Carnival Row : ton univers (fantastique) impitoyable

06 février 2021 à 15h15
10

Les premières productions originales d'Amazon Prime Video ne datent pas d'hier. Mais le coup de collier opéré par le service de SVoD pour rattraper la concurrence en termes de volume et d'ambition est relativement récent. Carnival Row fait ainsi partie de cette flopée de séries qui tentent d'attirer des utilisateurs sur la plateforme et, malgré quelques défauts de jeunesse, elle pourrait bien y parvenir.

Le veilleur d'écran[s] S05E10 📺 : Carnival Row

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Carnival Raw Potential

Pour être parfaitement honnête - comme à mon habitude dans cette chronique -, Carnival Row n'est pas la meilleure série qu'il m'ait été donné de voir dernièrement. Elle n'apparaît d'ailleurs ni dans ma sélection des meilleures séries de 2019 (logique, je ne l'avais pas encore vue au moment de sa publication), ni dans celle de 2020 , alors que je rattrapais le visionnage de la série, tant par ennui que par légère curiosité…

Et pourtant, j'ai décidé aujourd'hui de vous en parler pour tout un tas de raisons. En tête de celles-ci, le fait que j'ai finalement hâte de voir sa saison 2, qui se fait assurément désirer.

Commençons, si vous le voulez bien, par les présentations d'usage. Carnival Row est une série de dark fantasy/steampunk créée par le vétéran René Echevarria et Travis Beacham (ce dernier est notamment connu pour avoir écrit Pacific Rim). C'est d'ailleurs assez rare pour le souligner : pour une fois le show ne se base par sur une œuvre papier existante, il a été créé de toute pièce.

Chapeau melon et sabots de cuir

Fantasy oblige, l'intrigue se déroule dans un monde fictif où se mêlent différentes factions et races (humains, fées, pucks, kobolds et autres loups-garous). Celles-ci se côtoient tant bien que mal, surtout dans The Burgue, la principale ville au style victorien dans laquelle se déroule l'intrigue.

Carnival Row © Prime Video

L'intrigue d'ailleurs, parlons-en tout de suite. Durant les huit épisodes de la saison 1, il est principalement question de suivre l'enquête de l'inspecteur Rycroft Philostrate (incarné par Orlando Bloom) concernant un mystérieux meurtre. À mesure de ses progrès, on en apprend bien évidemment davantage sur le personnage, son passé et les protagonistes qui l'entourent. Mais l'essentiel est ailleurs.

Dans le fond de cette enquête policière, pas toujours très passionnante ni étonnante par ailleurs, Carnival Row essaie surtout de poser les bases d'un univers à l'Histoire et à la mythologie pleines de potentiel. Dès le premier épisode par exemple, le show fait montre d'une réelle ambition en dévoilant plusieurs royaumes en guerre.

Carnival Row © Prime Video

Guerre et fae

Le conflit débouche notamment sur un exode de masse des fées vers la République de Burgue, que l'on découvre notamment à travers les yeux de la fée Vignette Stonemoss (Cara Delevingne). S'en suit, vous vous en doutez, l'arrivée de thématiques que l'on connait bien aujourd'hui : racisme, xénophobie, exploitation des autres, refus des immigrés et autres joyeusetés du même acabit.

« Carnival Row est une jolie vitrine pleine de personnalité qui parvient - la plupart du temps - à présenter des histoires qui fonctionnent »

Si elle n'aborde pas toujours ces thèmes avec la finesse qu'ils méritent - je pense notamment à une intrigue secondaire un peu poussive où une jeune et riche humaine (Tamzin Merchant) doit composer avec l'arrivée d'un puck (David Gyasi) dans le voisinage du quartier huppé où elle habite -, Carnival Row a au moins le mérite d'avoir un peu de fond, et pas qu'une belle plastique.

Carnival Row © Prime Video

Parce que oui, il faut le souligner, l'ambiance neo-noir sombre et sale de Carnival Row, qui parlera notamment aux amateurs de steampunk et de style victorien, est vraiment réussie. Les effets spéciaux, les costumes, les décors et la mise en scène générale sont tout aussi soignés, débouchant sur une jolie vitrine pleine de personnalité qui parvient - la plupart du temps - à présenter des histoires qui fonctionnent.

Pirates des Cara Delevingne

Si les luttes de pouvoir entre les différents personnages ne sont malheureusement pas bien captivantes (malgré les présences des solides Jared Harris et Indira Varma notamment), les amitiés qui se tissent et la principale histoire d'amour de la série, elles, tiennent plutôt bien la route.

Outre sa narration qui patine un peu trop régulièrement pour happer en permanence le spectateur, au risque de le voir décrocher par moments, je regrette également que Carnival Row n'aille pas plus loin. Si elle parvient de temps en temps à bien exploiter son prometteur univers - notamment, nous le disions, à travers les quelques scènes de guerre aux échelles impressionnantes - la production et les scénaristes semblent se retenir de présenter tout le potentiel de la série.

Carnival Row © Prime Video

Cela dit, les dernières minutes de la première saison laissent espérer que la future saison 2 (dont on n'a pas de nouvelles depuis son annonce en juillet 2019) ira plus loin après cette exposition un peu timide. C'est en tout cas tout ce que je souhaite à une série qui risque de rapidement tomber dans les limbes de l'oubli si elle ne se donne pas les moyens de ses ambitions, et qu'elle ne corrige pas ses maladresses d'écriture.

Cette série est pour vous si :
- Vous aimez la fantasy sombre
- Vous recherchez une série courte
- Une ambiance steampunk victorienne ça vous parle
Cette série n'est pas pour vous si :
- Vous n'aimez pas la fantasy et les créatures fictives
- Une enquête de police, une histoire d'amour, du racisme… tout ça ne vous motive pas
- Vous n'avez pas le temps pour une série à la narration qui peine un peu

La première saison de Carnival Row est disponible sur Prime Video.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un été de science-fiction : 5 films pour passer vos vacances dans le futur
Obsolètes : votre chronique SF sera-t-elle surpassée par les IA ?
Sélénie : trouvez refuge sur la face cachée de la Lune
Wall-E : deux robots qui s'aiment pour sauver la planète ?
Phobos : embarquez pour une télé-réalité spatiale à haut risque vers la planète rouge
Netflix signe un accord avec Spielberg pour plusieurs films par an
Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Haut de page