain standard des écrans gaming.

Notons enfin que ces technologies disposent de plusieurs variantes, mais dans les grandes lignes les avantages et les inconvénients restent similaires.

Spécifications et performances

Déjà abordés ci-dessus avec les différents types de dalle, nous allons ici détailler, en tentant d'être brefs, de façon un peu plus précise les spécifications de nos écrans gaming.

Pour commencer, il faut savoir que les fabricants ont recours à des méthodes de mesure assez éloignées de la réalité afin de « faire gonfler » les chiffres et ainsi appâter les clients. Il est difficile de saisir la nuance, par exemple, entre un taux de contraste statique ou dynamique, ou encore entre un temps de réponse gris à gris ou noir à noir et dans les faits les fabricants choisissent d'afficher les valeurs qui flattent le plus leurs produits.

  • Le temps de réponse se mesure en millisecondes, plus il est court et plus l'image sera fluide et dépourvue de ghosting (flou de mouvement). De nombreux écrans affichent des temps de réponse de 1 ms G2G (gris à gris), cette valeur serait plus élevée si le temps de réponse était mesuré par la méthode B2B (noir à noir) pour la simple raison que la transition gris à gris ne requiert pas un passage au blanc de la part du pixel. Ce qu'il faut retenir ici c'est qu'il faut comparer ce qui est comparable : un écran affichant un temps de réponse de 3 ms B2B peut-être plus réactif qu'un autre affichant 1 ms G2G. Toutefois, la plupart des fabricants, si ce n'est tout, affichent ces résultats grâce à la méthode de gris à gris.

    Certains d'entre eux affichent également un temps de réponse MPRT (Moving Picture Response Time). Cette mesure prend en compte la rémanence de l'écran, autrement la persistance de l'affichage, c'est-à-dire sa capacité à faire disparaitre les images après leur affichage. Nous vous conseillons de simplement ne pas vous fier au MPRT, notamment sur les moniteurs qui ne disposent pas d'une fonction de réduction du flou (Motion Blur Reduction ou Ultra Low Motion Blur sur les écrans compatibles G-Sync), ce critère étant alors principalement influencé par la fréquence de rafraichissement de l'écran.
  • Le taux de contraste est représenté par l'écart de luminosité entre la couleur la plus brillante et la plus sombre affichée à l'écran. Plus cette valeur est élevée est meilleure sera le taux de contraste de l'écran, cependant il faut bien faire attention à ce que l'on parle de contraste statique et non dynamique. À titre d'exemple, on trouve fréquemment sur les fiches techniques des taux de contraste très élevés, de 100 000 000 :1 pour notre écran TN Acer Predator ! Encore une fois, ne vous fiez pas à cette valeur et contentez-vous de comparer des valeurs dites typiques, ou statiques.

    Un taux de contraste statique de 1000 :1 semble idéal, au-delà l'œil humain ne perçoit que peu de différence et les écrans affichant des valeurs supérieures sont surtout destinés aux professionnels de l'image. Un écran affichant un contraste inférieur à 500 :1 affichera des images ternes ce qui est généralement le cas avec les dalles TN. Enfin, le contraste est évidemment influencé par la luminosité, ou luminance, de la dalle qui s'exprime en candela par mètre carré, mais aussi par la luminosité de la pièce où se trouve l'écran. Ainsi, plus cette valeur est élevée et plus l'écran sera lumineux et son image visible même dans un environnement très éclairé.
  • La fréquence de rafraichissement indique, en Hertz (Hz), le nombre d'images que l'écran peut afficher en une seconde. Ainsi, un écran de 144 Hz est capable de traiter jusqu'à 144 images par seconde. Toutefois, il faut bien faire la différence entre ce que votre GPU est capable de transmettre, on parle alors de FPS (Frames Per Second), et la fréquence de rafraichissement de l'écran. Un écran affichant 144 Hz sera ainsi inutile si votre GPU ne vous permet pas d'atteindre beaucoup plus que 60 FPS.

    Aujourd'hui les écrans affichent tous au minimum une fréquence de 60 Hz, elle permet de créer une bonne illusion de mouvements puisque rappelons que les images défilant à l'écran sont des séries d'images fixes. L'arrivée de la 3D il y a une dizaine d'années a nécessité d'augmenter la fréquence des moniteurs à 120 Hz. Depuis, nous avons vu émerger des écrans avec des fréquences allant de 144 à 300 Hz !

    Une fréquence plus élevée signifie que votre jeu tournera de manière plus fluide. La différence entre 60 et 144 Hz est visible et le confort visuel est meilleur avec une fréquence élevée. Hormis pour jouer sur une définition 4K où 60 Hz reste pertinent, nous vous conseillons d'opter pour un écran d'au minimum 120 Hz. Les écrans de 144 Hz et plus sont à conseiller particulièrement aux compétiteurs, qu'ils sévissent sur des jeux de tirs ou autres.

