Caméra de surveillance : notre comparatif des meilleurs modèles en 2019

David Nogueira Contributeur
28 juin 2019 à 10h04
0
Le top du top
Le choix de la rédac
Le rapport qualité/ prix
Nest Cam IQ intérieur
+ La qualité de l'image
+ La fonction de suivi électronique
+ La simplicité de l'application
Arlo Q
+ L'offre de stockage gratuit
+ La qualité de la liaison sans fil
+ Le traitement du flux vidéo
YI 1080p Dome
+ Le prix
+ La tête motorisée
+ Le suivi de mouvements

Comment choisir votre caméra de sécurité ?

  • Wi-Fi et/ou Ethernet :

    Partant du constat que les réseaux Wi-Fi sont désormais de bonne qualité chez les particuliers (qu'ils soient équipés d'une box fournie par un opérateur ou d'un modem/routeur tiers), les constructeurs de caméras IP ont massivement adopté cette liaison sans fil - peut-être à tort d'ailleurs. Pour autant, si vous disposez d'une maison à étages, une liaison filaire peut être vivement recommandée. Pensez donc à vérifier que la caméra dispose d'un port RJ45 de base, ou d'un adaptateur. Sachez qu'il existe des applications mobiles qui permettent de tester la qualité de votre réseau. Une fois celle-ci téléchargée sur votre smartphone, vous pouvez réaliser un test de puissance du signal Wi-Fi, à l'endroit où vous envisagez d'installer votre caméra. Attention, il se peut aussi que la puce Wi-Fi de votre téléphone soit meilleure que celle de la caméra. La mesure sera donc partiellement faussée, mais vous aurez au moins une idée du débit possible. Visez au moins un débit de trois ou quatre Mo/s pour être tranquille.
  • Sur secteur ou batterie :

    S'il est vrai que les caméras fonctionnant sur batterie offrent une excellente souplesse d'installation, elles sont aussi bien plus chères et, surtout, imposent en contrepartie la contrainte d'une recharge plus ou moins fréquente. C'est là qu'il faut faire des compromis. Pour économiser de la batterie, il est nécessaire de limiter le nombre d'alertes. Cela passe généralement par le fait de créer des plages horaires de surveillance, en prenant le risque que la caméra ne soit en veille au moment fatidique. Les plus aisés pourront opter pour l'installation d'un petit panneau solaire lorsque c'est possible. Si votre budget ne vous permet pas de choisir une caméra sans fil - ou que l'idée de recharger la chose tous les trois à six mois vous agace - il faudra cette fois-ci vous intéresser à la longueur du câble d'alimentation de la caméra.
  • Stockage local et/ou dans le cloud :

    Le stockage et l'accès aux vidéos sont aussi, pour des raisons évidentes, des problématiques de premier ordre. Pensez à vérifier les caractéristiques des caméras qui vous intéressent pour savoir si celles-ci disposent d'un port MicroSD - le cas échéant, il faudra peut-être acheter la carte mémoire en plus - et quelles sont les offres de sauvegarde associées. La mensualité trop élevée d'une offre de stockage dans le Cloud pourrait devenir un vrai problème à la longue. À l'inverse, miser exclusivement sur une caméra qui stocke ses données sur une carte mémoire peut aussi s'avérer problématique, les cambrioleurs pouvant repartir avec. Il faut donc trouver la solution la plus adaptée à votre budget et vos usages - faites vos calculs sur un coût annuel, par exemple. Certains modèles proposent de doubler les enregistrements avec des sauvegardes locales sur un NAS. Si vous disposez d'un tel équipement, n'hésitez pas à configurer cette fonction qui pourrait se révéler précieuse.


1 - Netatmo Welcome : elle identifie les personnes détectées

Netatmo welcome



Les plus
+ La fonction de reconnaissance des visages
+ Le design discret
Les moins
- Produit un peu daté


La Netatmo Welcome première du nom a été lancée en 2015, avant d'évoluer à coup de mises à jour de son logiciel... Mais sans évolution du matériel. Elle connaît donc un cycle de vie tranquille, qui ne l'empêche pas d'être toujours bien référencée en magasins et sur les sites de vente en ligne à 199 euros.

La caméra de Netatmo joue la carte de la différence par l'intelligence qu'elle promet grâce à sa fonction de reconnaissance de visage. C'est de là qu'elle tient d'ailleurs son nom, Welcome : elle sait identifier les personnes qui rentrent à la maison.
Positionnée face à la porte d'entrée, elle scrute le faciès des personnes qui franchissent le pas de la porte et, le cas échéant, alerte via l'application le ou les propriétaires de la caméra que Margot est rentrée, par exemple. Une fonctionnalité qui a pour objectif de rassurer des parents inquiets de savoir si les enfants sont bien rentrés de l'école. Cette technologie fonctionne d'ailleurs assez bien. Après une phase d'apprentissage durant laquelle on associe (via l'application) des noms aux visages détectés par caméra, les erreurs deviennent de plus en plus rares.

