🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Rétrospective 2018 : les voitures électriques passent la seconde

08 février 2019 à 14h50
35
Voiture électrique volkswagen

L'actualité des voitures électriques a été particulièrement chargée et mouvementée au cours de l'année 2018. Des nouveaux véhicules européens, américains et asiatiques aux investissements colossaux entrepris par les groupes du Vieux Continent en passant par les avancées de Tesla et les efforts observés sur les nouvelles générations de batterie, les innovations n'ont clairement pas manqué. Retour sur ces douze mois aussi passionnants qu'excitants.

Chaque année, le domaine des véhicules électriques prend une dimension toujours plus importante dans l'univers de l'automobile.

D'une, parce que les ressources de la planète dont dépendent les voitures à essence s'épuisent, poussant les fabricants à se tourner vers une énergie plus verte et moins polluante (même si elle reste bien imparfaite). De deux, parce que les acteurs du secteur sont contraints d'intensifier leurs efforts en ce sens, la faute - ou plutôt grâce - à des entreprises comme Tesla, concurrent novateur et redoutable.

Gamme Tesla
Les véhicules électriques de Tesla

Mais à quel point l'année 2018 constitue une étape importante dans le développement des voitures électriques ? Pour répondre à cette question, cette rétrospective des douze derniers mois s'articulera autour de quatre piliers :
  • les grands chantiers européens en termes d'investissement,
  • les nouveaux et futurs modèles de voitures électriques,
  • Tesla et tous les enjeux qui entourent cet incontournable du secteur,
  • les différentes avancées sur les batteries développées, l'un des composants essentiels à la démocratisation des voitures de demain.


Des plans d'investissement gargantuesques

Pour survivre dans le paysage automobile, l'investissement est de mise. C'est du moins ce que laissent penser les différentes stratégies amorcées par les grands groupes. L'année 2018 a ainsi été marquée par un nombre conséquent de création de fonds. Outre les gargantuesques mannes financières injectées, cette position reflète la vision à long terme des multinationales concernées : Volkswagen, Ford, Porsche ou encore BMW, toutes à l'origine de projets ambitieux.

Il faut dire que les firmes allemandes, parmi les leaders du domaine, ont pris un sérieux retard sur leur rival américain, Tesla. A tel point que le ministre de l'économie du pays, Peter Altmaier, a récemment tapé du poing sur la table : « Je me demande vraiment quand est-ce vous serez capables de produire une voiture électrique aussi sexy qu'une Tesla ? », a-t-il lâché à Harald Krüger, Herbert Diess et Dieter Zetsche, respectivement CEO de BMW, Volkswagen et Daimler, à l'occasion d'une conférence sur le thème de l'IA.

BMW i3
La gamme électrique de BMW

C'est dire les difficultés de l'industrie allemande à s'adapter aux grandes mutations d'aujourd'hui. Et pourtant, ce ne sont pas les efforts qui manquent. BMW a par exemple dévoilé ses plans à court terme : commercialiser cinq nouvelles voitures électriques d'ici 2021, que sont la MINI Electric (2019), la BMW iX3 (2020), la BMW i4 (2021), la BMW iNEXT (2021) et la BMW i3 - cette dernière est déjà disponible sur le marché, mais des versions améliorées devraient prochainement voir le jour.

Mieux, la firme bavaroise prévoit d'étoffer son offre jusqu'à 12 modèles électriques, hybrides compris, à l'horizon 2025. A voir si BMW s'alignera sur la stratégie haut de gamme de Tesla, ou misera sur des modèles milieu de gamme pour le grand public - ou les deux. Son compatriote Volkswagen a de son côté une idée claire et précise : commercialiser un SUV électrique à moins de 20 000 euros susceptible de pénétrer un juteux marché encore naissant.

Ford en embuscade

Ce projet s'inscrit dans une stratégie plus globale, basée sur un plan d'investissement faramineux de 44 milliards d'euros, dans l'optique de développer ses solutions électriques et autonomes sur les prochaines années. Une somme représentant tout de même un tiers des dépenses du groupe sur la période 2019-2023. Si la société d'outre-Rhin n'en dévoile pas davantage, son investissement dans ce segment en particulier reste l'un des plus importants de l'année 2018.

Sa filiale Porsche semble également emprunter ce cap. En février, la firme de Stuttgart a levé le voile sur sa vision à court terme en doublant ses fonds à hauteur de six milliards d'euros. Objectif : développer ses voitures hybrides et électriques, dont la Mission E devenue la Porsche Taycan, son réseau de superchargeurs européens et ses installations de production, d'ici 2022. Électrifier 50 % de sa gamme d'ici 2025 fait également partie de ses ambitions.

Porsche Taycan_01
La Porsche Taycan

Ce coup de pouce financier a d'ailleurs porté ses fruits : la production de sa sportive électrique Taycan progresse, si bien que les précommandes du modèle ont été ouvertes en août dernier. Il faudra cependant patienter jusqu'à la fin de l'année 2019 pour l'avoir entre ses mains. En mars, Porsche revoyait même ses ambitions à la hausse en annonçant le développement d'une Mission E Cross Turismo, un SUV électrique à la fois sportif et compact.

