Quels sont meilleurs services pour envoyer des fichiers lourds en 2022 ?

22 novembre 2021 à 10h00

E-mails, messageries instantanées, SMS... Nous avons mille et une façons de communiquer avec nos proches. Pourtant, ces services limitent souvent la taille des fichiers que l'on peut envoyer, rendant parfois le partage d'une simple vidéo très difficile. C'est là qu'interviennent les services de partage spécialisés, qui permettent d'envoyer des gros fichiers en quelques clics.

Le plus performant

Smash

Le plus performant

  • Serveurs en France
  • Chiffrement en transit et au repos
  • Mot de passe pour les transferts
Le plus sécurisé

Tresorit Send

Le plus sécurisé

  • Chiffrement de bout en bout
  • Mot de passe pour protéger les envois
  • Sans publicités
Le plus populaire

WeTransfer

Le plus populaire

  • Grande rapidité
  • Chiffrement en transit et au repos
  • Serveurs européens

Si tous les services permettent in fine d'envoyer un gros fichier, ils ne le font pas tous de la même façon. Certains misent sur la rapidité, d'autres sur la sécurité ou sur la capacité d’envoi. Il faudra donc déterminer quel est votre besoin et si votre utilisation sera occasionnelle ou répétée pour bien choisir le service de partage qui vous correspond.

1. Smash : le plus performant

Fondé à Lyon en 2017, Smash n'a cessé de grandir depuis. Et pour cause, le service se montre très performant au niveau de la vitesse d'upload et de téléchargement. Il propose en plus une offre gratuite originale : aucune limite sur la taille des fichiers que l'on peut envoyer, mais tous ceux au-dessus de 2 Go nécessiteront d'attendre quelques heures avant d'être transférés.

Smash
  • Serveurs en France
  • Chiffrement en transit et au repos
  • Mot de passe pour les transferts

Smash a réussi à montrer pourquoi il était aussi populaire. La possibilité d’ajouter un mot de passe en version gratuite est un gros plus, ainsi que sa rapidité, bien au-dessus d’autres services. On apprécie d’avoir un forfait à un prix un peu élevé pour un service adapté aux indépendants ou aux particuliers. Quant au temps d’attente pour l’envoi d’un fichier volumineux en version gratuite, c'est un compromis raisonnable si l'on n'est pas pressé.

Smash a réussi à montrer pourquoi il était aussi populaire. La possibilité d’ajouter un mot de passe en version gratuite est un gros plus, ainsi que sa rapidité, bien au-dessus d’autres services. On apprécie d’avoir un forfait à un prix un peu élevé pour un service adapté aux indépendants ou aux particuliers. Quant au temps d’attente pour l’envoi d’un fichier volumineux en version gratuite, c'est un compromis raisonnable si l'on n'est pas pressé.

Le roi du partage de gros fichiers

Accessible sans inscription, Smash est une simple page web agrémentée d'un bouton sur lequel cliquer ou faire glisser les fichiers. Si le service ne prend pas en charge les dossiers, il laisse l’utilisateur ajouter autant de fichiers qu’il le souhaite et accepte les archives. Vous pourrez choisir de créer un aperçu de votre envoi et de décider si des notifications doivent vous être envoyées à chaque téléchargement. Pour le partage en lui-même, vous pourrez soit entrer les adresses e-mail de vos contacts pour que le site se charge de leur envoyer un message avec le lien de téléchargement, soit copier le lien et le partager sur la plateforme de votre choix.

Smash n’impose pas de limite à la taille des fichiers envoyés sur sa plateforme. Cependant, pour les transferts de plus de 2 Go, il est nécessaire d’attendre plusieurs heures (généralement 21 à 24 heures) avant qu’ils puissent être partagés, ceux-ci n’étant pas prioritaires. Une façon pour l’entreprise d’imposer une limite « soft » afin d’éviter une utilisation excessive de leurs services et d’encourager la souscription à un abonnement.

En upload, Smash est le plus rapide de notre comparatif, avec des pointes à 64 Mo/s, en utilisation avec une connexion fibre. Il se défend également très bien en téléchargement, surtout si vos destinataires possèdent aussi une connexion fibre, puisqu’il monte jusqu’à 90 Mo/s. Il est donc le meilleur choix pour envoyer rapidement des documents.

Idéal pour l'envoi de fichiers lourds gratuit

Pour protéger votre envoi, Smash vous permet de définir un mot de passe à partager avec vos destinataires sur un canal différent de celui où vous leur envoyez le lien, pour plus de sécurité. Le service laisse l’utilisateur définir un délai d’expiration, fixé par défaut à 7 jours mais pouvant aller de 1 à 14 jours. Après ce délai, les documents sont immédiatement supprimés des serveurs de l’entreprise. Le protocole TLS est utilisé pour protéger les données durant le transfert, et les données sont chiffrées grâce à l’algorithme AES-256 en transit et au repos. Pas de chiffrement de bout en bout disponible, mais une très bonne sécurité largement suffisante dans la grande majorité des cas.

