Comparatif 2019 : quelle est la meilleure enceinte bluetooth nomade ?

le 11 février 2019
 0

Comment choisir la meilleure enceinte bluetooth portable ?


Enceinte nomade

Les enceintes bluetooth nomades sont souvent associés à des journées à la plage, à des soirées au coin du feu ou à de longs week-ends dans les bois. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils ne pourront pas tenir leurs promesses pour animer vos soirées à la maison.



1. Bose Soundlink Revolve, la meilleure tout simplement


Bose SoundLink Revolve



Les plus
+ Résistance à l'eau
+ Autonomie
+ Bonne qualité sonore à 360° pour une enceinte de cette taille
Les moins
- Latence élevé
- Son Mono
- Faible portée de connexion


La SoundLink Revolve de chez Bose se présente comme un modèle à la fois compact et puissant, rappelant la version Mini de la même marque. Une promesse qui est non seulement tenue, mais qui s'accompagne aussi d'une plus grande robustesse et d'une qualité de son améliorée.

Nomade et élégante


Côté design, la SoundLink Revolve prend l'apparence d'un cylindre à la forme légèrement conique. Grâce à ce style un brin moins élégant que les modèles concurrents parfaitement cylindriques, cela lui confère une meilleure assise. De quoi rassurer, même si cela n'est guère nécessaire, tant la coque en aluminium offre déjà une garantie de robustesse.

Le tout se propose dans des finitions impeccables et pour un poids relativement contenu de 660 grammes. Son autonomie reste par ailleurs plutôt confortable, avec près de 12 heures estimées à une puissance modérée. Nomade donc, tout en étant élégant.

Un son étonnamment puissant


Côté qualité et puissance du son, la SoundLink Revolve propose une prestation plus que réussie. En effet, cette dernière arrive à produire un son homogène à 360°. Une promesse que beaucoup de constructeurs essayent de tenir et qui n'est que très rarement atteinte.

Dans le détail, l'enceinte propose un son monophonique qui met notamment en valeur les basses. Les aigus, bien que quelques fois légèrement trop présents, ne sont pas agressifs. Mieux encore : les voix sont plutôt bien restituées, même si l'enceinte n'est pas la plus performante dans ce domaine. Quant à la puissance, elle est capable de grimper vite et fort, ce qui est assez impressionnant pour un modèle nomade. Celle-ci n'engendre pas de distorsion, du moins si on évite le dernier quart de puissance maximale disponible.

Notre avis sur la Bose SoundLink Revolve


La Bose SoundLink Revolve est une redoutable concurrente pour quiconque jouant dans cette catégorie. Avec un design aux finitions impeccables, des fonctionnalités complètes, une bonne autonomie, un son puissant omnidirectionnel et de qualité correcte, ce sont de nombreux atouts qui rendent ce petit bijou très convaincant. Reste que seul un son monophonique est proposé, mais ce n'est là qu'un inconvénient assez secondaire, surtout pour un modèle nomade compact
Retour au menu

2. Ultimate Ears Wonderboom, solide et puissante


UE Wonderboom



Les plus
+ Résistance à l'eau
+ Flotte lorsqu'elle est dans l'eau
+ Bonne puissance et qualité sonore
Les moins
- Distorsion à fort volume
- Son Mono
- Absence prise jack


La Ultimate Ears Wonderboom se présente comme un modèle avant tout puissant, et surtout capable de résister à une utilisation nomade intense. Une promesse plutôt bien tenue, à laquelle on peut ajouter d'autres vertus découvertes en cours de route.

Robuste et originale


Côté design, la Wonderboom prend l'apparence d'une grosse grenade, alliant à la fois des formes cylindriques et rondes la rendant très séduisante et facile à tenir dans une main. Un design qui ne doit pas tromper sur ses caractéristiques, à commencer par sa solidité. Certifiée IP67, elle ne craint ni le sable, ni la poussière, ni l'immersion dans l'eau (peu probable, tant l'enceinte flotte naturellement), ni les chutes de faible hauteur. Une construction isolante et robuste qui rassure quant à son utilisation à l'extérieur.

Le tout est proposé avec des finitions évidemment très propres et pour un poids très convenable de 425 grammes. Une jolie réussite, d'autant que son autonomie est plutôt confortable sans être exceptionnelle, avec près de 10 heures estimées à une puissance correcte.

