Box Android TV : Le comparatif des meilleurs modèles en 2020

Nathan De Langhe
Spécialiste Audio/ Vidéo & Maison connectée
01 juin 2020 à 10h25
0
La simplicité d'utilisation
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
+ Compatible 4K HDR
+ Interface tvOS fluide et bien pensée
+ La fonctionnalité "TV"
+ Android TV et son interface ultra fluide
+ Compatible 4K HDR et gestion de tous les codecs vidéo et audio
+ Geforce Now et Gamestream pour les joueurs
+ 4K HDR à petit prix
+ Android TV ne déçoit jamais
+ Chromecast built-in

Pour éviter d'acheter une coûteuse Smart TV ou pour améliorer l'expérience insuffisamment satisfaisante proposée par la sienne, une bonne solution est d'investir dans une box Android TV. Ce type d'appareil permet d'accéder aux services de vidéo à la demande, naviguer sur internet, écouter de la musique en streaming ou même jouer. Nous avons sélectionné pour vous ce que nous estimons être les meilleures box Android TV du marché, et ce pour tous les budgets.

Nvidia Shield TV : le top du top, surtout si vous êtes un gamer

téléchargement.png



Les plus
+ Compatible 4K HDR et gestion de tous les codecs vidéo et audio
+ Android TV et son interface ultra fluide
+ Geforce Now et Gamestream pour les joueurs
Les moins
- La manette de jeu n'est plus inclue
- Seulement 8 Go de stockage


Sur le haut de gamme, il est bien difficile de rivaliser avec la Shield TV de NVIDIA. C'est la solution parfaite pour les gamers, mais elle excelle dans tous les domaines et convient aux utilisateurs les plus exigeants qui souhaitent profiter de l'expérience multimédia ultime.

Une expérience vidéo et audio premium

Lancée fin 2019, la Shield TV est un petit bijou technologique. Équipée d'une version actualisée de la puce Tegra X1 (le même SoC que dans la Nintendo Switch), elle embarque un GPU NVIDIA à 256 cœurs et 3 Go de RAM. Des spécifications techniques qui lui permettent d'offrir une qualité vidéo et audio bien au-dessus de la moyenne de ce genre d'appareils.

La Shield TV est ainsi compatible 4K HDR, avec également le support des technologies Dolby Vision HDR et HDR10. La lecture peut être assurée jusqu'à 4K à 60 images par seconde dans les formats suivants : VP8, VP9, H.264, MPEG1/2. Il faut par contre se “contenter” de 1080p à 60 images par seconde pour ces codecs vidéo : H.263, MJEPG, MPEG4, WMV9/VC1. Le 4K HDR à 60 images par seconde est quant à lui assuré en H.265/HEVC. Si la qualité de la source vidéo est à 720p ou 1080p, le boîtier est capable de procéder à upscale par Intelligence Artificielle vers de la 4K, mais limitée à 30 images par seconde.

Pour le son, la satisfaction est de mise également avec une compatibilité Dolby Audio complète : Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby Atmos. La Shield TV rend possible la lecture audio haute résolution jusqu'à 24 bits/192 kHz via HDMI et USB, le suréchantillonnage audio haute résolution à 24 bits/192 kHz via USB ainsi que le rendu sonore DTS-X via HDMI. De quoi exploiter le plein potentiel de vos enceintes ou de votre barre de son.

Vous l'avez compris, le fait de passer par un boîtier multimédia ne va en aucun cas amoindrir la qualité de l'expérience vidéo et audio sur votre téléviseur, ce qui peut être le cas avec des produits certes moins chers, mais technologiquement moins aboutis.

Shield Remote et Android TV, quel plaisir

La NVIDIA Shield TV tourne sous Android TV (version de l'OS Android 9 Pie, avec des mises à jour à venir). On a donc droit à un système extrêmement fluide et à une interface bien réputée intuitive et efficace. Bien sûr, le magasin d'application Google Play Store est de la partie pour installer facilement les applis compatibles Android TV du store. Comme sur certaines Smart TV, la Shield propose une fonction de Chromecast intégré pour diffuser des contenus à l'écran depuis son smartphone, sa tablette ou un navigateur sur ordinateur.

