Quelle est la meilleure box android TV en 2019 ? (Comparatif)

28 janvier 2019 à 16h10
0
Le top du top
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
+ Prise en charge 4K native
+ Fluidité et écosystème Android TV
+ + De la puissance sous le capot
+ GeForce Now bluffant
Xiaomi Mi Box S
+ Interface fluide et performante
+ Performante même en lecture de fichiers 4k
+ Bonne télécommande avec micro
Sunnzo X96
+ Discrète, petit format
+ Facile à prendre en main
+ Gestion de nombreux formats multimédias
La télévision est apparue il y a presque 90 ans et sa démocratisation s'est fortement développée durant les années 1960 et 1970. Durant tout ce temps, la boîte à images n'a pas cessé d'évoluer afin de présenter une technologie toujours plus élaborée. Aujourd'hui, elle se fait intelligente et propose d'être reliée à Internet pour offrir la possibilité de regarder de la vidéo à la demande, jouer en ligne, écouter de la musique ou bien naviguer sur Internet.

Dans le cas où acheter un téléviseur représente une dépense trop élevée, vous pouvez contourner ce problème sans trop de difficultés. Cette option se symbolise par l'achat d'un boîtier servant d'interface entre votre téléviseur, votre réseau Wi-Fi domestique, et même votre ordinateur. On peut à ce titre mentionner le fameux Apple TV, apparu en 2007, et qui permet de connecter n'importe quelle télévision dotée d'un port HDMI.

1. Nvidia Shield TV, la box à tout faire


shield-tv.jpg




Les plus
+ Excellente gestion de l'ensemble des codecs vidéo et audio
+ Android Tv avec une efficacité maximum
+ Gaming très poussé via Geforce Now et Gamestream
Les moins
- Connectique un peu pauvre
- Impossible d'éteindre le boîtier
- Absence de port SD pour étendre la capacité de stockage



Le nouveau service de cloud gaming GeForce Now étant en bêta, l'occasion est mieux choisie que jamais de s'équiper d'un boîtier Nvidia Shield TV. Incontestablement le meilleur boîtier multimédia du marché.

Nvidia avait déjà impressionné en avec son Shield en 2015, et cette nouvelle version ne fait rien pour apaiser nos ardeurs.
Le constructeur de cartes graphiques règle pratiquement tous les soucis de la première itération, et fait bénéficier ses utilisateurs d'un suivi ultra régulier et de fonctionnalités novatrices comme le cloud gaming grâce à GeForce Now. Un service qui, nous y reviendrons, permet désormais de jouer à ses jeux Steam ou Battle.net !

Un boîtier encore plus compact

Nvidia a fait subir à son boîtier une belle cure d'amincissement en augmentant sa compacité de près de 40%. Très discret, le Shield TV n'en est pas moins design, et jouit d'une esthétique audacieuse qui rappellerait une enveloppe négligemment pliée.

Compatible avec les contenus 4K HDR, ce boîtier est livré avec une télécommande à commande vocale et - selon la version choisie - une manette de jeux.

Car c'est bien là le principal intérêt du Nvidia Shield TV : la possibilité de le substituer à une console de salon ou, mieux, un PC gamer !

Grâce au service GeForce Now, actuellement en bêta, il est possible d'avoir un accès instantané à des dizaines de jeux contre un abonnement mensuel. Ceux-là seront exécutés du côté des serveurs Nvidia, qui vous font profiter d'une qualité graphique à la pointe et d'une fluidité exemplaire (dépendant de votre connexion Internet).

Ce n'est pas tout. Récemment, Nvidia a mis à jour son service de cloud gaming afin d'y inclure les bibliothèques de jeux Steam, Uplay (Ubisoft) et Battle.net (Activision-Blizzard). Jouer à PUBG, The Division, Overwatch ou même World of Warcraft depuis un boîtier multimédia ? C'est possible ! Et que les allergiques au gamepad se rassurent : le boîtier dispose de deux ports USB 3.0 permettant d'y greffer un clavier et une souris si besoin.