Un son puissant


Côté qualité et puissance du son, la Wonderboom parvient à de bons résultats malgré une construction monophonique. Étonnamment bons même, si on garde en tête qu'il est question d'un modèle nomade, et qui n'usurpe donc pas son nom.

Dans le détail, la puissance qu'elle propose est remarquable. Les basses sont fort bien restituées, bien que souffrant d'une distorsion un brin exagérée sur les extrêmes dès que le son augmente. Les aigus sont bien reproduits, mais subissent eux aussi une distorsion plutôt agressive dans le dernier quart de puissance disponible. Quant aux médiums, ce n'est qu'une prestation correcte qui est proposée, souffrant d'imprécisions parfois gênantes sur les morceaux impliquant de nombreux instruments ou des mélodies complexes.

Notre avis sur la Wonderboom d'Ultimate Ears


La Wonderboom se présente comme une solution à la fois nomade, robuste et puissante, et ces promesses sont plutôt tenues. Mieux encore, son prix attractif en fait un modèle fort séduisant pour une large majorité de personnes qui souhaitent investir sans risque dans un bon matériel audio nomade. L'absence de kit mains libres et d'entrée analogique peut toutefois constituer un inconvénient dans certaines situations, sans compter qu'un couplage ne permet pas d'obtenir un son stéréophonique. C'est certes dommage, mais pas insurmontable.
Retour au menu

3. JBL Flip 4, une enceinte à emmener partout


jbl flip 4



Les plus
+ Résistance à l'eau
+ Équipé d'un micro
+ Indicateur niveau batterie
Les moins
- Son unidirectionnel
- Latence élevée
- Souffle à volume élevé


JBL nous propose ici sa quatrième mouture de la gamme Flip, jouissant déjà d'une bonne réputation. Parmi les promesses faites aux futurs utilisateurs : plus de résistance, d'autonomie, et de performances. Des engagements qui ne sont pas forcément simples à tenir, surtout face à une concurrence de plus en plus rude.

Le même design que la Flip 3


Côté design, cette enceinte nomade prend l'apparence d'un cylindre en tout point semblable à son aînée, la Flip 3. Ou presque, car en comparant les tailles, on remarque que la Flip 4 est légèrement plus grande. Un style plutôt commun tant il est reproduit par une flopée de concurrents désireux de se faire une place. Enfin, comme son nom l'indique, l'intérêt de l'enceinte est d'être utilisable à la verticale comme à l'horizontale. Là encore, pas de changement.



Cependant, comme la taille augmente, il en va de même du poids, passant à 510 grammes au lieu des 450 de sa version antérieure. Cela ne représente pas une gêne, d'autant qu'elle est désormais certifiée IPX7, la protégeant de l'immersion jusqu'à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes, et voit son autonomie grimper de deux heures pour atteindre un niveau théorique de 12 heures. 60 malheureux grammes d'améliorations appréciables donc.

Un son étonnamment puissant


Côté qualité et puissance du son, la Flip 4 conserve les caractéristiques déjà bonnes de la précédente version avec deux haut-parleurs de 8 W. Cependant, des musiques à la mélodie complexe ou trop riches en instruments dépassent aisément les capacités des haut-parleurs, au point de rendre le tout confus.

Toutefois, si on reste sur des musiques peu saturées et aux sonorités assez simples, les aigus sont précis et clairs à l'écoute. Les basses sont quant à elles légèrement améliorées, au point d'atteindre des extrêmes que seules de plus grosses enceintes s'autorisent à reproduire. Mais les radiateurs passifs sont quand même limités, et en cas de positionnement vertical, l'un d'eux ne pourra pas remplir sa mission (puisque placés sur les côtés) et donc modifiera la qualité du son. Une distorsion est également à craindre si le volume est élevé, ce qui n'est guère une surprise pour un modèle nomade.

