Comparatif des meilleurs écrans gamer (2020)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
02 décembre 2020 à 12h16
2

S'il est possible de se passer de certains périphériques ou de faire quelques concessions sur le prix et les performances d'autres matériels et composants, l'écran est, avec la carte graphique, l'élément indispensable de votre installation gaming : son choix ne doit pas être négligé.

Choix de la rédac

Asus TUF VG27AQ

Choix de la rédac

  • ELMB-Sync
  • Dalle IPS polyvalente et performante
  • Compatible G-Sync et FreeSync jusqu'à 165 Hz
Rapport prix / performances

LG 27GN750-B

Rapport prix / performances

  • 240 Hz / FreeSync / G-Sync
  • Réactivité et input lag
  • Design sobre et fonctionnel
Meilleur milieu de gamme

Acer Nitro VG270UP

Meilleur milieu de gamme

  • Excellent rendu colorimétrique
  • 1440p / 144 Hz
  • L'un des meilleurs rapport qualité/prix dans cette catégorie

Contrairement aux écrans PC destinés à un usage purement bureautique, les écrans gaming réunissent bien des arguments pour offrir performances, immersion, réactivité et confort visuel. Si vous êtes encore un peu perdu parmi les différents types de dalles et technologies, ou avec des termes comme la définition, la résolution, le temps de réponse, ou le taux de contraste, vous pouvez déplier le menu ci-dessus afin d'en apprendre plus sur ces critères de choix et ainsi orienter votre achat selon vos exigences.

Vous retrouverez dans notre sélection des références pleinement compatibles avec les récentes cartes NVIDIA ou Radeon, ainsi que les technologies G-Sync et FreeSync. Hormis pour une définition de 4K, nous avons choisi d'écarter les moniteurs 60 Hz. Nous avons cependant conservé quelques dalles TN malgré leur faiblesse colorimétrique et de leurs angles de vision réduits. Les dalles TN nous semblent aujourd'hui à privilégier uniquement pour des questions de budget ou si votre seule exigence n'est autre que la réactivité !

Enfin, pour plus de clarté, les écrans présents dans notre sélection ont été classés par tarif en ordre croissant, vous retrouverez donc d'abord les produits les moins onéreux pour terminer sur des références qui flirtent avec le très haut de gamme.

Nous ne manquerons pas de mettre à jour ce comparatif au fur et à mesure de l'évolution de ce marché.

Les meilleurs écrans gaming Full HD

1. Acer Nitro VG240Y

Acer Nitro VG240Y Premier prix
  • Très bon rapport qualité / prix
  • Design borderless
  • Dalle IPS convaincante
Une dalle IPS 75 Hz abordable

Le Nitro VG240Y est l'une des références les moins chères du moment puisqu'on le trouve désormais à un prix plus que correct. Sa dalle IPS est convaincante et sa réactivité suffisante pour qui ne recherche pas à être compétitif au plus haut niveau. Ceux qui désirent une dalle IPS de 24 pouces plus performante pourront se tourner vers une nouvelle référence d'Acer qui arrive très prochainement sur le marché : le Nitro VG240Y P. Il autorisera un refresh rate de 144 Hz et proposera une compatibilité G-Sync ou FreeSync. Son prix, encore inconnu à ce jour, devrait cependant être légèrement plus salé.

Une dalle IPS 75 Hz abordable

Le Nitro VG240Y est l'une des références les moins chères du moment puisqu'on le trouve désormais à un prix plus que correct. Sa dalle IPS est convaincante et sa réactivité suffisante pour qui ne recherche pas à être compétitif au plus haut niveau. Ceux qui désirent une dalle IPS de 24 pouces plus performante pourront se tourner vers une nouvelle référence d'Acer qui arrive très prochainement sur le marché : le Nitro VG240Y P. Il autorisera un refresh rate de 144 Hz et proposera une compatibilité G-Sync ou FreeSync. Son prix, encore inconnu à ce jour, devrait cependant être légèrement plus salé.

Nous débutons cette sélection avec un écran de la gamme Nitro du fabricant taiwanais Acer. Accessible grâce à un prix relativement bas, le VG240Y est à conseiller aux joueurs qui ne veulent pas casser leur tirelire, mais qui souhaitent tout de même profiter d'un affichage qui offre de belles couleurs et d'une réactivité supérieure à la moyenne.

Cet écran signé Acer est un modèle assez basique si on le compare avec des références plus onéreuses, sa fréquence de rafraichissement n'atteint que 75 Hz, ses connectiques se résument à deux entrées HDMI et une VGA, et l'on a déjà vu mieux concernant l'ergonomie puisqu'il ne possède qu'un pied amovible et aucun réglage en hauteur.

Malgré tout, il s'avère être un très bon compromis pour les petits budgets. Sa dalle IPS de 23.8 pouces offre de belles couleurs avec une luminosité correcte (250 cd/m2) et une fréquence de rafraichissement de 75 Hz, suffisante pour une expérience de jeu fluide, d'autant qu'il est compatible FreeSync et Adaptative-Sync et affiche un temps de réponse de 1 ms avec la technologie Visual Response Boost (VRB) proposée par Acer. Cette donnée est cependant à prendre avec des pincettes puisqu'il s'agit ici d'un temps de réponse MPRT (Motion Picture Response Time). Pour obtenir ce temps de réponse très court, il sera donc nécessaire d'activer le VRB. Gardez en tête que si c'était le temps de réponse gris à gris qui était affiché sur sa fiche technique, il serait au minimum de 4 ms en raison des contraintes liées aux dalles IPS. Consultez nos conseils en début d'article pour en savoir plus.

Pour terminer, on retrouve ici un écran avec un très beau design malgré son petit prix, celui-ci est en effet borderless et pourra, à ce titre, prétendre à configuration multi-écrans. Enfin, deux technologies permettant de réduire la fatigue oculaire sont présentes : Flicker Less et Acer Bluelight Shield.

2. AOC 27G2U

AOC 27G2U Un bon compromis
  • 144 Hz / FreeSync / G-Sync Compatible
  • Couleurs et contraste de la dalle IPS
  • Super rapport qualité/prix
Un excellent compromis

À n'en pas douter, l'AOC 27G2U est l'un des tout meilleurs moniteurs gaming à ce tarif. Ses points forts sont nombreux alors que ses défauts se cantonnent aux limitations induites pas la technologie IPS. Ergonomie, connectique, performances, précision de l'image, tout y est ! Ne lui manquent qu'un joystick et un OSD plus convaincant.

Un excellent compromis

À n'en pas douter, l'AOC 27G2U est l'un des tout meilleurs moniteurs gaming à ce tarif. Ses points forts sont nombreux alors que ses défauts se cantonnent aux limitations induites pas la technologie IPS. Ergonomie, connectique, performances, précision de l'image, tout y est ! Ne lui manquent qu'un joystick et un OSD plus convaincant.

