Jeux gratuits : les meilleurs remakes de classiques

0

C'est connu : les vieilles recettes du jeu vidéo sont souvent indémodables. Pac-Man, Breakout et autres Pong font forcément sourire les amateurs de Crysis, Supreme Commander ou Devil May Cry 4, mais derrière leurs graphismes désuets, ils cachent souvent des trésors de « gameplay » qui n'ont pas pris une ride, pour peu qu'on les mette un peu au goût du jour. Naturellement, ces concepts continuent à inspirer de nombreux développeurs. On pourrait leur reprocher un certain manque d'originalité, mais personne n'a jamais craché contre une petite partie de « classique » à la pause déjeuner ou pour tuer le temps. Ca tombe bien : on trouve de très nombreuses petites perles gratuites dans cette catégorie, et même souvent sous licence libre.

Parmi notre sélection, on distinguera deux types de remakes : les classiques intemporels (Pac-Man, Space Invaders, Tetris...) mais également des jeux un peu moins connus, ayant notamment fait les beaux jours des possesseurs d'Atari ST ou Amiga, tels que Turrican, Marble Madness, Lemmings ou Nebulus. Que vous soyez un nostalgique de « l'âge d'or » des jeux vidéo ou un jeune joueur n'ayant pas connu ces pépites venues d'un temps où la 3D en « fil de fer » était déjà un exploit technologique, voici un petit voyage à travers l'histoire du jeu vidéo.

Sokofan

On ne présente plus la petite perle de Hiroyuki Imabayashi : le Sokoban. Ce célèbre jeu de réflexion consiste à déplacer des caisses à des endroits spécifiés en effectuant le moins de mouvements possible. La difficulté étant de ne pas être bloqué par une caisse qu'on ne peut plus déplacer. Le clone que nous présentons aujourd'hui n'apporte en soi rien de bien nouveau. Toutefois, le nombre important d'options et de possibilité de personnalisations proposées par , est plus que suffisant pour rendre cette variante digne d'intérêt. Les novices pourront apprécier le fait de pouvoir afficher à tout de moment des aides en cas de blocage. Il vous sera ainsi possible de visualiser l'ensemble des mouvements potentiels d'une caisse ou de votre personnage en cliquant simplement dessus. De plus, les tableaux pourront être pivotés ou renverses afin d'envisager les solutions d'un point de vue différent. Tout comme la version originale, il vous sera possible de jouer au clavier, mais aussi à l'aide de votre souris en sélectionnant votre personnage et sa destination. Si l'apparence par défaut légèrement austère vous rebute, de nouveaux habillages vous attendent sur le site de l'éditeur. Ce classique du genre est à redécouvrir de toute urgence !

  • Télécharger Sokofan pour Windows
012C000001532286-photo.jpg


The Tetris Game

Le bien nommé The Tetris Game est un des nombreux clones du célèbre jeu conçu par Alexei Pajitnov. Pourquoi avoir sélectionné cette version ? Tout simplement pour sa simplicité proche de l'original. Sans grande originalité, cette mouture est « classique » tant dans sa conception que par son interface. À travers une simple et unique fenêtre, vous pourrez jouer en mode solo en contrôlant les déplacements des différentes briques à l'aide des touches directionnelles. Toutefois, un petit supplément qui a toute son importance vient pimenter le tout. Les plus combatifs d'entre vous seront à même d'enregistrer en ligne leurs meilleurs scores à partir du module intégré et prévu à cet effet. Vous savez ce qui vous reste à faire, retrouver la simplicité et l'adrénaline qui ont fait le succès de cette pépite !

0190000001328500-photo.jpg


WaterBall

Dans la lignée d'« Arkanoid » créé par Taito, célèbre société japonaise créatrice de jeux d'arcade, WaterBall fait figure de digne successeur. Ce casse brique fidèle à l'original et totalement addictif vous permettra de retrouver d'excellentes sensations. En effet, la jouabilité plus que correcte vous offrira la possibilité de reprendre rapidement vos galons de maître absolu de la raquette. Comprenant quatre habillages graphiques différents, des niveaux infinis, une quinzaine de bonus et décliné sous trois modes de difficultés, la durée de vie de ce bijou n'est plus à prouver. À tester d'urgence !
0190000000773640-photo.jpg


