Test Asus ROG Strix Go 2.4 : un casque-micro pour jouer partout, tout le temps

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 mars 2020 à 17h01
0
La note de la rédac
Dans ROG Strix Go 2.4, il y a ROG pour Republic of Gamers, la marque qu'Asus destine aux amateurs de jeux vidéo. Si ce nouveau casque-micro est effectivement très à l'aise dans un usage ludique, nous allons voir qu'il va beaucoup plus loin, qu'il est capable de beaucoup plus.

Seulement quelques semaines après avoir testé l'Asus ROG Electret, nous avons déjà un nouveau produit de la marque dans nos colonnes. Le ROG Strix Go 2.4 ne boxe cependant pas du tout dans la même catégorie, les objectifs du fabricant étant ici radicalement différents. S'il n'est évidemment pas question de parler d'une mauvaise restitution sonore, Asus ne parle plus de système « audiophile » et se focalise davantage sur l'hyper-connectivité, la portabilité et la polyvalence d'un casque-micro que l'on utilisera sur de multiples plateformes, au bureau, à la maison ou dans les transports et en profitant d'une spatialisation 7.1... Tout ça, pour un peu moins de 200 euros.

Asus ROG Strix Go 2.4
En tout petit, sur la gauche, notez l'adaptateur RF 2.4 GHz © Nerces pour Clubic

Fiche technique de l'Asus ROG Strix Go 2.4

Si elle n'est pas la seule option envisageable, l'orientation nomade du ROG Strix Go 2.4 est absolument indiscutable. La fiche technique souligne d'ailleurs cet état de fait en précisant notamment une autonomie de 25 heures et, plus important encore, une charge rapide de 15 minutes pour 3 heures d'usage. Ajoutons toutefois que cette charge rapide implique bien sûr de connecter le casque à un port USB 3.0 minimum, mais nous y reviendrons.

L'Asus ROG Strix Go 2.4, c'est :

  • Transducteur : dynamique, 40 mm avec aimants en néodyme
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz (2.4 GHz) / 10 Hz - 40 kHz (3,5 mm)
  • Microphone : oui, bidirectionnel, flexible et détachable
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz - 8 KHz
  • Connexion : sans-fil (récepteur USB) ou câble jack 3,5 mm (1,8 m)
  • Spatialisation : oui, Virtual 7.1 surround
  • Autonomie : environ 25 heures (1800 mAh)
  • Logiciel : oui, ROG Armoury II
  • Poids : 290 grammes
  • Prix et disponibilité : disponible, à 199,99 €

Une autre caractéristique intéressante du ROG Strix Go 2.4 que l'on peut identifier dès sa fiche technique, c'est sa relative légèreté. Le terme est un peut-être un peu excessif pour un produit qui flirte avec les 300 grammes, mais compte tenu des technologies embarquées et de la présence d'une batterie de 1800 mAh, c'est une belle performance dont il faudra évidemment juger l'impact sur le confort en situation.

Asus ROG Strix Go 2.4
La boîte de transport contient tout le nécessaire © Nerces pour Clubic

Acheter l'Asus ROG Strix Go 2.4

Design et confort

Les habitués de la marque Republic of Gamers auront forcément remarqué en jetant un œil à nos clichés qu'Asus a sensiblement modifié le design de son casque-micro par rapport aux précédents produits ROG passés entre nos mains. Terminées les oreillettes en forme de « D » inversé, nous avons ici quelque chose qui se rapproche davantage de l'ovale. Les oreillettes paraissent plus fines, moins massives et cela se ressent nettement au moment de poser le casque sur le crâne. Il y a d'ailleurs du bon et du moins bon à ce niveau. Le bon, c'est que le casque a moins tendance à appuyer sur la mâchoire comme pouvait le faire le ROG Electret. Le moins bon, c'est que les oreillettes sont plus petites et, de fait, un tout petit peu justes pour les plus grandes oreilles. Enfin, ça ne concerne vraiment que les plus grandes, pas beaucoup de monde en somme.

