Libon se détache d'Orange et cherche à rendre la téléphonie plus accessible

Par
Le 28 novembre 2018
 0

Spin-off d'Orange, l'entreprise Libon a déclaré son indépendance l'été dernier. Elle offre une application permettant de passer des appels téléphoniques, en ne payant que ce qui est consommé. De plus, les utilisateurs pourront bientôt acheter leur recharge en liquide.

À l'origine, Libon a été développée par des équipes au sein d'Orange Vallée, filiale du groupe dédiée à l'innovation. Pour réduire les effectifs et adopter une démarche plus agile, l'entreprise a décidé de prendre son envol en août dernier et a réalisé une levée de fonds d'1, million d'euros pour développer son offre.

Un système de crédit à recharger

Le principe de Libon repose sur une application mobile offrant la possibilité d'effectuer des appels téléphoniques. Cependant, ici, il n'est pas question d'abonnement. L'utilisateur peut simplement acheter des recharges en ligne pour obtenir du crédit supplémentaire.

De plus, l'entreprise propose des tarifs compétitifs, sans coûts cachés (pas de frais d'activation, ni de mise en service). À savoir, le décompte s'effectue à la seconde et non à la minute.

Libon face à la concurrence

Vous pourriez être tenté(e) de penser que ce fonctionnement est le même qu'une application comme Whatsapp, mais pour Libon, la différenciation majeure tient dans la possibilité d'appeler de véritables numéros de téléphone fixe ou mobile. Car, si les clients de l'entreprise doivent disposer d'une connexion Internet pour passer leur coup de fil, ce n'est pas le cas de leur destinataire. C'est un réel avantage quand on connaît les limites de la couverture du réseau Internet dans certaines régions, comme en Afrique ou en Asie du Sud-Est.

Si vous songez à la concurrence d'un acteur comme Lebara, Julien Hodara, le PDG de Libon, vous rétorquera que l'avantage tient sur le fonctionnement de l'application, qui ne nécessite pas de carte SIM d'un opérateur en particulier.

Payer sa recharge en cash

Avec ses caractéristiques, Libon s'adresse principalement à une population ayant besoin de passer des appels vers l'étranger. Les migrants du monde entier figurent donc dans son cœur de cible et l'entreprise revendique aujourd'hui 100 000 utilisateurs payants, dont la moitié en France.

Dans le but de conquérir de nouveaux clients, la société va rendre son système de recharge plus accessible. Elle va en effet proposer d'acheter du crédit en payant en liquide directement chez l'un des 7 500 buralistes qui le proposeront, à partir du 3 décembre 2018. Les utilisateurs de Libon n'auront donc même plus besoin de posséder une carte bancaire.

Source : FrenchWeb

Modifié le 28/11/2018 à 10h15
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top