Côté accessoire, la télécommande Shield Remote ne déçoit pas non plus. Elle est connectée à la Shield via Bluetooth et dispose de tous les boutons (rétro-éclairés à détection de mouvements) essentiels pour une bonne navigation dans les menus et pour le contrôle de la lecture vidéo ou audio. On retrouve en prime un bouton Netflix pour lancer en un clin d'oeil la plateforme de SVOD. Un microphone est inclus dans la télécommande pour les commandes vocales, gérées nativement par Google Assistant. La Shield répond aussi à Alexa via une configuration sur Amazon Echo.
G
Les gamers ont aussi accès au service de cloud gaming GeForce NOW de NVIDIA, qui est justement sorti de bêta en février 2020. Vous pouvez ainsi streamer les jeux que vous possédez sur PC sur votre téléviseur avec votre Shield. Vous pouvez pour cela connecter un clavier et une souris ou investir dans une manette Shield Controller (la manette Xbox One Elite est aussi supportée). Le service GameStream permet quant à lui de streamer ses jeux depuis son propre PC. Pas besoin d'abonnement ici, mais il faut un ordinateur qui tient la route, là où GeForce Now utilise la puissance de calcul des serveurs NVIDIA.

Notre avis sur la NVIDIA Shield TV

Pour jouer ou regarder des contenus vidéo sur téléviseur, la NVIDIA Shield TV est sans conteste la meilleure box Android TV disponible actuellement. Les générations précédentes représentaient déjà le top sur ce segment, le nouveau modèle reprend la recette de ses glorieux prédécesseurs et ajoute de nouveaux ingrédients de qualité pour encore améliorer la formule. Il faut par contre accepter d'y mettre le prix : 159 euros sans manette de jeu.

Apple TV 4K : pour les habitués de l'écosystème Apple, mais pas que

Tout savoir sur la nouvelle Apple TV 4K et HDR


Les plus
+ Compatible 4K HDR
+ Interface tvOS fluide et bien pensée
+ La fonctionnalité "TV"
Les moins
- Où est le câble HDMI ?
- Connectique réduite au strict minimum
- Pas de gestion DTS HD MA et Dolby TrueHD


Qui dit Apple, dit premium. Et si on peut remettre en doute le rapport qualité-prix des iPhone par rapport aux smartphones Android concurrents, la marque à la pomme nous a convaincu avec ce boîtier multimédia, qui réussit la performance de ne pas plaire qu'aux habitués de l'écosystème Apple.

Des performances haut de gamme

Le boîtier Apple TV 4K est équipé d'une puce maison A10X Fusion. Le SoC joue parfaitement son rôle et la box est extrêmement rapide, bien aidée également par une optimisation logicielle soignée au petits oignons, comme d'habitude avec les produits Apple.

Cette puissance sert aussi à l'affichage de vidéos en 4K HDR sur les téléviseurs ou moniteurs compatibles et au support Dolby Vision. Le boîtier permet de diffuser de la 4K à 60 images par seconde via le recours au codec H.264/HEVC. Le résultat est époustouflant sur un téléviseur approprié, mais assurez-vous bien de disposer de débits suffisants pour avoir la meilleure image possible en streaming (20 Mbps sont recommandés pour de la 4K HDR).

Côté audio, ce boitier multimedia se comporte bien également avec la présence de Dolby Digital 5.1, son surround Dolby Digital Plus 7.1 et Dolby Atmos. On peut cependant regretter que l'appareil ne gère pas le système de codage DTS, qui est disponible sur la Shield TV, son principal concurrent.

L'Apple TV 4K n'est pas complet à 100% sur la gestion des codecs, mais reste une bonne solution pour profiter de la 4K HDR tout en bénéficiant du système d'exploitation tvOS.

Le câble HDMI doit être acheté à part

Le logiciel justement, parlons-en. C'est sans conteste le point fort d'Apple sur tous ses produits et cette box ne fait exception. Tout est très rapide et l'interface tvOS est claire et intuitive, avec une mise en avant logique des contenus. Nous pensons notamment à l'application TV, qui nous évite d'entrer dans chaque application pour trouver et lancer un film ou un épisode de série. Un modèle d'UI user-friendly.

L'Apple TV 4K est livrée avec une télécommande Siri Remote très basique, qui fonctionne comme son nom l'indique avec l'assistant vocal d'Apple grâce à l'intégration de deux microphones. Il est aussi possible de gérer la domotique de son domicile via HomeKit. Pas de pile ici, mais une batterie rechargeable par Lightning. Le câble Lightning vers USB est inclus dans la boîte.