Outre-Atlantique, c'est du côté de Ford qu'il faudra se tourner : l'entreprise américaine a profité du salon automobile de Détroit, en janvier, pour présenter son investissement de 11 milliards de dollars dans les voitures électriques, étalé jusqu'en 2022. Le but étant d'introduire jusqu'à 40 véhicules électriques et hybrides d'ici l'année susmentionnée, sans pour autant révolutionner le secteur au regard ce qu'a déclaré son président Bill Ford.

Mondial de l'Automobile 2018, le point d'orgue des voitures électriques

« Nous sommes totalement investis là-dedans. Nous prenons nos véhicules traditionnels, nos véhicules les plus emblématiques et nous les rendons électriques. Si nous voulons réussir dans l'électrique, nous devons le faire avec des véhicules qui sont déjà bien connus », avait-il ainsi expliqué dans un communiqué de presse publié par Reuters.

Si certains acteurs placent leurs pions pour les années qui suivent, d'autres n'ont pas attendu longtemps pour se positionner d'emblée sur le créneau. En témoigne la flopée de voitures électriques exhibées au Mondial de l'Automobile de Paris, début octobre. Des modèles encore au stade de développement qui devraient cependant débarquer sur le marché dans le courant de l'année 2019.

DS3 Crossback E-Tense
DS3 Crossback E-Tense

Composées de Renault et Citroën, les forces françaises se sont illustrées au travers de deux modèles urbains que sont la K-ZE et la DS3 Crossback E-Tense, respectivement. La première se décrit comme une « voiture citadine abordable, inspirée des SUV, et qui réunit le meilleur du Groupe Renault », selon les dires de Carlos Gohn, le PDG du groupe. Gros point noir : sa faible autonomie de 250 kilomètres selon le cycle NEDC.

La seconde se distingue par son design aussi classe que séduisant. Ses caractéristiques techniques affichent de meilleurs résultats (320 km selon le cycle WLTP, 430 km selon le cycle NEDC), tandis qu'une charge rapide lui offre une temps de chargement réduit. Ce duo d'automobiles électriques devrait fouler le sol français d'ici l'année 2019.

Les produits Audi, des bijoux européens

Comme expliqué plus tôt, l'industrie allemande ne compte pas rester les bras croisés. Si son ministre de l'économie semble insatisfait de la dynamique actuelle, force est de constater que les fleurons automobiles du pays n'ont pas non plus chômé. La Mercedes EQC n'a cependant pas fait l'unanimité au regard de son design clairement inspiré de la GLC Mercedes, sans oublier sa modeste autonomie de 350 kilomètres (cycle WLTP).

L'Audi e-tron s'en est revanche bien mieux démarquée. Et ce pour plusieurs raisons : ses lignes élégantes font de ce SUV électrique un produit susceptible de rencontrer son public et ses technologies intégrées (rétroviseurs virtuels en option, large compatibilité avec les bornes de chargement, deux écrans intérieurs) lui apportent une touche high-tech plus que bienvenue. Sa sortie prévue au mois de décembre 2018 fera des heureux.

Audi e-tron GT
L'Audi e-tron GT

Mais la star de la gamme Audi n'est autre que l'e-tron GT, dévoilée à l'occasion du Los Angeles Auto Show : cette sportive électrique concurrence directement la Porsche Taycan et la Tesla Model X de par sa fiche technique et son design. 240 km/h de vitesse de pointe, de 0 à 100 km/h en l'espace de 3,5 secondes, voilà à quoi il faudra s'attendre avec ce monstre de puissance introduit en 2021.

Autre rival de taille, le SUV électrique de la firme britannique Jaguar, la I-Pace. Officialisé en mars dernier, le bolide a ensuite marqué de sa présence la plupart des salons automobiles internationaux. L'occasion de s'approcher au plus près de sa motorisation de 400 chevaux capable de la propulser à 100 km/h en cinq secondes seulement, pour une vitesse de pointe de 200 km/h.

Tesla, plus qu'un simple fabricant

La compagnie sud-coréenne Kia tente quant à elle de rivaliser avec ses concurrents européens à travers deux nouveaux modèles électriques récemment présentés : la Kia e-Niro, en référence à Robert de Niro, égérie de la marque, et la Kia Soul EV (2020). Deux voitures électriques milieu de gamme qui tenteront de pénétrer le marché grand public malgré des prix encore onéreux - autour des 40 000 euros pour la e-Niro.

Mais quels facteurs poussent autant les entreprises à intensifier leurs efforts dans la construction de nouveaux véhicules électriques ? Si le déclin de certaines ressources naturelles de notre planète, en l'occurrence le pétrole, en fait partie, la farouche concurrence menée par Tesla les oblige quelque peu à agir de la sorte pour éviter d'accuser un terrible retard susceptible de les mettre hors-jeu d'ici quelques années.

Elon Musk
Elon Musk

Si Tesla vise davantage une clientèle haut de gamme, ses produits n'en demeurent pas moins une référence sur le marché, tant en termes de design que d'innovation. Et à l'avenir, le constructeur californien pourrait très bien se rabattre sur des produits milieu de gamme. D'autant plus s'il parvient à se bâtir une solide réputation susceptible d'attirer une nouvelle vague de clients dans ses filets.

