Piwigo

Piwigo pour Android

Note rédaction :
(2)
Avis utilisateurs :
(0.0)
Version : 1.0.2 / Editeur : Piwigo / Téléchargements : 121 (7 derniers jours)
Version : 1.0.2 / Editeur : Piwigo / Téléchargements : 121 (7 derniers jours)

Avis de la redaction

Piwigo se présente comme une photothèque permettant d'accéder à vos clichés et images uploadés depuis n'importe où, sur tous vos appareils. On apprécie qu'elle soit personnalisable de par son côté open source, on regrette néanmoins le manque d'informations quant à sa mise en route in-app.
Piwigo est une photothèque permettant d'héberger vos plus beaux clichés de manière décentralisée de votre smartphone. Ayant vu le jour en 2002, cette solution open source offre deux modèles de fonctionnement : l'utilisateur peut faire tourner son Piwigo sur son propre hébergement ou souscrire à l'une des offres de la plateforme en question.

Pourquoi utiliser Piwigo ?


Votre téléphone intègre déjà une galerie photo. Piwigo joue la carte de l'open souce en dévoilant son gestionnaire de photos. Le principe de ce service repose sur le fait d'héberger vos clichés sur un serveur web afin de pouvoir y accéder depuis n'importe quel appareil, où que vous soyez dans le monde. De plus, il est possible de hiérarchiser les albums au sein de l'application en créant des sous-albums. S'adressant aux particuliers comme aux entreprises, l'app est censée aider à organiser les photos en grand nombre.

Piwigo screen 1


Comment faire fonctionner cette app


Piwigo étant une photothèque open source, deux options s'offrent au nouvel utilisateur pour la faire fonctionner. Commençons par la plus simple : la plateforme propose des forfaits permettant d'utiliser la galerie photo en un clin d'œil. C'est la solution la plus facile pour commencer si vous n'êtes pas un minimum bidouilleur du web ou bien si vous souhaitez un démarrage rapide et clé en main.

Pour les puristes, il est possible d'installer Piwigo sur n'importe quel hébergement web en utilisant un client FTP, à quelques conditions près, intégralement répertoriées sur le site officiel du service.

Dans les deux cas, l'interface de connexion à l'ouverture de l'application reste la même. Il vous faudra renseigner l'adresse du serveur ainsi que vos identifiants de connexions. On regrette l'absence d'un bouton « Créer un compte » sur la page d'identification. Il faut deviner que l'on doit effectuer cette étape au préalable sur le site internet de l'éditeur (https://fr.piwigo.org)

Malheureusement, après s'être inscrit, le registre du peu intuitif est toujours présent. À noter, pour les comptes créés auprès de Piwigo, l'adresse du serveur correspond à votre URL personnalisée choisie lors de la première étape de l'inscription, elle ressemble à ceci : https://xxxxx.piwigo.com/

Une fois connecté, l'interface de l'application est assez minimaliste, si ce n'est plutôt vide. Normal, aucune photo n'est présente. Avant d'ajouter une prise de vue, il est nécessaire de créer un album. Pour ce faire, l'on se rend sur l'icône « + » en bas à droite de l'écran. Une fois l'album crée, il est possible d'y ajouter une photo ou bien de créer un sous-album. Cette fonction permet d'organiser de nombreuses images et donc de s'y retrouver plus facilement.

Notons que l'application permet d'accéder à un serveur sur lequel sont stockées vos données. Il est donc possible d'accéder à plusieurs comptes différents, le cas échéant. Pour ce faire, on ouvre le menu (en haut à gauche) et on choisit « Gestion des comptes ».

Piwigo Screen 2


Où sont stockées les photos ?


Lorsque vous choisissez d'installer Piwigo sur votre propre serveur web, les photos sont alors stockées directement chez votre hébergeur. En revanche, si vous optez pour un compte (payant) sur la plateforme, les images que vous transférerez seront stockées sur des serveurs dédiés, loués par Piwigo chez l'hébergeur français OVH.

Piwigo : versions précédentes

Piwigo (APK) 1.0.2
Publié le 26/05/2021
Télécharger
Version gratuite

Les rubriques liées à Piwigo

Logiciels similaires

Photobox
Retrica
SnapSeed
Pixlr-o-matic
Androidify