En Europe, 40 % des startups d’intelligence artificielle... n'utiliseraient pas l'IA

le 06 mars 2019
 0
deep learning intelligence artificielle ia shutterstock

Selon une étude, le terme « intelligence artificielle » serait largement utilisé à mauvais escient dans l'écosystème des startups européennes. En effet, 40 % des jeunes entreprises identifiées comme exploitant cette technologie n'y aurait en fait jamais recours.

Le fonds d'investissement MMC Ventures a mené une enquête sur les startups supposées spécialisées en intelligence artificielle. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce terme est devenu si populaire qu'il a fini par être totalement galvaudé.

Circulez, IA rien à voir


La société s'est ainsi penchée sur le cas d'environ 2 830 startups, issues de 13 pays de l'Union européenne et considérées comme entreprises d'intelligence artificielle. Et d'après le rapport, 40 % d'entre elles n'ont montré aucune preuve d'une utilisation véritable de l'IA pour leur business. Un chiffre qui corrobore l'analyse faite par certains observateurs, quant à la hype autour de cette technologie.

Il faut toutefois souligner que la classification d'une startup en « spécialiste de l'intelligence artificielle » peut être indépendante de sa volonté. Elle peut simplement être le fruit d'une mauvaise interprétation par un site d'analyse tiers. Et l'étude ne mentionne pas la proportion d'entreprises qui profiterait délibérément de cette caractéristique erronée.

L'IA charme les investisseurs


Les auteurs du rapport pensent que « dans la plupart des cas, les startups sont conscientes de la façon dont elles sont classées ». Elles ne feraient simplement pas l'effort de rectifier cette position. Et pour cause : les entreprises affirmant avoir recours à l'IA (à juste titre ou non) attireraient 15 à 50 % de financement de plus que les autres. Les investisseurs jouent donc certainement un rôle conséquent dans cet effet de mode.

Heureusement, certaines startups s'appuient réellement sur l'intelligence artificielle. Parmi les cas d'usage les plus souvent rencontrés par MMC Ventures, figurent les chatbots (26 % des sociétés) et la détection de fraude (21 %). Une approche plus pragmatique de l'IA, qui profite principalement aux entreprises.

Source : The Verge

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top