Comparatif 2019 : quels sont les meilleurs casques gamer sans-fil ?

Matthieu Legouge Contributeur
10 septembre 2019 à 16h04
0
Le Roi de l'autonomie
Le choix de la rédac
LA référence
HyperX Cloud Flight
+ Confortable et ergonomique
+ Belle autonomie
+ Rendu sonore et micro sans reproche
SteelSeries Arctis 7 (2019)
+ Bon rendu stéréo et surround
+ Micro efficace
+ Fonctionnalités
Astro A50
+ Immersion totale avec le 7.1
+ Station d'accueil repensée
+ Micro de qualité

Conseils pour choisir votre casque gamer :

  • Sur quels critères se baser ?

  • L'époque où l'on jouait sur nos consoles de salon et nos télévisions, ou avec de médiocres enceintes intégrées à nos écrans de PC, s'éloigne de plus en plus. Si avec elle s'éloigne aussi les parties délirantes entre amis sur nos jeux d'arcade préférés, le multijoueur en ligne étant aujourd'hui légion, nous avons gagné entre temps de belles innovations avec des jeux au gameplay et aux graphismes toujours plus aboutis.

    Les casques gaming font eux aussi partie de l'équation. Plus question de casser les oreilles à toute la famille aujourd'hui, le micro-casque est devenu incontournable pour pleinement s'immerger dans un jeu et semble indispensable au même titre qu'un clavier ou une souris.

    La plupart du temps de forme circum-aural, équipé d'un micro à perche et de conception fermée pour offrir une meilleure isolation par rapport à votre environnement, les casques gaming ont rapidement conquis les joueurs ; si bien que de nombreux fabricants ont multiplié les gammes rendant le choix d'une référence délicat tant le marché en contient.

    Pour autant, il y a des caractéristiques qui ne trompent pas et qui nous permettent d'orienter notre choix en faveur d'un modèle ou d'un autre. Nous avons mis au point ce comparatif en tentant de les prendre en compte pour chaque produit testé ; vous trouverez ci-dessus nos conseils pour vous y retrouver plus facilement et choisir votre casque gamer wireless en toute sérénité.

  • Le confort : un critère à ne pas négliger

  • Choisir un casque en fonction de son design, de sa polyvalence ou pour les bonnes performances sonores qu'il affiche est bien entendu pertinent, le modèle que vous sélectionnez devrait d'abord répondre à vos besoins et exigences. Toutefois, la question du confort est cruciale et prime face à ses exigences, pour la simple et bonne raison que nos longues sessions de jeu peuvent vite devenir pénibles si le casque n'offre pas un confort décent, s'il pèse trop lourd, ou s'il ne respecte pas la morphologie de vos oreilles ou de votre tête.

    Principalement conçu pour être utilisé devant nos PC et consoles, un casque gamer digne de ce nom doit avant tout pouvoir se porter sans gêne plusieurs heures durant, le poids, le système d'ajustement de l'arceau et la pression exercée sur nos esgourdes seront donc des points importants à prendre en compte. Idéalement, ses coussinets devront aussi limiter la chauffe et être respirants tandis que les oreillettes devront être suffisamment spacieuses et adaptées à votre morphologie.

    La stabilité est finalement une question de second plan. Nous avons évidemment besoin que notre casque tienne en place sans avoir à l'ajuster trop souvent, mais nous l'utiliserons rarement, voir jamais, pour une activité sportive ou mouvementée. La stabilité de la plupart des casques sans fil que nous présentons ici devrait être largement suffisante pour vous déplacer sans encombre chez vous.

    D'autres modèles proposent des oreillettes qui pivotent sur l'axe horizontal, une idée loin d'être mauvaise notamment pour un casque wireless puisqu'elle permet de garder le casque autour du cou sans aucune gêne, idéal donc pour faire une petite pause sans avoir à enlever le casque.

    Enfin, l'isolation phonique découle elle aussi directement de la conception et de l'ergonomie du casque. Les compétiteurs qui participent souvent à des événements e-sport, devrait orienter leur choix vers un modèle qui offre la meilleure isolation phonique possible afin d'être correctement isolé des bruits environnants. Toutefois, pour une utilisation standard à la maison, une isolation modérée sera suffisante dans la plupart des cas et participer correctement à une bonne immersion dans vos jeux.

  • L'expérience audio : une affaire de goût ?