Cette identification permet mécaniquement de catégoriser les alertes. On ne s'inquiétera pas de savoir qu'Emeric est rentré à la maison, via une notification. En revanche, il en sera tout autrement si la notification évoque un visage inconnu.

Netatmo welcome capt 1
Netatmo welcome capt 2

Dans ce cas, il faut prendre les mesures qui s'imposent et heureusement l'application réagit vite. Là encore, grâce à une bonne connexion internet, on accède rapidement au flux vidéo. D'abord dans une définition dégradée (360p) dont le faible débit permet rapidement de voir ce qui se passe, puis dans une résolution en 1080p de bonne qualité. Tout du moins lorsque la lumière est là, car dans la pénombre, le résultat n'est pas génial...

C'est d'ailleurs là que l'on se rend compte que le constructeur a tout intérêt à faire évoluer le hardware de son produit s'il ne veut pas perdre la face devant les nouveaux arrivants... notamment chinois.

Ajoutons que nous avons constaté, lors de nos tests, que le module Wi-Fi n'était pas non plus de toute fraîcheur. La portée de la liaison trouve relativement vite ses limites et la montée en qualité du flux vidéo, évoquée précédemment, tarde à se faire si le signal de sa box (routeur ou tout autre point d'accès) n'est pas assez puissant. Certains pourront néanmoins se rabattre sur l'utilisation d'un câble Ethernet puisque la caméra dispose d'un connecteur RJ45.

Notons que la caméra ne fonctionne pas avec une offre de stockage en ligne. Toutes les vidéos sont stockées sur une carte mémoire MicroSD de 8 Go (livrée). Mieux vaut alors positionner stratégiquement la chose pour ne pas que les voleurs repartent avec.

Enfin, la dernière force de la Netatmo Welcome - outre sa compatibilité avec Apple Home Kit et Google Assistant - réside dans le fait que, comme le produit Somfy, cette caméra peut s'intégrer au sein d'un univers de produits connectés. Couplée avec les capteurs d'ouverture de porte et fenêtre de Netatmo, elle pourra automatiquement lancer l'enregistrement et alerter son propriétaire en cas d'intrusion.


Retour au menu

2 - Nest Cam IQ intérieur : intelligence et œil de lynx

nest-cam-iq-camera-de-surveillance-interieur-full.jpg


Les plus
+ La fonction de suivi électronique
+ L'ergonomie de l'application
Les moins
- Le prix élevé
- L'obligation de souscrire à l'offre Cloud




La Nest Cam IQ intérieure fait partie des caméras de vidéosurveillance haut de gamme, comme en atteste son prix de 350 euros. Pour tenter d'expliquer ce prix, la filiale de Google pointe une intelligence supérieure, une très bonne qualité d'image et une fonction de suivi des personnes.

Tout ceci est rendu possible grâce à une plateforme matérielle, évoluée, comptant notamment un capteur 4K et un processeur à six cœurs offrant une bonne puissance de calcul à la caméra.



Nest Cam IQ intérieur 2

Attention, ledit capteur 4K n'est pas utilisé pour diffuser une image en ultra haute définition. Non, la caméra filme et transmet un flux Full HD (1080p), mais elle utilise le surplus de pixels pour zoomer numériquement dans l'image et ainsi suivre l'évolution d'un intrus dans la pièce. Et le résultat est assez impressionnant. Évidemment, le fait que la caméra ne soit pas dotée d'une véritable tête motorisée limite le champ d'application, mais si celle-ci est idéalement placée, la surveillance sera de très bonne qualité. On apprécie également sa qualité audio, captée par les trois micros et qui permet de bien distinguer ce qui se dit dans la pièce.


Nest Cam IQ intérieur capt FHD 1
Nest Cam IQ intérieur - capt nuit

Sans surprise, le capteur 4K et le traitement HDR de l'image permettent d'obtenir de belle image de jour... comme de nuit. Les diodes infrarouges sont puissantes et permettent de voir loin dans une pièce. Tout comme la Netatmo Welcome, cette caméra Nest propose une fonction d'identification des visages. Là encore, l'objectif est d'entraîner quotidiennement la caméra à détecter les personnes familières pour être ensuite en mesure de catégoriser les alertes.
Le constructeur a visiblement fait le nécessaire pour son application Nest soit la plus accessible. Les menus sont simplifiés au maximum. Il ne faut que deux clics dans les menus de l'application, par exemple, pour déclarer que l'on quitte la maison et ainsi activer la surveillance. Bref, côté logiciel, c'est réussi et ce n'est pas vraiment étonnant de la part d'un tel spécialiste.