Il faut dire que l'entreprise dirigée par Elon Musk n'a pas ménagé ses efforts, malgré de nombreuses mésaventures survenues en cette année 2018 : les problèmes de production liés à la Model 3 se sont multipliés, et la promesse des 5000 (puis 6000) véhicules produits en une semaine n'a pas été tenue à temps. Il aura fallu attendre le mois de juillet pour que les équipes de Musk atteignent ce chiffre symbolique.

La Model 3, aussi capricieuse que rentable

Dans le rouge, les finances du groupe ont mis un certain temps avant de virer au vert : le premier trimestre 2018 a été une petite catastrophe financière pour la firme californienne - 3,4 milliards de dollars générés pour 785 millions de pertes - le contraignant presque à mettre la clé sous la porte, la faute aux problèmes de production de la Model 3. Le second et le troisième trimestre lui ont en revanche permis de remonter la pente et de dégager pour la première fois un bénéfice net de 311,5 millions de dollars, grâce aux bonnes ventes de son emblématique Model 3.

En un an, la vente de cette dernière a d'ailleurs bondi de 400 % en Californie. Un succès qui a donc poussé Tesla à s'ouvrir à d'autres pays, dont la France. En novembre, un mail envoyé aux clients français ayant réservé une Model 3 a confirmé l'arrivée du groupe américain au sein de l'Hexagone, dans le courant de l'année 2019. D'ici là, le fabricant s'est octroyé une tournée aux quatre coins du pays dans l'optique d'exposer la Model 3 aux yeux de tous.

Tesla Model 3
Tesla Model 3

Tesla a également effectué toute une série de mises à jour au cours des derniers mois. La plus importante étant probablement la V9 de son Autopilot introduite début octobre, constituée de nouvelles fonctionnalités 100 % autonomes et de nombreux autres ajouts sur son application (accès à des options du véhicule) ou sa voiture (dash cam, jeux Atari). De toute évidence, Elon Musk continuera d'améliorer ses véhicules par le biais de nouvelles mises à jour régulières.

Si les voitures électriques en elles-mêmes subissent une multitude d'améliorations, un composant en particulier devrait bénéficier d'une attention toute particulière au cours des prochaines années : la batterie, essentielle dans la démocratisation des véhicules électriques. Sans une batterie puissante capable d'offrir une autonomie honorable, jamais ce segment ne parviendra à percer. Ce n'est, en somme, qu'une question de temps.

Les batteries, l'avenir de la voiture électrique

La France compte bien donner un petit coup de pouce à la création des nouvelles générations de batterie lithium-ion qui équiperont demain l'ensemble des transports électriques (voitures, bus, trains ou bateaux). Pour ce faire, le gouvernement envisageait sérieusement d'investir 10 millions d'euros dans les activités de Saft, spécialisée dans la conception des batteries, et à l'origine d'un consortium composé de Siemens, Manz et Solvay.

L'objectif étant d'apporter une aide financière conséquente pour commercialiser une nouvelle génération de batteries à l'horizon 2023. Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi a opté pour une autre stratégie : fort d'un portefeuille financier conséquent, le trio a investi dans la start-up américaine Evenate. Une jeune pousse qui se targue de travailler sur des batteries capables de se recharger à 80 % en l'espace de cinq minutes seulement.

Tesla Superchargeurs

Si le projet semble encore au stade de développement, cette technologie de pointe pourrait très bien s'inviter sur la gamme électrique de Renault d'ici les prochaines années. N'oublions également pas les bornes de recharge rapides, dont le nombre se multiplie à vitesse grand V partout en Europe et aux Etats-Unis. Il paraît logique que les efforts fournis pour améliorer les batteries devront se poursuivre intensément, jusqu'à tutoyer une autonomie décente à même de rivaliser avec les réservoirs à essence des voitures thermiques.

Plus globalement, le secteur des véhicules électriques devrait entrer dans une nouvelle phase en 2019 : un nouveau lot de modèles débarquera sur le marché, même si des efforts sur les prix proposés devront encore être faits. Une voiture électrique reste encore chère à produire, et manque parfois de compétitivité tarifaire face aux véhicules thermiques.

