🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Avis Filemail (2021) : performant pour l'envoi de gros fichiers, limité en version gratuite

23 novembre 2021 à 10h00
0
Filemail

Filemail a été fondé en 2008 en Norvège par Njål Gjermundshaug et Stian Fauske, frustrés de ne pas pouvoir envoyer de larges fichiers par mail. Ils ont donc conçu leur propre service pour envoyer des fichiers lourds en créant Filemail, avec la volonté de proposer une solution rapide et sécurisée.

Il est probable que vous soyez tombé sur Filemail en cherchant sur Google comment envoyer des fichiers volumineux. L’entreprise utilise un SEO plutôt agressif, avec de nombreuses pages uniquement consacrées à des mots-clés pertinents pour son activité, et il est dur de la manquer. Mais au-delà du marketing, les promesses sont-elles tenues ?

Filemail
  • Rapide
  • Limite de taille des envois généreuse
  • Service cloud et serveurs propriétaires
  • Chiffrement pendant le transfert et au repos
  • Pas de publicités
  • Envois limités à deux par jour
  • Abonnements chers
  • Pas de chiffrement de bout en bout
  • Pas de mot de passe pour les envois en gratuit

Une solution d'envoi de fichiers lourds qui « fait le job »

Sous les titres sur-optimisés, le partage

Nous sommes accueillis sur Filemail par une page qui pourrait faire craindre le pire avec son énorme « Envoie Gros Fichier – Transfert Fichier Volumineux ». Mais il s’agit juste de la façon de faire de l’entreprise, qui utilise les H1 à outrance pour bien se placer dans les résultats de recherche. Malgré tout, nous sommes bien face à un véritable et sérieux service de transfert de fichiers. En version gratuite, l’utilisation se fait sans inscription. Il suffit de suivre les instructions de la page d’accueil, qui propose soit de générer un lien de téléchargement, soit d’envoyer un mail à des destinataires, qui recevront une notification.

Filemail accueil © Filemail

Pour la création d’un lien, pas besoin d'entrer des informations personnelles comme une adresse e-mail, le service se contente de nous proposer d’entrer un message optionnel. On peut également choisir une durée de conservation du fichier, mais les seules options disponibles en version gratuite sont un jour ou une semaine. Pour un envoi par mail, il sera nécessaire d’au moins indiquer l’adresse électronique de notre destinataire, avec possibilité d’ajouter la nôtre ainsi qu’un objet et un message, ces trois dernières données étant optionnelles. Si vous décidez de ne pas fournir votre adresse mail, le message reçu par votre destinataire lui indiquera qu’un anonyme lui a partagé des documents. Vous vous privez aussi de la possibilité de recevoir des notifications à chaque fois que votre document est téléchargé.

Des limitations en version gratuite

Certaines limitations existent en version gratuite. Il n’est pas possible de réaliser plus de deux transferts par jour, limitation qui est mise en place en se fiant à l’adresse IP. Ces transferts sont limités à 5 Go (Filemail se base sur 1 Ko = 1 000 octets, et non pas 1024) et sont disponibles maximum 7 jours. Nous sommes aussi privés de la protection de nos transferts par mot de passe et nous n’avons droit à aucun autre suivi en dehors de la notification par mail. En contrepartie, Filemail accepte aussi bien les fichiers que les dossiers et vous pouvez ajouter plusieurs fichiers à la fois.

Filemail options transfert © Filemail

Les vitesses d’upload et de téléchargement sont plutôt rapides. Le site précise en outre que télécharger leur application de bureau permet des transferts plus rapides. Mais la plupart des services du genre étant parfaitement utilisables dans leur version web, c’est celle que nous avons essayée. Pour l’upload, avec une bonne connexion fibre, il a fallu compter entre 1 minute et 1 minute 23 secondes pour un fichier de 2 Go, ce qui nous donne une vitesse entre 24 Mo/s et 33 Mo/s. À noter que le service va vous présenter la vitesse d’upload en Mb et non pas en MB. Les chiffres présentés par le service pourront donc paraître impressionnants par rapport à d’autres qui privilégient les mégabytes, mais ils sont à relativiser.

Pour le téléchargement, la vitesse dépendra de plusieurs paramètres, comme le moment de la journée ou le serveur qui héberge le fichier (ce qui est choisi automatiquement par Filemail). En téléchargement direct, on trouve du 35 à 58 Mo/s, ce qui est très honorable. Si l’on choisit plutôt d’obtenir le fichier sous forme de torrent, nous arrivons à peu près aux mêmes résultats, en étant tout de même en général plus proches des 35 que des 58 Mo/s.

Filemail téléchargement © Filemail

Un service sécurisé et transparent

L’un des points que Filemail aime mettre en avant est le fait de proposer un service sécurisé. On peut déjà souligner qu’ils sont transparents dans leurs mesures mises en place, que ce soit à propos de la sécurité ou de la vie privée, et que tout est exposé de façon claire et compréhensible.

