Des femmes dirigeantes militent pour « imposer la mixité dans l'économie numérique »

le 05 décembre 2018 à 10:11
 0
Photo SISTA femmes dirigeantes mixité
© SISTA

Un collectif de femmes dirigeantes a publié un texte dénonçant les inégalités ayant cours dans le monde des start-up et des entreprises du numérique. Elles entendent ainsi interpeller les pouvoirs publics, afin de mettre en place des mesures favorisant la mixité.

Elles sont environ une vingtaine de signataires de la tribune publiée dans Les Echos, dirigeantes ou responsables d'investissement, représentant la minorité de femmes dans cet univers. Et leur constat est sans appel sur un écosystème qu'elles qualifient de « non-mixte et sexiste ».

Des inégalités dans les financements


La preuve la plus explicite des inégalités réside dans la difficulté d'accès aux capitaux pour les femmes. En effet, dans le monde, « les dirigeantes ne captent que 2,2 % des financements des fonds d'investissement ». Et ce chiffre atteint péniblement 2,6 % en France, sur les cinq dernières années, en considérant les neufs plus gros fonds d'investissement.

D'après les auteures du texte, il s'agit non seulement d'un témoignage clair de discrimination, mais également d'une « erreur stratégique ». Car posséder une femme dans l'équipe dirigeante serait généralement synonyme de réussite, avec « des résultats plus élevés de 63 % que les entreprises n'ayant que des fondateurs ».

Imposer un pourcentage d'investissement dans les start-up dirigées par des femmes


En conséquence, le texte appelle les entrepreneurs, les financiers et les pouvoirs publics à réagir pour encourager « la mixité dans l'économie numérique ». Les femmes doivent pouvoir accéder aux plus hautes fonctions dans l'écosystème et les hommes accorder autant d'attention aux projets féminins qu'à leurs homologues masculins.

Concrètement, les signataires demandent dans un premier temps que les fonds d'investissement français accordent 10 % de leurs montants investis dans des start-up fondées par des femmes. Avant de faciliter la création d'un fonds consacré au financement d'entreprises portées par des dirigeantes, à l'instar des structures américaines The Helm ou Female Founders Fund.

La tribune du collectif SISTA est signée notamment par Stéphane Pallez, PDG de FDJ, Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi et Mangopay, ou encore Nathalie Bella, coprésidente de La Redoute et Relais Colis. Des femmes dirigeantes qui espèrent pouvoir prochainement compter de nouvelles consœurs dans leurs rangs et ne plus avoir besoin de réclamer une égalité de traitement.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Si la version française de la plus grande encyclopédie du monde se pose des questions, d’autres versions européennes ont décidé de baisser pavillon, face à la réforme du droit d’auteur.
Après une année 2018 catastrophique en termes de ventes, la division mobile de Sony est entrée en profonde introspection. Au sortir de cette remise en question naquirent les Xperia 1 et Xperia 10 : représentants respectifs du haut et de la moyenne gamme du constructeur.
Samsung continue de pousser ses pions sur le marché de la mémoire vive. Après avoir entamé la production de puces 12 Go en LPDDR4X, le géant coréen annonce aujourd’hui, par l’intermédiaire d’un communiqué (via TechPowerUp), avoir développé une troisième génération de DRAM DDR4 8 Gb, gravée en 10 nm (1z-nm).
D’abord connu sous le nom de XMBC avant de devenir Kodi, le célèbre lecteur multimédia a toujours tenu à rester libre suivant les principes de l’open source, de ses premières lignes de code à aujourd’hui.
L’association de consommateurs a publié, jeudi, une étude sur les retards pris au niveau du déploiement du très haut débit fixe en France.
Microsoft compte vraiment mettre le paquet sur son Xbox Game Pass en 2019. Alors que Minecraft débarquera sur le service en avril, le constructeur américain a décidé d'ajouter plusieurs jeux pour bien terminer ce mois de mars.
14:25 | Jeux vidéo
La liseuse la plus abordable d’Amazon se pare désormais d’un éclairage intégré et adaptable, comme ses deux grandes sœurs plus haut de gamme. La fonctionnalité permet d’obtenir un confort de lecture supplémentaire dans l’obscurité.
13:56 | Liseuse
En position de quasi-monopole en France, Uber Eats et Deliveroo seront bientôt confrontés à un nouveau concurrent venu tout droit d'Europe de l'Est : Bolt. Les clients devraient donc avoir plus de choix sur ce service, même s'il reste encore pas mal de zones d'ombre à éclaircir autour de nouvel arrivant.
Suivant la tendance encore timide, mais croissante, des mini-PC basés sur des puces AMD Ryzen, HP présentait ce mardi (en même temps que le Envy x360 15, également doté de processeurs AMD), son ProDesk 405 G4. L’appareil, dont les dimensions n'excèdent pas les 177x175x34mm pour 1,26 kilo, sera lancé en avril à partir de 499,99 dollars.
12:58 | Mini-PC
Après avoir annoncé le bridage à 180 km/h de tous ses véhicules à compter de 2020, Volvo dévoile Care Key, une nouvelle clé vouée, une nouvelle fois, à assurer la sécurité des automobilistes.
Moleskine et Adobe travaillent ensemble depuis des années pour faciliter le travail des créatifs et des dessinateurs qui veulent continuer à travailler sur leurs carnets.
12:09 | Insolite
Les amateurs de smartphones Moto Z devraient bientôt pouvoir faire connaissance avec le quatrième membre de la gamme.
11:49 | Motorola
Le constructeur de smartphones chinois Xiaomi a dévoilé ses résultats sur le quatrième trimestre 2018. Une période sur laquelle l’entreprise a réussi à tripler son bénéfice ! Pourtant, le cours de l’action a accusé une baisse après cette présentation, notamment à cause d’un chiffre d’affaires moins élevé que prévu.
11:20 | Xiaomi
Comme de coutume désormais, Apple propose de nouveaux coloris pour ses bracelets. Pour ce printemps, le constructeur opte pour des teintes très prononcées, idéales pour le retour des beaux jours.
Une étude a mis en évidence que 89% des sites officiels des gouvernements de l’Union européenne contenaient des trackers recueillant des informations sur leurs visiteurs. Une pratique pas franchement conforme avec le RGPD, pourtant à l’initiative de ces institutions.
10:22 | RGPD
scroll top