Le virage de l'électrique ne fait que commencer, et devrait être de plus en plus radical au fil de la décennie à venir.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
0
toug19
Ok, J’ai pas lu l’article en entier, mais il me semble qu’il manque les modèles les plus abordables: Nissan leaf 40 kwh et prochainement 60 kwh, Kia e-Niro, Hyundai Kona, renault Zoe (avec une prochaine Zoe 2)…<br /> Avec un article comme celui-ci, les gens vont continuer à dire que les voitures électriques sont pour les plus aisés.
Faisduvelo
Les voitures citées sont bien présentes mais il manque les citadines iMIEV, Ion et C0, ainsi que les VW E-Up et Smart EV. Bref, il y a déjà de quoi rouler plus agréablement et moins cher qu’à l’essence ou au gasoil… sauf qu’il faut payer tout de suite l’équivalent du carburant des 5 ou 10 prochaines années !<br /> Donc pas abordable pour tout le monde, mais tout à fait faisable pour qui s’en donne les moyens et sait calculer.<br /> Le vrai problème, c’est l’aversion au changement : les gens sont habitués à aller faire la queue pour se faire racketter en faisant le plein de carburant fossile et ils trouvent ça normal. Ils trouvent par contre très contraignant de rebrancher une prise tous les soirs dans le garage ou de profiter des courses pour faire le plein ! C’est juste une question d’habitude et d’organisation.
lulu1980
Faisduvelo pour ta culture tout le monde n’a pas de garage…
redosk
Cette peur du changement ce n’est pas que pour les gens qui n’ont pas de garage (ou de place privative en parking souterrain).<br /> Ça fait deux ans que je suis en électrique, pour rien au monde je ne retournerai à une fumante.
toug19
Certaines villes / départements sont très bien équipés en bornes publiques, le Lot par exemple.
Fulmlmetal
Cette expression “les fumantes” ça me fait penser aux cul nus qui appellent les autres des “textiles”. C’est très arrogant et hautain.<br /> Tu sais de nos jours ce qui polluent le plus sur une voiture ? ne n’est plus les gaz, c’est la poussière de freins et de pneus, et ta voiture électrique elle n’est donc pas si propre que tu ne le prétends.<br /> Sans parler que l’électricité est fournie par des centrales pas très écolo et que la production de batteries est une catastrophe écologique. Mais tu as raison fermes les yeux sur ces points …
BetaGamma
Désastre écologique en vue … avec le recyclage des batteries<br /> Désastre humain en vue … avec la guerre pour le lithium
redosk
Bah figures toi que les freins de mon VE font moins de poussière que ceux de ton VT puisque je m’en sers rarement.<br /> Mais ça on a déjà du te le dire à chaque fois que tu interviens pour dire des conneries sur un sujet sur tu ne connais visiblement pas.<br /> Quant aux histoires de désastres blablabla, va falloir mieux vous renseigner les gars et aller voir toutes les études sur le sujet, le pétrole vous croyez pas que c’est pire avec les 10aines de milliers de litres à pomper, transporter, raffiner et distribuer pour une seule voiture ? Va falloir un peu mieux utiliser son cerveau
Niverolle
Tu peux nous sortir tout les blablabla que tu veux, l’exploitation du lithium et des terres rares est tout sauf verte et pacifique. Et au final, les batteries ne sont pas biodégradables. Bref, du bon gros déni…<br /> Une caisse de 2,5T pour transporter en moyenne 1,2 personnes est une hérésie écologique, mais les citadins y voient une solution puisque que cela déplace la pollution chez les ruraux.<br /> Ruraux qui ne sont pas près de voir la queue d’un superchargeur (si c’est comme pour la 4G…), mais qui se font taxer sur le diesel, histoire de les faire payer la prime pour les VE des citadins.<br /> Après, ne faut pas s’étonner que ce genre de blague se termine avec des gilets jaunes (ou jaqueries et bagaudes, si tu parles couramment l’énarque).<br /> Source : https://www.ledauphine.com/actualite/2018/11/29/diesel-essence-electrique-a-quoi-carburent-les-vehicules-particuliers-de-votre-commune
redosk
Ça tombe bien les terres rares y en a pas dans les batteries et pas dans tous les moteurs des VE (sauf peut-être les moteurs des essuie-glaces que tu as aussi dans ton VT, j’espère), par contre dans les pots catalytiques ça c’est sûr qu’il y en a, dans les hauts-parleurs et dans beaucoup d’autres choses.<br /> Les études récentes prouvent que la pollution liée à l’extraction du lithium est compensée apres environ 60000km sur le mixe énergétique français.<br /> 1.847 t maxi la Model 3, et malgré ça elle ne consomme que 16kWh aux 100km, un VT qui consomme 6l/100 consomme lui l’équivalent de 54kWh/100, donc je te laisse réfléchir où est “l’hérésie écologique”, même si on prend en compte le rendement de production et de transport de l’électricité.<br /> Et c’est sans parler du pompage, du raffinage, du transport et de la distribution du pétrole qui eux aussi consomment de l’énergie.<br /> En quoi ça déplace la pollution chez les ruraux ? Oo<br /> Rien n’interdit lesdits ruraux de s’acheter un VE aussi. Qu’on taxe (ou plutôt qu’on rétablisse la taxe) sur ce qui pollue ne me dérange pas, mais les gentils gilets jaunes ont eu ce qu’ils voulaient donc ce blabla plaintif n’a plus lieu d’être.<br /> Ah et je n’ai pas non plus compris là où tu voulais en venir avec les SuC, enfin si je pense avoir compris mais c’est un peu n’importe quoi si c’est ce que j’ai compris.
