Test Roborock S8 MaxV Ultra : le nec plus "ultra" des aspirateurs robots, vraiment ?

01 avril 2024 à 17h45
4
Le S8 MaxV Ultra est-il la crème de la crème de Roborock ? ©Roborock
Le S8 MaxV Ultra est-il la crème de la crème de Roborock ? ©Roborock

Roborock ne cesse de développer sa prolifique gamme d'aspirateurs robots, et introduit le S8 MaxV Ultra, un modèle haut de gamme accompagné d'une station d'accueil multifonctions. Avec cet appareil, l’entreprise chinoise ambitionne de marquer les esprits, en intégrant le nec plus ultra de ses innovations… Avec un impact significatif sur la facture final – l'appareil est attendu aux alentours de 1499 € en France. Ce prix élevé est-il justifié ? Examinons cette question dans notre test du Roborock S8 MaxV Ultra.

Roborock S8 MaxV Ultra
  • Puissance d’aspiration imbattable
  • Nettoyage des angles et des rebords optimisé
  • Station très complète
  • Navigation optimale et sans accroc
  • Autonomie généreuse
  • Capacité des réservoirs moindre que sur la série Q Revo
  • Commande vocale assez perfectible
  • Prix élevé pour des fonctionnalités parfois « gadget »
  • Sacs à poussière jetables, ni pratique ni écologique

Date de sortie : Fin avril 2024. Cette information sera mise à jour dès que nous aurons la date exacte.

Fiche technique Roborock S8 MaxV Ultra

Résumé

Type de robot
Aspirateur robot laveur
Technologie de navigation
Laser
Cartographie
Oui
Wi-Fi
Oui

Nettoyage

Type de robot
Aspirateur robot laveur
Puissance d'aspiration
10 000 Pa
Récupération de la poussière
Avec sac

Navigation

Technologie de navigation
Laser
Cartographie
Oui
Détecteur d'obstacles
Oui
Détecteur de vide
Oui
Murs virtuels
Oui
Programmable
Oui
Modes de parcours
Murs vers le centre

Connectivité

Wi-Fi
Oui

Design : petit robot, maxi station

En matière de form factor, le Roborock S8 MaxV Ultra adopte une approche classique mais efficace, s'inscrivant dans la continuité des designs précédents de la marque — et, pour être franc, dans celle de nombreux autres aspirateurs robots sur le marché. Avec sa silhouette ronde et sa taille réduite, il présente un aspect sobre qui s'intègre aisément dans divers décors. Tout autour, l'appareil est équipé de capteurs indispensables à sa navigation. 

Le dessus de l'aspirateur se distingue par sa « tour » abritant le capteur LiDAR, mais pas seulement, puisqu’elle embarque également les technologies du nouvel assistant vocal « Rocky . Un compartiment accessible par un petit capot abrite le bac à poussière, conçu pour une évacuation automatique après chaque utilisation, évitant ainsi le besoin de le vider manuellement. Trois boutons sur le dessus permettent respectivement d'allumer l'appareil, de le renvoyer à sa base ou de démarrer un cycle de nettoyage à la serpillère.

À défaut d'être original, cet aspirateur a le mérite d'être élégant. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
À défaut d'être original, cet aspirateur a le mérite d'être élégant. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

À la base de l'unité, on retrouve les éléments clés pour l'aspiration et le nettoyage : une double brosse principale en caoutchouc et une brosse latérale agissent ensemble pour saisir efficacement cheveux et poussière. Roborock conseille de changer la brosse principale après 300 heures d'utilisation, et la latérale après 200 heures. Pour le lavage, une serpillère principale accompagnée d'une deuxième plus petite, pour le nettoyage des bords, complètent le dispositif.

On retrouve les composants « classiques » de chez Roborock, et quelques nouvelles recrues. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
On retrouve les composants « classiques » de chez Roborock, et quelques nouvelles recrues. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

La station d'accueil abrite deux réservoirs : l’un pour l'eau propre et l'autre pour l'eau usée, tous deux facilement amovibles grâce à leur poignée. Leur capacité est généreuse (avec 4 litres pour l'eau propre et 3,5 litres pour l'eau sale), bien que légèrement inférieure à celle de la série Q Revo (5 litres chacun). Notons que Roborock propose deux versions de cette station : celle que nous testons ici, avec les réservoirs d'eau, et une autre, plus compacte, destinée à être connectée directement à l'alimentation en eau. Toutefois, cette dernière option n’est pas encore disponible en France.

