Uber et Lyft ont commandé une étude qui... prouve qu'ils aggravent les embouteillages

07 août 2019 à 18h52
14
Uber & Lyft
© Shutterstock

Persuadés de contribuer à l'amélioration du trafic en réduisant le nombre de voitures privées en circulation, Uber et Lyft ont commandé une étude qui prouve finalement tout le contraire.

L'étude commandée par les deux opérateurs de mise en relation de chauffeurs et passagers ne les dédouane pas vraiment, pire encore : elle met en évidence la responsabilité leurs véhicules dans la congestion routière de différentes villes américaines.

Une étude commandée par Uber et Lyft, à propos de 6 villes américaines

Lyft et Uber sont deux acteurs importants dans le domaine des voitures de transports avec chauffeur. Les deux sociétés ont commandé une étude faisant l'état des lieux des congestions routières dans quelques grandes villes américaines.

Les deux sociétés étaient jusque-là persuadées qu'elles contribuaient à réduire l'utilisation de voitures privées et ainsi qu'elles participaient à la réduction des embouteillages. C'était sans compter sur l'étude dévoilée par le cabinet Fehr & Peer qui, de son côté, note que Lyft et Uber participent à la congestion des centres-villes.

Tandis que l'étude a été menée au sein de six villes différentes, Boston, Los Angeles, San Francisco, Chicago, Seattle, Washington DC et leur périphérie, c'est le nombre de kilomètres parcourus par les véhicules qui a été source d'information. À noter que la ville de New-York n'a pas été sélectionnée pour l'étude en raison de son faible taux de propriétaire de véhicules.


En centre-ville, l'impact des VTC est trop important

En périphérie des différentes villes, l'impact des VTC n'est pas problématique, Uber et Lyft ne représentent que 1 à 3 % du trafic en fonction des zones.

Le problème se trouve plutôt en centre-ville : à San Francisco, les VTC représentant 12,8 % du trafic, 7,7 % à Boston ou encore 6,9 % à Washington. Leur impact est là beaucoup plus important.

D'autant plus qu'en moyenne, et toujours en fonction des villes, environ 30 % des kilomètres sont réalisés par les chauffeurs attendant une course et 10 % sont parcourus pour récupérer un passager.

Malgré la présence de nombreux VTC au sein des différentes villes, on note que l'autosolisme, à savoir un particulier qui circule seul dans sa voiture, est une part importante dans la congestion des villes. Ainsi, selon l'étude menée par le cabinet Fehr & Peer, les voitures de particuliers avec une seule personne à bord représentent environs 87 à 99 % des kilomètres parcourus par un véhicule.


L'autosolisme reste donc un souci majeur dans la concentration de véhicule et les embouteillages en villes, et cela pourrait clairement être solutionné, au moins partiellement, si le covoiturage était favorisé même pour des trajets quotidiens.