Niverolle
Si tu as des lacunes, il suffit de demander : le lanthane, le néodyme, le cérium, le praséodyme, …<br /> 1,85T soit le PTAC d’un véhicule utilitaire, mais à vide et encore pour le Model 3, excusez du peu… Désolé de te casser ton rêve, mais c’est pas avec ça que tu vas sauver la planète.<br /> Pour le reste, je vais me permettre de te citer : “va falloir un peu mieux utiliser son cerveau” (et sinon tu peux aussi faire un tour avec ta model 3 dans les Hautes-Alpes, tu vas vite comprendre).
redosk
Oui et ? C’est bien tu sais citer les terres rares, je suis content pour toi, mais ça ne change rien au fait qu’il y en a partout, y compris dans les pots catalytiques et pas dans les batteries et pas dans tous les moteurs, ça c’est un fait.<br /> C’est bien tu connais les PTAC des utilitaires, je suis content pour toi, ça ne change là non plus rien au fait que le rendement est meilleur malgré la différence de poids, sais-tu au moins de combien est la différence de poids avec un VT équivalent, au lieu de me parler d’utilitaire ?<br /> Par ailleurs, quel est ton intérêt à sortir tant de bullshit ? Le progrès te fait peur ? Tu as un problème de jalousie envers les gens qui peuvent se la payer ?<br /> Perso je ne fais que dire que les conneries qu’on s’évertue à raconter sur les VE pour je ne sais quelles raisons sont inexactes.
Niverolle
Je n’ai rien contre les VE, je me suis même renseigné pour remplacer mon Berlingo pour le version e-Berlingo, sauf que l’autonomie est trop faible. Et n’essaye pas de me vendre ta Model 3, qui est hors sujet compte tenu de mon usage.<br /> Bref, comme toujours tu t’enfonces, et tu finis par les insultes : bullshit, c’est ta spécialité, n’est-ce pas rexxi ?<br /> Mais comme toujours, je veux bien te laisser une chance, en te laissant méditer sur la carte de France que je t’ai donné plus haut (en évitant, si possible, de prendre les millions de provinciaux pour des ploucs).
redosk
Bah je ne comptais pas te vendre une Model 3 à la place d’un Berlingo <br /> J’y peux rien si les constructeurs traditionnels n’essaient pas de développer sérieusement leur offre VE et se contentent de faire des trucs inutilisables pour en vendre le moins possible tout en faisant mine de s’y intéresser.<br /> Quel est le problème avec ta carte ? Au fait, je ne suis pas Parisien, je vis pas loin de Metz si tu sous-entendais que j’étais un vilain Parigot qui ignore ce si se passe en province.<br /> C’est marrant, tout ce à quoi je te réponds tu l’esquives.
LeSavoyardZE
Faut pas se mettre dans ces états là…<br /> Il y a des Kangoo ZE qui ont des bonnes autonomies en tout cas…<br /> Moi je roule en Zoé depuis un ans, en province, et même en montagne <br /> Je n’y trouve aucun inconvénient… 300 km réels l’été, un peu plus de 200 l’hiver (fait froid en Savoie, il faut faire tourner le chauffage), bref, je vais au boulot, en randonnée l’été, au ski l’hiver, dans la famille à +200km A/R sans recharger, plus loin s’il faut en rechargeant, et tout ça pour bien moins cher à l’usage que mon ancienne Clio… avec 25000 km/an, la location de batterie inclue, j’économise 50 à 100€/mois, très peu d’entretien en plus…<br /> Il n’y en a donc pas que pour les riches parisiens des véhicules électriques, mais bien pour tous les goûts et toutes les régions…<br /> Et c’est clair que c’est bien plus écologique, peu importe les fake news qui circulent sur les VE… Les photos des mines de Lithium sont en général des photos de mines de pétrole bitumeux d’Alaska ou autre…<br /> Le bilan d’un VE est bien mieux qu’un VT, même dans les pays dont la production d’électricité n’est pas verte… plein d’études le démontrent, et les batteries auront des secondes vies dans les bâtiments pour accompagner les panneaux solaires ou éoliennes, et sont déjà recyclables à 95%,donc pas de panique…<br /> Faut pas hésiter en tout cas c’est économique, écologique, et ultra confortable à l’usage
Niverolle
Ok, je vais faire comme si tu n’avais pas essayé de me faire dire n’importe quoi…<br /> Tu veux croire au père Noël, sauf qu’en l’état de la technologie, il n’y a rien de magique, puisqu’il faut donner 2.58 kWh à la source pour fournir 1 kWh à l’usager (source EDF), et donc si tu rajoute la perte en charge et en décharge pour la batterie, tu n’impressionne plus personne avec 16kWh/100.<br /> Sans compter que ta comparaison avec un VT tout pourri qui tourne à 6l/100 n’est pas très honnête (les moteurs thermiques progressent eux aussi).<br /> L’argument sur le mauvais rendement de la pétrochimie, peut s’appliquer aussi au nucléaire (e.g. produire du MOX), et même à l’hydraulique (e.g. le curage mécanique des sédiments lorsque les chasses ne suffisent plus), etc.<br /> Un autre argument classique est celui de la ressource fossile que l’on est en train de dilapider, sauf qu’un salar, c’est quoi si ce n’est de l’énergie solaire fossile ?<br /> La pollution ? Un simple coup d’œil sur Google Earth suffit pour constater les ravages dans des zones pourtant très fragiles (et ce n’est qu’un début).<br /> L’argument des guerres pour le pétrole comme en Irak, ne tiens pas non plus puisque l’Afghanistan possède, entre autre, de belles réserves de lithium…<br /> Bref, au risque de radoter, ce n’est pas ce qui va sauver la planète (du moins pour l’instant).
