Elon Musk a démissionné de son poste de Président de Tesla

01 octobre 2018 à 11h34
15
tesla concession

L'emblématique patron du constructeur automobile est sommé de quitter son poste de Président du Conseil d'administration après un accord passé avec le gendarme boursier américain.

Elon Musk paye ses multiples frasques. L'emblématique fondateur de Tesla a passé un accord à l'amiable avec la Securities and Exchange Commission (SEC) et devra s'acquitter d'une amende de 20 millions de dollars, tout comme Tesla qui devra payer la même somme d'argent. Il va également laisser sa place de président du conseil d'administration de Tesla et ne pourra plus être réélu durant 3 ans.

Elon Musk désormais mieux encadré par son conseil d'administration

Le patron de Tesla risquait gros dans cette affaire. Si la SEC était allée au bout de son enquête, il aurait pu être interdit à vie de présider une entreprise cotée, et perdre immédiatement le contrôle du constructeur automobile. Avec cet accord, il reste en poste en tant que PDG et continuera à diriger l'entreprise quotidiennement.

La SEC a déclaré suite à cet accord que « l'ensemble des mesures annoncées aujourd'hui sont faites pour répondre aux actes reprochés en renforçant la gouvernance d'entreprise de Tesla et la supervision, afin de protéger les investisseurs ». En clair, le gendarme de la Bourse souhaite mieux encadrer Elon Musk par son conseil d'administration afin d'assurer à Tesla plus de sérénité dans son développement.

Une plainte pour manipulation de cours engagée à la suite de tweets

Cet arrangement est le résultat d'une poursuite engagée par la SEC envers Tesla suite à une série de tweets publiée par Elon Musk le 7 août dernier. Le PDG y annonçait réfléchir à un retrait de Tesla de la Bourse, un projet finalement abandonné deux semaines plus tard. Le milliardaire américain estimait que sa cotation nuisait à sa capacité de croissance et souhaitait racheter toutes les actions de l'entreprises à 420$ l'unité.

Les spéculateurs n'ont pas tardé à réagir à cette annonce surprise et ont attaqué le constructeur automobile, l'accusant d'avoir gonflé artificiellement le prix de l'action. Une loi de 1934 de la SEC interdit à des dirigeants d'entreprise de faire des annonces sur des achats ou ventes d'actifs s'ils n'ont pas les moyens de le faire. Lors de son annonce, Elon Musk n'avait donné aucune garantie à la SEC de pouvoir réaliser son rachat d'actions.
Modifié le 01/10/2018 à 11h51
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Microsoft officialise le nouveau Minecraft : Dungeons
Razer dévoile une nouvelle gamme de casques gaming
Ils détruisent leur labo en créant un énorme champ de force magnétique
Aux Etats-Unis, ce Shiru Café propose de payer avec des données personnelles !
Le piratage massif de Facebook pourrait avoir des conséquences énormes sur les sites tiers
Apple Store : un gang vole près d’un million de dollars d'iDevice
Bon plan : plus que 24h pour l'offre Freebox Mini 4K à 14,99 euros pendant 1 an
ARM dévoile des processeurs spécialement dédiés aux voitures autonomes
Freebox V7 : la mamie du Cantal est de retour
Haut de page