Deliveroo : des ventes qui progressent mais des pertes qui se creusent

Alexandre Boero Contributeur
03 octobre 2019 à 11h42
0
deliveroo
© Shutterstock

La société de livraison de repas poursuit son développement mais a également annoncé, mercredi, avoir creusé ses pertes en 2018. En France, elle est pour le moment en bonne santé financière.

Très présente en France, la société britannique de livraison de repas Deliveroo, créée en 2013, a annoncé avoir creusé ses pertes l'année dernière avec une perte avant impôt qui a atteint les 232 millions de livres, soit 260 millions d'euros. Celle-ci continue de se creuser par rapport à 2017, où elle atteignait déjà 199 millions d'euros. Le groupe indique payer ses investissements consentis pour se développer sur le marché international.

Des revenus qui ne compensent toujours pas les pertes

Les pertes de Deliveroo ne sont pas compensées par des résultats pourtant croissants, avec des ventes qui ont grimpé de 72 % à 476 millions de livres, soit 535 millions d'euros. « Notre mission est de devenir la société de livraison de repas qui fait référence et pour atteindre ce but nous continuons à investir massivement dans notre développement, la technologie et les nouveaux produits », maintient Will Shu, le fondateur et patron de Deliveroo.


La plateforme, dont les pratiques sociales sont pointées du doigt, comme celles de son principal concurrent Uber Eats, emploi 2 500 personnes dans le monde. Présente dans 500 villes issues de 13 pays, elle compte dans ses rangs 60 000 livreurs.

En France, Deliveroo va bien, pour l'instant

En France, Deliveroo se porte bien. Mieux en tout cas que sa maison-mère. La société a généré un chiffre d'affaires de 95 millions d'euros en 2018, en nette augmentation par rapport à 2017 (+63 %). Son bénéfice reste tout de même assez léger, à 2,7 millions d'euros dans l'Hexagone, même si la croissance sur un an est considérable (+80 %). En Allemagne, en revanche, la firme a jeté l'éponge face à une trop forte concurrence.


La plateforme pourrait toutefois connaître un chamboulement prochain. Amazon a investi dans le capital de la société au travers d'une levée de fonds menée au mois de mai. Les mouvements entre la firme de Jeff Bezos et celle de Will Shu ont attiré l'attention de l'autorité de la concurrence britannique, qui pourrait mettre son grain de sel.

Source : Le Figaro / AFP
Modifié le 03/10/2019 à 13h08
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top