En revanche, malgré le prix très élevé de la caméra (350 euros !) Nest ne fournit que 30 jours d'essai à son service de Nest Aware qui inclut non seulement l'enregistrement des vidéos en continu, mais permet aussi de profiter de toutes les fonctions avancées de la caméra telle que les alertes de visages familiers, la fonction gros plans ou encore la création de vidéos accélérées. Pour profiter de ces services après les 30 jours, il faudra souscrire à l'un des abonnements proposés par Nest. Comptez, par exemple, 30 euros pour 30 jours d'activation, ou 300 euros pour l'année et cela pour une seule caméra. Ajoutez respectivement 15 euros ou 150 euros pour des caméras supplémentaires. C'est un coût élevé ça Monsieur Google.

Retour au menu

3 - Arlo Q : une valeur sûre

netgear Arlo


Les plus
+ L'offre de stockage gratuit
+ La qualité de la liaison sans fil
+ Le traitement du flux vidéo
Les moins
- Le prix assez élevé


A lire aussi :

Test Arlo Q Plus


Les caméras Arlo font partie des produits de vidéosurveillance les plus populaires. Et pour cause ces caméras disposent avant tout d'un module Wi-Fi performant qui permet de les positionner idéalement dans la maison sans réellement avoir à se soucier de la qualité de la liaison.

À moins d'avoir une maison sur plusieurs étages séparés de dalle de béton, tout devrait donc bien se passer. Bien entendu, si vous disposez d'une connexion Ethernet à portée de la caméra, nous vous recommandons de l'utiliser avec la déclinaison filaire de cette caméra : l'Arlo Q Plus (240 euros), un peu plus chère donc que cette Arlo Q classique vendue 150 euros.

netgear Arlo capt 1
netgear Arlo capt 2

Les autres raisons pour lesquelles les produits Arlo ont la cote se situent du côté de la qualité d'image et de l'offre de stockage.

Côté qualité d'image d'abord. L'Arlo Q embarque un capteur qui lui permet de filmer en Full HD de jour comme de nuit. Évidemment, la qualité est bien meilleure en journée, même s'il ne faut pas s'attendre à un rendu Full HD comme on peut l'avoir sur son téléviseur ou avec des vidéos tournées avec un smartphone récent. Ici, le ratio poids du flux/qualité est très important pour que le résultat soit le plus fluide possible, quelle que soit la connexion Internet du domicile.

Sur ce sujet Arlo a d'ailleurs fait du bon travail en intégrant un algorithme qui adapte en permanence la taille du flux aux conditions de la ligne.
De nuit, évidemment la qualité est moins bonne. Pour autant, cela reste convenable. La portée des LED infrarouges est de plusieurs mètres et permet donc d'identifier un sujet même assez loin dans la pièce.
Dernier atout et non des moindres, le stockage des vidéos est gratuit sur le cloud de Netgear dans la limite de sept jours et jusqu'à cinq caméras au maximum. Au-delà il faut souscrire à l'une des offres payantes. L'offre « Premier » vous en coûtera neuf euros par mois ou 89 euros à l'année et permet de connecter dix caméras avec un cloud de 10 Go. Comptez 14 euros par mois ou 139 euros pour 100 Go d'espace de stockage alloué à 15 caméras maximum.
Enfin, toutes ses qualités ont un prix, assez élevé, et il est de 240 euros pour cette Arlo Q Plus.

Retour au menu

4 - Xiaomi Mi Home Security 360 : un excellent rapport qualité/prix

Xiaomi Mi Home Security


Les plus
+ Le rapport qualité/prix
+ La qualité d'image satisfaisante
+ La tête motorisée
Les moins
- Le découpage pénible des vidéos
- Pas de stockage dans le cloud sur l'offre de base




Une nouvelle fois le constructeur chinois réalise un produit d'un excellent rapport qualité/prix. Vendue seulement 40 euros, la Mi Home Security se hisse pourtant parmi les meilleures caméras de vidéosurveillance de notre comparatif.

L'écart de prix est tel qu'on finit même par se demander si les autres constructeurs ne devraient pas revoir sérieusement leurs tarifs à la baisse... d'autant que la Xiaomi fait parfois mieux que d'autres modèles bien plus chers.

Certes, il est important de savoir que pour 40 euros, vous n'aurez ni chargeur secteur, ni carte mémoire à l'intérieur de la boîte. Il vous faudra, d'une part, trouver un adaptateur USB (peut-être en avez-vous quelques-uns qui traînent dans un tiroir) pour l'alimenter et, d'autre part, lui ajouter une carte MicroSD. De notre côté, nous lui avons installé une carte mémoire de 16 Go (un minimum toutefois, selon nous) et nous avons branché son connecteur USB au port idoine de notre Internet. Une configuration idéale pour profiter de toute la puissance du Wi-Fi (la caméra n'est pas compatible Ethernet), à condition que les deux mètres du cordon d'alimentation soient suffisants.

Xiaomi Mi Home Security
Xiaomi Mi Home Security

Ce qui rend le rapport qualité-prix encore meilleur, c'est le fait que la caméra soit motorisée. Depuis l'application mobile, il est possible de faire tourner la tête de haut en bas et de gauche à droite ce qui permet de couvrir la pièce sur 360 degrés. Là encore, sans doute grâce à la qualité de notre liaison fibre, nous sommes très satisfaits du temps de réponse de la caméra. Les clics sur les flèches permettant de faire bouger l'objectif répondent très bien - précisons que nous sommes sur une connexion distante en 4G, sur notre smartphone, et non pas sur le même réseau domestique.