Pour éviter le temps d’attente pour les fichiers les plus volumineux, la société propose trois abonnements, chacun conçu pour une utilisation professionnelle différente : travailleurs indépendants, petite entreprise ou grande et moyenne entreprise. Ils permettent de stocker plus longtemps les envois et de personnaliser les pages de téléchargement pour faire la promotion de ses services. En paiement mensuel, il faudra débourser au moins 10€ par mois. Plutôt cher pour un service qui ne propose pas de stockage cloud...

2. Tresorit Send : le plus sécurisé

Basé en Suisse, Tresorit Send est un service de partage de fichiers gratuit, assez généreux dans sa capacité d’envoi mais surtout très sécurisé. Contrairement à la majorité de ses concurrents qui sécurisent les données grâce à un chiffrement côté serveur, Tresorit a décidé d’opter pour un chiffrement de bout en bout « zero knowledge ». Et ça, sans sacrifier les performances.

Tresorit Send
  • Chiffrement de bout en bout
  • Mot de passe pour protéger les envois
  • Sans publicités

Tresorit Send est un très bon choix pour envoyer des fichiers : gratuit, sans publicités, sans création de compte, rapide, et tout ça avec un chiffrement de bout en bout. Cependant, si vous voulez des options supplémentaires de contrôle, vous serez obligés de souscrire à l’offre cloud et de payer (assez cher) pour avoir droit aux mêmes avantages. On aurait aimé une offre plus généreuse qui ne concernerait que le partage de fichiers.

Tresorit Send est un très bon choix pour envoyer des fichiers : gratuit, sans publicités, sans création de compte, rapide, et tout ça avec un chiffrement de bout en bout. Cependant, si vous voulez des options supplémentaires de contrôle, vous serez obligés de souscrire à l’offre cloud et de payer (assez cher) pour avoir droit aux mêmes avantages. On aurait aimé une offre plus généreuse qui ne concernerait que le partage de fichiers.

Un service qui ne fonctionne que par lien de téléchargement

Pour utiliser Tresorit Send, pas besoin de compte : une adresse e-mail suffit. Vous serez limités au partage de fichiers, les dossiers n’étant pas acceptés ; mais en contrepartie, vous pourrez en ajouter autant qu’il vous plaira. Une fois créés, les envois sont disponibles par défaut pendant une semaine et le service vous avertira sur l’adresse e-mail que vous avez renseignée lorsqu’ils sont sur le point d’expirer. Il pourra aussi, si vous cochez la case correspondante, vous envoyer des notifications à chaque fois que votre lien de partage est ouvert.

Le service n’inclut pas l’envoi du lien par e-mail, les boutons présents à cet effet ne servant qu’à ouvrir des clients de messagerie. Il faudra donc le copier et l’envoyer soi-même à ses contacts sur la plateforme de son choix. Il est possible de révoquer un partage avant sa date d’expiration.

La limite de taille des envois est à 5 Go, ce qui est assez généreux, surtout pour un service sécurisé. Pour les uploads, on est sur une vitesse d’environ 20 Mo/s. Un peu plus lent que d’autres services, mais il faut prendre en compte que c’est également à ce moment-là que le partage est chiffré. Cela reste malgré tout très correct. La vitesse s’envole pour les téléchargements, avec des pics jusqu’à 110 Mo/s.

Une solution fiable et sécurisée pour envoyer un fichier volumineux

Tresorit Send se démarque par son soin accordé à la sécurité, qui se veut maximale. Premier avantage : l’entreprise est située en Suisse, ce qui permet à ses utilisateurs de profiter des lois strictes en matière de vie privée du pays. Pour tout ce qui concerne la sécurité pure, Tresorit Send a choisi un chiffrement côté client qui utilise l’algorithme AES-256 et qui lui permet de proposer un chiffrement de bout en bout « zero knowledge ». L’entreprise n’a à aucun moment accès à la clé de déchiffrement, qui est incluse dans l’URL et jamais stockée sur ses serveurs. Le service utilise également le protocole TLS 1.2+. Si vous avez des documents confidentiels à envoyer, Tresorit Send est le meilleur choix.

Tresorit Send est entièrement gratuit, mais l’entreprise propose aussi un service de stockage cloud appelé Tresorit. En plus du stockage chiffré, celui-ci permet également de partager ses fichiers à l’aide d’un lien, sur le même principe que Tresorit Send. Il possède cependant des limitations plus importantes sur la taille des envois que le service de partage de fichiers gratuit, auxquelles il faut ajouter un prix élevé. Si vous souhaitez juste envoyer des documents de façon sécurisée sans les stocker, Tresorit Send est votre meilleure option.

3. Send Anywhere : le meilleur service hybride

Fondé en 2013 en Corée, Send Anywhere est un site de partage de fichiers hybride. Son principe ? Permettre de stocker les fichiers sur ses serveurs jusqu’à une certaine taille pour un partage plus simple, mais également proposer un envoi en temps réel sans limitations.