Notre avis sur la JBL Flip 4


La gamme des Flip de chez JBL s'améliore constamment. Sur ce modèle, la certification IPX7 le rend plus résistant à l'eau, et la performance sonore demeure bonne tant qu'on reste modéré quant à la puissance et aux choix des musiques. Il faut aussi noter une autonomie revue à la hausse, lui permettant de résister efficacement à la concurrence. Enfin son prix, plutôt raisonnable aux alentours d'une centaine d'euros, mais qui peut représenter un frein face à des concurrents proposant une prestation équivalente à des tarifs potentiellement plus faibles.
Retour au menu

4. Jabra Solemate, l'enceinte tout-terrain


jabra solemate



Les plus
+ Équipée d'antidérapant
+ Puce NFC
+ Puissante
Les moins
- Dolby uniquement accessible par l'application.
- Manque de basses
- Son concentré au centre du spectre


Pour beaucoup, cette marque danoise est synonyme de kit mains-libres, d'écouteurs ou de casques sans fil adorés dans les centrales d'appels téléphoniques, mais Jabra s'est converti à un autre type d'objets : les enceintes Bluetooth.

Une enceinte originale et pratique


Cette enceinte portable se dessine comme une petite barre de son, contrairement aux cylindres plus répandus, sa désormais fameuse « semelle » en caoutchouc antidérapante cachant astucieusement le câble audio. Ses dimensions sont des plus classiques (17 x 7 cm), la finition et la solidité sont exemplaires, mais sur la balance la Solemate devient un poids lourd (610 g) avec le temps, ce qu'améliore sa petite sœur Solemate Mini (300 g). Au sommet, trois boutons seulement avec les inévitables réglages de volume plus et moins entourant la touche centrale servant aux appels téléphoniques.

Très visible, sa sangle latérale sert de dragonne ou d'accroche lorsque vous la transportez, tandis que de l'autre côté se trouvent les prises mini-jack et micro-USB, mais c'est le bouton On/Off qui fait office d'appairage Bluetooth, pas des plus intuitifs. Heureusement que nous sommes accompagnés d'une voix et de sons lors des différentes actions du NFC pouvant accélérer la connexion.

Un rendu sonore étonnant


Surprise, la Solemate est là sur le terrain de la puissance où l'on ne l'attendait pas du tout. Malgré ses dimensions, la puissance est bien présente avec deux tweeters et un woofer : de quoi en profiter en extérieur en dépit des bruits environnants, avec un son non directionnel malgré sa forme, mais qui n'envoie pas « grave ».

Car sans surprise cette fois, cette enceinte très compacte ne peut livrer des basses convenables, du moins en tant qu'animatrice de soirées endiablées. À l'opposé du spectre, les voix sont plutôt très bien restituées, normal car Jabra fait de sa fonctionnalité appels mains-libres une spécialité

Une batterie correcte


Comme toute petite enceinte portable, l'autonomie de la Jabra est supérieure à 8 heures, dans la moyenne supérieure du segment, suffisant pour plusieurs jours d'utilisation, et est même livrée avec son chargeur secteur relié au port micro-USB pour remplir la batterie en moins de 3 heures. Ce dernier sert également de port de charge pour téléphone, mais il faudra alors compter sur une autonomie proportionnellement inférieure. Le témoin de batterie est un peu flou, la voix indiquant trois niveaux possibles. On a vu mieux.

Notre avis sur la Jabra Solemate


Intemporelle, solide, intuitive, puissante, outil mains-libres, mais au son perfectible, la Jabra Solemate n'a aucun gros défaut, si ce n'est son autonomie moyenne ou son intolérance à l'eau, que le prix très attractif fera oublier rapidement, avec en prime ses accessoires (house, câbles) inclus.
Retour au menu

5. Libratone Zipp mini 2, l'enceinte portable connectée


Libratone Zipp Mini 2



Les plus
+ Connexion Wifi
+ Alexa
+ Multiroom
Les moins
- Pas d'autres assistants vocaux
- Latence élevée
- Souffle à volume élevé


Avec sa Zipp Mini 2, Libratone propose d'améliorer l'autonomie, la puissance de son, et d'intégrer Alexa, l'assistant vocal d'Amazon. Une évolution par rapport à la Zipp Mini première du nom qui présentait déjà de bons résultats. Est-ce que le contrat est respecté avec cette nouvelle version ?

Un design qui évolue peu


Concernant le design, la Zipp Mini 2 décide de ne prendre aucun risque et propose une construction semblable à sa grande sœur. Ce qui implique un style peu novateur, mais aussi les avantages du précédent modèle : des finitions soignées, une fabrication solide, ou encore un tissu amovible, lavable et interchangeable. De quoi rassurer donc sur la qualité de construction de cette nouvelle mouture.

