Next 40 et French Tech 120 : nouvel appel à candidatures, mais même recette

Les candidatures pour la promotion 2021 du programme phare de la tech française sont ouvertes jusqu'au 6 décembre prochain.

La French Tech 120 et Next 40, c'est reparti pour un tour ! Les deux programmes (qui en réalité n'en forment qu'un) ont été reconduits pour une seconde édition, comme l'a confirmé mercredi 4 novembre le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, lors d'une conférence téléphonique à laquelle Clubic participait. Les critères d'éligibilité au French Tech 120 sont quasiment les mêmes que ceux de 2020. 40 des 120 entreprises sélectionnées formeront en second lieu le French Tech Next 40, dont Cédric O s'est félicité des premières remontées du terrain, souvent très positives.

Un programme dédié aux scale-up en hyper-croissance

Le French Tech Next40/120 est un programme global d'accompagnement destinée aux entreprises considérées comme des scale-up, à mi-chemin entre la start-up et la licorne. L'indice offre un appui important de l'État qui se fixe l'objectif de pousser l'ensemble des entreprises sélectionnées à devenir des leaders, des champions technologiques, en France, en Europe et dans le monde.

Cette année encore, la France, qui espère compter 25 licornes d'ici 2025, estime avoir encore un rôle à jouer auprès des entreprises de la tech à fort potentiel, et mettre à profit la récente signature du partenariat entre la première infrastructure européenne de marché, Euronext, et le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance.

Chaque entreprise qui intégrera la promotion 2021 du programme pourra bénéficier, pendant un an, d'un dispositif mis au point pour les aider à vivre et à rendre bénéfique leur hyper-croissance. Cela passe d'abord par une visibilité renforcée grâce à l'environnement French Tech, notamment au sein des délégations officielles à l'étranger. Mais aussi par une offre de services spécifique qui peut aller de l'accès au financement au recrutement, en passant par le développement international, le tout avec l'aide des services publics et des administrations partenaires. Puis le programme permet de sonder les différents besoins des 120 entreprises de façon, plus tard, à adapter la politique publique et la réglementation entrepreneuriale aux conditions et aux exigences du marché.

La sélection des lauréats guidée par le chiffre d'affaires et/ou les levées de fonds

Alors forcément, il ne suffit pas d'être innovante pour rejoindre le programme French Tech Next40/120. Chaque entreprise qui présentera sa candidature devra satisfaire à plusieurs conditions et critères, imposés par le programme. Et il existe donc trois sélections.

> La sélection des entreprises du Next 40 :

Les licornes, c'est-à-dire les entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollars, ou celles ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d'euros au cours des trois dernières années, pourront directement intégrer l'indice Next 40.

Si aucune de ces conditions n'est réunie, une entreprise pourra toujours prétendre faire partie de l'indice, mais à la condition d'avoir réalisé des levées de fonds parmi les plus importantes de ces trois dernières années et d'avoir généré un chiffre d'affaires supérieur à 5 millions d'euros sur le dernier exercice avec, par ailleurs, l'obligation d'une croissance annuelle d'au moins 30% sur les trois derniers exercices fiscaux.

> La sélection des 80 autres entreprises du French Tech 120, et ici, deux sous-distinctions sont à opérer :

  • Sélection de 40 entreprises sur critère de levée de fonds : au moins une levée de fonds d'un minimum de 20 millions d'euros devra avoir été effectuée durant les trois dernières années.
  • Sélection de 40 entreprises sur critère de chiffre d'affaires : une scale-up qui fait état d'un chiffre d'affaires supérieur à 10 millions d'euros sur le dernier exercice devra avoir bénéficié d'une croissance annuelle de 25% de son CA, et ce sur les trois derniers exercices clôturés. Une société dont le chiffre d'affaires est compris entre 5 et 10 millions d'euros (contre 3 à 10 millions en 2020) devra prouver avoir généré une croissance annuelle de plus de 50% de son chiffre d'affaires sur les trois dernières années.

Les entreprises candidates, qui doivent avoir leur siège social en France et ne pas avoir déjà été rachetées ni introduites en Bourse, ont jusqu'au 6 décembre 2020 23h59 pour déposer leur candidature . Cédric O a précisé que l'annonce des membres du French Tech Next40/120 serait faite en janvier 2021.

Modifié le 05/11/2020 à 17h04
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
Drahi investit 2,5 milliards d'euros dans le développement de la fibre au Royaume-Uni
L'armée tweete une photo dans laquelle apparait un mot de passe en clair, car affiché au mur ; la classe
L'UFC-Que Choisir s'attaque officiellement à la rémunération pour copie privée sur le reconditionné
Haut de page