Séries originales (mais pas que), nos conseils Canal+ pour vos sessions d'été

12 août 2020 à 18h00
6

Engrenages, Baron Noir ou encore Versailles font partie de cette sélection spéciale Canal+. Nous traiterons également de quelques séries non originales, mais non moins de qualité, que la plateforme propose.

Ce nouveau guide arrive après nos sélections des meilleures séries originales Amazon Prime Video et Netflix.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Au premier abord, comparé à des pays comme le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, la France propose assez peu de séries de haute qualité. Pourtant, quand on creuse un peu il y en a, notamment du côté de chez Canal+, et dont certaines valent vraiment le coup.

Après des sélections Netflix et Amazon pour lesquelles on ne savait pas trop où donner de la tête face à des catalogues de séries originales gargantuesques, cette sélection rencontre le problème inverse. Aussi, pour accompagner les quelques créations originales de Canal+ retenues, j'ai décidé d'ajouter quelques séries étrangères dont la plateforme a récupéré les droits de diffusion, et qui valent le coup d’œil. Notez que ces séries peuvent éventuellement avoir disparues du catalogue au moment où vous lisez ces lignes.

Bien entendu, je n'ai pas eu le temps de tout regarder et vos retours en commentaires sont, comme toujours, les bienvenus. Enfin, précisons que j'ai volontairement écarté Le Bureau des Légendes (acclamée par la critique, mais que je trouve, à titre personnel, soporifique à tel point que je n'ai pas été au bout de la première saison) et que des shows comme ZéroZéroZéro, Gomorra ou encore Brassic sont encore dans ma liste de séries à rattraper.

Engrenages (création originale)

Habituellement, je classe mes sélections par ordre alphabétique pour ne favoriser personne. Ici je vais faire une exception, sans la moindre vergogne, pour vous recommander Engrenages. Mélange des genres policier et judiciaire, la série n'avait, à première vue, pas grand-chose pour me captiver. Et pourtant, j'attends aujourd'hui sa 8ème et ultime saison avec une impatience rare.

Très portée sur le réalisme, la série met en lumière les difficultés rencontrées par les personnages dans leurs vies personnelles et professionnelles. Et pour ce faire, Engrenages prend rarement de gants, multipliant les passages coup de poing. Je suis d'ailleurs assez curieux de voir si la prochaine saison s'intéressera à la question des violences policières.

Avec son excellent casting (Caroline Proust, Audrey Fleurot, Philippe Duclot ou encore Thierry Godard, pour ne citer qu'eux) Engrenages investi pleinement le spectateur dans la vie de ses personnages torturés à travers des intrigues intenses. C'est aujourd'hui, tout simplement, l'une de mes séries (françaises) préférées.

Baron Noir (création originale)

Egalement partie pour ne pas trop m'intéresser, avec son scénario centré sur la politique française et porté par Kad Merad, Baron Noir m'a finalement complètement donné tort. Même si elle semble exagérer par moments, la série se veut être un miroir de la vie politique et sociétale réelle (quitte à utiliser des journalistes qui jouent leur propre rôle pour renforcer l'immersion) et certains passages laissent véritablement sans voix.

Un peu à la manière de House of Cards, la série n'hésite pas à multiplier les intrigues et les retournements de situation pour captiver le spectateur et même insuffler un sens du rythme assez dingue malgré l'absence d'action. Outre Kad Merad, l'ensemble du casting (Anna Mouglalis, Hugo Becker, François Morel…) fait un excellent job, notamment en jouant sur des dialogues ciselés.

J'espère sincèrement qu'une saison 4 est prévue et qu'elle continuera dans cette voie.

Versailles (création originale)

Aujourd'hui terminée et composée de trois saisons, Versailles s'intéresse, comme son nom le laisse penser, aux jeunes années de Louis XIV. Incarné par George Blagden (Athelstan dans Vikings !), le célèbre roi a beaucoup de choses à gérer durant la période de son règne sur lequel se focalise la série, entremêlant grande Histoire et fiction. Politique, complots, construction du palais, gestion de la Cour, amours, guerres… Il y a de quoi faire et de quoi occuper le souverain comme le spectateur.