Niverolle
Le Kangoo ZE est pas mal, mais j’attends une autonomie au moins équivalente à celle de ta Zoé (histoire d’avoir de la marge car l’autonomie fond comme neige au soleil avec un gros chargement).<br /> Sinon, on peut toujours parler de cas particuliers, mais dans mon cas, s’il y a bien une borne au pied des pistes, ce n’est qu’une 22kW, et à 6 km de chez moi… Sans compter, que l’hiver dernier les employés municipaux n’ont rien trouvé de mieux que d’y stocker de la neige, sous prétexte qu’il n’y a jamais personne qui utilise la borne (humour quand tu nous tiens …). Et on n’est pas près d’avoir mieux, vu que l’on n’est pas des territoires rentables…
rexxie
En réalité, il n’y a pas de terres rares dans les batteries, ni dans la Zoé, la Tesla S et X.<br /> Par contre il y en a beaucoup dans le raffinage de l’essence et les pots catalytiques.<br /> Comme nous sommes bien désinformés par les pé-trolls.
redosk
“un VT tout pourri qui tourne à 6l/100”<br /> C’est un peu le cas de la plupart des VT, et à modèle et performances équivalents la conso est supérieure à ces 6l/100.<br /> Et là on ne parle que de l’essence venant de la pompe, on oublie le pompage/transport/raffinage de la 10aine de milliers de litres de pétrole pour qu’une seule voiture parcourt 200kkm.<br /> Car si tu parles du rapport de production de l’électricité il faut aussi prendre ça en compte dans la comparaison, et là on dépasse les 54kWh/100 pour le VT.<br /> Bref ton argumentation je-suis-pas-anti-VE-mais-nanani-nanana-j’ai-raison-tu-pollues-plus-que-moi alors que tu ne réponds même pas à la moitié de ce que je te réponds me suffit, ciao ! <br /> PS/édit : Je me demandais pourquoi tu m’appelais rexxie, je comprends mieux… Donc je t’explique, même si ça doit être compliqué pour toi de comprendre ceci : redosk != rexxie.
Niverolle
MDR<br /> Dans le meilleur des cas cela nous donne juste un rexxie bis : sophiste (j’ai bien aimé l’utilisation des batteries comme épouvantail), injurieux (il faudrait s’amuser à compter le nombre de “bullshit” sur ce forum mais de toute façon rexxie est forcément le champion) et surtout fâché avec les chiffres (pas de bol pour toi mon Berlingo tourne à 5,8L/100, mais c’est un modèle d’il y a 7 ans forcement plus consommateur qu’une berline C4 actuelle) !<br /> Donc forcement, cela n’aide pas à la discussion…<br /> Plus sérieusement, il y a encore une belle marge de progression sur la densité énergétique des batteries. Donc tu peux toujours croire au père Noël ! Mais là, on parle bien au futur… et en attendant tu as cette carte de France qui montre que le monde ne fonctionne pas, mais alors pas du tout, comme tu le voudrais.
redosk
Fâché avec les chiffres ? Dixit le gars qui parle d’une voiture de 1.8t en disant qu’elle pèse 2.5t ! Crédibilité 0, merci ! <br /> Tu mélanges une Tesla, un Berlingo et une C4, rien à voir, il faut déjà commencer par regarder ce qui est comparable. Ça n’aide pas à la discussion.<br /> Ensuite tu me parles de 5.8l aux 100, constatés ou les chiffres théoriques NEDC ? Parce qu’il faut rappeler que les conso théoriques sont… théoriques, surtout avec le cycle NEDC.<br /> Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de marge de progression pour les batteries, c’est évident et c’est justement ce que Tesla s’est penché pour les packs de batteries de la Model 3 et continue de faire.<br /> Ta carte, je t’ai déjà dit que je ne voyais pas où tu voulais en venir, mais vu que tu ne réponds à rien de ce qu’on te dit, ça n’aide pas.
Niverolle
Mais où est-ce que tu as vu que je parlais de la Model 3 ? C’est même pas un article sur cette voiture ! Cherche un peu et tu vas vite trouver des modèls de VE à 2,5T…<br /> Je compare la Model 3 à une C4 (qui consomme forcement moins que le Berlingo), ce n’est pas bien ?<br /> 5,8L/100 constaté, évidement (et je suis à la montagne)…<br /> Je n’ai jamais dit que tu n’avais jamais dit que… Mais au moins on est d’accord…<br /> La carte montre beaucoup de chose (cf. messages précédents)… Et puis devant une telle carte de couleur uniforme, à ta place, j’aurais l’impression de prêcher dans un désert …
redosk
Bah justement tu parles dans être précis, moi je te parle d’efficience, et la Model 3 est celle la plus en avance.<br /> Tu parles donc du Model X, 2.35t à 2.49t.<br /> Une Cayenne : 2.06 à 2.37t…<br /> La différence n’est pas énorme, et ça reste toujours + efficace énergétiquement.<br /> Bah entre une Model 3 et une C4 comment dire… Faut plutôt parler d’une marque premium et performante… <br /> Ben ta carte n’a toujours pas de sens, je suis désolé, je ne prêche rien du tout… Et c’est évident que l’électrique a un faible pourcentage, c’est relativement nouveau, il faut avoir sa place privée pour charger la nuit (ou être dans une ville qui a suffisamment de bornes publiques) et surtout ne pas avoir peur du changement, ça c’est le plus compliqué pour les Français…<br /> À l’heure actuelle il est donc impossible d’avoir cette carte en bleu, même une seule ville, donc je ne vois pas le sens de cet argument.