Send Anywhere
  • Upload et téléchargement rapides sur le serveur
  • Expiration des liens automatique
  • Fonctionnement hybride P2P/téléchargement à partir du serveur

Send Anywhere est un service pratique et simple d’utilisation pour envoyer des fichiers rapidement. On apprécie la limite haute à 10 Go pour l’envoi par lien direct, d’autant plus que l’upload et le téléchargement restent assez rapides, même si cela nécessite de se créer un compte. Cependant, on regrette la lenteur de l’envoi en temps réel, qui est une bonne idée sur le principe mais peu utile en pratique.

Send Anywhere est un service pratique et simple d’utilisation pour envoyer des fichiers rapidement. On apprécie la limite haute à 10 Go pour l’envoi par lien direct, d’autant plus que l’upload et le téléchargement restent assez rapides, même si cela nécessite de se créer un compte. Cependant, on regrette la lenteur de l’envoi en temps réel, qui est une bonne idée sur le principe mais peu utile en pratique.

Un choix intéressant entre envoi en temps réel et hébergeur fichier

Créer un compte ou pas dépendra de la façon dont vous cherchez à utiliser Send Anywhere. Si vous souhaitez profiter de la fonctionnalité d’envoi en temps réel, vous n’aurez aucune information à entrer. Il vous suffira de choisir votre fichier ou dossier et d’envoyer le code à 6 chiffres affiché par le service à votre destinataire. Vous devrez donc laisser la page ouverte durant le téléchargement mais en contrepartie, aucune limite n’est imposée pour la taille de vos envois.

Si vous préférez que vos fichiers ou dossiers soient téléversés sur des serveurs pour faciliter le partage, un compte sera nécessaire. En plus de vous donner la possibilité de créer des envois qui font jusqu’à 10 Go, le compte donne accès à « My Link ». Cet espace vous permettra de gérer vos liens et de les supprimer avant leur expiration automatique au bout de 48 heures si besoin.

Niveau vitesse, l’envoi par lien a des meilleures performances que l’envoi en temps réel, et de loin. Entre deux appareils connectés sur le même réseau, nous n’avons pas dépassé les 10 Mo/s pour l’envoi en temps réel. À l’opposé, l’upload sur les serveurs est très rapide, avec une vitesse d’environ 59 Mo/s dans nos tests. Vos destinataires devront faire preuve d’un peu plus de patience, avec un téléchargement qui oscille entre 17 et 20 Mo/s, une vitesse tout de même honorable.

Un abonnement pour envoyer jusqu'à 50 Go

Send Anywhere propose une sécurité correcte et classique pour un service du genre, avec un chiffrement grâce à l’algorithme AES-256 et des communications sécurisées grâce au protocole TLS. Aucun mot de passe ne pourra être ajouté à vos partages pour une protection supplémentaire. L’entreprise considère que l’utilisation d’un code à 6 chiffres valable pendant dix minutes seulement et l’expiration automatique des fichiers au bout de 48 heures sont des mesures de sécurité supplémentaires suffisantes. Certains professionnels de la sécurité ont émis des doutes, notamment sur les codes qui peuvent être interceptés par un adversaire déterminé. Même si le risque reste faible, ce sera à vous de décider quelle confiance vous placez dans le service.

Des abonnements pour augmenter la limite de taille des fichiers en envoi par lien sont proposés par la plateforme. Réunis sous la bannière « Sendy », ils ajoutent également un stockage cloud. Le plus abordable d’entre eux est au prix de 7,99$/mois, pour des envois jusqu’à 50 Go et 1 To de stockage cloud. Si vous avez besoin d’envoyer des fichiers volumineux régulièrement et que vous ne souhaitez pas être limités à l’envoi en temps réel, ils sont une bonne option.

4. WeTransfer : le plus populaire

Est-il encore nécessaire de présenter WeTransfer ? Avec le temps, le nom du service est quasiment devenu synonyme de partage de fichiers. Fondé en 2009, il attire désormais 80 millions d’utilisateurs par mois, pour un total de 2 milliards de fichiers transférés tous les mois. Depuis, c’est vers les artistes que le service s’est tourné, tout en restant une très bonne option pour les envois gratuits pour les particuliers.

WeTransfer
  • Grande rapidité
  • Chiffrement en transit et au repos
  • Serveurs européens

Si vous n’avez rien de confidentiel ou d’extrêmement volumineux à envoyer, WeTransfer est une valeur sûre. On apprécie de ne pas avoir besoin de s’inscrire pour générer un lien de téléchargement, et la vitesse est très correcte. On aurait apprécié une offre payante intermédiaire pour offrir plus de capacité de transfert, et la possibilité d’ajouter un mot de passe sans passer par tous les services spécifiques proposés en plus par la plateforme.

Si vous n’avez rien de confidentiel ou d’extrêmement volumineux à envoyer, WeTransfer est une valeur sûre. On apprécie de ne pas avoir besoin de s’inscrire pour générer un lien de téléchargement, et la vitesse est très correcte. On aurait apprécié une offre payante intermédiaire pour offrir plus de capacité de transfert, et la possibilité d’ajouter un mot de passe sans passer par tous les services spécifiques proposés en plus par la plateforme.