Chargée en personnages historiques et dotée de décors et costumes assez somptueux, la série n'est pas aussi captivante que les deux précédemment citées, mais elle tient ses objectifs, surtout si cette période vous intéresse.

Petite précision : s'il s'agit, certes, d'une série originale Canal+, elle a été tournée en anglais pour toucher un public international. Comme toujours je vous recommande donc de privilégier la VO ; néanmoins, l'intrigue se déroulant en France, je ne vous blâmerai pas de lui préférer la VF (dont j'ignore cependant la qualité)…

Braquo (création originale)

Dernière série originale Canal+ de cette sélection, Braquo est assez spéciale et a bien failli ne pas trouver sa place ici. En effet, outre son thème policier et sa violence omniprésente, pas nécessairement adaptée au climat actuel, en dehors de sa première saison la série est assez… moyenne, voire sincèrement mauvaise par moments.

Toutefois, je vous recommande absolument de regarder au moins la première saison (et le premier épisode de la deuxième pour connaître la résolution du cliffhanger de fin de S01), car celle-ci est absolument dantesque. Seule saison scénarisée et partiellement réalisée par Olivier Marchal, ce démarrage de Braquo prend aux tripes et il est passionnant de suivre cette équipe de flics flirtant toujours plus avec la corruption et les méthodes rarement légales.

Encore plus rude qu'Engrenages, quitte à tomber dans la caricature médiocre au fil de ses saisons (la toute fin rattrape un peu le tout, cela dit), quand elle fonctionne Braquo colle une vraie claque télévisuelle et son générique me hante toujours aujourd'hui.

22.11.63

Passons aux séries non originales et retournons à un classement alphabétique. Les adaptations des romans de Stephen King sont presque aussi nombreuses que ses romans, mais la qualité est malheureusement rarement au rendez-vous. 22.11.63 est l'une des exceptions.

Porté par James Franco, le show suit l'histoire d'un professeur d'anglais qui découvre l'existence d'un portail temporel qui ramène toujours à la même date en 1960. Il va alors se mettre en tête d'empêcher l'assassinat de J.F. Kennedy pour changer l'Histoire.

Composée de seulement huit épisodes, la série dure le temps qu'il faut et, si elle ne m'a pas suffisamment convaincu pour profiter d'une chronique complète dans le Veilleur d'écran[s], elle est suffisamment solide en termes d'ambiance et de réalisation pour être visionnée sans déplaisir.

Catch-22

Avec ma consommation avancée de séries, j'aime spécialement les mini-séries car elles me permettent de regarder plein de choses et d'avoir l'impression d'avancer dans ma longue liste. Mais pour une fois, j'aurais vraiment apprécié davantage d'épisodes pour l'excellente Catch-22. En effet, cette adaptation du roman du même nom ne fait que 6 épisodes.

Notamment réalisée par George Clooney (qui a également un second rôle devant la caméra), la série se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Le spectateur suit le bombardier John Yossarian, qui veut se faire passer pour fou afin de ne plus être envoyé en mission. Sauf que voilà, à l'époque si vous demandiez à être libéré du service pour cette raison, vous étiez jugé comme sain d'esprit.

L'intrigue tourne autour de cette fameuse règle Catch-22, mais également d'autres absurdités et dures réalités de la guerre. Mêlant habilement drame et humour, le show jouit également d'un très (très) solide casting et d'une réalisation très propre. Nan, vraiment, personne pour une saison 2 ?

Counterpart

Egalement proposée chez OCS - qui fera d'ailleurs l'objet d'une sélection prochainement - si je ne m'abuse Counterpart est également passée pendant un temps chez Amazon Prime, en France.