La connectique est on ne peut plus basique avec seulement trois prises : d'alimentation, HDMI et Ethernet. Attention, les câbles HDMI et Ethernet ne sont pas fournis. C'est vraiment un manque pour le premier cité et mieux vaut être prévenu. Aucun port pour carte SD ou USB afin de faire gonfler l'espace de stockage, qui est tout de même plus généreux que sur la Shield : 32 Go sur la version à 199 euros et 64 Go sur celle à 219 euros.

Notre avis sur l'Apple TV 4K

Pour les amateurs de l'environnement Apple, ce boîtier multimédia fait partie des meilleurs du marché. Si vous ne comptez pas utiliser la box pour jouer, c'est une très bonne alternative à la Shield TV de NVIDIA. Elle n'est pas aussi généreuse dans le gestion des codecs, mais la quantité de mémoire interne est plus conséquente. L'interface, la richesse du catalogue d'applications et la 4K HDR sont des atouts indéniables.

Xiaomi Mi Box S : quelques concessions pour un prix canon

Xiaomi Mi Box S


Les plus
+ 4K HDR à petit prix
+ Android TV ne déçoit jamais
+ Chromecast built-in
Les moins
- Absence de port Ethernet
- Des ports USB et HDMI aux normes vieillottes
- Manque de technologies vidéo et audio


Après sa très populaire Mi Box, Xiaomi propose une évolution de sa box Android TV avec la Mi Box S. La référence des box Android TV petit budget se distingue par un rapport qualité-prix impressionnant.

Pas besoin de se ruiner pour avoir du 4K 60 fps

Clairement, le hardware de la Xiaomi Mi Box S n'est au même niveau que celui des options haut de gamme présentées dans ce dossier. Son SoC est composé d'un CPU Cortex-A53 Quad-core 64 bits et d'un GPU Mali-450. Une puce qu'on retrouve sur d'autres box Android TV milieu de gamme, chez la marque Yagala par exemple. Elle est associée à 2 Go de RAM DDR3.

Un setup pas aussi impressionnant que celui d'une Shield TV , mais suffisant pour afficher de la 4K HDR à 60 images par seconde sous certaines conditions (en H.265). Le H.264, le VC-1, l'AVS, les MPEG-1 et MPEG-2 et les RealVideo 8, 9 et 10 sont supportés mais jusqu'à 1080p. Xiaomi fait par contre l'impasse sur la technologie Dolby Vision.

En ce qui concerne l'audio, le constructeur chinois a aussi fait des concessions. Exit Dolby Atmos ou n'importe quel codec HD ou 3D, il faut se contenter du basique. Nous avons tout de même droit au DTS et son surround 5.1.

Ces absences ne sont pas préjudiciables sur les téléviseurs entrée de gamme, qui ne supportent de toutes manières pas tous les codecs audio et vidéo. Et comme cela permet de faire baisse le prix de la box, c'est du tout bon pour le consommateur qui n'est pas équipé en matériel haut de gamme.

Android TV toujours aussi efficace

Côté logiciel, nous retrouvons donc Android TV, sous la version Android 8.1 du système d'exploitation. Sans surprise, l'interface est un bonheur à l'utilisation. Ce n'est pas pour rien que de nombreux utilisateurs préfèrent acheter une box Android TV que d'utiliser les fonctions Smart TV de leur téléviseur. Cela permet aussi de profiter du catalogue d'applications pléthorique du Play Store, mais ne vous attendez pas à des résultats fantastiques sur les jeux les plus gourmands, jouables à la télécommande ou avec une manette connectée au Bluetooth (4.2 seulement).

La télécommande Bluetooth est rudimentaire mais embarque Google Assistant pour les commandes vocales. Vous pouvez ainsi chercher ou lancer un contenu dans les applications de cette box Android TV, augmenter ou diminuer le volume, et même contrôler les objets connectés reliés à votre Google Home. A noter qu'avec Chromecast built-in, il est possible de caster du contenu depuis un appareil mobile ou un browser web vers la box Android TV.

