DuckDuckGo va bloquer FloC, le nouveau système de traçage de Google

14 avril 2021 à 15h13
2
DuckDuckGo © Stanislau Palaukou / Shutterstock.com
© Stanislau Palaukou / Shutterstock.com

DuckDuckGo, le moteur de recherche respectueux de la vie privée, se positionne contre la future alternative aux cookies tiers de Google.

Décidément, le probable descendant du cookie tiers, le dispositif FLoC (Federated Learning of Cohorts), est loin de faire l'unanimité. Censé se présenter comme un système hybride, plus respectueux de la vie privée, mais aussi taillé pour répondre aux attentes des annonceurs et éditeurs, le mécanisme ne convainc en tout cas pas DuckDuckGo , qui s'en passera et veut dissuader les internautes d'utiliser le moteur de recherche Google.

Un tracking collectif fondé sur des intérêts communs

DuckDuckGo et FLoC, ce sera non. Avant de détailler comment et pourquoi, essayons de voir plus en détail ce dont nous parlons. FLoC, donc, c'est le futur remplaçant des cookies tiers de Google. Si les cookies tiers de la firme de Mountain View vivent en traçant l'historique de navigation des utilisateurs, le dispositif FLoC ne s'appuie pas sur un traçage individuel, mais sur un traçage collectif.

Plus précisément, FLoC repose sur un tracking de cohorte. Autrement dit, il se fonde sur des groupes de personnes qui ont les mêmes habitudes, les mêmes intérêts et le même comportement dans leur navigation. Et ce n'est plus directement au sein de serveurs de Google que nos données sont traitées, mais directement sur le navigateur de l'internaute.

Mais cela ne suffit pas à convaincre. Beaucoup redoutent que ce dispositif accentue en réalité la mainmise de Google sur le marché publicitaire en ligne, et d'autres doutent aussi de la « privacy-compatibilité » du système.

DuckDuckGo propose plusieurs solutions pour ne pas accepter FLoC

Pour le moment, le dispositif FLoC n'est testé qu'aux États-Unis et dans un certain nombre de pays. Mais pas en France, ni en Europe, où il ne semble pas, pour l'instant, adapté aux dispositions légales, notamment celles du RPGD. Cependant, DuckDuckGo annonce pour l'ensemble de ses utilisateurs qu'il est possible de bloquer le suivi FLoC, même en cas de tests. Pour cela, il faut bloquer les cookies tiers. Et il existe d'autres moyens.

DuckDuckGo indique que même depuis le navigateur Chrome , il est possible de ne pas être embêté par FLoC. Pour cela, il faut alors sélectionner DuckDuckGo comme moteur de recherche par défaut. Le suivi FLoC est en effet bloqué, par défaut, sur tous les appareils qui utilisent DuckDuckGo comme moteur.

Le moteur de recherche respectueux de la vie privée de ses utilisateurs conseille également aux afficionados de Chrome d'installer l'extension DuckDuckGo Privacy Essentials, qui permet de se protéger de FLoC, même dans le cas où vous décidez de toujours utiliser Google comme moteur de recherche par défaut. Il faudra tout de même attendre, pour cela, que la mise à jour de l'extension, qui insère cette fonctionnalité de blocage de FLoC, soit autorisée par Google. Ce qui ne devrait être, selon le moteur au canard, qu'une formalité.

DuckDuckGo n'est en tout cas pas le premier navigateur à faire front pour contrer FLoC. Il y a quelques jours, Brave a fermement pris position et a affirmé avoir désactivé le nouveau dispositif de Google, qui devra davantage séduire.

Source : BGR

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Oldtimer
Faisons de Google un Huawei en exemple<br /> (Et pas que Google ! )
kyrios
Google aurait du nommer ce système «&nbsp;FLoP&nbsp;» au lieu de «&nbsp;FLoC&nbsp;»
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Déréférencé, Wish souhaite revenir sur Google et les app stores
Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Haut de page