Tesla a bien frôlé la faillite à cause des problèmes de production de la Model 3

7
elon musk hero

Dans le cadre d'une émission diffusée sur la chaîne HBO, Elon Musk, le patron de Tesla, a évoqué les grandes difficultés financières dans lesquelles était embourbée l'entreprise en 2018. À tel point que la firme a bel et bien failli mettre la clé sous la porte.

Elon Musk a décidé de jouer la carte de la transparence : à l'occasion d'un entretien pour l'émission télévisée Axios, diffusée sur la chaîne américaine HBO, Elon Musk, aux commandes de Tesla, s'est attardé sur les diverses difficultés rencontrées au cours de l'année 2018. Et notamment celles de sa Tesla Model 3, dont la production pour le moins chaotique au cours des mois d'avril et mai aurait pu être fatale pour le groupe.

« La compagnie perdait énormément d'argent »

Car la firme californienne a bel et bien failli mettre la clé sous la porte, de l'aveu même de l'intéressé. « Tesla a été menacée de fermer à cause de la ligne de production de la Model 3. La compagnie perdait énormément d'argent et, si nous n'avions pas résolu ces problèmes rapidement, nous serions morts. C'était extrêmement difficile », a-t-il ainsi avoué à ses deux interlocuteurs.


À tel point que le groupe américain ne disposait que d'un sursis de quelques semaines pour remonter la pente. Sans quoi, l'aventure s'arrêtait là.

À l'époque, Elon Musk s'était investi à 200 % pour tenter de renverser la vapeur, en travaillant jusqu'à 100 heures par semaine. « Ça abîme le cœur et le cerveau », tient-il à préciser, comme si cette dure période avait entraîné des séquelles sur l'entrepreneur.

Une fin d'année positive

Depuis, la compagnie d'outre-Atlantique affiche une bien meilleure mine : en Californie, ses ventes ont bondi de 400 % en l'espace d'un an, alors que la France devrait voir arriver la Model 3 au cours de l'année 2019 - une tournée a actuellement lieu aux quatre coins de l'Hexagone. Seule ombre au tableau : son tweet de trop, qui lui a fait perdre son siège de président, mais pas son statut de directeur des opérations.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (7)

Urleur
je suis curieux de voir les bateaux .
gazzzzz
Je comprends pas que Tesla galère autant.<br /> Ils n’ont quasi aucune concurrence en terme de caisse électrique.<br /> Ils devraient péter les plafonds avec leurs bagnoles.
fri2
Je suis curieux de voir le niveau de finition de ces voitures au final.
Fulmlmetal
La Tesla se vend beaucoup en Californie, c’est 1/3 de ses ventes globale. donc dan usn pays habitué aux grands espaces, aux grandes routes, l’autonomies des électriques ça n’interesse pas. Ca reste une voiture de ville.<br /> De plus, le prix est un gros facteur déterminant sur les ventes, faut taper dans les 80K$ pour une tesla, seule la Model3 annoncé à partir de 35K$ est en dessous mais il semble que la facture monte très très vite avec les “options quasi indispensables” au point que la moyenne de vents des Tesla est à environ 60K$. Ca reste donc une voiture de riche donc destiné à une population restreinte. Tout en sachant que les riches ont aussi un gout pour les belles voitures premium de type allemandes.<br /> après dan scertains pays, et notamment ne europe et ne France le nombre de Superchargeur est ridiculemnent faible donc pas étonnant que ça coince.<br /> A noter que la concurrence arrive petit à petit mais de plus en plus déterminé et ça devrait faire mal à Tesla qui peinait déja en situation de monopole.
Fulmlmetal
De tous les retours que j’ai pu en entendre ou lire c’est vraiment pas terrible, surtout en comparaison du prix. Y a meme des clients qui ont reçu des model3 avec des portes arrières de couleurs (intérieures) différentes (véridique), donc ça montre qu’en fin de chaine le controle qualité est totalement absent.
sharky172
La vrai source du problème c’est que pour le moment ils ne sont pas capable de fabriquer assez de voitures, pour rentabiliser les investissements.<br /> A titre de comparaison en 2017 Volkswagen à produit 6 000 000 de voitures alors que Tesla a produit difficilement 100 000 voitures.<br /> Les commandes sont là, mais la ligne de production ne suit pas encore le rythme. A partir du moment où Tesla sera capable de produire autant de voiture qu’il a de commandes, l’entreprise sera probablement sauvée.
Voir tous les messages sur le forum