  • Comme mentionné ci-dessus, il ne fait aucun doute qu'une grande part de subjectivité entre en ligne de compte lorsque l'on évoque l'expérience audio et la signature sonore, quel que soit le type d'équipement. Toutefois, si c'est une affaire de goût, c'est aussi et avant tout une histoire de maîtrise de la part du fabricant.

    Dans les faits, les casques gaming tentent de restituer une scène sonore riche et détaillée avec une représentation réaliste en adoptant de larges transducteurs. Bien souvent, ils ont tendance à mettre l'accent sur les basses ce qui a pour effet de renforcer l'immersion dans les jeux d'action. Mais beaucoup de fabricants abusent de ces basses et le résultat peut s'avérer décevant puisqu'il arrive qu'elles déforment et masquent d'autres fréquences, gâchant ainsi le rendu des sons d'ambiance et autres dialogues. Cela ne posera pas forcément de problèmes aux amoureux des basses, mais risque de surprendre ceux qui recherchent un son plus naturel, qui se rapproche de la neutralité. Les jeux multijoueurs en ligne étant aujourd'hui légion, la communication est dès lors une exigence importante ; or, une signature sonore mal maîtrisée aurait aussi pour effet de cacher certains effets audio du jeu lorsque vos coéquipiers parlent.

    Enfin, le jeu n'est pas forcément notre seule occupation et la plupart d'entre nous souhaiteront investir dans un seul et unique casque qui sera donc aussi utilisé pour visionner films et séries ou écouter de la musique. Si c'est votre cas alors il conviendra d'accorder un peu d'importance à la fidélité du son et vous orienter vers un casque à l'aise sur ces différents médias.

  • Son surround, spatialisation, 7.1 virtuel

  • Le son surround peut se révéler particulièrement important et efficace si vous jouez sur des titres compétitifs où il est avantageux de pouvoir déterminer la position et mieux appréhender les déplacements de vos ennemis.

    Pour cela, certains modèles optent pour un traitement numérique qui reproduit, avec plus ou moins de précision et de détail, un environnement 3D qui permet d'entendre des sons provenant de différentes directions. Cette émulation fonctionne grâce à la présence d'une carte son externe (DAC) ou d'un processeur de signal numérique (DSP) directement intégré au casque. Notons par ailleurs que même un simple casque stéréo peut se voir transformé en casque surround grâce à des solutions logicielles telles que Windows Sonic, Dolby Atmos for headphones, ou encore l'excellent Nahimic qui nécessite néanmoins une carte mère compatible et équipée au minimum d'un processeur Intel de 8e génération.

    Ces différentes technologies permettent ainsi de simuler un rendu 5.1 ou 7.1. et même parfois 9.1 canaux avec cependant des casques plus orienté « home cinéma » comme le Sony MD-RHW700DS, un modèle dépourvu de micro mais dont le son surround s'avère très convaincant en jeu. En théorie, elles sont aussi efficaces ou presque à un son surround réel qui est obtenu par le biais d'un casque qui est équipé de plusieurs transducteurs dans chaque oreillette, mais permet surtout d'en gommer les défauts. Les casques 5.1 ou 7.1 réel, comme le Asus ROG Centurion, sont plus difficiles à fabriquer et donc plus chers, sujets à davantage de pannes en raison de la présence de nombreux transducteurs, mais aussi beaucoup plus lourds et massifs. À vrai dire, qu'il bénéficie d'un son surround réel ou virtuel, un casque reste un dispositif dont la zone de perception sonore est réduite à deux oreillettes. S'il peut apporter un réel sentiment d'immersion en distinguant correctement les sources sonores avant et arrière, vous n'obtiendrez jamais l'excellente précision des directivités que l'on peut avoir avec un véritable dispositif surround composé d'un ampli home cinéma et d'enceintes réparties dans la pièce.

    Plusieurs solutions de traitement surround se bousculent actuellement sur le marché, les deux normes les plus plébiscitées par les fabricants sont le Dolby Surround et le DTS Headphone: X. Peu de différence sont réellement à constater entre ces solutions et le rendu surround sera encore une fois en grande partie une affaire de goûts et d'habitudes. Enfin, il ne faut pas oublier que le résultat du son surround dépendra fortement de la source elle-même, c'est-à-dire dire des sons du jeu. Si certains développeurs conçoivent des jeux qui ont avantage à tirer parti du son surround, ce n'est cependant pas le cas de tous. La spatialisation peut donc s'en retrouver mise à mal sur certains titres, non en raison de la qualité de votre casque, mais plutôt de l'optimisation du jeu au niveau audio.

