Uber publie des résultats trimestriels décevants, avec des pertes abyssales

09 août 2019 à 18h05
0
Uber
© Worawee Meepian / Shutterstock.com

Avec des résultats inférieurs à ceux prévus par les analystes et une perte colossale de 5 milliards de dollars, le second trimestre d'Uber a été marqué par un ralentissement certain sa croissance.

Uber Technologies a publié, jeudi, ses résultats financiers du deuxième trimestre 2019. Malgré un chiffre d'affaires en progression, la firme californienne perd de plus en plus d'argent et paie sans doute son arrivée sur le marché boursier en mai dernier, à Wall Street. Le géant Uber est-il en train de toucher les limites de son propre modèle économique ?

Les pertes massives d'Uber masquent tout le reste et posent question

Au deuxième trimestre, Uber a annoncé avoir généré un chiffre d'affaires de 3,17 milliards de dollars, avec une croissance qui ralentit, à seulement +14 % sur un an. Les spécialistes, eux, s'attendaient à des revenus bien supérieurs, autour des 3,36 milliards de dollars.


Mais ce que tous les analystes retiennent : ce sont les pertes XXL enregistrées par la firme de San Francisco. Sur les trois derniers mois, Uber a annoncé une perte de 5,2 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros). Si des pertes logiques étaient attendues, en raison de l'introduction en bourse et des rémunérations distribuées en actions (dont le coût est estimé à 3,9 milliards de dollars), l'ampleur a de quoi étonner. Car sans les frais de compensation, le groupe a quand même perdu 1,3 milliard de dollars en un trimestre. C'est 30 % de plus que le précédent.

Des dépenses qui explosent par rapport à celles de son principal concurrent

Du côté des points positifs, la société de VTC enregistre tout de même une nette progression des gains issus des courses de ses chauffeurs, qui ont atteint 15,76 milliards de dollars sur les trois derniers mois, en hausse de 31 % par rapport à 2018. Le nombre de courses, lui, a bondi de 35 %. La tendance est aussi très positive concernant le nombre d'utilisateurs actifs par mois, qui a grimpé de 30 % pour atteindre les 99 millions sur le globe.


UberEats, le service de livraison de repas du groupe, affiche une croissance de +90 % à 3,36 milliards de dollars de commandes, mais est sérieusement bousculé par son principal concurrent américain, DoorDash.

Alors oui, Uber demeure le maître incontesté du secteur. Mais la société ne lésine pas sur les dépenses, qui ont explosé (+147 %) à 8,65 milliards de dollars sur un trimestre, quand celles du concurrent Lyft n'ont augmenté que de 3 %. La firme continue d'investir massivement en recherche et développement, et fait en sorte de conserver des tarifs abordables tout en payant correctement ses chauffeurs.

Source : Uber
13
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top