Un concurrent pour Uber Eats et Deliveroo : Bolt se lance dans la livraison de repas à domicile en Europe

le 21 mars 2019
 0
Bolt 1

En position de quasi-monopole en France, Uber Eats et Deliveroo seront bientôt confrontés à un nouveau concurrent venu tout droit d'Europe de l'Est : Bolt. Les clients devraient donc avoir plus de choix sur ce service, même s'il reste encore pas mal de zones d'ombre à éclaircir autour de nouvel arrivant.

Bolt, anciennement Taxify, est une entreprise de VTC estonienne qui compte 25 millions d'utilisateurs dans 30 pays et plusieurs centaines de milliers de chauffeurs, d'après un de ses porte-paroles. C'est sur cette base que la société veut s'appuyer afin de développer son service de livraison de repas le plus rapidement possible. Ainsi, peu de livreurs devraient être recrutés dans le but de partir la conquête de ce marché croustillant.

Un lancement dans trois pays pour commencer


Dans un premier temps, Bolt lancera sa nouvelle activité en Estonie, en Finlande et en Afrique du Sud. Le top départ sera donné « dans les mois qui viennent », d'après les déclarations de la marque via un récent communiqué.

En effet, Uber Eats ne s'est pas encore déployé dans certains pays de l'Europe de l'Est et d'Afrique. Cela laisse donc une marge de manœuvre importante à Bolt qui pourrait s'accorder le monopole de ces marchés en l'absence de réel concurrent.

La France est également concernée


Le PDG de Bolt, Markus Villig, a donné quelques explications au sujet de la stratégie de son entreprise : « Tous les marchés sur lesquels nous profitons d'une position de leader (dans le domaine des VTC) sont des pays que nous devons prendre en considération étant donné que nous pouvons y utiliser nos infrastructures de paiement et nos chauffeurs déjà installés ». Il a également ajouté que le service de livraison de repas sera « généralisé dans tous les marchés où Bolt est présent, dont la France ».

Pour le moment, nous ne savons pas combien de restaurants seront partenaires et le tarif des livraisons n'a pas encore été communiqué non plus. Tout ce que l'on sait, c'est qu'une application mobile sera nécessaire pour commander.

Source : Bloomberg
Modifié le 21/03/2019 à 14h27
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top