    Le son surround n'est cependant pas toujours nécessaire pour bénéficier d'un bon sentiment de spatialisation qui permettra une immersion complète dans un jeu. À vrai dire, il vaut mieux choisir un casque offrant une très bonne stéréophonie qu'un autre proposant un piètre 7.1 virtuel. En outre, si vous choisissez un casque stéréo, il vous sera toujours possible d'opter pour un traitement logiciel pour profiter du surround lorsque vous en ressentez le besoin. Le conseil à garder en tête ici est donc de ne pas forcément se focaliser sur la norme utilisée (DTS, Dolby), ni sur le nombre de canaux géré (5.1, 7.1) car les différences seront minces, pour ne pas dire imperceptibles. Néanmoins, évitez les casques d'entrées de gamme proposant un son surround et n'affichant pas l'une de ses normes, leur traitement audio multi-canal est décevant, pour ne pas dire médiocre, la plupart du temps.



  • Wireless : la liberté de mouvement

  • Les casques wireless ont pour avantage de nous laisser une grande liberté de mouvement et se rapprochent aujourd'hui de plus en plus des casques filaires en termes de performances sonores.

    Si les puristes se tourneront sans doute vers un modèle filaire, les casques sans fil offrent aujourd'hui un bon compromis pour plus de polyvalence et de liberté. Si certains casques gaming proposent une connectivité Bluetooth, c'est avant tout pour apporter une compatibilité supplémentaire avec de nombreux appareils, en vous permettant par exemple de prendre des appels avec votre casque depuis votre smartphone. La connectivité RF 2.4 GHz est la plus employée pour les casques gaming sans fil, le Bluetooth affichant une latence bien trop élevée.

    Cette dernière remarque n'est en tout cas plus aussi pertinente qu'auparavant, notamment grâce à l'évolution des codecs comme le AptX Adaptative à bitrate variable qui adapte la qualité d'encodage en fonction des perturbations environnantes mais qui permet surtout de descendre la latence en deçà des 40 ms. Toutefois, la connectivité RF 2.4 GHz reste aujourd'hui la meilleure façon de profiter de performances à la hauteur avec une latence réduite et est également largement moins sujette aux interférences. Enfin, les périphériques fonctionnant avec cette technologie sans fil nécessitent un dongle USB, leur installation est plug and play mais ils sont moins polyvalents que le Bluetooth. Sur les casques gaming, le Bluetooth est aujourd'hui principalement intégré à des casques filaires, comme le Audeze Mobius ou le SteelSeries Arctis 3 Bluetooth, justement afin de leur conférer un caractère bien plus polyvalent qu'avec une simple connexion filaire.

    Cette liberté de mouvement engrange cependant des considérations nouvelles, c'est le cas de la qualité de la liaison sans fil et de sa portée, mais aussi de l'autonomie de la batterie ; autant de critères à prendre en compte pour votre achat.

    Enfin, les différents modes de connexion, qu'ils soient filaires ou wireless, entraînent également des questions de compatibilité et tous les casques ne sont pas destinés à une utilisation multi-plateforme, il convient donc de bien vérifier les caractéristiques du casque en fonction de vos besoins.

  • Le micro

  • Flexible, rétractable et parfois amovible, le micro joue un rôle prépondérant pour coordonner vos actions en équipe ou simplement pour profiter de communications claires même dans un environnement bruyant.

    La qualité du micro est trop souvent négligée lorsque l'on choisit un casque gaming, alors qu'il s'agit d'un élément essentiel et indispensable. Vos partenaires de jeux seront les premiers impactés par un microphone de mauvaise qualité, peinant à vous entendre de manière intelligible ou vous implorant d'arrêter de marteler votre clavier mécanique. C'est notamment le cas avec un noise gate trop sensible ou seulement un mot sur deux risques d'être transmis si vous ne parlez pas suffisamment fort, ou avec des micros à la directivité bien trop large qui captent le moindre bruit de votre environnement. Enfin, les casques gaming étant généralement de conception fermée, il est préférable de bénéficier d'un retour son du micro dans le casque, surtout si l'isolation phonique de celui-ci affiche de bonnes performances. Le retour son vous permettra de moins vous sentir coupé du monde, mais surtout de vous entendre parler afin de jauger au mieux votre voix même lors de sessions de jeu où les sons fusent de partout.