Cependant, une petite, mais très agréable évolution apparaît avec une surface tactile mate et affichant plus d'options, permettant un contrôle plus poussé de l'enceinte. Autre amélioration fort appréciable : l'autonomie. Alors qu'elle était de 8 heures sur le premier Zipp Mini, cette nouvelle version propose 12 heures d'écoute ininterrompue, y compris à un volume sonore élevé. Reste son poids de 1,1 kg sur la balance, qui est plutôt important comparé aux enceintes concurrentes.

Une qualité audio exemplaire


Côté qualité et puissance du son, la Zipp Mini 2 conserve et améliore les caractéristiques déjà excellentes de la première version. Proposant un son omnidirectionnel et monophonique, cette grosse enceinte nomade réussit à éviter beaucoup d'écueils que d'autres ont tant de mal à contourner.

Dans le détail, le son est d'une étonnante homogénéité. Que ce soit les aigus, les basses ou les médiums, tous sont restitués proprement et clairement sans le moindre excès à relever. On note toutefois des aigus davantage mis en avant, bien que les basses demeurent amples et profondes, donnant un rendu chaleureux au son. Quant à la puissance, l'enceinte en offre une plutôt remarquable pour un modèle de cette taille, et permet de sonoriser des espaces de bonnes dimensions, tant en intérieur qu'en extérieur.

Notre avis sur la Libratone Zipp Mini 2


Avec la Zipp Mini 2, le constructeur scandinave corrige quelques menus défauts présents sur le premier modèle et propose plus de fonctionnalités. Outre la possibilité d'adapter le son à l'acoustique de la pièce, l'intégration d'Alexa et l'amélioration très nette de l'autonomie, il faut compter aussi sur une puissance sonore très appréciable et une restitution homogène de la musique. Tout un lot de réussites qui font de ce modèle un cas exemplaire dans la catégorie enceinte nomade haut de gamme.
Retour au menu

6. Tribit Xsound Go, le meilleur rapport qualité/prix


Tribit XSound Go



Les plus
+ Excellent son pour le prix
+ Excellente autonomie
+ Étanche
Les moins
- Pas de personnalisation des boutons
- Basses en retrait
- Rendu rond peu marqué aux extrémités


Tribit n'est pas une marque fort connue, se montrant comme un outsider face à une concurrence composée de géants plutôt gourmands. Qu'importe, tant qu'une place peut se faire et surtout que des enceintes de qualité sont proposées aux acheteurs. C'est ce qu'essaye de nous offrir le constructeur californien avec sa XSound Go.

Un design robuste et séduisant


Côté design, la XSound Go est une petite enceinte à la conception fort simple, mais pas dénuée d'intérêt. Disposant d'une épaisse coque en plastique aux finitions mates, l'ensemble inspire une certaine robustesse, confirmée par la certification IPX7, qui rassure sur son étanchéité. Pas de doute : on est bien sur un produit californien conçu pour être embarqué au bord d'une piscine ou sur une plage sans s'en inquiéter.

Le format de l'enceinte en fait un modèle plutôt compact, mais qui ne peut prétendre au titre d'ultraportable. Avec une masse de 380 grammes, on est cependant encore loin des appareils les plus encombrants et lourds parfois proposés. Reste enfin l'autonomie, estimée à 24 heures d'après le fabricant, ce qui paraît très exagéré, mais n'est pas complètement improbable, tant la batterie occupe un espace non négligeable.

Des basses survendues


Malgré sa taille réduite et surtout son prix agressif, la qualité sonore de la XSound Go est plutôt agréable. Elle délivre un son à la fois assez clair et homogène, grâce à une conception stéréophonique assez bien pensée. Mais la promesse faite du constructeur sur des basses puissantes et sans distorsion est quelque peu exagérée, un radiateur passif se montrant rapidement timide sur les pistes musicales les plus percutantes. N'essayez pas non plus de lui imposer des mélodies complexes, au risque d'un rendu assez brouillon.

Quant à la puissance disponible, elle demeure correcte et plutôt bien maîtrisée, mais évidemment limitée pour la taille de l'engin. Si bien maîtrisée qu'une distorsion commence à être perceptible à partir du dernier quart de volume disponible, ce qui est plutôt une belle réussite, compte tenu des dimensions de l'enceinte.