La série profite ainsi d'une réelle volonté de la proposer chez les diffuseurs français et c'est assurément une bonne chose, car le show porté par J.K. Simmons est véritablement excellent autant qu'il mérite votre temps. Durant deux petites saisons (le créateur a tout prévu du début à la fin), l'intrigue s'intéresse à un employé lambda d'une organisation, assez mystérieuse au premier abord.

Mais lui, et le spectateur par la même occasion, vont finalement découvrir quelque chose de bien plus étrange, propice à un scénario riche et… vous savez quoi ? Je ne vous en dirai pas plus. Si vous voulez vraiment en savoir davantage avant de vous lancer, direction notre chronique complète.

Kidding

Récemment annulée par Showtime à l'issue de sa deuxième saison, Kidding m'aura fait passer par de très nombreux états. Il faut dire que je ne suis pas parfaitement objectif quand Jim Carrey fait partie d'un projet.

Notamment réalisée par Michel Gondry dont on sent assurément la patte unique, la série suit Jeff Piccirillo alias Jeff Pickles, le présentateur vedette d'une émission culte pour enfants. Sauf que si devant la caméra il semble toujours joyeux et plein de bons conseils, hors champ sa vie est tout autre et suivre son quotidien complexe ne va pas être de tout repos pour le spectateur.

Dotée de passages à la mise en scène absolument incroyable et de riches leçons de vie qui vont inviter des ninjas coupeurs d'oignons chez vous (mais il y a aussi de l'humour, ne vous en faites pas), la série s'est un petit peu perdue en saison 2, mais jamais suffisamment pour que je ne regrette pas l'absence d'une saison 3.

Ray Donovan

Arrivée en bout de course après sept saisons, Ray Donovan - la série comme le personnage éponyme porté par Liev Schreiber - s'est régulièrement perdue en route. Cependant, malgré quelques faux pas, la série portée sur le « fixeur » de Los Angeles et sa famille irlandaise à problèmes a été formidable à suivre.

Avec ses personnages torturés et ses intrigues qui se résolvent souvent à coup de pression ou de batte de baseball, le show a raconté beaucoup de choses avec maîtrise et style.

Il m'est aujourd'hui difficile de ne pas repenser aux aventures des Donovan dès que l'un des acteurs et actrices du show fait une apparition ailleurs, tant leur sang irlandais (ou celui des autres) semble leur coller durablement à la peau.

What we do in the Shadows

Tournée à la manière d'un faux documentaire, façon The Office, What we do in the Shadows suit pendant deux saisons (une troisième est en préparation) le quotidien d'une colocation de vampires. Cette comédie souvent pleine de malaise et d'absurdité est notamment chapeautée par Jemaine Clement et Taika Waititi.

Chargée en guests et en passages aussi excellents qu'improbables, la série n'est pas vraiment de celles qui me font rire aux éclats. Mais elle demeure suffisamment fraîche et décalée pour que je la regarde sans jamais me forcer et toujours avec un sourire en coin sur le visage, me demandant la prochaine conner*** que ses personnages vont inventer.

You're the Worst

Que j'ai aimé détester et détesté aimer les personnages de You're the Worst. Terminée à l'issue de cinq saisons (une ou deux saisons trop tard à mon humble avis), la série suit le quotidien de Jimmy et Gretchen, deux âmes torturées, aux amis pas moins torturés.

Régulièrement trash et sans filtres, You're the Worst mêle un humour souvent vulgaire et détendu à un aspect dramatique qui ne fait pas que du bien. Traitant des problèmes existentiels de ces personnages, souvent égoïstes et qui ont beaucoup de mal à s'engager, elle présente un miroir exacerbé à ses spectateurs.

Le show a un peu perdu pied dans son propos à vouloir trop durer, mais croyez moi la vie mouvementée de ce duo porté par les incroyables Chris Greere (quel accent !) et Aya Cash (que j'ai hâte de voir dans The Boys) vaut le coup d'être vue.

6
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top