🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Android : le tracking dans les applis, c'est fini, voilà la solution de DuckDuckGo

16 novembre 2022 à 17h40
8
DuckDuckGo © © DuckDuckGo
© DuckDuckGo

DuckDuckGo pour Android se dote d'une nouvelle fonction de blocage des traqueurs dans les applications tierces.

DuckDuckGo annonce le lancement de son outil de protection contre le tracking dans les applications sur Android.

Bloquez le tracking des apps Android

La fonctionnalité, en bêta ouverte, est disponible gratuitement sur l'application DuckDuckGo. Les développeurs comparent cette option au fameux App Tracking Transparency (ATT) d'Apple, déployé sur les iPhone depuis iOS 14.5, mais assurent qu'il s'agit d'un outil encore plus puissant.

En activant la protection contre le suivi des applications dans les paramètres de l'app, tous les trackers cachés identifiés par la plateforme seront automatiquement bloqués. DuckDuckGo propose déjà une navigation plus respectueuse de la vie privée et de la confidentialité pour son moteur de recherche, mais l'intérêt de cette nouvelle fonction est qu'elle s'applique pour toutes les applications installées sur son smartphone.

D'après DuckDuckGo, un utilisateur dispose en moyenne de 35 applis sur son mobile, et celles-ci peuvent générer entre 1 000 et 2 000 tentatives de suivi chaque jour, partageant vos données avec plus de 70 sociétés différentes spécialisées dans le tracking.

Un fonctionnement transparent

« Lorsque la protection contre le suivi des applications est activée, elle détecte quand d'autres applications de votre téléphone sont sur le point d'envoyer des données à l'une des sociétés de suivi tierces et bloque la plupart de ces demandes. Vous pouvez continuer à utiliser vos applications comme d'habitude, et App Tracking Protection fonctionne en arrière-plan pour bloquer les trackers chaque fois qu'il les trouve », explique DuckDuckGo.

L'application offre en temps réel un affichage des résultats de la protection contre le suivi des applications. On y apprend combien de tentatives ont été bloquées, en provenance de quelles applications, à quelles sociétés devaient être envoyées les données, et quel type d'informations auraient été partagées s'il n'y avait pas eu de blocage.

Vous avez aussi la possibilité d'activer les notifications pour obtenir régulièrement des résumés automatiques des blocages effectués par l'outil. Ce dernier a recours à une connexion VPN locale pour fonctionner, les données ne sont donc pas envoyées aux serveurs de DuckDuckGo.

Source : DuckDuckGo

DuckDuckGo - Android
  • Puissant, rapide et fluide
  • Bloqueur de traceurs publicitaires
  • Connexion chiffrée

Exceptionnellement stable, fluide et performant, DuckDuckGo pour Android est une surprise de taille du côté de ses performances et de sa fluidité. Il se distingue aussi par le respect de la vie privée et par la notation de confiance donnée pour chaque site web consulté. Le moteur de recherche est cependant un peu léger en termes d'options et de gestion des téléchargements.