Station Roborock S8 MaxV © Nicolas Lafarge-Debeaupuis
Réservoir d'eau Roborock S8 MaxV

La station est tout de même assez large, en plus d'être bruyante. Toutefois, sa capacité généreuse signifie qu'elle demeure assez autonome. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

Un compartiment pour le détergent permet d'ajouter automatiquement la quantité nécessaire de lessive, bien que l'utilisation de produits spécifiques de la marque soit recommandée pour éviter d'endommager l'appareil. La poussière est collectée dans un sac de 2,5 litres à l'intérieur de la station — une solution à l'impact environnemental et économique certain, que le fabricant s'obstine à proposer sur tous ses modèles.

Détergent Roborock S8 MaxV © Nicolas Lafarge-Debeaupuis
Sac à poussière Roborock S8 MaxV © Nicolas Lafarge-Debeaupuis

Le détergent reste assez facultatif, le lavage étant déjà très efficace à l'eau claire. On aurait aimé que le sac à poussière soit facultatif, lui aussi ! © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

Aspiration : puissance XXL

Le Roborock S8 MaxV Ultra établit un nouveau standard de puissance pour Roborock avec une aspiration de 10 000 Pa, se classant ainsi parmi les appareils les plus performants disponibles sur le marché. De ce fait, cet aspirateur robot se distingue par sa capacité à éliminer efficacement poils et poussières, sur tout type de surface.

Doté de cinq réglages d'aspiration – « Silencieux », « Normal », « Turbo », « Maximum » et « Max+ » – il permet à chaque utilisateur de sélectionner l'intensité d'aspiration idéale pour ses besoins. L'appareil propose également deux types de parcours : un mode « Standard » pour un nettoyage approfondi et un mode « Rapide » pour des sessions plus courtes et moins exhaustives. La sélection de ces modes permet d'adapter le nettoyage à la quantité de saleté, ainsi qu’à la fréquence de passage souhaitée.

Roborock S8 MaxV
Roborock S8 MaxV

Le S8 MaxV Ultra s'illustre aussi par son système intelligent de détection de la saleté, qui ajuste automatiquement la puissance d'aspiration en fonction de la propreté de la zone. Ajoutons que cet aspirateur robot reconnaît les tapis, et peut alors augmenter sa puissance d'aspiration de manière autonome pour un nettoyage en profondeur.

L'autre innovation notable de ce modèle est l'amélioration du nettoyage des plinthes et des coins grâce à l'introduction d'une brosse latérale fixée sur un bras flexible, le FlexiArm Design. Cette fonctionnalité assure un nettoyage plus précis des bords et des angles, capturant efficacement la saleté dans les recoins les plus difficiles d'accès.

La brosse latérale peut s'étendre grâce à un bras articulé, pour capturer la poussière dans tous les coins, sans difficulté. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
La brosse latérale peut s'étendre grâce à un bras articulé, pour capturer la poussière dans tous les coins, sans difficulté. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

Lavage des sols : vibrations 3.0

Pour le lavage, on ne retrouve pas le système de rotation double, particulièrement efficace sur la série Q Revo ; ce modèle emploie une serpillère vibrante unique, un choix plus traditionnel. Cependant, il s'agit ici du système avancé VibraRise 3.0, qui comprend deux unités atteignant 4 000 vibrations par minute, et s'avère capable de soulever la serpillière jusqu'à 20 mm. Le tout se révèle extrêmement performant, rivalisant sans sourciller avec le système rotatif du (très bon) Q Revo Pro.

Le système VibraRise 3.0 offre un nettoyage impeccable de tous vos sols. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
Le système VibraRise 3.0 offre un nettoyage impeccable de tous vos sols. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

De plus, cette nouvelle version intègre une serpillière rotative supplémentaire, améliorant significativement le nettoyage le long des plinthes et des meubles, pour une couverture de nettoyage jusqu'à 99 % selon les dires du fabricant. Faute de pouvoir vérifier ce pourcentage en conditions réelles, nous dirons au moins que le résultat est un sol parfaitement propre, brillant et sans aucune trace : de quoi nous réconcilier avec la technologie de vibration pour l'entretien des surfaces.

