Final de saison, notre spécial séries d'anthologie

27 juin 2020 à 15h21
0

Le moment est venu de vous parler d'un genre qui me tient spécialement à cœur : les séries d'anthologie. De Black Mirror à True Detective en passant par Fargo ou Inside No. 9, vous devriez trouver votre bonheur pour vivre un maximum d'histoires en un minimum de temps.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Le veilleur d'écran[s] S03E13 📺 spécial séries d'anthologie

Nous voici déjà arrivés au dernier épisode de la saison 3 du Veilleur d’écran[s]. Et, comme le veut la tradition, avant de faire une petite pause estivale (avant la saison 4) nous allons donc conclure avec un épisode spécial.

Après des sélections orientées dessins animés et animes japonais notamment, place cette fois aux meilleures séries d’anthologie. Il s’agit d‘un format que j’aime énormément, car il permet de raconter plein d’histoires différentes, avec un casting ou un style changeants, tout en évitant certains des défauts de longueurs de certains films ou de certaines séries classiques.

Petite précision avant de se lancer : quand je parle de séries d’anthologie, ici je fais aussi bien référence aux œuvres où ce sont chaque saisons qui sont uniques et différentes les unes des autres — type American Horror Story, dont je ne parlerais pas ici car je déteste l’horreur…. mais il parait qu'elle est très bien donc vous pouvez foncer —, qu’aux œuvres où ce sont carrément chaque épisodes qui sont indépendants — type The Twilight Zone, dont je ne parlerai pas ici non plus car je n’ai jamais véritablement regardé l’originale et que le reboot de 2019 (en tout cas sa saison 1, puisque je n'ai pas encore vu la 2) est malheureusement trop moyen pour être véritablement recommandé.

Place sans plus attendre à ma sélection, comme d'habitude aussi subjective que classée alphabétiquement.

Black Mirror (5 saisons - disponible sur Netflix)

Je n'y peux rien si le hasard de l'ordre alphabétique a voulu que je démarre par la suggestion la plus évidente de cette sélection. Évidente car, même si la dernière saison ou encore son épisode interactif ne sont pas au niveau des précédentes, Black Mirror demeure une référence absolue des genres de l'anthologie et de l'anticipation.

Dotée d'épisodes véritablement incroyables (15 Million Merits, White Bear, White Christmas ou encore San Junipero font partie de mes favoris), le show traite pour mémoire la plupart du temps de technologies contemporaines ou plus ou moins futuristes qui tournent mal. Et pas de panique si vous n'avez pas beaucoup de temps : les saisons font entre 3 et 6 épisodes chacune.

Non contente de proposer quelques guests de talent ou encore quelques compositeurs chers à mon cœur, la série de Charlie Brooker a peut-être perdue en qualité et en pertinence au fil des saisons depuis sa récupération par Netflix (puisqu'à l'origine il s'agit d'une série Channel 4), mais ses meilleurs épisodes compensent amplement ses moins bons et Black Mirror demeure une oeuvre qui mérite d'être vue.

Dates (1 saison)

Place à quelque chose de plus simple avec Dates, dont le concept est très clairement annoncé dans son titre. Composée de 9 petits épisodes de 25 minutes, la série anglaise s'intéresse dans chacun d'entre eux à un rendez-vous amoureux entre deux inconnus qui se sont rencontrés en ligne.

Pas originale pour un sous sur son concept donc, la série est cependant brillamment écrite et incarnée, grâce notamment à la présence de nombreuses têtes connues si vous regardez beaucoup de séries anglaises : Oona Chaplin, Neil Maskell, Katie McGrath, Gemma Chan ou encore Andrew Scott.

Malgré ses courts épisodes, Dates aborde avec talent bien des sujets sur les relations modernes et sur ses sympathiques personnages grâce à des histoires originales. Elle le fait d'ailleurs mieux que Modern Love, une série du même genre plus récente signée Amazon (qui mérite tout de même le coup d’œil si le concept vous plait).

Fargo (4 saisons - disponible sur Netflix)

Fioulala, mais que c'est bien, Fargo ! Regardez Fargo. Voilà, je pourrais presque m'arrêter ici.

Adaptée du film du même nom, la série de FX/Netflix est chapeautée par Noah Hawley, à qui l'on doit également la géniale Legion, déjà évoquée dans ces colonnes.