Notre avis sur la Tribit Xsound Go


Bien que le discours de Tribit soit un peu trop survendu, la XSound Go s'en sort assez bien dans sa catégorie. Facilement transportable, plutôt robuste et de bonne puissance, l'une de ses dernières qualités est son positionnement tarifaire très agressif. Objectivement, cette enceinte se place dans un segment d'entrée de gamme avec brio, ce qui n'est franchement pas mal pour une entreprise positionnée en outsider.
Retour au menu

7. Creative Muvo mini, une bonne solution pour les petits budgets


Creative Muvo Mini



Les plus
+ Étanche
+ Bonne autonomie
+ NFC
Les moins
- Manque de basses
- Faible puissance sonore
- Le son à bas volume un peu étouffé


La Muvo Mini est l'enceinte d'entrée de gamme la plus basique qu'on puisse imaginer. Facilement transportable, simple d'utilisation, un son correct et une autonomie raisonnable en font le produit moyen à tout niveau, qui n'est ni décevant, ni une réussite. Le tout à un prix correct.

Un design cheap, mais robuste


Côté design, l'engin ne présente pas réellement un look séduisant, mais pas non plus rebutant. Proposant une coque intégralement en plastique plutôt de bonne facture, l'avant de l'appareil arbore des ouvertures hexagonales formant une grille grossière et derrière laquelle se trouve une discrète couche de tissu. Creative décide donc de ne pas faire dans la finesse, et propose un modèle assez rudimentaire dans son apparence.

Mais malgré ce look un peu brut de décoffrage, la Muvo Mini porte bien son nom et se transporte facilement, ne pesant que 288 grammes, ce qui est plus que correct. Par ailleurs, son utilisation est parfaitement acceptée en extérieur grâce à une certification IP66, la rendant résistante aux poussières et aux projections d'eau, mais pas à l'immersion. Reste enfin l'autonomie, qui approche les 12 heures d'utilisation avec un niveau sonore moyen, ce qui est une réussite.

Des basses aux abonnées absentes


Niveau qualité audio, il faut s'attendre ici à un rendu assez semblable à toutes les petites enceintes du même genre. La Muvo Mini s'en sort plutôt bien malgré tout, avec quelques limites prévisibles. Le rendu sonore se montre correct, avec cependant des aigus trop présents et des basses trop peu. Exit donc l'écoute de musiques trop percutantes.

Il faut toutefois noter que la qualité des voix est plutôt acceptable et que la puissance disponible est assez confortable. Deux avantages qui en font un modèle satisfaisant pour un usage en kit mains libres, d'autant que le microphone semble de bonne facture.

Notre avis sur la Creative Muvo Mini


Comme il a déjà été dit, cette enceinte est tout bonnement l'incarnation du moyen. Aucune déception, aucune grande réussite. Ce qui a pour avantage de limiter les attentes et de rendre l'ensemble satisfaisant, mais sans plus. Pas de quoi donc bousculer la concurrence, mais cela reste un second choix plutôt acceptable si vraiment aucune autre solution de meilleure qualité n'est disponible, et ce à un prix raisonnable.
Retour au menu

8. Xiaomi Mi Bluetooth Speaker, un bon rapport qualité/prix


Xiaomi , Mi Bluetooth Speaker



Les plus
+ Belle finition en alu
+ Bonne largeur sonore
+ Graves, compte tenu du volume de l'enceinte
Les moins
- Distorsion élevée à haut volume
- Ne résiste ni à l'eau...
- ...ni à la poussière


Avec la Mi Bluetooth Speaker, le constructeur chinois Xiaomi propose des accessoires audios complémentaires de ses téléphones portables. Et ici, l'esprit de la marque est préservé en présentant un produit à la fois simple, efficace, et surtout très bon marché. Reste à savoir si ça en vaut la peine.

Un design simple et séduisant


Côté design, la Mi Bluetooth Speaker est une petite enceinte à la conception assez simple, mais pas dépourvue de charme. Disposant d'une coque tout en aluminium, les finitions sont fort bien réussies et inspirent une certaine confiance, ce qui est plutôt rare parmi les enceintes d'entrée de gamme. Mais n'exagérons rien : sa coque résiste au mieux à quelques chocs pas trop violents et ne présente aucune certification isolante, ce qui la rend inutilisable à proximité de l'eau, du sable ou de la poussière.