Asus ROG Strix Go 2.4
Plus allongées, plus ovales que de coutume ces oreillettes Asus © Nerces pour Clubic

De manière plus générale, la construction de ce ROG Strix Go 2.4 ne souffre aucune critique. C'est propre et respire le travail bien fait avec des finitions exemplaires et un soin apporté à chaque détail. Nous en voulons pour preuve la présence de charnières excellemment bien pensées pour maintenir les oreillettes. On peut ainsi faire pivoter ces dernières dans tous les sens et sans difficulté. Vous vous en doutez, cela simplifie grandement la recherche d'une position optimale et améliore nettement le confort. Un confort renforcé par les revêtements utilisés. Sur les oreillettes comme pour l'arceau central, Asus a effectivement mis en œuvre un simili-cuir aussi élégant qu'il est agréable au contact. C'est tant mieux, car la structure même du casque impose que l'arceau touche directement le sommet du crâne. En revanche, il faut de suite souligner que ce simili-cuir a aussi tendance à tenir un peu chaud. Rien de catastrophique, mais lors des longues sessions à la maison, cela peut déranger.

Asus ROG Strix Go 2.4
L'essentiel de la connectique / des contrôles sont sur l'oreillette gauche © Nerces pour Clubic

Nous sommes d'ailleurs un peu surpris de constater qu'Asus n'a pas - comme c'est son habitude sur les modèles haut de gamme ROG - proposé de second set d'oreillettes. Impossible donc de troquer ce simili-cuir pour des oreillettes en tissu comme c'était le cas avec le ROG Electret. Dommage. C'est d'autant plus regrettable que le constructeur propose pourtant déjà de nombreux accessoires pour accompagner le ROG Strix Go 2.4. Cela débute par la boîte de transport. Elle profite de la maniabilité du casque pour rester relativement compacte tout en intégrant les divers câbles liés au produit. On retrouve ainsi un câble jack 3,5 millimètres pour assurer la connexion à un téléphone ou une console par exemple. On dispose aussi d'un câble USB pour la recharge du casque. On retrouve le petit module RF 2.4 GHz à connecter en USB-C et un adaptateur de sorte que l'on puisse aussi le brancher en USB-A. Enfin, la tige microphone vient compléter cette offre. Nous reviendrons évidemment dessus le moment venu.

Asus ROG Strix Go 2.4
Élégante et robuste, la boîte est le compagnon idéal de l'utilisateur nomade © Nerces pour Clubic

Intégralement noire, cette boîte de transport est tout ce qu'il y a de plus élégante, mais en ce sens, elle est finalement à l'image de tout le produit. Seuls quelques parements argentés viennent effectivement apporter un peu de « couleur » au casque lui-même. Notons pour terminer que, comme souvent, c'est l'oreillette gauche qui fait office de centrale de branchement et de centre de contrôle. On retrouve de quoi brancher le produit en jack 3,5 mm, mais aussi le curseur pour choisir entre mode filaire et sans-fil, le bouton de contrôle des pistes et la molette de réglage du volume. Cette dernière est également utilisée pour mettre le microphone en sourdine et même s'ils n'ont rien de révolutionnaire, ces contrôles sont bien pensés, efficaces. Notons que l'oreillette droite intègre tout de même un petit quelque chose : sans doute pour équilibrer les deux côtés du casque, c'est là qu'Asus a placé la recharge et, donc, le connecteur d'alimentation, au format USB-C donc.

Asus ROG Strix Go 2.4
Belle finition pour des oreillettes simili-cuir qui tiennent un peu chaud à la longue © Nerces pour Clubic

25 heures d'autonomie, une option de charge rapide

Nous l'avons dit, Asus axe une large part de sa communication ROG Strix Go 2.4 sur la polyvalence du produit, sa mobilité. Côté connectivité, Asus a toutefois décidé de faire l'impasse sur une technologie pourtant très tendance, le Bluetooth. Pour profiter de son casque sur un smartphone, il faudra soit le connecter en jack 3,5 millimètres, soit user de l'émetteur USB-C pour lequel Asus tient une liste des modèles compatibles qui, le fabricant insiste bien, n'est pas exhaustive. Jack 3,5 mm et fonctionnement RF 2.4 GHz via le module associé devraient toutefois couvrir la majorité des utilisateurs et nous n'avons pas à déplorer de problème quelconque dans son utilisation sans-fil. Au contraire : c'est rapide, stable et on profite d'une excellente autonomie.