En tout cas, si Lyft et Uber avaient l'habitude de remettre les études en question quant à leur responsabilité dans les embouteillages et d'accuser les particuliers, ils n'avaient que partiellement raison et occupent eux aussi une place dans cette concentration de véhicules.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
8
kabyle19
quand je vois le nombre de voitures embarquées quotidiennement par les concessionaire je ne sais pas a qui retomber toute la faute plus exactement , UBER est bien le bouc émissaire
gwlegion
D’un autre coté, ils ont commandé une etude, et on a le resultat … c’est plutot honette.<br /> ils auraient pu garder l’etude pour eux (apres tout, c’est eux qui la financent), et passer l’info sous silence.<br /> Et a ceux qui repondront que c’est le cabinet qui a vendu l’etude qui a sorti les info, Si ca avais eté dans le contrat, ben ils auraient du garder le resultat sous silence. Donc c’est bien par vonlonté que le resultat de l’etude est connu.<br /> Ou alors c’est qu’ils etaient si persuadé du resultat qu’ils n’ont pas jugé bon de se premunir d’un resultat n’allant pas dans leur sens … mais ca serait ettonnant.
Feladan
De toute façon, il ne faut pas avoir fait de longues études, ni même d’études très poussées, pour arriver à cette conclusion … En fonction des codes de la routes cela peut être aggravé.<br /> En France typiquement, c’est le cas avec les voies de bus qui sont inaccessibles aux VTC. Alors quand on rend plus accessible un service de transport que les taxis, les gens vont l’utiliser prioritairement. De même que privilégier de faire quelques trajets remboursables par entreprise (ou peu cher), plutôt que d’utiliser les transports en communs.<br /> Aux USA je sais pas, mais fallait pas être clairvoyant pour comprendre que ça fou un peu plus le bordel en France =/
gwlegion
Ben je suis pas d’accord avec toi …<br /> Perso ca me paraissant pas aussi evident …<br /> SI on prend en compte que les VTC sont comparables (du point de vue du traffic uniquement … me fais pas dire ce que j’ai pas dit)a du covoiturage ou de la voiture en libre service, il me semblais probable que ca diminue le nombre de voiture dans les centres villes …<br /> mais visiblement, je me trompais.
Feladan
Bien néanmoins ton commentaire m’a fait entrevoir qu’effectivement, dans ma tête, c’était du 1 pour 1. Effectivement, il ne m’est même pas venu une seule seconde qu’il y avait des uber commandés, pour transporter plusieurs personnes à la fois :x<br /> Mais même après intégration, je pense que le ratio le plus utilisé est du 1 pour 1 ^^.
gwlegion
meme en prenant 1 pour 1 …<br /> Il n’empeche qu’un uber, dans cette configuration la, ca fais quand meme une personne de moins qui prends sa voiture …<br /> Par ce que le uber … une fois son client deposé, il attends pas qu’il revienne, il passe au suivant…<br /> C’est pour ca que l’etude me parais contre intuitive …<br /> Mais bon, des choses contre intuitives qui s’averent parfaitement exactes, y’en a pletore.<br /> C’est pour ca qu’il faut se fier a la methode scientifique (c’est un troll … pas taper, pas taper XD )<br /> un exemple qui m’avais bien fait delirer , c’est en math …<br /> la somme de tout les entiers positifs a l’infini, ca fais exactement -1/12 .<br /> Deja, la somme d’entier uniquement positifs, donnant un resultat negatif, c’est mindfuck …<br /> mais la somme d’entiers positifs a l’infini donnant un resultat fini …<br /> (pour expliquer pour les moins calé en math, on parle de la somme suivante :<br /> 1+2+3+4+5+6+7 … et ca jusqu’a l’infini)<br /> Et ca, c’est demontré non seulement par les mathematiques, mais aussi par l’experimentation…)
carinae
grosso modo ce que tu essaies de dire c’est qu’une voiture Uber peut être utilisée par plusieurs personnes, simultanément ou non. Dans le 2e cas, 1 personne commande 1 Uber, puis une fois la course terminée la voiture est réutilisée par une autre personne et ainsi de suite. Mais dans ce cas, a 1 instant T ça fait toujours autant de voitures (1 personne qui prends 1 uber peut aussi prendre sa voiture) … Par contre la voiture est nettement plus rentabilisée … et a terme on peut penser que le nombre de voitures diminuera (ce qui reste encore a prouver), non ?
jobinseb
Vous avez tout dit je pense.<br /> Mais pour compléter et recontextualiser votre propos : l’étude regarde l’impact sur le trafic, et donc effectivement le trafic est le même, que le client soit parti en uber ou via sa propre voiture, cela fait 1 voiture dans le trafic et n’améliore en rien la circulation.<br /> Là où c’est bon, c’est que les trajets des chauffeurs uber qui tournent en attendant une course (en allant de zones habituelles de récupération en zones, ou en se rapprochant d’une zone d’attente en étant à vide) ou vont chercher le client rajoutent des voitures en circulation sur des zones où elles n’auraient pas été si le client avait utilisé sa propre voiture.<br /> Donc finalement, en pensant à ces VTC (idem pour les taxis) qui circulent à vide pour aller de clients en clients ou de zones en zones, ça fait effectivement des véhicules qui circulent là où ces clients ne seraient pas passés sinon.
carinae
ha oui tiens je n’avais pas pensé a l’itinéraire du chauffeur Uber pour récupérer le client … bien vu ! même si c’est dit dans l’article !
gwlegion