Les transferts utilisent le protocole TLS-1.2 et sont chiffrés avec l’algorithme AES-256. Ils ont décidé d’utiliser le mode AES-GCM plutôt que le mode AES-CBC, en expliquant que ce dernier est vulnérable à des attaques de type « padding oracle ». Tous les fichiers sont également scannés pour vérifier la présence de virus et leur base de données concernant les malwares est mise à jour de façon hebdomadaire. Le service cloud est géré par l’entreprise elle-même, qui n’utilise pas de service externe comme Amazon ou Azure, et tous leurs serveurs physiques sont protégés et accessibles à distance uniquement par quelques employés. Avec un compte payant, il est possible d’ajouter un mot de passe pour protéger ses transferts et même d’activer l’authentification à deux facteurs pour leur téléchargement.

Concernant la vie privée, si vous utilisez le service dans sa version gratuite, les données et métadonnées de vos envois seront supprimées 7 jours après l’expiration du transfert. Dans le cas d’un compte utilisateur dont l’abonnement a expiré, tout sera supprimé après 90 jours d’inactivité. Le service est principalement situé aux Pays-Bas mais ils possèdent des serveurs dans plusieurs pays : États-Unis d’Amérique, Norvège, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Brésil, Inde et Australie. Les fichiers seront stockés dans le serveur se trouvant au plus près de l’utilisateur.

Trois offres tarifaires, plutôt pour les professionnels

En plus de sa version gratuite, Filemail propose trois offres payantes, qui ont chacune une période d’essai de 7 jours, correspondant à des besoins pour chaque taille d’entreprise :

  • L’offre « Pro », à 12€/mois, est créée pour des indépendants qui n’ont besoin que d’un seul utilisateur sur leur compte mais qui ont des fichiers volumineux à envoyer. Avec ce forfait, ils peuvent envoyer des fichiers qui font jusqu’à 25 Go et les rendre disponibles pendant 30 jours. Ils ont accès à un espace de stockage de 1 To, à un suivi des téléchargements et à une personnalisation des pages de téléchargement et des emails pour les faire correspondre à leur marque. Ils peuvent en plus protéger leurs transferts avec un mot de passe.
  • L’offre « Business », à 18€/mois, correspond aux PME qui ont besoin d’ajouter plusieurs utilisateurs à leur compte. Les limites pour la taille des fichiers et la disponibilité de ceux-ci disparaissent dans ce forfait, avec la possibilité de stocker jusqu’à 1 To par utilisateur, de profiter d’un support prioritaire et de mettre en place un téléchargement automatisé des fichiers.
  • L’offre « Enterprise », à 48€/mois, augmente la capacité de stockage à 5 To par utilisateur, permet de mettre en place la protection à deux facteurs, d’avoir accès aux rapports de tests d’intrusion et de profiter d’un support premium.
Filemail abonnements © Filemail

Des applications de bureau et mobiles disponibles

Filemail possède des applications de bureau gratuites sur Windows et macOS, censées permettre des transferts plus rapides que la version web. Autre ajout par rapport à cette dernière, la mise en place de scripts d’automatisation. Des applications mobiles existent également, toujours gratuites et disponibles sur Android et iOS, qui permettent d’envoyer des fichiers que l’on possède un compte ou pas. L’application mobile permet, contrairement à la version web, de gérer ses transferts et de les supprimer, même en version gratuite.

Filemail application Windows © Filemail

Une extension Filemail peut être ajoutée à Outlook, qui, quand vous ajouterez un fichier volumineux en pièce jointe d’un mail, le téléchargera à la place sur les serveurs de l’entreprise pour pouvoir les envoyer. En plus de ces applications et extensions, une API est mise à disposition par la société pour intégrer leur service directement sur un site web.

Filemail

7

Filemail n'impose pas de publicités et la sécurité est correcte. La limite de 5 Go pour la taille des fichiers est acceptable, et les uploads et téléchargements sont plutôt rapides. Mais l’impossibilité de définir un mot de passe et la limite à deux transferts par jour rend la version gratuite peu viable pour une utilisation courante. L'offre payante de Filemail est intéressante, même si son prix est dans la fourchette haute pour un service de ce genre.

Les plus

  • Rapide
  • Limite de taille des envois généreuse
  • Service cloud et serveurs propriétaires
  • Chiffrement pendant le transfert et au repos
  • Pas de publicités

Les moins

  • Envois limités à deux par jour
  • Abonnements chers
  • Pas de chiffrement de bout en bout
  • Pas de mot de passe pour les envois en gratuit

Sécurité 8

Vitesse 8

Capacité d'envoi 5

Abonnements 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Devenez complotiste ou fan de chats ? L'Unesco propose de changer d'identité numérique grâce à une extension Chrome
VPN : le service NordVPN à son plus bas prix pour le Black Friday, jusqu'à -72% 🔥
Adopter Norton 360 à moindre coût pour sa cybersécurité ? Rien de plus simple pendant le Black Friday
Comment garantir la sécurité des enfants connectés ?
Comment des pirates utilisent des comptes Google Cloud pour miner de la crypto-monnaie ?
Avec ces offres Black Friday, s'équiper d'un antivirus performant chez Intego n'a jamais été si facile
Surfshark VPN fait couler ses tarifs : faut il craquer pour ce VPN prometteur ?
Après le scandale Pegasus, Israël recule sur les logiciels espions et réduit la liste des pays autorisés
Le Black Friday continue chez Bitdefender, le bon moment pour choisir un antivirus efficace !
Black Friday VPN : votre futur VPN se trouve sûrement dans une des offres de Cyberghost, NordVPN ou Surfshark !
Haut de page