Un service d'envoi de documents lourds sans inscription

Vous serez accueilli sur la plateforme par un encadré à gauche pour vous permettre d’uploader vos fichiers ou vos dossiers. Il est possible de les partager de deux façons : soit en entrant les mails de ses destinataires, trois maximum, pour qu’ils reçoivent un message de la part du service, soit avec un lien à envoyer soi-même. La limite de la taille d’envoi est à 2 Go, que vous pourrez atteindre en ajoutant plusieurs fichiers et dossiers dans un seul partage.

Aucune inscription n’est nécessaire pour utiliser WeTransfer. Cependant, se créer un compte gratuit à quelques avantages. Par exemple, il ne sera plus nécessaire d’entrer un code de confirmation à chaque envoi par mail. Mais plus intéressant, il vous donne accès à la gestion de vos transferts, avec un onglet dédié qui permet de les télécharger, de les envoyer à nouveau ou de les supprimer. Les adresses de messagerie de vos destinataires seront aussi sauvegardées dans une liste de contacts.

Pour les uploads, nous sommes à une vitesse comprise entre 36 et 44 Mo/s avec une connexion fibre. Les téléchargements oscillent quant à eux entre 22 et 24 Mo/s. Des vitesses plus que correctes, qui vous permettront d’upload des fichiers de 2 Go en moins d’une minute et de les télécharger en moins de deux minutes.

WeTransfer : gratuit pour les particuliers, et des offres pour les pros

WeTransfer utilise les habituels protocole TLS et algorithme de chiffrement AES-256. Malheureusement la plateforme, dans son offre gratuite, n’offre pas de sécurité supplémentaire : pas de mot de passe ou de limite de nombre de téléchargements pour s’assurer que le lien ne sera utilisé que par les personnes auxquelles il est destiné. Pas de délai d’expiration personnalisable non plus, les transferts sont automatiquement supprimés après sept jours. Dans le cas d’une utilisation dans les règles, vos fichiers sont sécurisés mais une assurance supplémentaire aurait été appréciée.

Un seul abonnement est proposé, WeTransfer Pro, qui vise les entreprises. En plus de permettre des envois de 200 Go, il ajoute 1 To de stockage, plus de contrôle dans les partages et l’accès aux services supplémentaires de la plateforme. À 12$ par mois et par personne, il ne sera pas le plus intéressant pour des particuliers ou même des indépendants. On regrette que malgré sa popularité, le service se concentre principalement sur les agences de créatifs, sans offre dirigée vers une utilisation personnelle.

5. Wormhole : le descendant de Firefox Send

Créé par deux développeurs connus dans la communauté open source, Wormhole est né des cendres de Firefox Send. Comme pour le défunt service de Mozilla, le but est ici d’offrir un service de partage de fichiers gratuit et sécurisé. Mais les deux créateurs ne se sont pas contentés de recopier ce que pouvait faire Firefox Send, ils l’ont amélioré, en lui ajoutant un fonctionnement hybride.

Wormhole
  • Chiffrement de bout en bout
  • Poids maximum autorisé généreux
  • Entièrement gratuit

Wormhole est un jeune service qui manque encore de fonctionnalités pour être à la hauteur de ses concurrents. La vitesse d’upload est encore un peu lente. La possibilité de prévoir un mot de passe est normalement prévue sous peu, mais on reste perplexes face à la décision de permettre aux destinataires de supprimer les fichiers. Malgré tout, le service se pose comme un successeur prometteur au défunt Firefox Send.

Wormhole est un jeune service qui manque encore de fonctionnalités pour être à la hauteur de ses concurrents. La vitesse d’upload est encore un peu lente. La possibilité de prévoir un mot de passe est normalement prévue sous peu, mais on reste perplexes face à la décision de permettre aux destinataires de supprimer les fichiers. Malgré tout, le service se pose comme un successeur prometteur au défunt Firefox Send.

Le peer-to-peer imposé pour les dossiers volumineux au-delà de 5 Go

Le service est accessible sans entrer aucune information personnelle. Ici on va au plus simple : un encadré, un bouton pour ajouter un fichier ou un dossier et c’est parti. Si vous souhaitez en envoyer plusieurs à la fois, il faudra tous les sélectionner directement dans votre explorateur de fichiers. Car une fois votre sélection faite, l’upload se lance. Pas de confirmation d’envoi et pas de possibilité de l’annuler, Wormhole manque encore de quelques options de confort et de courtoisie.

La limite de taille pour les envois est à 10 Go mais elle est divisée en deux parties : jusqu’à 5 Go, vous pouvez choisir entre un envoi en peer-to-peer ou attendre que vos fichiers soient enregistrés sur le serveur. Au-dessus, le service impose d’utiliser le peer-to-peer. Le partage se fait à l’aide d’un lien à envoyer ou d’un QR code.

Au contraire de Send Anywhere, nous avons eu de meilleurs résultats sur le peer-to-peer qu’en envoi par lien. Entre deux appareils partageant la même connexion, nous sommes montés jusqu’à 28 Mo/s. Pour l’upload, c’est la dégringolade : plus de 6 minutes pour un fichier de 2 Go en comptant le temps nécessaire pour le chiffrement, ce qui correspond à une vitesse d’environ 6 Mo/s. Vos destinataires seront plus chanceux, avec des pointes à 70 Mo/s en téléchargement.