Asus ROG Strix Go 2.4
Sur la droite, le connecteur USB-C pour la recharge du casque © Nerces pour Clubic

Asus a effectivement décidé d'intégrer une batterie plutôt conséquente (1800 mAh). Le constructeur évoque alors une autonomie de 25 heures avec une seule charge. Nous avons effectivement pu confirmer une telle durée lors que nos tests. Précisons simplement que nous n'avons pas tendance à utiliser un important volume sonore. L'autre fonction utile dans le cadre d'un usage nomade, c'est évidemment la charge rapide. La question se pose évidemment de son impact sur la durée de vie de la batterie, mais sachez qu'elle pourra tout de même vous dépanner en cas de gros pépin : comme l'indique Asus, nous avons effectivement pu compter sur environ 3 heures d'écoute après une charge rapide d'un tout petit peu plus de 15 minutes. En revanche, il n'est pas ici question de proposer de recharge sans-fil comme peuvent le faire certains concurrents.

Asus ROG Strix Go 2.4
De remarquables charnières pour assurer la mobilité des oreillettes © Nerces pour Clubic

Rendu audio, stéréo et option 7.1

Pour assurer la restitution audio de son ROG Strix Go 2.4, Asus emploie ses propres haut-parleurs, des drivers Essence de 40 millimètres. Pour être tout à fait honnête et après avoir passé un long moment à tester les ROG Electret, on est forcément un peu déçu par un son qui manque d'une certaine finesse. Il ne faut cependant pas oublier que nous avons ici affaire à un modèle 100 euros moins coûteux et avec une philosophie sensiblement différente. En réalité, le ROG Strix Go 2.4 s'en sort très bien et on est d'abord agréablement surpris de pouvoir compter sur un son remarquablement homogène, une caractéristique qu'Asus attribue à la présence d'une chambre étanche plus grande que de coutume.

Audio Pro A26
Nos tests musicaux ont souligné les bonnes prestations du casque © Nerces pour Clubic

Malgré la petite taille des écouteurs, les basses bénéficient d'une belle présence, sans qu'il ne soit jamais question d'écraser les autres fréquences. Si nous avons bien sûr écouté certains de nos morceaux de test préférés, nous avons toutefois porté toute notre attention sur les essais vidéoludiques - le domaine de prédilection du casque - et, à aucun moment, nous n'avons eu l'impression de « manques » importants. Médiums comme aigus ne manquent pas à l'appel même s'il nous semble qu'un petit creux se fait sentir sur les hauts-médiums. Rien de catastrophique toutefois. Nous voulions aussi prendre un peu de temps pour essayer la spatialisation 7.1 proposée par Asus. Sur des jeux récents, il y a un réel intérêt et une réelle plus-value à pouvoir identifier la provenance des ennemis, c'est plus particulièrement valable sur des jeux d'action comme DOOM Eternal. Reste que cela donne aussi un côté un peu artificiel aux musiques. Nous ne sommes pas pleinement convaincus de l'intérêt de la chose, mais c'est évidemment une question de goûts.

Asus ROG Strix Go 2.4
Escamotable et flexible, la tige microphone est secondée par un autre micro, intégré © Nerces pour Clubic

De la qualité du microphone

Avant d'aborder la qualité de captation, il nous faut souligner un point que nous n'avons pas encore évoqué : la présence de non pas un mais deux microphones dans le ROG Strix Go 2.4. Comme vous pouvez le voir sur nos photos, il existe donc un micro sur tige, c'est le principal. Dès lors que l'on décide de l'escamoter, il est toutefois possible de se rabattre sur le micro intégré à l'oreillette gauche. Évidemment moins doué, moins précis pour la captation, il permet de se passer de « l'imposante » tige si l'encombrement est un problème. Le microphone tige profite d'une qualité de captation assez étonnante qui produit des voix très claires, très naturelles.

