Quand Xavier Niel investit dans votre sommeil

0

Xavier Niel et Laurent Alexandre, le fondateur de Doctissimo, ont décidé d'investir 10 millions d'euros dans la start-up Rythm, et sa - déjà - demi-centaine de salariés. Grâce à ces fonds, elle va commencer à lancer son produit auprès de premiers testeurs. Il s'agit d'un casque qui permet de suivre et d'analyser l'activité cérébrale, selon la méthode de l'électroencéphalographie (EEG) en temps réel. Sa promesse est d'améliorer le sommeil.

Jusqu'à présent, les objets connectés dédiés au sommeil se résumaient à des bracelets, des montres et pourquoi pas un matelas, mais ils se limitaient surtout à le mesurer - tant bien que mal -, afin de vous réveiller au moment jugé le plus opportun. En mesurant l'activité cérébrale, le casque Dreem proposé par Rythm est capable de la même chose, mais il va aussi plus loin, car il agit sur la qualité du sommeil.

Neurotechnologie

Le principe de Dreem est le suivant : les capteurs EEG détectent les différentes phases du sommeil. Lorsque le sujet est dans un sommeil profond, ils envoient un « bruit rose » par conduction osseuse. Celui-ci correspond à une fréquence censée maintenir le cerveau dans l'état qui le caractérise en sommeil profond. Le but recherché est de prolonger cette phase du sommeil, durant laquelle l'essentiel de la régénération cellulaire est effectuée.


03E8000008398140-photo-dreem.jpg
Durant la nuit, le casque n'émet aucun signal Wi-Fi ni Bluetooth - Crédit : Rythm.


Au-delà de son rôle à l'échelle individuelle, le bandeau Dreem, s'il se généralise, a vocation à constituer une base de données d'électroencéphalogrammes relatifs au sommeil, qui sera croisée avec celle de malades de Parkinson par exemple, afin de détecter précocement la survenue de pathologies. La société va aussi mener des tests cliniques avec l'Institut de recherche biomédicale des armées sur les habitudes de sommeil anormales.

Aux yeux du docteur Mounir Chennaoui, chef de l'unité Fatigue et Vigilance de l'IRBA, « Dreem va aider ces personnes à mieux dormir, mais en menant ces tests en collaboration avec Rythm, nous allons améliorer nos connaissances sur l'impact du sommeil sur les performances physiques et la récupération ».
Le bandeau est pour l'instant disponible uniquement auprès de 500 bêta-testeurs, au prix de 349 euros.


À lire :
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page