Une version pro en cours de développement

Wormhole propose du chiffrement en bout en bout, avec un chiffrement réalisé côté client à l’aide de l’API Web Crypto. La clé secrète nécessaire pour le déchiffrement se trouve dans l’URL, ce qui garantit que seuls vous et votre destinataire avez accès au contenu de l’envoi. Cependant, malgré cet accent mis sur la sécurité, il n’est pas possible pour le moment de définir un mot de passe pour une protection supplémentaire. La fonctionnalité est cependant prévue pour les prochains mois. En attendant, le service propose du contrôle supplémentaire sur les envois en laissant l’utilisateur définir le délai d’expiration, qui est de 24 heures maximum, et/ou le nombre de téléchargements maximal.

Aucun abonnement n’existe pour le moment mais Wormhole Pro est dans les cartons, pour une sortie cette année. Nous n’avons pas plus de détails sur ce qu’il proposera exactement, mais l’entreprise a tâté le terrain grâce à un sondage. D’après celui-ci, nous serions sur un abonnement à 10$ par mois pour plus de capacité d’envoi. Un peu cher pour un service qui manque encore de fonctionnalités basiques.

6. Swiss Transfer : le plus généreux

En 2019, Infomaniak a décidé de lancer son service de partage de fichiers gratuit, Swiss Transfer. Pour se positionner sur un créneau déjà bien rempli, ils ont fait le choix de permettre des partages beaucoup plus volumineux que leurs concurrents, tout ça sur des serveurs sécurisés situés en Suisse. En se basant sur le travail réalisé sur la plateforme, l’entreprise a lancé un autre service, kDrive. S’il sert principalement à du stockage cloud, il permet également de partager des fichiers, de façon beaucoup moins généreuse que Swiss Transfer mais aussi plus rapidement.

Swiss Transfer
  • Taille maximum des fichiers à 50 Go
  • Aucune inscription nécessaire
  • Mot de passe pour protéger les envois

Si vous n’êtes pas pressé et que vous souhaitez juste envoyer des fichiers, Swiss Transfer est une option correcte et gratuite. On regrette la lenteur d’upload mais on apprécie la possibilité de mettre un mot de passe. Pour des fichiers jusqu’à 3 Go, kDrive est une bien meilleure option gratuite au vu de sa rapidité. Les prix des abonnements ne sont pas excessifs et le service peut être une bonne alternative à ce qui est proposé par Google et Microsoft.

Si vous n’êtes pas pressé et que vous souhaitez juste envoyer des fichiers, Swiss Transfer est une option correcte et gratuite. On regrette la lenteur d’upload mais on apprécie la possibilité de mettre un mot de passe. Pour des fichiers jusqu’à 3 Go, kDrive est une bien meilleure option gratuite au vu de sa rapidité. Les prix des abonnements ne sont pas excessifs et le service peut être une bonne alternative à ce qui est proposé par Google et Microsoft.

Des envois jusqu'à 50 Go, idéal pour envoyer des vidéos

Aucune inscription n’est nécessaire pour utiliser Swiss Transfer. On retrouve ici les deux modes d’envoi classiques : on peut soit récupérer un lien de téléchargement à envoyer nous-mêmes, soit choisir d’entrer notre adresse mail et celles de nos destinataires pour que le service se charge de leur envoyer le lien de notre part. Le service est le plus généreux du comparatif, avec une limite de taille de fichiers à 50 Go. Autant dire que vous aurez largement de quoi faire.

Cependant, il faudra s’armer de patience car le service a privilégié la quantité à la qualité. Les uploads sont très lents, entre 2,5 et 4,5 Mo/s lors de nos tests. Les téléchargements s’en sortent beaucoup mieux, 63 Mo/s lors de nos tests, probablement plus avec des fichiers plus lourds qui laissent le temps à la vitesse de monter.

Durant vos uploads, Swiss Transfer vous diffusera des publicités pour kDrive, présenté comme une version « premium » du service. Après une inscription, vous aurez accès à l’offre gratuite de la plateforme, avec un stockage cloud limité, des envois ne pouvant pas dépasser 3 Go et peu de contrôle sur ceux-ci. Malgré tout, si toutes ces limitations ne vous dérangent pas et que vous êtes pressés, les uploads et les téléchargements sont beaucoup plus rapides : 60 Mo/s pour les premiers et entre 70 et 80 Mo/s pour les derniers.

Une offre avec stockage cloud compris intéressante

Swiss Transfer et kDrive ne proposent pas de chiffrement de bout en bout. Cependant, vous profiterez d’une infrastructure sécurisée et régulièrement testée, appartenant à Infomaniak et située en Suisse. Les transferts seront sécurisés à l’aide du protocole TLS et chiffrés en transit et au repos avec l’algorithme AES-128. Des options sur Swiss Transfer vous permettent de sécuriser vos envois plus en avant. Vous pouvez choisir un nombre de téléchargements possibles, un délai d’expiration et un mot de passe à communiquer à votre contact. Sur kDrive, il faudra malheureusement payer pour ces options.