Notre avis sur le Nvidia Shield TV

Affiché à 199€ ou 229€ avec la manette, le Nvidia Shield TV conserve la couronne de meilleur boîtier multimédia sur le marché. Capable de lire des contenus UHD et personnalisable grâce à Android TV 8.0 Oreo, le Shield est le compagnon idéal de vos films, séries et musiques favorites.
Mais pas seulement ! Car nul n'ignore l'empreinte de Nvidia dans le secteur du jeu vidéo. Aussi le Shield vous permet d'accéder au service de cloud gaming GeForce Now, qui permet désormais un accès total à vos jeux Steam, Uplay et Battle.net ! Jamais le cloud gaming n'a paru si convaincant et si à même de révolutionner la pratique du jeu vidéo.

2. Xiaomi MI box S, le meilleur rapport qualité/prix


mi box s.jpg




Les plus
+ Interface fluide et performante
+ Performante même en lecture de fichiers 4k
+ Bonne télécommande avec micro
Les moins
- Absence d'un port Ethernet
- Port USB 2.0
- Absence de port SD pour étendre la capacité de stockage


La Xiaomi Mi Box S est une box TV fonctionnant sous Android TV 8.1. Elle peut être considérée à ce jour comme l'un des meilleurs rapports qualité/prix pour qui souhaite regarder des vidéos en streaming sur son téléviseur.

Une box avec un design sobre et compact

Côté design, la Mi Box S va à l'essentiel en s'épargnant au maximum de toute fioriture. C'est donc un boîtier carré et noir de 9,5 cm de côté et d'une épaisseur de 1,67 cm. Rien à dire de plus, tant elle se contente du service minimum dans ce domaine. Pensée pour une discrétion totale, elle réussit fort bien cette exigence et se cachera sans mal derrière un téléviseur ou sur un coin du meuble TV.

Une sobriété qui se retrouve également dans la connectique : un port d'alimentation, un HDMI 2.0 a, une prise jack 3,5 mm, et un USB 2.0 Type-A. D'ailleurs, il est un brin amusant de constater que le transformateur est presque plus massif que le boîtier, ce qui n'est cependant pas sans gêne en cas de branchement derrière un meuble ou sur une multiprise.
Le tout est accompagné d'une petite télécommande Bluetooth se contentant du minimum nécessaire pour fonctionner sous Android TV. Et ce bien qu'elle soit dotée d'un bouton Netflix plutôt ostentatoire et d'une fonction Google Assistant.

Des performances honorables

La Xiaomi Mi Box S est avant tout un modèle de box TV bon marché. Elle propose donc une configuration suffisante pour le streaming vidéo pour un prix relativement faible.

Elle est notamment capable de supporter les formats vidéo et audio les plus courants. On peut ainsi exploiter le H.264, le H.265, le VC-1, l'AVS, les MPEG-1 et MPEG-2, et enfin les RealVideo 8, 9 et 10. Et tous jusqu'à une résolution Full HD, sauf pour le H.265 qui peut grimper en 4K à 60 IPS (images par seconde). Une bonne performance, mais qui n'est pas non plus des plus impressionnantes.

Concernant les jeux, il est préférable en revanche de passer son chemin. La puce graphique, plutôt datée, se montre seulement capable de supporter les jeux aux graphismes les plus rudimentaires, et donc anciens.

Notre avis sur la Xiaomi Mi Box S

Si une box TV 4K à petit prix est recherchée, la Mi Box S de Xiaomi se propose comme une alternative ayant un excellent rapport qualité/prix. Bien que ses performances soient limitées, elle remplit les missions les plus élémentaires sans trop de mal. Elle se destine avant tout à un usage multimédia, elle pourra être le jalon idéal pour lire le contenu de votre réseau domestique sur votre télévision.