Pingus

Classique parmi les classiques, Lemmings est un jeu de réflexion originellement édité sur Amiga par la société britannique Psygnosis, rachetée depuis par Sony Europe. Le concept du jeu est simple mais totalement efficace. Il suffit de guider des petits êtres idiots de leurs points de départ vers la sortie du niveau pour passer au suivant. Malheureusement pour eux les obstacles présents à travers les divers tableaux leur sont immédiatement fatals. Pingus est un bon clone gratuit porté sous Windows et Linux, remettant avec succès cette petite pépite au goût du jour. En place et lieu des fameux Lemmings aux cheveux verts, vous devrez guider des mini-manchots Tux. Pour arriver à vos fins, il vous faudra aussi ordonner à certains d'exécuter certaines actions spécifiques, soit bloquer le passage, creuser à la verticale ou à l'horizontale, construire un pont ou encore grimper au mur. À noter enfin que l'ensemble des niveaux sont orignaux et qu'il vous sera aussi possible d'en créer de nouveaux. Que dire de plus, à part de le l'essayer indispensablement ? Peut-être une petite suggestion. Laissez chuter de temps en temps quelques Tux, pour vous délecter de la douce mélodie produite par leur rencontre brutale avec le bitume !

0190000001370826-photo.jpg


Wormux

Comme son nom l'indique, WarMUX (Wormux) est une version revisitée du jeu de stratégie Worms développé initialement sur Amiga par Team 17. Cette nouvelle mouture réadaptée, vous permettra de faire affronter les mascottes phares du monde. Pour le résumer simplement, vous aurez affaire à de petits meurtres entre mascottes du monde des logiciels libres. Malheureusement, il vous faudra absolument choisir votre camp. Pour ce faire, il vous suffira de sélectionner une équipe parmi les treize proposées : Firefox le renard, OOo la mouette d'Open office, PHP l'éléphant, Snort le cochon, Spip l'écureuil, Thunderbird le pigeon, Tux le manchot, Wilber la mascotte officielle de Gimp, Workrave le mouton, Beastie le diablotin, Konqi le Dragon KDE, Gnu le Gnou, Nupik le hérisson. Les graphismes des différentes plateformes de combats proposées sont soignés et rafraîchissants, les décors sont surréalistes et même destructibles. Du coté des armes vous aurez à votre disposition un arsenal complet d'arguments meurtriers des plus basiques aux plus loufoques : des bazookas, un bombardier, des fusils, des lances flammes, dynamites, mines, grenades et même des gnu explosifs, des tux volants, enclumes et autres sont de la partie. À la fin d'une bataille sanglante, le dernier survivant sera déclaré vainqueur. Enfin, vous pourrez admirer vos exploits à travers un tableau récapitulatif honorant le plus violent, le plus précis... etc. Seule ombre au tableau, le jeu en réseau étant pour le moment qu'une fonctionnalité expérimentale, vous serez cantonnés à jouer au tour par tour sur la même machine, et ce, jusqu'à quatre personnes. Multiplateforme, gratuit et rafraîchissant, que demander de plus. À redécouvrir simplement !

0190000001370912-photo.jpg

Plasma Pong

Même s'il n'est pas vraiment, comme on le dit souvent, le premier jeu vidéo de l'histoire, Pong d'Atari est indiscutablement le jeu à l'origine du phénomène. Deux raquettes, une balle : un concept on ne peut plus simple qui ne demandait qu'à être « remixé » pour les nouvelles générations. C'est le parti pris de Plasma Pong, une variante très « psychédélique » du classique qui ajoute un détail aussi original que plaisant visuellement : le terrain baigne dans un plasma lumineux, permettant de créer des effets avec la balle ou des ondes de choc. Attention cependant : la physique peut se retourner contre vous et la balle de repartir dans votre camp. Le tout est véritable feu d'artifice qui peut paraître assez confus mais tellement agréable qu'on peut difficilement reprocher à ses auteurs ce déluge visuel.

