La Banque Européenne d'Investissement débloque 50 millions d'euros pour le service de VTC Bolt

16 janvier 2020 à 16h55
0
Bolt food
© Bolt Food

La société qui se présente comme un concurrent direct d'Uber, Bolt, a annoncé avoir obtenu un emprunt de 50 millions d'euros auprès de la Banque d'Investissement Européenne (BIE).

D'après la BIE, l'emprunt doit permettre à la société estonienne d'améliorer « la sécurité, la fiabilité et la durabilité des services ». Les fonds serviront certainement aussi à financer l'expansion de Bolt à l'étranger, l'enseigne ayant prévu de poursuivre l'extension de ses services en Europe et dans le reste du monde.


La nouvelle licorne

Bolt fait désormais partie du cercle des entreprises « licornes », ces start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars, ce qui lui confère plus de crédibilité auprès des emprunteurs. Fondée en 2013, la société s'appelait initialement Taxify. Elle a depuis changé de nom et offrent désormais des services complémentaires, comme le partage de scooter entre particuliers ou la livraison de nourriture (Bolt Food).

Ces deux services seront indispensables à Bolt, qui compte concurrencer sérieusement le roi du secteur, Uber, et ses presque 100 millions d'utilisateurs. En comparaison, Bolt compte actuellement 30 millions d'utilisateurs dans 150 villes d'Europe et d'Afrique.

Financer l'expansion

Néanmoins cette expansion à toute vitesse a un coût, et la société a obtenu un prêt auprès de la BIE pour l'aider à la financer. Le communiqué conjoint de Bolt et de la BIE précise : « L'objectif de ce financement est de soutenir Bolt dans le développement de nouveaux produits et dans ses efforts de recherche dans des domaines où la technologie permet d'améliorer la sécurité, la fiabilité et la durabilité des services, tout en préservant l'efficacité opérationnelle de l'entreprise ».

Bolt dit aussi être en pourparlers avec d'autres investisseurs. Son P.-D.G., Markus Villig assure que sa société est en bonne santé financière. Selon lui, elle est rentable sur les deux tiers de ses marchés mondiaux. D'après Business AM, sa rentabilité l'année passée s'est déjà montrée supérieure à celle d'Uber.

Bolt a pourtant perdu 61 millions d'euros l'année passée, avec un chiffre d'affaires d'environ 80 millions d'euros. Des chiffres qui s'expliquent, d'après son président Markus Villig par l'expansion ininterrompue de l'entreprise. « Si nous arrêtions de grandir, nous atteindrions le seuil de rentabilité l'année prochaine », assure-t-il. De son côté, le vice-président de la BIE, Alexander Stubb, a qualifié Bolt de « bon exemple de l'excellence européenne en matière de technologie et d'innovation ».

Source : BIE/Bolt
Modifié le 16/01/2020 à 16h55
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top