Facebook lance des actions contre Apple pour abus de position dominante, Tim Cook riposte

29 janvier 2021 à 11h08
20
apple facebook

Facebook serait actuellement en train de monter un dossier judiciaire contre Apple afin d'obliger la société à abandonner ses nouvelles conditions d'utilisation de l'App Store.

Les tensions montent d'un cran entre Facebook et Apple, et l'affaire pourrait prochainement passer devant les tribunaux. Le géant communautaire pointe plusieurs pratiques jugées illégales. De son côté, Tim Cook attise les tensions à l'égard de Mark Zuckerberg. Lequel des deux pliera ?

Facebook à l'assaut d'Apple

On le sait, Facebook était l'une des premières sociétés à critiquer publiquement les nouvelles mesures de sécurité introduites par Apple sur son App Store. La firme de Cupertino oblige désormais les éditeurs à communiquer sur les données collectées tout en donnant aux utilisateurs des outils permettant de stopper ce tracking.

Pour Facebook, dont le modèle économique consiste justement à s'enrichir de données pour cibler toujours plus les publicités de ses annonceurs, c'est une très mauvaise nouvelle. Le géant communautaire l'a fait savoir dans les plus grands journaux américains et a prévenu ses partenaires que cette transparence forcée mettrait à mal leurs revenus.

Si, à l'intérieur même de Facebook, les employés s'interrogent sur les motifs de la société, Mark Zuckerberg n'en démord pas, et selon The Information, via 9to5Mac, il compte bien forcer Apple à faire marche arrière, quitte à traîner la société devant les tribunaux.

Mark Zuckerberg a récemment accusé Apple de vouloir conserver un accès exclusif à l'IDFA, cet identifiant unique propre à chaque iPhone servant jusqu'à présent à retourner de la publicité très ciblée. Facebook, comme les autres éditeurs, n'y aura plus accès par défaut. C'est l'utilisateur qui donnera son consentement. Google planche d'ailleurs sur un dispositif alternatif.

Mark Zuckerberg © US Congress

Tim Cook riposte

Le P.-D.G. d'Apple n'entend pas se laisser faire, et selon Reuters à l'occasion d'une conférence sur la vie privée, l'homme a largement critiqué les applications collectant massivement les informations personnelles.

S'il n'a pas précisément mentionné Facebook, il n'en a pas vraiment eu besoin. Forcé de se soumettre à la politique de l'App Store, Facebook a dû montrer patte blanche et la quantité des données collectées sur iOS est désormais visible par tous.

Tim Cook explique qu'à l'heure où la désinformation et les théories complotistes se multiplient à un rythme effréné, il est non seulement temps de revoir les algorithmes qui les alimentent, mais plus globalement de repenser la philosophie actuelle. Selon lui, on ne peut plus accepter un modèle consistant à capter toujours plus l'attention de l'utilisateur dans le seul but de continuer à collecter un nombre toujours plus important de données.

À ce propos, Apple est sous le coup d'une plainte déposée par l'activiste Max Schrems au sujet de l'IDFA. L'homme expliquait que cet identifiant était activé par défaut sur les iPhone. L'utilisateur devait alors le désactiver manuellement, et ainsi mettre fin au suivi. C'est ce que compte désormais proposer Apple.

