Uber et Lyft ont commandé une étude qui... prouve qu'ils aggravent les embouteillages

Yvonne Gangloff Contributrice
07 août 2019 à 18h52
0
Uber & Lyft
© Shutterstock

Persuadés de contribuer à l'amélioration du trafic en réduisant le nombre de voitures privées en circulation, Uber et Lyft ont commandé une étude qui prouve finalement tout le contraire.

L'étude commandée par les deux opérateurs de mise en relation de chauffeurs et passagers ne les dédouane pas vraiment, pire encore : elle met en évidence la responsabilité leurs véhicules dans la congestion routière de différentes villes américaines.

Une étude commandée par Uber et Lyft, à propos de 6 villes américaines

Lyft et Uber sont deux acteurs importants dans le domaine des voitures de transports avec chauffeur. Les deux sociétés ont commandé une étude faisant l'état des lieux des congestions routières dans quelques grandes villes américaines.

Les deux sociétés étaient jusque-là persuadées qu'elles contribuaient à réduire l'utilisation de voitures privées et ainsi qu'elles participaient à la réduction des embouteillages. C'était sans compter sur l'étude dévoilée par le cabinet Fehr & Peer qui, de son côté, note que Lyft et Uber participent à la congestion des centres-villes.

Tandis que l'étude a été menée au sein de six villes différentes, Boston, Los Angeles, San Francisco, Chicago, Seattle, Washington DC et leur périphérie, c'est le nombre de kilomètres parcourus par les véhicules qui a été source d'information. À noter que la ville de New-York n'a pas été sélectionnée pour l'étude en raison de son faible taux de propriétaire de véhicules.


En centre-ville, l'impact des VTC est trop important

En périphérie des différentes villes, l'impact des VTC n'est pas problématique, Uber et Lyft ne représentent que 1 à 3 % du trafic en fonction des zones.

Le problème se trouve plutôt en centre-ville : à San Francisco, les VTC représentant 12,8 % du trafic, 7,7 % à Boston ou encore 6,9 % à Washington. Leur impact est là beaucoup plus important.

D'autant plus qu'en moyenne, et toujours en fonction des villes, environ 30 % des kilomètres sont réalisés par les chauffeurs attendant une course et 10 % sont parcourus pour récupérer un passager.

Malgré la présence de nombreux VTC au sein des différentes villes, on note que l'autosolisme, à savoir un particulier qui circule seul dans sa voiture, est une part importante dans la congestion des villes. Ainsi, selon l'étude menée par le cabinet Fehr & Peer, les voitures de particuliers avec une seule personne à bord représentent environs 87 à 99 % des kilomètres parcourus par un véhicule.


L'autosolisme reste donc un souci majeur dans la concentration de véhicule et les embouteillages en villes, et cela pourrait clairement être solutionné, au moins partiellement, si le covoiturage était favorisé même pour des trajets quotidiens.

En tout cas, si Lyft et Uber avaient l'habitude de remettre les études en question quant à leur responsabilité dans les embouteillages et d'accuser les particuliers, ils n'avaient que partiellement raison et occupent eux aussi une place dans cette concentration de véhicules.

Source : The Verge
14 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top