Le veilleur d'écran[s] S02E09 📺 Love, Death & Robots : Netflix and chip

29 février 2020 à 15h15
0
Love Death and Robots

Avec ses multiples histoires courtes aux genres visuels aussi variés que plaisants, la série d'anthologie pour adultes Love, Death & Robots a sans aucun doute été l'une de mes principales claques d'une année 2019 pourtant très riche en productions pour le petit écran.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :


Love, Death & Robots comme un lavabots

Dans la chronique finale de la saison 1 du Veilleur d'écran[ s ] - dans laquelle je listais les meilleures séries de 2019 - j'annonçais ne pas avoir pu réaliser de classement hiérarchique, ne réussissant pas à choisir parmi les nombreux shows m'ayant convaincu cette année. Cependant, une série se détachait aisément, vers le haut du panier, et il est temps aujourd'hui de vous en parler plus en détails. J'ai nommé Love, Death & Robots.



Proposée par Netflix, à l'initiative de David Fincher et Tim Miller, Love, Death & Robots est une série d'anthologie animée, composée à ce jour d'une première saison de 18 épisodes (la saison 2 étant officiellement dans les tuyaux). Un peu à la manière d'une certaine Black Mirror, par exemple, chaque épisode est totalement indépendant et raconte quelque chose de différent. À tel point qu'à son lancement, Netflix expérimentait la personnalisation en faisant varier l'ordre de diffusion des épisodes d'un compte à un autre.

La comparaison s'arrête cependant à cette dimension anthologique et au cœur science-fictionnel de la série - qui va emprunter à plusieurs autres genres en passant (drame, comédie, guerre, absurde...etc.). Love, Death & Robots s'enfonce en effet encore plus loin dans cette volonté de ressembler davantage à une collection de courts-métrages qu'à une série classique.

Pack Mirror

Aussi, la durée des épisodes varie énormément (de 6 à 17 minutes) et il n'y a pas que le fond qui change, mais aussi, et surtout, la forme. Comme vous l'avez peut-être d'ores et déjà observé, si vous avez regardé le trailer en fin d'article, chaque épisode, ou presque, a été dirigé et animé par une équipe différente et dans un style visuel propre. De la solide 3D qui penche souvent vers le photo-réalisme digne des plus belles cinématiques de jeux vidéo, à des directions artistiques graphiquement inspirées, marquantes ou spécialement atypiques, en passant par du dessin animé tantôt orienté cartoon, tantôt plus poussé et sérieux, il y a de quoi se régaler, quelles que soient vos préférences en la matière.

Love Death and Robots 2

Destinée aux adultes, la série est donc plutôt mature et de nombreux épisodes sont assez violents, bien que graphiques (combats, sang, explosions, nudité...etc.). Certains spectateurs pourront d'ailleurs lui reprocher un surplus de scènes chocs gratuites, afin de faire parler d'elle ; cela dit, en dehors de quelques rares excès, cela ne m'a pas spécialement gêné. En outre, certaines histoires se révèlent beaucoup plus bon enfant qu'il n'y paraît, pouvant plaire à toutes et tous.



La série se caractérise d'ailleurs par un fort contraste narratif entre chaque épisode, certains faisant dans la sobriété et ne cherchent pas à raconter plus que leur court scénario, pour divertir à la manière d'un sketch, quand d'autres vont, à l'inverse, tenter d'évoquer et d'approfondir des sujets plus complexes, ou métas, comme seule la science-fiction le permet. Une fois encore il y en a pour tous les goûts, au risque bien entendu que certaines des histoires racontées vous laissent complètement en-dehors.

Faites l'amour, et la guerre

En ce qui me concerne, la plupart des 18 épisodes m'ont tellement plu, tant pour leurs histoires que pour leurs univers ou leur style visuel, que j'aimerais en voir découler des suites, des épisodes plus longs et, pourquoi pas, des longs métrages complets.

Love Death and Robots 3

Pour ne donner que quelques exemples, « Les Trois Robots » est très drôle et mignon, « Le Témoin », très solide, vous fracassera la rétine à la manière d'un certain Spider-Man: Into the Spiderverse (ce qui parait normal puisqu'Alberto Mielgo a travaillé sur les deux), « Des Fermiers Équipés » ferait un excellent jeu vidéo, « Derrière la faille » donne foncièrement envie d'en voir plus, « Bonne Chasse » est aussi touchant et surprenant que sa direction artistique est frappadingue, « Histoires alternatives » frôle le burlesque et plonge dans le désopilant, « L'Âge de Glace » est original et apporte l'unique touche de véritables acteurs en live action (et puis je suis incapable de dire non à Mary Elizabeth Winstead, déso pas déso) et « Une Guerre Secrète » m'a collé une claque technique épique.

« Love, Death & Robots est l'une des choses les plus originales, solides et atypiques proposées ces derniers temps »



La mécanique du core

On sent d'ailleurs que la plupart des studios derrière le show ont eu les moyens d'exprimer pleinement leur talent, et les producteurs ne sont probablement pas étrangers à la réussite de la série. Aux crédits on retrouve effectivement des noms connus comme Tim Miller (Deadpool) ou encore - et surtout - David Fincher (je ne sais pas quel film de son impressionnante carrière choisir alors débrouillez vous).

Bref, en un mot comme en cent, regardez Love, Death & Robots. Car même s'il ne s'agit pas « vraiment » d'une série dans le sens le plus strict du terme, c'est l'une des choses les plus originales, rafraîchissantes, solides et atypiques à avoir été proposées par Netflix (et les autres) ces derniers temps.



Cette série est pour vous si :

- Vous aimez le format anthologie (plein d'histoires courtes et différentes)
- Vous recherchez une série qui se dévore rapidement
- Vous voulez voyager et en prendre plein les yeux

Cette série n'est pas pour vous si :

- Vous recherchez un show avec un fil rouge et des épisodes longs
- Vous n'aimez pas trop l'animation et/ou la science-fiction, quelle qu'en soit la forme
- Allergique à la violence ? Vous allez pouvoir sauter pas mal d'épisodes


La première saison de Love, Death & Robots est disponible sur Netflix. La deuxième, qui n'a pas encore de date de sortie, y sera également. Ah, et s'il vous plait, savourez la, si possible, sur un bel écran et pas sur votre téléphone dans les transports...

5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top