Tesla s'offre DeepScale, une start-up spécialiste de l'IA

02 octobre 2019 à 18h01
0
Tesla Autopilot

Dans l'objectif, à terme, de développer un logiciel de conduite parfaitement autonome, Tesla a besoin des meilleurs talents en intelligence artificielle. C'est le sens de sa dernière acquisition : avec le rachat de la start-up DeepScale, l'entreprise d'Elon Musk intègre de nouveaux collaborateurs experts, davantage qu'une nouvelle technologie.

Le constructeur américain poursuit son ambition de créer des véhicules capables de se piloter de façon autonome. Pour cela, l'entreprise investit dans la recherche en intelligence artificielle et cherche à s'adjoindre les services des spécialistes en la matière.

Experts du deep learning

C'est pourquoi elle a dernièrement racheté la start-up californienne DeepScale, pour un montant inconnu. Fondée en 2015, la société s'est fait remarquer en développant un logiciel de vision artificielle destinée aux voitures, baptisé Carver21.

Sa technologie s'appuie sur des réseaux de neurones profonds, une structure généralement employée dans les travaux de deep learning. De plus, les systèmes conçus par la start-up se veulent peu gourmands en énergie, un domaine de recherche qui intéresse particulièrement Tesla, qui souhaite mettre au point sa propre puce informatique pour alimenter son Autopilot.


Renforcer les équipes IA de Tesla

À la suite de cette acquisition, la trentaine de collaborateurs de DeepScale va rejoindre les équipes d'Elon Musk. À commencer par son dirigeant, Forrest Iandola, qui a annoncé avoir intégré Tesla en tant que « senior staff machine learning scientist » et qui travaillera à l'amélioration de l'Autopilot.


Il semblerait donc que le constructeur automobile était davantage intéressé par les talents de DeepScale que par ses réalisations. Ce n'est pas très surprenant : le secteur des véhicules autonomes attirant de plus en plus de grandes entreprises, la concurrence se fait de plus en plus féroce également pour le recrutement. Et si Tesla dispose d'un avantage grâce à sa notoriété, elle a toutefois été confrontée aux départs de plusieurs cadres et ingénieurs ces dernières années. Avec cette acquisition, l'entreprise américaine espérerait donc remettre un coup d'accélérateur dans sa quête de conduite autonome.

Source : Electrek
Modifié le 03/10/2019 à 08h58
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top