Une déception vient du faible stockage : 8 Go eMMC seulement. Pas de port SD pour palier ce manque mais une prise USB est bien présente. Il s'agit malheureusement d'USB2.0, un standard qui a fait son temps. Même constat pour le HDMI, lui aussi en 2.0 alors que la norme 3.0 est déjà bien installée. Xiaomi est par contre moins pingre qu'Apple : le câble HDMI est inclus. Pour finir sur la connectique, sachez qu'une sortie audio (jack 3,5 mm) est disponible, mais qu'il faut impérativement passer par le WiFi pour utiliser la Mi Box S, qui n'a pas de port Ethernet.

Notre avis sur la Xiaomi Mi Box S

Pas vraiment un modèle d'esthétique et de design, la Xiaomi Mi Box S compense en offrant un rapport qualité-prix très intéressant. Elle est plus de deux fois moins chère qu'une Shield TV ou qu'une Apple TV 4K tout en supportant le 4K HDR et en proposant le système Android TV. Si vous cherchez de la performance sans vouloir dépenser quelques 200 euros, c'est le produit qui vous convient.

Google Chromecast Ultra : votre mobile en guise de télécommande

Google Chromecast Ultra


Les plus
+ Bonne gestion de la 4K et du HDR
+ Présence d'un port Ethernet
+ Pour jouer en cloud gaming sur son téléviseur avec Google Stadia
Les moins
- Limité au streaming uniquement
- Pas de télécommande ni d'interface propre
- Nécessite un appareil Android ou un ordinateur avec Google Chrome

Oui, nous trichons un peu étant donné que le Chromecast Ultra se considère plus comme un dongle TV qu'une box Android TV. Mais au final, le petit appareil de Google offre une expérience de multimédia et de streaming telle qu'on ne pouvait pas passer à côté.

Discret mais performant

Comme une box multimédia, le Chromecast Ultra est branché au port HDMI du téléviseur et nécessite une alimentation par prise de courant pour fonctionner. Mais il a l'avantage de ne pas prendre de place sur un meuble TV puisqu'il “pendouille” derrière le téléviseur. On gagne ainsi de l'espace et le dongle est hors de vue.

Contrairement au Chromecast classique limité à 1080p, le modèle Ultra offre une qualité d'image jusqu'à 4K Ultra HD et une compatibilité avec le mode HDR. Il faut bien sûr être équipé d'un téléviseur compatible et de bénéficier d'une connexion internet rapide pour profiter de la 4K HDR en streaming. Nous conseillons d'ailleurs si possible l'utilisation d'un câble Ethernet avec le Chromecast Ultra pour de meilleures performances qu'en WiFi (le port Ethernet est situé sur l'adaptateur secteur inclus).

Pour les joueurs, sachez qu'un Chromecast Ultra est actuellement indispensable pour jouer sur son téléviseur via le service de cloud gaming Google Stadia. Vous devez alors associer votre manette Stadia Controller au Chromecast. Au moment auquel ces lignes sont écrites, Stadia n'est disponible qu'à travers un abonnement payant, mais une offre gratuite Stadia Basic devrait débarquer sous peu.

L'interface ? Quelle interface ?

L'une des particularités du Chromecast Ultra est qu'il ne vient pas avec une télécommande : tout est piloté depuis un autre appareil. Vous devez donc constamment avoir un autre device à portée de main pour contrôler le lancement et la lecture de contenus. Vous pouvez notamment utiliser un smartphone ou une tablette Android, ce qui est le plus pratique. Mais vous pouvez aussi réaliser l'opération depuis un ordinateur via le navigateur Chrome. Autre possibilité : caster directement l'écran de votre smartphone ou tablette Android sur le téléviseur.

L'UI de Chromecast est donc pour ainsi dire inexistante. Il ne s'agit pas de naviguer dans des menus sur votre téléviseur mais de lancer une application ou un contenu sur un appareil tiers puis de le caster vers le Chromecast, et donc le téléviseur. Pour Netflix par exemple, il suffit d'entrer dans l'application Android sur son smartphone, d'appuyer sur l'icône de cast et de lancer le film ou l'épisode souhaité pour qu'il apparaisse sur l'écran du téléviseur. Pour mettre pause, sauter le générique ou toute autre action, il faut donc une nouvelle fois avoir recours à son mobile.