Chaque saison suit des personnages différents à des époques différentes dans l’Amérique profonde, sur fond de fausses histoires vraies dramatiques où des personnages atypiques vivent des événements souvent rocambolesques. La musique de Jeff Russo, alliée à un casting d'exception (Martin Freeman, Billy Bob Thornton, Kirsten Dunst, Jesse Plemons, Ewan McGregor, Carrie Coon…) et à une réalisation extrêmement solide font que Fargo est l'un des shows les plus qualitatifs diffusés à la télévision aujourd'hui.

La saison 4, dont la production a été retardée pour cause de Covid-19, arrivera sur Netflix courant 2020 sans plus de précisions. Elle sera portée par Chris Rock. Oui, vraiment, regardez Fargo.

Homecoming (2 saisons - disponible sur Amazon Prime Video)

Bon, ici, je triche un peu. Homecoming n'est pas « vraiment » une série d'anthologie, car les deux saisons se déroulent dans le même univers, l'une à la suite de l'autre, et la seconde saison fait de multiples liens et références à la première (de manière beaucoup plus appuyée que le fait Fargo, d'ailleurs). Mais en racontant une histoire assez différente et en changeant une grande partie du casting et surtout d'actrice principale (Julia Roberts en S01, Janelle Monae en S02), on pourrait presque dire que les deux saisons sont indépendantes.

Et puis zut à la fin, c'est surtout l'excuse idéale pour vous recommander ce show Amazon. Ou en tout cas sa formidable première saison, car la seconde - malheureusement dispensable - gagne en simplicité narrative, mais perd très clairement en intérêt, originalité et même identité.

Produite par Sam Esmail (le créateur de Mr. Robot, qui réalise ici toute la première saison avec la patte qu'on lui connait), la première saison de la série est un thriller psychologique captivant doté d'une forte personnalité. Avec son solide casting et son vrai sens du mystère et de la narration, le show rappelle par moments les meilleurs passages de Mr. Robot et je ne vous en dirais volontairement pas plus sur l'intrigue.

Inside No. 9 (5 saisons)

Inside No.9 est assurément l'une des séries les plus méconnues de cette sélection malgré son ancienneté, et l'une de celles qui mérite, de fait, le plus de publicité. Chacun des 6 épisodes des 5 saisons actuellement disponibles (des saisons 6 et 7 sont d'ailleurs déjà en route) sont toujours écrits et portés devant la caméra par le duo Reece Shearsmith et Steve Pemberton. Le show est donc véritablement leur bébé.

Pensez à Inside No. 9 comme à une pièce de théâtre, mais à la télévision : chaque épisode de 20 minutes est indépendant et raconte une histoire se déroulant au numéro 9 d'un endroit (un appartement, un lieu public, des choses un peu plus extravagantes…). Les deux hommes incarnent toujours un rôle principal ou secondaire dans ces histoires aux genres variés : drame, comédie, thriller, mystère, science-fiction, parodie d'un genre particulier…

L'intérêt des épisodes est assez variés, mais le moyen côtoie le véritablement génial et il est toujours très drôle de voir en quoi les deux hommes seront déguisés à l'épisode suivant. Sans même parler des nombreux guests qui sont de la partie dans ces histoires qui vont rarement là où on les attend.

Love, Death and Robots (1 saison - disponible sur Netflix)

Déjà évoquée en détail dans notre chronique, Love, Death & Robots méritait bien de refaire une apparition ici. Collection de multiples épisodes aux longueurs et genres narratifs et visuels très variés, le show de Netflix est véritablement atypique.

Dirigés par des équipes changeantes, les épisodes de la série sont parfois inoffensifs et simplement divertissants, quand des fois ils sont véritablement marqués, durs ou même mémorables. Mais ils ne sont en tout cas jamais trahis par la technique, véritablement solide et maîtrisée.

Grâce à son succès, une saison 2 est déjà dans les tuyaux chez Netflix et j'ai véritablement hâte de voir ce que les créatifs et artistes derrière le show ont en réserve.

Manhunt (2 saisons - saison 1 disponible sur Netflix, saison 2 introuvable)

Egalement évoquée dans notre chronique (en tout cas sa première saison, sous-titrée UNABOMBER), Manhunt a depuis profité d'une deuxième saison, elle sous-titrée Deadly Games. La première s'intéresse comme son nom l'indique à la traque bien réelle du terroriste du même nom par le FBI à partir des années 70. Pour en savoir plus sur ce duel psychologique à distance passionnant et porté par un casting d'exception, direction l'article dédié. Attardons nous plutôt sur la deuxième saison.