L’entreprise donne le choix entre trois abonnements. Pour pouvoir profiter entre autres d’un stockage de 2 To, d’une limite d’envoi de la même taille et des options pour le partage sur kDrive, il faudra débourser 5,54€/mois pour l’abonnement le moins cher, destiné aux particuliers. Un prix très raisonnable pour une proposition de ce genre.

7. Filemail : un service orienté professionnels

Filemail est un service né en 2009 de la frustration de deux personnes de ne pas pouvoir envoyer des fichiers volumineux par mail. La plateforme s’est développée à l’aide d’un SEO agressif et la promesse d’un service facile à utiliser, qui permet d’envoyer des fichiers rapidement et de façon sécurisée. Un pari plutôt réussi, même s’il est dur de juger de toutes les possibilités de la plateforme avec son offre gratuite très limitée.

Filemail
  • Rapide
  • Limite de taille des envois généreuse
  • Service cloud et serveurs propriétaires

Filemail n'impose pas de publicités et la sécurité est correcte. La limite de 5 Go pour la taille des fichiers est acceptable, et les uploads et téléchargements sont plutôt rapides. Mais l’impossibilité de définir un mot de passe et la limite à deux transferts par jour rend la version gratuite peu viable pour une utilisation courante. L'offre payante de Filemail est intéressante, même si son prix est dans la fourchette haute pour un service de ce genre.

Filemail n'impose pas de publicités et la sécurité est correcte. La limite de 5 Go pour la taille des fichiers est acceptable, et les uploads et téléchargements sont plutôt rapides. Mais l’impossibilité de définir un mot de passe et la limite à deux transferts par jour rend la version gratuite peu viable pour une utilisation courante. L'offre payante de Filemail est intéressante, même si son prix est dans la fourchette haute pour un service de ce genre.

Un service minimaliste, qui va droit au but

Pour utiliser Filemail, vous n’aurez besoin que d’une chose : vos fichiers. Pas de compte, pas même d’obligation de donner son adresse mail, le service va droit au but. On y retrouve encore une fois le choix entre générer un lien ou charger la plateforme de l’envoyer par mail à nos destinataires. Même pour cette dernière option, vous pouvez choisir de ne pas fournir votre adresse de messagerie.

En version gratuite, vous serez cependant sévèrement limité. Vous aurez droit d’envoyer jusqu’à 5 Go de documents, mais tout au plus deux fois par jour. Le site vous identifiera à l’aide de votre adresse IP pour vous bloquer. Côté suivi de l'envoi, il faudra de se contenter des notifications par mail. Rien de plus n’est proposé, donc n’espérez pas pouvoir supprimer votre lien une fois que celui-ci a été créé.

Pour garantir un transfert rapide, Filemail utilise votre localisation afin de déterminer vers quel serveur vous diriger. Le résultat est là, avec un upload entre 24 et 33 Mo/s et un téléchargement compris entre 35 et 58 Mo/s. Le service n’est pas le plus rapide du comparatif mais sa vitesse reste très honorable.

Un scan de malwares compris dans l'offre

Filemail ne propose pas de chiffrement de bout en bout mais se base sur le protocole TLS et l’algorithme de chiffrement AES-256 pour protéger les données en transit et au repos. C’est également l’un des rares services à indiquer qu’il scanne les fichiers pour vérifier la présence de malwares. Côté infrastructure, elle est entièrement gérée par l’entreprise, qui n’utilise pas de services externes.

En version gratuite, la seule option proposée à l’utilisateur pour qu’il puisse avoir plus de contrôle sur ses partages est le délai d’expiration. Vous pourrez choisir si vos fichiers seront disponibles un ou sept jours. Impossible de définir un mot de passe, cependant, ou de les supprimer avant leur expiration. De son côté, le service gardera vos données sept jours supplémentaires après la fin de validité de votre partage, avant de les supprimer définitivement.

Au vu de l’offre gratuite, une utilisation plus qu’occasionnelle nécessitera de mettre la main à la poche. Les abonnements visent les professionnels et démarrent à 12€ par mois pour un stockage de 1 To, des envois qui font jusqu’à 25 Go et toutes les options de sécurité comme le mot de passe et le suivi. C'est l’un des services les plus chers par rapport à ce qui est fourni.

8. Jumpshare : le service pour les entreprises

Lors de sa création en 2011 aux États-Unis, Jumpshare a essayé de se démarquer en proposant une preview web des documents envoyés par son entremise et en supportant plus de 150 formats. Cependant, c’est aussi ça qui rend la plateforme peu viable pour une utilisation gratuite : elle a été obligée de limiter son offre à cause des ressources demandées par cette fonctionnalité. On comprend mieux pourquoi il a été décidé, depuis, d’axer la communication principalement sur les professionnels.

Jumpshare
  • Chiffrement pendant le transfert et au repos
  • Fonctionnalités payantes intéressantes
  • Prévisualisation web des fichiers

Jumpshare est surtout intéressant pour ceux qui sont prêts à mettre la main à la poche. La version gratuite est très limitée et ne sert en réalité que de version d’essai. Cependant, en payant, les fonctionnalités deviennent très intéressantes pour la gestion des partages. On regrette que le service cherche à nous forcer à télécharger l’application de bureau dès l’inscription, alors que celle-ci vise très clairement un public professionnel.