    La plupart des casques de notre comparatif sont équipés de micro offrant des directivités serrées (cardioïde, hyper-cardioïde) qu'il suffit de correctement placer devant la bouche et ajuster si besoin. Le principal est bien entendu de transmettre votre voix de façon claire tout en filtrant efficacement les bruits de votre environnement.

    Ces modèles sont dans la plupart des cas satisfaisants pour un usage standard. Certains casques intègrent cependant des micros de qualité supérieure ou des traitements et supports logiciels augmentant la qualité de la captation, ils peuvent parfois s'imposer comme un compromis bien moins onéreux qu'un microphone dédié pour un streamer.

Au même titre que les graphismes ou le gameplay, le son est aujourd'hui de plus en plus travaillé dans les jeux vidéo et certains développeurs font d'ailleurs preuve de passion en incorporant parfois de superbes bandes-son et en proposant des jeux où l'immersion sonore est complète.

Qu'il s'agisse de ne rater aucun détail de vos jeux préférés ou d'atteindre un meilleur niveau de compétitivité, comme c'est le cas dans la plupart des FPS et Battle Royale où le son et sa directivité jouent un rôle primordial, le casque gaming s'impose comme un élément indispensable dans votre setup, à l'instar de vos clavier et souris !

C'est d'autant vrai qu'il apporte un réel sentiment d'immersion qui participera à une incroyable expérience de jeu, mais aussi car il nous permet de profiter de tous nos autres médias et de communiquer avec nos camarades. Les fabricants tentent ainsi de proposer des casques de plus en plus polyvalents, qui offrent un bon rendu aussi bien sur la musique et les films, tout en gardant l'accent sur les jeux vidéo.

Les micro-casques sans fil sont de bons exemples de cette polyvalence, bien que les modèles filaires ne soient pas en reste. Offrant une grande liberté de mouvement, ils proposent souvent plusieurs modes de connexion (filaire et sans fil) afin d'être compatibles avec nos consoles de salon, smartphones et autres appareils.

Pour plus de clarté, les casques présents dans notre sélection ont été classés par tarif en ordre croissant, vous retrouverez donc les produits les moins onéreux en premier, pour terminer sur des casques qui flirtent avec le très haut de gamme. Les casques les moins chers ont été sélectionnés pour leur rapport qualité / prix, tandis que les modèles haut de gamme l'ont été pour leurs excellentes performances et finitions.

Si votre choix ne porte pas sur un modèle wireless, nous avons également mis au point un comparatif de casques gaming filaires où vous trouverez notre sélection des meilleurs modèles pour 2019.

Les meilleurs casques gamer wireless

1. HyperX Cloud Flight

HyperX Cloud Flight


Les plus
+ Confortable et ergonomique
+ Belle autonomie
+ Rendu sonore et micro sans reproche
Les moins
- Micro uniquement utilisable en mode sans-fil
- Absence de fonctionnalité avancée
- ... et de retour son du micro
Le Cloud Flight n'est autre que le premier casque sans fil que propose HyperX, la filiale gaming de Kingston. Si notre test du Cloud Flight a révélé quelques défauts et omissions, nous souhaitons toutefois rester indulgents et lui laisser une place dans notre comparatif.

Le Cloud Flight n'est en effet pas dénué de qualité, surtout pour un premier essai sans fil de la part d'HyperX. Il est susceptible de combler bien des joueurs grâce à ses performances raisonnables et son tarif accessible puisqu'il n'est désormais plus rare de le trouver sous la barre des 100 €.

HyperX Cloud Flight : la meilleure autonomie

Oui, comme nous allons le voir le Cloud Flight possède quelques faiblesses, mais elles sont à mettre en relief avec les bonnes performances qu'il propose pour un casque qui finalement s'élève au-dessus de la moyenne sur plusieurs points.

Tout d'abord, le principal argument de ce casque est sans conteste son autonomie. Elle peut en effet atteindre 30 heures lorsque ses LED sont désactivées, une longévité record qui surpasse celle de bien des casques sans fil qui ne dépassent que rarement les 20 heures. Cette autonomie est notamment une donnée essentielle pour les joueurs qui font de longues, voir très longues sessions de jeu : c'est l'assurance de ne pas tomber en panne de batterie durant une session et de pouvoir ainsi garder une totale liberté de mouvement et donc de laisser le câble jack fourni avec ce casque au placard.