3. Apple TV 4K, pas seulement réservée aux fans d'Iphone


apple tv




Les plus
+ Système tvOS très fluide
+ Excellente gestion de la 4K/ HDR
+ Un catalogue d'applications riche
Les moins
- Connectique légère
- Pas de gestion DTS HD MA et Dolby TrueHD
- Absence de sortie audio optique ou coaxiale


Longtemps en marge de la concurrence au niveau des boîtiers multimédias 4K, la marque à la pomme lance enfin son dispositif : l'Apple TV 4K. Si le retard face à ses concurrents est réel, la firme de Cupertino propose un produit de très bonne qualité et un catalogue iTunes qui raviront les fans de la pomme.

Un design tout en sobriété pour un maximum d'efficacité

Si Apple a mis du temps à sortir son dispositif 4K, on s'attendait forcément à des changements profonds de l'appareil, et notamment l'arrivée de nouvelles fonctionnalités qui révolutionneraient la manière de voir et regarder la télévision. Finalement, il n'en est rien. Sans bouleverser le marché, Apple se contente d'amener sa (petite) pierre à l'édifice.

Doté d'un design ultrasobre, l'Apple TV 4K est un petit cube de 101,6 x 101,6 x 33 mm. Une apparence qui, sans dénaturer votre intérieur, trouvera largement sa place auprès de votre téléviseur. À l'arrière du boîtier sont le branchement Ethernet, celui pour le chargeur, et l'emplacement HDMI. Un choix de sobriété et d'allégement qui voit disparaître la prise jack présente sur les anciens modèles. Il est accompagné d'une télécommande tout autant minimaliste : 6 boutons permettant de gérer le son, d'activer les commandes vocales ou bien le Pause/Play, ainsi qu'un « touchpad » qui sert à se promener dans l'interface.

Une installation « made by Apple » d'une incroyable facilité

Au niveau de l'installation, Apple sait faciliter la vie de ses clients. Si les branchements ne doivent pas prendre plus d'une minute pour être faits, la configuration se veut encore plus simple et rapide. Pour les possesseurs d'un iPhone ou d'un iPad, il suffit de rapprocher celui-ci d'un boîtier multimédia pour que les deux appareils se connectent. Un vrai bon point qui montre la cohérence et l'intelligence mise dans la gestion de l'écosystème Apple.

Pour l'interface, la firme de Tim Cook fait ce qu'elle sait faire de mieux : un système d'exploitation clair, beau et simple à utiliser. Le paramétrage est d'une facilité déconcertante, un point qui pourrait cependant ennuyer les amateurs adeptes de la personnalisation de l'image et du son.

Une 4K sublime... Si la connexion Internet est suffisante

La grande attente de cet Apple TV 4K est, comme son nom l'indique, l'arrivée de la 4K et du HDR sur votre télé. Pour ce qui est du contenu, la marque s'appuie sur iTunes pour proposer des films, séries et programmes en 4K et HDR. Un vrai plus, mais il faut bien noter que le débit doit être adéquat pour pouvoir supporter le visionnage de vidéos de cette qualité. En effet, iTunes propose de « caster » des émissions en très haute définition sans téléchargement. Il faut donc avoir un débit minimum de 20 Mb/s pour apprécier un programme en 4K sans interruption.

L'Apple TV 4K propose de nombreuses autres applications : Netflix, YouTube, MyCanal pour ne citer qu'eux. Comme on pouvait s'y attendre, le rendu de l'image 4K est absolument sublime : les contrastes sont profonds et la précision des détails est superbe. Cerise sur le gâteau, elle sait aussi se muer en console de jeu en proposant de nombreuses applications tirées du catalogue de jeux mobiles. Certes la jouabilité avec la télécommande est loin d'être simple, mais il est possible de connecter une manette en Bluetooth.

