Séries originales, notre sélection Amazon Prime Video pour vos sessions d'été

29 juillet 2020 à 18h37
0

En attendant la reprise classique du Veilleur d'écran[s] à la rentrée, au rythme de une série par semaine, cet été nous vous proposons plutôt une sélection des meilleures séries originales disponibles sur les principales plateformes de streaming. On commence par Amazon Prime Video.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Ces dernières semaines, Amazon Prime Video a spécialement mis l'accent sur la mise en ligne au sein de son catalogue de vieilles gloires d'antan, comme Battlestar Galactica, Malcolm ou encore X-Files. Mais la plateforme propose également de nombreuses séries originales de qualité ; c'est à dire des séries produites directement par Amazon, à ne pas confondre avec les séries dites exclusives, qu'elle ne fait que proposer à son catalogue après en avoir récupéré les droits de diffusion à un tiers. C'est par exemple le cas pour The Terror à AMC, par exemple.

Voici donc notre sélection des shows originaux qui, d'après nous, valent le plus le coup sur Amazon Prime Video.

Fleabag

Cette sélection est comme d'habitude rangée par ordre alphabétique. Mais si j'avais dû la ranger par ordre de qualité, Fleabag aurait fort probablement occupé la même position en haut de l'affiche. Le show de la géniale Phoebe Waller-Bridge (créé et principalement porté par elle-même devant la caméra) ne contient que 12 épisodes de 30 minutes et je vous conseille de ne pas la binger mais plutôt de la savourer doucement comme un bon vin.

Brillamment écrite, hilarante, touchante, maîtrisant à la perfection la destruction du 4ème mur… Fleabag mérite un nombre incalculable de compliments et se paye même le luxe de proposer une casting 5 étoiles. Aucun doute, le show méritera sa propre chronique au cours d'une future saison du Veilleur d'écran[s], car croyez moi les quelques lignes que vous venez de lire ne suffisent absolument pas à rendre justice à cette série dont le sujet est pourtant assez lambda : il est question d'y suivre la vie rarement facile d'une londonienne qui a rarement la langue dans sa poche et qui n'hésite pas à dire au spectateur ce qui lui passe par la tête.

Good Omens

Un peu comme pour le livre éponyme de Terry Pratchett et Neil Gaiman, la série Good Omens a (pour ma part en tout cas) un léger goût de trop peu une fois arrivé au bout. Cependant, grâce à son scénario original et surprenant, centré sur un ange et un démon qui décident de mettre à profit leur amitié contre nature pour empêcher l'Apocalypse, et grâce à son casting (David Tennant et Michael Sheen sont formidables), le show demeure très agréable à regarder.

Il faut dire qu'au delà de son agréable format ramassé de 6 épisodes et de la présence de Neil Gaiman lui-même aux manettes, la série a ce « je ne sais quoi » (à prononcer avec un accent anglais) que seul le mélange des esprits de Pratchett et de Gaiman peut donner.

Homecoming

Déjà évoquée dans notre sélection des meilleures séries d'anthologie, Homecoming est une proposition Amazon Prime Video et est donc logiquement de retour ici. Composé de deux saisons, ce thriller volontairement énigmatique est surtout intéressant pour sa première saison, plus intéressante à tous les niveaux que la seconde, plus classique.

Il faut dire que la première saison a été réalisée par le talentueux Sam Esmail (Mr. Robot) et portée par Julia Roberts. Je ne vous en dirai volontairement pas plus sur l'intrigue, qui mérite d'être découverte en regardant le show directement.

Philip K. Dick’s Electric Dreams

Egalement présente dans notre final de saison 3 sur les séries d'anthologie, Philip K. Dick's Electric Dreams est un peu l'équivalent du Black Mirror de Netflix chez Amazon. La série est en effet composée de 10 épisodes indépendants, basés sur des écrits du prolifique écrivain. Si le show propose quelques épisodes un peu moyens, elle vaut tout de même le coup d’œil pour la plupart, surtout si vous aimez la science-fiction et les autres travaux de l'Américain.

Portés par un casting régulièrement relevé, les épisodes jouissent de sujets et cadres variés et j'aurais véritablement apprécié qu'une saison 2 soit proposée.

Sneaky Pete

Probablement la série originale Amazon la moins connue de cette sélection, Sneaky Pete a pourtant un argument de poids qui risque de titiller l'intérêt des fans de séries : Bryan Cranston. L'acteur star de Breaking Bad y joue un rôle secondaire le temps de quelques épisodes, mais fait surtout office de co-créateur sur cette sympathique série terminée après 3 saisons.

L'intrigue suit l'arnaqueur Marius (l’impeccable Giovanni Ribisi), un homme qui sort de prison et qui décide, pour échapper à ses débiteurs, de prendre l'identité de Pete, son compagnon de cellule toujours enfermé. Il va alors intégrer la famille de ce dernier et se faire passer pour lui. Je vous laisse imaginer ce que va donner l'accumulation de mensonges et d'arnaques qu'il va devoir mettre en place au fil des épisodes pour couvrir ses traces. Fort bien rythmée et jouée, Sneaky Pete n'est peut-être pas la série la plus originale de cette sélection, mais elle fait parfaitement son job.

Tales from the Loop

A réserver avant tout aux spectateurs en quête d'une série calme, poétique, belle et posée, Tales from the Loop évite malgré tout de tomber dans le piège du happy ending systématique. Basée sur les peintures de Simon Stålenhag, la série se déroule dans une petite ville américaine et raconte de multiples histoires dont les personnages, de temps à autres, se croisent.

Outre ses histoires souvent touchantes, l'oeuvre se caractérise notamment par ses décors et son agréable ambiance néofuturiste où se mêlent années 80 et science-fiction légère. Une chouette capsule temporelle.