Jumpshare est surtout intéressant pour ceux qui sont prêts à mettre la main à la poche. La version gratuite est très limitée et ne sert en réalité que de version d’essai. Cependant, en payant, les fonctionnalités deviennent très intéressantes pour la gestion des partages. On regrette que le service cherche à nous forcer à télécharger l’application de bureau dès l’inscription, alors que celle-ci vise très clairement un public professionnel.

Une limite de taille handicapante

La création d’un compte sera obligatoire pour utiliser Jumpshare. Le service vous poussera à télécharger son application de bureau, mais cela n'est pas impératif, un tableau de bord étant disponible dans la version web. Il vous permettra de gérer vos uploads pour les renommer, les supprimer ou encore les ranger dans des dossiers. Vous avez le choix de verser directement des dossiers ou des fichiers. Si vous en sélectionnez plusieurs dans votre explorateur de fichiers, ils seront uploadés un par un mais automatiquement rangés ensemble dans un dossier. Vous pourrez par la suite le partager par mail ou avec un lien.

Vous aurez droit à 2 Go de stockage cloud et d’uploader des fichiers de maximum 250 Mo, à cause des ressources demandées par l’aperçu web. Une limite extrêmement basse, qui limitera l’utilisation de Jumpshare à des documents textes, des images ou de courtes vidéos. Pour l’upload, on trouve une vitesse de 12 Mo/s. Pour les téléchargements, elle a atteint les 80 Mo/s. À noter que ces mesures sont à prendre avec des pincettes : étant sur des fichiers de 250 Mo maximum, la vitesse n’a peut-être pas eu le temps de monter aussi haut qu’elle le peut.

Un abonnement incluant un service de stockage cloud

Jumpshare visant une utilisation professionnelle, la sécurité est au même niveau que ce qui peut se faire ailleurs. Pas de chiffrement de bout en bout mais toujours l’utilisation du protocole TLS et d’un chiffrement au transit et au repos réalisé à l’aide de l’algorithme AES-256. Pas de mot de passe en version gratuite ni d’authentification à deux facteurs, toutefois. Pour son infrastructure, l’entreprise utilise Amazon Web Services. En cas de suppression, tout est immédiatement effacé des serveurs. Sinon, la société supprimera votre compte et toutes les données associées au bout de 12 mois d’inactivité.

Jumpshare propose des abonnements, nécessaires pour tirer le maximum de la plateforme. Ils visent principalement les professionnels mais l’abonnement le moins cher pourrait intéresser un particulier avec son stockage cloud intégré. Il est à 9,99$ par mois et permet d’avoir 1 To de stockage, des options de contrôle sur ses partages comme le mot de passe ou l’auto-destruction, et d’envoyer jusqu’à 20 Go de documents en une fois. Il reste assez cher par rapport à ce qui est proposé par la concurrence.

9. MediaFire : le service abordable

MediaFire, lors de sa création en 2006, avait pour objectif d’être un service de partage de fichiers généreux, même dans sa version gratuite. Pour ça, il a fallu trouver des financements et l’entreprise a choisi de proposer des abonnements mais aussi de la publicité lors de l’utilisation du service. Mais là où MediaFire pèche le plus, c’est au niveau de sa sécurité.

MediaFire
  • Taille d'envoi correcte
  • Possible de reprendre les uploads interrompus
  • Stockage cloud inclus gratuitement

MediaFire a pour lui l’avantage de se montrer raisonnablement généreux en version gratuite et d’avoir des abonnements très abordables. Mais en contrepartie, vous devrez accepter le fait que vos données ne sont pas protégées, tout au plus avec un mot de passe et encore uniquement en payant. Ajoutez à ça de la publicité et une vitesse d’upload et de téléchargement au ras des pâquerettes en gratuit, et il commence à être difficile de recommander ce service plutôt qu’un autre.

MediaFire a pour lui l’avantage de se montrer raisonnablement généreux en version gratuite et d’avoir des abonnements très abordables. Mais en contrepartie, vous devrez accepter le fait que vos données ne sont pas protégées, tout au plus avec un mot de passe et encore uniquement en payant. Ajoutez à ça de la publicité et une vitesse d’upload et de téléchargement au ras des pâquerettes en gratuit, et il commence à être difficile de recommander ce service plutôt qu’un autre.

La possibilité de reprendre un upload là où on l'avait interrompu

Vous avez la possibilité d’utiliser MediaFire sans inscription, mais la plateforme vous limitera à 1 Go pour le stockage (et donc pour le partage de fichiers). Il est conseillé de se créer un compte gratuit, qui augmente le stockage à 10 Go et la taille des envois à 4 Go. Dans le gestionnaire de fichiers, vous pourrez uploader des fichiers ou des dossiers, les ranger dans d’autres dossiers, les supprimer… Enfin, presque : les suppressions ne sont pas immédiates et la plateforme se réserve le droit de conserver vos données plusieurs jours après que vous avez fait le vide dans votre corbeille. Le service ne gère pas lui-même l’envoi par mail, et la seule option pour le partage est de copier le lien de téléchargement généré.