Notre avis sur l'Apple Tv 4K

Si la marque à la pomme ne révolutionne pas le domaine avec son Apple TV 4K, elle offre une prestation de qualité. Le catalogue iTunes est un vrai plus qui sera très apprécié des cinéphiles, tant le choix proposé est considérable. L'idée de centraliser tous les programmes disponibles au sein d'une seule application est également appréciable afin d'éviter de perdre des heures à jongler entre toutes celles qui sont accessibles.

4. Google Chromecast ultra, le must du streaming vidéo


Google Chromecast Ultra




Les plus
+ Bonne gestion de la 4K
+Présence d'un port Ethernet
+ Intégration de Google Home
Les moins
- Limité au streaming uniquement
- Pas de télécommande
- Nécessite un smartphone android ou un ordinateur avec Google Chrome


La Google Chromecast Ultra est le dernier-né de la gamme des lecteurs multimédias de la firme américaine. Petit et facile à installer il permet de diffuser des vidéos en 4K et Ultra Haute Définition sur les téléviseurs pourvus de ces technologies.
Parmi l'immense offre des lecteurs multimédia 4K, Google prend le parti de ne pas directement proposer d'interface de navigation sur la télévision : tout est gérable depuis un smartphone ou une tablette. Pour lire des contenus en HDR ou 4K, il faudra utiliser des applications compatibles afin de diffuser les images sur votre téléviseur. Un choix assumé de la part de Google qui offre un large éventail d'applications compatibles comme Netflix, YouTube, beIN SPORTS, OCS, ou encore SFR Sport. Sur le design, le géant américain semble avoir trouvé son idéal, tant la Google Chromecast Ultra ressemble à s'y méprendre à sa grande sœur de la deuxième génération.

Une installation éclair

L'installation de la Google Chromecast Ultra est très simple. Il suffit de brancher le petit boîtier à votre téléviseur sur un port HDMI et c'est tout ! La configuration se fait en moins de deux minutes : le plus long sera sûrement de télécharger l'application Google Home sur le smartphone ou la tablette. Une fois installée, un clic sur « Configurer le Chromecast » suffit pour relier les appareils entre eux. Il ne reste alors plus qu'à choisir le réseau Wi-Fi et de s'asseoir dans le canapé pour profiter des programmes « castés » sur le téléviseur.

Une 4K et un HDR à couper le souffle

Le grand changement de la Google Chromecast Ultra par rapport à ses prédécesseurs est le traitement de la 4K HDR. Si la Chromecast Ultra gère effectivement bien celle-ci comme promis, le débit requis pour diffuser une telle qualité d'image est assez énorme. En Wi-Fi il est quasiment impossible d'avoir de la 4K HDR sans coupure, ce qui oblige rapidement à utiliser une connexion Ethernet.

À part cette faiblesse technique, le rendu de l'image est tout bonnement superbe. Les couleurs sont vives et les contrastes parfaitement équilibrés. Autre petit désagrément, toutes les applications ne fournissent pas une qualité 4K (myCANAL par exemple). Quelques modestes détails qui viennent un peu ternir la copie pourtant très propre de la Google Chromecast Ultra.

Notre avis sur la Google Chromecast Ultra

Certes, le contrat de la Google Chromecast Ultra est rempli puisque celle-ci permet de diffuser des images en 4K HDR. Cependant on regrettera le manque d'évolutions par rapport aux générations précédentes. Niveau design d'abord, même si l'apparence très sobre de l'appareil est appréciée, il donne encore trop l'air de « pendouiller » une fois branché au téléviseur. Le débit requis pour pouvoir « caster » des images en 4K HDR peut aussi être un frein à l'achat de la Google Chromecast. Pour les possesseurs d'une télévision 4K, celle-ci pourra vous permettre d'apprécier votre appareil avec une définition optimale. Pour les autres, la deuxième génération de Chromecast fera largement l'affaire. Enfin, l'installation et la configuration restent toujours aussi simples.