La serpillère latérale est petite, mais elle fait la différence. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
La serpillère latérale est petite, mais elle fait la différence. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

L'appareil propose également quatre réglages de nettoyage, ajustant à la fois l'intensité du frottement et le flux d'eau, de faible à maximal. Toujours grâce à sa capacité de détection intelligente de la saleté, le robot offre même un mode de « Re-nettoyage automatique à la serpillère » pour les zones particulièrement sales. Et concernant les tapis, Roborock a tout prévu, dotant le robot de la capacité de soulever la serpillière pour éviter leur humidification.

Roborock S8 MaxV
Roborock S8 MaxV

Une fois le nettoyage terminé, le robot retourne automatiquement à sa base pour le nettoyage et le séchage des serpillières. La station est en mesure de laver les serpillières avec de l'eau chaude (à 60°C), garantissant une élimination efficace des bactéries, et réduisant le besoin de lavage en machine, bien qu'un nettoyage périodique soit toujours recommandé pour une hygiène optimale.

Navigation : une lumière pour tout guider

Le modèle S8 MaxV Ultra s'appuie non seulement sur des modules LiDAR pour sa navigation, mais également sur un capteur lumineux pour se repérer dans l'espace. Il se distingue aussi par l'intégration d'une caméra RGB à l'avant de l'appareil. En synergie avec l'intelligence artificielle, le tout permet une détection des obstacles plus fine que par le passé. Grâce à la technologie Reactive AI 2.0, le S8 MaxV Ultra est capable d'identifier et d’éviter certains obstacles avec toujours plus de précision, y compris les animaux domestiques (et les nombreux jouets qu’ils ont tendance à laisser traîner).

La technologie Reactive AI 2.0 est le meilleur système de reconnaissance d'obstacles du constructeur. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
La technologie Reactive AI 2.0 est le meilleur système de reconnaissance d'obstacles du constructeur. © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

Au cours de son cycle de nettoyage, l'appareil privilégie d'abord les contours des pièces, avant de se diriger vers le centre. Par défaut, vous avez le choix entre un nettoyage complet, par pièce ou par zone spécifique. Si vous souhaitez nettoyer un point en particulier, une télécommande tactile est disponible, pour diriger l'appareil manuellement. Il est également possible de sélectionner un repère précis sur la carte pour que l'aspirateur s'y rende directement. Vous avez enfin la possibilité de choisir un parcours optimisé par l'intelligence artificielle, appelé « SmartPlan ».

Il est crucial de mentionner que ce modèle n'est pas équipé pour naviguer entre les étages par lui-même : il sera nécessaire de le déplacer manuellement d'un palier à l'autre. Néanmoins, l’aspirateur est capable de mémoriser plusieurs cartes, une pour chaque niveau de votre domicile, et de s'orienter dans les différentes pièces avec précision. Il dispose également d'un système de détection des vides, évitant ainsi les chutes dans les escaliers.

Autre innovation : l’ajout de l’assistant vocal « Rocky ». Vous pouvez ainsi piloter votre aspirateur à la voix, en l’interpellant avec la commande « Hello Rocky » : l’aspirateur aura alors le réflexe de se tourner vers vous en vous disant qu’il vous écoute — ce qui fait son effet, il faut bien le dire. Toutefois, le côté « wahou » s’arrête ici : pour que le robot exécute un ordre, il faut prononcer la commande vocale exacte qui est décrite dans l’application (par exemple, le robot comprend « reprends », mais pas « tu peux reprendre le nettoyage »). Le tout manque donc de fluidité et d’intuitivité : s’il faut garder l’application à portée pour savoir quelle commande prononcer, on se demande où est l'intérêt d'un contrôle à la voix.

Roborock S8 MaxV
Roborock S8 MaxV

Logiciel : tout simplement irréprochable

Le Roborock Q Revo Pro se connecte au Wi-Fi domestique et se contrôle entièrement via l'application mobile dédiée. Comme toujours avec Roborock, cette interface se distingue par sa simplicité d'utilisation, sa présentation claire et sa grande intuitivité, rendant la gestion de l'aspirateur particulièrement fluide. Prenez la carte de votre domicile, par exemple : il est possible de nommer chaque pièce, d'ajouter des meubles, des zones interdites, ou encore de spécifier l'orientation du parquet ou le type de sol pour affiner l'efficacité du nettoyage. Pour l’entretien de l’appareil, un menu permet, grâce à un système de jauges et de notifications intelligentes, de connaître l’intervalle restant avant le remplacement de telle ou telle pièce.