C'est donc une expérience très différente de celle proposée par les boîtiers multimédia classique. Chromecast est compatible avec un très grand nombre d'applications, dont la grande majorité des services de streaming vidéo français, ce qui n'est pas le cas de toutes les plateformes. Pour les amateurs de sport, beIN SPORTS et RMC Sport sont disponibles. Plutôt séries ? OCS et myCanal sont bien présents. Même ses services moins connus comme ADN (service de SVOD spécialé dans les animes) sont supportés. Tous ne sont par contre pas disponibles en 4K HDR.

Notre avis sur le Chromecast Ultra

Très simple à configurer via l'application Google Home, le Chromecast Ultra est une proposition très différente à un boîtier multimédia classique. Par son form factor déjà : petit et discret, il est idéal pour quiconque souhaite éviter d'encombrer son setup. Par son expérience utilisateur ensuite : tous les contrôles passent par un autre appareil, souvent un smartphone. Si cela peut avoir des avantages, le confort général est moindre qu'avec une interface directement proposée sur le téléviseur. A cet égard, Chromecast n'est pas à conseiller à tout le monde, malgré le support du 4K HDR du modèle Ultra et la compatibilité avec un catalogue d'applications conséquent.

Amazon Fire TV Stick 4K : une clé HDMI avec une interface digne d'une box

Fire TV Stick 4K Ultra HD.jpg




Les plus
+ 4K et HDR à tarif abordable
+ Facile à configurer
+ Intégration parfaite d'Alexa
Les moins
- Un catalogue d'applications assez pauvre pour la France
- Fluidité et ergonomie du système d'exploitation à revoir
- Pas de port Ethernet, WiFi obligatoire


Après vous avoir présenté des boîtiers et un dongle, nous vous proposons désormais une clé HDMI avec le Fire TV Stick 4K. La solution multimédia d'Amazon brille pour son rapport qualité-prix et sa praticité.

La 4K HDR à petit prix

L'Amazon Fire TV Stick 4K est une excellente solution pour le streaming de contenus multimédia quand on ne possède pas de Smart TV et que l'on a un budget serré. Son prix officiel est de 60 euros mais il est très souvent bradé par Amazon, où on le trouve régulièrement à 45 euros, voire moins. Un bon point alors que les promotions sur les Shield TV ou Apple TV sont inexistantes et moins généreuses sur les Chromecast.

A ce doux tarif, vous avez pourtant droit à une qualité d'image 4K Ultra HD ainsi qu'au support des technologies Dolby Vision, HDR et HDR10+. L'appareil est un peu moins généreux en ce qui concerne la qualité audio, mais il est tout de même possible de profiter d'un son Dolby Atmos sur certains titres Prime Video.

Mais autant vous prévenir, mieux vaut avoir une connexion WiFi très performante pour streamer des vidéos en 4K HDR. En effet, le Fire TV Stick 4K n'est pas équipé de port Ethernet et les débits exigés pour exploiter la clé HDMI à son plein potentiel ne sont pas à la portée de tous, loin de là. A noter qu'il est possible de s'équiper d'un adaptateur Ethernet pour Fire TV Stick 4K pour le prix de 15 euros, à connecter à la clé HDMI et à alimenter par prise secteur. Une solution pour ceux qui sont prêts à investir un peu plus pour passer du WiFi à l'Ethernet.

On préfère Android TV

Le système d'exploitation Fire OS est certes basé sur Android TV, mais il s'agit bien plus qu'une simple surcouche et l'expérience proposée par l'UI n'a rien à voir avec ce que qu'on peut retrouver sur une Shield ou une Mi Box par exemple. L'interface est lisible mais l'accès aux applications n'est pas des plus simples. D'autres systèmes permettent de trouver beaucoup plus rapidement ce que l'on cherche et ce que l'on a l'habitude de consommer.

On peut regretter que l'écran d'accueil n'affiche que des suggestions de contenus liés aux applications Amazon, comme Prime Video. Pour reprendre sa série Netflix, il faut donc d'abord entrer dans l'application, là où des solutions Android TV ou Apple TV sont bien permissibles, améliorant de fait l'expérience utilisateur. Et pour ne rien arranger, les options de personnalisation de l'UI sont quasiment inexistantes.

Le Fire TV Stick 4K se rattrape sur la télécommande, pratique pour gérer le volume, la lecture ou la navigation. Elle permet d'utiliser les commandes vocales via l'assistant Alexa, très bien intégré et qui permet en plus de gérer la domotique sans besoin d'enceinte Echo. Vous pouvez aussi afficher des informations sur l'écran du téléviseur, comme la météo. C'est une véritable réussite.