5. Amazon Fire TV Stick, transformer votre Tv en Smart Tv à petit prix


Fire TV stick




Les plus
+ Facile à prendre en main
+Discret
+ Intégration d'Alexa
Les moins
- Un catalogue d'application assez pauvre
- Fluidité et ergonomie du système d'exploitation à revoir
- Écosystème fermé


Avec l'Amazon Fire TV Stick, la compagnie de Jeff Bezos en est déjà à sa troisième génération de boîtier multimédia. Celui-ci se veut minimaliste, aussi bien par la taille que par le prix. Vendu à peine à 59,99 euros, il arrive tout de même à concurrencer les principaux rivaux du marché, y compris face à des modèles haut de gamme.

L'Amazon Fire Tv Stick en bref

C'est une clé USB qui se présente à nous. Ou plutôt une clé HDMI. À peine plus gros qu'une clé USB classique, il se positionne pourtant dans la même catégorie que l'Apple TV 4K ou la Xiaomi Mi Box en proposant des services de stockage et des passerelles avec les applications les plus populaires. Accompagné d'une télécommande assez classique, on voit bien là la volonté d'Amazon d'offrir un produit simple d'utilisation et accessible au plus grand nombre.

Si on regrette l'absence d'un branchement Ethernet au profit du seul Wi-Fi, c'est cependant compréhensible vu que la clé multimédia se contente uniquement de la lecture Full HD (1080p) et pas de la 4 K HDR.

L'installation en un clic

Comme dit plus haut, l'Amazon Fire TV Stick se présente comme une clé HDMI, ce qui limite l'installation à un simple branchement sur le téléviseur et à une alimentation sur secteur à l'aide d'un port micro USB. Rien de plus ! Passé cette étape, la configuration et la connexion avec la télécommande se font automatiquement, et l'utilisateur n'a plus qu'à relier l'Amazon Fire TV Stick au Wi-Fi domestique pour en profiter. Il faut d'ailleurs souligner qu'une télécommande utilisable avec les reconnaissance vocale d'Alexa devrait arriver prochainement en France.

Un large choix de contenus, mais difficilement trouvable

L'Amazon Fire TV Stick ne gère que le Full HD. Exit donc la 4K, même si cette déception est vite dissipée au regard du prix du « stick ». Mais quand est-il au niveau des contenus ? Bien entendu, il est possible d'en trouver estampillés « Amazon » aux premiers plans de l'application, comme le Prime Vidéo. Les plus populaires sont également présentes, comme Netflix, YouTube ou encore Spotify.

Il faut tout de même noter que le temps de lancement des applications autre que Prime Vidéo est plus long (environ 15 secondes) que de coutume. Un petit inconvénient qui peut vite devenir désagréable si l'on est peu patient. Une fois lancé en revanche, tout fonctionne sans le moindre problème.

Autre léger bémol à souligner : le manque de personnalisation de l'interface. Les usagers les plus réguliers aiment bien modifier cette dernière en mettant en avant les applications les plus utilisées. Mais l'Amazon Fire TV stick fait le choix de menus fixes dans lesquels il faut parfois se perdre de longues minutes avant de trouver ce que l'on cherche. Et cela peut vite devenir interminable quand on sait qu'Amazon ne propose pas moins de 4 000 applications et jeux différents.

Notre avis sur l'Amazon Fire Tv Stick

Avec son Amazon Fire TV Stick, la firme américaine cible clairement les petits budgets. Ce produit étant vendu dans les 60 euros, les services offerts sont tout de même satisfaisants et complets. En voulant prendre le contre-pied face à la concurrence et en proposant un appareil moins cher, mais tout aussi riche, Amazon risque bien de se positionner comme un incontournable des boîtiers multimédias. Pour les plus exigeants, l'absence de la 4K HDR pourrait cependant demeurer un obstacle insurmontable.

