Moteurs de recherche : les meilleures alternatives à Google ?

13 octobre 2016 à 08h45
0
Sur le marché de la recherche sur Internet, difficile de ne pas évoquer l'omniprésent Google. Pourtant, il existe bien des acteurs offrant des alternatives plutôt intéressantes selon les besoins de chacun.

Si la machine à remonter le temps existait, certains ne se priveraient sûrement pas d'en faire usage. En 1998, Yahoo aurait alors certainement accepté de racheter Google pour 1 million de dollars... Et Microsoft aurait sans doute adopté un jeu d'algorithmes plus performants dès le début. Mais c'est aujourd'hui Google qui domine le marché de la recherche, surtout en Europe avec une part supérieure à 90%. Pour beaucoup, Google fait tout simplement figure de porte d'entrée sur le web.

Il n'empêche que plusieurs sociétés tentent de concurrencer Google, soit en proposant un moteur générique, soit en offrant un service spécifique à l'internaute. Souvent, les technophiles en essaient quelques-uns mais reviennent inlassablement à leurs habitudes. Mais selon le type de requêtes formulées, Google n'est pas toujours le meilleur : ce sont bien les habitudes qu'il faut changer.

02BC000008569654-photo-google-alternatives.jpg


Bien entendu, il n'est pas ici question de tester la pertinence de ces moteurs. Cette dernière variera selon la nature de la recherche, le pays de l'internaute et surtout l'appréciation de chacun. Du moins si on prend la peine de se démarquer un peu et de sortir des sentiers tracés par Google...

Voici donc quelques alternatives à tester.

Certains acteurs sur le marché de la recherche tentent de se positionner frontalement à Google et proposent un service presque aussi complet. L'idée est bien entendu d'offrir un service clé-en-main aux internautes afin d'assurer une transition plus fluide depuis Google. Face aux publicités ciblées du géant californien c'est le plus souvent la vie privée qui est mise en avant.

1. Bing

Avec Bing, Microsoft se retrouve en seconde position sur le marché de la recherche mais reste très loin derrière Google. Le moteur est plus populaire outre-Atlantique que sur le Vieux Continent et c'est probablement dû au fait qu'il affiche des résultats qui nous semblent plus pertinents dans sa version américaine.

035C000008569520-photo-bing.jpg


En France, pour un terme donné, Bing propose de rechercher des résultats sur le web, les images, les vidéos, les actualités et le service de cartographie de Microsoft. Les résultats peuvent être filtrés selon leur fraîcheur ou leur langue et l'internaute sera en mesure d'affiner une requête portant sur les images avec différents critères : taille, couleur, type, orientation, date de publication ou droits d'usage.

Soulignons toutefois que Microsoft a récemment rassemblé les équipes de Bing, Cortana et Research pour optimiser et accélérer les développements. Les différents algorithmes d'intelligence artificielle pourraient alors considérablement améliorer le moteur à l'avenir, ne serait-ce que pour la vision artificielle sur les images. Pour mémoire, Yahoo Search repose désormais sur Bing.




2. Qwant

Lancé en février 2013, Qwant est un service initialement né en France et devenu un projet européen. La société explique qu'elle ne piste pas les internautes et revendique des résultats neutres.

035C000008569522-photo-qwant.jpg


L'interface est relativement moderne, soignée et divisée en trois colonnes (Web, Actualités, Social) mais Qwant propose aussi de consulter les images, les vidéos, ainsi que les résultats des cyber-marchands et les catalogues de vente de musique.

On apprécie l'intégration des clips vidéo et les filtres pour les images mais aussi les outils de personnalisation et les carnets permettant de collecter, et éventuellement de partager des informations, sur un sujet spécifique. Qwant propose en outre une version destinée aux enfants.




3. DuckDuckGo

DuckDuckGo mise sur la vie privée de l'internaute. Le moteur tire sa base de plus d'une centaine de sources comme Bing, Yahoo, Yandex et dispose de son propre moteur d'indexation baptisé le DuckDuckGo Bot. Ce dernier est couplé à un outil nettoyant les résultats sponsorisés.

035C000008569524-photo-duckduckgo.jpg


L'interface du moteur est assez sobre mais pas vraiment moderne. Par défaut, les requêtes portent sur le web, les images ou les vidéos mais certains mots-clés peuvent ajouter des sections supplémentaires. Ainsi, les informations météorologiques sont prises en charge par Forcast.io tandis que les lieux géographiques afficheront des cartes d'OpenStreet Maps.

Les résultats sont plutôt pertinents ; dommage que certaines informations ne soient pas assez souvent extraites de sites de références comme Wikipedia pour une consultation plus engageante.




4. DogPile

Développé par InfoSpace, DogPile se positionne depuis ses débuts en moteur de recherche universel. La société explique analyser le fonctionnement des autres moteurs et, pour une requête donnée, est en mesure de déterminer le meilleur résultat.

035C000008569526-photo-dogpile.jpg


Clairement, le site créé en 1995, n'offre pas une interface très attractive mais son fonctionnement est assez original et mérite peut-être qu'on s'y intéresse de plus près.




5. Yandex

En Russie, l'entreprise locale Yandex est au coude-à-coude avec Google sur le marché de la recherche et propose toute une galaxie de services web concurrents.

035C000008569528-photo-yandex.jpg


Les ingénieurs planchent sur différents projets, qu'il s'agisse du big data, de la vision artificielle ou de la traduction. Le moteur est moderne et on apprécie l'intégration des médias ainsi que les nombreux filtres permettant d'affiner les résultats d'une requête.

Au passage, en Europe, après une recherche, Yandex propose en fin de page de générer une requête similaire sur les moteurs de Bing et de Google ; une manière plutôt fair play de nous inviter à le tester et à comparer les résultats.