G-Sync / FreeSync

NVIDIA et AMD se livrent une rude bataille en ce qui concerne le marché des GPU. Cette concurrence entre ces deux acteurs se traduit par aussi par une volonté de proposer des solutions toujours plus puissantes et performantes avec leur lot d'innovations. Les technologies G-Sync et Freesync en font partie et ont pour but d'améliorer expérience de jeu et confort visuel, on vous en dit un peu plus !

Les promesses du G-Sync et Freesync partent d'un constat très simple : les cartes graphiques délivrent des performances variables en termes de FPS, elles dépendent de nombreux facteurs : du jeu, du nombre de détails et d'effets graphiques et ainsi de suite. L'écran quant à lui est rafraichi de manière fixe et constante ; ce manque de synchronisation entraine certains lags, ainsi que des problèmes de tearing (déchirure de l'image) et de stuttering. Ces deux technologies sont donc la réponse des constructeurs pour pallier à ce manque de synchronisation puisque, contrairement à l'option V-Sync qui engendrait aussi son lot de problèmes, ce n'est pas le GPU qui s'adaptera ici à l'écran, mais bel et bien le contraire !

  • La G-Sync est une technologie propriétaire développée par NVIDIA. Il s'agit d'un module intégré à l'écran, il fonctionne en passant par un câble DisplayPort. Les écrans équipés de ce module sont à ce titre plus onéreux. En janvier dernier, NVIDIA a annoncé étendre la compatibilité des écrans G-Sync à certains écrans FreeSync, une bonne nouvelle certes, mais la liste des références compatibles est encore (très) maigre.
  • La FreeSync est bien moins contraignante pour les fabricants d'écrans et les utilisateurs puisque c'est une solution libre de droits. Les modèles compatibles sont donc plus nombreux et moins coûteux.

    Ces deux solutions offrent des performances comparables et n'ont que peu ou pas d'effet sur l'input lag (l'écart de temps entre le moment où le moniteur reçoit l'image et où il l'affiche, à ne pas confondre avec le temps de réponse), à partir du moment où elles sont correctement paramétrées.

Ergonomie et connectique

Bien d'autres critères peuvent encore avoir de la valeur pour orienter votre choix vers un écran ou un autre. On pense par exemple aux différents traitements antireflets, aux dalles mates/brillantes, à son caractère incurvé ou encore bordeless, à sa consommation électrique ou encore à différentes technologies qui l'équipe telles que l'HDR, Flicker Free et autres. Pour conclure cette section de conseils, nous nous contenterons ici d'aborder les deux derniers sujets qui nous semblent importants, à savoir l'ergonomie et la connectique.

  • L'ergonomie : de ce côté, sachez que les écrans les moins chers vous fourniront beaucoup moins d'options de réglage que les écrans en milieu ou haut de gamme. On parle ici des réglages de hauteur et d'inclinaison de l'écran, de la présence d'un éventuel pivot pour le basculer en position verticale, ou encore d'un système de fixation VESA ou d'un support mural. Certains écrans estampillés gaming embarquent enfin certains éléments comme une poignée pour un transport facilité, ou encore un support pour y poser votre casque gamer.
  • La connectique : ici, il faudra avant tout faire attention à ce que la connectique de l'écran coïncide avec vos besoins. Certains modèles embarquent encore un port VGA ou DVI, mais ceux-ci tendent à disparaitre. Le HDMI et le DisplayPort sont les deux interfaces qui dominent aujourd'hui en offrant une grande bande passante et en gérant des fréquences de rafraichissement élevées, la 4K, le son, ainsi que G-Sync et FreeSync et un affichage jusqu'à 8K pour les DisplayPort.

    Certains écrans intègrent une entrée audio, mais celle-ci est largement dispensable, le son sera toujours de meilleure qualité en passant par l'une des entrées audios de votre ordinateur.

    Enfin, on, retrouve souvent un hub USB doté de plusieurs ports, ou plus rarement, un connecteur Thunderbolt.

Matthieu Legouge

Spécialiste Hardware

Spécialiste Hardware

La Tech dans les nuages, je garde les pieds sur Terre pour vous livrer mon regard à travers tests et dossiers. Vous me retrouverez sur le forum ainsi que dans l'espace commentaire, mais vous pouve...

Lire d'autres articles

La Tech dans les nuages, je garde les pieds sur Terre pour vous livrer mon regard à travers tests et dossiers. Vous me retrouverez sur le forum ainsi que dans l'espace commentaire, mais vous pouvez aussi me rejoindre sur les réseaux sociaux !

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix sont listés par prix croissant. Si une offre est disponible chez Amazon, nous l'affichons en 1ère position. Les prix sont TTC (toutes taxes comprises), mais n'incluent pas les éventuels frais de port. Ceux-ci sont ajustés chez le e-commerçant en fonction de votre choix et de votre situation géographique. Nous sélectionnons manuellement les meilleures offres pour chaque produit ou service, en nous assurant que le marchand propose un excellent niveau de qualité de service et des bons avis utilisateurs. Les prix sont actualisés automatiquement tous les jours pour vous proposer des offres pertinentes.
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page