Mais ne vous y trompez pas, cette tête motorisée n'est absolument pas capable de suivre un intrus dans une pièce, hormis si vous avec un compte chinois : à ce niveau de prix il aurait été trop beau de disposer d'un détecteur de mouvement. Même si un Yi propose une alternative pour quelques euros de plus.

En revanche, rien à signaler concernant la qualité de l'image. Pour un produit à 40 euros et avec un flux vidéo indiqué, par l'application, à quelques Ko/s, le résultat est étonnamment très convenable.

Tout n'est pas rose pour autant. Le petit prix de la Xiaomi Mi Security est aussi lié au fait que le constructeur ne propose pas de service de stockage dans le cloud. Si les cambrioleurs repartent avec la caméra, vous n'aurez plus de vidéo à moins, peut-être, d'avoir pris le temps de configurer la fonction de sauvegarde sur un NAS, que propose la caméra.

C'est d'ailleurs ce que nous avons fait assez facilement avec notre serveur domestique Synology... Mais ce qui ne résout pas un autre problème : à chaque fois que l'on reçoit une notification, lorsque la caméra détecte un bruit ou un mouvement, il faut consulter l'historique des enregistrements et c'est là que ça devient pénible. En effet, à moins de définir manuellement des plages horaires durant lesquelles on souhaite activer la surveillance, la caméra filme en permanence. Ce sont alors 60 fichiers de 1 minute chacun qui sont stockés sur la carte micro SD et qu'il faut parcourir. Vous l'aurez compris, cela devient vite très fastidieux.

Enfin, la Mi Home Security 360 est compatible avec quelques commandes vocales en provenance d'Amazon Alexa et Google Home. Avec ce dernier assistant, nous avons pu activer ou stopper la surveillance de la caméra, sans avoir à utiliser l'application mobile, simplement en parlant avec notre Google Mini.

Retour au menu

5 - Somfy One, de la simple caméra aux multiples fonctions de centrale domotique

Somfy One


Les plus
+ La possibilité d'ajouter des éléments domotiques
+ La qualité des vidéos
+ La fluidité du signal
Les moins
- La faible puissance de la sirène
- Le prix

Somfy est une marque bien connue dans le monde de la domotique et la vidéo surveillance. C'est d'ailleurs fort de ces expériences que le constructeur a créé un produit trois-en-un (ou plutôt deux et demi-en-un, mais on va y revenir), le Somfy One.

Ce drôle d'objet, qui ressemble vaguement à une enceinte, regroupe à la fois les fonctions d'une petite centrale domotique, d'une caméra et d'une alarme...tout cela dans un produit vendu 250 euros.

Évacuons d'ailleurs rapidement ce dernier point : la sirène intégrée dans Somfy One ne hurle pas assez fort pour alerter vos voisins en cas d'intrusion. En revanche, si la caméra filme la porte d'entrée ou un point d'accès sensible alors que vous dormez, la sirène aura le mérite de vous réveiller (sans doute) ; ce qu'une notification d'application mobile ne fait pas franchement aussi bien - surtout si vous avez l'habitude de couper le sifflet de votre mobile durant la nuit.

Concernant la qualité vidéo, le rendu Full HD de cette caméra n'appelle pas de réelles critiques. Le rendu est bon, la netteté convenable et le champ de vision assez large pour balayer une pièce à condition d'avoir judicieusement étudié son emplacement...

L'application ne propose pas beaucoup de fonctionnalités, mais l'essentiel y est, y compris les interactions avec Amazon Echo, IFTTT ou les produits estampillés « works with Nest ».

Somfy One
Somfy One

Point plus important encore, comme nous le disions, cette caméra trois-en-un peut aussi jouer le rôle de centrale domotique. Pour cela il faut alors lui coupler des capteurs que vous pourrez soit acquérir en option, soit acheter dès le départ en optant pour le pack Somfy One Plus (399 euros). Le cas échéant vous trouverez dans le pack un capteur d'ouverture à placer sur une porte ou une fenêtre, ainsi qu'un badge qui fait office de télécommande. Rien à redire sur ce dernier si ce n'est qu'il permet d'activer ou éteindre les fonctions de surveillance (et donc la sirène) sans avoir à passer par l'application.

Concernant le capteur, c'est une autre histoire. Ce dernier, initialement développé par la société MyFox que Somfy a rachetée, offre des possibilités vraiment intéressantes. Non seulement il détecte les ouvertures, mais surtout, il prévient les intrusions.

Un senseur intégré dans le capteur de porte permet de détecter si quelqu'un cogne sur la porte (il détecte la différence entre toquer et cogner), tente de percer la serrure ou de saccager le montant au pied-de-biche, par exemple.