Niverolle
Ok donc restons sur ton exemple de la Model 3 : soit 16kWh/100 vs 54 kWh/100, sachant que EDF nous dit qu’il faut griller 2,58kWh pour pouvoir livrer 1 kWh, cela nous donne 41kWh/100 vs 54 kWh/100, et même 45 kWh/100 vs 54 kWh/100 si on estime à 10% les pertes au niveau de la batterie. Donc oui, les VE ont un super rendement à la roue, mais comme en amont la production de l’électricité à un rendement médiocre, on est juste dans du moins pire. Tu vas objecter qu’en amont la pétrochimie à elle aussi un rendement minable. Sauf que produire du MOX c’est probablement bien pire… Tu vas objecter que les éoliennes, les panneaux photovoltaïques, ou les barrages hydrauliques, n’ont pas besoin de MOX. Sauf qu’une éolienne c’est de l’ordre de 3T de terres rares… Reste donc les panneaux photovoltaïques (du moins ceux qui n’utilisent pas de terre rares) et les barrages hydrauliques (du moins ceux qui ne nécessitent pas de curage mécanique)… Et bien sûr, il ne faut surtout pas oublier, les centrales à charbon ou à gaz qui poussent comme des champignons à travers la planète et qui expliquent pourquoi on dit que les VE sortent la pollution des villes pour la diffuser dans les campagnes…<br /> En bref, il n’y a rien de magique ! Si ce n’est qu’à la fin, un SUV californien de 2,5T (j’y tiens, mais 1,8T ce n’est pas beaucoup mieux) et qui ne transporte que 1,2 personnes en moyenne, devient le porte drapeaux de la mobilité verte… Chapeau l’artiste !<br /> Pour la carte, je pense au contraire que si on doublait la densité énergétique des batteries (ce n’est pas si simple car il faut dans le même temps arriver à doubler le débit en charge tout en conservant une bonne sécurité, mais j’ai bon espoir), le nombre de VE exploserait… Ce qui nous sortirait de cette boucle de rétroaction négative qui fait qu’il y a pas de VE, car il n’y a pas de bornes, car il n’y a pas de VE, car il n’y a pas de bornes, etc. La carte, montre d’ailleurs que les aides de l’état sont assez inefficaces pour ce qui est de transformer cette boucle en rétroaction positive.
rexxie
Bonjour Redosk. Heureux de te lire. Je trouve rigolo que Niverolle te prenne pour moi. Faut dire que je lui ai donné de l’urticaire l’an dernier à ce salaud de vendu aux pétrolières. Alors il paranoille sur quiconque ose défendre les voitures électriques, les plus propres et les plus efficaces. Il préfère qu’on se laisse enculer par les pétrolières qui nous nique le climat, nous vident le porte-feuille et nous rendent malades des poumons, du coeur et du cerveau.
rexxie
Tu veux berner qui avec ta densité énergétique? Celle de l’essence part en fumées toxiques, en chaleur et en frottements dans une voiture thermique dont le moteur n’est efficace que de 12 à 20% en moyenne, alors que le moteur électrique qui ne chauffe pas, ne frotte pas, est tout simple avec 2 roulements à bille comme toute friction et qui est efficace à 85%.<br /> Le complexe, archaïque et fragile moteur à pétrole a fait plus que son temps, et ne survit que parce que le puissant cartel pétrolier mondial le tient à bout de bras (le droit étant le cartel automobile qui profite sur notre dos d’entretiens, réparations et remplacements prématurés).
Niverolle
Ah rexxie, depuis le temps que tu balances tes chapelets d’insultes sur ce forum soit 3 ou 4 ans, le reste du monde ne c’est pas du tout plié à tes désires. Outre ce déni de réalité, je note que tu es en plus imbu de toi-même, au point de t’imaginer m’avoir donné de l’urticaire… Remarque, venant de toi, je ne suis même pas surpris.<br /> Pour ce qui de la densité énergétique, j’ai bien lu tes arguments, qui se trouvent être des généralités parfaitement exactes mais sans lien avec la densité énergétique… Du coup je te retourne la question, tu veux berner qui avec ton hors sujet ?<br /> Et avant que tu me fasse dire ce que je n’ai pas dis, on va mettre les choses bien au clair : je n’ai jamais dit que le VT étaient plus propre ou plus robuste que le VE.<br /> Quand à ta théorie sur les cartels automobiles et pétroliers, elle ressemble beaucoup à de la paranoïa. Désolé de te casser ton rêve, mais la consommation de pétrole ne va pas chuter avec l’arrivé des VE. Et je te rappel que les constructeurs historiques comme Renault bossent sur les VE depuis une décennie…
redosk
C’est avéré le fait que les groupes pétroliers n’ont pas envie de voir le VE de développer de trop.<br /> Voir Tavares et son discours alarmiste, voir les allemands qui menacent l’emploi s’il y a trop de VE.<br /> Plusieurs politiques ont reçu des menaces du même genre en voulant développer le VE.<br /> Tout ça ce sont des faits.<br /> À cela on peut ajouter les shorters, dont certains sont de connivence avec les premiers, qui répandent moult FUD sur Tesla.<br /> Par ailleurs les constructeurs historiques travaillent sur le VE, ça ne veut pas dire qu’ils ont envie d’en vendre.<br /> Mon concessionnaire Renault avait fait une erreur de commande à mon avantage quand je voulais une Zoé, il a tout fait pour que j’annule la commande.<br /> De plus il voulait à tout prix me vendre un contrat d’entretien totalement inutile.<br /> Ensuite chez BM, quand j’ai voulu prendre mon i3, étrangement il n’arrivait pas à sortir le BdC pendant plusieurs jours à cause de problème informatique… Il a fallu que je lui dise que j’allais voir ailleurs, en leur montrant la boutique Tesla juste à côté, pour que le BdC sorte dans les 5mn…<br /> Si tu veux tester, va dans une concession, fait comme si tu étais intéressé pour un VE dans être sûr de toi, à 95% sûr il te dira que c’est mieux de prendre un VT.
