Pour Cédric O, la solution, c'est de "faire en sorte que nous ayons nos Amazon, Google et Apple"

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 05 novembre 2020 à 14h19
Cédric O

Le secrétaire d'État a affirmé mercredi soir à la télévision que le meilleur moyen de lutter contre Amazon, et les GAFA en général, reste de pousser l'écosystème français à se développer.

Dans le joyeux monde du e-commerce, Amazon est un peu vu comme l'épouvantail qui saisit à plein nez l'opportunité de la crise sanitaire pour assoir un peu plus son emprise sur le consommateur. Sauf que ce n'est pas si évident que cela, si l'on en croit Cédric O. Le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, invité de BFM Business mercredi 4 novembre, a tempéré la domination du géant américain. Et vanté les mérites du e-commerce français.

« Être aussi bons qu'Amazon »

Cédric O a d'abord rappelé que « l'e-commerce, à 80%, ce n'est pas Amazon » en France. La part de marché de l'entreprise de Jeff Bezos fluctue autour des 20% dans l'Hexagone, et « il n'y a pas un pays européen où les acteurs nationaux résistent aussi bien » a-t-il poursuivi.

« 60% de la valeur du e-commerce en France proviennent d'acteurs français », a indiqué le secrétaire d'État, citant Fnac-Darty, CDiscount, Mirakl (dernière licorne française en date) et ManoMano. « Lorsque le e-commerce augmente, c'est d'abord de l'argent qui va aux salariés, et aux entrepreneurs français », note encore Cédric O, pour qui la France est le seul pays à autant se focaliser sur Amazon.

Soulignant le fait que la France fait des efforts au regard de la future réglementation européenne et avec la taxe GAFA nationale dont les prélèvements vont reprendre dès le mois prochain, Cédric O préfère prendre le problème à l'envers. Plutôt que de s'attaquer frontalement à Amazon, « le fond du sujet, c'est d'abord de faire en sorte que l'on soit aussi bons qu'Amazon ».

Cédric O souligne l'attractivité des start-up françaises

« La solution n'est pas d'ériger des lignes Maginot ou des murs de l'Atlantique. La solution, c'est de faire en sorte que nous ayons nos propres Amazon, Google et Apple en Europe », entonne Cédric O, qui estime que la France, après avoir raté une marche il y a quelques années, « est en train de revenir dans la course », avec dix licornes nationales, dont six qui ont émergé ces deux dernières années, et des levées de fonds de plus en plus conséquentes chaque année, la France ayant pour la première fois dépassé l'Allemagne sur cette donnée. « Nous voulons des entreprises aussi performantes que les Américains », assure le membre du gouvernement.

Le secrétaire d'État a par ailleurs rappelé la nécessité de la numérisation des petits commerces, l'État venant justement de lancer un appel à projets auprès d'offreurs de solutions numériques, afin de combler le retard des petits commerçants en la matière et les aider à faire leur entrée dans le monde du e-commerce. Un premier pas pour offrir d'autres alternatives à des acteurs comme Amazon.

Source : BFM Business

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
twenty94470

Les petits commerçants qui se numérisent le font sur AWS… Il faut une solution nationale de bout en bout.

cyberbobjr

ah bon, il n’a pas de nom ? [->]

cirdan

Vite, une appli « TousAntiGafam » !

cyberbobjr

sinon pour les petites commerces, il y’a Amazon Marketplace :gniark: :gniark:

Proutie66

Oui,
Il faut appliquer la même stratégie qu’en Chine (et ça fonctionne).
On mets des batons dans les roues à fond sur chaque point (TVA débile, obligation d’actionnariat ou autre cochonnerie…) aux concurrents.
Résultat:
Aliexpress, Baidu…

Chaque « industrie » ayant fonctionné en France a été lancé/Boosté par l’Etat.

SlashDot2k19

Vaste chantier…
Ça a marché là bas parce qu’ils ont une économie beaucoup plus libérale que chez nous.

cyberbobjr

Bein Wiko, ils sont 2 en France…

fg03

Ca me fait rire ces libéraux qui ont tous signés les traité le libre concurrence et qui maintenant parle de ligne Maginot pour sauver l’économie française…
C’est ça fabriquer un géant francais à l’image de Amazon et Aliexpress… une fois qu’il sera là et bien présent… il aura quoi de français ? uine adresse postale, avec un siège au Benelux et des comptes dans les paradis fiscaux et il créera une Holding et une H2 pour pomper les profits et les soustraire de l’impot français… Alors si c’est ça pour le gouvernement avoir une entreprise française : un PDF né en France, et une adresse postale en France… alors ça va… on est sauvé et l’économie française aussi

rapiot

Libéraux ?? en france ???

hahahaha… pas mal comme blague

La france est socialiste, l’europe est socialiste

Vanilla

Imaginer qu’on peut créer, que ce soit en France ou en Europe, une société de la stature d’Apple, est tout bonnement le signe d’un délire mental avancé.

Apple était au bord du dépôt de bilan avant de faire revenir Steve Jobs aux manettes. Apple s est transformé AVEC Steve Jobs puis avec Tim Cook pour devenir en 20 ans l’entreprise la plus rentable au monde, l’entreprise la mieux capitalisée au monde, l’entreprise la plus puissante au monde.

Croire un seul instant que c’est réalisable en France et en Europe est pire qu’une utopie.

La France n’est même pas capable de retenir les personnes avec des bonnes idées de business ou d’innovation, qui pour la plupart sont obligées de partir dans la Silicon Valley pour réaliser leurs projets.

Ces politiques sont des beaux parleurs, mais ils ne feront rien pour changer cet état de fait. La chine a réussi à créer des géants, non seulement parce qu’elle a mis un “mur”, mais surtout parce qu’elle possède 1,5 milliards de clients potentiel sur son seul territoire, soit près du quart de l’humanité…