Taux de rafraichissement élevé et réactivité, dalle IPS de 27 pouces, compatibilité FreeSync et G-Sync, ergonomie et connectique fournie, l'AOC 27G2U a tout pour plaire aux joueurs. Hormis ces caractéristiques, il peut compter sur son prix très attrayant, pour l'heure certainement le meilleur rapport qualité/prix du marché. On vous en dit un peu plus.

Les critères d'exigences des joueurs sont généralement très sélectifs. Un bon écran se doit d'avoir un bon contraste et un bon rendu colorimétrique, un temps de réponse le plus bas possible, un taux de rafraichissement perché au moins à 144 Hz et afficher une compatibilité avec les solutions de rafraichissement variable d'AMD ou NVIDIA, selon la carte graphique.

L'AOC 27G2U coche toutes ces cases et même davantage ! Équipé d'une dalle IPS de 27", ce moniteur nous fait profiter d'une colorimétrie précise qui fera honneur à vos jeux vidéo et un taux de contraste (1 250:1) très correct pour ce type de dalle, mais qui reste en deçà des technologies TN et VA. Autant l'annoncer de suite, l'un des seuls reproches que l'on peut faire à ce moniteur concerne sa définition. Full HD oblige, l'espace disponible sur le bureau pourra vous sembler restreint avec cette diagonale de 27", cela peut gêner certains utilisateurs en bureautique, mais reste très satisfaisant en jeu. Finalement, il est ici avant tout question de goût et de préférences personnelles. Le Full HD sur un écran de cette taille a cependant un autre avantage, celui de pouvoir profiter d'un écran plus grand sans pour autant posséder une carte graphique plus onéreuse pour jouer en 2K ou plus.

Poursuivons avec les qualités de cet écran et son temps de réponse. Le fabricant l'annonce ici à 1 ms, précisons qu'il s'agit d'une mesure MPRT et non GtG. À ce jour, difficile de faire mieux avec une dalle IPS et l'AOC 27G2U se classe parmi les plus réactives dans sa catégorie. Malgré tout, si la réactivité est votre principal critère, alors une dalle TN fera toujours mieux.

Performances et fluidité sont évidemment au rendez-vous. Avec son taux de rafraichissement de 144 Hz, ce moniteur affiche également une compatibilité FreeSync pour les GPU AMD. Bonheur, NVIDIA a également annoncé il y a peu qu'il fait partie de la liste officielle des écrans dits « G-Sync Compatible », vous en apprendrez plus sur ce sujet en consultant notre article dédié.

Enfin et pas des moindres, cet écran fait preuve d'une très bonne ergonomie, ce qui est assez surprenant sur cette grille de prix. Il est possible d'ajuster son inclinaison et sa hauteur, de régler sa rotation sur 30° à droite comme à gauche et autorise le mode portrait. Son design frameless est également un sérieux atout pour qui souhaite une configuration multi-screen. Vu son tarif, force est de constater qu'il s'agit d'un assez bon prétendant pour ceux qui peuvent se le permettre.

Pour terminer, rien à reprocher du côté de la connectique, très riche. On y retrouve deux connecteurs HDMI, un DisplayPort et un VGA, une entrée et sortie audio 3.5mm, ainsi que quatre ports USB 3.0. La « mauvaise » surprise, si on peut la qualifier ainsi, vient de l'OSD peu intuitif et de ses cinq boutons de contrôle qui rendent la navigation particulièrement fastidieuse là où un simple joystick aurait fait beaucoup mieux.

3. Alienware AW2521HFL

Alienware AW2521HFL L'écran de compétition
  • Refresh rate de 240 Hz
  • Réactivité
  • Belles couleurs pour une dalle TN
Réactivité fulgurante pour les joueurs de FPS

Avec ses 240 Hz et son temps de réponse fulgurant, l'Alienware AW2521HFL s'impose comme l'un des tout meilleurs écrans pour les joueurs qui recherchent avant tout la réactivité, ce qui sera particulièrement le cas si votre objectif est d'être compétitifs sur des jeux très nerveux comme c'est le cas de la plupart des FPS. La dalle TN présente cependant certaines faiblesses inhérentes à cette technologie avec des champs de vision réduits et une qualité d'image qui reste largement en deçà des dalles IPS. Toutefois, l'Alienware AW2521HFL s'en sort plutôt bien grâce à une maitrise parfaite du fabricant aussi bien concernant la calibration des couleurs que l'overdrive empêchant tout ghosting, ou à un input lag imperceptible.

Réactivité fulgurante pour les joueurs de FPS

Avec ses 240 Hz et son temps de réponse fulgurant, l'Alienware AW2521HFL s'impose comme l'un des tout meilleurs écrans pour les joueurs qui recherchent avant tout la réactivité, ce qui sera particulièrement le cas si votre objectif est d'être compétitifs sur des jeux très nerveux comme c'est le cas de la plupart des FPS. La dalle TN présente cependant certaines faiblesses inhérentes à cette technologie avec des champs de vision réduits et une qualité d'image qui reste largement en deçà des dalles IPS. Toutefois, l'Alienware AW2521HFL s'en sort plutôt bien grâce à une maitrise parfaite du fabricant aussi bien concernant la calibration des couleurs que l'overdrive empêchant tout ghosting, ou à un input lag imperceptible.

Alienware n'est autre que la marque gaming de Dell. Jouissant d'une belle réputation outre-Atlantique, Alienware propose régulièrement des produits dont le maitre mot est performance, un critère de taille pour les joueurs e-sport et les plus exigeants !

Tout d'abord, on s'aperçoit très vite qu'Alienware a tenu à soigner le design et l'ergonomie de son écran. Les bordures sont quasiment inexistantes, hormis sur la partie basse de l'écran, donnant à l'écran un look élégant. On retrouve la possibilité de régler l'écran en hauteur, de l'incliner, mais aussi de le faire pivoter à gauche ou à droite. Il bénéficie enfin d'un pivot pour prendre une position verticale. Notons que, à l'instar de la gamme Predator d'Acer, le pied est ici assez imposant et pourra poser problème si votre bureau ne dispose que d'un espace restreint.

Sa dalle TN de 24.5 pouces est d'une réactivité absolue avec un temps de réponse de 1 ms (gris à gris) seulement et un refresh rate de 240 Hz ! Évidemment, il sera difficile d'atteindre 240 images par seconde dans de nombreux jeux, mais les technologies G-Sync et FreeSync sont là pour pallier à ce problème en adaptant la fréquence de l'écran à ce que lui transmet la carte graphique.

Cet écran, compatible G-Sync, profite de la technologie AMD FreeSync Premium à associer à une carte graphique AMD compatible

Pour terminer, notons que cet écran dispose d'une entrée DisplayPort et deux HDMI, ainsi que 4 ports USB 3.0.

4. LG 27GN750-B

Test LG 27GN750-B Rapport prix / performances
  • 240 Hz / FreeSync / G-Sync
  • Réactivité et input lag
  • Design sobre et fonctionnel
Un moniteur 240 Hz performant et abordable

À côté de moniteurs équivalents en matière de performances et de prix, le LG 27GN750-B fait bonne figure. Ses points faibles étaient attendus, d’abord en raison des limites des dalles IPS, mais aussi car bon nombre de moniteurs 240 Hz se contentent d’une définition Full HD pour permettre aux joueurs d’atteindre le plus d’images par seconde possible avec leur matériel.