6. Zappiti Player 4K, le must have des Media Center


Zappiti Player 4K




Les plus
+ Bonne gestion de la 4K
+ Présence d'un rack à disque dur
+ Connectique complète
Les moins
- YouTube et Netflix limités au 720p
- Impossible de gérer le répertoire de ses films
- Ergonomie


Zappiti s'est illustré par le passé pour ses boîtiers multimédias haut de gamme et aux performances appréciables. Ici, le Player 4K poursuit cette logique, le fabricant français cherchant à asseoir sa réputation. Une démarche qui n'est pas sans embûches.

Un design séduisant et bien pensé

Au niveau du design, la Zappiti Player 4K présente un look sobre et élégant avec un revêtement noir brillant d'un bel effet. Mais comme souvent chez Zappiti, son modèle se dote de deux antennes positionnées à l'arrière, ce qui lui interdit les espaces clos trop étroits si elles sont déployées. Un manque de discrétion qu'on peut cependant pardonner, tant elle affiche un look séduisant.

Côté connectique, la box propose deux ports HDMI 1.4, deux USB 2.0, un USB 3.0, un Ethernet, une sortie audio/vidéo analogique, une autre audio numérique optique, et un lecteur de carte SD/MMC. Un service plutôt complet avec lequel on peut compter un rack pour installer un disque dur HDD de 3,5 pouces en SATA. Une configuration qui autorise donc pas mal de possibilités, que ce soit de la vidéo en streaming ou sur un support physique, le visionnage de photos, etc

Un démarrage difficile pour ce nouveau modèle

Si la Zappiti Player 4K cherche à confirmer sa présence dans le segment moyen-haut de gamme, cela se ressent au niveau de la configuration technique plutôt solide. Capable de lire des formats en 4K avec une facilité remarquable, il s'autorise également la liberté de visionner des vidéos en 3D, avec quelques latences cependant. Il serait d'ailleurs trop long de faire la liste des formats pris en charge, tant ils sont nombreux, que ce soit pour la vidéo, l'audio ou encore la photo.

Mais tout ceci ne s'est guère déroulé sans mal. Lors de sa sortie, le Player 4K présentait de sévères lacunes en utilisant pour logiciel d'exploitation Android KitKat 4.4. Un choix qui en a surpris plus d'un et qui a suscité un vent de tempête de la part d'anciens utilisateurs, furieux de cette décision jugée aussi inconfortable qu'inadaptée pour une box TV.

Il en allait de même de l'interface, excessivement instable. Depuis, ces nombreux problèmes ont été corrigés et la box jouit d'une bien plus grande stabilité et d'un confort d'utilisation. Un chemin de croix que le constructeur aurait pu éviter et qui a été coûteux pour sa réputation.

Notre avis sur la Zappiti Player 4K

Le départ fut très difficile pour la Zappati Player 4K. Bien que l'esthétique soit au rendez-vous et la qualité de la configuration matérielle plutôt honorable, le choix d'Android 4.4 et d'une interface excessivement instable fut un véritable fléau lors des débuts de ce modèle. Aujourd'hui, après quelques mises à jour, la stabilité est retrouvée et le confort d'utilisation amélioré. Une expérience dont le fabricant français en a tiré de précieuses leçons pour les modèles à suivre.

7. Western Digital TV Live, un bon Media Center


wd tv live




Les plus
+ Facile à prendre en main
+ Gestion du DTS et Dolby Digital
+ Grande variété de formats multimédias compatibles
Les moins
- Consommation électrique en veille
- Un système d'exploitation perfectible
- Télécommande


La Western Digital TV Live s'est illustrée lors de son arrivée fin 2009. Ce fut à l'époque un petit événement dans l'univers des box TV, grâce à un une puce de décodage plus performante, une compatibilité DTS, et surtout la possibilité de la relier au réseau Internet.

Un design inchangé par rapport à son prédécesseur

Concernant le design, le boîtier est similaire à son prédécesseur, le WD TV HD. Il conserve sa taille, son format et une esthétique rappelant les disques durs externes du constructeur. Seul changement, le revêtement noir brillant qui a été remplacé pour un gris anthracite mat moins salissant, mais aussi un peu moins séduisant.