Dans Manhunt : Deadly Games, il est question de suivre un autre événement historique tragique : l'attentat à la bombe des JO d'Atlanta en 1996. Peut-être moins captivante et originale sur la forme que la première saison, elle n'en demeure pas moins très agréable et assez intéressante à suivre pour ceux que les histoires vraies intéressent. Le cast fait également un joli travail, notamment Cameron Britton, déjà impressionnant dans Mindhunter.

Si Netflix propose la première saison de Manhunt chez nous, la deuxième reste en revanche pour le moment aux abonnés absents depuis sa diffusion originale début 2020. Patience.

Philip K. Dick's Electric Dreams (1 saison - disponible sur Amazon Prime Video)

Si vous avez aimé Black Mirror et que vous en voulez encore plus, Philip K. Dick's Electric Dreams est sans aucun doute pour vous. Basée sans surprise sur les travaux de l'écrivain à qui l'on doit des monuments de la SF souvent adaptés sur les écrans comme Blade Runner, The Man in the High Castle ou encore Total Recall ou Minority Report, la série propose 10 épisodes.

Chacun raconte une histoire différente allant de la science-fiction assez « classique » à des choses un peu plus… étranges, mais à chaque fois le casting est au rendez-vous : Bryan Cranston (qui fait également office de producteur), Richard Madden, Benedict Wong, Steve Buscemi ou encore Anna Paquin sont notamment là.

Un peu comme Black Mirror, la qualité et l'intérêt des épisodes varient. L'ensemble n'est pas aussi bluffant que les premières saisons de la série Netflix (notamment à cause de certains épisodes à côté desquels je suis complètement passé), mais la proposition d'Amazon reste tout à fait recommandable dans le genre, d'autant que certains épisodes sont vraiment solides.

The Terror (2 saisons - disponible sur Amazon Prime Video)

J'ai dit en intro que je détestais l'horreur. Et pourtant, j'ai adoré The Terror, c'est vous dire la qualité qu'elle propose (bon, et puis en vrai elle ne fait pas si peur que ça). Enfin, j'ai plus exactement adoré la première saison de The Terror, la deuxième étant malheureusement beaucoup moins intéressante et carrément dispensable.

Basée sur le roman de Dan Simmons et plus ou moins sur des faits réels, la première saison suit une expédition maritime en 1845, alors qu'elle se retrouve bloquée dans les glaces. Entre le froid, les maladies et une mystérieuse créature, les membres d'équipage (incarnés par un PAQUET d'acteurs solides) vont avoir fort à faire pour survivre. L'ambiance du show est incroyable et si comme moi vous aimez cette époque et les bateaux, vous devriez être servis.

Concernant la saison 2, sous-titrée Infamy, l'intrigue se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Elle suit des Japonais immigrés aux Etats-Unis qui vont devoir lutter contre deux horreurs : la persécution des Américains à leur égard (cet aspect de l'intrigue est assez intéressant) et une mystérieuse entité qui semble leur vouloir du mal pour une raison inconnue (cet aspect là est beaucoup moins intéressant). Libre à vous de lui laisser sa chance ou non.

True Detective (3 saisons - disponible sur OCS ou Canal+)

Dans la catégorie « séries qui soufflent le chaud et le froid », True Detective est assurément une bonne représentante. Avec sa saison 1 très solide, sa saison 2 catastrophique d'ennui et sa saison 3 absolument fantastique qui rattrape le coup, le show est une véritable montagne russe.

Les trois saisons partagent un casting exceptionnel (Woody Harrelson et Matthew McConaughey en S01, Colin Farrell, Rachel McAdams et Vince Vaughn en S02 et Mahershala Ali et Stephen Dorff en S03), une solide réalisation et une intrigue principalement policière au fin fond des Etats-Unis.

Mais là où la S03 dépasse toutes les autres (si vous ne deviez en regarder qu'une ce serait celle-ci), c'est du côté de sa narration. Brillamment racontée, l'intrigue de la dernière saison est de loin la plus intéressante à suivre et pardonne (presque) les nombreux égarements de la S02 et les quelques moments d'ennui de la S01.

Modifié le 28/06/2020 à 17h49
14
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top