Le veilleur d'écran[s] S02E12 📺 Zone Blanche : Amer, Noir et Beauté

21 mars 2020 à 15h15
0
Zone Blanche 3

Hey, ça vous dirait de vous déconnecter et de partir en vacances, le temps de quelques épisodes, dans les hautes-Vosges avec Zone Blanche ? C'est joli et il y a des gens sympas là-bas. Par contre, n'espérez pas trop bronzer ou vous détendre sereinement...

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :


Zone Blanche, une série qui Vosges le coup

Rendez-vous compte, qu'en presque 30 chroniques dédiées à des séries TV, nous n'avons évoqué qu'une seule production française (à savoir la fantastique série d'animation Lastman, que je vous re-re-recommande en passant) ? Il semble qu'il était plus que temps de corriger cela, malgré un obstacle de taille : la plupart des séries françaises que j'apprécie réellement (à savoir Engrenages, Baron Noir ou encore Dix pour cent par exemple) ne relèvent pas du tout de la science-fiction ou de la fantasy, thématiques que j'essaie d'insuffler au maximum - pour le moment en tout cas, *wink wink* - au cœur de cette chronique.


Certes, j'ai bien en tête quelques séries françaises qui pourraient correspondre à la ligne éditoriale du Veilleur d'écran[ s ] (notamment Missions, Hero Corp ou Ad Vitam) mais si elles ne déméritent pas, la plupart d'entre elles ne m'ont pas suffisamment convaincu pour mériter une véritable recommandation. Heureusement, j'ai découvert sur le tard, il y a quelques mois, un show qui va me permettre de pousser un franc et sonore « cocorico » : Zone Blanche (bon, ok, elle est franco-belge, mais chut...).

Zone Blanche 2

Diffusée à l'origine sur France 2 et aujourd'hui disponible sur Netflix, Zone Blanche compte actuellement deux saisons de huit épisodes chacune. Tous mes membres sont d'ailleurs croisés dans l'attente d'une troisième saison, malheureusement encore hypothétique.

Onde nous dit pas tout

Prenant place dans la petite ville fictive de Villefranche, isolée au milieu de la forêt et de la montagne, au cœur d'une zone où aucune onde ne passe (d'où le titre de la série, même si ce twist scénaristique n'est finalement pas assez exploité à mon goût), l'intrigue suit notamment le quotidien de Laurène Weiss (incarnée par Suliane Brahim), major de la toute petite gendarmerie locale. Or cette brigade n'a jamais vraiment le temps de se reposer, tant le taux de meurtres et de disparitions dans la région est élevé, la faute à un climat aussi hostile que déprimant, et à des tensions permanentes entre différents individus.

Zone Blanche 5

Là vous allez me dire : « Hey, tu te foutrais pas du monde un peu ? Ça ressemble à une série policière ton truc ! » Ce à quoi je répondrai d'un laconique : « oui, mais ». Sans trop en dire - car c'est l'une des principales réussites et forces de Zone Blanche - , quelques éléments, à première vue paranormaux, sont très habilement distillés dans ce polar/thriller, laissant toujours personnages comme spectateurs dans le doute : ce qui vient de se passer est-il le fruit d'une trop grande imagination, ou était-ce bien réel ?


Les scénaristes jouent alors de cette touche de fantastique et de mystère avec finesse et intelligence, réussissant ainsi à exhausser un récit policier dramatique plus classique, mais bien rythmé, et très maîtrisé également. En somme, Zone Blanche est une série aussi sombre et mélancolique que bien écrite. Plusieurs fils rouges avancent de manière cohérente au milieu d'affaires plus isolées, et les personnages, véritables âmes du show, m'ont régulièrement rappelé ceux, pas moins torturés, d'Engrenages.

« Esthétiquement, Zone Blanche est ce qui a été produit de meilleur sur le petit écran dans l'Hexagone »



Les performances des acteurs sont également à saluer pour souligner cette réussite. Citons Suliane Brahim d'abord, qui parvient à doter son riche personnage principal au passé compliqué de nombreuses couches de personnalité, mais aussi Hubert Delattre, dans la peau de son collègue attachant « Nounours », ou encore Laurent Capelluto, dans le rôle d'un procureur maladroit, qui compense par une répartie formidable...

Par souci d'honnêteté je suis également obligé de préciser que quelques rares passages semblent un peu surjoués, mais pas de là à nous faire complètement sortir du récit, heureusement.

Zone Blanche 4

Un show qui a tout capté, y'a pas photo

L'un des autres points forts de Zone Blanche, qui permet d'ailleurs, à mon avis, de démarquer cette série de tout ce que la France a pu proposer jusqu'à présent, c'est sa technique extrêmement solide et son incroyable photographie. Pour tout vous dire, j'avais commencé à la regarder sur mon téléphone, avant de me rendre à l'évidence que le show et ses décors (le tournage a eu lieu dans les hautes-Vosges) méritaient d'être savourés dans les meilleures conditions, et d'aller en profiter pleinement sur ma télévision.


La brume qui plane en quasi permanence sur la ville et la forêt, couplée à des lumières savamment utilisées et des filtres de couleurs aussi riches qu'oppressants, donnent un aspect inquiétant mais magnifique à la série, dont l'atmosphère angoissante est à couper au couteau. Il faut également souligner que le tout est dopé par un véritable travail d'orfèvre réalisé sur la captation et l'utilisation des sons (et n'oublions pas la musique, que vous pouvez retrouver en début d'article), qui ne donnent clairement pas envie d'aller se balader en forêt la nuit.

Bref, je pense tout simplement que, esthétiquement parlant, Zone Blanche est ce qui a été produit de meilleur sur le petit écran dans l'Hexagone (et en Belgique, ça va, je n'ai pas oublié).

Zone Blanche 1

Vous l'aurez donc je pense compris, ma recommandation de Zone Blanche est totale et sincère et ne vise pas du tout à en gonfler le succès pour motiver la mise en chantier d'une saison 3.

Cette série est pour vous si :

- Vous aimez les séries à ambiance façon Twin Peaks (cela dit je n'aime pas Twin Peaks, mais on ne peut pas en renier les inspirations)
- Vous êtes partant pour une touche de fantastique dans votre polar
- Vous recherchez une série pas trop longue

Cette série n'est pas pour vous si :

- Vous recherchez surtout une série joyeuse et colorée pour vous détendre (dans ce cas, consultez plutôt notre sélection de séries feel good)
- Du paranormal dans votre polar (ou l'inverse) ? Jamais !
- Vous espérez des flics qui tirent plus qu'ils ne parlent


Au moment de l'écriture de cette chronique, c'est Netflix qui propose les deux saisons de Zone Blanche. Nul doute toutefois que quand la plateforme Salto sera là, les choses risquent de bouger.

Modifié le 21/03/2020 à 19h53
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
scroll top