La fonctionnalité originale de MediaFire, même si l’on aurait aimé qu’elle soit optionnelle, est de pouvoir reprendre des uploads là où ils avaient été interrompus, même plusieurs heures après. Elle fonctionne également pour les fichiers supprimés récemment, qui auront droit à un upload instantané si vous souhaitez finalement les partager à nouveau. Cette particularité compense un peu la lenteur de MediaFire : nous avons difficilement atteint les 2 Mo/s en upload et les 9 Mo/s en téléchargement.

Une sécurité à revoir

S’il y a bien un point où MediaFire ne communique pas, c’est sur la sécurité. Et pour cause : l’entreprise ne chiffre pas les données, ce qui nous a été confirmé par le service client. On peut au moins se réjouir que le site soit en HTTPS. En version gratuite, vous n’avez même pas la possibilité de définir un mot de passe pour les envois. Autant vous dire que si vous n’aimeriez pas voir votre fichier disponible publiquement, il est déconseillé de le partager par l’entremise de MediaFire.

Deux abonnements sont disponibles, un pour les particuliers et l’autre pour les entreprises. Avec un prix de 5$ par mois, l’abonnement pour particuliers est l’un des moins chers de ce comparatif. Pour ce prix, vous pourrez profiter de 1 To de stockage et d’envois jusqu’à 20 Go. Il vous permettra également d’ajouter un mot de passe à vos envois et de créer des liens valables une seule fois.

Envoyer des fichiers lourds - Les réponses à toutes vos questions

Il y a plusieurs raisons de vouloir utiliser un service de partage de fichiers. Peut-être est-ce pour une utilisation occasionnelle, peut-être avez-vous dans l’idée de remplacer vos pièces jointes de façon permanente par des liens, ou encore peut-être est-ce pour une utilisation professionnelle. Selon l’usage que l’on veut en faire, les critères ne seront pas les mêmes.

Comment choisir un service d'envoi de gros fichiers ?

Personne n’a envie d’attendre plusieurs minutes pour uploader ses fichiers. Que ce soit pour une utilisation occasionnelle, pour remplacer une pièce jointe dans un mail ou pour envoyer des fichiers à ses collègues, la vitesse est le critère le plus important. Mais l'importance de la sécurité est aussi primordiale, surtout pour un usage professionnel ou pour envoyer des fichiers confidentiels. Enfin, bien que la plupart des services proposent une offre gratuite satisfaisante pour une utilisation personnelle et occasionnelle, si vous avez besoin d'utiliser ces services régulièrement il pourra être intéressant de se tourner vers des offres payantes.

Comment envoyer un fichier de 10 Go ?

Tous les services ne proposent pas nécessairement la possibilité d'envoyer gratuitement des fichiers jusqu'à 10 Go. Beaucoup sont limitées à 2 Go, certaines s'arrêtent à 5 Go. Cependant, on trouve aussi des sites qui proposent l'envoi de fichiers jusqu'à 50 Go, et ce gratuitement. Si vous êtes prêt à mettre la main à la poche, vous n'aurez pas besoin de fouiller pour trouver la perle rare : l'écrasante majorité des services propose d'envoyer des fichiers très volumineux en passant par un abonnement.

Comment envoyer un fichier volumineux rapidement ?

La vitesse demeure l'un des principaux critères de choix en ce qui concerne les services pour envoyer des fichiers lourds. On trouve désormais des offres gratuites qui proposent des vitesses d'upload et de download plus que raisonnables, qui vous permettront d'envoyer de très gros fichiers en quelques minutes. Evidemment, le débit ne dépend pas que du site que vous utilisez : votre connexion et celle de la personne qui téléchargera vos fichiers sont des facteurs primordiaux dans le calcul des vitesses.

Comment utiliser WeTransfer gratuitement ?

WeTransfer est sans conteste le plus connu des services de partage de fichiers lourds, bien que Smash se fasse depuis quelques temps une place particulière dans le coeur des utilisateurs. WeTransfer propose une version gratuite qui permet d'envoyer des fichiers ou des dossiers jusqu'à jusqu'à 2 Go sans avoir à sortir le porte-monnaie. Il suffit pour cela de se rendre sur le site de WeTransfer, qui propose l'upload de fichiers sans inscription préalable.

Fanny Dufour

Arrivée dans la rédaction par le jeu vidéo, c’est par passion pour le développement web que je me suis intéressée plus largement à tout ce qui gravite autour de notre consommation des outils numérique...

Lire d'autres articles

Arrivée dans la rédaction par le jeu vidéo, c’est par passion pour le développement web que je me suis intéressée plus largement à tout ce qui gravite autour de notre consommation des outils numériques, des problématiques de vie privée au logiciel libre en passant par la sécurité. Fan inconditionnelle de science-fiction toujours prête à expliquer pendant des heures pourquoi Babylon 5 est ma série préférée.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page