Outre son design plutôt mignon, le format de l'enceinte en fait un modèle ultraportable facile à ranger dans une petite sacoche ou dans une grande poche de veste. De plus, avec une masse de seulement 264 grammes, son encombrement lors d'un voyage est très limité. Reste enfin l'autonomie, estimée à 8 heures à un volume moyen, ce qui est dans les normes des enceintes actuelles.

Une bonne qualité audio


Malgré sa taille réduite et surtout son prix agressif, la qualité sonore de la Mi Bluetooth Speaker est plutôt surprenante. Outre des basses bien reproduites et étonnamment précises, le son se montre étonnamment homogène grâce à une construction stéréophonique bien pensée, ce qui est plus que rare dans cette catégorie tarifaire. Mais n'exagérons rien, car la distorsion est inévitable et les aigus sont les premiers à en faire les frais lorsque le volume augmente un peu trop.

Quant à la puissance disponible, elle demeure correcte et assez bien maîtrisée. Cependant, elle suffit à seulement sonoriser une pièce, tant l'enceinte se montre directive. Un prix relativement honnête à payer au regard de la qualité du son plutôt inattendue.

Notre avis sur la Xiaomi Mi Bluetooth Speaker


Difficile de ne pas constater ici un rapport qualité/prix très avantageux pour d'éventuels acheteurs. La Mi Bluetooth Speaker reste évidemment une enceinte ultraportable, et donc limitée au niveau des performances sonores. Mais sa bonne conception en fait tout de même un produit d'entrée de gamme très séduisant pour quiconque souhaite ne pas investir trop d'argent, et sans rechercher la qualité suprême.
Retour au menu

9. JBL GO 2, une entrée de gamme très compacte


JBL GO 2



Les plus
+ Résistante à l'eau
+ Puissance sonore
+ Format de poche
Les moins
- Manque de basses
- Absence câble jack malgré la présence du connecteur
- Autonomie


La JBL Go 2 est une enceinte nomade ultracompacte. Sa taille et son prix de vente en font par ailleurs un modèle très attractif pour quiconque désire profiter d'un peu de musique lors de ses pérégrinations. Mais quid de la qualité, plutôt nécessaire pour rendre l'écoute agréable durant la balade ?

Un design discret et minimaliste


Côté design, la Go 2 est une petite enceinte à la conception minimaliste au possible. Pouvant tenir dans la main, elle présente des dimensions réduites de 6,8 x 8,3 x 3,1 cm, la plaçant dans la catégorie des enceintes ultraportables. Bien que recouverte d'un revêtement en caoutchouc de bonne qualité, elle n'est cependant pas certifiée aux normes IP, même si sa construction semble assez robuste pour résister à quelques chocs.

Conséquence logique d'une taille si réduite, elle se sépare de quelques éléments en route pour rester aussi compacte que possible. Exit donc le radiateur passif des basses ou une puce NFC, ce qui n'est pas une grande perte dans son cas, l'appairage étant facile et rapide en Bluetooth. Qui dit format ultraportable, dit poids plume : seulement 130 grammes ! Un joli exploit qu'on peut combiner à une autonomie théorique de 5 heures très sous-estimée, l'enceinte pouvant allègrement dépasser cette évaluation, et ce à un volume élevé.

Une qualité audio limitée, mais efficace


Malgré sa taille réduite, la qualité sonore de la Go 2 de chez JBL s'avère suffisamment précise. Bien que forçant un peu sur les basses, quitte à être envahissantes sur les médiums, cela reste peu handicapant. Les voix sont plutôt bien restituées et les musiques d'une complexité modérée sont très bien gérées.

Quant à la puissance disponible, elle n'est pas en reste, si on garde à l'esprit la taille réduite de l'enceinte. Outre cette puissance, la distorsion est étonnamment bien contenue, nécessitant de pousser à fond le volume pour en ressentir les premiers effets gênants. Pas de quoi être inquiétant donc.

Notre avis sur la JBL Go 2


Dans la catégorie des enceintes ultraportables, la JBL Go 2 propose des performances appréciables. Si elle n'est certes pas la plus récente, elle conserve des qualités rendant l'écoute un minimum plaisante, malgré une taille réduite. Seuls regrets : un microphone d'une qualité moyenne, l'absence de puce NFC, et des basses un poil trop présentes viennent nuancer le résultat final, qui reste très honorable.
Retour au menu

10. Creative MUVO 2c, une enceinte accessible


Creative Muvo 2C



Les plus
+ Poids
+ Design
+ IP66
Les moins
- Commandes complètes, mais difficiles à prendre en main
- Autonomie plus faible que la concurrence


La Creative Muvo 2c est la version nomade de l'enceinte Muvo 2, dont la qualité sonore était assez correcte, mais sans plus, tout en ayant une utilisation plutôt polyvalente. Ce sont donc les mêmes promesses que nous fait le constructeur singapourien avec ce modèle nomade, ce qui représente un petit défi.