Hormis cela, LG parvient ici à faire du coude aux meilleures dalles TN du marché avec une réactivité idéale. Compte tenu du tarif, des meilleurs angles de vue et des couleurs bien mieux restituées, cette dalle IPS tient clairement la comparaison, le reste dépend de vos besoins et exigences.

Un moniteur 240 Hz performant et abordable

À côté de moniteurs équivalents en matière de performances et de prix, le LG 27GN750-B fait bonne figure. Ses points faibles étaient attendus, d’abord en raison des limites des dalles IPS, mais aussi car bon nombre de moniteurs 240 Hz se contentent d’une définition Full HD pour permettre aux joueurs d’atteindre le plus d’images par seconde possible avec leur matériel.

Hormis cela, LG parvient ici à faire du coude aux meilleures dalles TN du marché avec une réactivité idéale. Compte tenu du tarif, des meilleurs angles de vue et des couleurs bien mieux restituées, cette dalle IPS tient clairement la comparaison, le reste dépend de vos besoins et exigences.

Toujours en Full HD, on continue sur notre lancée avec un écran signé LG. Avec sa dalle IPS de 27 pouces, son refresh rate de 240 Hz et ses fonctionnalités gaming, le LG 27GN750-B est un compagnon de jeu qui promet réactivité, fluidité et immersion.

Certes, ce moniteur UltraGear comporte quelques faiblesses que l’on repère directement sur sa fiche technique. On pense bien sûr à la définition Full HD sur une dalle de 27" qui donne une résolution assez basse avec 82 ppi. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable pour un usage strictement bureautique, à ce titre on ne conseillera pas cet écran en premier choix pour quelqu’un qui recherche la polyvalence et qui travaille plus qu’il ne joue avec ce moniteur.

Malgré tout, pour un usage gaming cette résolution ne pose pas vraiment de problème et il serait dommage de s’en tenir à cela vu la qualité d’image et les bonnes performances de ce modèle. Son grand point fort est évidemment son refresh rate de 240 Hz, accompagné par un support des technologies de rafraichissement variable de chez AMD et Nvidia et une réactivité (temps de réponse) qui s’approche beaucoup des meilleurs dalles TN du marché. En réalité, la définition Full HD permet ici d’atteindre plus facilement un nombre d’images par seconde élevé. Selon votre configuration et vos jeux, il ne sera cependant pas toujours facile de dépasser les 200 fps, un couple GPU / CPU véloce reste conseillé.

Enfin, même si vous en apprendrez bien plus à son sujet en consultant notre test, sachez que le LG 27GN750-B arrive avec une dalle très bien calibrée. Seul son contraste est en retrait, ce qui n’est pas vraiment étonnant pour une dalle IPS. Concernant l’HDR, il ne faut hélas pas trop compter dessus. À ce tarif relativement clément pour une dalle de qualité en 240 Hz adaptatif, on apprécie tout de même ses bonnes performances et on ne peut réellement lui reprocher ces petites faiblesses. Il faudra partir sur une gamme plus couteuse pour les gommer, le LG 27GL850-B et sa dalle Nano IPS par exemple !

Les meilleurs écrans gaming Quad HD

5. Acer Nitro VG270UP

Acer Nitro VG270UP Rapport qualité / prix
  • Excellent rendu colorimétrique
  • 1440p / 144 Hz
  • L'un des meilleurs rapport qualité/prix dans cette catégorie
Polyvalent et performant

Avec sa résolution de 1440p et sa dalle IPS 144 Hz qui reproduit fidèlement les couleurs avec de très bons angles de vision, ce moniteur s'avère être l'un des meilleurs rapports qualité/prix dans sa catégorie. Son manque d'ergonomie ainsi que l'absence d'un Hub USB pourront peser dans le choix de certains joueurs, mais dans l'ensemble le Nitro VG270UP est l'un des meilleurs écrans gaming du moment. Nous ne pouvons que recommander cette référence susceptible de vous accompagner durant de nombreuses années.

Polyvalent et performant

Avec sa résolution de 1440p et sa dalle IPS 144 Hz qui reproduit fidèlement les couleurs avec de très bons angles de vision, ce moniteur s'avère être l'un des meilleurs rapports qualité/prix dans sa catégorie. Son manque d'ergonomie ainsi que l'absence d'un Hub USB pourront peser dans le choix de certains joueurs, mais dans l'ensemble le Nitro VG270UP est l'un des meilleurs écrans gaming du moment. Nous ne pouvons que recommander cette référence susceptible de vous accompagner durant de nombreuses années.

Pour débuter notre sélection de moniteurs Quad HD, nous commençons encore une fois avec un modèle de la gamme Nitro de chez Acer. Dalle IPS de 27 pouces, 144 Hz, FreeSync, on vous en dit un peu plus ci-dessous.

Sur le papier, l'Acer Nitro VG270UP a de quoi séduire en réunissant de très bons arguments et en affichant un tarif juste. On retrouve en effet un écran avec un design « ZeroFrame » élégant, quasiment bordeless, pour une dalle IPS de 27 pouces qui tient toutes ses promesses avec de belles couleurs et des performances qui sauront satisfaire la plupart des gamers.

Le refresh rate atteint les 144 Hz et ce Nitro VG270UP est compatible avec la technologie FreeSync d'AMD, assurant une expérience fluide pour les possesseurs d'un GPU Radeon. Notons tout de même que ce moniteur semble fonctionner correctement en G-Sync avec un GPU NVIDIA bien qu'il ne figure pas dans la liste des 12 moniteurs ayant obtenu la certification G-Sync compatible.

Concernant la réactivité, Acer annonce ici un temps de réponse de 1 ms, une valeur qu'il faut bien sûr replacer dans son contexte puisqu'elle est rendue possible par le système de balayage du rétro-éclairage VRB (Visual Response Boost). Néanmoins, cette fonctionnalité ne fonctionne que sur un refresh rate maximum de 120 Hz via deux modes : « Normal » ou « Extrême ». Sans le VRB, son temps de réponse s'approche des 4 ms, une valeur plus que raisonnable, surtout pour un écran équipé d'une dalle IPS.

Le Nitro VG270UP excelle dans à peu près tous les domaines, seulement il faut bien lui reconnaitre quelques défauts. Ceux-ci sont surtout à mettre sur le compte de l'ergonomie puisqu'aucun réglage en hauteur n'est disponible, et encore moins de pivot pour passer en mode portrait. Seul un réglage d'inclinaison arrière (20 °) et avant (5 °) vous permettra d'orienter ce moniteur.