Je suis quand meme pas d’accord avec vos annalyses …<br /> enfin, a defaut d’etre d’accord, c’est qu’elles ne me semblent pas logique.<br /> si je dois aller quelque part.<br /> je prends ma voiture, je me garre, je fais ce que j’ai a faire, et je rentre chez moi.<br /> ok, y’a qu’une voiture.<br /> Mais si je passe par uber, je serais pas le seul a utiliser ce uber …<br /> si j’appelle un uber, il viens me cherche, il me depose …<br /> ok pas de gain,<br /> mais par la suite, il vas chercher quelqu’un d’autre, qui lui aussi aurais pris sa voiture sans ca.<br /> Je sais pas … un uber, ca doit traiter au moins 20 clients pas jour … ca fais 20 personnes qui utilisent in fine la meme voiture … ca fais 19 voiture de moins que si chaqu’un avais pris la sienne.<br /> Je compte pas les gens qui voyagent a plusieurs, car au final, ils seraient venu a plusieurs dans la meme voiture …<br /> pour moi ce qui compte c’est le nombre de courses.
bheller
Vous oubliez un truc important, l’accès à uber ne concerne finalement pas ou peu les gens qui ont déjà une voiture, mais bien plus ceux qui en prennent au lieu de prendre les transports en commun. Cela fait donc mécaniquement plus de véhicules !
Feladan
Il y a trois problèmes en réalité, sur lesquels tu t’accroches et qui t’empêchent de comprendre où ta logique globale n’est pas bonne (mais elle n’est pas totalement fausse, tu pars juste sur des mauvaises hypothèses)<br /> 1/ J’ai l’impression que tu considères qu’un (ou plusieurs) embouteillage est dû aux voitures présentes en circulation sur un grand laps de temps. Hors, un embouteillage est formé de voitures présentes à un instant T bien défini (allez, quelques dizaines de minutes en gros). Par conséquent, le fait que l’uber fasse plusieurs allez retour, n’influe pas des masses sur les embouteillages. Ce n’est pas parcequ’il à fait une autre course y’a 1 heure qu’il ne participe pas sur l’embouteillage à l’instant T. Je dirai même qu’il y a en plus, 50% de chance que la voiture soit vide (sans client) à l’instant de l’embouteillage.<br /> A l’instant présent de l’embouteillage, il y a toujours 1 voiture, que le client ai prit la sienne, ou que ce soit l’uber. C’est déjà un paramètre qu’il te faut prendre en compte.<br /> Alors on peut toujours trouver des exemples chelous qui te valide. Typiquement si tu me dis “oui mais regarde, un uber c’est 20 courses, ça ferait 20 voitures partient le matin à la place d’une”. Oui forcement tu aurais raison comme ça ^^ Mais faut remettre en perspectives.<br /> 2/ Même en suivant ton raisonnement, il y a un laps de temps (que je vais arrondir à 50 % du temps, car honnêtement il doit être moindre, mais je ne sais pas le chiffrer) où il y a une voiture sans client =&gt; le chauffeur va en chercher un autre/ arrête sa journée / tourne en attendant un client. Ce qui en fait une voiture qu’il n’aurai pas du être présente dans l’embouteillage à l’instant T.<br /> 3/ Et c’est le plus important, tu pars de l’hypothèse que les gens prennent uber pour ne pas prendre LEUR voiture. Hors, à mon humble avis, c’est une minorité des cas. Les gens prennent uber, pour grossomodo les mêmes raisons qu’un taxi. Ils sont en trajet long et n’ont pas de voiture et font des trajets one shot. Par conséquent, ils prennent uber à la place d’un taxi.<br /> Ou la deuxième raison majoritaire, ils n’ont pas envie de prendre les transports en communs alors qu’ils pourraient. Typiquement tous les gens de ma boite, en déplacement, prennent uber pour le trajet Gare SNCF/ Aéroport à mon entreprise. Avant, ils prenaient des taxis ou venaient en transport en commun.<br /> C’est à mon avis ça, la population la plus grande des uberistes. Plus tu rends un service accessible/pas cher, moins les gens prendront les transports en commun et taxi. Je pense que la population majoritaire, n’auraient de toute façon pas pris leurs voiture, mais un autre moyen (transport ou taxi).<br /> En prenant en compte ces 3 arguments, et surtout le dernier, tu comprendras où tu te trompes.<br /> Ta logique n’est pas mauvaise, mais elle est surtout basée qu’un client uber, est un client qui ne prend pas sa voiture ce qui n’est absolument pas le cas <br /> Edit: Navré d’en remettre une couche, je vois que d’autres ton répondu sur les 3 problèmes que j’ai dis xD
gwlegion
de toute facon, l’etude semble contredire ma logique …<br /> C’est qu’a un moment ou a un autre, elle doit etre fausse.<br /> edit : ma logique doit etre fausse … pas l’etude XD<br /> J’amene juste mes reflexions, car elles me semblaient logique …<br /> Et c’est toujours plus interessant d’avoir un point de vue contraire pour alimenter le debat.<br /> Vos arguments me semblent dans l’ensemble tres interessants… et je n’avais pas reflechi en ce sens la…
MugenII
Pour les Uber, vous oubliez aussi tous les propriétaires de voitures qui prennent des uber pour des raisons X Y ou Z.<br /> Dans mon cas, j’ai une voiture que j’utilise pour mes trajets perso, par contre mon employeur me finance un VTC pour aller au travail (la medecine du travail m’interdisant de conduire sur les trajets domicile travail)<br /> J’ai donc ma voiture mais je fais aussi appel a des Uber ça fausse un peu tout non?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Dernières mesures Intel : l'Arc A750 (un tout petit peu) plus rapide que la RTX 3060 en jeu vidéo
MSI présente la MEG Ai1300P : première alimentation ATX 3.0 avec connecteur 600 W PCIe 5
La station spatiale Freedom, le rêve américain
Avec ce code promo, le PC gamer ACER Nitro 5 est encore moins cher
L'Union européenne établit une
Très bon prix pour l'aspirateur robot VACUUM-MOP Pro de Xiaomi
Le Xiaomi Redmi Note 10 dans sa version 5G est à moins de 170€
Découvrez vite cette offre à ne pas manquer sur le forfait B&You 🔥
Ce PC portable Lenovo IdeaPad 3 sera parfait pour vos études !
Sonos a bien prévu de lancer son Sub Mini mais il va falloir patienter avant de le voir
Haut de page