Un design hérité de la grande sœur


Côté design, la Muvo 2c propose une conception furieusement semblable à sa grande sœur, mais en présentant une taille incroyablement réduite. Elle ne mesure en effet que 6,7 x 9,3 x 3,8 cm, ce qui en fait un modèle des plus compacts et donc parfaitement taillé pour voyager. Conséquence : on se retrouve face à une petite boîte en plastique caoutchouteux sobre, mais aux finitions propres. Une conception qui s'autorise une certification IP66 immunisée contre les éclaboussures d'eau, mais pas à l'immersion. Pas mal.

Mais si elle résistante aux éclaboussures, il n'en va pas de même pour les chocs. Le panneau arrière n'est en effet absolument pas protégé de ces derniers, exposant le radiateur passif. Une conception qui le soumet à une usure accélérée et à des dommages lors du transport, ce qui est regrettable pour un modèle nomade tout de même. Reste que ses dimensions réduites lui autorisent un poids plume de seulement 159 grammes, et une autonomie plutôt honorable de 6 heures à volume sonore moyen.

Faible qualité audio, mais grande polyvalence


Disons-le tout net, la qualité audio de cette enceinte est passable, reproduisant ici l'erreur de sa grande sœur, la Muvo 2. Outre des basses plutôt faiblardes et imprécises, les aigus ont une affreuse tendance à être trop présents, donnant un son aussi perçant que crispant. Reste néanmoins une distorsion relativement retenue sur les médiums et les graves, à condition de ne pas trop augmenter le volume.

Mais il ne faut pas jeter trop vite cette enceinte. Si la qualité monophonique est certes en deçà de la concurrence, sa polyvalence et son couplage stéréophonique viennent la sauver de l'oubli. Outre la capacité de lire différentes sources comme le Bluetooth, une carte SD ou via une prise jack, le couplage avec une autre enceinte Muvo 2c permet un son stéréophonique d'une bien meilleure qualité, sans cependant être excellente. Par ailleurs, sa fonction kit mains libres offre une restitution des voix étonnamment bonne.

Notre avis sur la Creative Muvo 2C


Il y a de quoi être mitigé avec cette enceinte Creative Muvo 2c. Aussi peu musicale puisse-t-elle être en mono, elle présente un profil plus intéressant pour un usage en kit mains libres ou en couplage stéréo. Et même si la polyvalence de sa connectique lui fait gagner quelques points, la fragilité du radiateur reste particulièrement péjorative. Malgré un prix très attractif, il n'est pas certain que ce soit un modèle à acquérir, surtout face à une concurrence proposant mieux au même tarif.
Retour au menu

Quelques conseils pour choisir votre enceinte bluetooth portable :

La qualité sonore d'une enceinte nomade


Pour vous aider à trouver la meilleure enceinte nomade Bluetooth, nous avons élaboré un guide des meilleures enceintes portables, basé sur nos critiques et notre connaissance des enceintes bluetooth.

En fait, le seul problème auquel vous devez faire face lors de votre choix, c'est réussir à choisir l'enceinte qui correspond à vos besoins. Mais n'ayez crainte, nous sommes là pour vous guider

    Le format et la facilité de transport


    Admettons que vous planifiez une escapade romantique ou une soirée entre amis, vous devez emporter toutes vos affaires dans un sac à dos. Où placer cette énorme enceinte? Cela ne vous arrivera pas si vous optez pour une enceinte bluetooth portable.

    De nombreuses marques commercialisent des enceintes Bluetooth ultra légères et compactes qui se glisseront n'importe où dans vos bagages ou même votre poche. Vous pouvez les emmener où vous voulez sans même y penser. Si vous souhaitez emporter une enceinte portable où vous voulez, choisissez un modèle qui n'excède pas les 17cm et 1,5 kilos.