6. IxQuick / Startpage

IxQuick se présente comme « le moteur de recherche le plus confidentiel au monde » et, face à un Google omniprésent, fait donc lui aussi le pari de la vie privée. Le moteur est accessible sur Starpage.com et la société propose d'ailleurs StartMail, un Webmail sécurisé.

035C000008569530-photo-ixquick-startpage.jpg


IxQuick se base désormais uniquement sur les algorithmes de Google mais la société explique que pour chacune des requêtes les informations d'identification sont supprimées. L'adresse IP n'est ainsi jamais utilisée, les visites ne sont pas consignées et aucun cookie n'est installé.

Le moteur se concentre sur la recherche générique, les images et les vidéos avec un agencement très proche de celui de Google. Notez que pour la consultation de vidéos, l'anonymat n'est pas possible.




Quitter Google pour une solution alternative peut parfois se traduire par l'emploi de plusieurs services spécialisés. Mais ce n'est pas forcément un mal. D'une part, les résultats peuvent être plus pertinents selon la requête, d'autre part, les recherches effectuées ne sont pas centralisées vers les serveurs d'un seul service.

7. Vimeo / DailyMotion

Bien évidemment, si l'on souhaite couper le cordon avec Google alors cela signifie aussi faire l'impasse sur YouTube. Les deux sociétés concurrentes les plus populaires sont, sans trop de surprise, Dailymotion et Vimeo. Vimeo a toujours mis en avant la qualité de ses contenus et présente bon nombre de clips en HD sans aucune publicité.

035C000008569532-photo-vimeo.jpg


Lancé en 2005 en France, DailyMotion a failli passer sous le giron de Yahoo et met pour sa part en avant une curation sur les sujet forts du moment avec un système de recommandations.




8. Quora

Si vous n'êtes pas satisfait des algorithmes d'intelligence artificielle de Google alors Quora peut être une solution puisqu'il s'agit de trouver la réponse à une question précédemment formulée par un internaute. Quora est en quelque sorte une version largement améliorée de Yahoo Questions-Réponses.

035C000008569548-photo-quora.jpg


Les utilisateurs peuvent choisir des domaines de spécialité et traiter eux-mêmes les questions des internautes. Les réponses sont notées en fonction de leur qualité et de leur exhaustivité ce qui en fait un service complet et pertinent au sein duquel les employés et experts peuvent s'exprimer eux-mêmes sur des sujets parfois très précis.

Notez qu'il faudra nécessairement se créer un compte pour accéder au contenu.




9. BoardReader

Pour obtenir des résultats approfondis sur un sujet en particulier alors rien ne vaut le croisement de différents points de vue. Pour ce faire, il faut arpenter les forums spécialisés. C'est précisément ce que fait le service BoardReader... à votre place.

035C000008569534-photo-boardreader.jpg


BoardReader en en mesure de se greffer sur différents types de forums (Spring, Lefora, Yuku...) pour en extraire les résultats de recherche parfois peu visibles au travers des moteurs classiques afin de les représenter suite à une requête.

Par défaut, pour conserver un juste équilibre entre fraîcheur et pertinence, les résultats sont affichés sur une période couvrant les trois mois précédents mais il sera possible de la restreindre aux dernières 24 heures ou au contraire, de les allonger à une année.




10. Wolfram Alpha

Wolfram Alpha se présente comme un moteur de connaissances lancé par le physicien britannique Stephen Wolfram. Ce dernier met en avant ses algorithmes capables de fouiller au sein de millions de données.

035C000008569536-photo-wolfram-alpha.jpg


Les ingénieurs ont classé précisément chacune de ces données et peuvent ainsi répondre plus clairement à des questions formulées via des mots-clés. Enfin, disons que c'est plutôt vrai en anglais. Wolfram est surtout utile pour obtenir des informations succinctes sur des personnalités, pour traiter des calculs, prendre connaissance d'informations nutritionnelles, météorologiques, et représenter de jolis graphes mettant en scène toutes ces informations.

Wolfram est assez lent pour procéder à ces calculs et le moteur n'a clairement pas vocation à être utilisé de manière soutenue. Il sera surtout une aide à des recherches de type scientifique.




11. SlideShare

Racheté par le réseau LinkedIn - et donc Microsoft - Slideshare est un moteur assez intéressant puisque sa base est plutôt constituée de documents.

035C000008569538-photo-slideshare.jpg


Catalogues officiels, présentations, documents promotionnels, tutoriels, ebook, Slideshare, c'est un peu la référence pour trouver un document PDF, une vidéo, ou encore un diaporama PowerPoint. C'est par exemple un bon point de départ avant l'achat d'un ebook sur un sujet précis




12. Giphy

Depuis quelques années les memes et GIF animés reviennent à la mode. Impossible d'y échapper et on se demanderait pourquoi la balise HTML <blink> a été supprimée des navigateurs... Et même si cela vous irrite, alors il y a toujours moyen de se venger en répliquant à votre tour.

035C000008569540-photo-giphy.jpg


Et ça tombe bien puisque le moteur Giphy est spécialisé en la matière. Attention, l'arrivée sur le site ne se fera pas sans douleur pour les non-avertis, ou les personnes à tendance épileptique.




13. Flickr

Finissons cette sélection avec Flickr, l'une des plateformes de référence pour la recherche de photos. L'un des points intéressants est la possibilité de filtrer les résultats en fonction des autorisations Creative Commons laissées par les photographes.

035C000008569542-photo-flickr.jpg


Si Flickr n'est plus une niche réservée aux photographes professionnels, nous y retrouvons des groupes thématiques rassemblant des passionnés sachant prendre la bonne photo au bon moment et partageant leurs plus beaux clichés. Difficile de faire mieux.

Modifié le 04/04/2019 à 14h45
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top