French Tech Central : à la recherche des "Capitales" qui aideront les start-up à se développer

13 février 2020 à 08h15
0
French-Tech-Central.jpg

L'État lance un appel à projet visant à fédérer des Capitales French Tech, pour mieux accompagner l'ensemble des start-up, et ce sur l'ensemble du territoire.

Le secrétaire d'État chargé du Numérique, Cédric O, a annoncé, ce mercredi 12 février, le déploiement de French Tech Central à l'échelle régionale. Ce programme, qui vient compléter l'accompagnement dédié aux entreprises en hypercroissance, French Tech 120, tient en la mobilisation des services de l'État pour aider les start-up françaises à se développer. L'idée est de faciliter leurs échanges avec les services publics et les administrations.

Les entreprises auront droit à des entretiens individuels et des ateliers en région

Grâce au programme French Tech Central, les entreprises qui le souhaitent pourront solliciter administrations et services publics avec l'objectif d'amorcer leur développement. Les sollicitations peuvent prendre la forme d'entretiens individuels et d'ateliers thématiques effectués au sein d'un espace unique et identifié. Ces lieux sont appelés des Capitales French Tech. Station F, l'incubateur parisien créé par Xavier Niel, fut le théâtre d'une expérimentation réussie.


Au sein des Capitales, les entretiens individuels pourront être menés dans des lieux totem comme la banque publique d'investissement (BPI), la chambre de commerce et de l'industrie (CCI), l'institut national de la propriété industrielle (INPI) ou l'union des groupements d'achats publics (UGAP) et l'union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (URSAFF), pour ne citer qu'eux.

Chacun de ces partenaires publics a souscrit au projet et mettra des collaborateurs ou fonctionnaires à disposition localement. Les ateliers ou conférences devront avoir lieu à un rythme de deux par semestre et porter sur des sujets liés au financement et au recrutement.

Un service gratuit, destiné à toutes les start-up

L'avantage du service est qu'il sera gratuit et ouvert à toutes les entreprises. L'idée est de le déployer dans les régions au travers d'une multitude de Capitales French Tech, invitées à répondre à l'appel à projet.


Les Capitales French Tech devront déployer le programme French Tech Central dans le pays d'ici cet été. Tel est le souhait du gouvernement, qui veut donner la possibilité à un maximum de start-up du territoire d'accéder aux expertises publiques avec une certaine facilité.

Avec le programme French Tech 120 et l'engagement des transformations réglementaires et législatives nécessaires au développement de l'écosystème, French Tech Central est l'un des trois piliers majeurs de la mobilisation de services de l'État pour encourager les start-up actives. Avec ce programme, « le gouvernement veut faciliter l'émergence de start-up, accompagner leur croissance et valoriser leur action sur l'ensemble du territoire », a commenté Cédric O.

Voilà qui devrait peut-être consoler les start-up et entreprises qui avaient le sentiment d'avoir été « mises de côté » par le programme French Tech 120 et l'indice Next 40, qui ne s'intéressent qu'aux pépites en forte croissance.
Modifié le 13/02/2020 à 09h18
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top