6. Samsung C32HG70

Samsung C32HG70 Petit prix
  • Certification HDR600
  • FreeSync 2 / 144 Hz
  • Qualité d'image riche et précise
32 pouces pour une immersion totale

Samsung nous livre un écran de 32 pouces compatible FreeSync 2 et HDR très bon marché et se positionnant comme une excellente alternative face à des concurrents souvent bien plus onéreux. La certification VESA HDR600 n'est certes qu'une entrée en la matière, mais améliore clairement la qualité d'image sur les contenus compatible. Malheureusement cet écran manque de polyvalence pour la simple raison qu'il ne sera pas le choix le plus pertinent pour les amateurs de jeux d'action et autres FPS, titres où l'on rencontrera du ghosting, à moins de sacrifier le FreeSync 2 pour activer le MPRT. Notons enfin que la présence de la modulation de largeur d'impulsion (PWM) pour réguler la luminosité de l'écran peut poser problème à ceux qui y sont sensibles, notamment aux épileptiques.

32 pouces pour une immersion totale

Samsung nous livre un écran de 32 pouces compatible FreeSync 2 et HDR très bon marché et se positionnant comme une excellente alternative face à des concurrents souvent bien plus onéreux. La certification VESA HDR600 n'est certes qu'une entrée en la matière, mais améliore clairement la qualité d'image sur les contenus compatible. Malheureusement cet écran manque de polyvalence pour la simple raison qu'il ne sera pas le choix le plus pertinent pour les amateurs de jeux d'action et autres FPS, titres où l'on rencontrera du ghosting, à moins de sacrifier le FreeSync 2 pour activer le MPRT. Notons enfin que la présence de la modulation de largeur d'impulsion (PWM) pour réguler la luminosité de l'écran peut poser problème à ceux qui y sont sensibles, notamment aux épileptiques.

Cet écran signé Samsung nous propose de profiter d'une définition Quad HD sur une dalle VA incurvée de 31.5 pouces, mais aussi de la technologie Quantum Dot et de l'HDR ! De quoi assurer une superbe expérience de jeu et une immersion totale.

Si vous recherchez un écran incurvé de grande taille, offrant une belle qualité d'image et profitant de technologies comme l'HDR ou FreeSync 2 à 144 Hz, le Samsung C32HG70 répondra peut-être à vos attentes !

Utilisant la technologie QLED de Samsung (Quantum Dot), cette dalle VA offre en effet une excellente qualité d'image avec une large palette de couleurs et une reproduction précise et fidèle, qualité qui est d'autant plus mise en avant en activant l'HDR sur les jeux compatibles. Les angles de vue sont assez larges pour ne pas rencontrer de problème vis-à-vis de la courbure assez prononcée de l'écran (1800 R) et la définition Quad HD sur un moniteur de cette taille nous semble pertinente puisque nous obtenons une densité de pixel de 93 ppp, ce qui équivaut à une résolution de 1080p sur un écran de 24 pouces.

S'il se positionne aujourd'hui comme un écran bon marché pour commencer à profiter de l'HDR, le C32HG70 possède aussi quelques défauts et c'est principalement au niveau de sa réactivité que nous avons certaines remarques à émettre. Samsung annonce en effet un temps de réponse de 1 ms MPRT ; seulement, si vous activez l'un des réglages MPRT de cet écran, vous ne pouvez pas en profiter simultanément avec l'HDR activé ou le FreeSync. Privilégiant ces deux dernières fonctionnalités, nous ne pouvons que constater que la réactivité de cet écran est largement plus importante que celle annoncée par le constructeur et génère quelques désagréments sur les jeux les plus nerveux, à moins de désactiver le FreeSync en la faveur du MPRT.

À ce titre, nous conseillerons davantage cet écran pour des jeux où vous souhaitez obtenir une bonne immersion en profitant d'un très bon niveau de détails graphiques, plutôt que dans des titres où la réactivité est essentielle.

7. Asus TUF VG27AQ

Asus TUF VG27AQ Choix de la rédac
  • ELMB-Sync
  • Dalle IPS polyvalente et performante
  • Compatible G-Sync et FreeSync jusqu'à 165 Hz
Le meilleur choix (pour nous)

Asus nous propose ici un écran qui réunit bien des atouts pour trôner sur nos bureaux. Son argument majeur et unique sur le marché à l'heure actuelle est bien sûr de disposer d'une nouvelle technologie pleinement fonctionnelle et largement convaincante avec l'ELMB-Sync. Ses qualités sont toutefois nombreuses et peu de reproches sont à faire à ce TUF VG27BQ. Pour ces différentes raisons, il s'est imposé comme étant le choix de la rédac' et risque bien d'y rester encore quelque temps.

Le meilleur choix (pour nous)

Asus nous propose ici un écran qui réunit bien des atouts pour trôner sur nos bureaux. Son argument majeur et unique sur le marché à l'heure actuelle est bien sûr de disposer d'une nouvelle technologie pleinement fonctionnelle et largement convaincante avec l'ELMB-Sync. Ses qualités sont toutefois nombreuses et peu de reproches sont à faire à ce TUF VG27BQ. Pour ces différentes raisons, il s'est imposé comme étant le choix de la rédac' et risque bien d'y rester encore quelque temps.

Pour un tarif similaire au modèle que nous avons présenté ci-dessus, nous retrouvons ici une sortie récente d'Asus avec le TUF VG27BQ. Un écran de 27 pouces qui bénéficie d'une dalle IPS, d'une fréquence de 165 Hz, du support de l'HDR, mais aussi d'une technologie prometteuse avec l'ELMB.

Présenté lors du Computex 2019 et lancé début septembre, l'Asus TUF VG27BQ est, avec ses deux variantes, le premier moniteur à intégrer la nouvelle technologie ELMB-Sync (Extreme Low Motion Blur). Il s'agit d'une solution prometteuse qui permet de synchroniser l'extinction du rétroéclairage (entre chaque image) sur le taux de rafraichissement variable de l'écran. Jusque-là, les technologies utilisées par les fabricants se contentaient uniquement d'une fréquence de strobing fixe, ici elle s'adapte de façon dynamique à la fréquence variable de l'écran.

Si l'ELMB-Sync est très séduisant sur le papier, il s'avère très convaincant à l'utilisation et permet clairement d'améliorer la netteté des objets en mouvements à partir du moment où vos jeux fonctionnent continuellement à plus de 100 FPS. La bonne nouvelle c'est évidemment que l'ELMB fonctionne avec FreeSync et G-Sync activés, une combinaison gagnante propulsant cet écran comme l'un des meilleurs du moment.

Cette technologie que nous décrivons brièvement ici n'est évidemment pas le seul point fort de cet écran, on retrouve ici une dalle IPS réactive avec un temps de réponse de 1 ms MPRT avec l'ELMB, alors qu'il est de 4 ms mesuré en gris à gris ; en somme, des performances louables pour une dalle IPS. Enfin, la fidélité des couleurs est au rendez-vous ainsi qu'un taux de contraste satisfaisant (1000:1) pour une dalle IPS.

