French Tech Central : à la recherche des "Capitales" qui aideront les start-up à se développer

13 février 2020 à 08h15
0
French-Tech-Central.jpg

L'État lance un appel à projet visant à fédérer des Capitales French Tech, pour mieux accompagner l'ensemble des start-up, et ce sur l'ensemble du territoire.

Le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, a annoncé, ce mercredi 12 février, le déploiement de French Tech Central à l'échelle régionale. Ce programme, qui vient compléter l'accompagnement dédié aux entreprises en hypercroissance, French Tech 120, tient en la mobilisation des services de l'État pour aider les start-up françaises à se développer. L'idée est de faciliter leurs échanges avec les services publics et les administrations.

Les entreprises auront droit à des entretiens individuels et des ateliers en région

Grâce au programme French Tech Central, les entreprises qui le souhaitent pourront solliciter administrations et services publics avec l'objectif d'amorcer leur développement. Les sollicitations peuvent prendre la forme d'entretiens individuels et d'ateliers thématiques effectués au sein d'un espace unique et identifié. Ces lieux sont appelés des Capitales French Tech. Station F, l'incubateur parisien créé par Xavier Niel, fut le théâtre d'une expérimentation réussie.


Au sein des Capitales, les entretiens individuels pourront être menés dans des lieux totem comme la banque publique d'investissement (BPI), la chambre de commerce et de l'industrie (CCI), l'institut national de la propriété industrielle (INPI) ou l'union des groupements d'achats publics (UGAP) et l'union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (URSAFF), pour ne citer qu'eux.

Chacun de ces partenaires publics a souscrit au projet et mettra des collaborateurs ou fonctionnaires à disposition localement. Les ateliers ou conférences devront avoir lieu à un rythme de deux par semestre et porter sur des sujets liés au financement et au recrutement.

Un service gratuit, destiné à toutes les start-up

L'avantage du service est qu'il sera gratuit et ouvert à toutes les entreprises. L'idée est de le déployer dans les régions au travers d'une multitude de Capitales French Tech, invitées à répondre à l'appel à projet.


Les Capitales French Tech devront déployer le programme French Tech Central dans le pays d'ici cet été. Tel est le souhait du gouvernement, qui veut donner la possibilité à un maximum de start-up du territoire d'accéder aux expertises publiques avec une certaine facilité.

Avec le programme French Tech 120 et l'engagement des transformations réglementaires et législatives nécessaires au développement de l'écosystème, French Tech Central est l'un des trois piliers majeurs de la mobilisation de services de l'État pour encourager les start-up actives. Avec ce programme, « le gouvernement veut faciliter l'émergence de start-up, accompagner leur croissance et valoriser leur action sur l'ensemble du territoire », a commenté Cédric O.

Voilà qui devrait peut-être consoler les start-up et entreprises qui avaient le sentiment d'avoir été « mises de côté » par le programme French Tech 120 et l'indice Next 40, qui ne s'intéressent qu'aux pépites en forte croissance.
Modifié le 13/02/2020 à 09h18
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top