Côté applications, la proposition est assez complète avec gestion locale via VLC, Kodi ou Plex et la présence de toutes les applications multimédia américaines populaires. Pour les services français, on est moins à la fête. Molotov, ARTE, France 24, myTF1, RMC Sport sont bien là, mais on note quand même d'importants manques avec l'absence de services comme beIN SPORTS, OCS, myCanal ou ADN.

Notre avis sur Amazon Fire TV Stick 4K

Le produit peut s'avérer excellent pour son prix comme décevant dépendant de votre consommation de contenus multimédia et de votre exigence en termes d'interface. Plusieurs applications importantes en France manquent à l'appel et l'interface, si elle reste meilleure que celle de bon nombre de Smart TV, aurait besoin d'un sérieux coup de polish pour arriver au niveau de ce propose Android TV. Mais pour un prix bas, on peut accéder à Netflix en 4K HDR, et c'est finalement déjà suffisant pour beaucoup d'utilisateur. Mention spéciale pour la très bonne intégration d'Alexa.

Sunnzo X96 mini, la box multimédia à tout petit prix

Ce n'est pas le plus connu des boîtiers multimédia, mais par son prix très attractif relativement à ses performances, la Sunnzo X96 a des atouts à faire valoir auprès des consommateurs aux usages basiques.

SUNNZO X96


Les plus
+ Présence de ports Ethernet et USB
+ Android TV mis à jour
+ Qualité 4K
Les moins
- Télécommande à revoir
- Esthétiquement dépassé
- Des performances justes, surtout pour les jeux


La Sunnzo X96 mini embarque un SoC Amlogic S905W avec CPU quad-core ARM Cortex-A53 jusqu'à 2,0 GHz et GPU Mali-450MP. Il s'agit d'une puce très proche de celle qui équipe la Mi Box S. On retrouve également 2 Go de RAM DDR3 et 16 Go d'espace de stockage eMMC (ou 1 Go de RAM et 8 Go de mémoire interne selon la configuration choisie, pour économiser une poignée d'euros). Le stockage est extensible jusqu'à 64 Go par carte SD.

Un hardware qui lui permet tout de même de gérer un flux jusqu'à 4K et 60 images par seconde avec la norme H.265/HEVC. Une belle performance étant donné son prix inférieur à 40 euros. A ce tarif, il faut par contre faire une croix sur le HDR. Les codecs H.264, HD MPEG4 et RealVideo8/9/10 sont également supportés, mais jusqu'en 1080p.

Logiquement, il ne faut pas s'attendre à un exploit technique en ce qui concerne l'audio, la box se contente des classiques, avec tout de même une compatibilité 5.1 Surround Sound.

Android TV, c'est toujours un succès

L'un des points forts de la Sunnzo X96 mini est le logiciel. Exploitant Android TV, elle a été mise à jour vers Android 9 Pie. On a ainsi accès à une interface simple et fluide, avec la possibilité d'installer des applications du Play Store. Étant donné la fiche technique, évitez cependant les jeux en 3D sur cet appareil.

La télécommande paraît sortir tout droit des années 90 par son design, mais elle fait en général le travail. Elle ne propose que des fonctionnalités basiques, pas de Google Assistant intégré ici.

On peut se réjouir de voir que le constructeur s'est montré généreux en termes de connectique. Avec un port Ethernet pour de meilleures performances qu'en WiFi et deux ports USB 2.0, la box fait mieux en la matière que des modèles vendus plus chers. On retrouve bien entendu un port HDMI 2.0 pour la connexion au téléviseur et le câble est fourni.

Notre avis sur la Sunnzo X96 mini

Si votre budget est serré et que vous souhaitez utiliser votre boîtier multimédia pour de la SVOD uniquement, la Sunnzo X96 mini est une bonne solution d'entrée de gamme. Son design est sommaire et le matériel est basique, mais la présence d'Android TV fait la différence pour gérer les tâches courantes. A ce prix, difficile de lui demander plus.

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.

Comment choisir votre box Android TV ?

  • Quelle marque de Box Android TV choisir ?

    Cela vient bien sûr dépendre de votre budget. Si vous êtes prêt à y mettre le prix, mieux vaut se tourner vers des valeurs sûres avec des constructeurs reconnus : NVIDIA, Google, Apple, Amazon, Xiaomi... Tous proposent au moins une solution de bonne facture. Si vous aimez consommer français, Zappiti propose des produits premium très intéressants également.