Rien à dire concernant l'ergonomie et le design de ce moniteur, il offre tout ce que nous attendons d'un écran gaming. Finalement son support de l'HDR est son seul point faible puisqu'il se limite ici à un mode jeu et un mode film sans offrir une gradation complète, de plus l'ELMB n'est pas compatible avec ces deux modes HDR.

8. Samsung Odyssey G7

Test Samsung G7 Odyssey Le top du top
  • La dalle VA la plus réactive du marché à ce jour
  • Une courbure 1 000R qui favorise l'immersion
  • De belles couleurs et un excellent contraste
Atypique et sensationnel

L’Odyssey G7 est un excellent moniteur gaming qui pousse les limites encore un peu plus loin.

Étonnamment, le bond entre 144 et 240 Hz est peut-être le critère le moins décisif ici, surtout si l’on considère la difficulté de faire tourner des jeux à une fréquence aussi élevée. La réactivité de la dalle, associée à ses couleurs riches et ses noirs profonds en font une alternative très convaincante face à des moniteurs IPS boxant dans la même catégorie. Avec cette nouvelle génération de dalles, Samsung remet clairement la technologie VA au coeur de l'eSport.

La courbure très prononcée du G7 est selon nous excellente en jeu et favorise l’immersion, l’expérience reste malgré tout très subjective et risque de varier assez fortement entre deux joueurs.

Atypique et sensationnel

L’Odyssey G7 est un excellent moniteur gaming qui pousse les limites encore un peu plus loin.

Étonnamment, le bond entre 144 et 240 Hz est peut-être le critère le moins décisif ici, surtout si l’on considère la difficulté de faire tourner des jeux à une fréquence aussi élevée. La réactivité de la dalle, associée à ses couleurs riches et ses noirs profonds en font une alternative très convaincante face à des moniteurs IPS boxant dans la même catégorie. Avec cette nouvelle génération de dalles, Samsung remet clairement la technologie VA au coeur de l'eSport.

La courbure très prononcée du G7 est selon nous excellente en jeu et favorise l’immersion, l’expérience reste malgré tout très subjective et risque de varier assez fortement entre deux joueurs.

Samsung ne manque pas à l’appel lorsqu’il s’agit d’innover, on pense bien sûr à d’autres secteurs où le fabricant sud-coréen excelle, mais c’est aussi le cas à propos des moniteurs gaming. La gamme Odyssey tente d’aller encore plus loin : première mondiale avec sa courbe 1000 R, il s’agit également des premières dalles VA à atteindre un temps de réponse si bas ! Nous avons testé le G7 Odyssey pour vous, spoil : c’est une belle réussite.

Tout d’abord, sachez que la gamme Odyssey comporte un moniteur encore bien plus extrême que ce G7, on parle du G9 et sa dalle de 49 " en DWQHD (5120 x 1440p), lui aussi avec la courbe 1000 R ; un monstre, facturé près de 1 500 € ! L’Odyssey G7 est bien plus abordable. Son prix reste élevé à première vue, mais sa fiche technique justifie parfaitement ce tarif, on peut même dire qu’il est assez abordable pour un moniteur de cette envergure.

Alors, l’Odyssey G7 c’est quoi ? Un moniteur doté d’une dalle VA de 31.5" en définition WQHD (2560x1440) incurvée 1000 R, en clair une courbe quasiment deux fois plus prononcée que celles des moniteurs 1 800 R que l’on trouve couramment sur le marché. Évidemment Samsung ne s’est pas arrêté là, le G7 c’est aussi un refresh rate de 240 Hz avec support G-Sync / FreeSync, une certification DisplayHDR 600 et un temps de réponse au plus bas pour une dalle VA.

Lors de notre test, nous avons pu constater les excellentes prestations de ce moniteur. La courbe renforce clairement l’immersion avec une meilleure impression de profondeur, idéal en jeu, un peu moins en bureautique. La dalle est parfaitement calibrée, fidèle en SDR comme en HDR avec une large couverture colorimétrique. Le pic lumineux est bon, un peu en dessous de ce à quoi on s’attendait cependant, il en résulte une expérience HDR meilleure qu’avec bien d’autres écrans, mais pas encore tout à fait excellente. Comme vous pouvez le voir dans ses points forts, ce moniteur possède bien d’autres qualités, mais aussi quelques faiblesses, notamment un design imposant et une consommation électrique bien au-dessus de la moyenne.

Les meilleurs écrans gaming UHD

9. Acer Predator X27

Acer Predator X27 Haut de gamme
  • Qualité 4K / HDR
  • Expérience de jeu unique
  • Rendu colorimétrique précis
Le spectacle est au rendez-vous

Le Predator X27 est à l'heure actuelle l'un des meilleurs écrans 4K destinés aux jeux vidéo sur le marché. Son seul défaut est sans conteste son tarif, même si celui-ci a baissé depuis son lancement. Enfin, pour profiter pleinement de sa définition 4K, de l'HDR, et du G-Sync à 144 Hz, il ne faudra pas lésiner sur la (ou les) cartes graphiques avec au minimum une ou plusieurs RTX 2080 Ti, ou GTX 1080 Ti.

Le spectacle est au rendez-vous

Le Predator X27 est à l'heure actuelle l'un des meilleurs écrans 4K destinés aux jeux vidéo sur le marché. Son seul défaut est sans conteste son tarif, même si celui-ci a baissé depuis son lancement. Enfin, pour profiter pleinement de sa définition 4K, de l'HDR, et du G-Sync à 144 Hz, il ne faudra pas lésiner sur la (ou les) cartes graphiques avec au minimum une ou plusieurs RTX 2080 Ti, ou GTX 1080 Ti.

S'il existe des écrans 4K à des tarifs corrects (regardez par exemple du côté de chez MSI ou AOC) ils se limitent souvent à un usage casual ou à ceux qui jouent sur console. Nous avons préféré vous présenter ici deux modèles qui ne font aucune concession sur les performances ; ils nécessitent cependant un investissement conséquent, qu'il s'agisse du prix de l'écran lui-même ou de l'ordinateur auquel il sera connecté.

Doté d'une dalle IPS de 27 pouces affichant une définition UHD, le Predator X27 est un véritable monstre et réunit toutes les caractéristiques, ou presque, qu'un joueur est en mesure d'attendre avec un écran 4K haut de gamme.

On retrouve ainsi une dalle qui profite d'un rétroéclairage sur 384 zones lui permettant d'atteindre une luminance de 1000cd/m2 lorsque l'HDR est activé. Il fait ainsi partie des rares écrans gaming à ce jour à exploiter le plein potentiel de l'HDR et autant dire qu'ici le résultat est bluffant et le spectacle au rendez-vous avec de plus la technologie Quantum Dot. Les couleurs sont riches, détaillées et fidèles, une qualité d'image fantastique aussi bien en SDR qu'en HDR. Le seul inconvénient sera peut-être l'impossibilité de régler le niveau de luminosité de l'HDR, mais aussi de devoir souvent basculer (manuellement) entre HDR et SDR en fonction du contenu que vous visionnez.

