À la manière d'Apple, Google n'exclut pas des mesures anti tracking sur Android

08 février 2021 à 16h17
2

Google serait actuellement en train de considérer l'introduction de nouvelles fonctionnalités permettant de renforcer la confidentialité des données privées de ses utilisateurs. L'objectif serait toutefois d'offrir une solution moins contraignante que celle prévue au sein d'iOS 14.5.

Comment trouver le bon équilibre entre respect de la vie privée des utilisateurs et besoins financiers des annonceurs et des développeurs ? C'est la question sur laquelle planche actuellement Google, d'après Bloomberg.

Une solution d'emblée moins stricte que celle d'Apple

Dans les version d'iOS et d'iPad OS 14.5, Apple introduira le fameux ATT ou App Tracking Transparency. Concrètement, les utilisateurs devront donner leur consentement avant toute collecte de données de la part d'une application. S'ils refusent, la publicité retournée sera moins ciblée donc logiquement moins pertinente à leur égard.

Résultat : le taux de conversion (d'achat ou d'inscriptions par exemple) sera moindre. De fait, les revenus des annonceurs baisseront, tout comme les commissions reversées aux développeurs intégrant ces kits de publicités au sein de leurs applications.

De son côté, Apple souhaite se positionner du côté des consommateurs, ce qui, nous l'avons vu récemment, fait grincer Facebook qui a tout bonnement intenté un procès à la firme de Cupertino.

Le géant Google pourrait-il imiter Apple, pour Android ? Clairement non. En effet, si les revenus d'Apple sont principalement générés par les ventes de produits et les achats réalisés sur l'App Store, le modèle économique de Google, en revanche, repose presqu'entièrement sur les recettes publicitaires...

Tirer des leçons d'Apple

Sur iOS, Google propose un framework permettant aux développeurs d'insérer des publicités de sa régie Google Ads. La société a évidemment prévenu, comme Facebook, que les mesures bientôt mises en place par Apple se traduiraient par une baisse des revenus. Pourtant, le géant se montre cependant moins agressif que Facebook, et pour cause, la société joue sur deux tableaux.

D'une part, Google entend travailler avec Apple pour améliorer le dispositif ATT, d'autre part, le géant californien n'entend probablement pas permettre à l'iPhone de se positionner seul comme un smartphone respectueux de la vie privée de ses utilisateurs.

Pour trouver le bon équilibre, Google doit donc proposer un compromis. L'entreprise travaille déjà sur une gestion moins fine des cookies mais autorisant tout de même une forme de ciblage pour les annonceurs avec Privacy Sandbox. Sa prochaine initiative pourrait donc ressembler à ce type de travaux : la collecte des données serait alors limitée, selon un degré d'anonymat des internautes, lesquels seraient simplement placés dans des groupes de ciblage plus larges.

Source : Bloomberg

Modifié le 08/02/2021 à 16h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Kings of Leon devient le premier groupe à sortir un album sous forme de tokens non fongibles (NFT)
Test MSI GP76 Leopard : une RTX 3070 très énervée dans une machine équilibrée
The Spy : qui a besoin d'un nouveau James Bond quand Sacha Baron Cohen enquête ?
Avis pCloud (2021) : notre test de ce service de stockage en ligne suisse et vraiment sécurisé
Meilleur VPN : comparatif de mars 2021
Jeu vidéo : la rejouabilité est-elle importante pour vous ?
Haut de page