Du côté du confort, on reste également sur quelque chose de réussi malgré la conception presque 100 % plastique de ce casque (seul l'arceau est fait d'acier). La rotation des oreillettes sur l'axe horizontal est par exemple un ajout que l'on aimerait voir plus souvent sur d'autres casques. L'isolation phonique n'est pas des meilleures, ce casque ne sera donc pas à conseiller pour jouer dans un environnement bruyant ou un tournoi e-sport, mais fera bien l'affaire pour une utilisation au calme à la maison. Enfin, il exploite une connectivité RF 2.4 GHz qui ne nous a posé aucun problème, sa portée peut atteindre 20 mètres.

Les deux autres qualités majeures de ce Cloud Flight sont la qualité de son micro et de sa captation, ainsi que ses performances sonores qui offrent une très bonne reproduction stéréo avec un son équilibré, relativement neutre, et des basses profondes qui ne masquent pas pour autant les médiums et aigus. Ainsi, nous pouvons remarquer que le Cloud Flight coche parfaitement les cases essentielles qui font qu'un casque wireless peut être recommandé.

Parmi ses défauts, on notera notamment l'absence de fonctionnalité avancée et d'une solution logicielle convaincante puisqu'il n'est pas possible de régler autre chose que le volume du son et du micro avec HyperX NGenuity. Enfin, son micro est seulement utilisable en mode sans fil, ce qui est bien dommage pour des raisons évidentes de polyvalence et de compatibilité avec d'autres appareils que nos ordinateurs. En outre, si la qualité de la captation est très satisfaisante, nous regrettons qu'il n'offre aucun retour son dans le casque.

HyperX Cloud Flight : l'avis de Clubic

Le Cloud Flight est une première dont on ne peut complètement tomber amoureux, mais qui convainc tout de même en étant bon sur à peu près tous les points importants.

Son point fort est sans conteste sa large autonomie, mais quelques faiblesses noircissent le tableau notamment au niveau de la compatibilité. À titre d'exemple, le micro ne peut pas être utilisé si l'on joue sur une Xbox One ou si l'on souhaite le connecter sur notre smartphone. On pourrait toutefois aussi reprocher à Microsoft de ne pas avoir intégré un port USB pour connecter les dongles de nos casques sans fil à sa console !

Retour au menu

2. SteelSeries Arctis 7 (2019)

SteelSeries Arctis 7 (2019)


Les plus
+ Bon rendu stéréo et surround
+ Micro efficace
+ Fonctionnalités
Les moins
- Isolation phonique
- Un peu trop lourd

Plusieurs modèles du fabricant danois auraient pu aisément entrer dans notre comparatif, nous avons finalement choisi l'édition 2019 du SteelSeries Arctis 7. Il offre selon nous le meilleur compromis entre les modèles filaires de la gamme (Arctis 3 et 5) et le modèle wireless haut de gamme (Arctis Pro) dont le prix semble excessif.

SteelSeries Arctis 7 (2019) : le choix de la rédaction

SteelSeries a récemment mis à jour toute sa gamme de casques Arctis en apportant de légères modifications esthétiques et ergonomiques. Cette édition 2019 de l'Arctis 7 bénéficie désormais du son surround DTS Headphone:X v2.0, ainsi que d'une autonomie allongée à 24 heures contre 15h auparavant. La bonne nouvelle est que les détenteurs de la première version pourront également profiter de cette évolution via une simple mise à jour du firmware.

À l'instar de son prédécesseur, cet Arctis 7 édition 2019 empile les points positifs. Il fait d'abord preuve d'une grande polyvalence puisqu'il se connecte aussi bien sans fil avec son dongle USB via la technologie RF de 2.4 GHz, qu'avec son câble jack détachable de 3.5 mm. Le Bluetooth est absent, mais c'est loin d'être un mauvais point puisque cette connectivité présente une latence supérieure par rapport aux ondes radio. La portée du signal sans fil est de 12 m, mais sa perte ne s'effectue qu'à une vingtaine de mètres, ce qui est supérieur à la précédente édition et largement suffisant dans la plupart des cas. Seule ombre au tableau concernant la liaison sans fil : sa prise en charge sur Xbox One est limitée rendant le micro utilisable seulement en filaire.