Pour couronner le tout, cet écran est compatible G-Sync et peut fonctionner à une fréquence de 144 Hz en mode overclock et 120 Hz en mode standard. La fluidité est quasi parfaite à condition de ne pas passer en dessous de 80 FPS dans vos jeux ; inutile de vous rappeler qu'il est nécessaire d'investir dans une carte graphique de compétition, au minimum un GTX 1080 Ti, pour tirer parti de ce moniteur. Son temps de réponse est des plus correct pour une dalle IPS avec 4 ms G2G, de quoi jouer dans des conditions optimales.

10. Asus ROG Swift PG27UQ

Asus ROG Swift PG27UQ Le monstre de puissance
  • G-Sync HDR jusqu'à 144 Hz
  • Une dalle IPS 4K bluffante
  • Qualité d'image et d'assemblage à la hauteur des attentes
Le nec plus ultra

L'Acer Predator X27 et l'Asus ROG Swift PG27UQ réunissent ce qui se fait de mieux aujourd'hui et nous démontre que l'arrivée de l'HDR sur nos écrans gaming et jeux vidéo risque fort de devenir incontournable dans les années à venir.

Le nec plus ultra

L'Acer Predator X27 et l'Asus ROG Swift PG27UQ réunissent ce qui se fait de mieux aujourd'hui et nous démontre que l'arrivée de l'HDR sur nos écrans gaming et jeux vidéo risque fort de devenir incontournable dans les années à venir.

Encore une fois destiné à ceux qui peuvent se le permettre, l'Asus ROG Swift PG27UQ propose lui aussi de gouter à la finesse de l'Ultra HD et à un rendu largement amélioré sur les jeux qui profitent de l'HDR.

Peu de détails permettent de différencier cet écran du Predator X27 que nous avons présenté ci-dessus, si ce n'est peut-être au niveau de l'ergonomie et de certaines fonctionnalités avec ici notamment la présence d'un pivot qui permet de basculer cet écran en mode portrait.

En effet, le ROG Swift PG27UQ propose lui aussi de profiter d'une dalle IPS de 27 pouces qui gère l'HDR grâce à un rétroéclairage sur 384 zones ; sans oublier la présence du G-Sync HDR qui fonctionne encore une fois à 120 Hz en mode standard et 144 Hz avec son mode overclock. La qualité d'image est évidemment au rendez-vous avec un très bon calibrage d'usine, un contraste satisfaisant pour une dalle IPS et de superbes couleurs. Il en résulte une expérience de jeu inédite que peu d'écrans peuvent aujourd'hui se targuer d'offrir, le ROG Swift PG27UQ est par ailleurs polyvalent et, à l'instar du X27, ce monstre de puissance est à l'aise dans tous les domaines !

Comment choisir votre écran gamer ?

Qu'il soit destiné à un usage professionnel, notamment pour les arts graphiques, ou simplement pour afficher vos jeux vidéo préférés, il n'est pas toujours simple de choisir un écran. Les besoins et les attentes diffèrent en effet d'un joueur à un autre tandis que les technologies se multiplient et sont parfois difficiles à déchiffrer.

Avant de vous prodiguer nos conseils et entrer plus en détail dans les critères de sélection, il faut bien retenir que le choix d'un moniteur est forcément conditionné par le matériel en votre possession, principalement par le GPU. À ce titre, si vous comptez améliorer votre installation pour de meilleures performances et confort en jeu, ou si vous vous apprêtez à monter une nouvelle config', vous aurez tout intérêt à d'abord consulter notre comparatif des meilleures cartes graphiques pour jouer en Full HD, WQHD ou 4K UHD.

Quelle taille d'écran choisir ?

La taille de l'écran correspond à sa diagonale et est affichée en pouce. Actuellement, sur le marché gaming, la majeure partie de l'offre concerne les tailles de 24 et 27 pouces, mais il n'est pas rare de trouver des moniteurs qui vont bien au-delà avec des tailles qui peuvent atteindre 35 pouces pour certains modèles.

Si la principale problématique concerne l'encombrement (en fonction de l'espace disponible sur votre bureau), la question de la taille induit également une forte différence de prix entre les modèles les petits et les grands modèles. Enfin, les écrans les plus grands profiteront généralement d'une définition plus élevée, ce qui implique de disposer d'un GPU qui tient la cadence. Ce dernier constat n'est cependant pas toujours avéré, certaines références en 27 pouces ou plus affichent parfois une résolution de 1080p, le ppp (pixel par pouce) sera ici réduit ce qui influera sur la netteté de l'image selon la distance à laquelle vous vous trouvez par rapport à l'écran.

Utilisez-vous une configuration multi-écrans ?

Certains décideront également d'emblée de partir sur une configuration à plusieurs écrans, souvent en dual-screen, et parfois même avec trois écrans. Ici, le sentiment d'immersion sera fortement renforcé à partir du moment où vous choisissez des écrans de même taille et de même résolution ; le matériel requis devra quant à lui être ultra-performant et cela ne concerne pas uniquement le GPU. Les installations les plus gourmandes demanderont par ailleurs de disposer de plusieurs cartes graphiques haut de gamme.

Une carte graphique de milieu de gamme devrait être en mesure de faire tourner décemment deux écrans en 1080p ; les installations plus importantes sont souvent plébiscitées par les streamers puisqu'elles leur permettent par exemple d'afficher le chat et les réseaux sociaux durant leurs sessions de jeu. Pour clore cette parenthèse, notons qu'un dual-screen est également bien plus confortable lorsqu'il s'agit de travailler et de réaliser des tâches diverses et variées.

Quel format d'écran recherchez-vous ?

La plupart des écrans gaming sont proposés selon un format 16/9 qui est devenu la norme en remplaçant le 4/3. Certains moniteurs affichent cependant différents formats, on retrouve entre autres l'Ultrawide (21/9) qui profite généralement à des modèles incurvés. C'est par exemple le cas de l'Acer Predator X34A, un modèle de 34 pouces qui promet un excellent sentiment d'immersion.

Quelle résolution recherchez-vous ?

Dans l'idéal et selon les besoins communément admis (un utilisateur assis devant son bureau avec un écran situé à moins d'un mètre de son regard), nous vous conseillons d'opter pour une résolution de 1080p sur les écrans de 24 pouces et moins, de 1440p sur les écrans de 27 pouces, et d'opter pour la 4K pour les écrans dont la diagonale est supérieure à 28 pouces.

Quelle définition recherchez-vous ?

La définition n'est autre que le nombre de pixels que l'écran est en mesure d'afficher. On représente la définition grâce au nombre de pixels à l'horizontale par le nombre de pixels à la verticale. Une définition de 1920 par 1080p contient ainsi un total de 2 073 600 pixels, indépendamment de la taille de l'écran.