Mieux, il s'accompagne d'un système d'annulation de bruit reposant sur une intelligence artificielle en théorie capable d'identifier les bruits ambiants afin d'en réduire l'impact. L'IA mise en œuvre se base sur une « gigantesque base de données » si l'on en croit les propos d'Asus. Nous n'avons évidemment aucun moyen de le vérifier, mais nos essais - quoique limités, confinement oblige - attestent de la très bonne efficacité du système. Un système que l'on peut toutefois désactiver si on est sûr de notre environnement. Il est à noter que le microphone intégré à l'oreillette gauche profite également de cette intelligence artificielle.

Asus ROG Strix Go 2.4
Tous les réglages, toutes les options tiennent sur une seule page © Nerces pour Clubic

ROG Armoury II : un logiciel bien pensé

Compte tenu des nombreuses options, des multiples fonctionnalités associées au ROG Strix Go 2.4, Asus ne pouvait évidemment pas faire l'impasse sur un logiciel associé comme il l'avait fait avec le ROG Electret. Il est d'ailleurs à noter que ce logiciel ne fonctionne que sur PC : rien n'est possible dans le cas d'une utilisation sur consoles ou sur smartphone. Le logiciel en question, c'est le ROG Armoury II que nous avons testé dans sa version 3.00.43. Au lancement, on est surpris de voir qu'Asus est parvenu à presque tout intégrer sur une seule page d'options ! Forcément, c'est un peu serré et les néophytes pourraient s'y perdre, mais tout est plutôt bien organisé et identifiable rapidement. Un onglet est consacré à la gestion de la batterie (« Alimentation ») mais pour le reste, direction « Sonic Studio ».

Asus ROG Strix Go 2.4
L'onglet, presque vide, dédié à la batterie du ROG Strix Go 2.4 © Nerces pour Clubic

Là, on retrouve de quoi paramétrer les réglages de lecture audio (fréquence d'échantillonnage notamment) et de quoi agir sur la spatialisation du son. Sans surprise, Asus permet ainsi de désactiver le Virtual Surround 7.1 pour se contenter d'un son stéréophonique. Il est également plaisant de pouvoir compter sur un égaliseur dix bandes avec la possibilité d'enregistrer ses propres préférences, même si des réglages prédéfinis sont évidemment disponibles. Enfin, c'est également là que l'on pourra activer et nuancer les multiples options de renforcement des basses, de clarté des voix ou d'annulation du bruit par l'intelligence artificielle. Rien de très original donc, mais ROG Armoury II fait bien ce pourquoi il a été conçu... et c'est tout ce qu'on lui demande finalement.

Asus ROG Strix Go 2.4
Polyvalent et performant, le ROG Strix Go 2.4 s'adapte à toutes les situations © Nerces pour Clubic

Asus ROG Strix Go 2.4 : l'avis de Clubic

Avec le Strix Go 2.4, Asus ajoute donc une nouvelle corde à sa gamme Republic of Gamers. Il s'agit toujours de faire plaisir aux amateurs de jeux vidéo, mais cette fois au sens large du terme puisque ce casque-micro doit pouvoir concerner pratiquement tous les joueurs. Qu'ils officient sur PC, sur consoles ou au travers d'un smartphone, ils devraient effectivement être en mesure d'exploiter ce casque qui est aussi particulièrement à l'aise en usage mobile. L'idée est ici de ne plus avoir à changer de casque quels que soient vos usages et si tout n'est évidemment pas parfait, Asus remporte haut la main le pari qu'il s'est fixé. Confortable, pratique, polyvalent et doté d'une belle autonomie, le ROG Strix Go 2.4 convient à presque tous les scénarios à condition bien sûr, de dispose du budget suffisant pour en profiter.

Asus ROG Strix Go 2.4

Les plus
+ Construction impeccable, belles finitions
+ Des charnières très mobiles
+ Compatible... tout !
+ 25h d'autonomie, charge rapide
+ Restitution audio réussie
+ Excellente captation micro, réduction du bruit efficace
+ Léger et confortable
Les moins
- La polyvalence a un prix
- Les plus grandes oreilles un peu à l'étroit
- De la question de la longévité des charnières
- Pas de Bluetooth, dommage
4.5

Acheter l'Asus ROG Strix Go 2.4
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Faut-il taxer les satellites pour réduire les débris spatiaux ?
scroll top