Exceptionnellement stable, fluide et performant, DuckDuckGo pour Android est une surprise de taille du côté de ses performances et de sa fluidité. Il se distingue aussi par le respect de la vie privée et par la notation de confiance donnée pour chaque site web consulté. Le moteur de recherche est cependant un peu léger en termes d'options et de gestion des téléchargements.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
DrGeekill
Pas inintéressant sur le principe. Très bonne idée. A voir sa consommation en ressources et son Impact sur la batterie.
xarok
Il aurait été bienvenu d’avoir une explication concernant l’implantation et le fonctionnement de cette fonction.
B.Cool
installation d’un VPN local (comme AdGuard)
Duben
C’est très louable et plutôt bien. Mais je me pose malgré tout une question. Quand nous aurons bloqué toutes les pubs, tous les trackers et tout ce qui pompe nos données… quel sera le modèle économique de toutes les apps et tous les sites qu’on utilise au quotidien ?<br /> Faut pas se leurrer, rien n’est gratuit, et tout ça ça finance notre utilisation (une partie, je sais bien que le reste ça sert à remplir des comptes en banque). Mais je me dis qu’une fois qu’on aura coupé toutes les sources de revenus alternatives, est ce qu’on sera prêts à payer pour utiliser des services qui sont gratuits aujourd’hui ? Est ce qu’on s’en passera ?<br /> Je caricature bien sûr, mais n’empêche, si on paye plus avec nos données, il faudra bien que ce soit d’une autre façon
fredmc
J’ai envie de te dire que c’est pas notre problème. Il existe le modèle next inpact qui a l’air de pas trop mal fonctionner tu donnes pour un abo et tu peux te faire exonérer une partie en impots. Avant tous les trackers et compagnie ils y arrivaient bien, pourquoi pas aujourd’hui ?
MisterDams
NextInpact survit de justesse quand même, on peut pas dire que ça fonctionne de façon fluide.<br /> Le problème c’est qu’aujourd’hui il n’y a aucun site avec tout le contenu intéressant, et que chaque site avec une offre premium se met à un prix qui justifie pas le contenu et qui rend impossible de souscrire à 10 ou 15 sites, tout comme le modèle des apps à abonnement mensuel rend au fil du temps le prix démentiel.<br /> En revanche, je n’utilise pas de bloqueur de pub, j’ai les protections anti tracking de Firefox uniquement, justement car il faut une contrepartie au contenu.
Duben
Ah bah si c’est totalement notre problème, c’est nous qui payons d’une façon ou d’une autre.<br /> Je ne connais pas le modèle NextImpact, je sais juste qu’ils fonctionnent par abonnement oui, et donc c’est bien ce que je dis, il faut un autre financement. Est on prêt à payer 5€ pour Next Impact + 5€ pour Clubic + 5€ pour Les Numériques + 5€ pour un service de GPS en temps réel + 5€ pour un service mail + 5€ pour un agenda connecté + 5€ pour une messagerie instantanée… ?<br /> Parce que la réalité est là, ces 5€ on les paye largement, et probablement bien plus avec les données qu’on fournit et la pub qu’on regarde. Donc oui comme tu le dis ils peuvent faire tous comme NextImpact, mais la note va être salée chaque moi pour se promener sur le net. Car comme le dit très bien @MisterDams tu n’as pas un site ou un fournisseur qui réunit l’ensemble de ce que tu souhaites utiliser et à qui tu pourrais filer un p’tit 15 balles par mois, donc forcément ça va multiplier les abonnements. A la manière de la fragmentation de l’offre de streaming qui fait que si tu veux un catalogue complet, il te faut souscrire 5 ou 6 abonnements à 10 ou 15 balles<br /> Ils y arrivaient bien avant ? Ben… ils se finançaient par la pub de manière quasi exclusive au début, tu sais, les pop up qui nous sortaient par les yeux à chaque page. On a tout fait pour les faire disparaitre, ils se sont adaptés et ont utilisé d’autres moyens du coup, donc les trackers et les données persos. Si on fait en sorte de supprimer tout ça, ok, mais quelle sera la prochaine étape pour qu’ils se financent ? J’imagine mal Google ou Apple fournir des applis de cartographie complète si ils n’en tirent aucun bénéfice.<br /> Je dis pas que telle ou telle solution est bonne ou pas bonne, je me demande juste si on est prêts à payer d’une autre façon tous ces sites. Car comme le dit encore @MisterDams, il faut forcément une contrepartie
Khris1295