    Si vous ne pouvez pas investir beaucoup d'argent, il existe tout de même des solutions, certes un peu plus exotiques, mais avec un bon rapport qualité-prix. Nous vous présentons par exemple dans ce comparatif une box de la marque Sunnzo. Mais nous pouvons aussi citer Bqeel, TICTID, NinkBox ou encore HK1Max.
  • Quelle qualité d'image et audio ?

    Dans un premier temps, il convient de faire un état des lieux du matériel que l'on a déjà à disposition. Si votre téléviseur est entrée de gamme, vous aurez beau investir dans la meilleure box android TV du marché, l'expérience ne sera pas optimale car la TV ne saura pas gérer tous les codecs, formats et technologies. Il ne sert à rien de vouloir absolument acheter une box compatible 4K, HDR10 et Dolby Vision si votre téléviseur ne gère rien de cela. Au contraire, si votre téléviseur est bien équipé, choisissez un boîtier multimedia qui puisse lui permettre d'exprimer tout son potentiel.

    Vient ensuite l'épineuse de la connexion internet. Si vous comptez streamer de la 4K, vous devez impérativement avoir accès à des débits élevés. Si possible, il est recommandé de brancher sa box Android TV en Ethernet plutôt que de le connecter en WiFi pour de meilleures performances.

    En ce qui concerne les performances, si vous comptez jouer via votre box, assurez-vous qu'elle soit assez puissante pour ce faire, ou qu'elle ait accès à un service de cloud gaming.
  • Quelle interface faut-il privilégier ?

    La question du logiciel est primordial. Sur l'entrée de gamme, la plupart des constructeurs tiers se tournent vers Android TV, qui est une excellente solution. L'UI est simple et fluide et il est possible d'accéder aux nombreuses applications du Play Store. Vérifiez bien tout de même que la dernière version d'Android TV soit bien disponible (Android 9 Pie à ce jour).

    Amazon utilise sur ses produits Fire OS, un fork du système d'exploitation mobile Android qui n'a cependant pas grand chose à voir avec Android TV. Fire OS nous semble à la traîne en termes de fonctionnalités comme de facilité de navigation.

    Avec tvOS, Apple propose l'une des meilleures interfaces du marché, si ce n'est la meilleure. Le contenu le plus pertinent est mis en avant selon vos habitudes d'utilisation et le système est incroyablement rapide et fluide. C'est cher, mais c'est du très bon.

    Si vous êtes intéressé par Chromecast, gardez bien en tête que vous contrôlez absolument tout depuis votre mobile, il n'y a pas d'UI pour le téléviseur, ce qu peut avoir des conséquences en terme de confort.
  • Quels accessoires pour ma box Android TV ?

    La télécommande est toujours incluse avec le boîtier. Elle fonctionne soit via Bluetooth, soit Infrarouge. Attention si vous êtes réfractaire à l'une ou l'autre de ces technologies. Sur le haut de gamme, un bouton pour activer un assistant est disponible pour les commandes vocales et la domotique. Un ou des micros sont alors intégrés.

    Pour les joueurs assurez-vous de pouvoir connecter une manette à votre box, soit en Bluetooth, soit par USB. L'utilisation d'un casque peut aussi se révéler problématique sur certains modèles.
  • La connectique, vraiment important ?

    On pourrait penser que tant qu'il y a une prise d'alimentation et un port HDMI pour la connexion au téléviseur, tout va bien puisqu'une box multimédia est avant tout utilisée pour le streaming. Que nenni !

    L'espace de stockage est très réduit sur ce genre d'appareils. Si vous pensez vous en servir, un emplacement de carte SD ou des ports USB pour brancher un périphérique de stockage externe peuvent se révéler très utiles.

    Sous-estimé, le port Ethernet n'est pas à prendre non plus à la légère. Une connexion filaire est bien plus fiable que le WiFi, surtout pour streamer de la 4K. Si vous en avez la possibilité, privilégiez donc cette option.

    Le dernier point concerne les amateurs d'audio : toutes les box Android TV ne proposent pas de prise pour brancher un casque, faites bien attention à ce point.
Modifié le 30/06/2020 à 14h47
49
38
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum
scroll top