Dans ces cas, il activera la sirène, mais pourra aussi procéder à une mise en sécurité du domicile. C'est là toute la force de la domotique puisque Somfy propose aussi des accessoires pour piloter ses volets afin de sécuriser toutes les zones sensibles ou des prises électriques qui permettront, par exemple, d'allumer plusieurs lumières pour tenter d'affoler les cambrioleurs. Pas mal...même si tout cela implique évidemment un coût supplémentaire.

Retour au menu

6 - Ring Stick Up Cam : une caméra sans fil pratique et efficace

Ring Stick up cam


Les plus
+ Le design du produit
+ La qualité vidéo
+Compatible intérieur et extérieur
Les moins
- L'obligation de souscrire à un abonnement
- La qualité du système audio bi-directionnel


A lire aussi :

Test Ring Stick Up Cam


Le constructeur américain Ring est très actif sur le marché des caméras de vidéosurveillance. Si sa représentation (ou sa belle mise en avant) sur Amazon vous surprend, et bien sachez que c'est en fait tout à fait normal. Le géant de la vente en ligne a en effet racheté Ring début 2018 pour un milliard de dollars. Google possède Nest, et Amazon a passé la bague au doigt à Ring : voilà pour les présentations.

Pour revenir à nos moutons, la Stick Up Cam testée ici présente d'entrée de jeu un point positif : la qualité de sa finition. Le design réussi et la conception de qualité sont d'ailleurs des arguments qui caractérisent bien la majorité des produits de la marque. Dans le cas présent, la caméra se présente sous la forme d'un élégant cylindre noir et blanc (6 cm de diamètre et 9,7 cm de haut) qui trouvera facilement sa place parmi votre mobilier.

La Stick Up Cam, peut être utilisée en intérieur comme en extérieur, dans n'importe quelle position (ou presque). Son pied articulé et son support mural livrés dans la boîte, permettent d'installer facilement le produit sur un meuble, une étagère, au mur ou au plafond. Tête en haut ou tête en bas, et n'importe où, puisque cette caméra est proposée aussi bien en version filaire que sans fil... et au même prix de 199 euros.

Nous avons reçu pour test la version fonctionnant sur une batterie et si d'aventure votre souhait est de l'installer en extérieur, le constructeur propose un pack incluant un panneau solaire à 239 euros. Pas mal pour ne plus avoir à se soucier de rien !

Ring Stick up cam capt 2
Ring Stick up cam capt 1

Du côté de la qualité de l'image, cette Stick Up Cam se positionne parmi les plus efficaces. Son image Full HD est propre et son champ de vision relativement large (115 degrés à l'horizontale et 60 à la verticale) combiné à la souplesse d'installation que procure cette version sans fil, permet de surveiller une grande pièce.

Deux critiques toutefois : la qualité d'image en mode nuit n'est pas convaincante et nous avons pu remarquer que sa technologie d'atténuation du bruit et son micro bidirectionnel n'étaient pas d'une très bonne efficacité.
Le son capté par la caméra est souvent très haché, ce qui est particulièrement frustrant lorsqu'il s'agit d'écouter ce qui se passe dans la pièce - notamment pour identifier un nom. À l'inverse, le haut-parleur de la caméra, qui permet de se faire entendre en parlant au travers de l'application mobile - pour alerter des cambrioleurs qu'ils ont été filmés et que vous avez prévenu la police par exemple - est d'une puissance plutôt anecdotique.

L'application mobile de Ring est assez efficace. Elle ne fait pas dans la fioriture, mais l'essentiel y est facilement accessible. Les vidéos enregistrées peuvent être rapatriées sur le smartphone ou directement partagées avec un proche. Ring a même prévu une fonction de partage rapide « avec un voisin ».

Dans l'ensemble donc, la Ring n'a pas vraiment à rougir face à ses concurrentes aux mêmes tarifs. Mais comme bien des modèles, la Stick Up Cam n'a d'intérêt que si elle est couplée à un abonnement. Or, après la période d'essai de 30 jours, les enregistrements ne sont plus stockés dans le Cloud.

Sans abonnement, la caméra reste active, mais elle ne livre plus que des notifications. Celles-ci vous inviteront à consulter le flux vidéo en direct, mais il sera impossible de revenir sur l'action qui a déclenché la caméra. Pour profiter de l'intégralité des fonctions, il faut souscrire à l'une des deux offres. La première, Protect Basic facturée trois euros par mois ou 30 euros par an, permet d'enregistrer le flux d'un appareil (caméra ou sonnette connectée d'ailleurs). L'offre Protect Plus, facturée dix euros par mois ou 100 euros à l'année, enregistre en permanence les images d'un nombre illimité d'appareils Ring.

Enfin, si d'aventure vous disposez d'un appareil Amazon Echo doté d'un écran, tel que Echo Spot ou l'Echo Show, vous pourrez demander à Alexa d'afficher l'image de la caméra sur cette dernière.