Concernant le confort et l'ergonomie, il n'y a pas grand-chose à redire sur cette nouvelle itération. SteelSeries a en effet revu son casque à ce niveau avec de nouvelles mousses à mémoire de forme, ainsi que des coussinets « Airweave » respirants. Le bandeau de suspension « inspiré des masques de ski » offre une très bonne stabilité du casque, néanmoins son poids (354 g) ne le destine pas à en faire un véritable casque nomade. L'ensemble est très bien construit, l'arceau en aluminium est fin et quelque peu flexible et donne un bon sentiment de solidité.

Niveau audio l'Arctis 7 offre une très bonne performance globale grâce à ses transducteurs S1 de 40 mm. Sa sonorité est satisfaisante avec des basses percutantes sans être excessives, ainsi que des médiums et des aigus relativement équilibrés, ce qui lui apporte une certaine polyvalence, aussi bien pour les jeux vidéo que pour écouter de la musique. On ne peut en revanche pas saluer ses performances d'isolation phonique, trop faible pour être concrètement efficace. Le son surround est quant à lui accessible uniquement sur PC via le logiciel SteelSeries Engine, l'environnement audio se montre réaliste et le traitement DTS Headphone X v2 est convaincant et immersif, à l'instar d'un Logitech G Pro X.

Le micro (rétractable, mais non amovible) ClearCast offre quant à lui une belle qualité de captation et sépare efficacement voix et bruits de fond même dans des environnements sonores agités.

Enfin on retrouve des commandes très utiles placées sur les oreillettes. Si celles qui permettent d'éteindre et d'allumer le périphérique, d'augmenter le volume ou de mettre le micro en sourdine sont usuelles, on saluera la présence d'une commande qui nous permet de régler l'équilibre entre le son du jeu et le chat audio, une fonctionnalité que l'on aimerait voir plus souvent parmi les commandes accessibles directement sur les oreillettes.

SteelSeries Arctis 7 : l'avis de Clubic

L'Arctis 7 de 2019 est un must have et succède aisément à la précédente génération. Simple, efficace et polyvalent, son rendu sonore est convaincant et devrait ravir la plupart des joueurs. Son isolation phonique trop légère et l'incompatibilité du micro en mode sans fil avec la Xbox One sont toutefois deux points qui pourront poser problème à certains.

Pour 179 € (on le trouve parfois à 139 € sur Amazon), l'Arctis 7 s'impose comme une référence avec un bon rapport qualité/prix pour un casque wireless. Ceux qui recherchent une meilleure précision sonore s'orienteront plus vers un Arctis Pro Wireless, ou mieux un Arctis Pro (filaire) avec son GameDAC. Enfin, ceux qui font attention à leur tirelire trouveront certainement avantage à dénicher un exemplaire de la précédente génération.

Retour au menu

3. Logitech G935

G935


Les plus
+ Belle qualité sonore
+ Confortable malgré le poids
+ Batterie amovible
Les moins
- Autonomie trop légère
- Grincements dans la structure
- Peu de changements par rapport au G933
2019 est sans conteste une année faste pour Logitech G. Quelques mois avant son très sérieux G Pro X, le fabricant avait déjà entièrement renouvelé sa vieillissante gamme de casques avec quatre nouvelles références. Le G935 est l'une d'elles, il vient succéder au G933 dans le haut de la gamme des casques sans fil.

Logitech G935 : un renouvellement tout en douceur

4 ans, c'est ce qu'il aura fallu à Logitech pour dépoussiérer sa gamme de casques gaming avec ce G935 en tête. Un renouvellement tout en douceur aussi bien au niveau esthétique que technique qui vient cependant confirmer la raison d'être de ce micro-casque dont le prédécesseur affichait déjà de très belles performances.

Les éléments permettant de faire la différence entre les deux générations de casques sont peu nombreux, à vrai dire il ne fait pas de doute que Logitech à principalement chercher ici à peaufiner sa précédente recette qui avait déjà remporté un franc succès malgré son prix élevé (229 €). On retrouve donc un casque sans fil qui profite d'une connectivité RF de 2.4 GHz et qui peut également être utilisé en filaire via jack 3.5 mm. La principale évolution se situe au niveau des transducteurs puisque le fabricant a choisi les Pro-G 50 mm en maillage hybride, ceux-là mêmes qui offrent une qualité audio convaincante au G Pro X. Le 7.1 fonctionne sur le même principe que ce dernier, avec un son surround DTS:Headphone X 2.0 (paramétrable via G Hub) qui propose un très bon sentiment d'immersion.