    La puissance sonore


    Il ne fait aucun doute que c'est l'un des paramètres les plus importants. En fin de compte, si nous achetons une enceinte, c'est parce que nous souhaitons écouter de la musique avec la meilleure restitution possible.

    Quatre paramètres peuvent vous aider à savoir si un haut-parleur sonne bien : puissance de sortie, plage de fréquences, système audio et impédance.

    La puissance de sortie (en watts). Cette valeur fait référence aux watts émis par le haut-parleur, qui seront étroitement liés à la pression acoustique en décibels, c'est-à-dire au volume. Les petites enceintes que nous voyons dans le guide ne peuvent pas développer trop de puissance en raison de leur petite taille. Entre 15 et 20 watts suffiraient pour obtenir environ 80 dB, un volume suffisamment élevé pour une écoute convenable en extérieur. N'oubliez pas qu'il ne faut pas utiliser l'enceinte à sa puissance maximale car cela cause des distorsions. Nous vous conseillons de monter le volume à 80% maximum.

    Un autre élément qui indique la qualité du son est la gamme de fréquences dans laquelle l'appareil est capable de produire du son. Le spectre audible, ou les sons susceptibles d'être perçus par l'oreille humaine, vont d'environ 20 Hz à 20 000 Hz.

    Si une enceinte sans fil n'est pas capable d'émettre dans toute la plage du spectre , il y aura forcément des sons inaudibles par l'auditeur . Par conséquent, plus la gamme de fréquences couverte par l'enceinte est large, plus le son sera perçu clairement.

    Le type de système de son utilisé. Chaque système comprend un certain nombre de canaux. Ces canaux sont chacun des haut-parleurs qui vont émettre le son. Vous avez entendu parler de 5.1, 2.1, etc., ce qui signifie 5 haut-parleurs à gamme étendue et un subwoofer pour les basses.

    La plupart des enceintes bluetooth nomades sont constitués d'un système 2.0 (deux haut-parleurs à gamme complète) ou d'un système 2.1 (plus un radiateur ou subwoofer pour les basses) offrant une meilleure restitution.

    Pour ne pas compliquer les choses, sachez juste que plus l'impédance est basse, meilleure est la qualité du son.

    L'autonomie


    Certains modèles ont des batteries qui permettent jusqu'à 10 heures de lecture de musique avec une seule charge. Normalement, il faut au moins 6 heures de lecture. Le temps de charge est une autre chose à rechercher. Certains modèles offrent une charge rapide, d'autres non.

    Fonction kit mains-libres


    Vous écoutez de la musique sur votre haut-parleur connecté au smartphone et vous recevez tout à coup un appel. Ce qui se produit? Si le haut-parleur est doté d'un microphone intégré, vous pouvez parler comme s'il s'agissait d'un kit mains libres. La musique est coupée, vous répondez à l'appel en cliquant sur le bouton du haut-parleur et lorsque vous avez fini de parler, vous raccrochez et la musique continue reprend sa lecture.
Modifié le 08/04/2019 à 17h55
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Enceinte portable

US : il est désormais possible de customiser le design de l'enceinte UE Boom 3
Google Duo : les appels audios désormais dispo sur la Google Home
#Rediff | Test Soundcore Flare : l'enceinte Bluetooth qui écrase l'UE Boom 3 ?
Comparatif 2019 : quelle est la meilleure enceinte connectée ?
Lenovo dévoile l’une des enceintes portables les plus fines du monde
#Rediff | Comparatif 2019 : quelle est la meilleure enceinte bluetooth ?
Amazon lance Echo Input, pour ajouter Alexa à n'importe quelle enceinte externe
CES 2019 - JBL Link Drive : Google Assistant... sur votre allume-cigare
#Rediff | Comparatif : les meilleures enceintes bluetooth en 2018
Marshall Voice : deux nouvelles enceintes sous Google Assistant
Test Peopeo Voodoo Boombox : une enceinte mobile et puissante pour un son de qualité ?
⚡️ Bon Plan : l'enceinte Ultimate Ears Boom 2 deep radiance à 79,99 euros
Google Fast Pair : vos appareils Bluetooth enregistrés à votre compte pour les pairer plus vite
⚡ Bon Plan : l'enceinte AUKEY Bluetooth 20W à 35,99€ au lieu 49,99€
Spotify Connect sur vos enceintes multiroom même sans abonnement premium
scroll top