La Banque Européenne d'Investissement débloque 50 millions d'euros pour le service de VTC Bolt

16 janvier 2020 à 16h55
0
Bolt food
© Bolt Food

La société qui se présente comme un concurrent direct d'Uber, Bolt, a annoncé avoir obtenu un emprunt de 50 millions d'euros auprès de la Banque d'Investissement Européenne (BIE).

D'après la BIE, l'emprunt doit permettre à la société estonienne d'améliorer « la sécurité, la fiabilité et la durabilité des services ». Les fonds serviront certainement aussi à financer l'expansion de Bolt à l'étranger, l'enseigne ayant prévu de poursuivre l'extension de ses services en Europe et dans le reste du monde.


La nouvelle licorne

Bolt fait désormais partie du cercle des entreprises « licornes », ces start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars, ce qui lui confère plus de crédibilité auprès des emprunteurs. Fondée en 2013, la société s'appelait initialement Taxify. Elle a depuis changé de nom et offrent désormais des services complémentaires, comme le partage de scooter entre particuliers ou la livraison de nourriture (Bolt Food).

Ces deux services seront indispensables à Bolt, qui compte concurrencer sérieusement le roi du secteur, Uber, et ses presque 100 millions d'utilisateurs. En comparaison, Bolt compte actuellement 30 millions d'utilisateurs dans 150 villes d'Europe et d'Afrique.

Financer l'expansion

Néanmoins cette expansion à toute vitesse a un coût, et la société a obtenu un prêt auprès de la BIE pour l'aider à la financer. Le communiqué conjoint de Bolt et de la BIE précise : « L'objectif de ce financement est de soutenir Bolt dans le développement de nouveaux produits et dans ses efforts de recherche dans des domaines où la technologie permet d'améliorer la sécurité, la fiabilité et la durabilité des services, tout en préservant l'efficacité opérationnelle de l'entreprise ».

Bolt dit aussi être en pourparlers avec d'autres investisseurs. Son P.-D.G., Markus Villig assure que sa société est en bonne santé financière. Selon lui, elle est rentable sur les deux tiers de ses marchés mondiaux. D'après Business AM, sa rentabilité l'année passée s'est déjà montrée supérieure à celle d'Uber.

Bolt a pourtant perdu 61 millions d'euros l'année passée, avec un chiffre d'affaires d'environ 80 millions d'euros. Des chiffres qui s'expliquent, d'après son président Markus Villig par l'expansion ininterrompue de l'entreprise. « Si nous arrêtions de grandir, nous atteindrions le seuil de rentabilité l'année prochaine », assure-t-il. De son côté, le vice-président de la BIE, Alexander Stubb, a qualifié Bolt de « bon exemple de l'excellence européenne en matière de technologie et d'innovation ».

Source : BIE/Bolt
Modifié le 16/01/2020 à 16h55
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top