Niverolle
J’ai effectivement eu une réponse de ce genre pour le e-Berlingo, mais il faut dire que l’autonomie n’est pas son point fort (je ne peux même pas faire un aller-retour à ma préfecture sans devoir recharger).<br /> Le VE va tuer des emplois, c’est évident… Maintenant, que les constructeurs sortent les violons pour attendrir les politiques, c’est de bonne guerre. Mais au fond, l’emploi n’a jamais été le soucis des industriels, et s’ils pouvaient tout robotiser, ils n’hésiteraient pas une femtoseconde. D’ailleurs Tesla n’est pas à la traine dans ce domaine…<br /> Qu’en tu vois le succès de la presse spécialisée, je ne penses pas que le consommateur soit victime d’une emprise quelconque: il connait parfaitement les coûts réels, ainsi que les statistiques nationales (contrôle technique, rappels constructeurs, etc.). Si les gens n’achètent pas de VE ce n’est pas par ignorance et encore moins par stupidité…<br /> C’est si difficile que cela d’admettre qu’une technologie n’est pas encore mature ?<br /> Tout ceci me fait penser au mach qui ce joue entre les APN hybrides et les reflexes. Là aussi on parle beaucoup de lobby. Sauf qu’en pratique, le consommateur va d’abord consulter un Chasseur d’Image ou consort, avant de choisir entre les atouts et les faiblesses de ces deux technologies… Et le fait est que beaucoup reportent de quelques années le choix de l’hybride, évidement au grand dam de ses partisans qui hurlent au complot. De vrais rageux qui au final font beaucoup de tord à leur cause - là je pense à toi rexxi !!!<br /> Ce spectacle est d’autant plus pathétique, que l’enjeu est absolument nul, puisque tout le monde sait bien que l’hybride et le VE finiront par passer devant (en tout cas il n’y a aucun obstacle technologique ou théorique identifié à court et moyen terme).
rexxie
Ouais, il pense à moi, il me voit dans les autres commentateurs, mais ne fait pas d’urticaire… Lol! Va te faire soigner mon pauvre…<br /> “La technologie n’est pas encore mature” Ça c’est ce que la désinformation nous susurre depuis 15 ans alors que les constructeurs ont TOUS prouvé qu’elle l’était il y a 20 ans en Californie quand une loi les y avait contraint. Il a fallu Tesla pour montrer au monde qu’ils mentaient.
Niverolle
Inutile de fantasmer, te voir t’enfoncer m’a toujours amusé. D’ailleurs, je te signale amicalement que c’est exactement ce que tu es en train de faire. Et forcement quand je vois un “bullshit” en guise de seul argumentation, je pense forcement à tes florilèges qui atteignent effectivement un niveau pathologique (sauf que dans ton cas, c’est juste de la vulgarité gratuite).<br /> Et non, la technologie n’est pas encore mature, et c’est bien ce que montre la cartographie des CG. Mais comme je l’ai déjà dit, il suffit de doubler la densité énergétique pour faire verdir tout ça…<br /> Pour le reste, je ne sais pas du tout de quoi tu parles, mais j’imagine que tu as des sources à me fournir (une loi c’est du sérieux, tu devrais pouvoir me trouver ça).
remitchou
Si moi j’aime bien cette expression “les fumantes”. Je n’ai pas de voiture je roule à vélo, mais s’il faut choisir entre rouler derrière un diesel ou un électrique, je pense pas trop au mines de terres rares et centrales électriques
KlingonBrain
De toute façon, vous battez pas. Le gros problème de la voiture électrique, c’est qu’elle n’est accessible qu’aux classes aisées. Et l’industrie n’a pas encore prouvé être en mesure de changer ça.<br /> Mais pour le comprendre, il faut regarder l’ensemble du cycle de vie d’une voiture, pas juste le prix d’achat.
Metaphore54
Le plus dur sera pour ceux qui habitent en appartement, tirer une rallonge du 8ème étage risque de déplaire aux voisins.
decidel35
t’es vraiment un guignol de première… et assumé en plus.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Remove.bg détoure automatiquement vos photos avec le deep learning
Protonmail propose désormais d’importer et d’exporter ses boîtes mail
Sécurité, espionnage, 5G, revenus records… le président de Huawei veut rassurer
TSMC reçoit le feu vert pour son usine dédiée aux puces gravées en 3 et 5 nm
Street View Trekker : le sac à dos Google qui capture des images à 360° a été amélioré
App Store : 2x plus d’éditeurs d’applis millionnaires que sur le Play Store
Mars Express dévoile une photo d'un cratère entièrement recouvert de glace
La CNIL sanctionne Uber de 400 000€ pour atteinte à la sécurité des données
Indiescovery #5 : Iris.Fall
Santé : bientôt un capteur à ingérer contrôlable en sans fil
Haut de page