Roborock S8 MaxV Ultra
Roborock S8 MaxV Ultra

Tout au long du cycle de nettoyage, l'application permet de modifier les réglages d'aspiration et de lavage en direct, mais aussi de démarrer et d'arrêter le nettoyage, ou de commander le retour de l'aspirateur à sa base. Une jauge de progression affiche l'état d'avancement, et le temps estimé avant la fin du cycle actuel. L'application offre enfin la possibilité de programmer des cycles de nettoyage à des moments précis de la journée ou de la semaine, que ce soit pour un nettoyage de l'ensemble d'un étage ou d'une pièce en particulier, et qu'il s'agisse d’un programme d'aspiration seul ou combiné à la fonction de lavage. 

Autonomie : une performance qui dure

Le Roborock S8 MaxV Ultra dispose d'une autonomie très généreuse, au regard de sa puissance globale. D'après nos tests, l'appareil est capable de fournir près de deux heures et demie de nettoyage avec une intensité d'aspiration moyenne. Cette performance permet à l'appareil de nettoyer l'intégralité d'un domicile en une seule charge.

Roborock S8 MaxV Ultra

Suite à son utilisation, l'aspirateur rejoint sa station de recharge pour restaurer son autonomie. Le temps de recharge complet avoisine les deux heures, comme sur la plupart des modèles du constructeur. Et, comme sur ces mêmes modèles, nous avons observé que l'aspirateur était systématiquement rechargé et prêt à l'emploi dès que nécessaire, confirmant sa fiabilité et son efficacité au quotidien.

Test Roborock S8 MaxV Ultra : l'avis de Clubic

9

Oui, le S8 MaxV Ultra incarne bien le summum de la technologie Roborock. D'abord, une station d’accueil très complète, embarquant à la fois des emplacements pour l’eau et la poussière, et des fonctions de séchage avancées pour la serpillère. Ensuite, une puissance d’aspiration inédite de 10 000 Pa, complétée par une brosse latérale pivotante pour un nettoyage efficace des recoins. Puis, une serpillère plus efficace que par le passé, agrémentée d’une serpillère latérale pour un meilleur lavage. Enfin, un mode de navigation plus efficace que jamais, capable de détecter la poussière et les obstacles en temps réel, nous sommes bien là face à un aspirateur robot de (très) haute volée.

Seul son prix pourra rebuter : nous sommes là face à un appareil haut de gamme, et le fait est que certains modèles moins chers, y compris chez Roborock, font un travail très honnête pour un prix nettement inférieur. On conseillera donc ce modèle à ceux d'entre vous qui veulent absolument profiter des dernières technologies et du « nec plus ultra », et qui sont prêts à payer le prix fort pour cela. Pour les autres, il sera sans doute possible de trouver votre bonheur à un tarif d'entrée moins piquant.

Les plus

  • Puissance d’aspiration imbattable
  • Nettoyage des angles et des rebords optimisé
  • Station très complète
  • Navigation optimale et sans accroc
  • Autonomie généreuse

Les moins

  • Capacité des réservoirs moindre que sur la série Q Revo
  • Commande vocale assez perfectible
  • Prix élevé pour des fonctionnalités parfois « gadget »
  • Sacs à poussière jetables, ni pratique ni écologique

Design et fabrication 9

Qualité d'aspiration 10

Lavage des sols 9

Navigation 9

Logiciel 10

Autonomie 8

Nicolas Lafarge-Debeaupuis

Rédacteur spécialisé dans le hardware, la tech, le gaming, et tous les autres trucs de « geek », je suis né avec une plume dans une main et une manette de PlayStation dans l’autre (ce qui n’a arrangé...

Lire d'autres articles

Rédacteur spécialisé dans le hardware, la tech, le gaming, et tous les autres trucs de « geek », je suis né avec une plume dans une main et une manette de PlayStation dans l’autre (ce qui n’a arrangé personne à la maternité). Depuis, j’alterne constamment entre écrire et jouer aux jeux vidéo. Parfois, je fais les deux en même temps.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

Nereus
S8 MaxV ultra, sérieux ? À quand le RS8 Vmax400 quattro S-line Biturbo ?
geekparisien
10000Pa puissance record ??? Ecovacs T30 omni est à 11000Pa !<br /> faut se mettre à la page !
geekparisien
ET tdi ! MDR
nauxz
Une pâle copie du L10S ultra de Dreame, en moins bien et beaucoup plus cher…
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

Aspirateur robot : tous les derniers tests