La résolution est bien trop souvent confondue avec la définition et l'on retrouve souvent l'abus de langage qui consiste à présenter un écran comme étant « de résolution 2K », etc. Ces termes désignent pourtant bel et bien des caractéristiques différentes. La différence est simplement que la résolution prend en compte la diagonale de l'écran et s'exprime en ppp (aussi appelé dpi ou ppi chez les anglophones), comme nous avons pu le voir dans le paragraphe précédent. Concrètement, il s'agit ici de déterminer la densité de pixels sur un pouce ; cette valeur permet de connaitre la distance de recul optimale à laquelle être positionnée pour profiter de la meilleure qualité d'image.

Ainsi, plus l'on monte dans les définitions (Full HD, 2K, 4K) et plus l'image sera précise, détaillée et nette. Pour comparaison avec la valeur d'une définition 1080p que nous avons donnée ci-dessus, un écran 4K affiche quant à lui 8 847 360 pixels.

Quel type de dalle choisir ?

Plusieurs technologies s'affrontent au niveau des dalles gaming, les plus pertinentes d'entre elles sont à l'heure actuelle les dalles TN (Twisted Nematic) et IPS (In-Plane Switching). Elles possèdent toutes deux leurs avantages et inconvénients, mais se positionnent comme étant les meilleurs compromis en affichant de très bonnes performances sur des tarifs qui restent contenus.

  • Les dalles TN offrent la meilleure réactivité avec des temps de réponse le plus souvent réduits à la milliseconde. Pour cette raison, elles sont très souvent choisies par les joueurs, et plus particulièrement par ceux qui cherchent à être compétitifs sur les jeux de tirs, battle royal et autres jeux d'action. On trouve ainsi des moniteurs à la réactivité et à la fréquence de rafraichissement imbattable comme c'est le cas de l'Alienware AW2818HF (240 Hz, 1 ms) que vous retrouverez dans notre comparatif. Enfin, le prix d'un écran TN est souvent inférieur à celui d'autres dalles.

    En contrepartie, les dalles TN possèdent quelques inconvénients. Si elles sont parfaites pour les jeux nerveux, elles pourront s'avérer décevantes sur des titres où l'on préfère privilégier la qualité d'image à la réactivité. Sa colorimétrie et son taux de contraste restent corrects, mais ne pourra pas satisfaire un professionnel de l'image, ils peineront aussi à convaincre les joueurs ayant déjà gouté aux dalles IPS et à leur très belle qualité d'image. Si l'on ajoute ces problématiques à celle de son champ de vision réduit par rapport aux autres technologies, alors la dalle TN s'avère être assez inconfortable hors des jeux qui requièrent un temps de latence très court ; il est donc peu recommandable pour un usage professionnel (graphisme, retouche de photo) ainsi que pour visionner des films.
  • Les dalles IPS sont aujourd'hui largement répandues chez les gamers. Si elles proposent une réactivité moindre que les dalles TN, elles offrent cependant une bien meilleure colorimétrie et de grands angles de vision. Par ailleurs, la technologie IPS évolue d'année en année et il n'est pas rare aujourd'hui de trouver des écrans dont le temps de réponse se rapproche des dalles TN. On considérera qu'une dalle IPS réactive doit afficher un temps de réponse inférieur à 5 ms.

    L'IPS s'affiche comme le meilleur compromis pour profiter au mieux des graphismes de vos jeux qui seront ici représentés de manière fidèle. Ces dalles seront par conséquent aussi bien plus efficaces pour un usage bureautique ou multimédia, elles sont par ailleurs les meilleures pour les professionnels de l'image. L'autre argument de poids c'est qu'il est possible de jouer à plusieurs devants un écran avec une dalle IPS !

    Leur prix est cependant plus élevé que la moyenne, même si l'écart à tendance à se réduire depuis quelque temps. Enfin, la consommation électrique d'une dalle IPS est également supérieure à une dalle TN.
  • Les dalles VA se positionnent quant à elles sur un fragile équilibre les deux technologies que nous venons de citer. Les angles de vision sont un peu moins ouverts que ceux d'une dalle IPS mais meilleurs que sur une dalle TN. Leur temps de réponse est toutefois plus élevé et, malgré les récentes évolutions, les dalles VA restent aujourd'hui les moins réactives du marché. Pour ces différentes raisons, les dalles VA restent assez rares sur le marché gaming. Néanmoins, notons qu'elles proposent un excellent taux de contraste, les différences entre les couleurs sombres et claires sont plus prononcées et ces dalles affichent donc des détails graphiques avec une meilleure précision.
  • Les dalles OLED (Organic Light-Emitting Diode) commencent à émerger sur le marché des écrans gaming. Elles sont encore relativement rares et leur prix est très élevé à l'instar de l'Alienware AW5520QF, un monstre de 55 pouces qui sera bientôt lancé au tarif de 4000 $. La technologie OLED est clairement la plus prometteuse puisqu'elle affiche des performances bien supérieures à tout autre type de dalles. Cependant, certaines contraintes sont encore à constater pour un usage informatique, notamment avec le phénomène de « burn in », aussi appelé image fantôme. Ce problème apparait lorsqu'une image statique est affichée trop longtemps à l'écran, l'image s'incruste alors sur l'écran avant de disparaitre parfois après plusieurs heures. Les fabricants développent actuellement des solutions pour pallier à ce problème et l'OLED pourrait bien être, ou pas, le prochain standard des écrans gaming.

    Notons enfin que ces technologies disposent de plusieurs variantes, mais dans les grandes lignes les avantages et les inconvénients restent similaires.

Spécifications et performances

Déjà abordés ci-dessus avec les différents types de dalle, nous allons ici détailler, en tentant d'être brefs, de façon un peu plus précise les spécifications de nos écrans gaming.

Pour commencer, il faut savoir que les fabricants ont recours à des méthodes de mesure assez éloignées de la réalité afin de « faire gonfler » les chiffres et ainsi appâter les clients. Il est difficile de saisir la nuance, par exemple, entre un taux de contraste statique ou dynamique, ou encore entre un temps de réponse gris à gris ou noir à noir et dans les faits les fabricants choisissent d'afficher les valeurs qui flattent le plus leurs produits.

  • Le temps de réponse se mesure en millisecondes, plus il est court et plus l'image sera fluide et dépourvue de ghosting (flou de mouvement). De nombreux écrans affichent des temps de réponse de 1 ms G2G (gris à gris), cette valeur serait plus élevée si le temps de réponse était mesuré par la méthode B2B (noir à noir) pour la simple raison que la transition gris à gris ne requiert pas un passage au blanc de la part du pixel. Ce qu'il faut retenir ici c'est qu'il faut comparer ce qui est comparable : un écran affichant un temps de réponse de 3 ms B2B peut-être plus réactif qu'un autre affichant 1 ms G2G. Toutefois, la plupart des fabricants, si ce n'est tout, affichent ces résultats grâce à la méthode de gris à gris.

