90" (ou presque) | Taxer les géants de la tech, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ? (Vidéo)

23 janvier 2020 à 10h08
0


La France et les États-Unis ont fini par trouver un terrain d'entente concernant la taxation des géants du numérique, éteignant l'incendie qui commençait à gagner du terrain. Mais pour un accord définitif, il faudra encore attendre. En 90'' ou presque, Clubic fait le point sur ce dossier.

La France voulait taxer les géants de la tech, et cela se révèle bien compliqué. Ce mercredi au forum de Davos, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé avoir trouvé un « cadre global commun » avec le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin. Concrètement, qu'est-ce que cela signifie pour la taxation nationale des géants du numérique ? En 90 secondes ou presque, nous allons tenter d'y répondre en nous rappelant ce que prévoit exactement la taxe française, puis voir ensuite ce qu'elle va devenir dans un futur proche, et enfin préciser ce que veulent réellement les États-Unis et la France. Embarquement immédiat !

Que prévoit exactement la taxe GAFA française ?

La taxe sur les services numériques en version française est applicable depuis le 1er janvier 2019. Elle touche une trentaine de sociétés, américaines notamment, mais pas que. Outre Google, Apple, Facebook Amazon mais aussi Microsoft ou TripAdvisor, on retrouve Alibaba, Airbnb, Booking ou le Français Criteo, pour ne citer qu'eux. La taxation prélève 3 % du chiffre d'affaires français de ces entreprises. La condition pour en être : générer un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros dans le monde, dont 25 millions rien qu'en France.


La taxe est censée rapporter 459 millions en 2020, selon le dernier projet de loi de finances, promulgué en décembre dernier.

Reportée ? Suspendue ? Annulée ? Que devient la taxe française ?

La question est délicate. Officiellement, la taxe n'est pas retirée ni suspendue, du moins tant qu'il n'y aura pas de solution internationale pour remplacer la taxe française.

En fait, et comme nous l'a confirmé un porte-parole du ministère de l'Economie et des Finances contacté mercredi, les entreprises ont versé un acompte à l'État français en novembre 2019. Le paiement du solde de la taxe 2019 devait être versé au mois d'avril, mais celui-ci est donc reporté à décembre 2020.


On pourrait croire que la France recule sous la pression, mais en attendant, l'État a réussi à obtenir la suspension des sanctions américaines, qui auraient pu faire beaucoup de mal à l'économie française. Il a aussi donné des idées à d'autres pays, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne, qui militent aussi pour une taxation.

Quel avenir pour la taxe des géants du numérique ?

Ce qui s'est passé mercredi est simple : la France et les États-Unis veulent vraiment travailler à un accord sur une taxation internationale des géants du numérique, accord qui pourrait être trouvé au sein de la OCDE d'ici la fin de l'année.

Si la France n'avait pas l'avantage dans ce dossier, Bruno Le Maire et Emmanuel Macron n'ont jamais caché, depuis 2017, que la taxation française ne serait qu'un outil transitoire et que le but premier restait de trouver un accord mondial. Comment on dit : « Y a plus qu'à ».
Modifié le 23/01/2020 à 10h09
14
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top