Utilisateur de cette fonctionnalité depuis quelques semaines, ce que je peux en dire (sur un tel Android):<br /> C’est une extension (en beta donc) de l’appli DDG, qui est un browser web, mais une extension qui reste active même quand le navigateur est fermé. Il y a en effet un genre de VPN vu qu’il faut donner une autorisation spécifique<br /> Pas de baisse de perf ressentie ou de battery drain remarquable<br /> Les trackers bloqués sont listés par appli avec un nombre cumulé de tentatives, mais pas d’info sur les types de tracking qui sont bloqués. DDG indique seulement ‹ Informations recueillies en général › (la liste est longue).<br /> C’est l’occasion de s’intéresser à ‹ Iponweb ›, ‹ comScore ›, ‹ the trade desk ›, ‹ Functional software › et d’autres (Adobe fait du tracking donc…?). De tous, le plus fréquent et le plus avide d’informations est sans surprise Google.<br /> Il y a… beaucoup de trackers… sur presque toutes les apps, y compris sur celles aux fonctionnalités payantes. La plus chargée en trackers en ce qui me concerne est l’app… de mon fournisseur de téléphonie mobile et internet.<br /> Difficile au final de juger de l’efficacité réelle du truc, mais c’est instructif déjà.
fredmc
Non c’est vrai mais ce serait l’occasion de se poser les bonnes questions : est ce que j’ai vraiment besoin de tout ça ? Par exemple clubic et next inpact c’est un peu de la redondance. Les services GPS tu pourras pas t’en passer et y en aura toujours un gratuit, celui intégré à ton téléphone. Service mail c’est pareil y en a une quantité industrielle, idem pour les agendas connectés qui vont souvent avec le service mail. La messagerie instantanée t’en as souvent une pour le boulot et tu peux également l’utiliser pour l’usage privé dans la plupart des cas et là encore t’en trouveras toujours des gratuites. Après c’est de leur faute, ils pouvaient faire de la pub sans piquer tes données au passage mais non ils ont commencé par comme tu le dis être hyper invasifs çà prenait la moitié de ton écran et puis après on a récupéré tes données. Du coup ils pourraient même plus réutiliser ce système de pubs même discrètes puisque maintenant on aurait toujours le doute. Le problème c’est qu’ils en veulent toujours plus …
Duben
Oui c’est ça c’est pour ça que je dis qu’il faudrait qu’on se remette en question sur ce qu’on est prêt à abandonner, à payer différemment…<br /> Attention car tu parles de pleins de choses qui sont gratuites, mais elles le sont souvent justement parce qu’on « paye » avec nos données. Les services mail effectivement il y en a pleins et ils ont tout un tas de services associés mais leur fonctionnement n’est pas gratuit pour l’entreprise qui les fournit. Donc il y a un paiement quelque part, et ceux qui ne se servent pas de nos données font payer des abonnements<br /> Il reste les mails fournis par les opérateurs télécoms, Orange et autres, mais pareil, est on prêt à changer d’adresse mail à chaque fois qu’on change d’opérateur internet ?<br /> Bref, comme tu dis, c’est l’occasion de se poser les bonnes questions, mais on a goûté au confort et au luxe en quelques sortes, avec tout un tas de services « gratuits » donc le retour arrière sera difficile je pense.<br /> Et à mon sens les tords sont partagés, ils veulent toujours plus de pognon, et nous on veut toujours plus de gratuit. Y a qu’à voir, quand un truc n’est pas gratuit, on le vole (streaming illegal, téléchargement de jeux et logiciels… ) Donc l’équilibre n’est pas facile à trouver
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Réseaux sociaux : comment la Chine cache les protestations... avec du porno
Magnifiques photos de la capsule Orion, sur son orbite avec vue sur la Terre et la Lune !
Trottinettes en libre-service interdites aux mineurs, ça arrive à Paris
Gigabyte laisse fuiter ses GeForce RTX 4070 Ti et Radeon RX 7900 !
Black Friday : Amazon brade le prix du MacBook Air M1 (mois de 950€) !
Ce casque gaming Corsair est presque à -50% pour le Black Friday
Profitez d'une remise de prix sur le Smart Keyboard d'Apple pour le Black Friday
Cyber Monday Amazon : TOP 10 des promos high-tech jusqu'à ce soir minuit !
Après le Black Friday, le Cyber Monday s'attaque au prix des écouteurs Jabra Elite 3
Ces enceintes LG pourraient être invisibles dans nos voitures... mais y offrir un son 3D
Haut de page