Sur le devant de la machine, aucun écran. Il est donc obligatoire d'allumer son téléviseur pour écouter de la musique. De plus, aucune ouverture n'indique la présence d'une baie pour incorporer un disque dur. Il faut ainsi se reposer sur la connectique disponible pour relier un disque dur externe ou une clé USB à l'un des ports.

Et justement, du côté de la connectique, cette box TV propose deux ports USB 2.0, un HDMI 1.3 a, deux prises jack, une sortie optique et une connexion Internet filaire. Signe d'une époque révolue, l'un des câbles fournis est en RCA, désormais obsolète au regard des technologies actuelles.

Un modèle de qualité en son temps

Quid de la qualité ? S'il est aujourd'hui largement déclassé 10 ans après sa sortie, il n'en demeure pas moins un modèle plutôt performant pour des tâches simples.

Bien qu'il interdise une lecture en Blu-ray, il propose de décoder les vidéos en format MPEG-1, MPEG-2, DivX et XviD, MPEG-4 AVC (H.264, x264) et VC-1, et le tout pouvant être lu en Full HD. Il accepte par ailleurs de nombreux supports, comme l'AVI, le MKV et même l'Ogg Média (un cas rarissime pour l'époque).

Une offre complète qui reste pertinente encore aujourd'hui, malgré 10 longues années de vieillissement. Il en va de même des fichiers audio et photo, tous pour la plupart très bien supportés.

Notre avis sur la WD TV Live

La WD TV Live a pris un coup de vieux esthétiquement parlant. Cependant, malgré son grand âge, elle demeure encore aujourd'hui exploitable pour lire depuis des supports externes des vidéos, musiques et photos sans la moindre difficulté et avec une qualité appréciable. Évidemment, ses caractéristiques techniques datées l'empêchent d'atteindre les standards actuels et la place désormais comme solution de secours fiable.

8. Dune HD SOLO 4K, le meilleur Media Center Wi-Fi


dune solo 4k




Les plus
+ Présence d'un rack pour disque dur
+ Gestion du DTS et Dolby Digital
+ Wi-Fi solide
Les moins
- Bug sur les pistes Dolby True HD
- Connectique
- Absence de port SD


Avec l'arrivée des nouveaux disques Blu-ray 4K, les constructeurs ont dû revoir la qualité des box multimédias afin de supporter ce format apparu il y a seulement 3 ans. Dans ce domaine, Dune propose la HD Solo 4K, un modèle fiable, mais surtout aux fonctionnalités plutôt complètes.

Le design russe : fonctionnel, mais sobre

Côté design, le boîtier est quelque peu à l'image du constructeur russe : sobre et fonctionnel. Une absence d'excentricité qui ne doit pas cependant éluder une finition de qualité. Néanmoins, on aurait pu espérer un peu plus d'élégance et un look moins austère, surtout pour un produit qui se veut haut de gamme.

Si les finitions sont d'une propreté impeccable, il en va de même de la connectique. Regroupée essentiellement à l'arrière de l'appareil, on peut compter sur un port HDMI 1.4 b, un USB 2.0, une prise Ethernet, une sortie audio analogique hybride jack 3.5mm/RCA, une IR, et une entrée coaxiale pour les antennes terrestres ou satellites. Le tout est accompagné de deux entrées antennes Wi-Fi, assez typiques de la marque.

Concernant la façade, on peut distinguer un port USB 2.0 mis à notre disposition. Notons aussi la présence d'une trappe accessible en dessous de l'appareil et offrant un accès à une baie pouvant accueillir un HDD de 2,5 pouces.

D'excellentes performances

Si Dune jouit d'une bonne réputation, ce n'est pas pour rien. Et la HD Solo 4K participe à ce titre à conforter l'image d'un matériel haut de gamme de choix.