Retour au menu

7 - TP-Link Kasa Cam KC120, la caméra qui parle à vos assistants

TP-LINK KC120


Les plus
+ Deux jours d'enregistrements gratuits
+ La compatibilité avec les assistants personnels
+ L'optique grand-angle
Les moins
- La qualité d'image très quelconque
- La facturation en dollars de Kasa Care

Tout comme Netgear, TP-Link fait partie de ces spécialistes réseau qui ont étendu leur technologie au monde de la maison connectée. Notre attention s'est portée sur la Kasa Cam 120 (KC120), un produit plutôt de milieu de gamme, qui est actuellement proposé à un prix remisé.

Initialement vendue 150 euros, cette caméra est bradée à moins de 100 euros sur de nombreux sites de vente en ligne. Faut-il pour autant craquer ? C'est ce que nous avons voulu vérifier.

Esthétiquement, cette Kasa Cam ressemble à s'y méprendre à la première caméra Nest Indoor. Sa tête orientable est montée sur un pied aimanté et lui aussi orientable, permettant de la fixer aussi bien sur un plan plat, que sur un mur ou au plafond. Le constructeur livre d'ailleurs un support adéquat pour cela.

En outre, la bonne nouvelle, c'est que le câble d'alimentation mesure 2,9 mètres, ce qui devrait faciliter l'installation.

TP-LINK KC120
TP-LINK KC120

La qualité d'image de cette caméra est assez quelconque. Son capteur filme en Full HD et le résultat est convenable de jour. De nuit, pas de miracle, le résultat est malheureusement beaucoup moins bon : le rendu est globalement trop brouillon. La petite surface disponible en façade de la caméra limite la possibilité de multiplier les LED infrarouges, et cela se ressent sur le résultat .

Pour autant, la KC120 n'a pas spécialement à rougir face à certaines concurrentes. Malgré son petit format, elle fait la différence sur la zone de couverture. L'optique de 130 degrés permet de couvrir un large champ de vision et ainsi surveiller autant que possible les plus grandes pièces. Notons qu'il est également possible de créer des zones de vigilance (c'est le cas pour de nombreux modèles) pour éviter les fausses alertes.

Autres atouts de cette KC-120 : son offre de stockage en ligne et sa compatibilité avec les assistants vocaux. Dépourvue de carte mémoire, la caméra filme et transmet ses images aux serveurs de TP-Link. La bonne nouvelle c'est que vous ne serez pas obligé de payer pour profiter de ces services, en version limitée toutefois.

Le constructeur propose en effet une formule de base dans laquelle vos vidéos sont conservées pendant deux jours, dans la limite de 1 Go, soit 4 heures, environ, de vidéo Full HD. Pour plus d'espace, il faut néanmoins souscrire à une formule payante... facturée en dollars.
En l'occurrence 14 jours d'enregistrement (limités à 14 Go, soit 60 heures en Full HD) sont facturés quatre dollars par mois, soit 3,5 euros au cours actuel, ou bien 40 dollars à l'année. Pour 30 jours d'enregistrement (30 Go - 128 heures), le service est facturé sept dollars, soit 6,15 euros, dans la version Premium de Kasa Care.

Enfin, la KC-120 est compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa. Comprenez que si vous disposez d'une enceinte Alexa dotée d'un écran (Echo Spot ou Echo Show), vous pourrez lui demander de consulter le flux vidéo de la caméra. Il en sera de même si votre téléviseur, par exemple, est compatible avec Google Assistant.

Retour au menu

8 - Yi Home caméra 1080p Dome, impressionnante pour son prix, à un détail près

Yi Home caméra 1080p Dome


Les plus
+ Le prix
+ La tête motorisée
+ Le suivi de mouvements
Les moins
- La piètre qualité de nuit
- La faible longueur du câble d'alimentation




Voilà une caméra qui aurait sérieusement pu faire de l'ombre au modèle de chez Xiaomi... et à toute la concurrence d'ailleurs. D'abord, parce que la Home caméra du constructeur chinois Yi Technology est disponible à un tarif très attractif d'environ 50 euros. Ensuite, parce qu'elle propose sur le papier quelques caractéristiques intéressantes. Un enregistrement en Full HD, évidemment, c'est aujourd'hui la base, mais aussi une tête rotative et un objectif motorisé (orientation verticale), qui permettent de couvrir une pièce à 360 degrés. Jusque-là, la caméra de Xiaomi en fait autant nous direz-vous, et pour quelques euros de moins.

Sauf que, là où la Yi Caméra fait une grosse différence, c'est au niveau de son objectif, qui est couplé à un tracking logiciel - comprenez qu'il n'y a pas de capteur physique de détection de mouvement. Ainsi, si le sujet évolue dans la pièce, la caméra le suit du regard. C'est exactement ce qu'il manquait à sa rivale...