0190000000301548-photo.jpg


Pac The Man X

Réservé aux possesseurs de Mac, Pac The Man X ne laisse aucun doute sur son origine : il s'agit évidemment d'un remake de Pac Man, le classique indémodable de Namco que l'on ne fera pas l'affront de présenter. Outre des graphismes et une animation sobres mais agréables (niveaux de différentes couleurs et textures, animations fluides), Pac The Man X propose quelques innovations sympathiques. Tout d'abord, le jeu propose 25 niveaux différents. On peut y jouer avec Pac Man ou Ms Pac Man, mais aussi avec les deux puisque Pac The Man est conçu pour être joué à deux simultanémnent. Pour les spécialistes du glouton jaune, si vous pensez maîtriser le jeu à tel point que plus rien ne vous fait peur, tentez le mode "Maître" : ici, vous avancerez dans l'obscurité, avec un champ de vision limité. Réalisé par les auteurs d'un excellent clône de Bubble Bobble, malheureusement payant, Pac The Man X bénéficie des mêmes qualités : une réalisation sans faille, un profond respect du jeu original et quelques innovations bien senties. De quoi rendre jaloux les utilisateurs de Windows !

0190000000227867-photo.jpg


Trackballs

Apparu au milieu des années 80, Marble Madness était un jeu d'arcade d'Atari (notamment connu pour sa célèbre version Amiga, par Electronic Arts), assez unique pour sa vue en 3D isométrique, ses décors géométriques impressionnants pour l'époque et son mode de contrôle puisqu'il se pilotait avec un trackball. D'où, sans doute, le titre de ce remake libre, . Le principe est identique : diriger une boule jusqu'à la fin de parcours de plus en plus tortueux et étroits, en luttant contre son inertie, mais également contre divers obstacles. Contrairement au jeu original qui était en fausse 3D, Trackballs bénéficie de décors vectoriels assez simples mais agréables. Le jeu est tout aussi immédiat et accrocheur que son modèle, et même s'il commence à accuser un certain âge, il reste un remake correctement réalisé d'un jeu qui vieillit bien. A (re)découvrir !

  • Télécharger Trackballs pour Windows et Linux
0258000001339088-photo.jpg


Icy Tower

Un peu moins connu que la plupart des classiques présentés dans cette sélection, est basé sur Nebulus, un jeu de plates-formes créé par l'éditeur défunt Hewson, ayant notamment fait les beaux jours de l'Amstrad CPC ou du Commodore 64. Le but est simple : grimper en haut d'une tour. L'originalité (pour l'époque) vient de l'effet assez réussi des plates-formes qui semblent tourner à 360°. Votre tâche est compliquée par le fait que le décor défile automatiquement. Pas toujours facile, dans ce cas, de ne pas tomber dans le vide. Le remake n'a rien d'extraordinaire mais devrait satisfaire les nostalgiques, même si on regrettera l'absence de la bestiole aux yeux globuleux de la version originale.

  • Télécharger Icy Tower pour Windows
0190000001339118-photo.jpg


Hurrican

Les possesseurs d'Amiga et d'Atari ST (mais aussi de Mega Drive ou de Super NES) se souviennent sans aucun doute de Turrican, un mélange de jeu de plates-formes et de shoot them up à la réalisation impeccable, créé par un éditeur phare de l'époque, Rainbow Arts. est un nouveau remake qui entend passer au niveau supérieur, avec des graphismes entièrement refaits, ce qui est effectivement le cas mais on regrettera peut être leur aspect trop « pré-calculé ». Sorti de ce petit défaut, on retrouve l'ambiance et la jouabilité de l'original et c'est un vrai plaisir. Petit détail qui saura arracher une larme nostalgique à tout possesseur d'ordinateur 16 bits : une fausse intro pirate est même placée au lancement du jeu, avec sa musique « MOD » et son défilement de barres colorées pendant la « décompression ». Plutôt bien réalisé et prenant, Hurrican saura vous tenir en haleine.

  • Télécharger Hurrican pour Windows
0190000000567129-photo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Revivez les classiques du jeu avec la logithèque
App Store : 30 millions de dollars de chiffres d'affaires en un mois
Vidéo : un smartphone Android à clavier coulissant présenté
Iris : un navigateur web quasi-identique à celui de l'iPhone disponible sous Windows Mobile
Insolite : quand la PSP de Sony devient un téléphone mobile
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
L'actu de la semaine revisitée en dessins
Clubic Week: 14 millions de films piratés par mois
Live Japon : séance cinéma en première classe
Les moteurs de recherche en pleine croissance
Haut de page