En effet, la box propose une qualité de décodage irréprochable, un rendu très propre avec les vidéos sources upscalées, y compris en 4K. Elle propose par ailleurs une prise en charge élargie à de nombreux formats de fichiers vidéo, audio et photo, ainsi que des copies ISO DVD, Blu-ray, 3D avec affichage des menus. Un luxe qui témoigne d'une attention particulière aux adeptes des copies numériques des DVD et Blu-ray, et qui devrait en satisfaire plus d'un. Seul gros bémol : aucune prise en charge du 4K à 60 IPS. Une limite technique liée au processeur Sigma Designs qui ne propose pas cette possibilité.

Notre avis sur la Dune Solo 4K

Malgré un chipset empêchant la lecture du 4K à 60 IPS et un design austère à souhait, la Dune HD TV Solo 4K offre une prestation de haut vol. Digne produit du fabricant russe, cette box permet à la marque de conserver sans mal une bonne place parmi les équipements multimédias haut de gamme. Encore quelques efforts, et la perfection ne devrait plus être très loin.

9. Sunnzo X96, la box pour les petit budgets


SUNNZO X96




Les plus
+ Discrète, petit format
+ Facile à prendre en main
+ Gestion de nombreux formats multimédias
Les moins
- Télécommande à revoir
- Un système d'exploitation perfectible (Android 7.1, rooté par défaut, bug)


La Sunnzo X96 est une petite box TV dont le mérite est d'être à un prix accessible tout en prétendant proposer un service suffisamment qualitatif. Un rapport qualité/prix qui vaut bien une petite analyse.

La Sunnzo X96 en bref

Côté design, la Sunnzo X96 se montre plutôt discrète, mais pas dépourvue de charme et aux finitions assez propres. Adoptant un boîtier carré avec des rebords gris et aux angles en diagonale, elle saura se rendre invisible derrière un téléviseur ou dans le coin d'un meuble TV.

Derrière cette discrète élégance se retrouve une connectique assez sommaire, mais suffisante : en plus du Wi-Fi, on peut compter sur une prise HDMI, un port Ethernet et deux USB. Rien d'extravagant, mais cela suffit pour des besoins courants.

Le tout est accompagné d'une télécommande se contentant du minimum nécessaire pour naviguer dans les menus de la box TV.

Des performances équilibrées

La Sunnzo X96 est avant tout un modèle de box TV bon marché. Elle propose donc une configuration peu onéreuse, mais aux performances plutôt équilibrées pour un usage quotidien peu exigeant.

Elle est notamment capable de supporter les formats vidéo et audio les plus courants, tels que le MKV, l'AVI, le VOB, etc. Et ce jusqu'à une résolution en 4K Ultimate HD. Cependant, sa mémoire interne lui interdit un stockage de gros fichiers avec ses seuls 8 Go. Il faudra donc privilégier des supports externes tels que les SSD ou clés USB, ou bien un accès à Internet via le Wi-Fi ou une connexion Ethernet. Il accepte également des formats audios comme le MP3, WMA, AAC, WAV et autres, et les formats les plus courants pour les photos.

Le tout est manipulable via l'OS Android 7.1, qui n'est certes pas des plus récents, mais qui remplit néanmoins sa mission et autorise l'installation de nombreuses applications depuis Google Play. Mais il vaut mieux éviter les jeux vidéo, souvent trop gourmands pour les performances graphiques très limitées de cette box.

Notre avis sur la Sunnzo X96

La box multimédia Sunnzo X96 propose une prestation équilibrée, mais sans grande audace. Assumant les missions les plus courantes sans trop d'efforts, il ne faut pas espérer cependant plus de cette petite box discrète, et particulièrement en ce qui concerne les jeux. Elle propose un rapport qualité/prix très correct au bout du compte, mais pour les adeptes d'équipements plus pointus, il est préférable de voir ailleurs.

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
Modifié le 23/09/2019 à 15h09
Cet article vous a été utile ?
22 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
scroll top