Mais, il y a un « mais » : lors de nos tests, nous avons pu constater que si l'objectif suit le sujet dans ses déplacements, il n'est pas rare qu'il décroche. Tantôt la caméra revient en position centrale sans raison, tantôt elle reste bloquée quelques secondes, avant de reprendre ses mouvements. Par ailleurs, nous aurions aimé que ce tracking utilise le micro de la caméra pour s'orienter plus rapidement dans une pièce, si jamais le bruit survenait d'une zone hors de surveillance. Mais c'est visiblement trop en demandé à ce niveau de prix.

On trouve également dans l'application une fonction permettant de réaliser un panorama vidéo de sa pièce automatiquement, ce qui évite de cliquer à répétition sur les flèches de l'application destinées à piloter l'objectif.

Yi tech caméra
Yi tech caméra

Concernant la qualité de l'image, vous pourrez vous rendre compte par vous-même que les images filmées en plein jour sont d'une qualité acceptable, même si les détails sont très lissés. Le constat est beaucoup plus mitigé à l'égard de la vision nocturne. Cette caméra Yi atteint clairement ses limites techniques : elle fait partie des moins bonnes sur ce sujet.

D'ailleurs si elle fait aussi partie des moins chère, dans l'ensemble, sa qualité d'image est moins bonne que celle de la caméra Xiaomi.
Ajoutons qu'à ce prix il ne faudra pas compter sur des finitions particulièrement soignées. Le corps de l'appareil est en plastique.

Du côté de l'application, rien à signaler, on retrouve tout de ce qu'il faut pour activer ou désactiver la caméra, programmer des heures de fonctionnement, mais aussi souscrire à une offre de stockage en ligne. Par défaut, la caméra enregistre sur une carte MicroSD et comme elle n'est pas fournie, il est impératif d'en acheter une - au moins 16 Go selon nous.

Contrairement à la Xiaomi, il n'est ici pas possible de transférer les vidéos sur un disque réseau domestique. Quoi qu'il en soit, le constructeur propose des offres de stockage dans le Cloud, facturées, par exemple, 60 euros à l'année pour une caméra en enregistrement continu ou 20 euros annuels pour de l'enregistrement sur détection de mouvement, toujours pour une caméra. Des tarifs tout à fait abordables.

Côté sécurité en plus des identifiants et mots de passe pour accéder à son compte, l'application oblige son utilisateur à s'identifier avec un code à quatre chiffres (ou l'empreinte digitale si le smartphone est compatible) pour accéder aux vidéos. Un message apparaît également à l'écran pour indiquer que les données sont cryptées à la volée. Impossible d'affirmer que vos données sont absolument sécurisées et inaccessibles, mais le constructeur veut en tout cas vous le faire croire.

Retour au menu

9 - Logitech Circle 2 : elle voit grand en intérieur, comme en extérieur

Logi circle 2


Les plus
+ Etanche, pour une installation extérieure
+ Le format discret
+ Proposée avec ou sans fil
+ Le très grand-angle de vision
Les moins
- Le design très minimaliste
- Le prix élevé

Elle n'est plus toute jeune au catalogue de Logitech, mais la Circle 2 reste un modèle intéressant et toujours commercialisé. Précisons d'abord que le constructeur décline ce modèle en deux versions, avec ou sans-fil. La première, à brancher sur une prise secteur ou un port USB, dispose d'un long câble de trois mètres qui devrait faciliter son installation. La seconde fonctionne sur batterie et devient alors totalement libre de toute contrainte... si ce n'est la portée du réseau Wi-Fi.

En effet, les deux caméras fonctionnent exclusivement sur ce type de réseau sans fil. Il faudra donc qu'il soit de qualité. Autre point commun de ces caméras : elles sont toutes les deux étanches et pourront alors passer du salon à la façade de la maison en cas de besoin. Logitech livre de base un kit de fixation mural, mais il propose aussi en option une multitude d'accessoires. Une polyvalence qui explique d'ailleurs les prix élevés de ces modèles : 199 et 229 euros respectivement pour les versions avec et sans fil.

Quelle que soit la version, l'électronique à l'intérieur est la même, ce qui n'est pas une mauvaise chose. La qualité de l'image Full HD est plutôt bonne en pleine journée. Si votre connexion Internet n'est pas assez performante pour supporter un flux 1080p, vous pouvez le réduire à 720 ou 380p dans les menus de l'application.

Mention spéciale pour l'objectif très grand-angle de 180 degrés qui permet de surveiller toute une pièce (ou presque) avec un produit qui n'est même pas motorisé. Évidemment, cette caractéristique provoque quelques déformations sur les bords de l'image.

Concernant la qualité de nuit, c'est forcément moins bon... et même assez moyen d'ailleurs. La détection des personnes fonctionne relativement bien, mais il faut que le sujet soit à environ 1,5 mètres (ou à peine plus) de la caméra pour être identifiable sur la vidéo. Le système d'éclairage infrarouge est assez performant (pour un si petit modèle), mais très concentré sur le centre de la scène. Notre capture montre de fait une zone bien exposée au milieu, mais des bords plus sombres... et surtout un rendu très pixelisé.