Lire notre chronique complète : Tales from the Loop (dé)peint l'irréalité

The Boys

Complètement à l'opposé du spectre de la série évoquée juste au-dessus, The Boys n'a pas la langue ni ses poings dans ses poches. Centrée sur une parodie assumée de la Justice League de DC, cette série (et le comics du même nom qui en est à l'origine) met notamment en scène un groupe de super héros totalement corrompus par le pouvoir qui fait presque autant le mal que le bien.

Drôle, violente, vulgaire, décomplexée et portée par un formidable casting mené par Karl Urban, la série reviendra en septembre pour une saison 2 que l'on espère toujours aussi divertissante.

Lire notre chronique complète : The Boys, ou quand Amazon enlève enfin les gants

The Expanse

Initialement proposée par Syfy, The Expanse a été récupérée par Amazon à partir de la saison 4. Et grand bien leur en a pris, puisque cette série de type space opera est un monstre digne des meilleures, comme Battlestar Galactica pour la nommer en passant (et également dispo chez Amazon).

Se déroulant quelques centaines d'années dans le futur, le show reste (en majorité) dans notre système solaire et propose un mélange d'action, d'enquête et de politique fort agréable à suivre. Avec ses excellents personnages et effets spéciaux, elle compense son léger souci de rythme en première saison par une qualité qui va crescendo. Vivement la saison 5.

The Man in the High Castle

J'ai toujours eu un petit faible pour les uchronies, et il est donc normal que je me sois rué sur The Man in the High Castle dès sa sortie en 2015. Terminée en 2019 au terme de 4 solides saisons, la série tirée des écrits de Philip K. Dick (encore lui) propose une version alternative des Etats-Unis post Seconde Guerre mondiale, dans un contexte où l'Axe l'a emporté sur les Alliés.

Fort bien réalisée et jouée, la série mélange avec un certain talent un aspect « historique mais pas trop », logiquement assez dramatique, à une touche de science-fiction qui n'empiète pas trop sur le reste. Suivre les différentes forces en présence et les riches intrigues qui y sont liés est véritablement agréable, mais ne vous attendez cependant pas à une débauche d'action, la série étant en majorité assez bavarde.

Lire notre chronique complète : The Man in the High Castle : solide jusqu'au bout

Undone

Ah, Undone. Récemment renouvelée par une saison 2, cette série a également été la toute première traitée dans notre chronique le Veilleur d'écran[s]. Mais même sans cela, je lui réserve une place toute spéciale dans mon cœur.

Très originale dans sa forme avec son choix de la rotoscopie, la série co-créée par le créateur de BoJack Horseman s'intéresse avec justesse et humour à la vie de Alma (Rosa Salazar). Je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'en dire beaucoup plus sur l'histoire en dehors de préciser qu'il y a une certaine part de science-fiction qui s'y mêle, mais sachez juste qu'Undone est un bonbon tantôt acidulé tantôt amer qui se savoure sans déplaisir aucun et que j'ai hâte de retrouver.

Lire notre chronique complète : Surtout ne ratez pas la série Undone

Upload

Terminons cette sélection avec la fort agréable Upload. Prochainement de retour avec une saison 2, cette série d'anticipation est une sorte de mélange entre Black Mirror et The Good Place. Quelques années dans le futur, la mort n'est plus définitive car il est possible d'uploader sa conscience dans des paradis virtuels et d'y « vivre » pour l'éternité, sous réserve de pouvoir payer, bien entendu.

Mélange de comédie légère et de drame qui en profite pour régulièrement critiquer la société capitaliste, la série n'égale jamais les deux autres séries tout juste mentionnées, mais elle dispose d'un véritable capital sympathie qui lui permet d'être savourée sans déplaisir aucun.

Mentions honorables et séries que le Veilleur doit encore rattraper

Les journées ne font que 24 heures… et votre veilleur d'écran[s] a beau veiller, il manque encore certaines des séries suivantes à son palmarès qui sont pourtant plébiscitées par le public. Ne pouvant donc pas passer à côté, une petite liste bonus de séries « mentions honorables » et « à rattraper » pour lesquelles vous pouvez vous laisser tenter sans trop risquer de mal tomber.

  • American Gods : Un peu comme pour le livre de Neil Gaiman, avec son histoire moderne de Dieux le show a un énorme potentiel qu'il n'exploite malheureusement jamais pleinement. J'y reste malgré tout pour la réalisation et le casting.
  • Bosch : parmi les premières séries originales de la plateforme, cette série policière est, parait-il, de qualité.
  • Jack Ryan : plaisir coupable assumé pour ma part, en grande partie pour la présence sympathique de John Krasinski et Wendell Pierce, le show sur le célèbre analyste de la CIA ne propose malheureusement pas assez de véritable intérêt pour être dans la sélection principal.
  • Modern Love : si vous aimez les courtes histoires d'amour modernes avec un solide casting, vous pourriez bien y trouver votre bonheur.
  • Patriot : peu convaincu par la S01, la S02 m'a en revanche beaucoup plu et j'aurais bien aimé retrouver son héros agent secret dépressif dans une S03.
  • Star Trek : Picard : très inégale et moins intéressante que Discovery, cette série peut heureusement compter sur le formidable Sir Patrick Stewart pour potentiellement me faire revenir en S02.
  • The Marvelous Mrs. Maisel : principale série d'Amazon multi récompensée qu'il va falloir que je rattrape, je n'en entend que du bien, tant pour son humour que son féminisme.
  • The Tick : dans le genre série de super héros parodique qui ne se prend pas trop au sérieux, ce reboot fonctionne plutôt bien grâce à son duo de héros attachants.
Modifié le 29/07/2020 à 19h45
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top