Le co-fondateur de Skype lance un nouveau fonds d'investissement pour les start-up européennes

19 février 2020 à 10h17
0
Niklas_Zennström_with_Loic_Le_Meur_emoting_in_the_background.jpg

Atomico, la société de capital-risque de Niklas Zunnstrom, co-créateur de Skype, vient de lancer un nouveau fonds d'investissement doté de 757 millions d'euros, principalement destiné à la rentabilisation et la stabilisation des start-up européennes.

C'est la cinquième fois qu'Atomico lance un fonds d'investissement destiné aux jeunes pousses européennes - logiquement nommé Atomico V, donc. Niklas Zunnstrom explique vouloir privilégier les start-up ayant « une mission à accomplir ».


Gros boom pour la tech européenne ?

En février 2017, dans le cadre d'Atomico IV, la société de capital-risque britannique avait déjà levé 706 millions d'euros. Depuis Atomico I en 2010, année après année, la société est devenue l'un de plus puissants fonds d'investissement en Europe, capable de rivaliser avec certains mastodontes américains.

Ce nouveau tour de table a été permis aussi bien par le concours des géants de la tech européenne (Spotify, Zoopla, Adyen, etc.) que par des investissements privés, de compagnies d'assurance et d'entités soutenues par des organisations gouvernementales.

Cette cinquième génération du fonds d'investissement est principalement destinée aux jeunes pousses ayant passé leur phase d'amorçage pour les accompagner vers le cap de ce que l'on appelle la série A (rentabilisation du modèle économique), puis de la série B (internationalisation et expansion de l'entreprise) et enfin C (accélération de la croissance de l'entreprise, augmentation des parts de marché). L'objectif est notamment de leur permettre de prendre leur envol à l'international.

Comme le souligne Frenchweb, Atomico V a déjà investi dans plusieurs entreprises comme Infarm, start-up berlinoise qui installe des fermes verticales dans des lieux urbains, ou Healx, entreprise britannique spécialisée dans l'utilisation de l'IA dans les domaines de la santé.

Le manifeste de Niklas Zunnstrom

Dans un long article consacré à l'investisseur et à ses ambitions, le site américain TechCrunch expliquait qu'Atomico était l'une des rares sociétés de capital-risque européenne à investir dans des « moonshots investments », qu'on pourrait traduire par des « investissements visant la Lune ». En d'autres termes, Atomico cible ici des sociétés à fort potentiel avant-gardiste, explorant des technologies dont le potentiel pourrait prendre de nombreuses années avant de se révéler - ou ne pas se révéler du tout, d'ailleurs.

« Les sociétés de capital-risque ont un rôle critique à jouer dans un monde qui connaît tant de défis urgents », a expliqué l'entrepreneur à la presse. « Nous sommes à la recherche de d'entrepreneurs ambitieux, ayant une mission à accomplir, avec une pensée visionnaire sur les solutions à apporter à des problèmes insolubles ».

Source : The Next Web
Modifié le 19/02/2020 à 10h17
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top