Logi circle 2 capt 1
Logi circle 2 capt 2

On apprécie également la qualité de l'application mobile qui se révèle vraiment simple d'utilisation. On sent bien ici la maîtrise de ce constructeur, historique dans le monde de la tech. Outre la possibilité de revenir très facilement sur les enregistrements de la journée, une fonction permet de demander à la caméra de créer le « recap » de la journée. Une vidéo d'une minute très accélérée est alors générée et peut-être téléchargée sur le mobile.

Toujours concernant le stockage, la Circle profite, de base, d'une offre d'enregistrement gratuit pendant 24 heures dans le Cloud (la caméra ne stocke rien en local), mais Logitech propose également un abonnement à Circle Safe. A partir de 3,99 euros par mois, pour pourrez enregistrer 14 jours d'activité pour une caméra, par exemple.

Enfin, au fur et à mesure de ses mises à jour, la Circle 2 s'est offert une compatibilité avec les différentes technologies Apple, Google et Amazon. La caméra est accessible, par exemple, depuis un téléviseur connecté à Google ou un Amazon Echo Spot. Les fonctions sont assez basiques, mais elles fonctionnent.

Retour au menu

10 -Bosch caméra 360 degrés : un véritable suivi à 360 degrés.

Bosch caméra 360


Les plus
+ Les capteurs de mouvement
+ La qualité de fabrication
Les moins
- Les lenteurs de connexion

Peut-être l'ignorez-vous, mais Bosch n'est pas seulement un équipementier automobile ou une marque d'outillage. Non, le constructeur allemand dispose d'un large panel de produits pour créer sa « maison connectée ». Cette caméra à 360 degrés en fait partie et elle a quelques arguments à faire valoir.

La première de ses qualités se situe, comme son nom l'indique, dans le fait qu'il s'agit d'une caméra à 360 degrés. Sa conception est toutefois bien différente de celle de la caméra Xiaomi. Et c'est heureux d'ailleurs, car vendu tout de même 220 euros, la caméra Bosch ne joue pas dans la même cour.

Ce tarif élevé, le constructeur le justifie essentiellement par l'attirail technologique embarqué. En effet, c'est ici le seul modèle de notre dossier à intégrer des capteurs de mouvements qui permettent à la caméra de suivre un intrus qui évolue dans la pièce.
Ces capteurs, facilement identifiables sur le corps tubulaire de la caméra, fonctionnent d'ailleurs assez bien. Sitôt qu'une silhouette est captée dans son champ de vision ou qu'un bruit se fait entendre, la caméra tourne son objectif autant que possible pour garder le sujet dans son champ de vision. Elle propose en sus une vision Full HD assez claire de jour, un peu moins de nuit. Nouveau constat regrettable d'ailleurs de ce point de vue : même avec un produit fabriqué par un géant de l'industrie le rendu de vision nocturne reste très brouillon.

Bosch caméra 360 capt 1
Bosch caméra 360 capt 2

Si on peut penser que Bosch n'est pas franchement à l'aise en matière de logiciel, nous sommes finalement agréablement surpris par l'ergonomie tout à fait convenable de l'application Smart Camera. Même si elle n'est graphiquement pas très avenante, l'essentielle des fonctions est disponible, jusque dans le réglage de la sensibilité des capteurs de mouvements et la sensibilité du micro.

Point faible en revanche, nous n'avons pas trouvé de fonction de programmation permettant de mettre en veille la caméra automatiquement à certaines heures. Il faudra donc penser à la couper depuis l'application mobile ou en lui infligeant une double tape sur la tête - qui rentre alors dans sa base.

Enfin, dernier point faible - assez dérangeant d'ailleurs - nous avons trouvé que le temps d'accès au flux vidéo depuis son mobile est assez long. En fait, il nous est même régulièrement arrivé de ne pas pouvoir nous y connecter. Sans doute que le constructeur a encore des optimisations à faire de ce côté.

Retour au menu

Pour conclure ce dossier, nous aimerions apporter quelques remarques d'ordre global. Comme nous le disions dans notre introduction, les constructeurs ont fait le nécessaire pour rendre ces produits plus accessibles au grand public.

Les applications sont dans l'ensemble très simples à configurer et la plupart des caméras peuvent aussi bien être installées sur un meuble, que fixées au mur ou au plafond.

Là où nous sommes déçus en revanche, c'est en ce qui concerne le manque d'évolution de la qualité vidéo dans le noir. En cas de cambriolage durant la nuit, les caméras vous permettront toutes d'être alerté avec une notification, mais il n'est pas garanti du tout que le résultat de la vidéo puisse servir à une quelconque identification simple, rapide et fiable. Les constructeurs ont encore du travail à faire sur le sujet. Nous en attendions beaucoup plus de la part de certains produits vendus très cher... il nous a fallu revoir notre appréciation globalement à la baisse.
C'est bien regrettable...

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
Modifié le 07/10/2019 à 18h40
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Clubic.com est noté 4.5/5 selon 40 avis clients Trustpilot
scroll top