Crise du PC : Seagate supprime encore des emplois

01 juillet 2016 à 13h53
0
Le spécialiste américain des disques durs doit économiser 100 millions de dollars. Pour y parvenir, Seagate va supprimer pas moins de 1600 postes à travers le monde.

Le n°2 mondial des disques durs subit de plein fouet le ralentissement des ventes de PC. Le groupe américain Seagate indique qu'il va conduire un plan le menant à économiser environ 100 millions de dollars. Cette stratégie ne se fera pas sans heurts, la firme entend réduire de 3% sa masse salariale, ce qui représente 1600 collaborateurs disséminés à travers le monde.

Les derniers résultats financiers ne plaident en effet pas en la faveur du groupe. Sur le premier trimestre de l'année, Seagate affiche une perte nette de 21 millions de dollars (contre un bénéfice de près de 290 millions l'an dernier). Quant à son chiffre d'affaires, il est également en nette diminution sur la période.

0258000008310188-photo-seagate-enterprise-capacity-3-5-hdd-10-to.jpg


L'an dernier Seagate avait déjà été contraint d'appliquer de telles méthodes. Le groupe annonçait la suppression de 1050 postes au sein de son organisation. La mesure concernait alors 2% des effectifs du groupe. Il mettait en avant la faiblesse de la demande mondiale, l'atonie du marché du PC et le manque de visibilité à long terme sur le marché du stockage physique, pour justifier sa démarche.

A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top