    Certains d'entre eux affichent également un temps de réponse MPRT (Moving Picture Response Time). Cette mesure prend en compte la rémanence de l'écran, autrement la persistance de l'affichage, c'est-à-dire sa capacité à faire disparaitre les images après leur affichage. Nous vous conseillons de simplement ne pas vous fier au MPRT, notamment sur les moniteurs qui ne disposent pas d'une fonction de réduction du flou (Motion Blur Reduction ou Ultra Low Motion Blur sur les écrans compatibles G-Sync), ce critère étant alors principalement influencé par la fréquence de rafraichissement de l'écran.
  • Le taux de contraste est représenté par l'écart de luminosité entre la couleur la plus brillante et la plus sombre affichée à l'écran. Plus cette valeur est élevée est meilleure sera le taux de contraste de l'écran, cependant il faut bien faire attention à ce que l'on parle de contraste statique et non dynamique. À titre d'exemple, on trouve fréquemment sur les fiches techniques des taux de contraste très élevés, de 100 000 000 :1 pour notre écran TN Acer Predator ! Encore une fois, ne vous fiez pas à cette valeur et contentez-vous de comparer des valeurs dites typiques, ou statiques.

    Un taux de contraste statique de 1000 :1 semble idéal, au-delà l'œil humain ne perçoit que peu de différence et les écrans affichant des valeurs supérieures sont surtout destinés aux professionnels de l'image. Un écran affichant un contraste inférieur à 500 :1 affichera des images ternes ce qui est généralement le cas avec les dalles TN. Enfin, le contraste est évidemment influencé par la luminosité, ou luminance, de la dalle qui s'exprime en candela par mètre carré, mais aussi par la luminosité de la pièce où se trouve l'écran. Ainsi, plus cette valeur est élevée et plus l'écran sera lumineux et son image visible même dans un environnement très éclairé.
  • La fréquence de rafraichissement indique, en Hertz (Hz), le nombre d'images que l'écran peut afficher en une seconde. Ainsi, un écran de 144 Hz est capable de traiter jusqu'à 144 images par seconde. Toutefois, il faut bien faire la différence entre ce que votre GPU est capable de transmettre, on parle alors de FPS (Frames Per Second), et la fréquence de rafraichissement de l'écran. Un écran affichant 144 Hz sera ainsi inutile si votre GPU ne vous permet pas d'atteindre beaucoup plus que 60 FPS.

    Aujourd'hui les écrans affichent tous au minimum une fréquence de 60 Hz, elle permet de créer une bonne illusion de mouvements puisque rappelons que les images défilant à l'écran sont des séries d'images fixes. L'arrivée de la 3D il y a une dizaine d'années a nécessité d'augmenter la fréquence des moniteurs à 120 Hz. Depuis, nous avons vu émerger des écrans avec des fréquences allant de 144 à 300 Hz !

    Une fréquence plus élevée signifie que votre jeu tournera de manière plus fluide. La différence entre 60 et 144 Hz est visible et le confort visuel est meilleur avec une fréquence élevée. Hormis pour jouer sur une définition 4K où 60 Hz reste pertinent, nous vous conseillons d'opter pour un écran d'au minimum 120 Hz. Les écrans de 144 Hz et plus sont à conseiller particulièrement aux compétiteurs, qu'ils sévissent sur des jeux de tirs ou autres.

G-Sync / FreeSync

NVIDIA et AMD se livrent une rude bataille en ce qui concerne le marché des GPU. Cette concurrence entre ces deux acteurs se traduit par aussi par une volonté de proposer des solutions toujours plus puissantes et performantes avec leur lot d'innovations. Les technologies G-Sync et Freesync en font partie et ont pour but d'améliorer expérience de jeu et confort visuel, on vous en dit un peu plus !

Les promesses du G-Sync et Freesync partent d'un constat très simple : les cartes graphiques délivrent des performances variables en termes de FPS, elles dépendent de nombreux facteurs : du jeu, du nombre de détails et d'effets graphiques et ainsi de suite. L'écran quant à lui est rafraichi de manière fixe et constante ; ce manque de synchronisation entraine certains lags, ainsi que des problèmes de tearing (déchirure de l'image) et de stuttering. Ces deux technologies sont donc la réponse des constructeurs pour pallier à ce manque de synchronisation puisque, contrairement à l'option V-Sync qui engendrait aussi son lot de problèmes, ce n'est pas le GPU qui s'adaptera ici à l'écran, mais bel et bien le contraire !

  • La G-Sync est une technologie propriétaire développée par NVIDIA. Il s'agit d'un module intégré à l'écran, il fonctionne en passant par un câble DisplayPort. Les écrans équipés de ce module sont à ce titre plus onéreux. En janvier dernier, NVIDIA a annoncé étendre la compatibilité des écrans G-Sync à certains écrans FreeSync, une bonne nouvelle certes, mais la liste des références compatibles est encore (très) maigre.
  • La FreeSync est bien moins contraignante pour les fabricants d'écrans et les utilisateurs puisque c'est une solution libre de droits. Les modèles compatibles sont donc plus nombreux et moins coûteux.

    Ces deux solutions offrent des performances comparables et n'ont que peu ou pas d'effet sur l'input lag (l'écart de temps entre le moment où le moniteur reçoit l'image et où il l'affiche, à ne pas confondre avec le temps de réponse), à partir du moment où elles sont correctement paramétrées.

Ergonomie et connectique

Bien d'autres critères peuvent encore avoir de la valeur pour orienter votre choix vers un écran ou un autre. On pense par exemple aux différents traitements antireflets, aux dalles mates/brillantes, à son caractère incurvé ou encore bordeless, à sa consommation électrique ou encore à différentes technologies qui l'équipe telles que l'HDR, Flicker Free et autres. Pour conclure cette section de conseils, nous nous contenterons ici d'aborder les deux derniers sujets qui nous semblent importants, à savoir l'ergonomie et la connectique.

  • L'ergonomie : de ce côté, sachez que les écrans les moins chers vous fourniront beaucoup moins d'options de réglage que les écrans en milieu ou haut de gamme. On parle ici des réglages de hauteur et d'inclinaison de l'écran, de la présence d'un éventuel pivot pour le basculer en position verticale, ou encore d'un système de fixation VESA ou d'un support mural. Certains écrans estampillés gaming embarquent enfin certains éléments comme une poignée pour un transport facilité, ou encore un support pour y poser votre casque gamer.
  • La connectique : ici, il faudra avant tout faire attention à ce que la connectique de l'écran coïncide avec vos besoins. Certains modèles embarquent encore un port VGA ou DVI, mais ceux-ci tendent à disparaitre. Le HDMI et le DisplayPort sont les deux interfaces qui dominent aujourd'hui en offrant une grande bande passante et en gérant des fréquences de rafraichissement élevées, la 4K, le son, ainsi que G-Sync et FreeSync et un affichage jusqu'à 8K pour les DisplayPort.

    Certains écrans intègrent une entrée audio, mais celle-ci est largement dispensable, le son sera toujours de meilleure qualité en passant par l'une des entrées audios de votre ordinateur.

    Enfin, on, retrouve souvent un hub USB doté de plusieurs ports, ou plus rarement, un connecteur Thunderbolt.
Modifié le 03/12/2020 à 13h20

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

2
2
Voir tous les messages sur le forum

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page