Concernant le design, les deux principaux changements par rapport au G933 se situent au niveau des oreillettes. Celles-ci sont sensiblement plus larges et sont désormais équipés de coussinets en similicuir pour une meilleure isolation passive (mais un sentiment de chauffe plus rapide). Compte tenu des nouveaux transducteurs, le G935 pèse quelques grammes de plus sur la balance et atteint 379 g. Son caractère assez massif n'est cependant pas inconfortable et il se porte aisément durant de longues sessions.

S'il améliore et reprends les bons arguments du G933, il en conserve aussi les défauts. L'autonomie de la batterie n'est ainsi pas des meilleures et atteindra 12 heures pour peu que l'on désactive l'éclairage RGB (dont l'utilité est discutable). Enfin on retrouve les mêmes craquements et grincements dans la structure qui font douter de la longévité du produit.

La batterie est amovible, un bon point ici puisque le casque est utilisable en filaire même si celle-ci est absente. Le micro a également été revu et propose une meilleure captation qu'auparavant. Il se situe sur l'oreillette gauche et est rétractable à l'envie.

Logitech G935 : l'avis de Clubic

L'évolution entre les deux générations est assez faible d'autant que plusieurs années les séparent. Malgré tout le G935 offre une très belle prestation, preuve que Logitech maîtrise son sujet.

La bonne nouvelle c'est aussi le tarif revu à la baisse pour ce modèle haut de gamme. Lancé à 189 €, il n'est pas rare aujourd'hui de pouvoir le dénicher sous la barre de 150 €. Toutefois, un tel investissement reste discutable si vous possédez déjà un G933.

Retour au menu

4. Audio-Technica ATH-G1WL

Audio-Technica ATH-G1WL


Les plus
+ Excellent rendu sonore
+ Conception légère et soignée
+ Bonnes prestations du micro
Les moins
- Aucun support logiciel
- Utilisable uniquement sur PC et Mac
Le nom d'Audio Technica sonne comme une valeur sûre, à l'instar de Sennheiser ou Beyerdynamic. Et pour cause : le fabricant japonais se distingue par sa longue expérience dans le monde de la hi-fi et propose généralement des produits encensés par la critique.

Ce n'est donc pas un hasard si l'on retrouve les deux derniers nés de la série gaming du fabricant avec cet ATH-G1WL en wireless, ainsi que son homologue l'ATH-G1 dans notre comparatif des meilleurs casques filaires.

Audio-Technica ATH-G1WL : la qualité studio

La conception et l'assemblage de ce casque sont en tout point similaires à son homologue filaire. Leur design s'inspire du fameux ATH-M50, l'un des casques de monitoring du fabricant qui a été largement plébiscité par les professionnels. Le design est relativement classique et sobre, mais on note que tout a été fait ici pour lui offrir une certaine légèreté avec pas plus de 290 g, soit seulement 25 g de plus que la version filaire.

Comme son homologue filaire, le ATH-G1WL ne dispose que d'un seul mode de connexion. Ici on retrouve alors une connectivité RF 2.4 GHz qui fonctionne via le récepteur USB fourni qui offre une grande fiabilité de la liaison sans fil. Cette recherche de nettement réduire le poids n'a cependant pas que des avantages, nous trouvons ainsi assez étrange que le câble qui relie les oreillettes droite et gauche passe simplement le long de l'arceau sans protection aucune. Hormis ce point de détail qui amène tout de même à la prudence lors de l'utilisation, le casque est confortable et semble bien construit, il bénéficie d'un assemblage robuste où l'on reconnait le sérieux du fabricant.

Du côté de l'autonomie, le ATH-G1WL peut tenir durant 15 heures avant d'être rechargé à l'aide de son câble USB. Il est équipé de transducteurs dynamiques de 45 mm qui montre tout leur potentiel lors de sessions de jeu comme lors de l'écoute de musique. Le rendu est naturel et d'une grande précision, la signature audio est bien maîtrisée, un détail important puisque ce casque ne bénéficie d'aucun support logiciel. Autre différence avec la version filaire, le ATH-G1WL prend en charge le son surround 7.1 pour offrir une expérience de jeu immersive.