Source : 9to5Mac, Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
sandalfo
Tiens bon Apple, FB et ses filiales (Whatsapp notamment) pompent trop de données personnelles. C’est bien de filtrer, Android devrait faire pareil et permettre aux utilisateurs de prendre la main sur leurs données.
zeebix
Je suis en temps normal pas un grand fan d’Apple, mais sur le coup je suis avec eux, Facebook et autres applications du genre sont devenu un cancer …
sandalfo
tu as raison, ils peuvent faire ça. Mais ils se torchent avec la vie privée de leurs utilisateurs, pas sûr que ce soit bénéfique sur le long terme. J’espère que d’une façon ou d’une autre, sur quelque système que ce soit, on rendra aux utilisateurs un moyen de contrôle ou de regard sur l’utilisation de leurs données. Je ne suis pas sûr que le futur me donnera raison…
loupton
C’est un Troll ce truc ou quoi ? Non mais, sérieusement, Facebook a racheté whatsapp et instagram et ça accuse les autres de position dominante, sont pas un peu ridicule là ?
Sans_Plot
Suffit de pas les utiliser si on est pas d’accord avec leur politique :o
Yahren
100% pour Apple sur ce coup. Le respect de Facebook envers ses utilisateurs est proche du néant. Ils se plient quand ils ont pas le choix. En plus ils accusent de position dominante alors qu’ils ont 4 milliards d’utilisateurs FB + Insta…
Skoleras
L’hôpital qui se fou de la charité…
bennukem
Combien de personnes resteront sur pomme si FB (du coup WhatsApp et Instagram) les quittent ? Pour beaucoup pomme est à la mode pour exiber sa vie et son plat de pâtes, mais être à la mode pour ne plus être vu, qui suivrait ?
CmdAltSup
Apple est clairement en abus de position dominante, il faut la loi et a une politique sur leur store abusive. Il n’y a cas voir l’empêchement d’installation de service comme le xbox pass pour des raisons douteuses. L’injonction de la pomme à ajouté des services payement sur des applications pour toucher leur commission (wordpress).<br /> Facebook n’est pas propre mais on sait où l’on va et il ne suffit (comme le dit Sans_plot) de ne pas l’utiliser ou bien de partir comme pour WhatApp. Apple eux, pli le marché et une industrie à leur bon vouloir.<br /> On est loin de 1998 et des poursuites pour antitrust de Microsoft avec Internet explorer…
jhe
Je serai habituellement d’accord avec ce que tu dis, mais là le contrôle est donné aux utilisateurs de Facebook. Apple redonne tout simplement le contrôle des données à ses utilisateurs et à ceux de Facebook, sans forcer dans un sens ou dans l’autre.
LeToi
Tant qu’Apple montre que l’utilisateur a le choix, Facebook à peu de chances de gagner un tel procès…
anastra13
En même temps rien n’est gratuit. S’ils ne gagnent pas d’argent, ils vont couper des services. C’est pas magique <br /> Mais le principe de base est bien.
g-m1n1
Combien de milliards FB est il prêt à perdre en quittant l’écosystème Apple ?<br /> Sûrement pas suffisant motivé pour se tirer 3 balles dans le pied.<br /> Les gens vont pas toutes passer sur Android à cause de FB, WhatsApp ou Insta.<br /> Des autres apps viendront les remplacer. Les utilisateurs iOS étant mieux valorisés que les utilisateurs Android (ils dépensent plus), la concurrence serait bien contente que FB leur laisse ce marché de &gt;1 milliards d’utilisateurs actifs.
HAL1
C’est assez tordant de voir Apple se positionner en «&nbsp;chevalier blanc&nbsp;», quand on sait qu’ils vendent à Google la position de moteur de recherche par défaut dans leurs appareils pour environ 8 à 10 milliards de dollars par année. -_-<br /> La seule chose que la Pomme cherche ici c’est renforcer son emprise sur les utilisateurs de ses produits. Une personne qui utilise iMessage c’est un client captif de l’univers Apple (= bien !). Un usager de WhatsApp ou Facebook Messenger c’est quelqu’un qui peut sans problème passer d’un éco-système à un autre (= pas bien !).<br /> Ce n’est pas à Apple de décider du modèle économique des éditeurs et développeurs d’applications. Que l’utilisateur soit mieux informé, c’est une excellente chose. Qu’un acteur à la puissance financière et à l’influence considérables tente de réguler la compétition, c’est dangereux et pas du tout souhaitable.
norwy
Pour ceux qui ont un iPhone :<br /> Confidentialité &gt; Suivi &gt; Désactier «&nbsp;Autoriser les demandes de suivi des Apps&nbsp;»
norwy
Sauf que dans ce cas, Apple régule sur un domaine dont ils ne profitent pas directement puisqu’ils ne vendent pas nos données personnelles à des publicitaires.<br /> Sur le positionnement de Google, c’est un ancien contrat qui arrive à échéance et qui ne sera pas renouvelé, de ce que j’ai compris.
jcc137
La meilleure réponse de ce fil.<br /> Vouloir le beurre et l’argent du beurre, ce n’est pas possible dans notre monde.<br /> Nous utilisons de très bonnes applications gratuitement, notamment celles de Google, s’ils fallait les acheter (Google map par exemple) beaucoup les pirateraient. Mais ce n’est pas le cas, cela en échange de quelques misérables données personnelles.<br /> Ceux qui tiennent à leur vie privée, vous avez toujours eu la liberté de ne pas utiliser ces applications, ça reste votre seule et meilleure parade, du moins, la plus cohérente.
DIDLH
J’ai fermé définitivement mon compte Facebook. juste après avoir fermé mon compte Amazon… . ça rend la vie tellement plus tranquille de ne plus lire les thèses complotistes et autres … et pour mes données perso ça va mieux aussi…à tort ou a raison je fais bcp plus confiance à Apple qu’à Google pour ça. faites comme moi sortez de ce merdier de Facebook…
HAL1
Ils n’en profitent pas directement, mais par contre ils en tirent avantage indirectement, et ça leur rapporte très gros (voir mon message ci-dessus).<br /> La position d’Apple est 100% marketing. Ils ne cherchent qu’à accroître leurs profits. Exactement comme celle de Facebook qui dit «&nbsp;défendre les PME&nbsp;».
HugeOgS
Ouais c’est ça. Apple doit tenir bon pour faire pareil que les autres niveau récolte de données, Facebook n’en fait pas assez alors qu’Apple si.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Vous devriez faire attention à vos données collectées depuis ces caméras et sonnettes connectées
Google One déploie son VPN gratuit sur les Pixel 7 et 7 Pro
Le Bitcoin est à bout de souffle, peut-il encore revenir ? La BCE n'y croit pas
Le télescope James Webb réussit à photographier les nuages de Titan autour de Saturne
Canal+ lance une nouvelle offre avec Disney+ et le nouveau Paramount + !
L'excellent SSD externe portable Samsung T7 1 To chute de prix avant Noël
Dernières heures du Black Friday : ne passez pas à côté de ces offres VPN !
Voici les meilleures applications de l'App Store en 2022
Haut de page