Enfin, le micro à directivité hyper-cardioïde est largement malléable, mais aussi amovible. La captation est très efficace avec une restitution claire et relativement naturelle des voix. Sa bonnette semble quant à elle relativement efficace pour éviter les bruits de souffle.

Audio-Technica ATH-G1WL : l'avis de Clubic

Le ATH-G1WL est à la hauteur de ce que l'on peut attendre de la part d'Audio Technica. Le casque bénéficie d'un très bon rendu sonore, dispose d'un mode surround loin d'être parfait, mais qui est tout de même largement convaincant pour un modèle sans fil et d'un micro plutôt remarquable.

On pourra lui reprocher une conception peut-être un peu trop minimaliste compte tenu de son prix (259 €), ainsi que l'absence d'un port mini jack qui lui aurait apporté plus de polyvalence. Enfin, le manque d'une solution logicielle pourra se faire ressentir chez certains utilisateurs exigeants.

Retour au menu

5. Astro A50 Wireless (2019)

Astro A50 (2019)


Les plus
+ Immersion totale avec le 7.1
+ Station d'accueil repensée
+ Micro de qualité
Les moins
- Nécessite un socle supplémentaire pour l'utiliser sur PS4 et Xbox
- Pas d'utilisation passive
Acquis par Logitech en 2017 pour renforcer sa section gaming, notamment sur console, Astro Gaming a présenté cet été sa quatrième génération du fameux Astro A50, son casque sans fil de référence.

Astro A50 Wireless : une référence réinventée

Pour cette 4ème version, Astro a mis les petits plats dans les grands en réinventant son fameux combo casque / base de recharge A50. S'il conserve dans les grandes lignes le design de son prédécesseur avec seulement quelques ajustements esthétiques, l'Astro A50 a néanmoins été nettement amélioré sur de nombreux points : nouveaux haut-parleurs, micro et mode de connectivité, autonomie et portée sans fil rallongée, station d'accueil repensée ; autant d'arguments qui mettent l'eau à la bouche et qui promettent de gommer les petits défauts de l'ancienne génération.

Proposé via deux versions (Xbox et PS4) compatibles PC, l'Astro A50 possède des atouts qui le démarque clairement du lot. Pour commencer, sachez que ses finitions et son assemblage sont dignes du produit haut de gamme qu'il est, on peut en dire autant du confort, toujours au rendez-vous malgré un poids assez élevé.

Le A50 brille surtout grâce à sa myriade de fonctionnalités, ainsi que son excellent rendu sonore et surround (Windows Sonic ou Dolby Atmos pour PC et Xbox) qui offre une immersion incomparable. La station d'accueil remplit toujours les mêmes objectifs de charge et de connectivité grâce au Mixamp intégré. Son assise est désormais magnétique afin d'être assuré de correctement positionner le casque pour le mettre en charge. Un mode veille automatique est également présent pour économiser de la batterie, il s'active après quelques minutes dès lors que le casque n'est plus dans une position verticale (sur votre tête ou son socle). Toujours situées sur l'oreillette droite, les commandes sont multiples puisqu'il est possible de sélectionner trois presets EQ, basculer entre le mode Astro Audio V2 et le surround, régler le volume général, ou encore le mix entre l'audio du jeu et du chat.

Rajoutez à cela le logiciel Astro Command Center qui permet une gestion avancée et relativement simple, ainsi qu'un micro idéal même pour du streaming et nous avons là une recette gagnante sur tous les tableaux.

Astro A50 Wireless : l'avis de Clubic

Rien n'arrête Astro et son A50 ! Le fabricant signe ici une quatrième version séduisante sous toutes ses coutures, un casque et sa station d'accueil qui sont encore une fois bien partis pour remporter la faveur de nombreux joueurs cette année aussi bien sur Xbox, PC ou PlayStation.

Il y a finalement peu de choses à lui reprocher, si ce n'est l'absence de la prise en charge filaire sur ce casque qui n'est donc pas utilisable en mode passif, ainsi que la nécessité d'acheter une station d'accueil en plus (facturée 100 €) du combo à 319 € pour ceux qui souhaitent en profiter sur simultanément sur les deux consoles.

Retour au menu

Nous vous invitons à nous parler de vos modèles favoris en commentaires, en listant, si vous le souhaitez, leurs avantages et inconvénients.

Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
Modifié le 26/09/2019 à 11h41
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion
Clubic.com est noté 4.5/5 selon 40 avis clients Trustpilot
scroll top